Les ZSP constitueront « le volet ‘sécurité’ des contrats de ville 2014-2020 » (Manuel Valls)

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. suger dit :

    Les contrats de ville relèvent de la politique de la ville. Les premiers concernaient seulement l’habitat , puis les domaines qui peuvent être pris en compte ont été élargis, notamment la sécurité : ce sont les actuels Contrats urbains de cohésion sociale (ou Cucs). Les contrats déjà signés entre les partenaires (Etat et collectivités locales) ont été prolongés jusqu’en 2014 (pour correspondre notamment avec la fin des mandats municipaux). Les nouveaux contrats de ville porteront sur la période 2014-2020.

    Les signataires du contrat doivent s’engager prioritairement « sur leur droit commun », c’est-à-dire s’engager à mobiliser les moyens humains et financiers dont ils disposent pour réaliser les objectifs fixés dans le contrat. Mais pour renforcer les effets des politiques de droit commun, les Contrats de ville bénéficient aussi de crédits dits « spécifiques », provenant du budget du ministère chargé de la politique de la ville.

    Les déclarations de M.Valls signifie donc que les ZSP, là où elles existent, seront intégrées obligatoirement dans le volet sécurité des futurs contrats qui devront être signés en 2014. C’est, me semble-t-il, une institutionnalisation plus forte des ZSP, qui contribuera donc à leur donner un caractère pérenne et responsabilisera plus fortement les collectivités locales.

    0

    0
  2. Mat 77 dit :

    Le contrat de ville est l’appellation précédente aux Contrats Urbains de Cohésion Sociale (je crois que vous avez eu une subvention il y a longtemps dans ce cadre là). En gros, le cadre est ce qu’on a appelé la politique de la ville (François Lamy est aujourd’hui le ministre référent). L’idée est que les collectivités (Ville et communauté d’agglo principalement) et l’Etat (par l’intermédiaire de la préfecture), décident qu’un ou des quartiers sont prioritaires dans l’action publique, et décident de moyens supplémentaires,voire mieux, décident que les moyens publics « normaux » aillent en priorité vers ces quartiers sur tous les aspects des politiques publics : sécurité, éducation, logement, culture, urbanisme, social… Tout ceci est consigné dans un contrat que signent la ville et l’état. Après, je peux vous faire le bilan des différents contrats de la politique de la ville, mais le site de la cour des comptes le fait bien mieux que moi. J’espère que c’était clair…

    0

    0
  3. goldo dit :

    je ne sais si c’est un hasard et du définitif. Depuis vendredi dernier l’épicerie qui nous posait prôblème est fermée. pourvu que ça dure car nous n’avions plus que ce commerce comme source essentielle de nuissances.goldo

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *