Lettre des commerçants rue de la Charronnerie au maire –  » Il arrive parfois à l’un de nous de devoir demander à ces « envahisseurs » de bien vouloir laisser libre l’accès à nos magasins … »

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Sam dit :

    Cet am vers 16h00, je m’apprête à traverser le passage piéton rue Suger (sens unique) devant la sortie de l’école maternelle l’Estrée et soudain une twingo surgit à contre sens à toute allure, monte sur le trottoir me fonce dessus. Mon bébé dans le porte bébé, j’ai eu juste le réflexe de faire un simple petit pas en arrière pour éviter le drame. Ensuite, l’individu continue de rouler et accélère pour fuir. Il évite de justesse une collision frontale avec une voiture qui arrive en face. Puis gêné par les véhicules garées, il est contraint de s’arrêter. Il sort de son véhicule et essaie de repartir en nous expliquant qu’il était pressé. Une dizaine de chauffeurs de taxi arrive en courant immobilise le véhicule et tente de l’emmener avec eux jusqu’à la station taxi. Il venait en effet de frôler dans sa course un taxi.

    Et moi je suis restée sans réaction serrant mon bébé contre moi, puis je réalise ce qui venait d’arriver et j’interpelle le jeune homme – vingtaine et portant la tenue d’un ambulancier – complètement bouleversée. Il était emmerdé d’être retardé mais n’a pas exprimé la moindre émotion. Pendant que j’appelais la police,  le chauffard a été emmené par les chauffeurs de taxi chez concessionnaire Mercedes…

    Deux voitures de police sont arrivées, la voiture du chauffard était toujours rue Suger mais le jeune homme n’est jamais revenu. Les chauffeurs de taxi ont semble-t-il « réglé les choses à l’amiable » et aucun ne voulait porter plainte. 

    La police ne pouvait que dresser des contraventions contre le véhicule pour la circulation en sens interdit, pour être garée sur un emplacement non autorisé et de rouler sans assurance. Les fonctionnaires de police ont également appelé la fourrière.

    En ce qui me concerne,  je ne peux pas porter plainte car pas d’accident mais je peux m’estimer chanceuse …j’en tremble encore. 

    Merci aux chauffeurs de taxi, professionnels de la route, de cautionner ce genre de délinquance. Grâce à leur arrangement, cet irresponsable peut encore rouler. Après tout, un rétroviseur Mercedes ça vaut plus que la sécurité des personnes. 

    De plus, à 16H20  c’est la sortie de l’école maternelle l’Estrée…

    Faut-il attendre un drame pour sanctionner tous les connards qui prennent les rues  Dezobry, Delaune, Gisquet et Suger en sens interdit ? Ils sont où les quatre policiers municipaux recrutés semble-t-il pour le quartier de gare ???? Et que fait la voirie pour régler le problème de circulation avec ces travaux ??? 

    0

    0
  2. Stéphanie dit :

    C’est clair : nous sommes tous concernés par ces chauffards qui ne respectent rien ni personne.
    Le cas de la rue de la Charonnerie est flagrant et désespérant, et je comprends le ras le bol des commerçants ! Mais le cas relaté par Sam est franchement choquant ! Malheureusement il ne m’étonne guère (tout comme la réaction des chauffeurs de taxi ….).
    Par exemple lorsque vous voulez traverser la rue Dézobry, qui a récemment changé de sens de circulation (enfin cela fait plusieurs mois maintenant) il vous faut impérativement regarder des deux côtés alors même qu’elle est en sens unique si non vous risquez de vous faire renverser. J’ai assisté de ma fenêtre à une scène mémorable il y a plusieurs semaines : une confrontation entre un automobiliste prenant la rue dans le bon sens et un abruti la remontant en contre sens. Croyez-vous que ce soit le premier qui ai hurlé en sortant de sa voiture ? Non pas du tout … Croyez-vous que ce soit le passager du premier qui soit descendu de la voiture en prenant une barre laissée sur le trottoir (c’était pendant les travaux du gaz) et menaçant sérieusement le deuxième ? Non pas du tout …. Ce sont bien sûr les abrutis qui étaient les plus remontés et les plus virulents ! Il a fallu que deux hommes discutant sur le trottoir leur montrent le panneau de sens interdit pour qu’ils acceptent de remonter dans leur véhicule. Mais, croyez-le ou non, l’automobiliste respectueux du code de la route a tout de même du les laisser passer car bien sûr ils n’ont ni fait marche arrière, ni tenter de faire demi-tour…. Ils étaient au milieu de la rue, alors autant continuer tout droit non ?

    0

    0
  3. David dit :

    Il faut simplement que le prochain maire accepte de faire installer des cameras qui envoient des PV directement chez ces gens irresponsables !!!! Ca calmerai tt le monde.

    Je joins un article intéressent et incontestable sur son efficacité…

    http://www.lefigaro.fr/actualite-fr

    Bon je sais a force de vous lire, qu’avec cette équipe de mairie, c’est peine perdu… mais 2014 arrive vite !!!!

    Pour info je ne vais jamais dans le centre-ville à cause de tte cette impunité. Je préfère du coup dépenser mon agent ailleurs !

    0

    0
  4. Fabye dit :

    J’habite dans le centre ville, il est donc difficile pour moi de l’éviter. Mais je me retrouve dans les propos de David. Je ne flâne jamais rue de la Rép, je fonce chez Picard, chez le cordonnier rue Fontaine, chez le primeur en face et je rentre vite chez moi.
    Si les commerçants de la rue de la Charonnerie avaient assisté à la réunion organisée par la mairie en juin qui concernait leur rue, je pense qu’ils en auraient été affligés. Car M le maire et Mme Florence Haye n’en avaient strictement rien à faire des préoccupations des habitants de cette rue, ils préféraient jouer avec leur smartphone. Quant au chef de la police municipale, il dessinait des petits carrés, condamné sans doute à se taire.

    0

    0
  5. Minet dit :

    Effrayant… mais je ne comprensds pas cet arrangement à l’amiable avec les taxis… ce type pouvait très bien être déféré pour mise en danger de la vie d’autrui… et une voiture peut tout à fait être considéré comme une arme !

    0

    0
  6. goldo dit :

    et bien moi aussi j’évite St denis a cause de toutes ces incivilités.le matin ça va encore et aujourd’hui j’ai trouvé que la ville était propre j’avais rendez vous avec l’équipe municipale pour parler handicap. Comment une personne vulnérable vivait dans notre quartier (rue charles michels) mais aussi dans l’ensemble de la ville. J’y suis allée avec unereprésentante de la MDPH 95(maison départementale du handicap et une voisine.Nous avons été reçu cordialement et nous aurons un autre rendez vous courant novembre avec les élus représentant l’handicap et la santé.

    Pendant ce rendez vous nous avons abordé plusieurs problèmes,celui des voitures qui empruntent la voie du tram. Il nous a été demandé de prendre des photos si possible. Nous avons signalé les vendeurs a la sauvette et les avons prévenu que nous allions bientôt nous transformer en vendeurs a la sauvette en leur disant que lorsqu’on disait quelque-chose on le faisait. Laurent Russier nous a demandé ce que l’on allait vendre on a répondu tout et n’importe quoi comme eux.Donc si rien n’est fait pour arrêter ce phénomène,vous allez bientôt nous voir sur le parvis de la gare transformé en vendeurs sauvages. Je vis avec mon époux en situation d’invalidité et de ce fait nous cotoyons au quotidien la difficulté de pouvoir vivre correctement dans ce quartier et cette ville lorsqu’on est vulnérable.Partir d’un problème individuel pour le faire savoir collectivement. Là était le but de ce rendez-vous.

    0

    0
  7. citoyen93 dit :

    A toutes et à tous,
    Le but n’est plus d’éviter le centre ville mais d’éviter de se coltiner à nouveau une équipe municipale dont l’action publique est en dessous du niveau zéro.
    @Minet,
    Vous pourrez prendre toutes les photos que vous voudrez et signaler tous les dysfonctionnements possibles et inimaginables sur cette ville, cela ne changera pas grand chose sur le traitement et le suivi.

    0

    0
  8. citoyen93 dit :

    J’avais oublié également de dire que dans cette ville rien n’est fait pour sécuriser les sorties d’école.
    Aucune personne pour faire traverser les enfants comme cela se pratique sur un grand nombre de communes franciliennes.
    Je l’avais déjà évoqué sur ce blog précédemment.
    « Le Saint-Denis pour tous » de Didier Paillard est « le Saint Denis ou tout est permis » pour une minorité de crétins qui pourrissent la vie de la majorité des habitants qui aspirent à vivre tranquillement.

    0

    0
  9. Sam dit :

    @Laurent

    C’est très bien que les commerçants ne se résignent pas et saisissent le maire par écrit. Et comme nous en avons déjà parlé, il faut que vous soyez visibles et représentés lors des actions sur le terrain (manifs, rencontres du maire, préfet, commissaire…). Il n’y a que l’action collective (habitants et commerçants) et la mauvaise presse qui les font réagir.

    @Minet

    Aucun chauffeur n’a daigné venir voir la police pour témoigner. Un policier est allé en voir un, qui lui a affirmé que les autres étaient partis voir le concessionnaire « pour régler les choses », que ce n’était pas son problème donc il ne voulait pas témoigner contre le chauffard et qu’ils (policiers) devaient faire leur boulot…le policier qui venait prendre ma déposition me laisser en larmes a réagi vivement pour lui signifier qu’ils étaient irresponsables de ne pas déposer plainte et témoigner et qu’ils ne faisaient pas honneur aux professionnels de la route. 

    Un des chauffeur m’avait même dit au moment où je composais le 17, « le pauvre (le chauffard) n’a pas de papiers (de voiture) »…et en plus on plaignait le délinquant !

    Si leurs voitures n’avaient pas été frôlées, je suis convaincue que ces chauffeurs de taxi n’auraient pas réagi. Il m’a fallu la soirée hier, pour m’en remettre de cet incident…

    Ce genre de délinquance n’est pas propre à St Denis. Mais à St Denis le nombre de personnes qui roulent dans les rues piétonnes ou en les rues en sens interdit est très important. Surtout dans le quartier de la gare depuis le printemps dernier avec le début des travaux et modification de la circulation

    Nous avons déjà alerté les élus du quartier et demandé la présence de la police municipale sur le quartier de la gare pour faire respecter le code de la route. S. Peu nous a renvoyé vers la police nationale…cette réponse est inacceptable car dans les missions de la police municipale figure l’application du code de la route. Donc ça me sidère qu’on nous renvoie toujours vers l’Etat !

    0

    0
  10. goldo dit :

    on va devenir vendeurs a la sauvette,peut-être aussi que l’on peut se transformer en agent de circulation. En attendant d’éviter le renouvellement du mandat du maire,j’évite St Denis,il ya tellement d’autres endroits où sortir pour se sentir plus en sécurité. D’ailleurs je rentre de Paris.

    Sam,
    ce qui t’es arrivée,tu vois le temps que tu as mis pour t’en remettre et bien il faut savoir que plein de personnes vivent celà au quotidien. L’insécurité dans cette ville devient aussi un problème de santé publique. Les gens angoissent,stressent,ont peur.

    2014 c’est encore loin et il faut bien vivre en attendant. Alors a chacun sa stratégie et l’action en fait partie. En attendant bon courage a tous.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *