L’OLSD lance un appel

Vous aimerez aussi...

63 réponses

  1. Communiqué OLSD dit :

    Deux mois jour pour jour après l’attentat contre Charlie Hebdo et la veille de la journée internationale des droits des femmes, le 7 mars 2015, le Collectif Contre l’Islamophobie en France organisait un rassemblement « contre l’islamophobie et le climat de guerre sécuritaire » à la Bourse du Travail de la ville de Saint-Denis.
    Le 8 mai 2015 le Parti des Indigènes de la République y marquait le 10ème anniversaire de sa création.
    Le 11 décembre 2015, un meeting « contre l’islamophobie et l’état d’urgence » s’y est tenu en présence de Tarik Ramadan.
    Le 18 décembre prochain, à Saint-Denis et dans la même salle, aura lieu une « conférence internationale contre l’islamophobie et la xénophobie : « http://islamophobie.org/convergences-islamistes-a-saint-denis/.
    Ainsi, la municipalité de Saint-Denis, notamment son conseiller municipal « délégué à la lutte contre les discriminations et à l’égalité hommes/femmes” récidivent en autorisant la tenue d’un rassemblement qui, sous couvert de lutte anti-raciste, réunit des militants islamistes et racialistes et en accordant une tribune à des anti-laïques notoires.
    Nous dénonçons avec la plus grande fermeté la tenue d’une manifestation publique qui promeut un discours de haine, exacerbe les divisions et s’attaque aux valeurs républicaines à travers des discours victimaires, communautaristes et anti-laïques.
    Nous appelons tou(te)s les Dionysien(ne)s et plus généralement tou(te)s les citoyen(nes) de France attaché(e)s à l’idéal républicain à interpeller massivement le Maire pour demander l’annulation de ce rassemblement.
    Contact du Maire :
    http://ville-saint-denis.fr/contact-elu?elu=24
    Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis (OLSD)
    http://www.observatoire-laicite-saint-denis.org/spip.php?article16

    16

    0
  2. Bill dit :

    Un message type est proposé. Après à chacun de s’en inspirer / l’adapter à sa sensibilité :

    Monsieur le maire,

    Par le présent message, je souhaite attirer votre attention et surtout, votre vigilance républicaine, sur un événement qui s’apprête à se tenir à la Bourse du Travail de Saint-Denis le 18 décembre prochain : la « Conférence internationale contre l’islamophobie ». Sous couvert de dénoncer cette dernière, cette conférence va servir de lieu de rassemblement à Tariq Ramadan et, autour de lui, de militants islamistes radicaux, dont vous n’êtes pas sans connaître la capacité de nuisance qu’ils cherchent à exercer sur les liens entre dionysiens. En tant que citoyen laïc et républicain, je vous prie instamment de faire annuler cette manifestation qui n’a qu’un but : offrir une tribune supplémentaire à un prétendu intellectuel qui n’est, de fait, qu’un porte-parole des Frères musulmans dans notre pays.

    En tant que maire, vous vous honoreriez d’empêcher la tenue de cet événement sulfureux, qui menace encore un peu plus la cohésion sociale dans une ville qui n’en a pas besoin. Dans le cas contraire, soyez assurés que nous ne ménagerons pas nos efforts pour faire entendre au plus grand nombre notre indignation face à la passivité des pouvoirs publics devant ceux qui menacent aujourd’hui notre République.

    Dans l’attente de votre réponse, que j’espère favorable, je vous prie de croire, Monsieur le maire, à l’expression de mes salutations républicaines.

    15

    0
  3. reveplus dit :

    c est fait
    Demain nomination non démocratique du nouveau Maire . Esperons que l’Élu en charge de la discrimination et blabla …. qui prône la HAINE et le non vivre ensemble sera destitue de son mandat

    5

    0
  4. caroline dit :

    NON, Reveplus, d’après certains, il gardera sa délégation MM

    0

    0
    • Suger dit :

      Alors c’est une raison supplémentaire pour envoyer un message de protestation au nouveau maire pour demander l’interdiction du meeting islamiste du 18 décembre à la Bourse du Travail !…

      7

      0
    • reveplus dit :

      Depuis il ce lâche de plus en plus sur les réseaux sociaux mais concrètement l égalité femmes hommes on pourras encore la rêver a st Denis 😒

      0

      0
  5. reveplus dit :

    La vie alors ce chargera de ce triste mm qui semé récoltera j appel ca le karma

    1

    0
  6. Suger dit :

    Dans la liste des participants à ce meeting organisé le 18 décembre par le PIR et le CCIF à Saint-Denis, avec l’appui du conseiller municipal si mal délégué Madjid Messaoudene, on retrouve les habituelles organisations liées à la confrérie islamiste des « Frères Musulmans » et à l’islamo-gauchisme, comme le montre la journaliste Isabelle Kersimon :
    http://islamophobie.org/convergences-islamistes-a-saint-denis/
    Mais on a aussi quelques universitaires « idiots utiles » ou complices. Prenons au hasard l’une de ces sociologues. Enfin, pas tout à fait au hasard puisqu’elle a été un soutien de Patrick Braouezec alors maire dont elle faisait l’éloge quand elle habitait Saint-Denis (on se demande d’ailleurs pourquoi elle a quitté ce monde merveilleux ?…). Elle est en effet une spécialiste de la dénonciation de la « gentrification » et des politiques favorisant la mixité sociale (on comprend son enthousiasme pour Patrick Braouezec dans son hostilité à la présence des couches moyennes à Saint-Denis…).
    Cette universitaire va encore plus loin depuis quelques temps puisqu’elle défend des politiques de ségrégation sociale, et même de non-mixité des sexes dans l’espace public ! Oui, vous avez bien lu ! Elle se dit favorable à la séparation des femmes et des hommes dans les lieux publics. On comprend qu’elle soit invitée à un meeting islamiste…
    Voilà ainsi ce qu’elle écrit dans l’introduction d’un livre, écrit en collaboration et paru en avril 2016 :
    « Mieux encore la ségrégation peut être organisée à l’échelle locale dans une logique de solidarité et de défense des dominés. Il en est ainsi lorsque des wagons de métro sont réservés aux femmes (…) »
    (Marie-Hélène Bacqué et Eric Charmes, « Mixité sociale et après ? », Ed. PUF, 2016, p.10).
    La ségrégation des sexes comme modèle social, voilà ce qui va être mis à l’honneur dans ce meeting au nom sans doute de la lutte contre la prétendue « islamophobie » !… On est loin, très loin, de l’égalité femme-homme qui, paraît-il, fait partie des délégations de l’élu qui se prétend le représentant de la municipalité de Saint-Denis dans ce meeting.

    12

    0
  7. Babeth dit :

    Je viens d’adresser un message au nouveau maire pour qu’il annule ce meeting du 18 qui est une véritable honte pour tous les dionysiens.
    Mr Russier sera jugé sur les actes. Espérons qu’il se montrera digne de porter l’ écharpe tricolore. Il lui reste encore quelques jours pour réagir et envoyer un message d’espoir pour notre ville en cette veille de fêtes de fin d’année.

    6

    0
  8. Mourad dit :

    Le « Tariq Ramadan Show » se tient aujourd’hui à St-Gilles (Banlieue de Bruxelles).

    Plutôt amaigri et maladif sur les photos le Tariq !

    4

    0
  9. nouchma dit :

    J’ai adressé le message suivant au maire :
    Lettre à M. Russier et à la majorité municipale

    Malgré les ficelles de votre récente élection, on prend les mêmes et on continue…
    Pour un changement de cap, il faudrait que vous entendiez tous les habitants de cette ville qui s’inquiètent (entre autres) de votre choix de reconduire les délégations de M. Messaoudene qui accumule des positions discriminatoires et de dangereuses initiatives au nom de ses fonctions municipales, par exemple la conférence prévue le 18 décembre prochain : les participants invités contre l’ »islamophobie » sont tous des adeptes de la pensée unique, sectaire, intégriste, et bien sûr anti-laïque et anti-républicaine.
    Vous pouvez encore interdire cette conférence ! Vous êtes tous au courant de ce qu’elle véhicule comme idées racistes, extrêmistes, sexistes, discriminatoires, dignes de l’extrême droite. Vous connaissez tous les agissements de ce conseiller municipal «délégué à l’égalité Femme / Homme, à la lutte contre les discriminations, à l’égalité des droits et aux services publics»(sic) et son interprétation de « la lutte contre les discriminations » : selon lui, tous ceux qui ne soutiennent pas l’intégrisme religieux sont » islamophobes », même les musulmans ! Il soutient des mouvements racistes, des mouvements sexistes. Vous êtes tous au courant mais vous fermez les yeux comme sur tous les sujets qui engagent vos responsabilités. Je vous invite à les ouvrir et lire le plaidoyer éloquent paru dans le blog saintdenismaville.com à ce sujet. Il est très documenté et est alimenté depuis par chaque nouvelle prise de position extraordinairement simpliste de ce sinistre personnage qui n’a rien à faire dans une équipe municipale laïque et républicaine de gauche.
    Puisque vous avez fait le choix de le reconduire, je pense que nous citoyens sommes en mesure d’exiger son bilan par rapport aux missions qui lui ont été confiées depuis les élections municipales : qu’a t-il fait de concret pour l’égalité femme/homme, pour l’égalité des droits, pour la lutte contre les discriminations ? des éructations sur les réseaux sociaux et des invitations à des rassemblements sectaires ? Merci de nous donner des arguments concrets sur son action et sur la qualification de ce conseiller municipal délégué comme étant de gauche.
    Mais de gauche, l’êtes-vous encore ? en renouvelant votre confiance à cette personne, on peut se le demander. Vous êtes partie prenante d’une idéologie clivante et dangereuse pour votre projet de « vivre ensemble ». Qui ne dit mot consent…
    Une citoyenne profondément de gauche et profondément déçue de vos aveuglements.

    9

    0
  10. patchouli dit :

    Courrier également adressé au maire ce jour! .
    Mais au fond, que peut on vraiment espérer de ce nouveau maire qui a renouvelé MM dans sa fonction à l’égalité hommes/femmes? plus mal venu que lui à ce poste, tu meurs! lui, qui passe son temps sur Twitter, FB et autres réseaux sociaux à promouvoir le communautarisme le plus détestable et à attiser la haine entre blancs et non-blancs puisque désormais,c’est la ligne de « communication » d’un certain nombre d’associations pour qui la France est « raciste et islamophobe ». A l’heure du recul du droit des femmes dans certaines banlieues, il est plus que temps de dénoncer ces individus et de réclamer l’interdiction de la conférence du 18 décembre à la Bourse du Travail où nous devrions retrouver le Frère Tariq qui n’aura de cesse de dénoncer « les laicards »!
    Vivre ensemble ne peut passer par une ligne de démarcation entre blancs et non-blancs, entre hommes et femmes…..
    Que Mr Russier, en commmuniste exigeant , refuse la tenue de cette conférence.

    4

    0
  11. Suger dit :

    Said Bouamama (FUIQP) est l’un des intervenants du meeting du PIR et du CCIF le 18 décembre à la Bourse du Travail. Ce groupe, le FUIQP, s’en prend violemment à la Police et la Gendarmerie et, pire, aux policiers et aux gendarmes. Il ne s’agit pas de dénoncer des actes répréhensibles éventuels de quelques individus, mais bien de mettre en cause globalement les institutions qui assurent la protection de la population et le maintien de l’ordre, et l’ensemble des femmes et des hommes qui y contribuent.
    La dernière réunion contre la Police organisée par le FUIQP à Saint-Denis (réunion d’ailleurs totalement illégale car c’était dans l’immeuble squatté par l’Attiéké, bd. Marcel Sembat) était le 2 décembre. Voici les affiches (qui se passent de commentaires…) qui l’annonçaient :

    5

    0
  12. Suger dit :

    L’autre affiche du FUIQP :

    4

    0
  13. cephalophore dit :

    Tribune de Nasser Ramdane Ferradj. sur le site « Prochoix »

    Les laïcophobes à l’assaut de l’antiracisme
    15 décembre 2016

    Le 18 décembre à la Bourse du travail de Saint-Denis, une myriade d’organisations souvent groupusculaires et quelques personnalités au service de l’extrême-droite islamiste vont se réunir en meeting et inverseront les rôles de l’Histoire antiraciste.

    La Mairie de cette importante ville de Seine-Saint-Denis a donné quitus à l’occupation gratuite d’une salle pour ce rassemblement « contre l’islamophobie et la xénophobie à l’heure de la présidentielle ».

    A première vue, il serait louable qu’une interpellation des candidat-es à des élections politiques, à fortiori l’élection présidentielle, permette toute leur attention aux revendications et aux attentes pour faire reculer le racisme et l’antisémitisme. Que des associations dites antiracistes tiennent un meeting en période pré-électorale sur ces fondements, rien de plus normal. Mais l’enjeu des acteurs en question n’est pas celui-là.

    Apprêtez-vous les laïques ! Ce jour-là vous serez insultés de racistes sous l’appellation d’« islamophobes ».

    Vous les féministes et vous aussi les progressistes ne manquerez pas non plus d’être accusés de lutter contre le droit des femmes, contre ce « droit » à considérer impudiques toutes femmes qui ne se drapent pas. Bref, sous couvert de la critique d’un féminisme « occidental » ou « colonial » et dans une spectaculaire perversion du langage, on vous reprochera de lutter contre le « droit » à l’oppression et à l’enfermement des femmes.

    Les acteurs de ce meeting seront sur le terrain de Madjid Messaoudène, élu municipal dyonisien délégué à « la lutte contre les discriminations » qui ne rate jamais une occasion de pourfendre la douleur des Français. Comme ce jour du meurtre des enfants juifs de Toulouse par le terroriste Merah quand cet élu qui porte à l’occasion l’écharpe tricolore déclarait sur son compte Twitter : « Une tuerie ? Un deuil ? Attendez la période électorale pour mourir et Hollande et Sarkozy se rendront à votre chevet ». Depuis, il ne s’est jamais ravisé et en a toujours rajouté y compris pour s’en prendre aux policiers qui ont neutralisé les terroristes du « 13 novembre » logés dans sa ville.

    Plus consistants, le CCIF (Collectif Contre l’islamophobie en France), le PIR (Parti des Indigènes de la République), le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) et leurs acolytes élaborent donc une approche islamiste pour la campagne présidentielle. Des meetings antiracistes, j’en ai organisés des dizaines avec d’autres militants sincères qui portaient une idée ouverte et fraternelle de la France. Un mouvement antiraciste qui ne trie, ni ne se désintéresse des droits des femmes et du combat si permanent contre l’antisémitisme, ici occulté dira-t-on par un doux euphémisme.

    D’ailleurs, pour ce qui est de leur « féminisme », il se résume uniquement à ce « droit » d’adopter les variantes des uniformes islamistes qui leur sont assignées par des prédicateurs proches de plusieurs associations organisatrices. D’après leurs « imams » intégristes, si elles ne veulent pas « être responsables de leur viol, elles doivent porter le Hijab car le Hijab c’est la pudeur de la femme ». La femme non-voilée n’est-elle d’ailleurs pas « comme une pièce de deux euros qui passe de mains en mains » ?

    Pas étonnant que, en ce début de mois, le CCIF et d’autres signataires tenaient meeting commun avec des islamistes turcs dans des locaux consulaires situés en banlieue de Lyon.

    Dans leur Appel actuel, nos drôles d’antiracistes critiquent avec véhémence notre état d’urgence mais n’ont rien dit aux amis du président Erdogan concernant celui qui s’abat en Turquie et qui est là-bas prétexte à purger la société civile et à emprisonner par paquets toute tête récalcitrante à la dérive islamiste et dictatoriale du régime turc. Ni sur sa loi qui a failli amnistier les violeurs de fillettes mineures s’ils épousaient leurs victimes pour réparer « leur faute ».

    Au contraire de l’objectif de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, cet « antiracisme », puisqu’il ose se nommer ainsi, va accroître différentes formes de racisme dans notre pays. C’est d’ailleurs son but ou le sous-produit collatéral accepté par cynisme.

    Faire reculer le racisme avec des groupes racialistes qui interdisent leurs réunions aux blancs et aux Juifs, c’est se soumettre aux mêmes règles « raciales » que celles du Front National. Bref, dire que ces individus et ces organisations sont antiracistes, c’est un peu comme affirmer que Donald Trump est féministe.

    Responsables politiques, élus locaux, journalistes, enseignants qui vous associez à ces sinistres islamistes, vous vous rendez complices. Mais nous ne nous tairons pas.

    Vous ne pouvez pas ignorer ces vidéos de Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF, dans lesquelles il affirme que la France de 2016 est pire que l’Allemagne des années 30.

    Puisqu’il faut vous le rappeler : les lois nazies ont éliminé les Juifs de toutes responsabilités civiles, politiques et militaires, interdit aux Allemands de commercer avec eux, encouragé le saccage et le pillage de leurs biens avant de les conduire à la mort par millions.

    Nos lois laïques et sur la sécurité intérieure qui interdisent tous les signes religieux à l’école et la possibilité de circuler le visage caché que vous fustigez vous sont-elles comparables ? Vous avez bien sûr le droit d’y être opposés mais n’êtes-vous pas des criminels de la pensée antiraciste quand vous vous acoquinez au personnage mentionné plus haut et qui déclare dans cette même vidéo pour illustrer la dureté d’être musulman en France que « les femmes musulmanes se font violer le jour de l’Aïd » ?

    Ce ne sont pas « des croisés » qui ont égorgé ce prêtre, assassiné ces enfants juifs dans leur école, exécuté ces journalistes et caricaturistes, mitraillé ces terrasses de cafés et de restaurants, massacré des jeunes dans une salle de spectacle… mais des terroristes islamistes qui contraignent notre pays à se protéger davantage et met tous nos concitoyens à rude épreuve.

    L’Appel farfelu de ces faussaires de l’antiracisme prophétise même « la cooptation de l’extrême droite au sein du gouvernement » socialiste. La présence parmi eux de Tariq Ramadan, le prédicateur préféré des « Frères musulmans », leur donne décidément les ailes de l’outrance.

    Mais comme on est toujours le traitre de quelqu’un, nos faussaires de l’antiracisme ont exclu la C.R.I (Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie) qui considère dans un communiqué fleuve que les organisateurs sont « des paternalistes blancs ». Selon la C.R.I, les « basanés » que soutiennent les organisateurs du meeting ne sont que « des indigènes bien notés par l’extrême-gauche qui a disparu des quartiers » et que lesdits organisateurs portent la responsabilité « de dégâts irréversibles puisque les réseaux soraliens et autres intégristes catholiques viennent recruter jusque dans nos mosquées ».

    Ces batailles de chiffonniers de l’outrance sont dignes de celles des chapelles de l’extrême-droite, dont on ne sait jamais très bien s’il faut en rire, en pleurer ou en référer à des spécialistes de la santé mentale. L’« antiracisme islamiste » serait la nouveauté vendue par quelques responsables politiques, journalistes et intellectuels ? Non, il n’est pas une nouveauté. Il est un oxymore.

    Nasser Ramdane Ferradj porte-parole du collectif TCIF « Tous Contre l’Islamisme en France – Ils n’auront pas notre silence complice »

    14

    0
  14. Olympe dit :

    Sur le groupe « Ensemble » et sa figure médiatique Clémentine Autain, on peut lire leurs exploits, récapitulés ici : http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/10877
    le dernier étant l’appel au meeting islamiste du 18 décembre à la Bourse du Travail, où Madjid Messaouedene assurera l’ouverture par un « mot de bienvenue » au nom de la municipalité !

    9

    0
  15. Marianne dit :

    Marwan Muhammad, directeur du CCIF, fait partie des intervenants du meeting « contre l’islamophobie » dimanche 18 décembre à la Bourse du Travail de Saint-Denis, salle prêtée par la Mairie de Saint-Denis.

    9

    0
  16. Olympe dit :

    Le groupe politique « Ensemble » qui a quelques représentants à Saint-Denis, surtout au Conseil municipal, appelle au meeting du CCIF et du PIR du dimanche 18 décembre à la Bourse du Travail. On connait les liens avec les islamistes de ce groupe et de sa porte-parole Clémentine Autain :
    lire : http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/10877
    C’est elle qui déclarait avec véhémence en 2013 : « Je ne crois pas qu’il y a aujourd’hui en France une menace de terrorisme islamique ou d’intégrisme islamique. » !
    vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=f7kWB-HhNu0

    7

    0
  17. Mourad dit :

    L’organisation, les intervenants et plus généralement le niveau des échanges sont pitoyables !

    4

    0
  18. Mourad dit :

    .. J’ai abandonné à 12 heures … la vie est trop courte pour perdre mon temps … et j’ai mes tomates provençales qui m’attendent … sinon côté « rue Génin », il y a une vingtaine de personnes de l’OLSD qui n’ont pas chauds apparemment.

    4

    0
  19. p dit :

    Je croyais avoir tout vu à St-Denis … mais alors là … Messaoudene qui appelle la police pour mettre fin à une manif. sauvage !

    Madjid Messaoudene ‏@MadjidFalastine – y a 2 heures
    J’ai appelé la police pour les faire partir. Au delà de des faits graves et scandaleux d’une association de @VilleSaintDenis il faut réagir

    Euh … c’est au nom de la Mairie qu’il a appelé la police ?

    12

    0
    • Charlie Brown dit :

      Jusqu’où ira ce M. Messaoudene dans le grotesque et l’ ineptie ?
      C’est la parfaite ( et bien triste ) illustration de la constatation de Michal Audiard :  » Les c ….. ça osent tout ; c’est même à ça qu’on les reconnaît « .

      7

      0
  20. Suger dit :

    Des citoyens laïques du 93 ont réagi en manifestant au nom de la Laïcité devant la Bourse du Travail de Saint-Denis contre la tenue du meeting du CCIF et du PIR ce dimanche matin.

    13

    0
  21. Suger dit :

    Ce rassemblement laïque a été organisé sans aucun appel public pour éviter tout incident avec les racialistes du PIR et les islamistes du CCIF. Malgré quelques provocations de leur part, il s’est déroulé pacifiquement mais avec beaucoup d’enthousiasme… comme on peut le voir ici :
    https://www.youtube.com/watch?v=gzWzomXXa-8

    13

    0
  22. Agathe dit :

    Bravo les laïques, vous sauvez l’honneur de cette ville.

    12

    0
  23. ddavid dit :

    Bravo aux courageux participants à cette joyeuse contre manif! Ici c’est sacrément risqué! J’ai jeté un oeil aux tweets de ce cher Falastine: c’est quand meme réjouissant de le voir appeler publiquement la police, connaissant ses opinions!

    11

    0
  24. Mourad dit :

    Ce matin dans la salle (moitié vide) le profil était plus « NPA / LCR » que voilées et barbus.

    5

    0
  25. Gaspard dit :

    Bravo à ceux qui ont avec le sourire répondu au communautarisme. Quant à l’appel à la police de MM, cela veut juste dire que pour lui, la ville lui appartient, et que toute expression de ce qu’est réellement la République lui est comme insupportable.

    10

    0
  26. Charlie Brown dit :

    Pauvre M. Messaoudene !
    C’est pathétique de le voir tomber si bas !
    Mais ,- n’en doutons pas- , il va encore se surpasser !

    9

    0
  27. Communiqué OLSD dit :

    Communiqué de presse
    Dimanche 18 décembre 2016

    Manifestation contre la « conférence internationale contre l’islamophobie et la xénophobie »

    Ce matin, malgré le froid, l’ensemble des organisations féministes, laïques et républicaines ont répondu présentes, par la présence de leurs leaders, à l’appel à manifester de l’OLSD contre la tenue d’une réunion publique qui promeut un discours de haine, exacerbe les divisions et s’attaque aux valeurs républicaines à travers des discours victimaires, communautaristes et anti-laïques.

    En effet, la municipalité de Saint-Denis, notamment son conseiller municipal « délégué à la lutte contre les discriminations et à l’égalité hommes/femmes” a, une fois de plus, une fois de trop, autorisé la tenue d’un rassemblement qui, sous couvert de lutte anti-raciste, réunit des militants islamistes et racialistes et en accordant une tribune à des anti-laïques notoires, malgré nos demandes répétées de l’annuler.

    Par notre mobilisation de ce matin, nous avons rappelé notre attachement aux principes républicains et à la laïcité, qui sont les seuls garants de nos droits fondamentaux et de la paix sociale.

    Nous demandons à la mairie de Saint Denis de se ressaisir et de cesser de jouer avec le feu d’un islam politique qui gangrène jusqu’à notre conseil municipal et fragmente notre ville en communautés irréconciliables.

    OLSD (Observatoire de la Laïcité à Saint-Denis)

    Parmi les soutiens de ce jour :
    Brigade des Mères : Nadia Remadna
    Egale : Martine Cerf
    Femmes sans voile d’Aubervilliers : Nadia Benmissi
    Forces Laïques : Laurence Marchand-Taillade et les présidents des OLvo 92 (Thierry Gibert), 31 (Philippe Bapt) et la section jeunes de Paris (Sabine et Samy).
    Libres MarianneS : Laure Caille
    Djemilla Benhabib, essayiste, militante laïque
    Marie-Laure Brossier, élue de Bagnolet

    13

    0
  28. Louise dit :

    Messaoudene, l’ami du collectif « Urgence Notre Police Assassine », appelle la police pour essayer de déloger les laïques. Ouaouhhhhh, la honte ! Heureusement pour lui que le ridicule ne tue pas !

    9

    0
  29. reveplus dit :

    Peu de manifestantes courageuse espère que au prochain meeting car il y en aura d autre les laïcs serons bien plus nombreuses (eux) quand au nouveau maire il est bien sourd si le fn serais venu faire un meeting prônant la haine de l autre il aurais été interdit la sous couvert islamophobie …… J espère que la police ne s est pas déplacer vu que cette élu fait une multitude d amalgame concernant la police (assassine ) propageant la haine. Cette ville part a la dérive de jour en jour

    3

    0
  30. reveplus dit :

    Ridicule 😪

    10

    0
  31. Mourad dit :

    Il ne faut bien entendu pas relâcher l’attention mais cette « conférence internationale » est un bide total pour les organisateurs CCIF / PIR/ ASSBAGUE /MESSAOUDENE.

    Ils ont attiré majoritairement l’extrême gauche ce qui n’a jamais été leur cible … et un comble également des Soraliens /Dieudonnistes.

    Peu de monde (300 / 350 personnes), des intervenants à la performance intellectuelle minable donnant l’impression au public de participer à une thérapie de groupe contre une addiction … très loin des Ramadan / Plenel /Todd …

    Peu de moyens également pour une conférence qui se prétendait pompeusement d’internationale.

    8

    0
    • Jésus-Marie-Joseph ! dit :

      Photo de la salle de la Bourse du travail lors de la première table ronde du matin du dimanche 18 décembre : « L’islamophobie depuis les attentats », avec notamment Alain Gresh et une représentante du CCIF. Salle à moitié vide, beaucoup de « non-racisé.e.s » dans l’assistance. Nom de Zeus ! Y’a du laisser-aller au PIR ! Mais que fait la police ?

      8

      0
  32. Habitant dit :

    BRAVO…
    La meilleure réponse à tous ces extrémistes encarté politiquement et qui se servent de nos locaux, gracieusement prêté par la mairie, est de descendre dans la rue pour leur montrer qu’on est pas d’accord. Y a rien de pire pour ces soit-disant gauchiste qui oeuvre pour le soit-disant peuple que de voir ce même peuple se rebeller contre lui.

    10

    0
  33. reveplus dit :

    http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/10897. Lutte. Contre l islamophobie ou consignes de vote ?

    5

    0
  34. Marianne dit :

    Vidéo sur Facebook du rassemblement laïque et républicain du 18 décembre :

    https://www.facebook.com/tgibert/videos/1471640806186944/?pnref=story

    7

    0
  35. Gaspard dit :

    L’ « humour » du tweet (de qui?) sur la BRI et le Raid à propos de quelques personnes venues exprimer leur crainte de voir la laïcité accusée de ce dont elle n’est précisément pas coupable, cet humour est particulièrement odieux, quand on pense aux victimes des attentats. Assimiler les manifestants aux forces de police, tous deux soi-disant menaçant la liberté d’expression, c’est non seulement risible, mais en fait gravement insultant pour la république.

    0

    1
    • Suger dit :

      Ce tweet humoristique n’est absolument pas contre le BRI et le RAID. Après quelques recherches sur internet, on comprend qu’il provient de militants laïques très engagés qui ont toujours salué l’action du RAID et de la BRI contre les terroristes islamistes.
      Cette fausse annonce humoristique montre bien l’énormité et le ridicule de la réaction de Madjid Messaoudene appelant la police face à un petit groupe pacifique et joyeux, composé majoritairement de femmes, qui sont venus protester contre la tenue de ce meeting du CCIF et du PIR à la Bourse du travail, avec le soutien de la municipalité.
      Le fait qu’un élu qui ne cesse de critiquer l’action de la police, qui soutient ouvertement l’association extrémiste « Urgence Notre Police Assassine » (…), appelle ainsi la police, en espérant faire taire les manifestants et interdire la liberté d’expression, est particulièrement risible.
      La police républicaine a d’ailleurs joué son rôle en protégeant la liberté d’expression et le droit de manifester pacifiquement, la manifestation ayant été déclarée préalablement auprès de la préfecture comme la loi le prévoit. Sa présence a évité que les provocations de quelques islamistes ne dégénèrent.

      8

      0
      • Gaspard dit :

        @Suger
        je me suis donc trompé sur la provenance de ce tweet. Il faut dire que ni le sens de l’humour de MM, ni sa façon de parler de la police ne me plaisent, j’ai donc cru que c’était une surenchère de mauvais goût de sa part. Sur le fond, en accord intégral avec vous.

        4

        0
  36. sylvia dit :

    Madjid Messaoudène qui appelle la police pour réprimer la présence de laïques devant la Bourse du travail et imposer l’idée de la légitimité de leur rassemblement islamiste et donc de leur idéologie. C’est scandaleux. Il faut dénoncer ça fortement. Ce type mobilise la police pour rien (ça peut être un délit). Il veut utiliser la police pour imposer l’expression de l’idéologie qu’il défend (ça porte un nom !). Ce « pompier-pyromane », ce paranoïaque dangereux, a un pouvoir de nuisance qui n’a que trop duré. C’est insupportable, intolérable !

    9

    0
  37. Grain de Sel dit :

    Si le ridicule tuait réellement , il y a longtemps que MM serait mort !!!

    8

    0
    • Olympe dit :

      La dernière de Madjid Messaouene au lendemain de l’attentat de Berlin :

      Madjid Messaoudene @MadjidFalastine
      L’attaque en Allemagne n’est pas qualifiée de manière sûre de terroriste sur place sur @BFMTV ça parle déjà djihadisme et mécréance

      Ce n’est plus du ridicule, c’est de l’aveuglement volontaire !

      9

      0
  38. Suger dit :

    Quand « Ensemble » avec Madjid Messaoudene utilisent les salons de la mairie pour recevoir leurs amis de… Molenbeek !

    « Accueil mairie de @VilleSaintDenis d’une délégation d’élu.e.s membres d’associations professionnels de #Molenbeek ».

    A qui et pour quelle cause servent de genre de rencontres ?… Et tout cela financé par les dionysiens !

    6

    0
  39. Suger dit :

    suite et fin des photos publiées par Messaoudene (mais le JSD en parlera-t-il et chiffrera-t-il le coût de la venue de cette délégation ?) :

    1

    0
    • Mourad dit :

      Je vois Huet mais pas Messaoudene !!! Qui sont tous ces gens ? Des molenbeekois ?

      1

      0
      • Suger dit :

        C’est lui qui préside et qui a dû prendre les photos…On le voit de dos sur la photo du « Parisien ».
        Sinon, c’est un mélange de militants et sympathisants locaux d' »Ensemble » et de molenbeekois.

        1

        0
    • Bill dit :

      Le Parisien fait un retour de la tournée d’élus et travailleurs sociaux de Molenbeck http://www.leparisien.fr/sevran-93270/les-elus-de-molenbeek-en-visite-dans-les-no-go-zones-du-93-21-12-2016-6482037.php
      A noter cette réflexion des élus belges

      « le fonctionnement de la vie locale n’en finit pas de surprendre les Bruxellois. Ils sont stupéfaits du mode d’attribution des logements en France. « En Belgique, c’est une ordonnance qui régit le logement social. Un garant de la loi vérifie dossier par dossier s’ils sont bien conformes au cadre légal. Vos maires semblent bien avoir les pleins pouvoirs », s’inquiète Ahmed El Khannouss. »

      Il faudra qu’il l’explique à notre maire qui n’a pas l’air de le réaliser.

      4

      0
  40. Suger dit :

    Les élus molenbeekois ont-ils pu vraiment apporter leur expérience politique à nos élus, notamment ceux d’ « Ensemble » qui les recevaient ? Cela leur serait profitable car l’histoire politique de Molenbeek est vraiment instructive pour la municipalité dionysienne…

    En voici un court résumé :
    À la suite des attentats du 13 novembre 2015 en France la gestion de l’ancien bourgmestre (= maire) des problèmes communautaires au cours de vingt ans passés à la tête de sa commune est fortement mise en cause. Ainsi, il lui a été reproché d’avoir complètement négligé la question de la radicalisation islamiste dans sa commune pour des raisons électoralistes.
    Molenbeek-Saint-Jean avait d’ailleurs, déjà, abrité du temps de l’ancien bourgmestre les assassins du commandant Massoud, en Afghanistan, ainsi qu’Hassan El Haski, l’un des concepteurs des attentats de 2004 à Madrid (191 morts et 1800 blessés).
    L’ancien bourgmestre n’hésitait pas à traiter de « nazi » toute personne pointant du doigt le problème de l’islam radical. En avril 2012, il n’avait pas hésité à comparer une émission de la RTBF traitant de l’islam aux méthodes de Goebbels…
    Françoise Schepmans , l’actuelle bourgmestre, explique qu’il y existait « un terreau favorable aux événements » et évoque le « soi-disant laboratoire socio-multiculturel de l’ancien bourgmestre» en ajoutant que ce dernier « est dans le déni ».

    Etonnant non ? On se croirait à Saint-Denis…

    9

    0
    • Mourad dit :

      Quelle constance politique cette majorité municipale (et au-delà) ! On hurle à l’infamie jusqu’à porter plainte contre le Figaro pour le titre « Molenbeek/seine » … et ensuite on organise un colloque pour apprécier les points communs entre les deux villes !

      7

      0
      • Sylvia dit :

        Et que faisait Brafman dans ce genre de réunion ? Il n’est pas élu que je sache. Alors il était là en tant que représentant d’une association (anti-raciste !?!) ou de « Ensemble »? En revanche, l’Olsd n’a bien sûr pas été invité… Etrange quand même compte-tenu des sujets abordés !
        Et là encore, certains élus de Saint-Denis ne sont pas à une contradiction près : porter plainte contre Le Figaro pour son titre Saint-Denis = Molenbeek s/Seine et inviter ensuite les représentants de cette ville pour … un futur jumelage ?

        6

        0
  41. Bill dit :

    Le Monde fait part d’un rapport accablant sur le communautarisme en Grande Bretagne et du désastre sur l’intégration et les droits des femmes en particulier http://abonnes.lemonde.fr/europe/article/2016/12/23/un-rapport-accablant-demonte-la-politique-d-integration-britannique_5053202_3214.html

    « Les gouvernements successifs ont « ignoré voire cautionné des pratiques religieuses ou culturelles régressives », notamment en matière de droit des femmes, par peur d’être accusés de racisme ou d’islamophobie, dénonce le document de 200 pages. »

    « « J’ai rencontré beaucoup trop de femmes souffrant des effets de la misogynie et de violences conjugales, de femmes soumises à leur mari et à leur famille étendue », écrit la haute fonctionnaire. Dans certains quartiers, ajoute-t-elle, le recours à des « sharia councils » pour trancher des différends familiaux, notamment des divorces, selon la loi islamique, accroît des discriminations contre les femmes. Certaines de ces instances religieuses acceptent qu’un mari batte sa femme ou ferment les yeux sur des viols commis par des époux.

    Le rapport établit que les femmes musulmanes et hindoues sont deux fois plus nombreuses que les hommes de mêmes origines à ne pas parler anglais. D’autres pratiques religieuses sont mises en lumière, comme l’intrusion violente de groupes sikhs lors de mariages mixtes qu’ils réprouvent, où l’éducation sexiste − « le rôle de la femme est de s’occuper des enfants, de nettoyer la maison et de faire la cuisine » − dispensée dans certaines communautés juives orthodoxes. »

     » « Le fait que les gens vivent des vies parallèles dans la Grande-Bretagne moderne a été occulté pendant trop longtemps (…), ce qui laisse le champ libre aux extrémistes et aux colporteurs de haine de tous bords » »

    Ce qui n’empêchera pas les tenants des accommodements raisonnables de nous citer la GB ou les US en modèle d’intégration… Inutile de dire que cette enquête très sérieuse menée durant un an par une députée Labour féroce combattante contre les inégalités et l’exploitation de la misère a été dénoncée comme islamophobe, raciste, etc. Mais l’auteur et la méthodologie sont difficiles à contester.

    8

    0
    • Gaspard dit :

      En effet, mais en France, le communautarisme n’est pas dans la constitution, c’est une donnée de fait, un effet de la démographie urbaine. La laïcité nous protège de tribunaux du genre « charria councils », impensables ici.
      Notre conception de la citoyenneté, qui fait de chacun d’entre nous un être libre de s’émanciper de ses appartenances religieuses, notre droit, sont incompatibles avec les dérives citées dans ce rapport; En revanche, la constitution de ghettos économiques et les faiblesses (pour le moins) des élus clientélistes existent en France, et nous devons lutter contre.

      1

      0
  42. Mourad dit :

    Pour info, la dissolution de l’association Sanabil dont le siège social était Bd Marcel Sembat a été confirmée par le Conseil d’Etat.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/12/23/97001-20161223FILWWW00216-islamisme-dissolution-de-l-association-sanabil-confirmee.php

    3

    0
  43. Agathe dit :

    Le terroriste présumé de Berlin a été arrêté et tué à Sesto San Giovanni. Cette ville située dans la banlieue de Milan est jumelée avec Saint-Denis. Y aurait-il un lien ??

    0

    0
  44. Bill dit :

    Sébastien Banse, journaliste bien orienté du JSD prête également sa plume pour « saphir news, quotidien musulman d’actualités », et raconte sa vision du meeting du 18 décembre http://www.saphirnews.com/La-gauche-face-a-l-islamophobie-a-l-heure-de-la-presidentielle-2017_a23274.html et nous livre quelques propos tenus lors de ce congrès dédié non aux discriminations mais à l’islamophobie. On peut halluciner que des anciens anars et militants extrême gauche soient obsédés par les revendications religieuses, le Ni Dieu Ni Maître est profondément enterré…
    S. Banse aborde aussi la question électorale, l’électoralisme « musulmans et minorités dominés », les consignes de vote qui ont à priori surtout consistées à dénoncer tous les « islamophobes ». Même Mélenchon ne trouve pas grâce auprès de certains, beaucoup trop indifférent au communautarisme et aux religions à leurs yeux, encore un laïcard universaliste.. qui ne pense que lutte des classes.

    Quelques extraits :

     » Ismahane Chouder, du Collectif des féministes pour l’égalité (CFPE), a regretté que « nos revendications politiques soient requalifiées en revendications communautaristes ». Pourtant, s’il y a communautarisme, il est bien du côté des « néo-républicains laïcistes » selon Philippe Marlière : « La volonté de domination pour imposer à une minorité racisée de se conformer à un mode de vie, c’est la définition même du communautarisme. » Face à cela, la gauche a peur de revendiquer la diversité ethnique, culturelle et religieuse. « Il ne faut plus avoir peur, il faut passer à l’offensive », a-t-il plaidé.

    Pourtant, la teneur de certaines interventions laisse penser que c’est auprès des musulmans comme auprès des autres minorités dominées que la gauche a des chances de trouver des alliés potentiels. « Une population altérisée, renvoyée sans cesse à un ailleurs, refuse désormais la mise au pas », a estimé Ismahane Chouder. « Ils sont force de transformation sociale ceux qui refusent de rester à la place qu’on leur a assignée. » »
    « Quant à Sihame Assbague de Contre-Attaque(s), elle a résumé ainsi sa position : « On ne va pas passer notre vie à construire des « barrages républicains » aux élections alors que, tout le reste du temps, personne dans les partis ne veut parler de domination et de racisme d’Etat. »

    Mais si des préférences personnelles ont été énoncées, aucune consigne de vote n’a été donnée. Comme ils l’annonçaient dans l’appel, les participants à cette conférence ont affirmé collectivement le rejet des « termes de cette campagne présidentielle, ses faux débats et ses surenchères ». « 

    7

    0
    • Olympe dit :

      Donc Sébastien Banse « journaliste au JSD » émarge auprès d’un site pro-islamiste !… On se doutait bien que sa vision de Saint-Denis n’était ni très laïque ni très républicaine… et qu’il tentait d’imposer cette ligne dans le JSD. On ne rappellera jamais assez que ce « Journal de Saint-Denis » est financé, à travers le budget de la ville, par tous les dionysiens et qu’il devrait éviter de n’être que le porte-parole de la majorité municipale. Mais avec Sébastien Banse un cap supplémentaire est franchi car c’est désormais un clan extrémiste islamo-gauchiste au sein de la majorité municipale qui tente d’utiliser le JSD à son profit. Le nouveau maire Laurent Russier restera-t-il silencieux sur ce détournement de l’argent public mettant le JSD au service d’une orientation ultra-minoritaire ?

      5

      0
  45. Gaspard dit :

    « s’il y a communautarisme, il est bien du côté des « néo-républicains laïcistes » selon Philippe Marlière : « La volonté de domination pour imposer à une minorité racisée de se conformer à un mode de vie, c’est la définition même du communautarisme. » ; « racisme d’Etat »…
    Il y a quelque chose ici d’hallucinant dans cette interprétation de la laïcité, qui a fait la preuve que, basée sur une citoyenneté universaliste qui laisse chacun libre de son émancipation issue de la philosophie humaniste et plus profondément du rationalisme des Lumières, elle a réussi à créer une société de liberté individuelle pendant le XXe siècle, et que, précisément, c’est quand elle a été abandonnée, sous Vichy, que les racismes et discriminations ont pu s’exercer contre les juifs et les étrangers !
    En effet, les mots sont utilisés à l’envers de leur sens : ce soi-disant « communautarisme » de la société française (on rêve!) ,ce soit disant « racisme d’Etat » est justement ce qui permet à chacun de vivre sa culture. Quant à la transformation sociale, si elle est appelée de leurs vœux, on n’en voit pas l’aspect de justice sociale justement, ou la contestation des inégalités économiques.
    Personne ne demande en France aux personnes, quelque soit leur appartenance de se renier (et d’ailleurs, pourquoi revendiquer une seule appartenance, serait-il mal vu d’être de culture musulmane et laïc ou indifférent ?).
    La laïcité est justement ce qui permet l’expression libre de chacun.
    Est-ce donc alors qu’il n’y a d’existence, non par ce qui nous rassemble mais par ce qui nous sépare ? On craint que cette dernière revendication, identitaire, différentialiste, ne soit justement le danger pour la civilité.
    « Pas de culture sans censure » disait Freud. Pas de civilité sans règles qui dépassent les particularismes. Sinon c’est la guerre de tous contre tous.

    5

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *