M6 – Dimanche 28 Mars 2010 22H45 – Enquête Exclusive « Les nouveaux rois de la capitale du «9-3» »

Vous aimerez aussi...

37 réponses

  1. thierryb dit :

    Je regarderai, c’est prometteur, quoique M6 soit souvent dans le sensationnel plutôt que dans l’info objective.
    Si on pouvait vendre l’idée d’un vrai portrait de la ville, avec du recul, partant de la problématique : « comment une ville qui est au cœur de l’histoire de France se retrouve-t-elle au cœur de toutes les difficultés? », ce serait bien.

    0

    0
  2. Sam dit :

    Je viens d’avoir Alexis, il a lu le post et trouve que je lui mets bien la pression …mais c’est de bonne guerre 😉
    Il m’a informé que le reportage parlait également de la pénurie de médecins à la Plaine. Il suivra sans doute les réactions sur le blog, je réagirai pendant mes vacances et j’espère que vous allez bien débattre !

    0

    0
  3. hélène dit :

    A Sam
    Tes parents ont raison, ne commets pas la même erreur que moi, que l’on ne sache pas où tu habites.
    Je ne peux qu’approuver la démarche avec les mêmes réserves que Thierry.
    C’est paradoxale, nous aimerions que notre ville soit belle et être fière d’elle et en même temps dénoncer notre rage, de tout ce qui pourrit notre vie.
    A propos je déteste l’expression 9-3 assez récente et réductrice.
    Je regarderai avidement, et avertir bien sur ma petite famille.

    0

    0
  4. Sam dit :

    Je te rassure hélène, je ne témoigne pas du tout dans ce reportage. Car question immobilier, nous n’avions pas matière à alimenter l’enquête.
    J’ai juste mis Alexis en contact avec des personnes susceptibles de répondre à son enquête.
    Concernant le crack, le quartier parle de lui-même. Le journaliste n’a pas eu besoin de témoignage d’habitants pour avoir matière…et c’était un point parmi d’autres.
    Alors on verra.

    0

    0
  5. thierryb dit :

    Je viens d’entendre ça et je bous : « 1millions de mètres carrés construits , et il y a quelques bagnoles qui brûlent tous les soirs…et alors! »: dit Mister D. :
    Voilà, j’ai compris: on empêchera pas M.D de faire son blé avec nos histoires de sécurité, en manifestant qu’il y a trop de problèmes, on empêche la Plaine de rapporter un max. C’est l’alliance objective du « capital immobilier » et du communisme municipal!
    En attendant, le centre- ville peut crever! Les dealers, les trafics, l’incivilité et la violence envahir la vie quotidienne, les commerces potables, les médecins se barrer un par un (quel courage, Mme Le Fur! (et les autres!), les enseignants s’épuiser à enseigner à des gosses de plus en plus délabrés, les services sociaux à être débordés. J’en passe.
    Ce reportage ne nous dit rien d’essentiel; c’est normal, ça se passe caché.
    Et puis les royalistes du 21 janvier, les supporters, les loges du Stade de France (grand moment qui devrait nous faire réfléchir sur nos amis qui nous veulent du bien) et cerise sur le gâteau, M. de la Villardière chez les pensionnaires de la maison de la Légion d’Honneur (ça c’est des « vraies personnes dignes d’être interviewées », même si elles se barrent le vendredi soir), on s’en fiche! Je suis sidéré que le reportage n’interroge jamais (en dehors de la responsable d’association pour les mal logés) ceux qui pourraient tenir un discours avec une vision d’ensemble.
    Laissons, mes amis, les promoteurs caresser la tête des petits indigènes, « tellement sympas » et spontanés! On dérange!
    J’exagère?

    0

    0
  6. Stéphanie dit :

    Oh non Thierryb tu n’exagères pas !
    Je suis catastrophée par ce reportage !!!! Rien de bon n’en ressort : à part, si vous voulez faire des affaires (et dans tous les sens du terme …), welcome to Saint Denis ! Mais surtout faites gaffe : ça craint …

    0

    0
  7. lili dit :

    voila je suis scandalisée par le reportage de m6 sur ma ville natale ce reportage n’a montré aucun cotés positives de cette ville qui est actuellement en train de changer .
    je suis née a saint denis mes enfants aussi et je n’ai jamais eu de pb….

    0

    0
  8. citoyen93 dit :

    Saint-Denis à nouveau sous le feu des projecteurs, dommage que le maire n’a pas été interviewé. J’aurais aimé entendre son point de vue.

    Le reportage ne fait qu’énoncer une réalité vécue au quotidien par les Dionysiens.
    Vétusté et insalubrité du bâti ancien qui mine tout le centre ville historique. On se demande d’ailleurs comment la municipalité va gérer ce dossier devant l’ampleur de cette problématique. Il met aussi la lumière sur l’aménagement d’un territoire fait en dépit du bon sens. Le passage du reportage sur le quartier de la Plaine est édifiant et on se rend compte que des bureaux et des logements sont sortis de terre sans aucun service digne de ce nom pour répondre aux besoins des riverains de ce quartier.
    Résultat une coquille vide à la limite du glauque.
    Merci Monsieur Braouezec !

    Je me refuse à croire que les élus de cette ville n’y ont pas pensé ou alors ils sont pires que ce que je craignais.

    Cette ville est à la croisée des chemins et les élus de Saint-Denis jouent en ce moment leur crédibilité politique.

    Soit la ville renait de ses cendres, soit elle devient un no mans land ghettoisé, paupérisé et laminé par la violence et le chômage.

    0

    0
  9. alain dit :

    Un reportage équilibré qui montre toutes les facettes de la ville loin des clichés et misérabilisme et du catastrophisme de certains et qui contribue à améliorer le visage de St Denis
    De l’optimisme pour une ville qui se transforme et qui fait le pari de l’avenir.
    Merci aussi à P Braouezec qui a fait le pari du Stade de France. Sinon où en serait la ville après la désindustrialisation ?

    0

    0
  10. thierryb dit :

    En y réfléchissant, ce reportage caricature aussi certains entrepreneurs et investisseurs, il me semble. Ce que j’ai lu des actions de M. de Penguilly pour encourager l’emploi local le rend plutôt intéressant. La question c’est l’écart insensé entre le développement de la Plaine (sans services, effectivement) et le ghetto urbain du centre, alors que les revenus fonciers de la ville doivent être considérables. Il faudrait assister au conseil municipal au moment du budget, pour comprendre.

    0

    0
  11. furieuse dit :

    Deux éléments apparaissent clairement : le règne d’un certain Potentat et l’abandon du centre ville, on le savait, c’est la honte.
    Ce reportage s’est voulu soft, montrer les paradoxes, mais tout de même il fallait lire entre
    « les lignes ».
    Venez les Touristes, venez vous imprégnez d’éxotisme.

    0

    0
  12. Stéphanie dit :

    « Qui contribue à améliorer le visage de Saint Denis » … Alain, avons-nous regardé le même reportage ???

    0

    0
  13. thierryb dit :

    Alain, que Patrick Braouezec se voie attribuer la réussite de la Plaine n’est nié par personne, c’est même d’ailleurs pour ça que je suis resté ici, mais en pensant que le centre-ville allait être « boosté » par l’arrivée de cadres, de commerces, de culture, dans l’idée que cela profiterait à TOUS.
    Or à quoi avons-nous assisté, à une paupérisation du centre. Pourquoi? D’une part, la ville n’a pas eu le temps de réagir face à la vente au privé (les marchands de sommeil ) du centre-ville dans les années 90/2000 et elle s’y essaye maintenant, c’est vrai et cela prend du temps.
    Et là, moi électeur de Braouezec en son temps, je vais perdre mon calme: oser dire que nous faisons du « misérabilisme et du catastrophisme », c’est une insulte! On ne vit pas dans la même ville! Vous faites partie de la nomenklatura locale, ou de ceux qui comme moi travaillent pour l’avenir des jeunes de la ville depuis 25 ans? Vous vous extasiez sur l’état de la ville, la misère, les trafics (ce n’est rien, cela passe par perte et profit, la situation est « GLOBALEMENT POSITIVE » je suppose, comme l’URSS en 1981 pour le PC!)?
    De quel droit estimer que ce que nous voyons n’est pas ce qui est mais le résultat de la perversion de notre regard? Il y a une hypocrisie insensée: d’ailleurs dans le reportage, M.Braouezec dit à un chef d’entreprise qui s’inquiète de l’insécurité: « Nous nous sommes (quel culot d’acier!) occupés du quartier de la gare, c’était une véritable zone de non-droit! » Vérifiez! Et devant certains autres qui le gênent il dit : « On n’y peut rien, c’est partout pareil! ». Si j’ai tendance à être sévère, c’est qu’il m’a beaucoup déçu et , voyant ce reportage, je crains que le système mis en place (immobilier de bureau, spéculation foncière) n’ait en fait pas servi la population réelle de la ville, sauf à La Plaine (il faut bien éviter de choquer le regard des investisseurs), mais la seule municipalité.

    0

    0
  14. habitant dit :

    « Améliorer le visage de Saint-Denis »? je dirais qu’une partie dont de la Plaine et contours du Stade de France, Alain. Et ce, d’un point de vue urbain comme le RER dont je trouve que c’est un point positif. Mais encore?
    Ce qu’a mis en exergue le reportage par la force des images c’est le fossé entre le mec qui fait des affaires dans l’immobilier et les logements insalubres avec des loyers à 700 euros dans des conditions de vie dangereuses!
    La bouffe du traiteur dans la loge VIP du Stade, les coupes de champagne à la main des élus et pas accès à l’eau potable pour d’autres en vivant dans des conditions « moyennes-âgeuses » dixit M6.
    Alain tu appelles ça « De l’optimisme pour une ville qui se transforme et qui fait le pari de l’avenir « ?

    0

    0
  15. eric dit :

    Le responsable du blog m’a censuré quand j’avais mis en ligne une citation de mon regretté pote coluche au sujet des journalistes
    je la réitère et je vous laisse méditer !
    SI LES JOURNALISTES ETAIENT DES FUNAMBULES  IL Y AURAIT UNE FORTE MORTALITE DANS LA PROFESSION.
    Pour ceux qui pensaient voir un reportage sur Saint-Denis reflétant leur vécu quotidien .

    0

    0
  16. eric dit :

    Je veux pas vous casser le moral , mais je vous invite a écouter THE DOORS (THE END musique du film de Francis Coppola Apocalypse Now) , c’est exactement la musique appropriée pour définir notre pauvre ville .
    Le vrai courage est de regarder la vérité droit dans les yeux , et surtout ne pas les baisser .

    0

    0
  17. koil dit :

    Le format du reportage est beaucoup trop court pour s’atteler au problème de St-Denis, on pourrait en faire une émission quotidienne.

    Je ne serai pas aussi dure que certains sur le contenu du reportage, car pour moi le journaliste montre des situations assez ironiques : des chefs d’entreprises et des politiques pour lesquels ils ne passent pas pour des flèches. Notre oligarque Dubrac au sdf se goinfrant de petit et misant sur le social, le tout en étant à l’office du tourisme, ca peut « sentir le copinage » dans des appels d’offres ! Le promoteur qui se prend pour un djeun avec le gamin , qui roule en Range toutes options et oubli ses bottes quand il arrive sur le chantier. Je passe le moment où un chef d’entreprise parle à Braouezec , et notre « tsar » qui dit que tout va bien. Il manquait juste un passage pour allumer notre « pravda » locale pour nous annoncer les grands clubs sportifs de la ville avec le Royal Curling club de Saint-Denis…..

    Le gros problème c’est qu’on a surtout des gros incompétents à St-Denis.

    0

    0
  18. hélène dit :

    D’accord avec Thierry B. (décidemment notre parcours est le même) et Habitant, furieuse
    j’étouffe de rage, Alain n’a pas de lunettes, ne vois rien, bof, pas de trafics, pas de marchands de sommeil qui pullulent, pas de misère, pas de détresse, pas de personne qui s’emprisonne malgré elle etc……. Comment peut on marcher sur la tête à ce point là?

    0

    0
  19. goldo dit :

    vraiment dommage que je n’ai pu voir ce reportage,est_il possible de le revoir sur internet? Goldo

    0

    0
  20. Stéphanie dit :

    A Eric (ou Doors the End)
    Le(s) responsable(s) du blog ne censurent pas, ils modèrent
    Et ils sont bien obligés de le faire car parfois les commentaires le méritent …
    De là à parler de « censure » je crois que le mot est exagéré …

    0

    0
  21. Stéphanie dit :

    Goldo,
    Je pense que tu peux aller sur M6 Replay.

    0

    0
  22. alain dit :

    C’est vrai il y a de la misère à St Denis c’est scandaleux et on ne peut s’y résoudre.
    Mais les écarts de revenus en France entre ceux qui galèrent et ceux qui profitent largement du système (exemple mais ce n’en est qu’un ; les patrons du cac 40 avec leur parachutes lestés de lingots d’or) ne cessent d’augmenter .et là la municipalité n’y est pour rien. Avec les moyens qu’elle a elle agit à la marge c’est à dire avec les moyens d’une municipalité.
    A St Denis c’est vrai c’est un ghetto de pauvres mais c’est aussi vrai qu’à Neuilly et dans le 16e : ce sont des ghettos de riches. Et qu’on me dise pas que c’est pas voulu par le pouvoir en place à paris (d’hier et d’aujourdhui)
    Alors militons pour non pas éjecter la misère ailleurs mais qu’il y en ait moins pour le mieux vivre de tous.

    0

    0
  23. alain dit :

    Pour ceux qui en doute je ne suis qu’un petit fonctionnaire avec le petit salaire qui va avec d’une entreprise publique

    0

    0
  24. Julien dit :

    De manière à nourrir le débat, je vous invite à aller sur mon blog où je mets en ligne mes réflexions sur notre ville :
    http://jhabitesaintdenis.blogspot.c
    Celles du mois de mars rejoignent directement notre problématique.

    Félicitations aux administrateurs de ce blog, car son animation est très chronophage !

    0

    0
  25. cece dit :

    Alain, vous vous trompez de débat ou de blog. je ne crois que personne dans ce blog souhaite éjecter la misère ailleurs.
    Lisez les commentaires, si vous en avez le loisir, et, si vous le pouvez, ne manipulez pas le débat pour essayer d’attribuer aux intervenants du blog une posture idéologique qui ne correspond pas à la réalité. Cette façon de modifier les débats est peut-être inconsciente et chronique, c’est pour ça que je ne vous en veux pas.
    Votre petit salaire de fonctionnaire ne vous dispense pas, espérons-le, du sens critique.

    0

    0
  26. thierryb dit :

    Alain, tu dis: »Alors militons pour non pas éjecter la misère ailleurs mais qu’il y en ait moins pour le mieux vivre de tous. » Je suis sur la même ligne que ça. Je ne souhaite pas tout voir en noir, et je n’ai jamais été pour l’apartheid social (je n’ai rencontré personne de ce genre dans l’association non plus). J’ai parlé de « nomenklatura » parce qu’il est évident que certains élus ne se rendent plus vraiment compte (comment font-ils?) de la vie telle qu’elle est ici. J’en connais d’autres qui y pensent presque jour et nuit, qui militent dans des partis et je respecte ça infiniment. Tu l’auras compris, c’est à ceux qui ont annoncé vouloir changer la ville et qui renoncent que j’en veux. Ce sont les ghettos qu’il faut casser, alors que tout est fait pour les accentuer. Que cette politique ne soit pas directement liée au maire, certes (on est pas fous!) mais, en ville, il doit se sentir responsable, comme chacun d’entre nous, toi y compris j’imagine.

    0

    0
  27. Sam dit :

    Ouf, personne n’a regardé le reportage ici (au Maroc) et moi non plus 😉
    J’espère que quelqu’un l’a enregistré ou pourra le faire à partir de la redif et le mettre sur Dailymotion…car l’enregistrement programmé par Pitch n’a pas fonctionné.

    Sinon, le débat est fort intéressant et laisse libre cour à mon imagination. la petite phrase « C partout pareil » de Mister Braouezec me met en rage…il nous l’avait sortie et j’étais sortie de mes gonds, quel cynisme !

    Biz du Maroc !

    0

    0
  28. suger dit :

    On peut voir ou revoir l’émission sur :
    http://www.m6replay.fr/#/info/enquete-exclusive/10208.
    Magnifique démonstration de l’existence d’une ville sans maire, où les promoteurs immobiliers viennent faire leur marché.

    0

    0
  29. habitant dit :

    Alain, le discours qui est le tien je l’ai entendu par d’autres pendant des décennies. Sauf que « l’écart » dont tu parles existe aussi à Saint-Denis et c’est ce qu’a voulu mettre sous projecteur le reportage.
    Exemple: ils n’ont pas filmé des établissements ZEP « clichés »mais le lycée des filles de la légion d’honneur qui ne se mélange pas trop avec son environnement. C’est un fait, une réalité peut-être une volonté.
    Et quand le journaliste a posé la question à la principale, s’il y avait des dionysiennes inscrites? Elle a un peu esquivé en disant qu’il y en avait du 93. Pourquoi pas ouvrir cet établissement aussi à des élèves de la ville vu que d’autres lycées de Paris le font aussi aujourd’hui?

    0

    0
  30. Sandrine dit :

    Tres deçue par ce reportage, j’ai trouvé qu’il soulignait surtout les inconvénients et pas suffisament les avantages de Saint denis.
    Le crack, les logement insalubres … Merci mais on le sait déjà, tout le monde connait cette réputation de St Denis. Ce reportage ne nous à rien appris. En parlant des « nouveaux rois du 9-3 » ils auraient pu communiqué sur les nouveaux quartiers de la plaine (Academie fratelini, le nouveau centre de convention de la plaine 2, les futurs studios de cinema de luc Besson). Ce reportage faisait redondance avec celui de France 2 diffusé fin 2009. Pour moi il n’en ressort Rien de positif pour la ville de St-denis et c ‘est bien dommage. Cordialement.

    0

    0
  31. LILI dit :

    J’ai vraiment été choquée par ce reportage qui a représenté Sain-Denis comme étant la décharge de la région parisienne.

    Je vis à SAINT DENIS depuis 30ans et je n’ai jamais vu un reportage la salir à ce point.

    Certes il y a des logements insalubres mais il y en a partout. De plus, le maire M.Paillard fait en sorte que tous les habitants aient un logement digne et fait la chasse aux marchands de sommeil. De plus à St Denis il y a de nouveaux habitants non pas des ouvriers mais des personnes cultivées occupant des métiers à responsabiltées. A St Denis il y a un théâtre un conservatoire accessible à tout le monde…il y a plein de côtés positifs. Ah!oui!!! il y des medecins aussi et on n’attend pas devant le cabinet dès 5h du mat’, réponse au journaliste qui a dit « vaut mieux pas etre malade a st denis.. »
    Signé, une maman de 4 enfants qui ne vit pas dans un logement insalubre et dont les enfants ne vendent et ne fument pas du crack et ne volent pas de sacs a mains!!!
    malika h.

    0

    0
  32. barbudos dit :

    J’ai vu cet excellent reportage où en effet il est préférable d’habiter Neuilly sur Seine.
    Certes Neuilly est une ville de cons, mais c’est beau, c’est riche, et surtout C PROPRE.
    Le problème de Saint-Denis, ce n’est pas le crack ni les immigrés..ce sont les communistes.

    0

    0
  33. the doors the end dit :

    Où sont les camarades de lutte ouvrière ? Que pensent ils des petits fours et du champagne ?
    Comment voulez-vous qu’une personne comme l’individu qui prétend être le futur député de Saint-Denis peut-elle comprendre les problèmes des dionysiens ?

    0

    0
  34. thierryb dit :

    Euh, Jim Morrison, tu peux clarifier? Qui prétend être le futur « député  » de st denis? Qui est-« elle »? Translation, please. 😉
    Quant aux « camarades de Lutte Ouvrière », vous en pensez ce que vous voulez, mais ce ne sont pas des gens à petits fours et je les croise à des heures pas possibles à militer, s’occuper des gens. On peut ne pas être d’accord avec eux, mais à St Denis, LO et La LCR n’ont jamais été « boire le champagne ». Spartiates, les camarades. Cohérents.

    0

    0
  35. ali.news dit :

    Je viens à peine de voir le doc. (dailymotion). ça m’a choqué… et puis pas la peine d’en rajouter, tout a étét dit dans les précédents commentaires. Par contre, ce qu’on sait c’est que le maire est communiste !!!

    0

    0
  36. goldo dit :

    des logements insalubres partout,je ne crois pas mais de toutes manières a st denis on peut nous décerner le premier prix. Je suis en Normandie depuis quelques jours,j’ai traversé plusieurs grandes villes de la haute et basse normandie et je n’ai rien vu de tel que ce que je peux voir a st denis. Au pont où a chaque fois que je reviens ici je me dis « mais quest-ce que je fais a st denis ».Je suis aussi allée dans les quartiers cités et je n’ai pas vu ce que je vois chez nous,des groupes installés sur les voitures a consommer alccol et schitt en toute tranquillité. Pas de stationnement anarchique comme chez nous. La question que je me pose est la suivante. Est-ce dans les villes communistes que se groupent toutes les « merdes »?.si oui qu’attendons nous pour faire changer la municipalité et faire une autre expérience. Moi je connais celle du havre,je le répète qui avant était communiste et a basculé a droite,la difference est nette. Pourtant je vote a gauche.Goldo

    0

    0
  37. Sam dit :

    Coucou de Marrakech où il fait 39° le jour…
    Eh bien je vois que Goldo appelle à la mobilisation …tu prépares quoi ma belle ? 😉
    @Bientôt à St Denis !
    Biz

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *