M6, réaction de Didier Paillard, maire de Saint-Denis, suite à la diffusion de « Enquête exclusive, les nouveaux rois de la capitale du 9-3 »

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. Anthony C dit :

    Le commentaire d’Antony C a fait l’objet d’un post, cliquer-ici

    0

    0
  2. hélène dit :

    Je ne vois pas en quoi certains dionysiens auraient été blessés par ce reportage.

    La Basilique, la maison de la Légion d’honneur, le centre archéologique, le centre du cygne ont été mis en valeur. En contre point les paradoxes de cette ville ont été décrits à minima.

    Ce qui a choqué c’est plutôt la désinvolture d’un certain promoteur et, s’il n’y avait pas de problème, Monsieur le Maire ne se déplacerait pas à Matignon pour réclamer des forces de police supplémentaire. Oui c’est vrai côté délinquance, traffics, économie parallèle existent. C’est de cela dont nous souffrons, le nier serait de l’angélisme pur.

    Bien sûr, le dénoncer publiquement (qui pourrait être un symbole) s’oppose au fait de la peur de stigmatiser une certaine population mais, que dire à ceux qui subissent des agressions, à ceux qui se taisent par peur des représailles ? Ceux là se sentent abandonnés par la municipalité et ressentent du « j’m’en foutisme ».

    Oui la Ville est solidaire des plus pauvres et c’est tant mieux, mais n’en n’oublions pas les « autres » qui ne sont peut être pas plus mal lotis.
    Quant à se référer au tarif de la Cantine scolaire une fois de plus c’est bien, bravo pour les menus établis, bien équilibrés et extrêmement variés.

    Je ne m’étendrais pas sur d’autres passages. En clair je ne vois pas de quoi l’on pourrait pousser des cris d’orfraie.

    0

    0
  3. Sam dit :

    Je ne verrai ce reportage qu’à mon retour du Maroc, c volontaire. Mais je me fais une idée à partir du blog.

    Tout comme le sabotage du forum sur la sécurité (rappelez vous), Mr Paillard ne communique qu’après coup et par écrit… La meilleure défense est l’attaque, « belle » diversion. Il aurait pu s’exprimer sur le terrain face à la caméra…mais non il a préféré filer en douce ce jour-là et n’a donc pas assumé son rôle de maire, d’une commune de plus 100 000 habitants. N’est-ce pas là une contradiction de la municipalité ?

    St Denis est une ville de contradictions…elle est victime du manque de volonté politique. Seuls nous autres habitants pourrons changer les choses en maintenant la pression et en mettant en évidence les incohérences de certains soit disant « humanistes »…que je ne qualifierais certainement pas de communistes mais plutôt d’opportunistes

    Je le dis haut et fort, je n’ai aucun respect pour un certain mister Braouezec, absolument aucun ! Le peu d’échanges que nous avons eu ensemble, il était d’un cynisme…

    Quant à monsieur le maire, il va falloir qu’il soit à la hauteur de la situation et de sa fonction. Il faut qu’il prenne enfin les choses en main. Car il semble vraiment à côté de la plaque…certains diront qu’il est « gentil », beh à vrai dire on s’en fout un peu on veut qu’il soit présent, qu’il assume ses responsabilités et qu’il cesse d’accuser les autres sans jamais remettre en cause la politique locale…car c tout simplement stérile et fatigant. 

    0

    0
  4. Alain Laute dit :

    Message du 31/03/10 12:37
    De : « Alain LAUTE » 
    A : « lejsd » 

    Si l’avenir de ma ville me soucie beaucoup et me rend critique, il n’en demeure pas moins que je déteste les caricatures et les excès stigmatisants. L’émission de M6 que je vais regarder ce soir, après en avoir eu de multiples échos défavorables ne respecte pas semble-t-il la réalité de ma ville. Ce n’est pas pour autant qu’il faille mettre des oeillères, ne pas regarder la vérité en face, mais EN PARLER. Si nos élus avaient l’initiative dans ce domaine ça ne se passerait pas de cette manière, c’est une évidence. A force de se taire, tout le monde peut tout dire, ceci, cela et le contraire. Cette nouvelle polémique met en exergue la responsabiloté que portent nos élus, celle du silence.

    Par ailleurs, le budget communal ne prend pas une nouvelle fois la mesure du problème rencontré en matière de sécurité, le rapport qualité/prix concernant l’impact que peuvent avoir les gardes de l’environnement et les médiateurs de nuit reste significatif d’une cassure entre les réalités et la pensée de l’équipe en place.

    Alain Laute

    0

    0
  5. habitant dit :

    Le « cliché d’une ville en développement côtoyant une population de laissés pour compte » ? Est-ce vraiment qu’un simple cliché ?

    Dans cette lettre,il y a un oubli : la mobilisation des habitants des quartiers qui a accéléré le mouvement en matière de rénovation de la ville comme la Gare. Le reportage n’est sans doute pas parfait, mais lui en a parlé.

    0

    0
  6. Lola dit :

    Et puis, qui a dit que ce reportage voulait être un reportage sur la ville de St Denis? Le thème du reportage était la spéculation immobilière: à qui profite-t-elle? A-t-elle porté les avantages escomptés sur le reste de la ville? Habiter ou travailler à La Plaine est vraiment une sine cura? Le stade de France est véritablement un plus pour cette ville?
    La réponse du journaliste est non: parce que les promesses faites à voix plus ou moins haute par les élus (minablement filmés en train de se goinfrer de petits fours ou de tenir des discours totalement déconnectés de la réalité, minablement remplacés par un entrepreneur liés à double fil à la mairie) ne sont pas réalisées dans un territoire laissé à l’abandon.
    L’habitat insalubre n’est pas une distorsion de la réalité à St Denis; il existe bel et bien, et des jeunes lambda croisés dans la rue se sont dépêches à le confirmer (ou font, eux aussi, part des journalistes pourris?). Nous tous le savons. Ceci ne se voit dans aucune autre ville que j’ai l’occasion de fréquenter (je l’admets, je circule plutôt côté ouest parisien).
    Naturellement qu’il y a aussi des gens normaux à St Denis, nous tous le sommes: est-ce une nouvelle? Ceux qui le pensent, me choquent encore plus que ceux qui pensent qu’à St Denis il y a beaucoup d’habitat insalubre. Si la nouvelle est qu’à St Denis on peut aussi vivre normalement, ça signifie que la non-nouvelle est que St Denis est un territoire totalement hors norme, où la « normalité » n’aurait pas accès. C’est peut être ce que Paillard a cherché à nous dire.
    La normalité des gens qui habitent des logements salubres et vont faire leurs courses n’a naturellement pas droit de cité dans un reportage. C’est la vie de tout le monde: quel intérêt de le montrer sur M6 le dimanche soir?
    Prétendre que des gens viennent filmer St Denis pour dire que rien ne s’y passe démontre ce que nous disons sur ce blog depuis bien long temps: cette ville va mal, et la vision de ce mal à la télé nous choque. C’est sûr que Paillard, Peu, Braouezec doivent avoir été choqués par ce reportage d’où ils ne sortaient pas comme des héros. Où la parole a été prise par des gens qui n’ont aucun rôle public sur cette vile, clairement abandonnée par la politique. Où les énormes affaires immobilier (1 million de bureau, 10 000 logements! je crois que nous ne pouvons même pas imaginer ce que cela signifie en termes de gros sous!) ont été faits sans aucune considération pour les gens, ni ceux de la ville de St Denis, qui habitent encore et toujours une ville croulant, ni ceux de La Plaine, qui se sont trouvés sur un territoire vide, sans médecins, magasins, restau.
    La mairie ne fait que se plaindre que ses nouveaux habitants ne sont pas comptabilisés par l’état et donc qu’ils n’ont pas les ressources pour les accueillir. Alors pourquoi en vouloir de plus en plus, pourquoi encore et toujours construire à La Plaine, à la Porte de Paris?

    Désolée pour ce commentaire long mais je pense qu’il faut arrêter de se victimiser en disant que le monde est méchant et veut du mal à St Denis. St Denis a le double de crimes violents que la deuxième ville de la liste, ce ne sont pas de journalistes méchants qui l’ont inventé. Les squats y sont, moi même je vois depuis toujours les gens venir chercher l’eau au square (et pas au Franc-Moisin). Ils n’ont pas filmé le seul taudis de la ville, mais un des nombreux taudis de la ville. Pourquoi ne pas profiter de ces retombées médiatiques pour sensibiliser encore plus le gouvernement à ce sujet: à la rigueur ça me semble un approche plus constructive que lire des communiqués de presse aux phrases si confuses (ça c’est la seule chose véritablement communiste qui est restée dans la ville!)

    Pour terminer: merci Anthony pour tes observations sur les parcelles du 9 et 13 rue Riant. Ca donne encore plus à réfléchir sur le thème du reportage.

    0

    0
  7. révolté dit :

    Monsieur LAUTE,
     
    On récolte se que l’on sème !
    Aujourd’hui encore au journal de 13h sur la une, un reportage sur la violence subite par les médecins dont celle qui a participé au reportage de dimanche !
    Et sans être du milieu médicale, on peut voir que ce médecin est au bout du rouleau.
    JE CONNAIS PERSONNELLEMENT DEUX JEUNES MEDECINS NATIFS DE SAINT-DENIS DONT LES PARENTS HABITENT SAINT-DENIS QUI ONT PREFERE EXERCER DANS LE 95 QUE DANS LA VILLE

    Moi au contraire de vous et des élus, je pense que se reportage de dimanche est très loin de la vérité que subissent vos concitoyens .

    Monsieur LAUTE, regardez la réalité dans les yeux , et surtout ne les baissez pas.
    Vous avez voulu faire de la ville de Saint-Denis un laboratoire de sociologie, d’architecture pseudo souchérienne. Inconsciemment, vous en avez fait une monstruosité urbaine .
    vous avez confondu , sociale et assistanat , honnêteté et voyoucratie. Vous avez sous prétexte d’humanisme électoraliste ouvert la ville à tout et n’importe quoi au détriment de vos concitoyens français. A votre façon vos êtes les meilleurs sergents recruteurs pour le front national.

    Vous Monsieur LAUTE, il me semble que vous avez des responsabilités au trop fameux JOURNAL DE SAINT-DENIS qui coûte un maximun aux dionysiens plus de 850 000 euros …qui est un modèle de démocratie au service de la carrière du député.

    Oui Monsieur LAUTE comme les Braouezec, Paillard , Peu ,Langlade , Quay – Thevenon et compagnie votre responsabilité est entière .

    0

    0
  8. Béatrice dit :

    « Oui la Ville est solidaire des plus pauvres et c’est tant mieux, mais n’en n’oublions pas les « autres » qui ne sont peut être pas plus mal lotis. » écrit Hélène.

    NON, la ville n’est pas solidaire des plus pauvres. La municipalité utilise la pauvreté pour garder la main mise sur la ville. C’est tellement visible que presque personne ne le voit. Sujet tabou…

    0

    0
  9. suger dit :

    Béatrice a mille fois raison. En effet, la municipalité instrumentalise la pauvreté pour dissimuler les insuffisances de sa gestion de la ville. Elle prétend pratiquer la solidarité alors qu’elle ne fait rien pour assurer un minimum d’hygiène publique (propreté des rues, ramassage régulier des poubelles, contrôle des commerces notamment alimentaires), rien pour assurer la sécurité dans l’espace public alors qu’on sait que la délinquance fait prioritairement des victimes chez les jeunes et les plus vulnérables socialement, rien pour assurer un avenir scolaire digne de notre époque aux enfants de la ville. Et le plus répugnant, c’est qu’avec l’appui de leurs soutiens d’extrême-gauche, ils tentent de culpabiliser les habitants qui ont un emploi et un salaire en leur opposant les plus pauvres qu’eux.

    0

    0
  10. hélène dit :

    A Béatrice et Suger

    Vous avez raison, tout cela je le sais il vaut mieux utiliser parfois le second degré,et, l’on en finirait plus de citer tout ceux qui en font leur fond de commerce.
    Je pense que certains sont tellement enfermés dans leur « Bulle » qu’ils finissent par y croire.
    De toutes les façons la réponse électorale s’est faite : abstention massive
    Quand la compassion se fracasse à la réalité!

    0

    0
  11. Béatrice dit :

    « Et le plus répugnant, c’est qu’avec l’appui de leurs soutiens d’extrême-gauche, ils tentent de culpabiliser les habitants qui ont un emploi et un salaire en leur opposant les plus pauvres qu’eux. » écrit Suger.

    Exactement! C’est répugnant.
    Pour information : j’ai publié une page sur ce reportage; à consulter en utilisant le lien attaché à mon prénom.

    0

    0
  12. sundarji dit :

    Monsieur Paillard,
    Votre ville est tellement bien gérée que nous avons le grand plaisir de la quitter… Vivement le déménagement… Enfin retrouver le sentiment de sécurité !!

    Dommage, nous vous avions pourtant ajouté une entreprise, et des personnes volontaires et désireuses d’apporter d’eux dans la vie de communauté de cette belle ville gâchée…

    Saint-Denis a beaucoup d’atouts, vous avez raison, mais vous-même ne les mettez pas en valeur, au contraire…!!!
    Vous portez une grande part de responsabilité dans la situation catastrophique de la ville…
    Je suis heureuse de ne pas porter de part de responsabilité dans votre élection, ou d’ailleurs dans l’élection de quel-qu’autre charlatan égoïste prétendant chercher le bien être d’une population…autrement appelé homme politique!

    0

    0
  13. thierryb dit :

    « l’élection de quel-qu’autre charlatan égoïste prétendant chercher le bien être d’une population…autrement appelé homme politique! »
    On propose quoi à la place de la démocratie représentative?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *