Malaise dans les écoles du 93

Vous aimerez aussi...

27 réponses

  1. Bill dit :

    Pour ma part, j’ai un problème avec les écoles du 93, où est la laïcité et le respect ? 

    Petit exemple pas très grave mais répétitif : Mes enfants, en tant que dignes descendants de bretons, ont le cochon dans le sang. Est-il normal qu’ils se fassent insulter par quelques enfants parce qu’ils mangent du porc à la cantine ? Je comprends qu’un enfant musulman ne souhaite pas manger de porc, mais peut-être que certains parents devraient mieux mesurer la façon dont on communique sur cet interdit religieux.

    Dire à son enfant que le porc s’est dég…asse, qu’il pourrait mourrir, montrer des images d’estomac de mangeurs de porc plein de vers… ce n’est pas de la pédagogie, ni de l’enseignement religieux, c’est de la bêtise.  Les enfants musulmans doivent apprendre comme tous les autres à respecter leur religion (s’ils en ont envie, certains apprécient un bon saucisson 😉 mais également cette des autres (ou leur athéisme). Les braquer en disant que l’autre est impur n’est pas oeuvrer pour le vivre ensemble.

    A mon sens, ce que revèlent ou surtout confirment les profils des derniers abrutis en date, c’est l’immense pauvreté intellectuelle / spirituelle et sociétale de ces enfants. Ils n’ont rien, aucune valeur, aucun fondement. Du coup, le premier gourou venu n’a aucun mal à les retourner, à remplir le vide par la haine. Je pense qu’il faut maintenant arrêter de se voiler la face. Certains écoliers (assez peu) ont besoin d’être rapidement pris en main par des psy, sociologues… bref professionnels pour remettre les choses dans le bon ordre. Le système social français est dans un état lamentable, ce qui explique aussi que des enfants puissent dériver aussi longtemps dans un système non républicain mais si on comme on l’a dit et répété ce week end on veut vraiment agir alors il faut mettre le paquet sur les moyens à l’éducation. Ce n’est pas l’égalité de moyens qu’on veut, c’est l’égalité de résultats, ce qui nécessite beaucoup plus de moyens pour nos écoles et nos enfants et pas uniquement en professeurs. 

    On pourra dire tout ce qu’on veut sur notre volonté, notre résistance… si on ne le montre pas concrètement dans nos quartiers par la mise à dispo immédiate de moyens importants (et principalement humains), on va droit dans le mur.

    0

    0
  2. Karima dit :

    JJe viens lire le texte de TAILSPIN et je suis contente.
    Le prof a tout résumé et je voulais la remercier pour ce texte qui est la réalité du 93.
    Les médias aiment nous montrer du doigt comme des parias ou des sauvages.
    Nous ne sommes pas des COULIBALY, des MERAH, des CHOUALI.
    Nous sommes nés en France, avons fait notre scolarité ici dans des écoles républicaines, nous avons fondé des familles et nous travaillons.
    Nous voulons continuer à vivre normalement et je voudrais que les médias et le gouvernement nous considère comme des citoyens à part entière et qu’il arrête de nous montrer du doigt comme des terroristes.
    C’est pour cela que certains français votent pour le Front National, car dès qu’on parle de la religion musulmane, c’est avec des arrières pensées.
    Ce qui se passe en Irak, Syrie, Mali, Palestine, Israël, ce n’est pas de notre faute. La géopolitique est compliqué et instable. Les raisons des pays Occidentaux et les USA, nous dépassent.
    Je remarque que ce n’est pas pour défendre « la démocratie » en envoyant des militaires dans ces pays, mais pour les richesses qu’ils ont, la preuve, en Lybie, en Egypte, en Tunisie, en Afghanistan, en Tunisie, en Irak et d’autres, c’est le chaos et les gens meurent tous les jours.
    Ce n’est pas la démocratie que veulent les occidentaux mais justement, mettre ses pays dans des conflits ethniques et je ne comprends pas pourquoi, ils veulent à tout prix s’en mêler.
    Qui peut décider que tel pays est libre en démocratie ou non ? L’UE ou ONU, non, la preuve, hier j’ai regardé des replay d’Ardisson sur les caricatures de Mahomet, il parlait de la libre expression, mais que d’un sens donc on est Libre de penser seulement si notre voisin pense comme nous sinon nous somme dictateur ? Mais que disent les peuples en guerre, certes ? Ils peuvent maintenant dire ce qu’ils veulent, mais des milliers de morts sont à dénombrer pendant cette guerre.
    A quoi va leur servir leur liberté, s’ils sont morts, à rien sauf à réconforter les pays occidentaux qui ont décidé de faire cette guerre.
    Quant on va arrêter de faire ses guerres de religions, nous ne sommes plus au moyen âge, pour défendre nos idées et nos convictions religieuses.
    La religion de tout individu est personnel et privé et la démocratie est nationale et notre droit de pensée est personnel et pour être libre, il faut arrêter de nous imposer les idées de ceux qui se prétendre démocrate.

    Que deviendra la France si VALLS continu ses propos ainsi que Marine LE PEN.

    Le résultat, le FN prend de l’ampleur et nous subissons les haines.

    0

    0
  3. Bill dit :

    d’accord avec Karima, mais j’ajouterai que cela vaut également pour les Français de confession juive, ils ne sont pas coupables de la politique israëlienne, des colonisations, etc… ils sont juste Français.

    0

    0
  4. Karima dit :

    Oui Bill, on est pas coupable de ce qui se passe dans le monde.
    Nous n’avons aucun pouvoir de décision, nous votons un président et des députés, pour nous représenter, mais il y a des lacunes, peut être, il faudrait des référendums pour des actions importantes comme les guerres, je crois que le peuple doit donner son opinion.
    Je déplore cette situation qui me mets mal à l’aise, ma meilleur amie est de confession juive, et je n’ai eu aucun différent avec elle, même pendant les conflits Israelo-Palestine.
    Mais j’insiste, les médias jouent un mauvais rôle dans ces conflits et indirectement, prennent partis, ne sont pas objectifs et sa met de l’huile sur le feu.
    Quand est ce que l’on pourra vivre simplement sans se déchirer pour des conflits qui ne nous concernent pas?
    Je me pose plusieurs questions et j’ai peur pour l’avenir de mes enfants.
    Nous serons toujours vu comme des sauvages et cela me fait mal au coeur.
    Nous sommes français, nous sommes des charlie, nous sommes des juifs, nous sommes des mulsumans, NOUS VOULONS VIVRE EN HARMONIE AVEC TOUT LE MONDE.
    Arretons ses guerres, ses exploitations médiatiques et arretons de jouer doubles jeux avec d’un coté des pays qui financent des fous et de l’autre coté, les recevoir comme des princes.
    La france se pli trop aux américains qui ne pensent qu’à leur interêt perso.
    Je préfère écouter DE VILLEPIN lors de son discours à l’ONU où on était fier d’être français en refusant de faire la guerre et je souhaiterai que nos présidents se remettent en question.
    Ils envoient nos armés de faire tuer pour les intérets des américains et d’ailleurs, c’est maintenant la France qui est en prmière ligne
    Par contre, je me félicite de toutes ses manifestations qui ont été des réussites de démocratie.

    0

    0
  5. Bill dit :

    c’est ce que j’ai aimé hier, nous étions tous Français avant tout et nous avons montré à tous notre unité et notre volonté de ne pas se diviser à cause de religions, nous avons prouvé notre intelligence et j’espère que les politiques auront compris que nous n’accepterons pas n’importe quoi.

    Moi aussi, j’étais très fière en 2003. J’étais au Pakistan pendant la fête du Hadj et nous avons regardé de Villepin avec nos hôtes pakistanais. Nous nous sommes sentis très fiers de notre pays.

    Maintenant, je suis d’accord que certaines guerres ne sont menées que par intérêts économiques mais pouvions nous laisser le Mali seul face à la terreur qu’ils vivent au quotidien (nous, 3 jours) ? Pouvons nous ne rien faire et laisser les Syriens, Irakiens, Kurdes, Chrétiens et Musulmans se faire massacrer par l’Etat Islamique ? Moi j’ai honte de voir ce qui se passe au Nigeria. Je suis très touchée de voir le monde entier manifester avec nous mais qu’avons-nous dit quand 130 enfants pakistanais se sont fait massacrer dans leur école parce que leurs parents sont militaires ?

    C’est vrai que d’intervenir dans ces pays complique notre vie d’un point de vue économique (la guerre coûte chère et on préférerait éduquer nos enfants) et d’un point de vue sociétal. Mais je pense que là encore il y a un manque de pédagogie pour aider les jeunes à comprendre (ou du moins essayer) la complexité des affaires internationales. Et que justement, parler de valeurs : liberté, fraternité, égalité, peut permettre d’aborder tous ces sujets et de donner un sens à la rebellion de jeunes adolescents. C’est un âge où on s’embrase pour des grandes causes, donnons leur les clés pour mieux les discerner et les aborder d’une façon plus universaliste et humaniste plutôt qu’à travers le prisme de leur communauté. La liberté d’expression doit être concrète pour eux si on veut qu’ils la défendent : ils doivent pouvoir exprimer leurs désaccords, nous devons les entendre pour mieux y répondre.

    Beaucoup de jeunes disent « Je ne suis pas Charlie » uniquement à cause des caricatures mais ne remettent pas en cause l’atrocité de l’acte ou même le fait de les avoir publier. Ils regrettent juste le manque de tact et disent qu’eux ne l’auraient pas fait. Je pense qu’on peut entendre ça. Une pétition a tourné menée par des intellectuels pour condamner la parution et suite à celle-ci et toutes les menaces, CH n’a pas été tant soutenu que ça, voir ils ont été très seuls. Ne reprochons pas maintenant à des enfants ce que des membres de « l’élite » intellectuelle ont défendu à l’époque sans être jeter en prison. A la place, rappelons pourquoi la France est si obstinée dans son choix de la laïcité, rappelons notre histoire, la main-mise de la religion sur la vie et les pensées, le combat mené par nos ancêtres pour gagner notre liberté de pensée. Donnons des exemples de pays où la société est organisée en fonction de la religion et reparlons d’égalité citoyenne. La laïcité en France n’est pas arrivée par hasard, elle est le fruit d’un long processus démocratique, elle est un trésor national.

    Développons leur sens critique, le vocabulaire pour exprimer leurs sentiments, les références culturelles pour étayer leurs raisonnements, donnons leur les moyens pour devenir de vrais citoyens conscients et libres.

    0

    0
  6. Gabriella dit :

    On se rend compte que la liberté d’expression des uns n’est pas forcément la liberté d’expression des autres et pourtant….
    Mais le respect, on ne parle beaucoup moins de respect à notre époque: ne doit-on pas respecter l’individualité de l’autre , qu’il s’agisse d’un musulman, d’un juif, d’un chrétien…. et cela passe obligatoirement par les principes de la laïcité, je suis tout à fait d’accord avec Bill quand elle dit que l’observance de sa propre religion passe par
    le respect de la religion de l’autre, c’est la base du vivre ensemble, il faut
    revenir à des principes de base, voilà ce qu’écrit Dounia Bouzar dans la conclusion de son livre « désamorcer l’Islam radical »
    « La violence, morale ou physique, est la négation de l’altérité. Seul le respect de la loi permet de rétablir des conditions de communication, parce qu’elle donne à chacun sa place et l’empêche d’empiéter sur celle de l’autre. La loi s’adresse à chacun pour lui demander de ne pas se prendre pour l’autre.
    Appliquer la loi de la même façon à tous les citoyens, c’est à la fois arrêter de faire des lois d’exception pour les musulmans (pour interdire le foulard à l’université, dans les stades de foot, dans les entreprises…..comme si cette interdiction allait désamorcer les groupes radicaux!) et sanctionner les actes illégaux antirépublicains, même s’ils sont commis « au nom de l’islam »

    0

    0
  7. Bill dit :

    Les réponses d’une philosophe sur la fracture française A t’on le droit de ne pas être Charlie ?

    0

    0
  8. citoyen93 dit :

    Au risque de passer pour un pessimiste je pense qu’il est déjà trop tard.
    On a raté l’occasion lors des émeutes de 2005 de réelement faire un pacte républicain.
    Il aurait fallu dès cette époque se donner et se doter de moyens en terme de prévention et d’éducation.
    Au lieu de cela les élus sont retournés dans leurs petites querelles de chapelles.
    Nicolas Sarkosy se déplaçait en banlieue pour insulter la population.
    Je me souviens de Fadéla Amara au secrétariat d’état à la politique de la ville qui a surtout brillé par sa totale incompétence.
    Aujourd’hui, François Hollande sur cette question est également aux abonnés absents.
    La majorité municipale à Saint Denis n’a aucune intention que les choses changent en profondeur sur ce territoire.
    Au delà de l’unité de façade affichée à la manif de dimanche, un profond malaise ainsi qu’une réelle fracture sont à présent visibles et je ne vois aucune solution à l’horizon.

    0

    0
  9. Bill dit :

    Je suis d’accord avec citoyen93 pour dire qu’on a raté l’occas et malheureusement, il y a une génération qui va être difficile (impossible ?) de rattraper. Ils ont grandi dans l’exclusion du modèle français et le vide intellectuel et culturel permet toutes les colères et manipulations. Le seul espoir à mon avis serait le plein emploi en France, avoir un rôle dans la société est primordial pour s’en sentir membre, mais comme je ne crois pas aux miracles… 

    Par contre, on peut éviter de perpétuer ce système d’abandon en agissant au moins auprès des plus jeunes, ceux qu’on peut aider à ne pas être aussi mal que leurs frères ainés. Mais pas de doute, il faudrait mettre le paquet et après les grands mots de ces derniers jours, on va voir quelle souris va être annoncée. A défaut de mettre les grands moyens, eh bien, je ne sais pas, on tombe dans l’abîme… et la fuite du 93 de toutes les familles qui peuvent se le permettre (pour celles qui ne l’ont pas déjà fait bien sûr).

    0

    0
  10. Lazare dit :

    @Karima Accuser les occidentaux de tous les maux de la planète est un peu aisé………..D’abord, on pourra rappeller que des accords de défense lie la France à de nombreux pays africains, c’est le Mali qui a demandé, par exemple, à la France d’intervenir, que la Palestine se reconstruit, aux rythmes des destructions opérées par Israël, grâce l’argent de la France et de l’Union européenne, que les pays occidentaux financent de très nombreux projets de développement dans les pays émergents, que les ONG occidentales payent un lourd tribu au terrorisme etc…… et que tout ça n’est pas fait pour piller les pays africains ou autres, que quand les occidentaux interviennent, ils sont taxés de néo-colonialisme, d’ingérence, que quand ils n’interviennent pas, ils sont taxés d’égoïsme, d’indifférence, que les Chinois, les Iraniens, les Russes sont tout sauf des anges………les pays occidentaux ont beaucoup de torts, mais je préfère quand même la notion de démocratie qui existe dans nos pays occidentaux à celle que Boko Haram cherche à imposer au Nigeria et aux pays voisins.
    Tout à fait d’accord, la religion est affaire personnelle, ce qui veut dire également, pas de signes ostentatoires religieux dans l’espace public, pas de prières de rues, etc.etc. Moi, je suis athée et la religion me donne des boutons !
    Oui, la presse en fait parfois trop ou pas assez, mais imaginez maintenant un monde sans presse, sans journalisme, suffit de regarder du côté de la Corée du nord.
    Des milliards et des milliards ont été déversés dans les banlieues, des programmes éducatifs dans les écoles ont été mis en place, des accompagnements divers et variés, alors qu’est ce qui n’a pas marché ? Ce n’est pas uniquement et essentiellement la faute de l’Etat si les choses se dégradent à une vitesse grand V.
    Quant à la laïcité c’est un trésor qui est inscrit dans la constitution française et que nous devons sauvegarder coûte que coûte.
    De toutes façons, vivre en harmonie avec tout le monde sera à mon avis tout à fait impossible. J’attends la fin du monde, avec beaucoup de curiosité et pas mal d’excitation.
    Bonne soirée.

    0

    0
  11. Gabriella dit :

    J’ai été très frappée par l’interview sur Canal plus ce midi d’un professeur
    de français qui disait qu’une de ses élèves de seconde lui avait demandé mais
    sans aucune provocation si elle était pour ou contre les attentats de Charlie Hebdo et le prof disait aussi que pour certains jeunes quand ils entendent parler « d’islamisme » ils entendent « islam » et qu’il y a beaucoup de confusion dans leurs esprits . Cela veut dire que les professeurs doivent faire de la pédagogie à ce niveau ou comme l’a dit Cohn Ben Dit doivent dire qu’eux mêmes sont très chagrinés par ces évenements avant de leur demander une minute de silence.
    J’en arrive à me demander quelle est la maturité de ces jeunes et comment
    on était nous à cet âge là.

    0

    0
  12. Bill dit :

    Interview très intéressante, pleine de sagesse et d’expérience malheureusement.

    0

    0

  13. Karima dit :

    Lazare , Je n’accuse pas les occidentaux de tous les maux de la terre, mais qui décident tel pays est une démocratie ou pas ou faire la guerre, mais certains pays dont les présidents s’enrichissent et laissent crever leur peuple, où sont les Tribunaux de la Haye pour leur confisquer leurs biens qu’ils ont volé à leur peuple.
    A mon niveau, je constate, en Afghanistan, en Iran, en Irak, au Liban, ne me dite pas que maintenant, les populations vivent mieux car ils on fait la guerre pour faire partir des dictateurs.
    N’oublions pas que BEN LADEN, a été financé pendant longtemps par les USA, pour contrer la Russie,
    Khomeiny était tranquillement en France pour se débarrasser du Chat d’Iran, le FILS (terroristes pendant 10 ans) en guerre en Algérie, ont reçu de la part de la France des visas et des aides en France pour contrer l’Algérie, et d’autres.
    Concernant, la Palestine, oui la France et l’UE aide financièrement le pays pour la reconstruction, mais ca sert à quoi, dès qu’il y aura une autre guerre, tout sera détruit et rebelote. Si le pays ne peut pas faire ce qu’il veule, je ne vois aucun intérêt,
    Si on pense que la France est taxée de néo-colonialisme, c’est que la France ne veut pas reconnaitre la colonisation et n’est pas encore prête à admettre la guerre d’Algérie.
    Actuellement, les archives ne sont pas encore consultables, et on admet que la France a collaboré pendant la 2° guerre mondiale et doit admettre qu’elle a été un pays colonisateurs pour faire la paix avec ses peuples.
    Certains ne comprennent pas les réactions. On peut être contre les attentats, la barbarie, les meurtres gratuits et pour autant, ne pas accepter des caricatures sans être contre les libertés.
    Dois-je être d’accord avec tout le monde pour être démocrate ?
    Qui décide qui a les bonnes réponses et qui décide que sa parole est juste ?
    La gauche veut toujours culpabiliser les français et donner des leçons de morale à tout le monde, mais concernant l’intégration, elle est incapable et d’ailleurs au sein des partis politiques, est ce que l’on voit la minorité, NON, car elle-même, elle considère involontairement qu’il y a une différence et n’est pas encore prête à nous accepter comme français à part entière.
    Ce ne sont pas des critiques, mais des constatations, j’ai 55 ans et j’ai vu l’évolution de Saint Denis, et je vous rassure, pas en bien.
    Ma mère nous obligeaient de parler en Français en 1962, et nous disait qu’il était important de se fondre dans la population, mais maintenant, on ne respecte plus rien, on devient des villes de non droit, dès qu’on dit quelque chose ou on n’est pas d’accord, on est soit raciste, facho etc.……….
    On veut nous culpabiliser toujours, mais on laisse notre jeunesse dans l’errance, sans qualification, sans boulot, et on les juges sans ne leur donner aucune chance.
    Regardez notre jeunesse, et dite moi, quel avenir pour eux à Saint Denis et ailleurs, regardez nos quartiers, nos écoles, et dites moi, que sera demain pour eux ?

    0

    0
  14. Karima dit :

    LAZARE, je voulais vous dire, je combats tous les extrémistes, et moi-même, musulmanes, je ne comprends pas tous ces gens avec la Bourça. Mais la France devrait se demander pourquoi tous ses français idéalisent autant et se radicalisent.
    C’est juste une question d’éducation, et de repère et surtout, La France a laissé faire.
    J’ai vécu 25 ans à Francs-Moisins et dans les années 90, la police ne venait jamais dans nos quartiers, on entendait « on les laisse tranquille dans leur quartier, comme cela, ils ne vont pas ailleurs ».
    Donc les institutions abandonnent des quartiers pour éviter les conflits.
    Est-ce que nous sommes tous égaux ? Dommage que Coluche ne soit plus là, il aurait pu nous le dire car avec son sketch, il à tout résumer.
    Mais comme dit Romanoff, ON NE NOUS DIT PAS TOUT
    Il est certains pour la philo au bac ce sera surement un sujet « La démocratie »

    0

    0
  15. Karima dit :

    BILL, merci de mettre tous mes commentaires, vu ce qui se passe actuellement en France, la déprime apparait car tout me fait peur et je me pose des questions sur notre avenir .
    La vie devient de plus en plus dur et c’est des chocs ce qui vient de se passer. Je me demande comment se sera demain pour nous tous, ici.
    Il est important de combattre le chômage, pour que les Français et les étrangers puissent vivrent en harmonie.
    Merci à tout le monde pour ces échanges, car le dialogue et la communication est une des priorité pour la démocratie.

    0

    0
  16. Bill dit :

    @Karime

    Je n’ai pas de raison de ne pas poster vos commentaires 🙂 On est bien d’accord qu’il faut parler, exprimer les incompréhensions… si on veut s’en sortir !

    Et je suis d’accord avec cet article, Les quartiers populaires tentent de se mobiliser contre l’extrémisme. Il est primordial qu’on agisse pour offrir plus de perspectives.

    A St Ouen, une prof a mis en place un cours d’auto défense intellectuelle http://autodefenseintellectuelleblanqui.over-blog.com/ je trouve cette approche très intéressante et cela devrait être développé dans tous les collèges à l’ère d’internet et de la communication de masse.

    Et l’emploi est également une clé. Je serai prête à parier qu’on peut faire un parallèle entre l’augmentation du chômage et la montée des problèmes (intégration / religieux) dans les villes populaires. Avoir un emploi donne un rôle social, des responsabilités et une fierté de bien faire (bon pour certains). Des jeunes qui ne sortent pas de la cité, qui ne voient que des chômeurs autour d’eux sont complètement coupés de la société. 

    0

    0
  17. salomon dit :

    @ Karima,
    je voudrais savoir où elle a lu que « les médias aiment nous montrer du doigt comme des parias ou des sauvages »?
    Bien au contraire ils ont et font toujours la différence entre l’immense majorité des français de confession musulmane, français comme les autres, à une toute petite minorité qui discrédite et défigure l’islam.
    Quand la France envoie son armée à l’extérieur combattre dans des pays musulmans il s’agit soit à la demande des pays en question comme le Mali, soit dans le cadre d’une action concertée des nations comme en Irak-Syrie pour combattre des groupuscules faisant un usage politique de l’islam qui le discrédite et tue plus de musulmans que de non musulmans. Il ne faut pas se tromper de cible : ce sont eux que nous devons tous combattre même si certains français se laissent abuser par faiblesse ou endoctrinement par ces fanatiques.

    0

    0
  18. Claudine Saur dit :

    Salomon ne doit ni ecouter LES radios ni lire des journaux ni certaines émissions de TV . . . ou bien , il plaisante .

    0

    0
  19. Claudine Saur dit :

    Salomon ne doit ni ecouter LES radios ni lire des journaux ni certaines émissions de TV . . . ou bien , il plaisante .

    0

    0
  20. Bill dit :

    Un article de l’Express qui parle des actions en place pour aider les jeunes ex-enrôlés en Syrie ou volontaires  http://www.lexpress.fr/actualite/societe/islamisme-plongee-dans-la-structure-de-deradicalisation-en-seine-saint-denis_1640791.html . Des aides sont proposées aux familles pour les aider à sortir leurs enfants de la secte. Ce problème touche toutes les familles françaises, je le rappelle, les soi-disants convertis à l’Islam mais en fait enrôlés dans une secte, proies d’autant plus faciles qu’ils n’ont aucune culture du véritable Islam, représentent il me semble la moitié des Français partis ou qui voudraient le faire.

    Ce n’est donc pas nécessairement en Seine St Denis qu’on les trouve tous même si certains ne peuvent pas dire je suis Charlie parce que la religion les en empêche (sans pour autant souhaiter ou justifier ce qui est arrivé, toujours au nom de leur religion et/ou de la liberté d’expression). 

    Ce reportage de France Info montre les forces qui s’opposent entre l’école laïque et les tentatives d’endoctrinement que certains enfants vivent dans les quartiers http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/onfaitquoi-l-ecole-le-combat-d-enseignants-de-seine-saint-denis-631239

    0

    0
  21. Lazare dit :

    Karima@ « la France ne veut pas reconnaître la colonisation et n’est pas encore prête à reconnaitre la guerre d’Algérie « , vous n’avez qu’à vous reportez aux centaines d’ouvrages écrits à ce sujet, aux milliers d’articles de journaux, aux centaine de déclarations d’hommes politiques ou d’intellectuels français etc…,bien des pays confrontés aux mêmes problèmes historiques sont loin d’avoir fait le même travail. Comme l’Algérie, d’ailleurs, qui n’a pas fait le sien.
    Hier, le 15, dans l’émission C dans l’air, intitulée  » Liberté et religion « , un des intervenants Bruno Pomart, brigadier chef de police, chargé de mission de prévention auprès du directeur général de la police nationale, a tenu des propos assez pessimistes sur les banlieues, celles bien entendu à problèmes. Il constate une agressivité toujours plus grande chez les jeunes et juge la situation de plus en plus difficile à gérer. Pour lui, le seul salut viendrait du monde associatif. Pas très encourageant tout ça.

    0

    0
  22. citoyen93 dit :

    « Malaise dans les écoles du 93 ».
    Du côté enseignant, le malaise ne date pas d’aujourd’hui.
    Questionnez les enseignants d’Histoire lorsqu’ils abordent la Shoah.
    J’ai un profond respect pour ces profs en première ligne, qui au quotidien, doivent gérer une situation que je qualifie d’ingérable.
    Le malaise, ils le reçoivent en pleine gueule depuis des années.
    Ils font ce qu’ils peuvent avec des jeunes de plus en plus violents avec lesquels on ne peut plus discuter.
    On est plus dans un sentiment de malaise. On est passé au niveau supérieur.
    Pour reprendre le commentaire précédent « Pas trés encourageant tout ça ».

    0

    0
  23. Thierryb dit :

    @Karima, en lycée pro (90% d’élèves issus de l’immigration) un quart du programme d’histoire est consacré à L’indépendance de l’Inde et de l’Algérie, et y compris l’étude d’un thème approfondi : La Toussaint 1954 (et on y parle de Setif et Guelma).
    Qu’il y ait eu des censures pendant longtemps sur le cinema, ou des frilosités dans les programmes scolaires, c’est vrai. Mais les générations, y compris dans les ministères et chez les professeurs, changent, et maintenant le jeune breton et le jeune habitant de St Denis en LP entendront parler de leur histoire commune en Algérie.
    D’ailleurs au LP de L’Enna, il y a eu il y a deux ans un chouette projet avec le service info des armées et une classe pour faire un documentaire sur la Guerre d’Algérie (malheureusement pas distribué).
    Il faut rester optimiste, les gens ont encore plus besoin de se parler que de se haïr, on vient de le voir.

    0

    0
  24. Bill dit :

    Le gouvernement a mis en place un site Stop jihadisme avec vidéos et aides disponibles pour aider un enfant ou un proche attiré ou tombé dans leurs filets de propagande.  http://www.stop-djihadisme.gouv.fr/

    0

    0
  25. Bill dit :

    Le Monde est revenu à Paul Eluard, les élèves ont peu apprécié les différents articles qui leur ont été consacrés et se défendent Nous ne sommes pas tous Charlie nous sommes la liberté

    A mettre en regard avec cette article de Rue89 sur pourquoi la ruée des journalistes dans le 93 au moindre problème mais jamais en dehors des crises. Pourquoi toujours le 93

    0

    0
  26. Dans le Parisien du 31/01 dit :

    Une soixantaine d’habitants du 93 seraient partis faire le Jihad

    […]. Selon le préfet de la Seine-Saint-Denis, Philippe Galli, « une soixantaine de personnes issues du 93 sont actuellement en Syrie, en Irak ou sur une autre zone de combat. Au moins six d’entre elles sont mortes à notre connaissance. »
    Pour tenter de lutter contre ce phénomène de radicalisation islamiste, et conformément à la circulaire du 29 avril 2014*, Philippe Galli a donc réuni,[…]une centaine de représentants de la communauté musulmane du 93.

    Pendant plus d’une heure, à l’abri des médias, ces derniers ont pu échanger avec des membres du corps préfectoral mais aussi avec le préfet Pierre N’Gahane, qui dirige le comité interministériel de prévention de la délinquance (CIPD) à l’origine du dispositif, ou encore avec le chef du bureau central des cultes au ministère de l’Intérieur, Bernard Godard.
    « Il y a environ 700 000 musulmans en Seine-Saint-Denis, détaille Philippe Galli, à l’issue de la réunion. Je veux impliquer la communauté musulmane dans le combat que nous menons contre le radicalisme. Il faut qu’elle essaie de rattraper ses enfants perdus. Tout doit être fait pour qu’il n’y ait pas de nouveaux jeunes qui partent faire le jihad. »
    D’ores et déjà, le numéro vert (0800.005.696) mis en place il y a six mois a permis de repérer un certain nombre de jeunes garçons ou de jeunes femmes en voie de radicalisation. […]

    * Circulaire sur la prévention de la radicalisation et l’accompagnement des familles.

    0

    0
  27. Bill dit :

    Ce professeur de Paul Eluard montre la voie : faire sortir les enfants de leur monde pour découvrir d’autres façons de vivre et de penser, les amener à voir plus grand. Avis aux ministères qui cherchent l’ultime plan qui ne verra jamais le jour : mettez les moyens pour élargir la vision de notre pays et du monde, faites sortir les enfants de la cité, confrontez les à d’autres façons de vivre ensemble, de réfléchir, de juger… http://www.telerama.fr/idees/a-saint-denis-le-prof-de-geo-et-ses-eleves-globe-trotters,122244.php

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *