Mardi 12 Janvier 18H30 – Mairie de Saint-Denis – Réunion sur les médiateurs de nuit

Vous aimerez aussi...

21 réponses

  1. gege dit :

    Comme d’habitude cela ne donnerait rien de concret.

    0

    0
  2. goldo dit :

    depuis le temps qu’on en parle. Des médiateurs dans cette ville où l’insécurité est devenue un point de non retour ça sert a rien. La médiation c’est pour règler les conflits et non pour gérer la violence. De la poudre aux yeux pour faire croire que l’on se préoccupe de notre sécurité.
    J’en profite pour donner des nouvelles de ma voix, ça va nettement mieux 😉

    0

    0
  3. the doors dit :

    Pour avoir fait de la sécurité durant plus de 20 ans , j’affirme que ses personnes vont au devant de graves problèmes .
    Déja que la police nationnal ou municipal sont limites pour se faire respéter, alors qu’ils detiennent « l’autorité ».
    Là je dits pas !

    0

    0
  4. goldo dit :

    C’est bien vrai, je crois que l’on va mettre des agents en insécurité. Il ne faut pas se tromper de fonction, les médiateurs sont là pour parler pas pour intervenir dans des problèmes d’insécurité. 

    On va leur demander de faire ce que personne n’arrive a faire pour un salaire de misère mais de qui se moque-t-on ? Comment pourront-ils se défendre ?

    0

    0
  5. suger dit :

    « Médiateur de nuit » ? Et pourquoi pas « ambianceur de rue » ?… Ce projet est totalement absurde. Ou il s’agit d’assurer une présence d’aide sociale du type des « maraudes » du SAMU social, et cela serait fort utile. Ou il s’agit d’agents de sécurité semi-privés mais de quelle autorité et de quels moyens légaux peuvent-ils disposer ?

    Plus inquiétant : qui va-t-on recruter ? sur quels critères ? Ne risque-t-on pas de faire appel à des « caïds de quartier » à qui on affermerait une tranquilité publique de façade en échange de la liberté de mener leurs petits trafics ?…

    Une fois de plus, le refus de recruter des policiers municipaux, d’utiliser la vidéosurveillance et d’accepter la nécessité de sanctions quand les réglements municipaux ne sont pas respectés va mener à l’inefficacité ou, pire, à des dérives qui aggraveront la situation.

    0

    0
  6. Sam dit :

    Stéphanie et moi sommes allées à cette réunion pour en savoir plus sur toutes les interrogations que nous nous posons.

    Arrivées à l’entrée de la salle en même temps que les élus (Mme Haye et Mr Langlade), Mme Haye nous demande : »Qu’est-ce que vous faites là ? Vous êtes invitées ?…c’est réservé aux membres du CLSPD » …sympa l’accueil !!!

    Nous lui avons répondu que noue en étions informées à la galette Fontaine et que nous pensions que c’était ouvert à tous les intéressés et nous sommes intéressés. Elle nous a répondu « Bon beh je vous invite… ».

    En tout cas, nous avons trouvé cette réunion assez riche en informations et nous en ferons un compte rendu qui répond à certaines des questions posées ici. Sur la question concernant la date de mise en service d’une telle structure, Mme Haye a lourdement insisté (un peu agacée par ma question) sur la nécessité de prendre le temps pour bien faire les choses afin que cette mesure soit réussie…ça sera au printemps 2010 (Mars-juin).

    On veut tout entendre Mme Haye, à condition qu’il y ait une communication claire sur ce sujet et ce ne fut pas le cas !

    Sinon, pour éviter ce genre d’accueil, nous allons demandé officiellement à ce que notre association Sans Crier Gare fasse parti du CLSPD auprès de Mr le maire. Décidément nous ne sommes pas dans les petits papiers de Mme Haye…

    0

    0
  7. Stéphanie dit :

    En effet, nous avons été un peu « échaudées » par cet accueil alors que nous venions en toute bonne foi et parce que le sujet nous intéresse. De plus, il nous semble légitime d’y participer.
    Pour ma part, je trouve ce projet intéressant même s’il ne résoudra pas tous les problèmes. C’est une bonne initiative, mais je partage un peu les craintes de Suger.

    0

    0
  8. the doors dit :

    Sam

    A part  » élue municipal  » quelle est la profession de madame Haye ?

    0

    0
  9. habitant dit :

    Je croyais aussi que ces réunions prenaient en compte le tissu associatif qui agit sur le terrain pour en être informés directement. C’est logique puisque vous représentez une association d’habitants qui a contribué à médiatiser, mettre en lumière et poser les questions sur ces situations pour faire bouger les choses.
    Donc, merci Sam et Stéphanie d’y avoir assisté, poser des questions et pour un compte-rendu.

    0

    0
  10. Sam dit :

    Laurent Russier a trouvé normal que nous soyons présents.
    Mais j’ignore pourquoi notre association n’a pas été sollicitée sur ce sujet…on ne peut pas dire qu’on ne s’est pas fait entendre 😉

    Néanmoins, la démarche quartier a sollicité Stéphanie au nom de son conseil syndical en octobre 2008…puis plus de nouvelle depuis.

    Je me demande si ce n’est pas un problème de communication entre différents services de la mairie…

    0

    0
  11. the doors dit :

    Qui peut me dire, les professions des élues de la majorité municipale et le nombre de personnes issues de l’éducation ?

    Exemple : Braouezec ex-instituteur.

    0

    0
  12. cathy dit :

    L’idée sur les médiateurs de nuit , ne résoudra rien. La municipalité pense calmer les esprits avec cet argument. Seul Mr Peu nous soutient, mais pour le reste qu’ils déguerpirent point barre !

    0

    0
  13. Thomas dit :

    Je me souviens d’une discution avec Mme Haye sur le parvis de la mairie concernant les nuisances de la rue Fontaine. Elle m’expliquait qu’effectivement, il fallait prendre son temps pour ne pas recruter n’importe qui en tant que médiateur de nuit. C’était en janvier 2009 si je me souviens bien…

    0

    0
  14. suger dit :

    Réponse à « The doors » : Sur les 40 élus de la majorité municipale, il y avait, à la fin 2009, 5 enseignants, mais 3 d’entre eux n’ont pas vu d’élèves depuis une éternité (comme « l’instituteur » Braouezec ) ! En fait, près de la moitié de ces élus sont des permanents politiques depuis longtemps et vivent des indemnités perçues à divers titres. Leur « profession », c’est d’être élu.

    Ce n’est pas d’ailleurs une particularité dionysienne, sauf qu’avec la perte du contrôle du Conseil Général du 93 et de nombreuses municipalités, les possibilités de reconversion en cas d’échec aux prochaines élections seront très difficiles. Il y a un côté « PME en dépot de bilan » pour les élus de la majorité municipale…

    0

    0
  15. Thierryb dit :

    Que vient faire cette question / insinuation sur la profession des élus ?

    Ce qui compte c’est leur compétence et le temps qu’ils prennent, non ?

    0

    0
  16. the doors dit :

    Thierryb,

    Pourquoi c’est question ? et bien tout simplement une élue chargée de la tranquilité publique , dans une ville de 100 000 habitants  à saint-denis ou ailleurs ne peut pas être une assistance sociale. Je n’ai rien contre les assistances sociales mais à chacun son boulot.

    Après la prévention, vient la répression.L’un ne va pas sans l’autre.

    0

    0
  17. alain dit :

    Et quelle est la profession des élus de l’opposition si tant qu’elle plus honorable qu’éducateur ?
    C est juste une question d’équité et de clarté….

    Pour info au niveau national, Monsieur copé est maire de meaux en exercice, député en exercice, président du groupe UMP en exercice, et avocat en exercice (profession qu’il pratique seulement parait il à temps partiel en complément des autres mandats qu’il exerce chacun à plein temps).

    0

    0
  18. suger dit :

    La situation du maire de Meaux, en tant que maire, concernent les habitants de Meaux. Pour Saint-Denis, les conseillers municipaux de l’opposition ne touchent aucune indemnité. A part l’un d’entre eux qui est conseiller régional, les autres vivent tout simplement de leur travail.
    D’autre part, le métier déclaré de tel ou tel élu a peu d’importance. Je suis ainsi étonné d’apprendre que Mme Haye serait assistante sociale. Lors des élections de 2008, elle était présentée dans la liste Paillard comme archéologue …

    0

    0
  19. goldo dit :

    Pour les médiateurs, je ne sais pas. Mais j’ai l’impression que l’on voit un peu plus la police en ce moment dans le quartier de la gare du côté de la rue Ernest Renan, à l’agence de voyages.
    Et dans la rue Fontaine,comment ça se passe ?

    0

    0
  20. the doors the end dit :

    @alain

    Que vient faire Mr Copé et Meaux ? Je ne cause pas de politique, je cause de professionnalisme.

    Mais puisque tu donnes comme exemple Meaux , sans le vouloir, tu viens de donner un parfait exemple que je connais par coeur. Rien que pour la police municipale, il n’y a pas photo avec celle de saint-denis. Les moyens aussi bien humains que matériels, sont autres que ceux de notre commune. Je ne mets pas en cause les policiers municipaux de saint-denis qui sont sous les ordres du maire.

    Et jusqu’à plus d’informations ce n’est pas l’opposition qui gère la ville.

    @suger

    Je ne connais pas la profession de Mme Haye. Quand j’ai dit assistance sociale c’était un cliché !

    0

    0
  21. citoyen93 dit :

    La mise en place de médiateurs me parait une bonne chose et va dans le bon sens.
    Je m’étonne que cela n’est pas été mis en place avant.
    C’est aussi le cas sur la problématique des éducateurs de rue en trop faible nombre sur Saint-Denis.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *