Médiapart – Les Roms du Hanul

Vous aimerez aussi...

50 réponses

  1. AnthonyC dit :

    Pour infos, il s’agit de 4 terrains apparemment dans le même secteur, passage Dupont (perpendiculaire à la rue du Landy) et passage des Gauguières à Saint-Denis quartier Cristino Garcia.

    Voici d’autres vidéos tournées par TV93 et rue89.

    Je retiens de la première vidéo, cette phrase de Saimir Mile,président de la Voix des Roms : « On attend quelqu’un de la mairie ainsi que le Député P. Braouezec pour qu’ils prennent acte de cette occupation et qu’ils la soutiennent »

    Les Roms ont forcé les clôtures pour s’installer. Quant à savoir ce qu’en pense le voisinage, on pourra entendre l’inquiétude de Renée.

    Seconde vidéo, interview de Pierre: « La mairie a donné l’ordre à la Police de ne pas expulser ces terrains municipaux. On a demandé des terrains, on a fait des propositions, c’est [la Mairie] qui nous a indiqué ceux-là. C’est nous qui nous sommes occupés de les ouvrir. »


    No comment : campement de Roms à Saint-Denis
    envoyé par rue89. – L'info video en direct.

    0

    0
  2. Marcel dit :

    Il est donc clair qu’un soutien logistique et financier avec l’appui des techniciens municipaux sera mis à disposition par la Mairie et Plaine Commune pour la création d’un nouveau Hanul et en outre créer un quartier alternatif autogéré avec le soutien du Parti Communiste et du Député Patrick Braouezec , en sus de l’occupation autorisée ( forcée ? ) de terrain appartenant au patrimoine municipal.
    Quel beau projet !

    0

    0
  3. louis dit :

    et voila le travail , ou est le sérieux d’un tel député ? et bon courage aux riverains

    0

    0
  4. TulipeP dit :

    Oui il est plus que certain, qu’il a le soutien du Parti Communiste et du Député Braouezec. Il faut savoir que celui-ci quand il prend part à la parole aux questions d’actualité, il ne cesse de parler des roms celui-ci s’insurge aux difficultés pour l’obtention ou régularisation des papiers.

    Par ailleurs, j’avais déjà visionné la vidéo concernant la tour Balzac, là je suis outrée je n’en dirais pas plus.

    0

    0
  5. Sam dit :

    Les élus sont piégés par leurs propres contradictions sur le sujet. Par ailleurs, Mme Florence Haye est en pleine période électorale. Compte tenu des amlgames (scandaleux) faits au sujet des roms par le ministre de l’intérieur, il est opportun pour ces élus de confirmer (contraints…) une position « contre-courant » …et d’avoir ainsi un écho au niveau national.

    Ce qui est frappant sont les mots employés par les acteurs interviewés : « expérience » « alternatif » « autogestion ». Cela rejoint cette idée que certains se font de Saint-Denis : un labo où on peut « expérimenter ». A quels fins ? Créer un monde « alternatif » ? Ne prennent-ils pas les roms du Hanul pour des cobayes ?
    Cette « expérience » va-t-elle concerner les roms du Hanul présents sur Saint-Denis depuis 10ans ou va-t-elle créer une « jurisprudence » pour s’élargir à tous les « roms » présents sur le territoire de Saint-Denis ?

    Quelques questions pour nous permettre de mieux comprendre :
    1. Quelqu’un peut-il nous dire combien de villages d’insertion existent sur le territoire de Saint-Denis ? Depuis quand ?
    Leur capacité d’accueil ? Equipement ? Sont-ils tous occupés ?  Par les gens du voyage ? Par les roms ? Résultats ? Limites ?

    2. Idem pour une ville de la même taille en IDF et une autre en province.

    3. Idem pour une ville européenne.

    0

    0
  6. Moony dit :

    Les cocos et la Mairie s’achètent , à bas prix, une bonne conscience et une belle image.

    0

    0
  7. sylvie dit :

    Dont acte ! La mairie avait donc préparé en quelque sorte le retour de certains roumains, qui vivaient sur St Denis depuis quelques années. La forte tradition de notre ville de recevoir les exclus et miséreux, est bien respectée. Malgré tout une question se pose en cette période de crise économique aigue, combien vont être laissés sur le bord du chemin, parce que trop isolés, pas soutenus, par des associations n’entrant pas dans leurs critères de choix,
    allons nous vers une sélection du plus pauvre au plus pauvre, je pense à tous ceux qui galèrent sans toit, qui travaillent avec des salaires minables etc… enfin ceux que l’on appelle
    pudiquement les S D F qui n’intéressent aucun Parti Politique (pas vendeurs électoralement)
    ? ? ?

    0

    0
  8. Stéphanie dit :

    J’avoue que je suis un peu partagée car il est vrai que les Roms sont vraiment dans une situation très difficile sur le territoire national et qu’ils ont le droit d’être traités humainement.
    Toutefois, je suis aussi très inquiète car la mairie les accueille à « bras ouverts » alors qu’elle n’arrive déjà pas à gérer le quotidien des dionysiens. Quelle sont les réponses du maire et de son équipe concernant les questions de sécurité, de salubrité, d’ordre public, de propreté, … que nous avons soulevées ? Comment une ville comme Saint Denis peut-elle se permettre d’accueillir ces familles alors qu’elle doit faire face à des difficultés considérables (qu’elle refuse d’ailleurs de voir pour certaines d’entre elles) ?
    Enfin, j’aurai aimé voir Mme Haye et Mr Braouezec se sentir aussi concernés et réactifs lorsque nous leur avions exposé les problèmes de sécurité dans le quartier de la gare il y a plusieurs mois …

    0

    0
  9. Moony dit :

    Vous verrez, quand les premiers problèmes générés par cette installation improvisée surviendront et seront évoqués au Conseil municipal , le courageux alter-mondialiste Patrick Braouezec plongera le nez dans ses mots croisés et Florence Hay niera les évidences et se défaussera sur l’Etat.

    0

    0
  10. Sam dit :

    Moony,
    Tu sembles familier des conseils municipaux, est-ce que tu peux te procurer les infos concernant les villages d’insertion qui existent à St Denis ?

    0

    0
  11. houari dit :

    La chance qu’ils ont, le service propreté va passer 3 fois par semaine …je travaille à 200 mètres du camp et depuis plus de 14 mois (16 mai 2009) ils ne sont JAMAIS passe car le début de l’avenue Wilson n’est pas sectorisée. (Ils passent uniquement quand je les appelle).

    J’ai oublié, je paye des impôts, ca doit être cela je ne suis pas prioritaire.

    J’ai une question : Braouezec et Haye parlent ils au nom de la mairie ou sont-ils des électrons libres ? la municipalité va-t-elle revenir en arrière quand le maire et les élus seront de retour de vacance ?

    2eme : on voit vraiment le véritable visage de certains élus, il faudra s’en rappeler en mars 2011, florence Haye se représente, il faudra lui rappeler son bilan : refus de la vidéosurveillance, refus d’une police municipale plus importante, quartiers autogérés des roms avec l’assentiment du PC …

    Je pense que la ville devrait déjà s’occuper de tous les problèmes existants ….car on cumule malheureusement beaucoup de problèmes sociaux..

    je vais paraphrer stephanie: si seulement Haye et Braouezec etaient aussi reactifs quand on a des problemes de saleté dans notre ville ou d’insecurite

    0

    0
  12. moony dit :

    familier, non, curieux oui : assister de temps en temps aux conseils municipaux est fort instructif.

    0

    0
  13. TulipeP dit :

    Et voilà le résultat, effectivement la ville est forcée de laisser les terrains à ses occupants.
    De plus, avec les futures élections cantonales Madame Florence Haye n’est pas au mieux. Quant à Monsieur le député, je ne suis pas étonnée. Il faut savoir qu’en dehors d’être conseiller municipal aux droits internationaux il faut pas oublier que son mandat se termine en 2011 et celui de plaine commune en 2014. Alors je vous laisse juger…

    Cette municipalité, va nous laisser une ville bien désordonnée et voir Monsieur le Député de la manière comment il répond, cela me laisse dubitative.

    Je le connais bien, je sais de quoi je parle.

    0

    0
  14. TulipeP dit :

    @Moony

    Il a tout à fait raison, notre cher député a toujours le nez plongé dans les mots croisés pas seulement au conseil municipal mais aussi à l’assemblée nationale. Une fois du moins le problème résolu, Madame Florence Haye, en perte de vitesse, se tournera vers l’état.

    Quant à moi je vous signale, qu’il n’y a pas que le Hanul, il y a aussi l’autre campement Hôpital Delafontaine. D’ailleurs je ne vais pas tarder à remprendre le T1, là aussi il y a des abris je vais essayer de prendre des photos, cela en vaux la peine. je vous assure

    Les prochaines élections vont être révélatrices des promesses tant attendues de notre chère conseillère générale.

    0

    0
  15. goldo dit :

    De tous sens le problème des Roms reste, que la municipalité cautionne des terrains ou pas. Ils sont là et si on ne leur donne pas des terrains ils squattent là où ils trouvent.
    Actuellement, certains, je ne sais combien exactement, ont investi les immeubles démolis de la rue du Port depuis environ 1 mois. Ils logent parmi les pierres, les gravats, ils d’enjambent certains obstacles pour rentrer. Personne ne fait rien. A quand l’accident ?
    Pourtant nous avons prévenu dès que nous les avons vu arriver avec des pioches en train de démurer ce qui avait été fermé.
    Il faut savoir que dans cette ville notre maire est présent que dans les actions qui dépendent de l’illégalité (squattes de logement de la poste). Nous payons nos impôts pour je ne sais quoi…

    0

    0
  16. koil dit :

    Franchement à se demander comment on peut élire des gens comme ça.
    Quand je vois tous les donneurs de leçons bobos de province et de Paris sur les forum de discussion ( libé, le post, etc)qui la rammènent et qui ne vivent pas ces problèmes au quotidien, ça m’exaspère. Ce matin encore un rom qui vidait nos conteners, bilan des papiers dans la rue pendant une semaine minimun si le service propreté décide de passer

    0

    0
  17. moony dit :

    @Houari
    Je me suis posé les mêmes questions que vous : au nom de qui et de quoi parlent Florence Haye et Patrick Braouezec ? Qui représentent ils ?

    0

    0
  18. ProstitutionDesMineurs dit :

    Que proposent Mr Braouezec et Mme Haye pour traiter le problème de prostitution de jeunes femmes mineurs roms dans le centre historique (Place des Tilleuls, rue de la République, « Hôtel de La Poste » rue E. Connoy…) ?
    Ces jeunes femmes « travaillent » sous la contrainte dans des conditions sanitaires alarmantes. Les vieilles prostituées roms sont leurs maquerelles, les encadrent et les exploitent.
    L’hôtel de la Poste rue E. Connoy est un lieu de prostitution bien connu. C’est là que les jeunes mineurs roms y sont emmenées avec leurs clients.

    Les maquerelles agissent en toute impunité depuis trop longtemps. Certaines jeunes femmes continuent à travailler malgré leur « grossesse » manifeste. Les services sociaux de la ville, la police municipale ainsi que nationale sont au courant. Rien ne se passe, c’est honteux !  

    Il ne suffit pas de se poser la question des « toilettes sèches » ou « toilettes classiques » pour traiter la question roms…c’est plus complexe que ça. Saint-Denis est en overdose de difficultés…arrêtons la démagogie de bas étage !

    0

    0
  19. sylvie dit :

    Nos élus ont agi de manière très politicienne en réaction à l’état qui, faut bien l’avouer avait fait de beaux amalgames (gitans roms même combat). Ils se sont positionnés de cette façon : un « beau pied de nez » a été lancé au gouvernement qui ne pourra pas intervenir, puisque ces roms sont installés sur un terrain municipal.

    Ce n’est pas de la bonne conscience, d’angélisme, de compassion, c’est un coup politique. S’ils pouvaient intervenir auprès des entreprises qui délocalisent en Roumanie ce serait aussi pour les ouvriers, une belle démarche politique !

    Quant aux problèmes des dionysiens, il semblerait qu’ils ne soient pas leur priorité.

    0

    0
  20. habitant dit :

    Oui cela sent bien la campagne électorale autant de Haye par voie d’affichage sauvage au centre-ville et propagande dans les boites aux lettres, que de Sarkozy (thèses sur le retrait de la nationalité, la peine de prison des parents d’enfants ayant commis des actes de délinquance).
    Seulement, il est devenu de plus en plus difficile de tromper les gens.

    Pour revenir au sujet des Roms, je n’ai pas d’opinion tranchée si ce n’est que les conditions de vie surtout en hiver avec des cheminées de bric et de broc ont fait des incendies et fumées toxiques. Voyant que tout le monde traçait, j’avais appelé les pompiers. Il y en a eu un autre plus tard. Aujourd’hui le camp n’existe plus.
    Ce que j’espère également, c’est que les Roms ne se feront pas utilisés et exploités par des élus de tous bords pour se faire élire.

    0

    0
  21. citoyen93 dit :

    L’équipe municipale surfe sur le déchainement médiatique orchestré par les journalistes bobo de France Inter aux coeur à gauche mais qui habitent dans la banlieue ouest loin des campements Roms.
    C’est facile de jouer la corde sensible de l’humanisme sur le thème « Mais ou vont ils aller ? ».
    Il savaient pertinement que l’on ne peut squatter des lieux privés en vivant de trafic et de rapine au milieu des ordures et des imondices.
    Braouzec et Paillard ne vont pas s’en tirer ainsi et nous allons dès septembre leur manifester notre colère et notre exaspération de voir Saint-Denis être un véritable catalyseur à pauvres et miséreux.

    0

    0
  22. Sam dit :

    Il faut tout de même reconnaître que compte tenu du contexte politique actuel nous, dionysiens, sommes ballotés entre deux visions politiques complètement opposées. 
    Je ne peux rester indifférente aux amalgames et aux conditions de vie des populations roms. 
    Je ne peux pas non plus rester indifférente ni à l’exploitation politicienne de certains élus opportunistes ni à l’exploitation (mendicité et prostitution) des mineurs et personnes handicapées roms par leurs aînés.

    Soit les élus dionysiens ont des solutions réalistes pour répondre à cette problématique (emploi, santé, logement, éducation) et dans ce cas qu’ils nous donnent le détail des moyens et coûts associés. Soit, ils laissent la justice et la police faire leur travail pour appliquer les lois et cessent de faire semblant.

    Avec ce genre d’actions démagos, le risque est que les expulsés roms d’autres communes viennent également s’installer à Saint-Denis sur des terrains municipaux destinés à des projets (transport, logement, emploi …). Là on peut imaginer les conséquences pour d’autres familles en attente de logement, pour certaines sociétés… 

    Il est incontestable que notre municipalité a tellement laissé faire, comme d’hab’, depuis des années…aujourd’hui le problème a pris une telle dimension et en devient complexe. Maintenant que c’est bien pourri on s’en prend à l’Etat et on cède aux actions de quelques groupuscules extrêmistes. Pourquoi ne pas avoir réagi au début ?

    Le « laisser faire » n’est pas un programme politique mais un signe d’impuissance et d’échec…qui chaque jour enfonce Saint-Denis dans la paupérisation.

    Je mène mon enquête sur les villages d’insertion si contestés par l’association « La Voix des Roms »…

    0

    0
  23. habitant dit :

    Il me semble qu’il y a aussi une délégation du secours catholique à Saint-Denis qui travaille sur le terrain au village d’insertion pour l’accompagnement scolaire.

    0

    0
  24. jerome dit :

    Certain(e)s dionysiens ont et continueront à défendre les Roms malgré les idées nauséabondes que vous semblez défendre : haine de l’étranger, du pauvre…
    Vos analyses sur la situation des ROMs sont d’une absolue indigence et se résume à un populisme de droite : le même que sarkosy.

    0

    0
  25. Sam dit :

    @habitant
    Merci pour le tuyau, nous avons deux adhérentes qui travaillent pour le Secours Catholique…
    @suivre !

    0

    0
  26. Thierryb dit :

    @ Jérome
    Ne mélangez pas, svp, les débordements de certains et le recadrage de Sam!

    0

    0
  27. citoyen93 dit :

    @Jérome
    Il n’est pas question de stigmatiser les Roms et de dire « pas de ça chez moi » ou de véhiculer des pensées nauséabondes comme visiblement vous semblez le penser.
    La démarche est de dire que Saint-Denis n’a pas vocation à accueillir toute la misère du monde et que cette agglo a suffisament de problème pour en assumer un supplémentaire avec les Roms.
    La ville a créé un village d’insertion, j’estime que c’est suffisant, au tour à présent d’autres agglos de jouer le jeu et ce sera très bien ainsi.

    0

    0
  28. houari dit :

    @jerome
    Ne pas confondre dionysiens et groupuscule d’extrême gauche. Quand on regarde la vidéo, on voit toujours les mêmes personnes.

    jerome, jerome, jerome…..l’élu de la mairie ?

    0

    0
  29. Stéphanie dit :

    Jérôme,
    Je pense que vous avez mal lu les commentaires précédents …. ou alors vous faites preuve de l’aveuglement symptomatique de ces « certains dionysiens ».
    J’ai moi-même rédigé un commentaire et le voir résumé à un « populisme de droite » me fait franchement mal au coeur mais ne m’étonne malheureusement pas …

    0

    0
  30. sylvie dit :

    @ jérôme
    N’est il pas scandaleux d’accorder à ceux qui vivent en France depuis plusieurs siècles, ceux que l’on appelle les Gitans, que 3 mois de résidence sur une aire, pas de possibilité de scolariser les enfants au moins pendant la période scolaire ?
    Je n’ai pas entendu à ce jour des revendications aller dans ce sens !

    Je l’ai déjà dit dans un précédent commentaire, les Rroms de Roumanie et de Bulgarie, parce que je l’ai vu, sont totalement rejetés. Malgré l’aide Européenne, la Roumanie ne semblerait pas respecter les accords, et quelque part est bien satisfaite de la migration de cette population.

    Je ne sombre pas dans un populisme de droite, moi je pense aux femmes afghannes, aux africains qui meurent de faim et ravagés par le sida, aux haitiens toujours dans une situation précaire, aux palestiniens, à tous ceux brimés par des pouvoirs autoritaires etc….

    Je pense aussi à ceux dont on ne parle jamais, notamment ceux qui vivent dans la Creuse où la misère sévit, et à bien d’autres en France.

    Je pense aux 3 millions de chômeurs et plus si l’on compte ceux qui sont sortis du système, aux sans papiers que l’on exploite sans vergogne etc….

    Je pense aussi à St Denis à tous ceux qui sont dans des situations inextricables, aux squatteurs parce que sans solution, aux pakistanais qui ne vivent que l’en vendant du maïs grillé et, dont on ne sait pas où ils logent, aux femmes seules avec enfants etc…..

    Nous vivons une grave crise mondiale, en France une grave crise économique, alors dans ces conditions pourquoi St Denis serait être le réceptacle de toutes les misères ?

    Il est bien facile et aisé d’user de compassion, de bonne conscience mais lorsque l’on est sur le terrain ce n’est pas la même chose. Où j’habite, hier, nous avons frolé un drame, sous l’oeil indifférent des locataires eux-mêmes minés par leurs propres difficultés.

    Pour en revenir aux Rroms qui sont en passe d’intégrer un village d’insertion , ils sont là et l’on verra si cette idée d’insertion marche. Il est vrai que pour les enfants n’ayant pas connu d’autre pays que la France ce ne peut être qu’un mieux, je dis ceci , et ce n’est pas en contradiction de mon commentaire précédent.

    0

    0
  31. Marcel dit :

    Merci pour les commentaires des 2 intervenants précédents bien connus à Saint-Denis ( dans le cercle politique local…….. ) Jérôme J. et Sylvie D. qui ont jugé utiles de se répartir les rôles , tous deux en soutien de Didier Paillard et Saint-Denis pour tous, l’un en tant qu’ Elu et l’autre comme militante d’Alternative93…
    Est-ce erroné ?
    Tout a donc été dit.

    0

    0
  32. sylvie dit :

    @Marcel,
    vous vous trompez de Sylvie, désolée je ne connais pas cette personne. Je ne connais pas alternative 93. Donc erreur, simple habitante de cette ville, pas militante, parfois humaniste, pas de répartition de rôles, je ne connais pas non plus Jérôme.

    0

    0
  33. Sam dit :

    Pourquoi accorder de l’importance à quelqu’un qui n’accepte pas le débat, récite une phrase provoc’ et pour justifier son combat colle des clichés à toutes les personnes qui ne partagent pas ses idées ?
    Peu importe qui se cache derrière chaque pseudo et pour qui vote untel ou untel, ce qui importe est le débat d’idées et le reste c’est du pipo et nous ne sommes pas dupes. Si ce personnage a des arguments pour défendre ses opinions, il peut les partager…sinon il va continuer à s’entendre parler et à réciter ses slogans vides de sens.

    Ce qui est remarquable dans ces échanges est la gêne que peut susciter ce genre de débat. Perso, je n’en ai pas. Il faut juste se poser les bonnes questions : 
    Comment l’Europe et la France peuvent mettre la pression aux pays d’origine pour arrêter la discrimination des roms ? 
    Comment les collectivités peuvent répondre à cette problématique et dans quelles limites ?
    Pourquoi sur notre commune y a-t-il plus de roms que sur d’autres communes ?
    Pourquoi la municipalité n’a pas réagi immédiatement et de manière claire et responsable ?  
    Quel est Le retour d’expérience des villages d’insertion à St Denis ? 
    A-t-on les moyens à Saint-Denis de sédentariser tous les roms ? Si oui comment ? Dans quelles limites ?
    Est-ce que les roms hanul installés sur ce terrain municipale vont rester là provisoirement ou indéfiniment ? Détail du projet (logement, emploi, éducation, santé) ? Nombre de personnes concernées ? Coût associé ? Solution de financement ? Comment prendre en compte les inquiétudes des riverains ?…

    Après chacun se fera son opinion.

    Pour ceux qui veulent se défouler, se lamenter, d’autres blogs sont plus adaptés…allez-y.

    0

    0
  34. sylvie dit :

    La malhonnêteté intellectuelle ne se laisse jamais passer et, comme dit le proverbe : « qui ne dit mot consent » .

    0

    0
  35. moony dit :

    En étant cynique, on pourrait penser la décision d’installer les Roms dans ce nouveau lieu était dictée par la volonté de créer un point de fixation propre à décourager ceux qui pourraient être tentés de venir y habiter. Bref, une arme efficace contre ce que redoute le plus l’équipe municipale : la boboisation.

    0

    0
  36. Marcel dit :

    Désolé si je me suis trompé pour l’un ou l’autre…
    En lisant et interprétant, j’avais cru comprendre que la garde et l’arrière – garde municipale avait jugé bon d’en rajouter, à l’instar en particulier d’anciens politiques locaux le suggérant fortement à leur compagnon et Maire.

    0

    0
  37. AFP dit :

    Tout près du Stade de France, des Roms expulsés le 8 juillet du plus ancien campement de Seine-Saint-Denis ont trouvé refuge, après un mois d’errance, sur des terrains municipaux où ils sont assurés de rester une année.

    (…)

    Depuis le 2 août, les Roms occupent quatre parcelles appartenant à la mairie sur lesquelles les familles commencent à s’installer. Ces quelque 150 personnes occupaient toutes précédemment le campement du Hanul, également à Saint-Denis, le plus vieux de ce département défavorisé au nord de Paris.

    « La mairie s’est un peu retrouvée devant le fait accompli, mais il était hors de question de les expulser à nouveau et nous avons choisi une approche alternative », se justifie Florence Haye, première adjointe (PCF) à Saint-Denis.

    « Nous voulons construire quelque chose de différent. Les terrains doivent être libérés dans un an pour lancer des travaux, nous souhaitons donc trouver une solution pérenne d’ici là et allons organiser très prochainement un tour de table avec toutes les bonnes volontés pour y réfléchir », a expliqué l’élue.

    L’heure est à l’organisation

    En attendant, le nouveau campement s’organise, avec le soutien de la mairie, qui « a promis de nous installer très rapidement de l’eau, des sanitaires, de l’électricité, et des algécos à partir d’octobre ou novembre », assure Gari Stefan, un Rom de 34 ans.

    Pour l’instant, les familles logent dans des tentes mais commencent à construire des baraques avec des matériaux de récupération que des Roms vont chercher dans tout le département.

    « Nous sommes en relation régulière avec la mairie et nous espérons réussir à trouver une solution durable. Ce que nous réussirons à mettre en place ici pourra devenir, je l’espère, un exemple à suivre ailleurs en France en termes d’installation des Roms », plaide Saimir Milie, président de l’association « La voix des Roms ».

    Le discours musclé du gouvernement et du chef de l’Etat contre les Roms les inquiète, mais ils croient possible de rester en France. « Je n’ai plus de lien avec la Roumanie, nous sommes installés à Saint-Denis depuis plus de 10 ans, nos enfants sont nés ici, ils sont scolarisés ici, je ne vois pas où l’on pourrait nous renvoyer », se rassure Ichim, 56 ans.

    « La France est une terre d’asile avec une histoire »

    « Tout de même, le discours du président n’est pas normal, il ne peut pas diviser ainsi les gens, pointer du doigt des communautés entières, la France est une terre d’asile avec une histoire prestigieuse », accuse Gari Stefan.

    Saimir Milie est, lui, assez pessimiste, pensant qu’avec « le racisme qui s’exprime de plus en plus librement, au plus haut niveau de l’Etat, la sécurité même des Roms est mise en péril ».

    Cela ne semble apparemment pas le cas à Saint-Denis où les relations avec les habitants commencent à s’établir dans le respect mutuel. « Il a été parfois nécessaire d’expliquer, mais dans l’ensemble les choses se passent bien », confirme Florence Haye à la mairie.

    Mais pour tous cette situation doit être provisoire. Les Roms de Saint-Denis espèrent pouvoir reconstruire leurs vies dans des logements décents. « On veut des logements, avant tout pour pouvoir assurer un avenir à nos enfants, qu’ils n’aient pas à se retrouver dans des baraques, à chercher des terrains comme nous », lance Gari Stefan.

    Article publié le 8 août 2010 – Source

    0

    0
  38. habitant dit :

    Encore une fois, j’espère que les Roms ne se feront pas exploités électoralement que ce soit par la mairie ou par Sarkozy et que des solutions soient enfin trouvées pour que les Roms installés puissent vivre dans des conditions de vie dignes de ce nom. Des drames d’incendies, il y en a déja eu et faut plus que ça se reproduise. Seulement quand ça s’est produit, il y a pas grand monde qui s’est arrêté.
    Quand j’avais appelé les pompiers, le pompier qui m’avait répondu avait compris « incendie dans un camp de rhum » pour enfin percuter à peu près en disant « les gens du voyage ». Voilà pour la précision de mon commentaire.

    0

    0
  39. koil dit :

    De façon pragmatique :
    Quel est le coût de ces terrains si ils seraient mis en vente ? A quoi serviraient-il ? manque t’il pas de parc ?
    Quid des nouveaux immeubles à deux pas qui vont avoir vue directe sur le campement ?
    Nous qui payons des impôts peut-on ne rien payer à la ville ?

    Quant à jérôme, on a le stéréotype du bien pensant qui lit télérama sur ipad.

    0

    0
  40. Sam dit :

    Je lis Télarama, je dois peut-être consulter…hein koil ? 😉
    Est-ce que tu habites dans le coin ? Si oui, comment réagissent les riverains ?

    0

    0
  41. koil dit :

    lol sam, c’etait un cliché pour un cliché 🙂 . Perso, ça fait longtemps que j’ai oublié les programmes TV.

    Revenons au sujet. Dans notre quartier ( Landy on était à 400 mètres par les voies du hanul), on avait des allez et venue en velo des roms.
    Maintenant chaque matin ( le jours des poubelles) sur les coups de 5h45 un individu fouille nos conteneurs et laisse l’endroit en bordel.
    Disons que les roms, c’est pas ceux qui causent le plus de problèmes visibles, actuellement c’est plus un groupe d’une quinzaine invendues entre 15 et 18 ans ( vols, bruits, dégradadtions mobilier urbains).

    0

    0
  42. AnthonyC dit :

    J’ajoute quelques infos sur ce sujet.

    France 3 a diffusé un reportage ce soir (lundi 9 août) dans le 19/20 (édition régionale puis repris dans l’édition nationale) concernant ce campement. Florence Haye a été interviewée en mairie. On ne voit qu’elle en ce moment…

    Cliquer sur le lien vers la vidéo  (ça commence à 11’57 »)

    J’ai par ailleurs trouvé quelques informations pour répondre aux questions de Sam. Il semble qu’un seul village d’insertion existe à Saint-Denis. Il hébergerait toujours depuis mai 2009 des familles Roms expulsées en 2007 de l’ancien bidonville André-Campra de La Plaine. Ce village se trouve au Fort de l’Est, sur des terrains prêtés par le ministère de la Défense. Les constructions de qualité ont coûté 2,3M à l’Etat. En revanche la maintenance et le gardiennage du site, confiés à Adoma (ex-Sonacotra) et des associations, ont un coût de 500 000€ par an, pris en charge à hauteur de 192 000€ par l’Etat… le reste est à la charge des collectivités locales. Ces villages décidés par la Sous-préfecture en 2006, sont conçus pour héberger 20 familles, pas plus. Il en existe également un à Saint-Ouen ainsi qu’à Aubervilliers, Montreuil et Bagnolet.

    Une information importante qui va à l’encontre de ce qu’on entend souvent. Plusieurs Roms pris en charge dans ce village ont un emploi. En effet des associations comme Coups de Mains (bâtiment) située à Pantin ou Taf et Maffé (restauration) emploient des Roms de Saint-Denis (Infos JSD 06/05/09).

    Au niveau effectifs, les Roms seraient 15 000 en France (source France3). 2000 d’entre eux sont installés sur Plaine Commune (!) dont 1000 seraient sur Saint-Denis (!) . (Source P. Brouezec, lors d’une interview pour Plaine Commune en juin 2010.

    On sait donc que 20 familles sont au Fort de l’Est (depuis mai 2009, pour initialement 2 ans maximum), 150 individus finalement sont sur ces terrains au Landy. Il en reste donc plus de 750 ailleurs sur la commune…

    Par ailleurs, j’avais trouvé un intéressant tableau, mais j’ai perdu son lien, qui faisait état des emplacements de caravanes dédiés par la ville aux « gens du voyage » (qu’on ne confondra pas). La ville respecte ses obligations avec 30 emplacements (stats 2006). Les 5 autres villes importantes de Plaine Commune font de même tandis que 2 villes plus modestes de la communauté de commune, qui n’ont pas de terrain, aident au financement des places sur les terrains existants sur les autres communes.

    La Ville, et au-delà Plaine Commune, jouent donc bien leurs rôles assignés par l’Etat et le département. On peut sans doute considérer que devant ce drame humain, la Mairie peut quand même botter en touche. A force de se montrer compréhensifs, et accueillants, en parallèle à d’autres collectivités locales qui n’en font pas autant, nos représentants risquent de faire de notre espace de vie, déjà empreint de bien des maux, et qui n’aura certainement jamais les moyens d’accueillir décemment les 1000 Roms nécessiteux déjà présents, une destination convoitée par bien d’autres.

    0

    0
  43. moony dit :

    Merci à AnthonyC pour ces précisions. D’accord avec sa conclusion.

    0

    0
  44. Sam dit :

    Merci AnthonyC pour ces éléments factuels permettant à chacun de se faire sa propre opinion sur le sujet.
    Je partage ton opinion.

    0

    0
  45. Stéphanie dit :

    En effet, bravo AnthonyC pour cette synthèse.
    Je suis également tout à fait d’accord avec le dernier paragraphe qui révèle toute l’ampleur que risque de prendre ce phénomène …. et qui ne remet pas en cause pour autant les actions déjà menées par la ville de Saint Denis, ou plus largement Plaine Commune.

    0

    0
  46. VidéoSupprimée dit :

    On constate la suppression de la vidéo citée par Anthony C (Cf. commentaire du 4 août 2010) où apparaissent les deux élus : P. Braouezec (député et président de Plaine Commune) et F. Haye (adjointe au maire en charge de la tranquilité publique).

    Cette vidéo témoignait du soutien logistique et financier mis à disposition par la Mairie et Plaine Commune pour la création d’un nouveau Hanul et en outre créer un quartier « alternatif autogéré  » avec le soutien du Parti Communiste et du Député Patrick Braouezec.

    Une question : Pour quelle raison cette vidéo a-t-elle été supprimée ?

    Sam

    0

    0
  47. Marcel dit :

    Effectivement, la question est pertinente concernant cette vidéo que j’avais moi-même cru bon de transmettre à saintdenismaville ………….. qui l’a mise en ligne avec mon bref commentaire informatif reprise ensuite…..etc……..où apparaissent la Maire-Adjointe et l’ex-Maire Député.

    La réponse est simple – me semble-t-il : un droit de retrait a été exercé auprès du diffuseur youTube en demandant la désactivation de son intégration……………………..

    Conclusion : : les chargé(e)s de COM de ces élu(e)s veillent au grain !

    Pour les curieux toutefois : cliquer sur le lien

    Nota : Aux armes les informaticien(n)es !

    0

    0
  48. Sam dit :

    Merci Marcel !
    Cette fois-ci je ne peux pas intégrer la vidéo sur notre blog, elle est protégée. Il suffit de cliquer sur le lien pour la visualiser sur Youtube.

    Si mes souvenirs sont bons, le diffuseur de la vidéo supprimée était rue89…
    En tout cas, celle-ci est mise en ligne par TVIDF, ça devrait échapper à toute pression.

    0

    0
  49. VidéoEncoreSupprimée dit :

    A peine quatre heures après notre dernier commentaire, cette vidéo a été également supprimée !!!!

    J’ai trouvé encore un autre lien.  Regardez vite avant sa suppression !!!

    Sam

    0

    0
  50. Marcel dit :

    Y a pas de quoi !

    Un( e ) Dionysien ( ne ) informé(e) en vaut deux …………..sauf aux élections.

    Non, le lien http que j’indiquais était bien le même que ci-dessus.
    Quoi qu’il en soit, ça donne un retour et une impression en matière de COM .

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *