Mercredi 8 juin 2011 17H30 – Rencontre du maire – Secteur Charronnerie / Tilleuls / Chaumettes

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. Lazare dit :

    Il faut couper les tilleuls de la Place des tilleuls et remodeler la place, elle n’est vraiment pas engageante. Et puis, une fois pour toutes, qu’on oblige les commerçants des rues adjacentes (et partout en ville) à respecter l’hygiène et l’occupation des trottoirs. Ce serait la moindre des choses. Les lois existent, qu’elles soient activées.

    0

    0
  2. goldo dit :

    les lois a st denis,c’est quoi ça.? Goldo

    0

    0
  3. mimile dit :

    Je ne suis ni forcené ni intégriste de l’écologie mais pourquoi couper les tilleuls ?

    0

    0
  4. lolo dit :

    Il faut couper les tilleuls car le renforcement de l’éclairage public est un des facteurs de baisse du taux de criminalité.

    0

    0
  5. ninie dit :

    J’habite place des tilleuls, et je vois que vous tous etes traumatisés par ce qu’il s’y passe – personnellement, je ne me battrai pas pour régler la plupart des problèmes que vous abordez ici (les vendeurs à la sauvette rue de la rép., le bruit trop fort dans les magasins, la voiture jaune mal garée et tous ces problèmes absolument majeurs) mais je me battrais si on décidait de couper mes tilleuls. C’est vraiment une idée saugrenue.
    En parallèle, je tiens à remercier à ce site d’exister car en dehors de certains dérapages, il permet de donner une bonne idée de la situation, de ce qui peut être fait et de ce vers quoi on tend. De plus, l’implication rélle, les comptes-renudus avec la municipalité sont très instructifs. Merci.

    0

    0
  6. Sam dit :

    Pour les arbres place des Tilleuls, ne suffit-il pas de les élaguer régulièrement ?  car cela ne semble pas être le cas. Ne peut-on pas envisager des éclairages plus bas que les arbres ?

    Si on commence par enlever les arbres, il va peut-être falloir enlever les bancs publics et peut-être autres mobiliers urbains…

    Pour rappel dans certaines rues du centre ville, des habitants ont pris l’initiative d’enlever des bancs pour dissuader les squatteurs de s’y installer. Est-ce que les problèmes de confiscation de l’espace public sont résolus pour autant ? Pas du tout, les squatteurs sont dans les mêmes rues et utilisent par exemple leurs deux roues pour s’asseoir .
    D’ailleurs, un habitant de la place des Tilleuls nous avait demandé l’an dernier de le soutenir pour enlever les bancs. Nous avons bien évidemment refusé car c’est une fausse solution qui n’apporte aucune amélioration.

    Au-delà de cette anecdote, se pose une réelle question : Doit-on aménager une ville comme St Denis uniquement en fonction des nuisances et de la délinquance ?

    @ninie
    Merci pour le petit mot.

    0

    0
  7. Fabye dit :

    Je me suis rendue à cette réunion ainsi qu’une de mes voisines d’immeuble. Le commissaire a été l’interlocuteur principal. Nous avons à peine entendu les voix de Florence Haye, M le Maire et du chef de la police municipale qui donnaient l’impression d’attendre que ça se passe. Cette réunion aurait très bien pu avoir lieu au commissariat car il n’ y a eu aucune réponse de responsables politiques comme s’ils se sentaient dégagés de toute responsabilité. Seul le responsable des médiateurs a fait un très bref topo de l’action des médiateurs dont la mission est pour le moment de se faire connaître.Il devrait prochainement y avoir un numéro de téléphone pour les joindre. C’est manifestement la seule et unique idée nouvelle que l’équipe municipale avait à nous annoncer.

    Le commissaire nous appris qu’il venait de démanteler un réseau de drogue assez important et qu’ils continuaient leur travail d’arrache pied. Face à l’immensité des problèmes que pose cette ville je l’ai trouvé bien seul, un Don Quichotte contre des moulins. Le commissaire a aussi évoqué le fait que ses hommes encadraient désormais les CRS lorsqu’ils étaient en mission à St denis de façon à rendre leur action plus efficace.

    Une habitante de la rue de la Charronerie, celle qui avait fait la demande de réunion, nous a décrit les différentes activités de sa rue et de sa résidence : squat,présence de toxicomanes, vol à l’arraché, bagarre entre deux groupes de jeunes dealers pour certains manifestement déscolarisés, deal, intimidations des résidents et des commerçants…

    La réunion a duré a peu près 1h15.
    Nous avons reçu de chaleureuses poignées de main de l’équipe municipale ainsi que de grands sourires. Je ne peux me contenter de cela, j’aurai tant aimé avoir une réponse politique. Et la police municipale?, le néant!

    Je suis restée un peu ahurie après cette réunion et je suis maintenant en colère. J’ai le sentiment de m’être faite avoir.

    0

    0
  8. Sam dit :

    « Le commissaire a été l’interlocuteur principal. Nous avons à peine entendu les voix de Florence Haye, M le Maire et du chef de la police municipale qui donnaient l’impression d’attendre que ça se passe. »

    Nous avons eu un retour de cette réunion. Non seulement les élus attendaient que ça se passe mais Mr le maire jouait avec son SmartsPhone pendant la réunion. Quelle empathie ! Quel sens de responsabilités ! Nous sommes non seulement entre les mains d’idéologues mais en plus ils sont incompétents ! 
    Le point positif  : Après discussion avec le commissaire à la fin de cette réunion, nous le voyons bientôt pour refaire un point. Lui au-moins est constructif, assume ses responsabilités et essaie de répondre concrètement à nos demandes avec les moyens dont il dispose.

    « Je ne peux me contenter de cela, j’aurai tant aimé avoir une réponse politique »

    C’est le problème avec notre municipalité, il n’y a aucune volonté politique pour affronter les problèmes de sécurité. Nos élus aux commandes continuent à se décharger sur l’Etat encore et toujours. A croire qu’ils sont blancs comme neige concernant la dégradation de la situation qui explique le contexte actuel si alarmant !

    « Le commissaire nous a appris qu’il venait de démanteler un réseau de drogue assez important et qu’ils continuaient leur travail d’arrache pied. »

    Oui, je viens d’apprendre par une journaliste du Parisien qu’il y a eu trois actions policières contre la drogue en début de cette semaine : Secteur De Geyter où on aurait démantelé une crackhouse, arrestations de dealers rue G. Péri et dans une impasse dans le secteur Basilique.
    Le commissaire a également confirmé des actions prochaines contre le trafic de drogues dans des secteurs du centre ville. Pour le moment le plan d’actions annoncé par le commissaire – lors de notre rencontre du 12 mai dernier – est respecté à la lettre. Nous lui faisons confiance et espérons que ça va apaiser certains secteurs en souffrance.

    Ah oui, bonne nouvelle la Police Municipale va s’équiper de VTT. Beh pourquoi il n’utiliseraient pas les Velcom ? hein ? 😉
    Pendant ce temps la police municipale continue à faire de la figuration et les nouveaux médiateurs de nuit de la communication…bravo Mme Haye, on peut dormir « tranquille !… » !

    0

    0
  9. citoyen93 dit :

    Il y a un dicton qui dit que l’on ne peut pas forcer un âne à boire s’il n’a pas soif.
    La municipalité n’a jamais manifesté le moindre intérêt sur les questions de sécurité qui minent totalement la vie des Dionysiens et il n’y a aucune raison pour que cela change.
    Il n’y a rien à espérer de cette équipe municipale sur les questions de sécurité.
    Par contre il serait souhaitable de se projeter dans un avenir proche en faisant le ménage sur les listes électorales où figurent encore des personnes n’habitant plus la commune depuis des années.

    0

    0
  10. abisa dit :

    couper les tilleuls, enlever les bancs avec ça vous auriez une ville plus humaine !!!! vous etes sérieux ? pourquoi pas démolir les immeubles, ainsi cela résoudrait le problème des halls d’immeubles ?

    0

    0
  11. Lazare dit :

    Quand j’ai suggéré de couper les tilleuls, c’était, dans mon esprit, pour les remplacer par des arbres moins ombrageux et pour remodeler ensuite la place pour la rendre plus engageante, car on ne peut pas prétendre qu’elle soit actuellement bien agréable, moi, je ne trouve qu’un adjectif pour la qualifier, c’est celui de glauque ! Mais, de toutes façons, cela reste des vues de l’esprit car la municipalité ne mettra pas un centime dans un quelconque réaménagement de l’endroit.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *