Municipales Corbeil-Essonnes – Échec de la gauche

Vous aimerez aussi...

16 réponses

  1. suger dit :

    Cet article est intéressant, mais les résultats des élections municipales de Noisy-le-sec, ville de 39.000 habitants dans notre département, le sont encore plus. Il n’y a pas l’enjeu national que représente la présence et « l’héritage » de Dassault, et ces élections ont été voulues par les élus communistes et Verts contre la maire socialiste.
    Or la liste de la droite menée par Laurent Rivoire (Nouveau Centre) a remporté la municipale de Noisy-Le-Sec avec 54,72% des suffrages, face à celle de la gauche conduite par Gilles Garnier (PCF) qui a obtenu 45,28% des suffrages. Le taux de participation s’est élevé à 40,11%.
    Noisy-le-Sec a été communiste de 1959 à 2003, avant de passer au centre à la faveur d’une élection partielle, puis au PS en mars 2008. Cette élection est intervenue après l’implosion en septembre de la majorité municipale : 20 élus (Verts et communistes) des 30 élus de la majorité, sur un total de 39 conseillers, avaient démissionné.

    0

    0
  2. Sam dit :

    @Suger
    Merci pour ces infos. Je n’ai personnellement pas suivi les élections à Noisy-Le-Sec, ça serait intéressant d’en faire un article à part si tu le souhaites. 

    0

    0
  3. citoyen93 dit :

    Les électeurs veulent du pragmatique, ils sont lassés des discours idéologiques.
    Ils veulent des trottoirs propres, des espaces verts, des impôts locaux qui n’explosent pas, des transports, un centre ville où il fait bon flaner, des commerces de bonne tenue.
    Le discours politique dont la thématique est « faire barrage à la droite » ou « Pour une vraie politique à gauche », etc.. Cela fait rire tout le monde ou dans le meilleur des cas, les gens ont un haussement d’épaules avec un ricanement entendu.
    La sempiternelle mayonnaise sur le Saint-Denis populaire et citoyen a tourné au rance et ne fait plus réver.
    Les élus de gauche qui n’ont pas compris cela, risquent de s’exposer à de graves déconvenues.

    0

    0
  4. noelle23 dit :

    Exactement d’accord avec citoyen93 : les gens en ont marre des discours convenus et de la langue de bois permanente : ils attendent des FAITS ! et demandent juste de vivre dans un environnement agréable…paradoxalement, et malgrè le boulevard créé par la politique de Sarkozy, ils n’ont pas encore tiré les leçons de leur précédents échecs…

    0

    0
  5. JasoN en fowme dit :

    Citoyen93 vous êtes dans le vrai mais que faire alors de tous nos slogans du style « lien social » ; « mixité sociale »… ça ne marchera donc pas ?? on nous a vendu st-denis populaire et solidaire, j’y ai cru… un moment. Ceci dit, ce n’est pas parce que la gauche a échoué que la droite va réussir !!

    0

    0
  6. goldo dit :

    A St Denis,je ne sais pas qui va gagner,qui va perdre. D’ailleurs j’en ai marre d’entendre celà,on se croirait en bataille permanente,un gagnant,un perdant mais dans l’histoire les perdants ce sont les citoyens qui ne s’y retrouvent plus nul part.Le lien social,la mixixité ne se fait pas dans des slogans mais dans l’action,justement en posant des actes qui créent du lien.La solidarité se construit autour d’actes de citoyenneté. Pour moi faire de la politique,c’est ça,ce n’est pas causer et se battre pour savoir qui va gagner ou perdre. Celà ne m’interesse pas. Je voterai pour celui qui sera le plus près de ça mais est-ce qu’il exsiste? 

    0

    0
  7. Marcel dit :

    Mais oui, ça existe à Saint-Denis la création de lien social et la construction d’actes de citoyenneté………
    J’en veux pour preuve ce qu’organise l’Adjoint au Maire chargé de la Jeunesse et de surcroît vice-Président du Conseil général : il organise une fête sympa avec jeu d’explications de texte , buffet et soirée dansante avec DJ pour ceux qui vont pouvoir voter !
    Ca c’est du sérieux, concret et ça peut servir pour conforter ce qui permet une majorité municipale stable jusqu’à ce jour.
    Je trouve citoyen93 bien embêté ou circonspect, à défaut de détenir le secret consistant à capitaliser au moins 8000/ 9000 voix en vue d’une alternance à la prochaine Municipale au titre d’une large union locale.
    Est-ce faisable?

    0

    0
  8. citoyen93 dit :

    La mixité sociale sur ce territoire est une vue de l’esprit. L’équipe municipale n’en veut pas et préfère ancrer cette agglomération dans une logique de ghetto.
    La mixité sociale signifie faire venir du bobo et Braouzec et Paillard n’en veulent pas.
    Le bobo vote, fait des blogs, créé des associations, ne se contente pas de l’information donnée par le journal de propagande de la ville, et le Maire de notre ville le sait.
    Le mot bobo est une absurdité et a été créé de toute pièce par nos élus afin de discriminer les nouveaux habitants qui ont tendance à un peu trop ouvrir leur bouche.
    Je ne suis ni un bobo ni un pigeon qui va gober toutes les démagogies distillées par la mairie.
    Pour compléter ce que dit Goldo, effectivement les perdants sont les Dionysiens qui systématiquement se font « cocufier » par des élus qui manient avec un certain brio la citoyenneté, la solidarité, l’égalité, etc..
    Quand on fait les comptes, on constate que le territoire est miné par le chomage et la délinquance. Le logement insalubre qui aurait du être traité depuis des années est au final traité avec les aides de l’état.
    L’aménagement des espaces est une catastrophe sur ce territoire. Regardez comment est géré l’aménagement de la Porte de Paris pour s’en rendre compte.
    Si ce n’est pas un constat d’échec alors qu’est ce que c’est ?

    0

    0
  9. habitant dit :

    @ Marcel a dit:
    « Mais oui, ça existe à Saint-Denis la création de lien social et la construction d’actes de citoyenneté………J’en veux pour preuve ce qu’organise l’Adjoint au Maire chargé de la Jeunesse et de surcroît vice-Président du Conseil général : il organise une fête sympa avec jeu d’explications de texte , buffet et soirée dansante avec DJ pour ceux qui vont pouvoir voter ! « 

    Je ne peux pas m’empêcher de rire! C’est ça des actes concrets? Les soirées cocktails en mairie ou à la ligne 13 pour faire venir du monde avant des élections?!? C’est vraiment ce que tout le monde attend: des soirées cocktails et des jeux avec DJ!?!
    Il manque plus que la Flashmob!

    0

    0
  10. Jason dit :

    Quand j’ai lu le commentaire de Marcel je pensais que c’était ironique, que c’était une blague…

    0

    0
  11. goldo dit :

    Ce qu’il faut se dire c’est que l’espoir fait vivre et qu’à force de faire vivre les dyonisiens dans la galère ‘bobos ou pas) ils en auront marre et peut-être que cela  se révèlera dans les urnes. J’ai traversé la ville ce soir car je devais aller a la poste et quand je vois dans quel état de saleté elle se trouve, je me dis que bobos ou pas on ne mérite pas ça. Chacun a le droit de vivre dans la proprété. Nous laisser la ville dans cet état, c’est nous mépriser. Je le disais il n’y a pas longtemps : c’est une forme de maltraitance. Il ne s’agit pas de battre la gauche ou pas, il s’agit de se faire respecter et ça ce n’est pas forcément une question de gauche ou de droite mais plutôt d’éthique.

    0

    0
  12. citoyen93 dit :

    @Marcel
    Votre réponse est totalement hallucinante et dépasse même ce que je pouvais imaginer en ce qui concerne le cynisme de l’équipe municipale qui visiblement ne recule devant rien.
    On est dans des petites combines de boutiquiers et les petits calculs électoraux.
    Cela a le mérite d’être clair.

    0

    0
  13. Marcel dit :

    Ce détail signalé à la volée – avec un rappel des données électorales – n’a rien d’hallucinant, c’est un Elu Dyonisien en place qui sait ce qui faut faire pour s’assurer une bonne continuation et l’aider à une bonne gestion des bureaux de vote dont il aura la charge.
    Saint-Denis évolue, lui aussi.

    0

    0
  14. suger dit :

    Je reste convaincu que le message de Marcel est de l’ironie pure. Mais la soirée propagande dansante ne concerne pas que Bally Bagayoko, c’est toute l’équipe municipale, le maire en tête (de gondole, a-t-on envie de dire, vu l’aspect commercial de cette animation pré-electorale), qui était présente.
    Voici l’article du JSD à ce sujet : « Venus seuls, en groupe ou en famille, ils sont 400 garçons et filles, parmi lesquels 300 nouvellement majeurs, à avoir participé à la soirée T’es majeur, organisée par le service jeunesse de la Ville de Saint-Denis samedi 11 décembre. La soirée a débuté par un échange avec Emmanuelle Sibeud, maitre de conférence à Paris 8, venue évoquer la décolonisation à l’occasion du Cinquantenaire de l’indépendance des pays africains. Elle s’est poursuivie par un jeu de quizz sur la citoyenneté, puis buffet et soirée dansante animé par DJ Ya Dumbia. De nombreux élus, parmi lesquels le maire Didier Paillard, et Bally Bagayogo adjoint chargé de la jeunesse étaient venus les accueillir. »
    J’ose espèrer que l’universitaire invitée en première partie de soirée a fait preuve de la rigueur intellectuelle liée à sa fonction et a évoqué notamment les réticences du PC face aux revendications d’indépendance au début des années cinquante… Mais j’en doute un peu car cela aurait sans doute cassé l’ambiance !

    0

    0
  15. Marcel dit :

    @ suger
    Bien vu
    Des commentaires sur la question posée seraient les bienvenus ! Pourquoi pas !

    0

    0
  16. Thierryb dit :

    On remarquera que ces jeunes majeurs sont accueillis dans la citoyenneté – initiative louable en elle-même – par un propos sur la décolonisation. Réfléchissons – y une seconde: c’est proprement hallucinant .pourquoi ce choix ? Quel positionnement veut-on leur faire adopter en tant que citoyen français ? Le lycée ne leur a donc pas dispensé un cours fondé sur des recherches historiques à ce sujet? C ‘est en effet au programme. Réfléchir à l’histoire de son pays bien sûr, mais pourquoi s’identifier d’abord comme issu d’étrangers au lieu de se projeter dans une citoyenneté active?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *