Notre Maire a t’il validé ce courrier de Madjid Messaoudene ?

Vous aimerez aussi...

35 réponses

  1. Mourad dit :

    Je pense que tout a été déjà dit et écrit sur MM et l’absence de réactions du Maire de Saint-Denis résulte avant tout d’infâmes visées électorales ; ainsi ce Maire a transformé progressivement la ville en cité Islamique radicale. Je vous renvois à tous les excellents papiers écrits pendant les évènements de novembre 2015.

    A titre d’information, il n’y a pas que dans les médias français que MM s’exprime ; il est régulièrement invité dans les médias anglo-saxons où il développe ses thèmes de prédilection toujours sous l’étiquette d’élu de la Ville de Saint-Denis et du front de gauche.

    Pour être objectif avec MM, dans cette mouvance où l’on retrouve Assbague / Alkanz / Widak / Salingue etc. (la liste est longue), MM fait plutôt office de modéré.

    Enfin puisqu’il est question de  »femmes », comme j’ai pu déjà l’écrire, Saint-Denis est une ville  »masculine » ; quand votre famille est composée de jeunes filles vaut mieux aller voir ailleurs ; c’est ce que j’ai fait, pas très loin à 5 km (Saint-Brice) et nous revivons.

    Amitiés à tous et un bonjour particulier à Sam

    Mourad

    10

    0
    • Bill dit :

      Tout à fait d’accord pour dire que St Denis est une ville masculine et ça m’énerve d’autant plus de voir notre conseiller obsédé par la question du voile à Argenteuil alors qu’on ne l’entend jamais s’exprimer sur la place des femmes dans notre ville, qu’il n’a jamais écrit une ligne sur l’égalité dans l’espace public… Bref, sa délégation n’est utilisé que dans un seul but, la défense des femmes voilées. Quelle vision restreinte de l’égalité et de la lutte contre les discriminations !

      6

      0
    • Patchouli dit :

      Je ne trouve pas trop que MM soit modéré, mais surtout ce qui me choque, c est qu il se permettre d introniser cette immonde soirée du 13 décembre, de supporter l élue voilée PR de Gennevilliers, en son nom d élu Front de Gauche de la municipalité. Il faut que ce type soit viré et que l on aille demander des comptes au maire!!!!

      Patchouli

      2

      0
  2. Théophile dit :

    L’obsession de l’  « islamophobie » de M.Messaoudène et son incessante activité médiatique ne devraient pas nous masquer que cet ancien secrétaire des élus à Plaine Commune ne doit sa place qu’à ses copinages politiques, qu’il n’est ni un intellectuel ni un acteur important de la réflexion sur les domaines où il prétend (au sens de « fait semblant «, non ? ) exercer son mandat actuel.
    Cette obsession de défendre les femmes voilées, comme si elles étaient stigmatisées en France, comme si elles étaient les seules vertueuses, fait se demander ce qu’ il dit des femmes émancipées…Bref, le niveau d’analyse qui est le sien ne mérite peut-être pas tant d’inquiétude.

    7

    0
  3. GOLDO dit :

    Une ville masculine, il nya qu’à regarder quels sont les clients des cafés. De tout sens cette ville appartient aux autres et Saint Denis devient une ville
    où il ne fait pas bon vivre et la première ségrégation et inégalité est là, beaucoup d’habitants ne trouvent pas leurs places et c’est pourtant eux qui paient les impôts locaux.

    5

    0
  4. Suger dit :

    Que Madjid Messaoudene préfère promouvoir le voile des femmes au détriment de la défense des droits des femmes à l’égalité dans l’espace public, n’est pas nouveau. Et à titre personnel, il peut penser et dire ce qu’il veut. Mais son activisme en engageant officiellement la Ville dans ses obsessions pose un grave problème. Ce n’est pas un courrier à titre personnel à une élue d’Argenteuil voilée que M. Messaoudene a envoyé. Le maire, Didier Paillard, cautionne-t-il cette lettre à l’en-tête de la mairie et signée avec le titre de conseiller municipal délégué. Une délégation dépend du maire et elle est accordée pour mener la politique de la municipalité.
    Le maire est-il opposé aux recommandations de l’AMF, Association des Maires de France dont il est membre, qui recommande la plus stricte neutralité religieuse aux élus locaux dans l’exercice de leurs fonctions. Cette neutralité est une exigence légale pour tous les agents des services publics. Elle semblait logiquement aller de soi pour des élus, mais certains comme M.Messaoudene voudrait remettre en cause cette pratique républicaine et laïque. Qu’en pense le maire ? Est-il cosignataire de la lettre de son conseiller municipal délégué M. Messaoudene ?

    17

    0
  5. dionysienne dit :

    Ces élu à la lutte pour l’égalité h/f et contre les discriminations ne semble lutter que pour les droits des musulmans et ce parfois contre les principes de laïcité. Ne mérite-t-on pas mieux à Saint Denis?.

    5

    0
  6. Habitant dit :

    C’est ce maire, lui même, qui lui donne ses consignes…A savoir si le maire approuve ou pas, ça fait longtemps qu’on connait la réponse.
    Il veut l’électorat des musulmans de St-Denis, en victimisant une catégorie de population, comme d’habitude et se sert de St-Denis pour sa propagande nationale. C’est bientôt la semaine de la femme, on va voir si cet individu sera aussi virulent sur la place donné aux femmes ds cette ville.

    4

    0
  7. Marion dit :

    Dans cette lettre de M. Messaoudene, sur papier officiel de la mairie de Saint-Denis, ce qui engage à priori tous les élus majoritaires et le premier magistrat de la ville, celui-ci prétend défendre cette élue d’Argenteuil.

    Or, une lecture fine de ce courrier démontre tout simplement qu’il ne fait que l’assigner à sa religion et à son sexe. Objectif raté, diamétralement opposé à sa visée initiale, et parfaitement réducteur !

    L’électoralisme forcené ne trompe personne. Par contre, la manipulation associée à l’obscurantisme religieux surgit de ce courrier surréaliste,

    Cette basse besogne opportuniste et rétrograde se retournera contre son auteur et ses affidés qui osent tout pour mettre à genoux la République.

    Réalisez chers Dionysiens que notre mairie assure la promotion de ses membres les plus réactionnaires et les plus anti-républicains.

    8

    0
  8. GabrielleC dit :

    Mais heu… Il n’y a que moi qui pense que là, avec ce courrier, état, institutions républicaines et religion ne sont plus séparés ?!..

    8

    0
  9. Patchouli dit :

    Génial cet adjoint au maire, qui finalement, préfère défendre le communautarisme au dépens de sa famille politique au sens large (  » la gauche »)….. Merveilleux, sa façon d agiter le spectre de l islamophobie ( une invention!) des lors qu on parle de laïcité….. Inquiétant qu il puisse se permettre d écrire en son statut d adjoint au maire…. Insupportable qu il soit en charge de l égalité hommes/ femmes. MESSAOUDENE, démission! ( il n en est pas à son coup d essai) et allons demander des comptes à Didier Paillard.

    Patchouli

    11

    0
  10. nouchma dit :

    Je viens de voir un titre du parisien « Le maire lance un site pour vérifier ses promesses de campagne »….je n’ai pas pu accéder à l’article, alors je ne sais pas comment il compte « vérifier » et ce qu’il entend par là, en tous cas je suis très curieuse de voir si ce site sera participatif. et si nous pourrons donner notre avis sans modérateurs partisans intraitables
    Alors M. Messaoudene, je vais vous demander une chose : en tant qu’élu, vous avez un projet pour la ville, pouvez-vous nous le donner, même dans les grandes lignes ? parce que toutes vos interventions cherchent à nous monter les uns contre les autres. je ne suis pas une femme musulmane voilée, je ne suis pas musulmane, mais je suis une femme et je suis désolée de me sentir aussi mal et en insécurité depuis 4 ans que j’habite ici après 25 ans à Château-Rouge. Alors diyes-nous votre projet de « vivre ensemble » prôné par la Ville.

    6

    0
  11. nouchma dit :

    Je précise : après 25 ans à Château-Rouge sans aucun problème et avec bien souvent du plaisir à vivre dans un quartier d’aussi mauvaise réputation …

    2

    0
  12. goldo dit :

    Nouchma
    mais vous devez être parano pour oser dire que vous vivez mal a saint Denis, cette ville est agréable à vivre, propre et populaire voyons. C’est de l’humour car comme vous en tant que femme et retraitée je vis très mal dans cette ville mais moi aussi je suis certainement parano.

    1

    0
  13. Reveplus dit :

    pathétique cet Elu je rejoins Marion sur ces écris ,
    Qu’il s’occupe des problématique que rencontre Toutes Femmes vivant a st Denis ( insécurité, machisme , manque de liberté sur la voie publique , …. )
    Qu’a t i l fait concrètement ?

    2

    0
  14. Habitant dit :

    à toutes les femmes de St-Denis, si vous souhaitez que votre élu à l’égalité Homme/Femme agissent pour vous ds cette ville: METTEZ UN VOILE

    3

    0
  15. Babeth dit :

    Silence assourdissant des élus !!! Si embarrassant que ça que d’avoir M. Messaoudene comme collègue au conseil municipal ?

    D. Paillard et son groupe majoritaire sont-ils « fraternellement »solidaires de M.M ? (brève formule de politesse utilisée au bas de cette lettre)

    Quand on met à toutes les sauces les mots « solidaire », « participatif », « citoyen », les dionysiens attendent que leurs édiles s’expriment à propos de ce courrier officiel à en-tête de la maire de Saint-Denis.

    Nous vous demandons donc des explications. Merci de nous répondre.

    6

    0
  16. Mourad dit :

    … Je remets le lien de l’article de Marianne du 18 novembre 2015 ‘Saint-Denis : ma ville à l’heure islamique’.

    Pas grand chose à rajouter sinon que Saint-Denis est bien plus islamique qu’Oran ou Bab-el-oued !

    http://www.marianne.net/saint-denis-ma-ville-heure-islamiste-100238075.html

    5

    0
  17. Suger dit :

    Face aux écrits de M. Messaoudene (en tant que conseiller délégué et sous l’en-tête de la Ville de Saint-Denis), il est utile de rappeler les positions de l’Association des Maires de France, qui regroupe l’ensemble des maires :
    « LA NEUTRALITÉ DES ÉLUS : Rappel des principes et du droit
    Les élus, et tout particulièrement les maires et leurs adjoints, se doivent d’adopter une attitude personnelle neutre et laïque dans l’exercice de leurs fonctions. L’AMF invite les élus, dans leur action publique, à s’abstenir de faire montre de leurs propres convictions religieuses ou philosophiques.
    Les maires, leurs adjoints et les conseillers municipaux se doivent de respecter le protocole républicain dans l’exercice de leurs fonctions. Dans ce cadre, la participation à des cérémonies religieuses, en tant qu’élu, devra se faire dans le strict respect de la neutralité républicaine, c’est-à-dire sans manifestation de sa propre croyance ou non-croyance. »
    (Revue MAIRES DE FRANCE HORS-SÉRIE NOVEMBRE 2015)
    Où se situent le maire et les autres membres de la majorité municipale ? Du coté de l’Association des Maires de France ou du coté des positions anti-laïques de leur collègue M. Messaoudene qui semble vouloir prendre position en leur nom ?

    9

    0
  18. Rita dit :

    Etranges comportements ou complicités à la mairie PCF/FDG d’Aubervilliers. Comme à Saint-Denis …. La réaction du maire est du même acabit « jamais on aurait pu imaginer » ou comme dans cet article ci-dessous « on tombe des nues »….. Sur leur injonction, leurs administrés sont priés de les croire :

    http://www.leparisien.fr/bobigny-93000/aubervilliers-un-cadre-de-la-mairie-condamne-pour-menaces-de-mort-25-02-2016-5577217.php

    5

    0
    • Suger dit :

      Stupéfiant, ce que l’on apprend sur les pratiques de la municipalité FDG d’Aubervilliers. Merci à Rita de l’avoir signalé, en espérant que rien de tel n’existe à Saint-Denis. Voici les extraits du dernier article du « Parisien » sur cette affaire :

      « Aubervilliers, 28 février 2016. Le fonctionnaire condamné jeudi pour menaces de mort a été suspendu par la ville vendredi. Quelques jours plus tôt, il avait menacé de mort le salarié d’une entreprise d’Aubervilliers, tout en brandissant un bonnet avec le sigle de Daech. Chez lui, les policiers avaient découvert des drapeaux du groupe Etat islamique. (…)
      L’opposition PS s’interroge sur la progression de carrière de celui qui était il y a peu un simple employé du courrier. (…)
      L’audience a révélé que le fonctionnaire, en poste depuis 2001 à Aubervilliers, avait un casier chargé. En 2002, il avait été condamné pour transport et détention de stupéfiants, en 2006 pour conduite sans permis et en 2008 pour vol aggravé avec incarcération à la clé. (…)
      Les élus socialistes ont exhumé de leurs archives un courrier dérangeant, signé d’un adjoint de la majorité. On retrouve dans cette lettre ouverte le nom du sulfureux chef de service. Après la campagne des municipales en 2014 (à l’issue de laquelle le PCF a repris la ville au PS) il est question de récompenser «ces Albertivillariens qui ont mené un travail militant extrêmement risqué au sein du personnel communal » (…)
      Avant d’accéder aux responsabilités de chef du service, le fonctionnaire décrié était un simple employé au courrier. Cette ascension professionnelle ne cesse d’interroger ses détracteurs. Le groupe socialiste au conseil municipal dénonce «un clientélisme à ciel ouvert » et y voit «un renvoi d’ascenseur suite à la dernière campagne municipale ». (…)

      http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-malaise-en-mairie-apres-la-condamnation-de-l-agent-municipal-28-02-2016-5584179.php

      7

      0
  19. Marcel dit :

    Si la Municipalité Front de Gauche / Communiste en place à Aubervilliers depuis 2004 a ses particularités et ses travers,
    il me semble sauf erreur qu’un Maire – Adjoint de Saint-Denis n’ayant pu siéger au Conseil Municipal de Saint-Denis est devenu Directeur de Cabinet du Maire actuel d’Aubervilliers.
    Ceci n’a évidemment aucun rapport avec un certain clientélisme.

    0

    0
  20. Raphaël dit :

    Pourquoi vous posez pas les questions sur le site facebookde la ville de Saint Denis?

    1

    0
    • Olympe dit :

      Bonne idée ! Faites-le et on verra bien si le maire répondra… En tout cas, le JSD ne nous tient pas au courant des courriers officiels envoyés par le conseiller délégué M. Messaoudene (il vaut sans doute mieux d’ailleurs pour l’image de la ville !).

      1

      0
  21. sinan dit :

    Je vois mal comment une affaire du type d’Aubervilliers n’arriverait pas à Saint-Denis. Nous sommes sur le même type de problématique.

    2

    0
  22. Rita dit :

    « L’agité locale de l’islamophobie » qu’est M. Messaoudene fait preuve d’une posture stalinienne. Ses fantasmes sur une prétendue islamophobie ne résistent pas à une analyse sérieuse.

    Démontage de cette grossière manipulation basée sur l’inculture, le rejet de l’universel, et le refus de l’émancipation des individus par rapport à leur culture et religion d’origine, par l’excellent politologue Laurent Bouvet :

    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/03/01/31003-20160301ARTFIG00314-le-proces-en-islamophobie-contre-kamel-daoud-est-digne-de-l-epoque-stalinienne.php

    2

    0
  23. Marion dit :

    Argenteuil : ce que pourrait cacher le voile de la conseillère municipale – Article de ce jour du Point ci-dessous.

    Un proverbe chinois qui dit : « Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt »

    Au travers de son courrier officiel de soutien à cette élue voilée LR d’Argenteuil, M. Messaoudene, l’idiot in(utile) des radicaux islamistes regarde le doigt, comme à son habitude.

    Quant aux élus majoritaires, que regardent-ils ? Et surtout qu’attendent-ils pour fournir toute explication aux Dionysiens au sujet de ce ce message estampillé Mairie de Saint-Denis ?

    http://www.lepoint.fr/societe/argenteuil-ce-que-pourrait-cacher-le-voile-de-la-conseillere-municipale-02-03-2016-2022252_23.php

    3

    0
  24. Suger dit :

    Etrangement, sur cette lettre qui se veut officielle (en-tête de la ville et signature en tant que « conseiller délégué »), M. Messaoudene écrit à cette élue voilée d’Argenteuil en terminant par « Fraternellement », une formule peu usitée à la fin d’une lettre officielle…
    En quoi M. Messaoudene est-il le « frère » de cette élue ? Fraternité de parti certainement pas, puisque M.Messaoudene est membre du groupe « Ensemble » du Front de Gauche et cette élue est élue d’une liste de droite avec l’étiquette LR ? Et on ne peut pas parler de « fraternité républicaine » car M. Messaoudene, qui affiche sa proximité idéologique avec le P.I.R., sait ce que ces anti-républicains pensent de la République : « raciste et coloniale » par définition selon ce groupuscule extrémiste ! Il ne peut donc être « frère » au nom de cette République qu’il rejette.
    Alors ?… Fraternité de religion (peut-être un renvoi discret aux « Frères Musulmans » l’organisation islamiste ) ? Fraternité par les origines (on tomberait alors dans un communautarisme plus qu’affirmé à base ethnique) ? Oui, tout cela est étrange.

    6

    0
    • Marion dit :

      @ Suger
      Je me permettrai de compléter votre propos au sujet de cette formule de politesse inédite et surprenante « fraternellement »par ceci :

      M Messaoudene serait-il un frère d’obédience maçonnique ?

      Ou bien, plutôt, un de ces fameux Grand Frère ? Archétype de la domination masculine sur la « fratrie » en considérant la destinataire de ce soutien comme une petite soeur ? « Fraternellement »est donc dans ce cas une formule de politesse particulièrement désobligeante, infantilisante, et essentialisante (renvoi sans ménagement de la dite petite soeur à son sexe prétendument inférieur, à une origine commune supposée, et à une religiosité superficielle du fait d’un attribut).

      Bref, quel soutien empoisonné que cette lettre pour sa destinataire !

      1

      0
  25. Patchouli dit :

    Concrètement,comment interpelle t on le maire à ce sujet?
    En effet, le 13 décembre, c est bien le même triste sire qui intronisait cette belle conférence à la Bourse du Travail ( prêtee pour l occasion par la mairie….) avec Ramadan et Muhammad , en guest stars….

    4

    0
  26. Gabriella dit :

    Quand je lis les écrits de M.Messaoudene je me dis que cet élu n’est pas du tout à sa place au sein de cette municipalité parce que par ses propos il stigmatise notre ville, cela parait incompréhensible, y-a-il de l’islamophobie à Saint-Denis ???? d’un côté nous avons un maire qui ne cesse de répéter que « le vivre ensemble » est préservé à Saint-Denis, que les différentes communautés se côtoient sans heurt et d’un autre un élu qui parle des musulmans comme « autres » , cela devient un instrument politique , notamment quand il parle de laïcité et notre maire devrait cesser de faire l’autruche : le « recadrer » ou le destituer.

    2

    0
  27. Jésus-Marie-Joseph! dit :

    @ Marion : Mon Dieu, MM serait-il un franc-maçon infiltré chez les ennemis de la République ? Dans ce cas, ne mettons pas en péril sa couverture ! Tout notre soutien au frère MM ! Que Dieu veille sur lui.

    1

    0
  28. Gabriella dit :

    Je viens de faire une lecture plus précise de la lettre de MM , il s’exprime en tant qu’élu Front de Gauche , parle de sa bi-nationalité et comme il s’attaque à un élu socialiste ( comme par hasard) et à la politique du gouvernement en général , il devrait avoir l’aval du maire , comme cela a déjà été dit , c’est avant tout opportuniste.

    1

    0
  29. Olympe dit :

    On peut se réjouir de voir que la demande de « recadrage » (comme dit Gabriella) de M. Messaoudene commence à être entendue.
    L’Edito de la brochure qui présente le Programme de la journée des femmes à Saint-Denis ne reprend en effet aucun des mots fétiches de Madjid Messaoudene (« voile », « islamophobie », « sionisme » ou « palestine »), mais parle vraiment des problèmes des femmes, de toutes les femmes de Saint-Denis, dans l’espace public. Il faut féliciter le cabinet du maire d’avoir su rédiger ce texte qui traite réellement de l’égalité femmes/hommes :
     » Qui n’a pas entendu dire qu’il était dangereux pour une femme de sortir seule le soir ? Qu’il fallait mieux qu’elle prenne ses précautions ou qu’elle reste chez elle plutôt que de s’exposer au risque d’agression ? Et que, de toute façon, une femme bien ne devait pas « traîner » dans la rue, dans l’espace public ?
    Au fondement de ces injonctions, il y a une inégalité qui perdure, celle entre les femmes et le les hommes. Et il y a aussi une évidence : celle de la vulnérabilité des femmes dans l’espace public du fait même de leur sexe. Cette réalité est encore plus prégnante dans les quartiers populaires. Selon une étude de l’Observatoire national des zones urbaines sensibles (Onzus), plus d’une femme sur trois éprouve un « sentiment d’insécurité » dans son quartier, contre une femme sur cinq dans les centres-villes. Si les agressions ne sont ni plus fréquentes ni plus nombreuses dans les cités, le sentiment d’insécurité y est plus ancré, renforcé par les nombreuses injonctions sociales.
    Une nouvelle conquête s’impose aujourd’hui aux femmes : celle de l’espace public, celle de la liberté d’aller et venir dans la rue ou dans les commerces, sans se faire harceler ou agresser du simple fait de son sexe. Le programme qui vous est proposé revient sur les nombreuses luttes que les femmes ont menées et mènent encore. Deux rencontres-débats seront notamment consacrées à la question des femmes et de l’espace public.  »
    Et d’avoir fait signer ce texte à M. Messaoudene est un exploit remarquable ! Il ne risque pas ainsi d’être destitué…, du moins pour l’instant.

    7

    0
  30. Jésus-Marie-Joseph! dit :

    Nom de Dieu (qu’Il me pardonne ce petit blasphème !), mais c’est vrai qu’on nous l’a radicalement changé, M.Messaoudene ! Il est bien, cet édito pour la Journée internationale des droits de la femme à Saint-Denis. Messaoudene a enfin été relooké en lui ôtant le voile de la couverture communautariste. Dieu est miséricordieux, il saura reconnaître ses brebis lors du Jugement Dernier.

    3

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *