Nous y sommes – Début des travaux Prolongement T1…A y est ça a démarré ce matin !!!

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Thierry dit :

    Un projet réussi est un projet qui associe tous les acteurs…même ceux qui n’ont pas de pouvoir de décision.
    Un projet réussi est basé sur l’écoute, il faut qu’on nous écoute nous simples habitants pour mieux comprendre les difficultés et les traduire en besoins.
    Il ne faut pas que les démarches quartier soient uniquement le lieu de communication mais également l’endroit où on part de la base pour bâtir des projets sur des réalités et non de simples concept.
    C’est tout de même nous qui vivons notre quartier, donc le connaissons mieux que quiconque.
    J’avoue que j’ai dû mal à croire à la politique et reste convaincu que c’est à nous habitants de nous faire entendre en nous organisant.
    Sophie, j’essaie de me libérer pour l’opération coup de poing « la rue n’est pas une poubelle » pour la propreté…marre de voir la merde dans chaque coin de rue …on n’est pas des rats!
    Allez, on y croit !!!

    0

    0
  2. françoise dit :

    et oui quand je regarde cette photo je reprends espoir. Rue charles michels,les travaux sont en route et la rue du Port est devenue piétonne. Ca change de voir les gens marcher dans la rue alors qu’avant pour traverser il fallait arriver à se glisser entre deux voitures.ceci dit tous les soirs après 20h,les barrières interdisant le passage est déplacé et certainqs automobilistes ne se gênent pas pour avancer.On se demande ce qui va se passer a partir de demain soir avec les évangélistes qui se garaient surtout dans la rue du port et qui sont les spécialistes du stationnement anarchiste. Peut-être vont-il eux aussi déplacer la barrière? Françoise 

    0

    0
  3. Pierre JN dit :

    @Thierry
    « J’ai du mal à croire à la politique », dites-vous. Force est de constater que la politique institutionnelle nous a plongé dans la crise qui est devenue un mode de vie en société.
    La crise des banlieues, la crise énergétique, la crise écologique, la crise économique, la crise de la monarchie républicaine, la crise du capitalisme et le complexe du G. « Qui n’a pas sa crise ? Demandez la crise ! ». Qui n’a pas envie « d’une bonne guerre », pour arranger tout ça et assainir le marché ? Si, Si les États-Unis, youpi ! Et qui d’autre encore ?

    Mais la politique, la vie de la cité, c’est bien une pratique citoyenne, c’est cela qui nous rend Français, pas la couleur de peau ni l’origine ni les papiers, pas seulement un bulletin de vote de temps à autre.
    Pour peser sur les décisions, quel que soit le niveau où elles sont prises, il faut se mobiliser, échanger, parler, se former, imaginer collectivement des solutions nouvelles et se rassembler pour les porter et les défendre ensemble. Ça vaut pour les détritus qui jonchent nos rues et engorgent le canal comme pour l’aménagement du quartier, le métro ligne 13 étouffant, les drogués errants, les sans-papiers exploités de la Plaine-Saint-Denis, les marchands de sommeil dans des immeubles ignobles (ah, le sacro saint droit de propriété) et l’habitat insalubre, le chômage qui gangrène les cités, le bien vivre sans la violence ni les sirènes qui la suivent ou la précèdent, les services publics qui sont les seuls biens de ceux qui n’en ont pas, le respect des droits dont celui à la beauté, à la culture et à l’éducation, l’écoute de la parole de chacun, répétée inlassablement, entendue vraiment.
    Faute de quoi la démocratie s’en va, la vie nous abandonne aux yakafocons sinon aux faucons de l’OTAN et aux omni-bonimenteurs dont la seule foi est l’argent qui brille 🙂

    0

    0
  4. Linda dit :

    Je prends la voiture pour me déplacer et veux juste signaler que la circulation au niveau du carrefour de la Briche est saturée.
    Samedi 11 avril 14H– la circulation des voitures se fait difficilement. C’est curieux que le WE après la fermeture de la rue du Port il n’y ait pas eu un dispositif particulier pour fluidifier le trafic. Tout le monde est parti fêter Pâques 😉

    Pierre, de tout cœur avec vous !

    0

    0
  5. la pimienta dit :

    Ce Pierre Jn est dans la ligne de la Municipalité en place :les « c’est pas moi, c’est l’autre ».Est-ce que votre petit texte est rétribué par la Mairie? On croit, au mot près, reconnaître les discours préparés par le directeur de cabinet du maire. ( plus de 5 millions d’euros de « communication » par an).

    0

    0
  6. françoise dit :

    je n’étais pas là ce W.E,je n’ai donc pu observer ce qui se passait. Je suis rentrée cet am et à 16h la barrière était déjà par terre et des voitures tentaient de passer. Elles redescendent car c’est totalement fermé en haut mais de ce fait quelques voitures se garent. JP a parlé de celà avec Laurent Russier,il est donc au courant.A st denis rien ne se passe comme dans les autres villes,donc il ne fallait pas à s’attendre que tout allait fonctionner parfaitement du premier coup. A chaque extrémité de la rue du port,des détritus en quantité longent le trottoir,c’est ça notre rue piétonne du moment. Françoise

    0

    0
  7. françoise dit :

    Et voilà un autre sport se développe : du rodéo entre la rue Charles Michels et la rue du Port. Voilà ce qu’entraîne la rue piétonne dans notre quartier qui devient de plus en plus sale.
    Nous venons de voir un groupe de femmes d’un âge mur vider leurs canettes dans le coin poubelle Alphonse combes. Nous leur faisons la remarque et elles éclatent de rire.
    Mais que pouvons nous faire ? Peut-être attendre qu’un drame se passe. Avec le rodéo, ça va bien finir par arriver.
    Je vais rappeler le commissariat demain, ils ne pourront pas dire qu’ils ne sont pas prévenus.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *