Pascal – Quartier Cristino Garcia « …depuis un an et l’installation des roms par la mairie, les incidents n’ont cessé de se multiplier… »

Vous aimerez aussi...

43 réponses

  1. citoyen93 dit :

    @ Pascal,
    Ils se sont également installés en retrait du bassin de la Maltournée. On en retrouve également sous l’A86 près du magasin Truffaut et pour finir il y a tout un camp sur la commune d’Aubervilliers le long du canal de Saint-Denis.
    La problématique des Roms a été mainte fois exposée sur ce blog et de l’avis de tous ceux qui les ont côtoyés au quotidien, un sentiment de ras le bol se dégage.
    Les laissé s’installer est de l’irresponsabilité car cela créé un appel d’air qui au final a un impact très négatif.
    Les gens sont exaspérés, les processus d’insertion et d’intégration sont totalement inefficace comte tenu du nombre important de Roms à s’occuper.
    Les quartiers ou ils s’installent se dégradent à une vitesse vertigineuse, les gens de la classe moyenne finissent par partir et la boucle est bouclée.
    C’est à se demander si ce n’est pas une stratégie de la part des élus de cette ville afin de faire fuir un peu plus vite une catégorie de classe sociale.

    0

    0
  2. lolo dit :

    Voici une solution que tout le monde peut approuver pour les roms (à condition qu’ils paient au moins la TEOM)
    http://www.leparisien.fr/economie/l

    0

    0
  3. oliv dit :

    @citoyen93
    Mais non voyons, St Denis c’est le monde des bisounours, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil…
    Pour mémoire, cette vidéo ancienne (2007) d’une émission passée sur une chaîne de télé régionale (IDF1). Le maire, interviewé sur l’insécurité, prend comme exemple les gens qui se font voler sur l’autoroute viennent tous porter plainte à St Denis, ce qui fait augmenter les chiffres.
    Regardez la vidéo à partir de 6:15: http://www.dailymotion.com/video/x9

    Alors, mauvaise foi ou naïve candeur ?

    0

    0
  4. goldo dit :

    bien sur que c’est volontaire,faire partir les classes moyennes qui les dérangent car n’acceptent pas tout. C’est pour celà qu’il faut essayer de resister et rester afin de ne pas satisfaire leurs désirs. je comprends aussi ceux qui partent car moi pour supporter je suis a St Denis a temps partiel,je me ressource ailleurs et quand je suis là j’ai retrouvé des forces pour agir. 

    0

    0
  5. baobab1240 dit :

    un exemple concret
    l annee derniere les roms de la porte de paris ont fracture 9 fois ma voiture .donc 9 fois chez carglass st denis !une entreprise qui marche !
    resultat ,ce jour mon assureur me resilie mon contrat pour sinistralite.alors que je n ai eut aucun accident responsable !
    ca c est le quotidien monsieur le maire de vos administrer sans compter les tracas dans mon emploi du temps pour emmener la voiture se faire changer la vitre a chaque fois !
    mais vous ce ,ne sont pas vos preoccupations

    0

    0
  6. lili dit :

    N est ce pas la politique du maire et Mme Haye se servir du social pour garder leur place et les dyonisiens qui subissent cela tous les jours la délinquance, les roms, la saleté, les drogues c’est devenu un ghetto

    0

    0
  7. Lazare dit :

    @Lolo : si les habitations de la firme indienne Tata sont aussi camelote (c’est sur qu’à ce prix c’est dur d’avoir mieux) que ses voitures, elles risquent fort de se transformer très vite en habitat indigne.
    Et pourquoi ne pas solliciter, individuellement ou collectivement, les élus des autres partis, ceux de la Plaine, les élus européens (après tout, St Denis bénéficie également de fonds de l’UE) et pourquoi pas le ministre de l’Intérieur.
    Je ne crois pas tellement à une action délibérée de la municipalité actuelle pour écarter les classes moyennes, les Roms que je sache ne votent pas, ni les squatteurs du quartier de la gare, je crois surtout, en plus d’une certaine passivité naturelle, qu’elle est totalement dépassée par les évènements.
    PS : bonne nouvelle : un habitant de St Denis a remporté hier la cagnotte du Keno. Elle est pas belle la vie à Saint Denis ?

    0

    0
  8. Minet dit :

    habitant entre la porte de Paris et la gare (sur Marcel Sembat), nous avions bcp moins de nuisances après l’expulsion du camp qui s’était monté sur le bassin de la Maltournée il y a plusieurs mois. j’ai constaté que depuis le printemps, c’est reparti de plus belle, en fait depusi qu’un nouveau camp est en train de se reconstruire en dur sur le bassin : poubelles fouillées et vidées sur le trottoir par des gosses de 7 ou 8 ans, mendicité, voitures ouvertes, et j’en passe… le maire et son adjointe « à la sécurité » ne se rendent pas compte – ou ne veulent pas se rendre compte de l’exaspération des habitants qui en ont marre de voir trainer aux arrêts de bus, dans les rues, dans le métro des mendiants d’un autre âge… avrec des gosses dans les bras. Le fameux « contrat d’insertion » n’a absolument pas été respecté par ces familles et il est tout de même étonnant que deux ou trois associatifs aient un tel pouvoir sur la politique de la ville ! mais c’est bien beau de critiquer Haye et compagnie mais ils repassent aux élections !

    0

    0
  9. lolo dit :

    les activités d’été sont :
    – faire la manche à tous les feux autour du stade (si possible avec un enfant dans les bras)
    – Balancer des ordures dans le canal…
    Pour l’anecdote, la rive sud du bassin de la Maltournée n’a pas eu besoin des roms pour être délabrée.

    0

    0
  10. citoyen93 dit :

    On est en face d’une problématique qui dépasse totalement les élus de cette ville.
    Ces derniers jouent avec le feu en les laissant s’installer sur cette agglomération.
    Il n’y a pas de fatalité et le territoire de Saint-Denis n’a pas vocation à accueillir toute la misère du monde et tous les opprimés de Roumanie de Bulgarie ou d’ailleurs.
    A un certain moment il faut savoir dire stop en évacuant les terrains squattés illégalement par ces populations.
    Je ne suis pas contre une réponse humaine et viable auprès d’une dizaine de familles avec un vrai programme d’insertion financé par l’Europe. Ce que je vois aujourd’hui c’est du grand n’importe quoi initié par les élus de cette commune qui sont totalement inconscients.

    0

    0
  11. BB dit :

    Pour info, le Chapiteau Raj’Ganawak a quitté le passage Dupont depuis 2 semaines déjà… Les Roms, eux, sont encore là.

    0

    0
  12. hélène dit :

    De nouveau il est question des roms. Rejetés par la Roumanie et la Bulgarie malgré les aides européennes, il est bien difficile de les expulser sans avoir à l’esprit, qu’une certaine « chasse aux sorcières » soit présente (rappelons nous ce qui s’est passé à la dernière guerre) mais, il me semble que les associations telle que Parada n’interviennent pas du tout et, ne les encadrent pas non plus et, laissent la délinquance se développer par une inaction criante. Je ne suis pas certaine du tout, que la volonté de la municipalité ait été de les accueillir mais, plutôt mise devant le fait accompli. Il y a tellement de problèmes à régler dans cette ville, qu’il faudrait au moins doubler le personnel territorial entre, les réhabilitations, les constructions, les rénovations, les commerces, le casse tête du logement etc etc….certains vont hurler en lisant mes propos mais, à force de retourner tous ces problèmes dans ma tête, je n’en voie pas l’issue.

    0

    0
  13. Lazare dit :

    En voyant, au journal télévisé de 20 hs, hier, le petit reportage sur les bandes de jeunes ou moins jeunes (la majorité des délinquants venaient de l’est, ce n’est pas moi qui le dit) qui écument les transports en commun ou les lieux de grand passage, on se dit que la solution n’est pas pour demain et dépasse largement le territoire du 93. Prétoires encombrés, pas de place dans les prisons, législation défaillante etc….font que non, seulement les mineurs sont rapidement relachés mais pour la plupart du temps les adultes aussi. Ce n’est pas tout à fait nouveau. J’ai, au passage, compris le coup du sourd-muet qui vous fait signer une « pétition », c’est tout bête mais je n’y avais pas pensé !
    Ce matin, sur France Info ou France Inter, le problème Rom a de nouveau était soulevé pour dénoncer, par le biais d’associations de réinsertion, la faillite des plans mis en place par le gouvernement français, et, de son côté, la commissaire européenne, qui avait fait l’année dernière un rapprochement plus que douteux avec la déportations des juifs, a remis le couvert. A mon avis, on en a encore pour longtemps à vivre avec ce problème !
    Côté bonne nouvelle, j’ai remarqué qu’il y a pas mal d’immeubles et de boutiques en cours de ravalement ou rénovation.

    0

    0
  14. BB dit :

    Selon AFP :

    « Des responsables policiers et de la justice s’inquiètent de la délinquance « générée par les ressortissants roumains » en région parisienne qui, selon eux, explose, se diversifie et devient violente à l’égard des forces de l’ordre.
    La « délinquance générée par les ressortissants roumains » a augmenté de 72,4% au premier semestre 2011 par rapport au premier semestre 2010, selon une étude policière consultée par l’AFP.
    5.680 Roumains, dont une très forte majorité de mineurs, ont été « mis en cause » pour des larcins sur les six premiers mois de 2011, contre un total de 3.294 sur la même période de 2010. »

    http://www.google.com/hostednews/af

    0

    0
  15. Pgase90 dit :

    @Lazare: je ne suis pas aussi « optilmiste » sur le fait qu’il ne s’agisse pas d’un choix délibéré de la municipalité (même s’il y a certainement aussi une part d’angélisme): les roms ne votent pas, effectivement, mais les dégradations auxquelles on les associent (à tort ou à raison) freinent l’installation sur Saint Denis de classes moyennes dont on sait qu’elles ne constituent pas le coeur de cible de la majorité municipale actuelle. Paradoxalement, s’il fait trop bon vivre à St Denis (on en est loin), les gens qui viendront s’y installer chasseront doucement mais sûrement la majorité actuelle. C’est un enjeu stratégique pour le PC, dont la position nationale recule inexorablement à chaque scrutin. Chaque ville, chaque canton perdu, c’est du financement en moins pour le parti qui ne peut plus « fournir de postes » à ses cadres.

    0

    0
  16. citoyen93 dit :

    Il faut impérativement évacuer ces campements qui occupent illégalement des terrains. Ces regroupements de Roms génèrent des nuisances qui deviennent insupportables au quotidien.
    Saint-Denis n’a pas vocation à accueillir toute la misère du monde.

    0

    0
  17. JeF dit :

    Il est grand temps de sortir de l’angélisme, de la démagogie et de l’irresponsabilité politique face à ce véritable fléau qu’est le déferlement des roms en Ile-de-France et spécialement à Saint-Denis (qui franchement, n’avait pas besoin de cela).

    Mon ami a été censuré sur ce site car il disait que les roms vivaient de rapines, mais je suis satisfait (si on peut l’être dans cette histoire) de lire dans les nombreux messages postés ci-dessus que nous ne sommes pas les seuls à affirmer ce qui n’est qu’une évidence face à laquelle il est totalement crétin de se voiler la face.

    Quand je repense aux inepties qu’on a entendues l’été dernier lorsque Hortefeux en a fait expulser…. je ne souhaite qu’une chose : qu’on recommence le plus vite possible. Voila, c’est peut-être pas politiquement correct mais c’est dit. Et que tous les donneurs de leçons viennent habiter Cristino Garcia et on verra……

    Et puis qu’on ne vienne pas nous taxer de racisme, car quand des maliens honnêtes travailleurs, des tunisiens réfugiés sont injustement expulsés par charters, nous protestons avec véhémence et sincérité. Il n’est ici nulle question de racisme mais juste d’ordre public et de bon sens élémentraire.

    0

    0
  18. Jlaurent93200 dit :

    @ Citoyen93 : Une réponse humaine et viable c’est fait la ville de Saint-Denis a investi beaucoup d’humanité et de moyens financier pour les accueillir : On voit le résultat !!!
    @ Hélène : On vit pas dans le même monde faudrait redescendre sur terre ca veut dire quoi ce parallèle entre les Roms et la dernière guerre ???
    @ Tous: Si les roms voulaient s’insérer ce serait déjà fait depuis longtemps. L’Europe à débloquer des fonds colossaux pour leur intégration en Roumanie, des villages entiers ont été construits. Mais cela ne sert à rien… Car le choix de plus de 90% d’entre eux c’est de vivre de rapines et d’écumer les capitales européennes à la recherche de larçins. C’est un choix de vie, pas le mien mais néanmoins un choix de vie ! Cela n’a rien à voir avec du racisme ou de l’apartheid (@ ThierryB). A voir si mon message va être publié….

    0

    0
  19. citoyen93 dit :

    La municipalité est tétanisée par sa posture idéologique et prendre un arrêté d’expulsion pour évacuer ces campements qui pourrissent la vie des Dionysiens est in-envisageable.
    Le résultat est assez édifiant, mais je pense que le maire a bien calculé son coup, car il préfère avoir à subir la vindicte de quelques administrés comme vous et moi, plutôt que de se fâcher avec son maigre électorat.
    Après tout, selon Paillard, Peu ou Florence Haye, si on est pas content, qu’on aille voir ailleurs si l’herbe est plus verte.
    Je pense qu’il ne faut pas baisser les bras, alertons les médias, le préfet et les élus de tous bords sur la situation que nous vivons au quotidien.
    Et si Emmanuelle Béard l’ouvre à nouveau nous l’inviterons à accueillir quelque Roms dans son splendide 250 m² de Saint-Germain des Prés.

    0

    0
  20. abisa dit :

    emmanuelle béart, didier, paillard, vous avez oublié josiane balasko et mgr gaillot.
    mais s’ils se taisaient tous, où seraient la conscience de notre pays ?
    pendant la dernière guerre, une minorité (des cathos, des cocos., des intellectuels, ) s’est levée pour s’insurger contre le traitement fait aux juifs dans une ambiance de bien pensance (en gros ils l’avaient bien mérité….)mais malgré leur petit nombre (pour certain ils l’ont payé de leur vie) ce sont eux qui ont sauvé la conscience de notre pays.

    0

    0
  21. hélène dit :

    @ JLaurent 93200 je suis bien sur terre les pieds ancrés dedans, je ne rève pas mais c’est que l’âge et l’expérience sont là pour me rappeler un certain nombre de choses : les roms pendant la guerre ont subit la même chose que tant d’autres « les camps d’extermination  » et, je fais toujours très attention et, regarde ce qui se passe dans le monde. Il ne faut pas nier qu’en période de crises économiques graves la montée des extrèmes droites s’opère toujours et, je constate un peu partout que c’est le cas dans nos pays voisins, le besoin de Boucs Emissaires est nécessaire à leurs objectifs : éliminer ceux qui ne leur ressemble pas.
    Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faille ignorer ce problème sur notre ville et, ne suis pas dans l’angélisme complet.

    0

    0
  22. citoyen93 dit :

    @Abisa
    La conscience des cocos est à géométrie variable, c’est quand ça les arrangent.
    On les a vu nettement moins virulent quand il s’agissait des crimes staliniens, des chars russes en Hongrie, à Prague ou en Afghanistan.
    La question n’est pas de stigmatiser les Roms ou d’en faire des boucs émissaires.
    Quant au comportement des communistes ou d’une minorité d’individus qui se sont comportés de façon remarquable lors de la 2ème guerre mondiale, je ne vois pas le rapport avec la problématique des Roms aujourd’hui à Saint-Denis.
    Il faut arrêter de faire passer les gens pour des Nazis ou des collabos au prétexte que l’on demande que des terrains squattés soit évacués.
    Cela me parait trop facile et très réducteur.
    C’est la tendance aujourd’hui, dès que l’on se positionne sur l’évacuation de population qui squatte illégalement des terrains.

    0

    0
  23. Anthony C dit :

    Le sujet y menait de façon évidente mais Abisa a encore trouvé le moyen d’atteindre le « point de Godwin » déjà mentionné il y a quelques mois par un autre de nos contributeurs.
    Par ailleurs, je partage l’exaspération quasi générale (en tout cas partagée par la très grande majorité des dionysiens) concernant la présence des Rroms sur notre commune. Comme le fait comprendre à demi mot Minet, le retour des Rroms dans un quartier se découvre généralement par l’état des poubelles ou les dégradations et délits constatés avant même d’avoir situé le retour d’un campement.
    Lors de l’implantation, consentie par nos élus, au passage Dupont, quartier Christino Garcia, des conditions avaient été énoncées aux bénéficiaires des terrains. En dehors des Rroms implantés là, qui n’ont pas du tout tenu leurs engagements et qui font vivre l’enfer à leurs voisins, il existait un témoin qui servait de caution morale. Il s’agit de Saimir Mile (Rrom lui-même), porte parole de l’association la Voix des Rroms.
    Il serait bon, je pense, dans la mesure où nos élus ne jouent pas dans le sens des habitants (contribuables pour beaucoup) et qu’il devient indispensable de trouver d’autres médiateurs, de le joindre, de lui exposer la situation et pourquoi pas lui préciser clairement que les engagements pris par sa communauté ne mènent que vers une exclusion et un rejet grandissants. Il existe un blog http://rroms.blogspot.com/ qui devrait permettre aux riverains de prendre contact et se manifester.

    0

    0
  24. Sam dit :

    @AnthonyC
    Je partage ta proposition.

    @Pascal
    Qu’en pensez-vous ?
    « Sans Crier Gare » se tient à votre dispo pour vous accompagner dans cette démarche si besoin.

    0

    0
  25. abisa dit :

    point godwin ou pas, l’exemple de ce qui vient de se passer en norvege montre que là ou démarre l’intolérance, le rejet des autres et de ce qui est différent, commence un processus dont beaucoup ne maitrisent pas l’aboutissement.

    0

    0
  26. lolo dit :

    Il n’y a pas de rejets des roms, il y a un rejet de tous ceux qui:
    – dépiautent les poubelles
    – cassent les voitures
    – font la manche de manière professionnelle
    – ont décidé de ne pas s’intégrer.

    EN CLAIR, de tous ceux qui ne respectent rien et qui soit demandent l’impunité, soit demandent de la considération.

    0

    0
  27. Jlaurent93200 dit :

    @ Hélène c’est bien ce que je dis on vit pas dans le même monde. Ici personne ne veut de mal aux Roms bien au contraire on veut juste vivre avec eux en bonne harmonie !!! A Saint-Denis il y a beaucoup de communauté et ca se passe très bien avec tout le monde… Sauf les Roms et le problème est dans toute l’Europe…. Et puis tu peux les héberger chez toi si tu veux tu feras une super action pour les gens du quartier Cristino Garcia ! Et cela n’a rien à voir avec la crise économique le problème était là avant et sera là après….
    @Citoyen93 : Complétement d’accord avec toi !

    0

    0
  28. baobab1240 dit :

    moi je ne ferais pas le centieme de ce qu ils font a l etranger.et des pays j en ai fait sur les 5 continents , ayant vecut plus de 5 ans en afrique et en asie
    je peux vous dire que c est l expulsion direct et anos frais et ne comptait pas sur l ambasade pour assurer votre billet direction paris
    mais en france on peut tout faire.meme crier ou frapper le policier alors un pauvre citoyens lambda comme vous et moi…..

    0

    0
  29. BB dit :

    @Abisa… Quelle vision manichéenne du monde !
    Soit on est un gentil, et on accepte tout au nom de l’ouverture d’esprit : se faire voler, se faire racketter, accepter les trafics en tout genre – de la drogue aux câbles volés sur le RER – voir aussi des enfants servir d’appât et se prostituer, voir les réseaux mafieux organiser et profiter de cette misère importée…
    Soit on dénonce ces faits et on est un nazi ? On serait même responsable de l’attentat en Norvège à vous lire !

    N’importe quoi… Et pathétique si c’est là le niveau de débat que vous proposez.

    0

    0
  30. clement dit :

    Depuis peu je me fait un remarque. J’ai l’impression que les familles ont pas mal changé avant je voyais souvent ceux qui font les poubelles ranger à peut prés correctement les chose sortie, actuellement il y a plutôt une majorité qui laissent tout en bordel.
    Tout ça pour dire qu’il n’y pas pas un groupe Rom mais des groupes Roms, comme dans toute population il y a tout les caractères…. C’est un sujet intéressant au niveau politique car il ne peut se régler par la simplification et comme l’approfondissement des choses tend à disparaître le problème va être bien compliqué à entrer dans une phase de solutions.
    Nous payons des décennies de bêtise politique à l’échelle mondiale d’exclusion de population. C’est bien triste pour tout le monde et revenir en arrière de tant d’opposition va être bien dur.

    0

    0
  31. hélène dit :

    @ Jlaurent 93200 votre réponse est tout à fait limpide !
    Pour analyser le présent je tiens toujours compte du passé et, je signale au passage que je suis une anti « communautariste », communautarisme qui ne peut amener que des problèmes.
    Quant à la suite du message, je mettrais cela sur compte de la jeunesse.

    0

    0
  32. Minet dit :

    @hélène@abisa
    @JeanLaurent
    Il faut arrêter de faire des amalgames de chaque épisode de l’histoire… Jean-laurent vit en effet dans le présent de clui qui bosse bcp, paie un paquet d’impôts à Saint-Denis et se rend compte de leur utilisation en dépit du bon sens, ou en tous cas absolument pas controlés… cela n’a rien à voir avec ce qui a pu se passer il y a plus de 50 ans… il est vrai que l’Histoire est très utile pour comprendre le présent mais il ne faut pas plaquer une période et des faits horribles qui ont pu s’y dérouler sur ce que nous vivons au quotidien, qui n’a rien à voir, et bien heureusement. Nous ne sommes ni en guerre ni avec un gouvernement qui chasse les minorités et souhaite « éliminer ceux qui ne leur ressemble pas »… restons sérieux et raisonnés, c’est de vie quotidienne qu’il s’agit et de développement d’une commune, développement économique – grace notamment à ces classes moyennes – de toutes origines – qui vont « enrichir » la commune, de développement culturel grace à la présence de jeunes et de vieux, de riches et de moins riches qui savent encore se mélanger, de personnes de toutes origines et cultures… mais aussi de respect pour ceux – tous ceux – qui contribuent à ce développement.
    Alors, arrêtez de comparer l’incomparable et respectez ceux qui souhaitent voir une ville propre, sans poubelles renversées, avec des gens qui peuvent profiter de ce qu’ils ont acquis ! et gosses de 5 ans en train de mendier ou d’éclopés dans les rues… tout ceci et cette bonne conscience ne fait qu’encourager et qu’aggraver les traffics qui ne profitent qu’à une mafia et laisse dans la misère des familles entières.

    Je pense personnellement que l’idée de contacter le « témoin » Saimir Mile est excellente et qu’un responsable de l’assoc. devrait lui demander un entretien – avec publication sur le blog. Je ne suis pas membre de l’assoc. donc je ne peux m’engager pour elle mais je suis open pour proposer des questions.

    Stéphane

    0

    0
  33. Sam dit :

    L’objectif principal de la publication du témoignage de Pascal est de l’aider à se faire entendre et trouver une façon d’aider les riverains Cristino Garcia. Pour élever le niveau du débat, restons mesurés et constructifs svp !

    @Minet
    Je partage totalement.
    Pour info, pas besoin d’être adhérent de SCG pour alimenter ce blog ou être un rédacteur régulier. Pour l’idée d’entretien avec Voix Roms, si t’es partant on est preneur. Vous pouvez faire un bon duo avec Anthony C, hein ? 😉

    0

    0
  34. Marcel dit :

    Que ce soit, en vue d’un dialogue, d’un échange, d’un partenariat, d’un trio pour un échange et que sais-je encore………………………
    Il faut savoir que c’est le Député ex-Maire de Saint-Denis qui tient le manche , s’étant montré le chantre de la cause Roms – sachant qu’il ne couvre pas dans sa circonscription le quartier Cristino Garcia, , tout en étant Président de l »agglomération non élu au suffrage direct – lequel est toujours et encore avide de se faire une réputation média sur les Droits de l’Homme et la Défense des sans- -papiers, ET en plus adulé par les financiers de tout bord à la recherche de bons plans.
    C’est y pas mieux comme ça.

    0

    0
  35. hélène dit :

    Que croyez vous donc que je suis pour le laiser faire, les incivilités de toutes sortes, non et non , je m’adresse toujours personnellement aux responsables d’un certain nombre de méfaits, d’ailleurs je vis dans un quartier qui n’a rien a envié à celui de Cristino Garcia mais,par contre je suis extrêmement sensible, au fait de pointer telle ou telle population. Je rappelle que dans mon premier post, j’y dénonçais l’inaction de certaines associations.
    Pourquoi pas effectivement s’adresser à Voix des rroms.
    Désolée pour les polémiques ce n’était pas franchement mon but, et, pour Minet je ne vais tout de même pas livrer toute ma vie et, mes batailles !

    0

    0
  36. baobab1240 dit :

    de quoi se plaint on? puisque :
    Un an après, les expulsions de Roms continuent

    PARIS (Reuters) – Un an après le déclenchement d’une politique d’expulsion massive, les reconduites de Roms à la frontière se poursuivent et la précarité de ceux qui restent en France s’aggrave, affirme Médecins du monde (MdM).

    Dans un rapport présenté mardi, l’ONG reproche au gouvernement de présenter les Roms comme une « menace » pour les dissuader de rester en France et gonfler ses statistiques de lutte contre l’immigration illégale.

    En outre, selon MdM, cette politique n’a pas réduit le nombre des Roms de nationalité roumaine ou bulgare qui peuvent, en tant que citoyens européens, revenir librement en France une fois expulsés.

    Dans un discours sur la sécurité, le 30 juillet 2010 à Grenoble, Nicolas Sarkozy avait appelé le ministère de l’Intérieur à démanteler les implantations sauvages de campements roms en France.

    Des circulaires édictées par le ministre de l’Intérieur de l’époque, Brice Hortefeux, avaient déclenché la colère de Bruxelles, qui a reproché à Paris de cibler délibérément une communauté ethnique.

    Accusé de discrimination, le gouvernement estime cependant avoir remporté une partie diplomatique avec la décision de la Commission européenne, le 19 octobre 2010, de renoncer à ouvrir une procédure d’infraction contre la France.

    Parallèlement, Paris a engagé des discussions à Bucarest en vue d’une « mobilisation commune » franco-roumaine pour endiguer les allers-retours de Roms roumains en France et travailler au niveau européen à leur insertion.

    CONDITIONS PRÉCAIRES

    Depuis, SOS-Racisme a déposé plusieurs plaintes contre le fichage ethnique des Roms, victimes, selon elle, d’une « politique raciste d’Etat ».

    Plus de 9.000 Roms, sur environ 15.000 présents en France, ont été expulsés en 2010, selon le ministère de l’Intérieur, et les trois-quarts des 600 à 700 campements illicites ont été démantelés.

    Depuis, « la pression et les intimidations policières se sont encore renforcées et les Roms sont devenus en quelque sorte des boucs émissaires ‘autorisés' », écrit MdM dans son rapport.

    On assiste à l’émergence « d’une nouvelle approche en matière de politique migratoire fondée sur l’intention de nuire », ajoute l’organisation.

    Ses équipes à Bordeaux, Lyon, Marseille ou Strasbourg alertent déjà sur la préparation d’une nouvelle vague d’expulsions massives au coeur de l’été.

    Ces expulsions répétées et l’absence de proposition de relogement « condamnent les Roms à des conditions de vie extrêmement précaires: ils vivent dans des bidonvilles ou des squats, dans des caravanes délabrées ou des cabanes pour la plupart sans eau et sans électricité », souligne l’organisation.

    L’absence d’eau potable, de toilettes et de ramassage des déchets sur la majeure partie des terrains engendre en outre des problèmes d’hygiène avec des pathologies dermatologiques et digestives « potentiellement graves. »

    Pour l’ONG, les squats ou bidonvilles présentent également de nombreux dangers: incendies, risque d’effondrement, intoxication, saturnisme et risques d’épidémies.

    Seule une femme sur dix est suivie durant sa grossesse et une femme sur dix en âge de procréer bénéficie d’une contraception, dit-elle.

    En outre, la mortalité néo-natale (0-1 mois) est 9 fois plus importante que la moyenne française et la mortalité infantile (0-12 mois) est 5 fois plus importante.

    Le nombre de cas de tuberculose diagnostiqués est extrêmement élevé: en 2010, 6 cas pour 240 personnes en Seine-Saint-Denis soit 2,5 % (contre 0,03 % en population générale dans le département).

    0

    0
  37. francis dit :

    J’habite le quartier Cristino Garcia. Entre les vols de vélib (ou velcom), la mendicité avec bébé aux croisements, le nettoyage de pare brise, la saleté du quartier : je ne vais pas élever le débat ni philosopher sur le pourquoi du comment, DEHORS!

    0

    0
  38. Thierryb dit :

    La courte vue, la beauferie, l’anticommunisme primaire, l’hortefeuxmania, l’oubli de l’autre,le mépris de classe, l’arrogance satisfaite, toute cette sorte de choses…Dehors!
    Alors, c’est agréable ? pas marre de cette agressivité qui dégénère ?

    0

    0
  39. Marcel dit :

    Arrêtez SVP de vous martyriser et ne vous effrayer point ………ThierryB…………………à défaut de faire autrement à la lecture des commentaires divers et variés sur la réalité Dyonisienne que vous connaissez bien pour y vivre en permanence a priori – qui est aussi ma Ville !

    C’est la vie de la ville de Saint-Denis dans ses différentes composantes !

    0

    0
  40. twelfy dit :

    Moi j’habite Epinay sur Seine mais je suis à la limite de Saint Denis et justement cette dernière a installé depuis le 4 août 2011 un camp de Roms juste derrière nos maisons, et à côté d’une cuisine centrale qui distribue des repas aux cantines de Saint Denis. Aujourd’hui on est le 16 août 2011 et on constate déjà une dégradation de notre grillage. Ils ont commencé a repérer les lieux. Nul doute qu’il y aura une suite. De plus le jour de leur installation ils ont menacé physiquement et verbalement nos voisins les traitant au passage de raciste. C’est le comble d’ailleurs, on cherche à défendre nos droits mais on se fait traiter de raciste. C’est scandaleux!
    Enfin les associations qui défendent les droits des Roms n’ont même pas jugé bon de prévoir des sanitaires ou des logements décents. Au contraire, ils construisent leurs propres cabanes. Et il n’y a rien que nous puissions faire.

    0

    0
  41. BB dit :

    S’agirait-il du déménagement des Roms du quartier Cristino Garcia ? Lors d’une réunion de quartier, une élue avait précisé que ceux-ci seraient déplacés « dans un terrain au nord de la ville » sans plus de détails…

    Du coup, je me demandais…

    0

    0
  42. lolo dit :

    Les roms ont élus domicile sur le terre-plein du boulevard de la Libération depuis un mois. Cet ilôt ressemble depuis à un petit « Sangatte » et les ordures finissent sur la chaussée.
    http://maps.google.fr/maps?saddr=48

    0

    0
  43. Koil dit :

    En France on appliquerait la loi et juste la loi sans passe droit et tout le monde s’en porterait mieux.

      1/ on construit des prisons

      2/ le juges appliquent les lois

      3/ on arrête de subventionner toutes ces associations bobos

      bref beaucoup de choses et gens me cassent les c—-, les roms en font partis.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *