Pétition en faveur d’un Grand Paris « Démocratique – « Il faut supprimer les barrières entre ghettos de riche et ghettos de pauvres »

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Bill dit :

    Bonjour,
    J’ai un exemple très concret des problèmes de fiscalité.
    J’ai créé une petite entreprise pour travailler sur St Denis.
    J’ai reçu mon 1er avis de paiement de la CFE (Contribution Financière des Entreprises) qui remplace plus ou moins la taxe professionnelle.
    Le montant de cette taxe est de 543 €.
    Etonnée par le montant important pour une nouvelle petite société, j’ai vérifié avec mon expert comptable si tout est ok. Effectivement, je suis bien au forfait minimal.
    Mon comptable en a profité pour faire le calcul si ma société était domiciliée à Paris, résultat : 71 € de CFE.
    Alors oui, l’harmonisation fiscale semble être une priorité. On parle de favoriser l’emploi et la création d’entreprise à St Denis. Ce n’est pas avec un niveau aussi élevé de taxe qu’on va inciter les créateurs d’entreprises à s’installer ici.
    Alors oui, je vais signer la pétition.

    0

    0
  2. ml dit :

    Bonjour,
    C’est la première fois que j’ajoute un commentaire, celui-ci ne se veut pas polémique.
    Il est toutefois de bon ton de savoir qui est à l’origine d’une pétition par souci de clarté et d’honnêteté. J’ai lu la totalité de la pétition, on ne peut qu’être d’accord avec une majorité des arguments avancés. La question n’est pas de savoir si on est pour ou contre la construction du Grand Paris, je pense que nous sommes tous d’accord sur cette nécessité. Il existe des questions que l’on doit entendre: une construction sous quel forme, quid des compétences qui ne sont pas intégrées. La réponse apportée à ce jour, créeons des SIVOM ne me paraît pas la plus pertinente

    0

    0
  3. BB dit :

    A l’origine de la pétition : l’association Grand Paris présidée par Antonio Duarte (proche PS parisien, strausskahnien).

    La question de la forme se pose car – et cet avis n’engage que moi – seul un pouvoir centralisé peut garantir une redistribution et une solidarité des territoires. C’était l’esprit de la révolution française (contre les égoïsmes locaux). L’intérêt général seul doit primer.

    0

    0
  4. Marion dit :

    Je suis en plein accord avec les propos de BB. Pour casser cette logique inepte de ghettoïsation des « riches » d’un côté et des « pauvres »de l’autre, il n’y a qu’une superstructure comme instrument efficace afin de dépasser les féodalités locales et lutter contre les inégalités de toutes espèces : territoriales, structurelles,fiscales, environnementales, etc… Aux prochaines municipales, nous voterons également pour nos représentants à Plaine Commune, cette collectivité territoriale, comme celles concernées (Paris et sa première couronne) devront se fondre dans la Métropole du Grand Paris dans 2 ans. Cette nouvelle avancée démocratique permettra de résoudre les problèmes à une échelle satisfaisante, supprimera les doublons et luttera contre la gabegie. La solidarité entre les territoires sera enfin assurée par un système de péréquation fiscale. Je comprends pourquoi certaines élus des Hauts de Seine sont très réticents, Mais ici, pourquoi nos élus locaux se cabrent ils face à cet outil, si ce n’est pour préserver leurs prébendes sur un espace qu’ils considèrent comme leur fief ou leur laboratoire personnel ?

    0

    0
  5. ML dit :

    @ BB C’est la position des Jacobins sous la révolution Française.Aujourd’hui les mots qui sont rattachés à cette doctine : Bureaucratie, Centralisation, Technocratie , je n’y retrouve pas la place de l’individu.

    Un petit extrait du texte de cette pétition que j’approuve complètement mais qui me semble remis en cause:
    « 1. Pour dépasser les clivages actuels entre Paris et les villes de banlieue qui agravent la crise du logement. Il est indispensable de refonder une politique de l’habitat et d’en confier la responsabilité à la Métropole du Grand Paris pour coordonner une politique de logement ambitieuse et durable ! »
    Le Sénat a adopté en première lecture le projet de loi ALUR en ajoutant l’article 63 suivant:
    En accompagnant le transfert aux intercommunalités des compètences d’Urbanisme d’une minorité de blocage composée d’un quart des communes représentant au moins 10% de la population. Madame Dufflot a promis de défendre cet article en seconde lecture à l’Assemblée Nationale. Il est fort à parier qu’il y aura utilisation de cette article par un regroupement de communes et ce quelque soit leur étiquette politique. Donc quid de cette compétence phare du Grand Paris?
    Je reviens donc à ma première question sous quelle forme on construit le Grand Paris? et avec quelle cohérence?

    0

    0
  6. citoyen_saint_denis dit :

    « Car aujourd’hui, on paye moins d’impôts dans les villes riches comme Neuilly sur Seine et trois fois plus dans les villes pauvres comme Saint Denis. « 

    Projet de budget 2014 de la ville de Saint-Denis (sera voté jeudi 19 décembre 2013 par le Conseil Municipal) :
    – fonctionnement : 177 millions d’euros
    – investissement : 60 millions d’euros
    Soit un budget cumulé de 237 millions d’euros.

    En 2014 la Ville de Saint-Denis possède une capacité d’investissement de 49 millions d’euros.

    @BB
    Saint-Denis n’est pas une ville pauvre.

    Pourtant tous les trois cent mètres il y a un supermarché de la drogue, avec ses dealers, ses guetteurs, ses caïds terrorisant la population, et instaurant l’omerta.

    Qu’est-ce que la Métropole du Grand Paris changera à cette insécurité permanente ?

    L’État et la Ville souhaitent le silence des citoyens.

    Les trafiquants de drogue les aident à obtenir celui-ci.

    Le rôle politique des dealers consiste à faire peur, et à étouffer l’expression des citoyennes et des citoyens.

    La Métropole du Grand Paris sera-t-elle un instrument d’oppression supplémentaire, ou un outil d’épanouissement des franciliens ?

    0

    0
  7. BB dit :

    À la la question rethorique, qu’est-ce que j’en sais ?
    La réponse ? Pas grand chose.

    Ceci dit, on peut toujours attendre et ne rien faire. Les dealers vieillissent et meurent comme les autres.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *