Pleyel, de Vienne à Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. suger dit :

    Merci pour toutes ces informations. Une question : est-il vrai que si Rouget de Lisle est l’auteur des paroles de « La Marseillaise » ce serait Ignace Pleyel qui aurait écrit la musique, s’inspirant d’une musique de Mozart ?

    0

    0
  2. JeF dit :

    Après une petite recherche -notamment sur Wikipédia- j’ai trouvé quelques éléments permettant de nourrir le débat, mais pas forcément de l’éclaircir.

    La musique de La Marseillaise n’étant pas signée, contrairement aux autres compositions de Rouget de Lisle, plusieurs écrivains et musiciens ont en effet émis des doutes sur sa paternité et avancé l’idée qu’elle pourrait avoir été écrite par Ignace Pleyel, auteur de L’Hymne de la liberté, dont Rouget de Lisle a écrit les paroles.

    En 1889, Wilhelm Tappert, un musicologue allemand, a retrouvé la trace de plusieurs airs allemands dans La Marseillaise, mais quelques un de ses confrères ont réfuté cette thèse en expliquant que Rouget de Lisle ne les avait sans doute jamais entendus.

    On a dit aussi que La Marseillaise pourrait être l’œuvre de Holtzmann, maître de chapelle dans le Palatinat (on trouve des similitudes avec le credo de l’une de ses messes) ou d’un autre illustre inconnu, Grisons (air du début de l’Oratorio Esther).

    La première phrase « allons enfants de la patrie » apparaît plus ou moins distinctement dans plusieurs oeuvres de Mozart, deux trios, La Flûte enchantée et surtout le premier mouvement du concerto pour piano no 25, qui date de 1786, et que Pleyel connaissait certainement.

    La paternité de Pleyel, si elle était avérée, permettrait de considérer notre chère ville comme la patrie des deux hymnes les plus chantés en France, l’Internationale et La Marseillaise. Et si l’on ajoute que le professeur et ami de Pleyel, Joseph Haydn, est l’auteur de l’hymne allemand…. Bon, tout cela nous emmène peut-être un peu loin.

    0

    0
  3. Sam dit :

    Merci JeF pour cet article 🙂

    0

    0
  4. électeur-dionysien dit :

    L’Internationale a été composé en 1888 à LILLE par Pierre Degeyter et pas à Saint-Denis.

    0

    0
  5. suger dit :

    @électeur-dionysien : Evidemment, mais Pierre Degeyter, l’auteur de la musique de l’Internationale, sur un poème d’Eugène Pottier, est décédé le 26 septembre 1932 à Saint-Denis. Un square et un collège portent ainsi son nom dans notre ville. Et vous devez savoir que la Marseillaise non plus n’a pas été composée à Saint-Denis, mais, selon la légende, à Strasbourg. C’est pourquoi le rapprochement symbolique des deux hymnes, sous le le patronage de Saint-Denis, fait par Jef, me semble astucieux…sinon malicieux.

    0

    0
  6. Makhno dit :

    Si vous écoutez la musique composée par Jean Baptiste Lucien GRISONS entre 1785 et 1787, l’Oratorio Esther, la messe est dite, tout y est, le rythme et tempo (allegro) vous pouvez même y superposer les paroles, etc, je peux vous faire suivre un fichier Mp3, vous écoutez, c’est bluffant.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *