PLU de St Denis : présentation pour validation fin 2015-2016

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. Bel-Air dit :

    Voilà quelques éléments que j’ai glanés l’année dernière :

    plan_local_d_urbanisme__3_.pdf

    0

    0
  2. Anthony C dit :

    @Bel-Air:
    Merci mais ce document est obsolète. Il date vraisemblablement de 2009. Il est d’ailleurs intéressant de voir qu’on y annonçait pas grand chose, et qu’on y présentait plutôt les réalisations des années précédentes. Depuis lors, les réalisations sont vraiment maigres. Ce qui explique qu’on y annonçait presque rien. Les mêmes problèmes amplifiés existent toujours.

    0

    0
  3. suger dit :

    En allant fouiller sur le site de la Ville de Saint-Denis, et en cherchant un petit moment (à croire que l’accessibilité du document doit être la plus opaque possible, alors qu’on accède plus facilement à la jolie vidéo et à une plaquette avec de belles photos…), on trouve donc cela :
    http://ville-saint-denis.fr/jcms/up

    A chacun de se faire une première idée avant la « consultation publique » (qui est une obligation légale). Par expérience de précédentes « consultations publiques » à Saint-Denis, je pense qu’il faudra aussi chercher un petit moment dans la mairie le bureau du responsable de l’enquête publique…

    0

    0
  4. Cristino dit :

    Bonjour,

    Ci-dessous, un article très intéressant sur un sujet connexe : Le PLU métropolitain qui était prévu dans l’article 12 de la loi MAPTAM et qui malheureusement est transféré (sous la pression de nombreux élus franciliens) aux territoires dans l’amendement gouvernemental de la loi NOTRE au grand dam des investisseurs (et de tous ceux qui souhaitent une véritable gouvernance du Grand Paris dotée de moyens d’action pour réduire les inégalités territoriales)… Ce transfert a été ratifié par le Sénat en première lecture… Les députés auront-ils le courage de réattribuer le PLU à la métropole… ?? :

    http://www.latribune.fr/regions/ile

    « Frédéric Nouel, avocat associé de Gide Loyrette Nouel, explique :

       « A Lyon Gérard Collomb est enfin arrivé à avoir un seul PLU sur toute la

    métropole. On y était enfin arrivé avec la loi MAPTAM sur le Grand Paris et on allait
    pouvoir enfin arrêter le sport n°1 des communes qui est de faire des recours contre les projets d’aménagement des communes avoisinantes. Mais là on est en train de détricoter toute la loi et c’est désolant. En ce qui concerne le PLU c’est pathétique, les intercommunalités ont gagné et le récupèrent. Nous sommes en train de morceler de nouveau le territoire et c’est désolant ».

    La grande peur des investisseurs tient en fait à la présence toujours envahissante du millefeuilles et « des prises de positions personnelles des élus » qui peuvent tout ralentir et compliquer et désespérer les financements internationaux… »

    Un autre article à lire en faveur d’une métropole intégrée et qui appelle les députés à ne pas accepter un compromis  » destiné à préserver les féodalités actuelles tout en donnant le change » :

    http://www.huffingtonpost.fr/jerome

     » En effet, à peine l’encre de la loi était-elle sèche, que curieusement le Conseil des élus de la mission de préfiguration, sous couvert de défense de la démocratie de proximité, a entrepris de revenir sur le contenu de la loi en proposant une réécriture de son article 12 qui conduit à en dénaturer profondément l’esprit et la lettre.

    A la Métropole intégrée, la proposition du conseil des élus substitue une Métropole fédérée contrainte de partager ses pouvoirs et ses moyens financiers avec des territoires érigés, comme elle, en autant d’EPCI à statut particulier et à fiscalité propre. D’une organisation territoriale à 4 niveaux (communes, MGP, départements et Région), plus claire, plus efficace et moins coûteuse, on passerait ainsi à une organisation à 5 niveaux (communes, MGP, EPCI territoriaux, départements et Région). Pour compléter ce dispositif, le Conseil des élus revient sur la perception de la totalité de la fiscalité locale des entreprises par la MGP et propose sa partition entre la Métropole qui percevrait la CVAE et les territoires qui conserveraient la CFE 1. Ainsi l’échelon métropolitain ne disposerait plus d’une maitrise globale et cohérente de la fiscalité locale des entreprises.

    Si elle est validée par le Parlement, dans le cadre de la loi NOTRe 2 en cours de discussion, cette proposition contraindra la Métropole à des négociations permanentes avec les territoires pour exercer ses compétences et conduire ses actions. C’est le but recherché par les « réformistes ». Il en résultera immanquablement une complexification de sa gouvernance qui se traduira par une augmentation corrélative des charges de structure alors que l’un des objectifs de création de la Métropole est précisément d’assurer une rationalisation des moyens en simplifiant l’organisation administrative actuelle du cœur d’agglomération.

    Ce compromis qualifié d' »historique » porte en germe l’affaiblissement annoncé, sinon la mort avant naissance, de la Métropole. Il perpétue, voire accentue, l’empilage et l’enchevêtrement administratif actuel avec le coût collectif qui en résulte. Les lyonnais eux ont su ne pas tomber dans ce piège et créer une métropole forte, substituée aux intercommunalités existantes et au département du Rhône.

    Au terme de la discussion parlementaire, allons-nous vers l’accouchement d’un énième « machin » techno-bureaucratique qui, bien entendu, sera présenté comme une réforme de fond alors qu’il ne s’agira en fait que d’un ersatz de réforme destiné à préserver les féodalités actuelles tout en donnant le change? Si tel était le cas, la Métropole du Grand Paris deviendra le symbole en Ile-de-France de l’impuissance publique française. Quel dommage! « 

    0

    0
  5. internaute_dionysien dit :

    La carte de destination des sols et le plan de zonage général montrent que la majorité des espaces verts sont dans le centre de Saint-Denis.

    Les quartiers du sud de Saint-Denis resteront pris dans le béton sans verdure.

    Cette carte de destination des sols donne une idée du futur de la ville. On y découvre les futurs espaces publics.

    L’ouvrage public OP4 semble être la future station de métro intermédiaire entre Carrefour Pleyel et Porte de Paris sur la ligne 13.

    Il y a plusieurs grands projets urbains : le futur campus de Gdf Suez (157168 m2 classés inconstructibles), la Porte de la Chapelle (253789 m2 gelés), la gare-pont de Pleyel (169209 m2 classés iconstructibles) et la Zac Sud de la Porte de Paris (97446 m2 classés inconstructibles).

    Le plan local d’urbanisme de Saint-Denis parait ambitieux et équilibré.

    En janvier 2016 il faudra concevoir un gigantesque plan d’urbanisme pour la Métropole de Paris avec plusieurs millions de m2 réservés à l’habitat et classés temporairement inconstructibles. C’est le seul moyen de résoudre la crise du logement en Ile de France et en France.

    0

    0
  6. Info Le parisien dit :

    La prochaine des quatre dernières réunions consacrées au plan local d’urbanisme à Saint-Denis se déroule jeudi et concernera le quartier de Floréal-Allende-Mutuelle. Les habitants sont attendus à 18 heures, à l’école maternelle Floréal (10, rue Louis-Pasteur). Les résidants de la Plaine ont rendez-vous samedi à 14 heures, au théâtre de la Belle Etoile (14, rue Saint-Just).

    Le Franc Moisin-Bel Air-Stade de France : mardi 10 mars à 18 heures à l’école Carson-Besson (8, rue Henri Delaunay) et Joliot Curie-Lamaze-Cosmonautes, le 13 mars à 18 heures, à l’école Joliot Curie (2, chemin du Moulin Basset). L’enquête publique aura ensuite lieu du 16 mars au 18 avril.

    Plus d’infos par mail : plu@ville-saint-denis.fr

    0

    0
  7. LOLO123 dit :

    Concernant le secteur Sud-Ouest et la zone Charles Michels, on constate une volonté de mailler le territoire afin de reconstruire la ville avec de nombreux projets de créations de voirie et un grand espace vert.
    Quelques ilots sont en zone « Habitation interdites au rez-de chaussée » ce qui permettra l’installation d’activités dans le quartier Pleyel.
    – On distinguera la réservation OP4 à l’intersection Bd Anatole France/Rue Jules Guesde pour la création d’une nouvelle station de métro sur la ligne 13 entre Carrefour Pleyel Et Portes de Paris, cette proposition de la Mairie d’une station Pont de la Révolte figurait déjà dans le CDT.
    Cette station permettrait d’accueillir le siège social de GDF/Suez sur le terrain du centre de recherche (terrain propriété de la Ville de Paris)
    Toutes les informations sont là
    http://ville-saint-denis.fr/jcms/jc

    0

    0
  8. suger dit :

    Le service de communication municipale se réveille un peu tard. LOLO123 nous signale donc la page du site de la ville à ce sujet. Mais cette page ne nous donne pas tous les liens utiles pour s’informer : c’est pourquoi concernant notamment le diagnostic (pourtant bien gentil sur l’état de la ville…), je redonne le lien que j’avais déjà trouvé (non sans mal) et signalé plus haut : http://ville-saint-denis.fr/jcms/up
    Une remarque de LOLO123 me laisse sceptique : « Quelques ilots sont en zone « Habitation interdites au rez-de chaussée » ce qui permettra l’installation d’activités dans le quartier Pleyel. »
    D’abord il ne suffit pas d’interdire des habitations en rez-de-chaussée pour que des activités (commerces en particulier) s’y installent. Cela reste donc un voeu pieux… Ensuite, cette affectation réglementaire des rez-de-chaussée à des activités a surtout un but financier : les m2 commerciaux sont considérés comme plus rentables dans les plans de financement des promoteurs (privés ou publics) et permettent souvent de boucler artificiellement ces plans de financement ! Reste ensuite à réaliser les ventes ou locations de ces m2, ce qui est loin d’être assuré compte tenu de l’état de l’offre commerciale à Saint-Denis.
    Conclusion : ces rez-de-chaussée « interdits aux habitations » (pour faire rêver sur des implantations commerciales) se révèlent souvent par la suite être des rez-de-chaussée inoccupés et vides… Bref de jolies coloriages qui sont de la poudre aux yeux !

    0

    0
  9. Lolo123 dit :

    Classer des ilots en commerce prohibe l’installation de professions libérales ou d’artisans (boulangerie par exemple). Disons qu’interdire l’habitation en RDC est une parade pour laisser plus de possibilités.
    En revanche je suis tout à fait d’accord avec vous sur le fait qu’on se fait parfois bananer. Les restaurants d’entreprise étant comptés comme Commerce dans les programmes de bureau !!!

    0

    0
  10. goldo dit :

    Que de réunions en vue pour chaque quartier mais cela changera t-il quelque-chose. Démago,on nous laisse croire qu’on nous demande notre avis mais la décision reste la leur.j’en ai assez de toutes ces réunions. Goldo

    0

    0
  11. Elodie dit :

    Des habitants se mobilisent à la Plaine contre le PLU qui prévoit une bétonisation de nos quartiers avec toujours très peu d’espaces verts dignes de ce nom pour le nombre d’habitants prévus (aucun équivalent du parc de la Légion d’Honneur à la Plaine et pourtant ce ne sont pas les hectares qui manquent), pas de zone avec des commerces regroupés qui permettrait de former un centre-ville à la Plaine et surtout des immeubles de plus en plus hauts (de 8 à 13 étages…) dans un quartier très mixte.
    Les habitants ne cessent de renouveler leurs souhaits d’espaces naturels, de circulation douce, de commerces (autres que des Franprix) regroupés et de hauteur du bâti maîtrisée pour qu’une vie de quartier apparaisse enfin. Pour mettre fin à nos quartiers dortoirs et au règne du tout béton, nous avons lancé une pétition : http://www.mesopinions.com/petition

    0

    0
  12. Bill dit :

    @Elodie
    N’hésitez pas à nous envoyer un texte pour expliquer les revendications et la pétition, nous en ferons un article.

    0

    0
  13. Marion dit :

    Pétition signée pour arrêter le massacre urbain de cette ville et la bétonisation à tout va.
    Il nous faut des lieux et des cadres de vie dignes de ce nom, et pas des zones de non droit sales ou des espaces dortoirs vides.

    0

    0
  14. reveplus dit :

    Je ne vie pas dans ce quartier ( porte de paris même si il y a le parc de la légion d’honneur ( polluer par les dealers ) donc n’y vais plus et il me semble que ce parc ne soi pas le propriété des la ville

    je signe votre pétition et la transmet via les réseau sociaux
    Stop au bétonnage des l’espace vert pour les dionysiens .

    0

    0
  15. ddavid dit :

    Bonjour à tous
    en regardant sur le site de la mairie le projet de PLU, j’ai remarqué qu’un bon bout du parc de la Légion d’honneur (dans la partie privée, à coté de l »entrée rue Pinel) se retrouve en zone constructible.(actuellement une pelouse et des arbres!). D’autre part on voit que toute la zone de la Maltournée est classée en zone spéciale « tout est permis » sans aucun détail comme par hasard!
    http://ville-saint-denis.fr/jcms/jc
    C’est ce plan la:
    http://ville-saint-denis.fr/jcms/up
    Espace vert? Quel espace vert?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *