Point de vue suisse sur St Denis

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. Gabriella dit :

    On parle du vivre ensemble à Saint-Denis mais je crois que de plus en plus les dionysiens cherchent à vivre « normalement à Saint-Denis » sans avoir à se dire :
    les dealeurs ont envahi ma rue, ma voisine m’a dit que la semaine dernière son sac lui a été arraché et qu’elle ne prend pas le même chemin pour rentrer chez elle, ma petite fille a eu 5 enseignants différents depuis le début de l’année scolaire mais cela devrait aller mieux l’année prochaine , la Seine Saint-Denis sera pourvu en instituteurs?? Est-ce possible? on verra bien!! et la question tant redoutée est : alors vous avez décidé de partir ? et les vieux dionysiens nostalgiques rêvent de ce qu’a été leur si belle ville.

    2

    0
  2. Bill dit :

    Point de vue du Guardian sur St Denis et l’Euro : https://www.theguardian.com/football/2016/jun/03/france-forgotten-victims-traumas-security-euro-2016-paris-attacks?CMP=share_btn_tw
    Avec cette citation de B Bagayoko “People move towards radicalism in religion because they feel society is more and more unfair,” he said. “They cling to something spiritual.” J’ai du mal à admettre le côté spirituel du radicalisme mais ça doit être mon côté athée…

    1

    0
  3. karima dit :

    Je ne parle pas anglais. Qui peux traduire le texte?
    Merci

    0

    0
    • Olympe dit :

      Un extrait de cet article de « La Tribune de Genève » montre bien à quel point d’aveuglement en est arrivé le maire : « Mais, oui, je ne vois pas plus de fichus sur les cheveux qu’il y a vingt ans», explique Denis Paillard. Le maire communiste ne dit jamais «voile», mais «fichu»… » Et comme une coquille dans l’article le prénomme une fois « Denis » et non « Didier », on pourrait peut-être lui attribuer le surnom de «Saint-Déni» !…
      Un commentaire révélateur d’une lectrice de «La Tribune de Genève » suit l’article : Marguerite Favre à 7:06 Heures : « Saint-Denis, c’est aussi la résidence de nos citoyens « suisses » Ramadan !!! Cela vous étonne ? »

      3

      0
  4. karima dit :

    Le maire de Saint-Denis n’en démord pas pour autant: les communautés continuent à vivre en harmonie dans sa ville. Mais, avec 110 000 habitants pour 130 nationalités, 47% de sa population qui a moins de 30 ans, un taux de chômage de plus de 23% et un revenu moyen inférieur de 50% à la moyenne de l’Ile-de-France, tout est plus compliqué qu’ailleurs. «On est un laboratoire!» résume-t-il. «Quasi une ville du tiers-monde aux portes de Paris. Avec l’indice de fécondité et le taux de mortalité infantile le plus élevé de France métropolitaine. C’est aussi la ville la plus criminogène du 93», rapporte un ancien haut responsable de la sécurité de la ville.

    c’est flippant

    5

    0
  5. Marion dit :

    Merci Karima pour cette synthèse. Il est toujours bon de rappeler les faits précis. Vous l’avez réalisée en quelques lignes parfaitement claires et incontestables.

    Nous sommes passés avec mon époux cet après-midi le long du canal de Saint-Denis, et tout est bien nettoyé et remis d’équerre avant l’euro de foot. Donc, on fait des efforts pour les évènements de ce type et les visiteurs, tandis-que nous, les dionysiens, pouvons rester dans notre crasse et le chaos tout le reste du temps.

    La saleté, l’insécurité, la paupérisation organisée, et la mauvaise gestion servent à poursuivre l’expérience de leur fameux laboratoire.
    Pour notre maire et sa clique, nous ne sommes donc bien que des rats de laboratoire.
    Il s’agit d’une grave dérive totalitaire issue de leurs fantasmes morbides , où les habitants (je dois préciser : des êtres humains) sont soumis aux combinatoires de tests successifs et prolongés pour mesurer leurs capacités de résistance et d’endurance.
    Flippant, violent, et immonde ! Il nous faut décrire sans relâche notre condition de cobaye, dénoncer la perversité de nos expérimentateurs, et témoigner inlassablement par tous moyens.
    Les procédures judiciaires, la presse nationale et internationale, les élus encore debout et dignes de notre République vont relayer, répercuter, et amplifier l’écho de nos multiples voix.

    4

    0
  6. karima dit :

    http://www.metronews.fr/info/incendie-dans-un-immeuble-de-saint-denis-seine-saint-denis-sept-blesses-dont-deux-graves/mpff!ZEktHFc3rWGDo/

    Désolée, cela n’a rien à voir avec le sujet, mais aujourd’hui à 19 Heures, un feu au 4 rue Paul Eluard avec 7 blessés dont 2 graves

    0

    0
  7. Suger dit :

    « Le Parisien » publie un article au sujet de la plainte qu’a finalement déposée le maire contre « Le Figaro Magazine » :
    http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/saint-denis-riposte-devant-les-tribunaux-pour-redorer-son-image-06-06-2016-5861465.php

    « Ce mardi, l’élu va annoncer sa volonté de porter plainte contre le journal et s’en expliquera en public*. (…)
    La ville a donc fait le choix du combat judiciaire, doublée d’une réponse médiatique. La réunion de ce mardi ressemble en effet à une opération de communication pour réhabiliter l’image de la ville (…)
    De son côté, Guillaume Roquette, le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire [Le Figaro Magazine], se dit « assez surpris » de la plainte. « Nous avons reçu un droit de réponse, nous allons le publier, précise-t-il. Nous attendons sereinement. J’ai confiance dans ma journaliste, qui a rappelé un par un tous ses témoins pour vérifier leurs citations. Cet article correspond à la réalité. C’est aussi un cri d’alarme, de beaucoup de musulmans, pour dire qu’il ne faut pas laisser faire ça. Le maire aurait dû recommander à ses habitants de nous lire. » Il a préféré l’inviter à répondre au tribunal. »

    « Le Parisien » en profite pour rappeler qu’une même démarche avait déjà eu lieu de la part d’un maire FG :
    « En mars 2010, TF 1 diffuse un reportage intitulé « Mon voisin est un dealeur » qui évoque le trafic de drogue à Tremblay-en-France. Furieux de l’image de sa ville renvoyée par l’émission, le député-maire François Asensi (FG), décide de porter plainte, accusant notamment Emmanuel Chain, le producteur de l’émission, de « bidonnage »… ce qui lui vaudra, à son tour, une plainte en diffamation. »
    Le résultat :
    « En 2013, tout le monde a été relaxé. »

    1

    0
  8. karima dit :

    Pas de jeunes, pas de vendeurs à la sauvette, elle est belle la photo, je pense que c’est une photo d’archive.

    1

    0
    • Olympe dit :

      Et pas un seul « fichu », comme dit le maire « Déni » Paillard… Oui, c’est certainement une photo d’archives !

      2

      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *