Pour la mixité dans les cafés de Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

114 réponses

  1. elizabeth magnan dit :

    pourquoi avoir mis un homme plutôt qu’une 2° femme sur le dessin ?…. 😉

    2

    0
  2. Choquée dit :

    C’est lamentable, je suis choquée….et les femmes n’entreront que dans ces cafés et pas dans les autres? bientôt il faudra mettre « noirs bienvenus », « jaunes bienvenus » et « verts bienvenus et gris et rouges et gay et gros et moches et handicapés » etc.. je suis autant choquée qu’en lisant salle réservée aux femmes voilées….c’est comme dans les hôtels qui acceptent les animaux on voit souvent ces termes « animaux bienvenus » ….

    11

    2
    • Olympe dit :

      Je comprends votre réaction, mais il faut être pragmatique et réaliste. Cette initiative permet de mobiliser toutes celles et tous ceux qui s’opposent à l’exclusion des femmes de l’espace public à Saint-Denis. C’est donc un moyen de les soutenir et de marquer une limite à la volonté de contrôler l’espace public de la part des intégristes et notamment les Frères Musulmans.
      Nous sommes en effet à Saint-Denis… et vous devez savoir que des pressions sont exercées sur des cafetiers par les intégristes. On ne peut pas les laisser faire.

      18

      1
      • Gaspard dit :

        Vous savez que je partage absolument tous vos combats pour la laïcité et pour les femmes. Cette fois, j’éprouve de la gêne, non pas à cause d’un combat pour la mixité qu’il faudrait mener, mais à cause de cette incroyable situation où la présence de femmes dans l’espace d’un café pose problème, alors que l’application stricte de la loi qui permet (non pas « tolère » ou « accepte » ) la liberté d’aller et venir pour toute personne, femme ou homme, dans notre société depuis des décennies, devrait suffire à la faire respecter !
        Or, il semblerait donc, que chez nous, à St Denis, la loi républicaine ne soit plus une évidence.
        Pourtant, depuis des siècles (Héloïse, Olympe de Gouges, les femmes qui tenaient des salons…) , avant même l’existence du terme féminisme, la France s’est caractérisée par la liberté de présence des femmes dans l’espace public, dans le débat politique et idéologique, dans la conquête scientifique, les arts…
        C’est déprimant.

        9

        0
      • Béa Roiselet dit :

        Oui Olympe cela part d’un « bon sentiment », mais mois aussi je suis choquée .
        Pour moi cela ressemble à une  » petite acceptation » de l’inacceptable! et je suis étonnée de cette initiative de la part de l’OLSD.
        Pour moi l’égalité des sexes est acquise en France depuis fort longtemps. Il nous reste évidement ‘à lutter encore pour l’égalité des salaires hommes femmes et l’accès à certains postes, mais le plus gros est fait et il est hors de question que l’on puisse y porter atteinte! donc si j’ai envie d’entrer dans un café où il n’y aura pas cette jolie vignette et bien j’y rentrerai quand même!
        A ce rythme là, comme le dit plus haut une intervenante, nous aurons des vignettes aux portes des lieux « PUBLICS »
        qui seront une signalisationn de ceux et celles qui ne feront pas partie de la classe supérieur!!!
        ça ne vous rappelle rien???? moi si ! ma famille s’est battue ( certains en sont morts) pour que l’on ne vive pas cela , donc
        moi je vis en femme libre jusqu’à nouvel ordre!!!!!

        Béa.

        3

        2
  3. Bill dit :

    C’est vrai que cette initiative fait beaucoup parler.
    Cela rejoint le débat sur les wagons réservés aux femmes. L’avantage étant que les femmes sont tranquilles, le gros inconvénient est la dérive possible : si, femme, je ne vais pas dans le wagon qui m’est réservé, tout peut m’arriver dans le mixte puisque je n’ai pas choisi de m’isoler.
    A St Denis, on peut imaginer la comparaison : puisque des cafés sont heureux d’accueillir une clientèle féminine et l’affichent, si je vais dans un autre, je m’expose à des problèmes et vu qu’ils n’affichent pas l’autocollant, je l’ai bien cherché. C’est bien sûr une caricature, j’espère bien que les cafés qui ne participent pas à cette opération ne refusent pas les femmes et font en sorte que s’il en vient, elles sont accueillies comme n’importe quel client.
    Mais à St Denis, la problématique est là : l’espace public est masculin, une partie de la population féminine ne mettra de toute façon pas les pieds dans un café, cet autocollant peut faire naître l’idée que oui, femme, j’ai le droit de profiter d’une terrasse, d’un café et que personne ne me jugera ou ne m’embêtera parce que je profite de ma liberté d’être humain majeur et émancipé.

    13

    0
    • Béa Roiselet dit :

      Je comprends ce que vous voulez dire Bill mais, cela deviendrait l’acceptation d’un état de fait inacceptable dans notre République , une sorte de résignation.
      C’est un camouflet qui serait donné à toutes ses femmes qui se sont battues becs et ongles pour que nous puissions être des femmes libres aujourd’hui, c’est ce que je pense aussi quand j’entends dire qu’il faut tolérer le voile intégral parceque si non ces femmes ne pourront plus sortir de chez elles , et bien non!! je ne pense pas que cela soit la solution ni pour elles ni pour nous.
      Que se passera t il pour les jeunes filles qui voudront porter mini jupe ou short? si on les agressent on dira elles l’ont cherché??? non!!! tout cela est inacceptable ou alors c’est fichu!

      3

      0
  4. Agathe dit :

    Un témoignage : j’étais assise à la terrasse d’un des cafés de la liste, avec une amie. Elle a été apostrophée en terme peu amènes par un islamiste qu’elle ne connaissait pas. Peut-être est-ce parce qu’elle fumait et qu’il était soucieux de sa santé. Mais j’en doute. Il ne m’a rien dit. Je suis une blondasse et mon amie est originaire d’Algérie, ceci explique surement cela !

    9

    0
  5. Sacamain dit :

    Une info du collectif Sacamain et de l’OLSD, la liste des cafés n’est pas close. Nous irons faire une tournée dans Saint-Denis tous les mois et vous informerons des cafés s’ajoutant à cette première série. Donc ceux qui n’y sont pas, cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas accueillants aux femmes !
    Vous pouvez parler de cette action aux cafés que vous connaissez et ils pourront aussi demander à ce qu’on leur rendent visite, par l’intermédiaire de ce blog par exemple.

    13

    0
    • Béa Roiselet dit :

      J’ai vraiment beaucoup de mal à comprendre, j’ai l’impression de faire partie d’une CAUSE ANIMALE
      que l’on voudrait défendre!

      4

      3
  6. Bill dit :

    Reportage positif sur BFMTV.

    12

    0
  7. Olympe dit :

    Les membres de la « Brigade des mères », dirigé par Nadia Remadna, qui avaient dénoncé les obstacles à la mixité dans les espaces publics et notamment les cafés à Sevran, ont vu leur témoignage contesté par certains. Et cela malgré les propos misogynes et communautaristes tenus par des usagers d’un café rapportés dans la vidéo en camera cachée qu’a diffusée France 2. Ainsi, par exemple, la conseillère régionale FG Clémentine Autain est allée se faire servir dans ce café et a proclamé qu’il n’y avait aucun problème !…
    Un reportage rétablit la vérité des faits et confirme le témoignage de Nadia Remadna : « A Sevran, les femmes accueillies partout… mais à bras fermés »
    sur le site de « Marianne » le 20/03/2017 à 18:00
    http://www.marianne.net/societe/sevran-les-femmes-accueillies-partout-mais-bras-fermes

    9

    0
    • Habitant dit :

      Clémentine Autain en temps que blanche peut entrer dans ces café car elle est considéré par les clients comme une femme facile pour ne pas être grossier. Par contre quand c’est une Maghrébine, soit elle travaille dans ce café en tant qu’entraîneuse soit elle ne sera pas