Premières caméras de vidéosurveillance à Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. goldo dit :

    il n’y a pas de vidéo surveillance a tous les endroits où il devrait y en avoir donc lorsque tout le monde aura découvert où elles sont placées et bien ils iront là où il n’yen a pas. Ces caméras s’appellent désirés car depuis le temps qu’on les réclame.

    5

    0
  2. Bill dit :

    Une carte est-elle disponible ? Histoire de connaitre les itinéraires plus sûrs et ceux non surveillés qui vont devenir les prochaines no go zone ?
    Quelqu’un sait-il si une caméra a été prévue autour de l’arrêt bus / tramway de Marcel Sembat, endroit très classique pour racketter (souvent violemment) les collégiens qui rentrent chez eux sans que personne n’intervienne ?

    4

    0
    • Dame Catule dit :

      Non. Rien n’est prévu à ce niveau. D’ailleurs pour tout le secteur Gare (au sens large) il n’est prévu que 3 caméras !…

      4

      0
    • reveplus dit :

      Bonjour Bill la seul camera son au abord du tram je crois n en a pas vu a cette endroit
      Un HS les raquettes on encore lieux resèment ? car en Avril Il avais un groupe de jeune ‘( avec arme blanche ) qui devisait entre les deux collèges ‘ le direction de PDG et la police a étais prévenu mais cela perdu depuis de trop nombreuses années avec les dealers au abord des collèges

      0

      0
    • Mourad dit :

      C’est la principale raison qui m’a fait déménagé de St-Denis : le trajet JBS –> Métro porte de Paris emprunté par ma fille. Tous les jours attendre un coup de fil « je suis bien rentrée » devenait obsessionnelle.

      2

      0
      • Bill dit :

        c’est vraiment triste que nos enfants ne puissent pas vivre une enfance normale dans leur propre ville… ça m’énerve encore plus quand on entend les discours ville solidaire, on s’entend tous bien, etc… et de l’autre côté, les parents qui tremblent de laisser leurs enfants revenir de l’école seuls. Et qu’on ne vienne pas parler de « sentiment d’insécurité » quand tant de collégiens se sont fait agressés en rentrant chez eux.

        2

        0
  3. Suger dit :

    Le Conseil municipal du 25 juin 2015 avait décidé l’installation de 41 caméras, 29 caméras en 2015 et 12 caméras en 2016, pour un coût total de 992 169,62 € HT (soit TTC : 1 190 603,54€) avec une contribution de l’Etat attendue. Finalement, selon les informations recueillies par « Le Parisien », l’installation des 29 premières caméras, plus tardive que prévu, en 2016, a coûté 1,134 M€, dont 50 % ont été pris en charge par l’Etat. Oui ! L’Etat a payé la moitié du coût alors que la municipalité ne cesse de proclamer que l’Etat ne fait rien pour Saint-Denis…
    Il faut rappeler aussi les votes sur la décision du Conseil municipal du 25 juin 2015 : 4 élus ont voté « Contre » : Vincent HUET, Martine ROGERET, Conception DIEZ-SOTO-DIEZ, Madjid MESSAOUDENE, et 10 « Abstentions » : Bally BAGAYOKO, Patrick BRAOUEZEC , Patrick VASSALLO, Mathilde CAROLY, Fodhil HAMOUDI, Sonia PIGNOT, Essaid ZEMOURI, Zaia BOUGHILAS, Kader CHIBANE, Fatima LARONDE. Tous les autres élus de la majorité et les élus d’opposition PS ont voté « Pour ».

    13

    0
    • Miou dit :

      On sait tous qu’il vaut mieux minimiser les problèmes de Saint-Denis et lorsqu’ils sont reconnus dire que c’est de la faute de l’état. Tous les quartiers de Saint-Denis ont besoin d’un renforcement de la sécurité. Et avec 3 malheureuses caméras dans le quartier Gare, on n’ira pas bien loin… Ceux qui n’ont pas voté pour n’ont eu aucun problème à voter l’augmentation scandaleuse de leurs indemnités et l’augmentation tout aussi scandaleuse de nos impôts dans le même temps. Personnellement je n’invite presque personne à Saint Denis car la ville n’est pas assez sûre surtout le soir.

      5

      0
  4. Marcel dit :

    Effectivement, il est utile de rappeler qui était pour et contre sur l’ensemble des Elus municipaux .
    Force est de constater cependant que la Municipalité et son premier Magistrat étaient contraints d’y souscrire a minima d’une manière ou une autre par la tenue de l’Euro2016 tout proche, par l’aide de l’Etat.
    Elle ne fait que satisfaire des exigences requises dépassant les seuls intérêts bien compris des Dionysiens.
    Il n’en demeure pas moins que les sus nommés n’ayant pas approuvés restent idéologiquement rétifs et opposants à la vidéosurveillance pour raisons électorales.
    Il est même probable que ledit  » Euro » passé , les 41 caméras en service et identifiés commenceront à tomber en désuétude – s’il n’existe une réelle volonté municipale affirmée haut et haut d’en faire bon usage dans l’intérêt de tous les Dionysiens , en tenant des implantations utiles à la prévention et la constatation des délits sur l’ensemble du territoire Dionysien.

    4

    0
  5. Olivier dit :

    J’ai assisté à la réunion sur la vidéosurveillance. C’était triste et vide !… Pas envie d’en dire plus ! Si quelqu’un de présent pouvait avoir le courage d’en faire un compte-rendu…

    4

    0
  6. Mimidu93 dit :

    La vidéo surveillance c’est bien mais il faut qu’elle soit installé au bonne à droit sinon sa sert a rien et sa coûte des sous pour les contribuables.
    A saint dénis ce n’est pas la sécurité des citoyens qui prime en 1er c’est leur argent pour payer.

    0

    0
  7. Olivier dit :

    La réunion sur la vidéosurveillance, jeudi 2 juin, s’est tenue dans la salle du Conseil municipal. Il y avait une cinquantaine de personnes présentes. Le maire-adjoint délégué au quartier « Grand centre ville » Laurent Russier n’a rien apporté de plus que les informations déjà données par le site de la ville (signalé par Bill plus haut). Il a passé la parole aux représentants de la Police nationale, qui ont surtout évoqué les limites de leurs moyens, et au responsable de la Police municipale, qui a rappelé le fait que la vidéosurveillance ne pourrait pas servir à verbaliser les véhicules en infraction…
    L’implantation des caméras a été présentée de façon si rapide qu’il était impossible de s’y retrouver (mais c’était peut-être le but…). Et les interventions de la salle étaient terribles du fait des témoignage de personnes agressées.
    Bref, c’était bien une réunion triste et vide ! La conclusion que ‘on peut en tirer est qu’il n’y a aucune réelle volonté politique de lutter contre l’insécurité en utilisant le système de vidéosurveillance. Espérons au moins que malgré toutes les contraintes techniques et réglementaires mises à l’utilisation des enregistrements par la Police nationale, cela pourra l’aider à mener certaines enquêtes !

    6

    0
  8. Mimile dit :

    Il y en a une bien visible au carrefour rue de la République – rue Gabriel Péri. Pour contrôler les vendeurs de presse militante ou les distributeurs tracts c’est idéal.

    0

    2
    • Olivier dit :

      Il n’y a rien d’illégal à vendre le dimanche matin l’Huma ou Rouge ni à distribuer les tracts du PC, du NPA ou du PS ! Donc je ne vois pas en quoi cette caméra peut gêner. Par contre, entre les vendeurs à la sauvette, les voleurs à la tire, les amateurs de rodéos en motos et les rabatteurs-harceleurs de coiffeurs africains, il y aura de quoi faire… si on veut bien le faire !

      2

      0
    • Habitant dit :

      Ce sont des caméras géré par la police nationale, il s’en fiche complètement de leur journaux…
      C’est pour limiter les agressions et deal de toute sortes..

      1

      0
    • Bill dit :

      Ce carrefour est toujours un peu anxiogène vu le nombre de teneurs de mur qui y passent la journée / nuit. C’était le quartier général de Jawad et nombre de commerçants à cet endroit dénoncent les bagarres et autres incivilités récurrentes.
      Les distributeurs de tracts et autres journaux sont plutôt rassurants, cela rappelle que nous sommes dans une ville française.

      1

      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *