Présidentielles – Si vous avez des résultats des bureaux de vote…

Vous aimerez aussi...

18 réponses

  1. pitch dit :

    Brise-Echalas – grosso modo :
    Hollande : 45%
    Mélenchon : 25%
    Sarkosy : 11%
    Le Pen : 10%
    Joly : 3%
    Poutou : 2%
    Dupont-Aignan : 2%
    Arthaud : 1%
    Cheminade : 1%

    0

    0
  2. Sam dit :

    La participation est bonne à St Denis.

    Il serait d’environ 70%. A confirmer.

    0

    0
  3. PaulEluard dit :

    Collège Elsa Triolet – Participation 71%
    Hollande : 42%
    Mélenchon : 23,5%
    Sarkozy : 11%
    Le Pen : 6%
    Joly : 5%
    Poutou : 2,3%

    0

    0
  4. Anthony C dit :

    Résultats officiels sur l’ensemble de Saint-Denis (Source Ministère de l’Intérieur)

    Inscrits: 40 836 (36997 en 2007)
    Votants : 28 452 soit 69,67 % (81,47% en 2007)
    Abstentions : 12 384 soit 30,32 % (18,53% en 2007)

    Blancs ou nuls (non comptabilisés): 1,30%

    Eva Joly (EELV): 2,54 %
    Marine Le Pen (FN): 9,90 %
    Nicolas Sarkozy (UMP): 12,18 %
    Jean-Luc Mélenchon (FG): 21,72 %
    Philippe Poutou (NPA): 1,20 %
    Nathalie Arthaud (LO): 0,67 %
    Jacques Cheminade (ind): 0,27 %
    François Bayrou (MoDem): 4,68 %
    Nicolas Dupont-Aignan (DR): 1,06 %
    François Hollande (PS): 45,79 %

    0

    0
  5. mouche dit :

    même si c’est hollande qui passe au deuxième tour , a saint-Denis ça change rien aux municipales et aux législatives ca sera paillard -braouezec . hannotin n’a aucune chance même si il représente le parti socialiste .
    et comme ca tous le monde sera content dans la ville et dans votre blog .
    je prend les paris

    0

    0
  6. Sam dit :

    Au premier tour des présidentielles 2007, la candidate du PS avait recueilli 41.57% à Saint-Denis alors que la candidate du PCF avait fait un score ridicule 4.28%. Cela n’a pas empêché le PCF de remporter les législatives et les municipales.

    Aux dernières cantonales, F. Laronde candidate EEV-PS avait fait un bon score surtout au deuxième tour quand sa campagne a été plus offensive (entre les deux tours). Pourtant cette candidate était inconnue par les dionysiens…

    Pour les prochaines législatives, pour l’instant un boulevard semble toujours ouvert au candidat sortant (PCF ? FASE ? Front de Gauche ?).

    Question : Quel sera l’impact de l’alliance PS/Front de Gauche sur les législatives et municipales à Saint-Denis ?

    0

    0
  7. PaulEluard dit :

    Au fait, à part Hannotin et Braouezec, on peut trouver quelque part qui se présente à Saint-Denis ???
    J’ai cherché un peu mais je n’ai trouvé aucune liste de candidats…

    0

    0
  8. pitch dit :

    On remarque une fois de plus que lorsque la participation est correcte, la gauche de la gauche (PCF maintenant Front de Gauche) est loin de faire de bons scores à St-Denis.
    Comme quoi, il semble vrai de dire qu’une abstention forte favorise le pouvoir en place…

    0

    0
  9. suger dit :

    5700 voix environ pour le Front de Gauche et un quasi-doublement du taux d’abstention…
    De façon mesquine, on peut se demander quelle est la rentabilité des centaines de m2 d’affiches qui ont saturé les murs de la ville ces dernières semaines, étouffant les autres candidats.
    De façon plus politique, quelle est la légitimité d’un député et d’une municipalité Front de Gauche alors que leur candidat ne fait que 5700 voix sur 40 800 inscrits ? Le bilan de toutes ces années de « braouezecisme » est dans ces chiffres : un fossé grandissant entre le discours politique du député-président et le vécu de la population, qui préfère voter massivement pour la social-démocratie…

    0

    0
  10. Alain dit :

    Mélenchon bientôt candidat à Saint-Denis .
    Pour du changement à gauche ce serait vraiment mieux. « Qu’ils s’en aillent tous ! » dis le candidat du Front de Gauche à l’égard de ceux qui gèrent mal. J’ai toujours considéré que ce mot d’ordre s’adresse aussi à Paillard et son équipe mais aussi à Braouezec. Ce dernier à déclaré sur la tombe de son prédécesseur Marcellin Berthelot, « il m’a tout appris », je crois qu’il a oublié une des leçons essentielles quand on prétend représenter le peuple : la modestie et l’humilité. Berthelot savait appliquer cela à la lettre, Braouezec, jamais!
    Ainsi Mélenchon ferait un excélent remplaçant, saurait dépoussiérer l’édifice, remettre de l’ordre dans la maison, chasser les parasites, redonner lumière et sens à une politique de gauche. Il faut trouver un terrain d’aterrissage à ce brillant candidat, il n’ait pas communiste mais issue du PS dont il combat l’inconsistance, il ne s’acoquine avec personne pour faire carrière, ça nous changerait un tant soit peu de la girouette .
    Je vote donc Mélenchon aux Législatives.

    0

    0
  11. Alain dit :

    30 % d’abstentionnistes à Saint-Denis ! Non ce n’est pas bien !
    Pourquoi les électeurs et électrices sont-ils si peu intéressé par la politique? Il n’y a pas de réponse unique. La pauvreté et la misère n’expliquent pas tout. Qu’elles sont les repères des électeurs au plan local ? Paillard et Braouezec. Est-ce que leur attitude donne envie à de nouveaux électeurs de faire de la politique ? Est-ce que les gestions communale et Intercommunale plaident en faveur de nos élites ? Ce doivent être les questions que ce posent les gens, et les politiques y répondent…mal, alors ils restent chez eux.

    0

    0
  12. mouche dit :

    FN NAZI ? HAINE , miracle je marche sur les eaux , le faux maigre a la chevelure teinté ou le locataire de l’Élysée veulent ma voix . nouveau miracle nous somme plus des fachos , des haineux , des nazis , des gueux etc…
    vous vous rendez compte mélanger mon suffrage pourri avec des démocrates , des humanistes , et toutes ses belles personnes parfumées donnant des brevets de citoyennetés a longueur de temps. et tout sa pour être élu .
    qui sont les plus  » pourris  » les personnes qui ont insulté marine lors de sa venue a la plaine saint-denis ou les autres ……..

    0

    0
  13. Sam dit :

    Est-ce que les électeurs pour les partis extrêmes sont des extrêmistes ? Rien ne permet de l’affirmer. Une anecdote : dans le quartier de la gare en discutant avec un père de famille tout à fait respectable, au fort accent marocain, il m’a affirmé que depuis qu’il est naturalisé il vote pour le FN. Pourquoi ? il a répondu sans hésitation : la saleté des rues à Saint-Denis, le laxisme local au sujet de la sécurité et il n’aurait jamais été entendu par les autres partis.

    Les politiques qui prônent l’humanisme, qui font du clientélisme, qui n’agissent pas pour le bien-être de leurs administrés et qui excusent malgré tout les délits par la pauvreté des délinquants alimentent incontestablement les partis extrêmes. Ces hommes et femmes politiques doivent d’abord assumer les conséquences de leurs incompétences et agir sans relâche avant de s’en prendre aux électeurs des partis extrêmes.

    Il ne faut pas faire d’amalgame entre les partis extrêmes (gauche et droite confondus) et leurs électeurs. A chaque électeur son vécu, ses raisons. Combattre les idées des partis extrêmes commence par agir au quotidien dans le respect de chaque citoyen quelque soit son bulletin de vote.

    0

    0
  14. PaulEluard dit :

    Effectivement Mouche, les électeurs du FN sont courtisés par les 2 candidats du second tour. Je préfère quand même la version Hollande qui veut ramener les brebis égarées, à la méthode Sarkozy qui radicalise son discours pour déborder sur la droite. Je vous rassure, ils courtisent aussi ceux du MODEM…
    Personnellement j’encouragerais les électeurs du FN à s’abstenir !!! C’est vrai, Marine Le Pen n’a fait que dénigrer l’UMP et le PS durant toute sa campagne… Comment pourriez vous voter pour eux et rester crédible dans vos convictions ???

    0

    0
  15. Montjoie dit :

    Bureau de vote n°29- école Gutenberg- sur la Plaine

    Joly = 3,12 %
    Le Pen = 6,62 %
    Sarkozy = 11,99 %
    Melenchon = 19,98%
    Poutou = 1%
    Arthaud 0,5%
    Cheminade = 0,25%
    Bayrou = 4,87%
    Dupont-Aignan = 1%
    Hollande = 50,69%

    0

    0
  16. Alain dit :

    Les extrêmes, comme certains intervenants le prétendent, n’ont vraiment rien de commun. Je ne comprend même pas qu’il puisse y avoir une confusion ou une fusion entre le FN et les Le Pen, et aujourd’hui le candidat sortant, qui tous prônent à l’envie, la haine de l’étranger, l’accusant de tous les maux sans égratigner les vrais responsables des problèmes de ce pays, avec le Front de Gauche, le NPA et la Ligue Communiste, qui tous se situent aux antipodes des thèses de l’Extrême Droite. « L’Humain d’abord » n’a rien à voir avec « les étrangers dehors », je m’étonne de cet amalgame. On vit peut-être mal à Saint-Denis, cela ne permet pas pour autant d’oublier ses fondementaux, la fraternité, la solidarité, l’égalité, sans distinction.

    0

    0
  17. suger dit :

    @alain : Il y aurait beaucoup à dire sur les dangers que représentent les extrêmismes en politique car, s’ils peuvent apparaître différents dans leurs slogans et leurs valeurs affichées, ils ont en commun l’intolérance à l’égard de ceux qui ne pensent pas comme eux. D’ailleurs sur le plan local la question ne se pose pas en termes d’affrontement entre les extrêmes : le FN atteind à peine 10% des voix et Sarkozy 12% (et tous les électeurs de ce dernier ne partagent pas sa dérive actuelle vers l’extrême-droite).
    Par contre, Front de gauche+NPA+LO compte environ 23% des voix et prétendent cependant penser pour tous les dionysiens, parce qu’ils s’autoproclament la « vraie gauche », les représentants du « vrai » peuple. L’intolérance, ici, c’est eux. Ils ne tiennent aucun compte des critiques et des propositions qui ne viennent pas de leur camp. Ils essayent d’étouffer toutes les initiatives et associations qu’ils ne controlent pas. C’est un clan qui veut à tout prix maintenir son pouvoir sur la ville, même s’il est idéologiquement minoritaire. Leur mot d’ordre n’est pas « L’Humain d’abord », c’est « Nous et seulement nous d’abord »…

    0

    0
  18. habitant dit :

    @Alain
    Mélanchon a fait trop de pub malgré lui à M. Le Pen et à Sarkozy. Son erreur, c’est qu’on l’a vu plus s’acharner à parler d’eux que de défendre son programme. Sur ce coup là, Hollande a été plus fin en ne mentionnant pratiquement jamais le nom de son actuel opposant, une façon de l’évacuer. C’est pas tout mais c’était bien calculé.
    Au débat, il pourra plus déployer et affirmer sa figure d’Homme d’Etat politique, international, convaincre de la mise en application de son programme pour sortir de la crise, ricochet avec l’Europe, d’un changement pour apaiser les tensions sociales provoquées et surtout garder son humour, sa « force tranquille » pour tacler en beauté.
    Rien de « révolutionnaire » Alain mais utile pour changer de tête le 6 mai au soir.
    Sauf que son adversaire est prêt à tout (comme on le voit) pour rester.
    On verra bien le 6 mai. Est-ce que les Champs-Elysées seront pris d’assaut ambiance « coupe de champagne du monde » en narguant le Fouquet’s ou ambiance « gueule de bois » qui durera 3, 4 mois le temps de prévoir les manifs d’automne (même si entre temps, il y aura les législatives)?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *