Propreté : les laissés pour compte du quartier de la Gare

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Sam dit :

    David,

    D’abord merci d’être désormais co-auteur de ce blog même si nous ne connaissons pas 😀
    C’est le but de cet espace.

    Pour info, suite à notre demande la démarche quartier a accepté que des habitants proposent un ordre du jour. Je te propose donc d’écrire à Gala Bridier, galla.bridier@ville-saint-denis.fr pour proposer une réunion spécifique à la propreté.

    Cela sera effectivement interessant d’organiser une réunion spécifique à ce sujet. pour ne pas tomber dans l’anecdote, on peut la préparer avec un petit groupe avec une série de propositions à soumettre pour que le quartier sorte de l’abandon.

    Il y a eu une série de réunions avec l’ancienne municipalité au sujet du cadre de vie mais je suis de nature optimiste aujourd’hui alors on va exprimer nos attentes à la nouvelle démarche quartier.

    Il suffit de pas grand chose « juste » une volonté politique de ne plus laisser faire…

    0

    0
  2. David dit :

    Samira,
    Tout d’abord merci de ton retour et serais ravi de participer aux futures réunions de réflexions sur le quartier. Je ne manquerai pas également dès demain de contacter Galla Bridier afin de proposer une réunion spécifique à ce sujet.
    A trés bientôt

    0

    0
  3. citoyen93 dit :

    Concernant la propreté de certains quartiers, la population n’a pas toujours un comportement civique exemplaire. Dépôts d’ordures sauvages, sacs poubelles déposés n’importe où, etc.
    Je n’essaye pas de minimiser les responsabilités de Plaine Commune qui effectivement privilégie le nettoyage de certaines rues mais il faudrait tout de même qu’un travail de fond soit fait auprès de la population.
    Il faudrait par voie d’affichage informer sur le tri sélectif, les dates de dépôt d’encombrants, de ne pas utiliser la voie publique pour déposer tout et n’importe quoi.

    0

    0
  4. françoise dit :

    les laisser pour compte de la gare ce n’est pas d’hier.Il ya encore quelque temps lorsque j’écrivais a la mairie,je débapthisais la rue charles michels par la rue de la dechetterie et j’appelais notre quartier,le quartier poubelles. Il ya bien longtemps que j’ai compris qu’à st Denis tous les habitants n’ont pas le droit aux mêmes traitements. Comparez le quartier de la mairie au quartier de la gare c’est comparer une souris avec un éléphant.
    Ce projet est en voie de rénovation,je reconnais qu’il ya quelques progrès de réaliser dans notre quartier mais ce ne sera jamais parfait car la poubelle attire la poubelle et ce quartier c’est une poubelle.
    Comment est perçu ce quartier par les non résidents,à mon sens comme un quartier que l’on s’empresse de passer sans jamais s’y arrêter tellement il n’attire pas. Courage et ne baissons pas les bras sous prétexte que les travaux vont commencer.

    0

    0
  5. Sam dit :

    La communication ne suffit pas, il y a un travail d’éducation à faire…un gros travail.
    A commencer par l’école envers les enfants qui sont très intéressés d’ailleurs.

    Le 13 septembre dernier nous (habitants) avons organisé une fête à l’occasion de la rentrée scolaire dans le square Brise Echalas. Nous voyant nettoyer le square, les enfants se sont spontanément portés volontaires pour nous aider à nettoyer le square avant et après la petite fête. Je leur ai alors filé des gants et des sacs poubelle…c’était un jeu pour eux. Ils étaient fiers en me ramenant les sacs remplis.

    C’est une expérience encourageante. A travers l’école on peut toucher une population difficile à atteindre…

    0

    0
  6. Décu définitif dit :

    Il ne suffit pas de bonnes intentions. J’habite une résidence au centre ville (place du 8 mai) et les habitants jettent leurs ordures (mégots fumants, boîtes vides, coquilles d’œufs, bouteilles vides, préservatifs..eh oui))…sur mon jardin!!
    Le matin vers six heures il n’est pas rare que des gens discutent appuyés contre nos fenêtres, et dernièrement les parkings ont été vandalisés.L’été, il y a des barbecues sauvages avec des musiques à fond et ceux qui protestent se font insulter. BREF, J’AI EU TORD DE VOULOIR RESTER ICI, ON EST DANS UN MONDE DE GENS PERDUS POUR LA VIE EN COMMUN.

    0

    0
  7. Thierryb dit :

    Il y a eu, pendant l’année 2005,2006 et2007, une information de Plaine Commune, préparée, relayée,et diffusée de façon fort bien faite, à la fois sur le tri, les poubelles bleues et vertes, et une autre fois sur le stationnement, notamment rue G.Péri après les réaménagements . La personne chargée de superviser les effets de tout cela était consternée: taux de lecture des documents distribués quasi nul, effet sur les comportements idem (de nombreuses poubelles bleues mises en place ont…disparu) et le stationnement, n’en parlons pas: nous sommes probablement la ville de France où le stationnement sauvage (y compris en zone piétonne!) est un sport de haut niveau (dixit cette personne).
    Le problème; hors les actions éducatives, c’est la « tiers-mondisation » de la ville (cf:Naples): s’y rassemblent de façon majoritaire des gens pour qui le vivre ensemble n’est aucunement une priorité, pris qu’ils sont dans l’urgence sociale; le deuxième problème c’est l’incivisme (qu’on peut constater aussi à Paris) qui augmente partout; le troisième; c’est le rejet de ce qui vient d’en haut, l’anarchisme individualiste de populations habituées à se débrouiller sans référence au « bien commun » . L’essentiel, c’est l’uniformité du déficit culturel. Quand je dis à mes stagiaires (18 ans) qui jettent les papiers d’emballage achetés au franprix dans le square près de notre centre de formation, ils me répondent »y’a des gens payés pour ça », « c’est pas chez nous »(à la maison), « je suis pas un larbin »… Donc il y a un énorme travail d’information, mais est-ce qu’on ne paye pas très fort le désastre social qu’est la pauvreté et le manque de perspectives? Il y a sûrement aussi un travail à faire avec les mères de famille, qui assument déjà tant de choses…

    0

    0
  8. josy dit :

    Bonsoir
    Je suis rue Ernest Renan à côté de la Gare et vraiment j’ai honte et je comprends pas que les cafés ne sont pas surveillés à la gare et dans ma rue les drogués sont sur les trottoirs et des agressions pourquoi ce quartier devient dégueulasse que fait la maire et la plaine commune dans ma rue cela sans mauvais (crachat, papier, odeur, bouteille etc..) vraiment cela devient urgent trop de laisser aller dans ce quartier impossible de rester dans la rue et attendre une personne je vie l’enfert
    Merci M. LE MAIRE vous vivez ou exactement pas à la gare je crois pas
    une habitante très en colère
    Bonne soirée à toutes et tous

    0

    0
  9. gourdon dit :

    bonjour

    aujourd’hui encore j’ai mis un message a plaine commune. Depuis 15 jours rue Alphonse Combes,une poubelle a été renversée et les déchets jonchent sur le trottoir sans que rien n’ai été fait. Quand cesserons nous dans ce quartier de se croire dans une déchetterie? Françoise

    0

    0
  10. Abdel dit :

    Même constat Rue Charles Michels :
    Les déchets (bouteilles, cannettes, détritus, papiers etc…) ont pris possession des lieux.
    Et je ne vous parle pas des odeurs, à vous couper l’envie d’ouvrir les fenêtres.
    Les actes d’incivisme sont devenus normaux.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *