PS G. Sali – Vœu sur la sécurité adopté au Conseil municipal

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. azazello dit :

    Et pourquoi pas un peu de budget municipal consacré à ce sujet ? Pourquoi pas un système de vidéosurveillance ?
    Combien de policiers faut-il mettre à surveiller la rue de la République, alors que 2-3 caméras permettraient peut-être de dissuader les pickpockets et baisser le taux de criminalité ?
    Il y a des moyens dans cette ville, utilisons les. La ville consacre un budget important à subventionner des associations, le journal que des nombreux habitants trouvent sans intérêt. On se préoccupe du sort des Palestiniens alors que la diplomatie n’est pas une compétence de la ville.
    Pourquoi on ne s’occuperait pas de la sécurité ? A quand des actions ?

    0

    0
  2. Philgali dit :

    J’ai du mal à comprendre l’intérêt des « ces vœux » ?

    Il s’agit d’un coup d’épée dans l’eau, on fait de vœux sur plein de choses en espérant qu’on nous écoute aux sommets des ministères … soyons réalistes à mon sens il ne s’agit qu’une tentative démagogique du PS et associés.

    Je suis entièrement d’accord avec Azazello, que M Sali fasse son boulot au sein du conseil municipal, qu’il demande des budgets supplémentaires pour la police municipale, qu’il demande que les pouvoirs de cette police soient mis en œuvre au quotidien il sera dans son périmètre et répondra à mon sens à une bonne partie de l’urgence que demandent les citoyens.

    Après que M. Le Maire écrive personnellement au ministère de l’intérieur, qu’il demande l’appui officiel de son député, de M. Huchon fraîchement réélu, qu’il demande au préfet plus de force de l’ordre, et qu’il le fasse RÉGULIÈREMENT oui là à mon sens il sera pile poil dans son rôle et surtout dans ses responsabilités qu’il semble réfuter depuis pas mal d’années …

    0

    0
  3. Sam dit :

    Le discours du PS dionysien a changé…on met l’état face à ses responsibilités (il le faut), mais qu’en est-il des responsabilités de la municipalité dont Mr Sali a tant communiqué ?

    Par rapport au texte initial du 10 février (cliquer-ici), j’ai noté qu’une petite phrase a été supprimée : « Considérant que la sécurité des personnes et des biens est très insuffisamment assurée dans la commune ; »

    Pourquoi ce changement de discours ? Union de la gauche ?

    0

    0
  4. Georges Sali dit :

    @Sam,
    La phrase n’a pas été supprimée ! Elle est même mentionnée en 1er considérant ! Elle vous a sans doute échapée.
    L’explication de l’objectif de notre démarche est mentionnée sur les derniers posts sur mon blog : http://www.georgessali.fr.
    Il était important que l’ensemble du Conseil constate l’urgence d’une action résolue dans le domaine de la sécurité. C’est fait ! C’est la 1ère fois ! J’en suis très heureux.
    Cela ne retire rien au débat sur le niveau de l’implication municipale sur ce dossier. Nous avons un vrai désaccord sur ce sujet depuis plus de 10 ans ! Et ce n’est pas fini.
    Mais cela doit-il escamoter la nécessité absolue de mobiliser tout le monde pour que l’Etat intervienne vigoureusement sur notre territoire ? C’est notre qualité de vie au quotidien, celle de chaque dionysien, qui est en cause.
    @Philgali : s’il y a un élu qui fait son boulot…

    0

    0
  5. Sam dit :

    Merci Mr Sali pour votre intervention, votre commentaire était nécessaire pour lever cette ambiguïté car ce voeu est tout de même essentiellement orienté contre l’état.
    Espérons que la même démarche sera suivie pour trouver un consensus concernant les solutions à mettre en place cette fois-ci par la ville de Saint-Denis…car là il y a du boulot et il y a matière pour un cadre de vie plus sûr (éclairage, aménagement des espaces publics, …et caméras pas partout mais aux points noirs) !
    A la gare, les policiers sont bien là (heureusement) et sont bien visibles mais un travail de fond s’impose…et là ce n’est plus la police qui peut intervenir.

    Mr Sali, vous pouvez toucher un mot à Mr Huchon fraichement réélu pour qu’il s’intéresse à St Denis et notamment à la problématique de drogue qui doit être traitée d’un point de vue région ? Je serais ravie de le rencontrer avec une délégation d’habitants 😉
    Idem pour Mr Bartolone concernant la sécurisation des collèges…s’il vient pas nous voir, on veut bien faire le déplacement 😉

    Je ne connais pas les procédures et les protocoles alors j’y vais franco. Avec commune, département et région il y a matière à faire des choses en matière de sécurité, non ? Surtout quand les habitants sont mobilisés comme c’est le cas ici…

    0

    0
  6. Georges Sali dit :

    @Sam
    Ne doutez pas une seconde que Jean-Paul Huchon (Région) et Claude Bartolone (Département) sont parfaitement au courant de la situation que connait notre ville, à tous égards.
    Je ne veux, ni ne peux, parler en leur nom. Une chose est sûre : ils sont disponibles pour aider notre commune comme ils le font déjà dans des tas de domaines (en fonctionnement comme en investissement sur de nombeux dispositifs concrets de vie quotidienne)°.
    Mais il est une règle républicaine qui veut que l’action des différents partenaires dans un domaine n’est possible qu’avec l’accord du Maire de la ville concernée. Sur la question de la sécurité, la clé reste bel et bien l’inversion de la position de la Municipalité actuelle. Le voeu que nous avons réussi à faire voter est un élément qui contribue – je le pense, (mais je peux me tromper) – à déverrouiller le blocage idéologique actuel du Maire et de son équipe sur la question de la sécurité. Nous verrons bien.

    0

    0
  7. koil dit :

    Si on pouvait faire en sorte que les voitures qui sont constamment en double file sur le président wilson soient enlevées par la fourriére, ca serait aussi une grande avancé, car le respect du code de la route à St Denis est souvent oublié, ouf qu’il n’y a pas trop de vélos 🙂

    0

    0
  8. LeParisien dit :

    Le maire de Saint-Denis, Didier Paillard( PC), et trois élus ont été reçus hier après-midi à Matignon pour évoquer à leur demande les problèmes récurrents de sécurité dans le quartier Floréal- Saussaie-La Courtille et plus généralement dans la ville. Ce quartier, avec ses quatre policiers dédiés pour 9 000 habitants, est selon le maire « emblématique du traitement discriminatoire de la ville.

    Ces derniers mois, de nombreuses agressions, d’habitants, d’ouvriers sur les chantiers ou d’élus sont à déplorer. Nous demandons un dispositif policier à la hauteur des enjeux, mais aussi le retour du groupement local de traitement de la délinquance, désactivé en 2009, ainsi que des moyens supplémentaires sur les premiers dossiers Anru, notamment pour le foyer Adoma. » Le conseiller pour les affaires intérieures du Premier ministre a reçu les élus pendant une heure avec, dixit Didier Paillard, « une écoute attentive ».

    Article publié le samedi 27 Mars 2010 – Source

    0

    0
  9. Sam dit :

    Je comprends mieux certaines pressions que j’ai subi hier…

    0

    0
  10. goldo dit :

    Dans la rue du port, le soir et les W.E quand il n’y a pas de travaux, c’est transformé en parking et dès 17h le soir agglutination d’individus devant le commerce comme d’habitude : mais quand pourrons-nous vivre dignement ?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *