Quartier de la gare vu de l’intérieur…âmes sensibles s’abstenir !

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Charly dit :

    digne d’un pays du tiers-monde… enfin d’une décharge dans un pays du tiers monde.

    Au lieu d’attendre que cette immeuble se dégrade davantage, et que ses derniers habitants légaux fuient et soient remplacés par des squatteurs et de tomber dans la spirale infernale bien connues, la Mairie ne peut-elle pas venir en aide aux copropriétés en difficulté ?

    La « sécurisation » minimum de l’immeuble par la pose de porte apparait comme un minimum.
    Enfin j’ai peur que la pose d’une porte, soit pour la municipalité communiste, un gageure, une entrave à la circulation et au vivre ensemble, que cette immonde « barrière » sépare les gens, alors que notre chère Mairie s’acharne à rapprocher les gens dans son « laboratoire social et urbain ». Pas de porte, pas de portail, pas de grille, rien … tout ouvert à tous à toutes heure… c’est ça la politique de Saint-Denis ? On voit ce que ça donne sur terrain…

    Merci à notre reporter !

    0

    0
  2. citoyen93 dit :

    Je trouve honteux et scandaleux que des personnes puissent vivre dans des conditions d’hébergements aussi dégradées.
    Que fait le propriétaire ?
    Qu’est ce que la mairie attend pour user de son autorité et obliger le bailleur à remplir ses obligations ?
    De plus si c’est un squat (c’est fort probable) alors il faut démolir cet immeuble.
    Je suis attéré par le fait que la mairie laisse faire.
    Pas étonnant que le quartier de la gare soit dans cet état.

    0

    0
  3. Sam dit :

    Il s’agirait d’une copropriété privée qui n’est pas un squat. Néanmoins, un appartement au dernier étage aurait été squatté par des « indésirables »…je vous laisse deviner le quotidien des copropriétaires ! Si rien n’est fait rapidement, l’immeuble serait vraiment un squat.

    Il faut absolument aider ces gens à sortir de cette spirale infernale !!!

    0

    0
  4. alain dit :

    les municipalités à st denis ou ailleurs font beaucoup d’effort pour résorber l’insalubrité, et lutter contre les marchands de sommeil qui sont souvent liés. or cela coute cher et est ce qu’une municipalité a vocation à pallier à toutes les copropriété défaillantes ?
    de plus quand cela est fait c’est la même opposition qui dénonce la préemption sur des immeubles pour en faire de l’habitat social digne au nom de la défense de l’habitat et de la propriété privée
    je trouve que beaucoup de , ne sont pas très cohérents.

    0

    0
  5. citoyen93 dit :

    Mon cher Alain,
    Une municipalité a pour première priorité de se préoccuper de ne pas laisser des quartiers entiers se taudiser comme c’est le cas à la gare.

    De plus qui vous parle de logement social, la ville sur ce chapitre « explose le compteur ». On a largement notre compte en matière de logement social. Ce n’est pas de logement social dont la ville a besoin mais de MIXITE SOCIALE.

    La ville au lieu de dépenser le budget dans des opérations de com ou dans l’achat de billets d’avion pour envoyer deux maires adjoints dans la bande de gaza ferait mieux d’améliorer le quotidien des Dionysiens.

    Cher Alain, je vais vous donner quelques exemples très concrèts :
    – Absence d’accueil maternel entre 07 h 45 et 08 h 20 comme cela se fait dans beaucoup de communes. Résultat, on est obligé de se démerder pour faire amener son gamin à 08 h 20 par une personne X ou Y (moyennant finance car dans la vie mon cher Alain rien n’est gratuit).
    – Peu ou pas d’éducateurs de rue pour faire de la prévention, sachant que sur la ville on a un énorme besoin.
    – Politique d’insertion professionnelle aux abonnés absents. Pourtant on a un taux de chômage digne d’une république bananière.

    Je me souviens du slogan de la dernière campagne municipale des communistes « Saint-Denis pour tous ». Alors je dis chiche faisons un Saint Denis pour tous. Désolé mon cher Alain mais je crois que le compte n’y est pas car franchement ce Saint-Denis là c’est du n’importe quoi.

    Et qui en prend plein la gueule ?
    Les Dionysiens comme moi qui ne roulent pas sur l’or et qui en ont marre d’être pris pour des billes par des politiciens démago qui ne pensent qu’à leur carrière mais surtout pas aux Dionysiens.

    0

    0
  6. Joëlle dit :

    Le fils d’une de mes amies habitant le quartier de l’université à dit à sa mère : dans le quartier de la gare, ça craint ! Le quartier de l’université n’étant pas non plus une sinécure, on peut aisément imaginer ce qu’il en est du quartier de la gare.

    0

    0
  7. Joëlle dit :

    On se croirait dans les favelas au Brésil.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *