Quartier Emile Connoy/Courte/Gibault 2ème réunion de travail avec les élus le 25 juin : Déception au rendez-vous

Vous aimerez aussi...

26 réponses

  1. sanscriergare dit :

    Concernant la police, c’est la réunion avec le préfet qui fait foi. Les fonctionnaires de police présents à ces réunions avec les élus n’ont aucun pouvoir de décision.

    Il faut s’en tenir à la réunion avec le préfet du 25 juin dernier qui était positive. Un compte-rendu exhaustif des habitants sera diffusé sur le blog dans quelques jours. 

    Quant à la municipalité, le discours change et commence à se bouger mais ils ne sont pas forces de propositions et sont loin d’être réactifs…beh oui la phrase du préfet « la sécurité est mon affaire » est relayée à tout bout de champ par certains élus.

    0

    0
  2. joseph dit :

    je suis membre du collectif connoy/courte/gibault et je confirme ; les élus,lors de la première réunion nous avaient dit qu’il ne fallait pas compter que sur eux dans ce domaine et nous avaient même conseillé d’écrire au ministre de l’intérieur et au président de la république pour leur demander de résoudre nos problèmes ! effectivement M. Peu répète à l’envi que le préfet a fait sienne la lutte contre l’insécurité à St Denis; cela lui permet de se dédouaner et, au passage, procure au maire une situation commode masquant sa totale incompétence.

    0

    0
  3. thierryb dit :

    « République, les stands des commerçants sont toujours aussi envahissants, en face de la rue Gibault, le comptoir de téléphone va bientôt rejoindre les stands de bijoux et de lunettes du Franprix »
    Il y a un an, un jour d’exaspération (on ne pouvait littéralement plus passer) j’avais été dire aux deux petits jeunes qui tiennent le stand téléphone qu’ils devraient reculer: ils m’ont regardé comme si je tombais de la lune et m’ont répondu: » ici, on fait ce qu’on veut. »
    Hier, j’ai acheté des fruits au coin de la rue Connoy (il a de bons abricots en ce moment!) et une voiture de police est passée à travers la foule, avec difficulté, sans intervenir sur l’attroupement habituel (autre mission?) mais le gérant du magasin était énervé: « ils ne font rien, ni la PM, ni la PN! » C’est exagéré mais témoigne de son exaspération.
    Aujourd’hui, avec la chaleur, il y avait une torpeur dans les rues, ça semblait calme. C’est agréable.

    0

    0
  4. henriB dit :

    oui ici on fait ce qu’on veut c’est le mot qui convient : ce matin en revenant du marché j’ai été sidéré de voir au carrefour Péri/Républque une voiture particulière coffre ouvert le type en train de vendre des chaussures à 1 euro la paire. Son commerce marchait vraiment bien, il y avait un monde fou. Tant pis pour les commerçants honnêtes de cette ville qui sont étranglés par la crise et par ces comportements illicites qui se propagent de plus en plus au centre ville…

    0

    0
  5. thierryb dit :

    C’est ce qu’on appelle, en géographie humaine concernant l’Afrique, l' »économie informelle », où, pour survivre, chacun se crée son activité.
    Ici, ce qui nous dérange, c’est que ces gens sont évidemment en dehors de tout contrôle étatique, fiscal, communal ça saute aux yeux (mais ça doit être difficile, même si on s’attendrait à une administration responsable des commerces systématiquement en train de vérifier les autorisations, rappeler le droit sur l’empiètement sur l’espace public, par ex. dans la rue G.Péri, les réfrigérateurs et les canapés-lits sont bientôt sur la chaussée, est-ce légal?, …etc)
    Ces marchands improvisés se fichent de gruger la collectivité ou des commerçants honnêtes. L’État, pour eux, n’existe plus, sauf peut-être encore pour accorder quelques aides, vécues comme naturelles, sans origine, sans contrepartie, et presque comme une aumône nécessaire.
    Nous basculons, dans certains quartiers, dans une économie parallèle de zone, liée au manque de perspective, mais, il faut le dire – je parle comme le Prsdt, là, mince… ;-( — aussi une certaine pègre. Aux puces de Montreuil, il y a de nombreuses plaintes des vendeurs contre ces pratiques aussi.

    Mais les acheteurs sont ravis: des jouets et des ciseaux à 1 euro!
    Ça maintient la paix sociale. Notre monde est en train de changer, massivement.

    0

    0
  6. ComitéDesRiverains dit :

    Depuis plusieurs mois, de multiples courriers et pétitions ont été faits par des riverains demandant une intervention urgente au niveau de la propreté de notre quartier lavé en moyenne une fois par mois.  Eu égard à l’état catastrophique de ce quartier en terme de salubrité publique cela ne peut plus durer ; ne pouvant pas se contenter de l’inaction de la municipalité dans ce domaine et la propreté étant gérée par Plaine Commune, un RDV est demandé au directeur de la propreté de Plaine Commune, Monsieur Figueiras.

    A l’attention de Monsieur Robert Figueras, Directeur de la propreté de Plaine Commune

    Monsieur,
     
    Nous faisons suite à la réunion de suivi de la situation de l’îlot Connoy-Gibault rue courte, qui s’est tenue en mairie de Saint Denis le 25 juin.
    Lors de cette réunion, qui a rassemblé des élus (Stéphane Peu et Florence Haye), le capitaine du commissariat en charge du quartier ainsi que des habitants et des techniciens de la ville, le double constat partagé a été dressé :
     
    1.      D’une situation extrêmement critique en termes d’occupation de l’espace (trafics croissants, présence de groupes d’alcooliques et de drogués entraînant de multiples nuisances dont l’usage croissant des lieux en tant qu’urinoir à ciel ouvert) ; situation accompagnée d’une intervention des services de propreté de Plaine Commune totalement insuffisante (sentiment général chez les habitants d’une lourde diminution des actions de nettoyage-lavage alors que dans le même temps les nuisances s’accroissent)

    2.      De la nécessité de traiter des questions de sécurité, d’occupation de l’espace et de propreté dans leur  interdépendance.
     
    Aussi, afin de préparer au mieux la future réunion de suivi prévue le 28 juillet prochain,  les habitants concernés souhaitent vous rencontrer. Il est en effet nécessaire que nous puissions confronter notre vécu avec votre analyse de la situation et que vous nous fassiez part des options possibles pour remédier à la situation de l’îlot en termes de propreté (ainsi, nous l’espérons, que des mesures d’urgence prises entre temps).
    Nous vous remercions de nous confirmer votre accord de principe et de nous préciser quelques créneaux horaires de disponibilité.
     
    Recevez, en cette attente, nos meilleures salutations
     
    Copies :
    • Florence Haye (maire adjoint en charge de la tranquillité publique)
    • Stéphane Peu (maire adjoint en charge de la démarche quartier

    0

    0
  7. sanscriergare dit :

    Bravo pour votre mobilisation au centre ville, il faut se battre pour que chacun fasse son boulot !

    Le quartier de la gare est bien « dégueu »…allez faire un tour devant le 29 rue Delaune, un gros tas d’immondices de plus d’un mètre de haut non ramassé depuis plusieurs jours. Avec la chaleur, vous pouvez deviner les odeurs. 

    0

    0
  8. thierryb dit :

    Marre: Place du 8 mai , un arrêt de bus a été déplacé de dix mètres, pour les travaux du tramway vers Pierrefitte: en moins d’une semaine, des tas de boites, de papiers gras, les barrières de métal devant le CIO complètement tordues et volontairement cassées (les gens les plient pour s’en servir comme banc, mangent et jettent leurs restes de mac do, kebab et autre ordures par terre, sur la pelouse, sous les fenêtre du centre d’orientation !).
    L’employé de Plaine Co chargé du secteur nettoie et c’est comme s’il ne faisait rien! Il y a des rats, j’en croise tous les matins (super agréable!).
    On peut incriminer Plaine Co tant qu’on veut dans certains secteurs, mais le comportement des gens d’ici avec leur environnement est innommable!

    0

    0
  9. jason dit :

    Je partage l’avis de thierryb, qui une fois encore met le doigt sur l’un des problèmes majeurs de notre ville : le comportement de chacun.

    0

    0
  10. thierryb dit :

    Ach, j’ aurais pas du me laisser aller à râler, Jason va croire que je suis comme lui! Jason, non, je ne veux pas partir! Je veux que ça change, et y compris pour ceux qui jettent les papiers gras… 😉
    Le prend pas mal, Jason, besoin de se défouler un peu après journée de boulot, c’est de l’humour…

    0

    0
  11. jason dit :

    Un point sur lequel nous ne serons malheuresement jamais d’accord…
    Es ist schade !!

    0

    0
  12. David dit :

    Lettre envoyée ce jour à Plaine Commune :

    Bonjour,
    Habitant rue Brise Echalas, je suis consterné depuis fort longtemps par l’état de saleté du quartier de la Gare.
    Et malheureusement rien ne s’arrange !!!  La photo que vous trouverez en pièce jointe a motivée ce mail et symbolise le ras le bol général des habitants de ma rue et du quartier quant à la propreté de ce dernier (d’autres clichés de situations similaires étant à votre disposition si vous le souhaitez)
    Je vous pose une question simple et attends une réponse de votre part à celle-ci :
    Est-il acceptable d’avoir devant la porte d’entrée de son immeuble ces  déchets et immondices pendant plus de 3 jours (et plus dans d’autres situations)?
    Pour ma part, c’est inacceptable et même inconcevable ! Où vit-on ? Dans une décharge à ciel ouvert ?
    Est-ce cela l’image que nous souhaitons donner de notre ville et de la qualité des services de Plaine Commune ?
    Dans l’attente de votre retour et d’une prise de conscience de votre part, je reste à votre disposition si vous souhaitez des informations complémentaires.

    Cordialement
    David – Rue Brise Echalas

    0

    0
  13. ComitédesRiverains dit :

    Les responsables de Plaine Co lisent peut-être nos lignes … en tout cas, hier la rue Courte a été lavée au Karcher + produit désinfectant et ce matin balayée !!! Ce que nous demandons seulement c’est que cette action soit quotidienne et pas seulement symbolique quand nous nous plaignons aux élus ou par l’intermédiaire de ce blog.

    0

    0
  14. sanscriergare dit :

    Le blog est lu par tous : ville, plaine Co, préfecture, journalistes, …

    0

    0
  15. Lilia dit :

    Si tout le monde lit ce blog ça serait bien que le bout de la rue Gibault (c’est la partie qui rejoint la rue de la République) soit également nettoyée : cette rue est immonde, il y a des souris crevées par terre, ça pue les égouts, la pisse, la merde, les déchets divers et variés.
    Cette partie de la rue n’est jamais nettoyée et j’avoue que je ne veux même plus chercher à comprendre pourquoi : ça ne m’intéresse pas. J’estime qu’en tant que citoyenne de cette ville et qu’être humain, j’ai le droit d’aller bosser le matin sans devoir suivre les différentes étapes de décomposition des souris crevées et enjamber les ordures!!!

    0

    0
  16. Stéphanie dit :

    Je comprends votre ras le bol Lilia et David, et je le partage : où sont les machines, les balayeurs ??? A quoi sert la part importante de nos impôts qui part à Plaine Commune ?
    A quand de vraies mesures pour nettoyer cette ville ?
    Selon moi, s’il est vrai que « la saleté attire la saleté », il faut éduquer les habitants mais aussi les sanctionner : assez des copropriétés qui laissent leurs bennes dehors tous les jours de la semaine (dans les autres villes cela n’est pas toléré), assez des commerçants qui ne respectent pas la règlementation en vigueur, assez des artisans et autres entreprises qui prennent nos rues pour des déchetteries !
    Cela dit, il faut y ajouter un service de propreté compétent, organisé et qui fonctionne … Avons-nous cela ici ? NON
    A Saint Denis il faut prier le ciel pour que la pluie nettoie les rues et cela ne coûte pas le prix que nous payons ….

    0

    0
  17. FrançoiseB dit :

    Lilia, comme je le disais hier Plaine Co doit lire nos lignes… Les machines viennent de terminer le nettoyage à fond du quartier : les deux petits bouts Gibault et Emile Connoy faisant partie du plateau de la rue de la République viennent d’être lavées au Karcher, ça a duré facile une demie-heure ; puis la rue Courte ; j’ai félicité l’agent en passant et il m’a fait « ça puait » en se bouchant le nez ! à qui le dites-vous ! j’ai mes fenêtres de cuisine en RDC au ras de cette pissotière. Puis la balayeuse automatique est passée ramasser les détritus. Au moins ça va sentir bon quelques heures…

    0

    0
  18. Stéphanie dit :

    Alors si Plaine Co lit ces lignes … AU SECOURS, N’OUBLIEZ PAS LA RUE DEZOBRY 😉 !!!!

    0

    0
  19. Ingrid dit :

    Une autre question : quid des « agents de l’environnement » ?!?!
    Personnellement je n’en ai pas croisé un seul ! A quoi ressemblent-t-ils ? Mystère ? Si quelqu’un en croise « un » merci de la prendre en photo 😉
    Pourtant ce n’est pas le boulot qui manque dans cette ville « décharge à ciel ouvert »… Il faut quoi pour que quelqu’un se décide à se sortir des doigts du « tnut » à Plaine Co !?!? Une pandémie de peste ? DE L’ACTION BON SANG !!!
    Quand j’écoute les « anciens » de cette ville j’entends souvent qu’avant Plaine Commune, lorsque St. Denis gérait la propreté de sa ville c’était propre !!!
    Et oui il parait que cela a déjà existé un St. Denis propre… Là aussi si quelqu’un possède des photos d’archives… à vos posts !
    Bon j’arrête là, je suis énervée…

    0

    0
  20. Lilia dit :

    Ingrid, pour ce qui est des agents qui se chargent de nettoyer la ville avec balai et poubelle sur roulette, moi je croise régulièrement le même bonhomme le matin quand je pars bosser (un peu avant 9h) il est toujours vers la place de la résistance, mais bon il ne peut jamais que ramasser les petits détritus, pas les téléviseurs éclatés par terre, les étendoirs tout pourris en travers des trottoirs et je ne parle même pas des poubelles qui s’entassent sur plus d’un mètre carré au sol, donc il fait ce qu’il peut. Il trotine avec son petit balai et puis c’est tout. Je crois qu’il faudrait vraiment songer à aller pourrir la vie sans relâche de Plaine Co comme tu dis, pour qu’ils se rappellent ce pourquoi ils sont payés si chèrement.
    Je suis tout à fait d’accord avec les remarques de Stéphanie, c’est bien beau l’éducation, mais je crois qu’au stade où en est, si on verbalisait un peu plus tous ceux qui font n’importe quoi ça ferait rentrer dans la tête de tous ces malpropres qu’il est fini le temps où on balance ses ordures par la fenêtre!!!
    J’ai essayé d’envoyer des mails à Plaine Co, mais bon je ne crois même pas que ça fasse grand effet… C’est où le siège ???

    0

    0
  21. Stéphanie dit :

    Lilia, je crois que leur adresse est sur leur site Internet.
    Il serait peut-être temps de relancer un nouveau « Dirty Day Buzz » j’ai l’impression 🙂

    0

    0
  22. ComitéDesRiverains dit :

    à Lilia (et à tout autre intéressé), je vous rappelle que nous avons demandé un RDV officiel au responsable de la Propreté de Plaine Co (voir notre lettre ci-dessus). Dès que nous avons obtenu une date, nous la communiquerons sur le Blog : libre à vous de nous accompagner (et dire ce que vous avez sur le coeur) au principal responsable.

    0

    0
  23. hélène dit :

    @Lilia
    Verbaliser oui, c’est indiqué dans le guide du tri 2010, « Règles à respecter » cela va de 50 euros à 3000 euros mais, comme je l’écrivais déjà sur le blog il y a quelques mois :
    LA NUIT TOUS LES CHATS SONT GRIS et, les malins inciviques ne laissent aucune trace de leurs noms que ce soit dans les dépôts sauvages ou plus simplement dans les sacs poubelles mis par terre.
    En fait des règles à respecter, aucune n’est mise en application, il faudrait éduquer une bonne partie de, la population, des commerçants, des entreprises qui prennent la rue pour une déchetterie, bref c’est l’anarchie et comme le dit Stéphanie la « saleté appelle la saleté ».
    En fait le TOUT PERMIS se manifeste aussi comme cela.
    A la réunion de quartier du mois de septembte ou octobre (excusez mes oublis de dates)
    il y avait tous les responsables de Plaine Co sauf l’élu en charge de cette question, j’étais intervenue assez sévèrement, visiblement l’on a mis cela sur le compte d’une simple mauvaise humeur.
    Au comité des riverains, je laisserai de côté mes colères et, vous accompagnerai bien volontier.

    0

    0
  24. Lilia dit :

    @ Hélène
    je me doute bien que la plupart des déchets sont jetés la nuit, il faudrait être franchement stupide pour faire ça en plein jour, quoique… Cela dit, il y a quand même des choses qui pourraient être verbalisées, quand je vois le nombre de personnes qui se défont de leur cochonneries dans la rue alors qu’il y a une poubelle vide 5m plus loin, je me dis qu’une petite amende, ça ferait pas de mal de temps en temps, histoire de rappeler qu’il est illégal de jeter tout et n’importe quoi sur la voie publique.

    De même si la police municipale faisait au moins la remarque aux personnes prises en flagrant délit du « je me vide les poches sur le trottoir » ça ne serait pas du luxe, je ne sais pas si ça rentre dans leurs prérogatives et si ce n’est pas le cas, franchement au stade où on en est il faudrait une brigade de la propreté, je sais pas moi, intervenir dans les écoles, montrer les bons gestes, il y en aura bien un pour le montrer ensuite à ses parents!

    0

    0
  25. goldo dit :

    hier soir nous avons eu une soirée calme, nous n’avons même pas entendu les klaxons ni les personnes qui viennent a l’église évangélique. Que se passe t-il ferait-il trop chaud ?
    Encore une fois j’ai la chance de quitter St Denis, je pars au Havre jusqu’à mercredi ça va me faire beaucoup de bien mais comme d’habitude quand je vais revenir,je vais me dire, »Mais où suis-je ? qu’est-ce qu’est cette zone ? Bon courage a tous ceux qui restent. 

    0

    0
  26. Sam dit :

    Goldo,
    Il serait intéressant de partager sur le blog quelques news positives concernant l’épicerie et le café « le bon pavé ». Cela expliquerait peut-être pourquoi certains commerces se tiennent tranquille rue Charles Michels…et en partie la diminution des nuisances.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *