Recherche témoignage sur la gentrification de la ville

Vous aimerez aussi...

16 réponses

  1. Prof en Sciences Sociales dit :

    Souhaitant vous permettre de réussir votre travail, je vous incite à réfléchir à votre sujet. Avant de vous intéresser aux avis positifs ou négatifs, vous devriez d’abord vous demander si ce que vous appelez la « gentrification de la ville » existe !…
    Car, au cas où on ne vous l’a pas dit, ce qui caractérise Saint-Denis, depuis une quinzaine d’années, est plutôt sa paupérisation, notamment dans le centre ville : arrivées de populations à faibles revenus, départs des couches moyennes salariés, dégradation de l’habitat, recul des commerces de moyenne gamme. Alors, la « gentrification de la ville » de Saint-Denis relève du fantasme et non de la réalité.
    Si vous voulez étudier des phénomènes de ce qui est appelé la gentrification, intéressez-vous plutôt au Xème arrondissement de Paris (autour du Canal Saint-Martin) ou au bas-Montreuil, notamment près de Vincennes. Mais Saint-Denis n’est pas un terrain pour votre sujet. Comparez simplement l’évolution des prix de l’immobilier et vous comprendrez très vite ce qui est en voie de gentrification et ce qui ne l’est pas !

    0

    0
  2. Clément Eudes dit :

    Dans les années 2000 l’État a demandé au maire un peu de mixité sociale à Saint-Denis.

    Sans cela c’était 100% logement social dans notre ville. Être réélu tous les six ans avec un taux de participation de 25% c’est plus facile.

    En Seine-Saint-Denis dans les réunions publiques les maires (de gauche comme de droite ) parlent de territoires.

    Dans les débats sur le Grand Paris combien de fois le terme de territoire a-t-il été utilisé ?

    Un territoire leur appartient.

    La gentrification c’est l’arrivée des classes moyennes sur leur territoire.

    Depuis quarante ans les maires franciliens UMP, UDI, PS, EELV, PCF gèlent les terrains disponibles. La crise du logement en Ile de France vient de la peur de la modifictation du corps électoral.

    La gentrification génére une peur d’être battu aux élections municipales chez les maires.

    0

    0
  3. Claudine Saur dit :

    Un  » gros brin  » orientés les 2 posts précédents !

    Habitante de longue date,en centre ville ,je souhaite pouvoir ( ? ) vous aider et j’envoie un mail . .
    Claudine SAUR

    0

    0
  4. GabrielleC dit :

    Bonjour, Comme Prof en Sciences Sociales, je ne pense pas que le terme de gentrification existe à Saint-Denis… Ce ne sont pas les rares personnes qui arrivent et qui correspondent à ce profil qui peuvent permettre de penser le contraire… A l’achat les appartements sont, certes, moins chers mais ces personnes apprennent très vite qu’elles se sont juste trompées en venant par ici… Leurs copropriétés sont dans un état si pitoyable et les charges si élevées qu’elles se disent qu’elles auraient mieux fait d’acheter ailleurs plus cher. Saint-Denis est essentiellement peuplée de pauvres, de sans-moyens, de 40% de logements sociaux (suivis d’une liste de personnes qui attendent depuis 5 ans un logement HLM), de 80% de copropriétés privées vétustes ou dégradées. Saint-Denis est en pleine paupérisation, c’est bien vrai… Y a rien qu’à voir le secteur du commerce qui continue de s’appauvrir pour se rendre à l’évidence… Revenez dans 30 ans… Lorsque Paris aura continué de grandir ; là, forcément, la ville aura changé… *BonCouragePourVotreTPE*

    0

    0
  5. GabrielleC dit :

    … Et comme j’oublie toujours quelque chose de très important…

    Le souci de l’éducation de nos enfants n’est pas non plus à minimiser. Savoir que les écoles de Saint-Denis n’ont pas les mêmes moyens que celles des autres villes du territoire francilien est un vrai problème…

    0

    0
  6. Bill dit :

    Nous avions déjà eu une discussion à ce propos, vous la trouverez dans cet article Article de Slate : La gentrification en Seine St Denis, mythe ou réalité

    0

    0
  7. Alexandra dit :

    Bonjour Bill,

    Je ne serai pas contre répondre à cette étude, même si mon profil quelque peu atypique c’est pas forcément ce que vous recherchez, j’ai plus ma place plutôt du coté gentrificateur.

    Par contre j’aimerais avant d’y répondre en comprendre la problématique. En effet l’article que vous citez en source parle de la gentrification comme un phénomène très minoritaire voire marginale. Quel est alors le but recherché, d’autant plus que je pense que pour un TPE vous devrez vous appuyer sur des données publiques ( telle que celle ci http://www.comeetie.fr/galerie/fran… ) et qu’elles ne sont généralement pas très éclairantes en terme de flux de population.

    0

    0
  8. bill dit :

    @Alexandra

    Ce n’est pas moi qui lance l’enquête, je ne fais qu’informer Audrey (dont j’avais oublié d’indiquer le prénom, mea culpa) pour info de l’article déjà discuté sur ce blog vu qu’elle est à la recherche de témoignages et qu’il y a quelques opinions exprimés en commentaire.

    0

    0
  9. Alexandra dit :

    Merci Bill, je vais contacter la demoiselle directement ça sera plus facile !

    0

    0
  10. Audrey dit :

    Bonjour,
    Merci à tous pour vos contributions.
    Pour en dire plus sur mon TPE, l’idée est d’étudier la gentrification en Seine-Saint-Denis à différentes étapes du processus, et pour cela j’étudie trois villes différentes : Montreuil et le quartier du Bas-Montreuil en particulier qui est totalement gentrifié, la ville de Pantin qui est en cours de gentrification et la ville de Saint-Denis où la gentrification est un phénomène minoritaire mais dont les premiers signes sont visibles (le Landy, rénovation du centre ville dans le cadre du PNRQAD…).
    @Alexandra, votre profil m’intéresse aussi ! N’hésitez pas à me contacter aussi par mail plus plus d’infos 🙂

    0

    0
  11. suger dit :

    @Audrey : Votre démarche semble plus proche des réalités de l’évolution urbaine. Mais vous devez savoir que le terme de « gentrification » est loin de faire consensus chez les sociologues. S’agit-il d’un phénomène de montée des couches favorisées et moyennes supérieures dans les villes et quartiers populaires ? Mais si c’est seulement l’arrivée de ménages de salariés stables, comme dans l’exemple que vous citez pour Saint-Denis, le terme de « gentrification » paraît un peu excessif !…
    D’autre part, vous devez prendre en compte le vif débat actuel sur les ouvrages de Christophe Guilly (sur les périphéries urbaines paupérisées face aux centres villes et banlieues embourgeoisées). Ses thèses sont contestées, notamment à travers la publication très récente de travaux de l’INSEE qui affirment le contraire et qui s’opposent donc à l’idée d’une « gentrification » en cours des centre villes et des banlieues.

    0

    0
  12. Claudine Saur dit :

    @AUDREY ,
    Merci de votre réponse . Malheureusement , je ne pourrai vous envoyer mon texte que plus tard :
    des engagements antérieurs me  » rattrapent  » . Quand devez vous rendre votre étude ?
    D’autre part ,Suger a raison ( ! ) de vous parler du débat autour de la gentrification .Peut-être pouvez-vous vous en inspirer .

    A bientôt .
    CLAUDINE SAUR-POSPIECH

    0

    0
  13. Audrey dit :

    Bonjour à tous et merci pour les nouvelles contributions !
    @Suger, merci pour vos informations. Il est vrai que la gentrification de certains territoires fait débat, c’est un volet que j’aborderai dans mon TPE.
    @Claudine Saur-Pospiech, d’accord, pas de problème, vous avez le temps. Mon étude doit être entièrement terminée à la fin du mois de Février. Merci encore pour votre implication.

    0

    0
  14. Bel-Air dit :

    Bonjour Audrey,
    Au hasard d’une de mes recherches quotidiennes sur le net, je suis tombée sur un article qui parle de votre sujet sur Boursorama. On y parle notamment de l’embourgeoisement du bas-Montreuil mais tout le monde n’est pas sur la même longueur d’onde quant à cette définition. Certaines sources sont citées. Si ça peut vous aider… Bonne journée!

    http://www.boursorama.com/actualite

    0

    0
  15. Audrey dit :

    Bonjour Bel-Air,
    Merci pour le lien, l’article est très intéressant, d’autant plus que j’aborde la question de l’évitement scolaire par les « gentrifieurs » dans mon TPE.

    0

    0
  16. suger dit :

    @Audrey : Dans ce cas, puisque les stratégies scolaires des « bourgeois libéraux » vous intéressent, il vous faut lire les pages qui consacre Christophe Guilly, notamment dans « Fractures françaises »: vous ne serez pas déçue dans la flagellation de ceux que vous dénommez les « gentrifieurs »…

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *