Réponse de Guylain Chevrier au communiqué d’Ensemble

Vous aimerez aussi...

48 réponses

  1. Djemila Benhabib dit :

    Je soutiens l’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis ainsi que Guylain Chevrier 

    Comme de nombreux militants laïques, je suis profondément bouleversée par la tournure des événements à la suite du débat initié par l’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis, le 27 mai dernier, dont l’orateur principal était Guylain Chevrier. 

    Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerais tout d’abord offrir aux organisateurs ainsi qu’au conférencier mon soutien le plus sincère dans cette épreuve et les féliciter pour le sang-froid qu’ils ont manifesté afin d’éviter le pire. Car oui, ce jour-là, le climat s’est très vite détérioré, a viré au rouge et est devenu carrément toxique à l’expression citoyenne. Or, on sait combien il est important d’offrir une atmosphère sereine lorsqu’il est question d’évoquer un sujet complexe tel que celui de la laïcité qui nécessite mille et une nuances et, bien entendu, une expertise réelle. Le pire a donc été évité. Le mérite en revient principalement aux organisateurs qui ont eu la sagesse d’annuler l’événement. C’est un moindre mal dans le contexte que l’on sait. 

    L’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis : pour quoi faire? 

    Je connais cette salle municipale. J’y ai moi-même été invitée pour échanger avec le public dyonisien que j’estime particulièrement. J’y ai rencontré des gens passionnants, dévoués, soucieux du vivre ensemble et inquiets pour l’avenir de leur ville. Car quiconque est attaché à la laïcité et vit à Saint-Denis réalise que de nombreuses entorses à la laïcité sont commises en raison principalement d’une militance islamiste organisée, structurée et dynamique ayant même des relais à l’échelle internationale. D’ailleurs Gilles Kepel y a consacré un livre absolument passionnant, Quatre-vingt-treize, dans lequel il décrit d’une façon minutieuse, enquête à l’appui, l’énorme travail de fourmi, dans ce département, de ces lobbies politico-religieux sans que cela n’attire le moindrement l’attention des pouvoirs publics. Zzz…, continuez de roupiller les gars! Mais jusqu’à quand? 

    Je connais l’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis et je suis avec intérêt son cheminement depuis sa création. Je suis ce qu’on pourrait appeler une fidèle. Plus encore, j’en suis la marraine. Pour tout dire, le groupe s’est formé à la suite d’une rencontre autour de mon livre Ma vie à contre-Coran à la bourse du travail de Saint-Denis, en 2009. Et pour ne rien vous cacher, l’Observatoire c’est un peu ma famille politique et ma famille tout court. J’éprouve à son égard une tendresse. Lors de cette rencontre littéraire, mais pas seulement, on comptait de nombreux militants de gauche, des syndicalistes, des féministes, des professionnels, des réfugiés algériens des années quatre-vingt-dix et de simples curieux. Je me souviens aussi du témoignage émouvant d’une dame dont la famille espagnole avait trouvé refuge à Saint-Denis après avoir échappé au franquisme. Libertade de son nom. Comme ce fameux poème, Liberté, de Paul Éluard. Sa présence nous plongeait dans l’Espagne des années trente rongée par le fascisme et le fanatisme religieux. À cette époque-là, un général putschiste a levé, au nom du Christ, une armée pour combattre le gouvernement légal de la République espagnole.

    Bref, il n’y avait, parmi les participants à ce premier rendez-vous, pas une once, pas une goutte, par une graine de ce qu’on pourrait qualifier d’extrême droite. Bien au contraire. De nombreux citoyens engagés n’avaient qu’une seule envie : faire résonner au cœur de leur ville les idéaux de la République. La laïcité, l’école étaient au centre de leurs préoccupations ainsi que la place des femmes dans l’espace public. Voilà sur quelle base s’est constitué l’Observatoire. Animé par cet esprit, diverses rencontres ont suivi avec des invitées remarquables telles Mimouna Hadjam, Nadia Geerts et Chahla Chafiq parmi tant d’autres. Ces occasions sont demeurées des moments privilégiés et riches d’échanges. La porte était grandement ouverte à toutes et à tous. J’ai voulu, ici, revenir sur les origines de l’Observatoire car il me semblait pertinent, dans les circonstances, de rappeler comment est né cette volonté d’être, d’exister et d’agir ensemble pour le bien commun pour que chacun puisse mesurer la nature de cette organisation depuis ses premiers balbutiements. 

    À Saint-Denis, l’islam politique gagne de plus en plus de terrain 

    Saint-Denis, je l’ai connue voilà vingt ans alors que nous quittions l’Algérie avec mon frère et mes parents pour nous y installer à l’époque où le Front islamique du salut (FIS) et ses organisations paramilitaires faisaient un peu la pluie et le beau temps dans le pays de mon enfance. Mes parents vivent toujours à Saint-Denis. Pas question pour eux de quitter ce lieu. C’est grâce à mon giron familial que je fais des va-et-vient réguliers entre cette ville et mes autres ports d’attache, dont le Québec depuis 18 ans. J’ai découvert aussi les villes voisines que sont la Courneuve, Bobigny, Pierrefitte, Aubervilliers, Villetaneuse, Saint-Ouen et Stains où j’ai travaillé dans la jeune vingtaine. La banlieue parisienne, celle qu’on qualifie de « chaude », n’est pas étrangère à ma vie. J’y ai vécu. 

    Revenons à cette fameuse journée du 27 mai et à l’Observatoire. Militer en faveur de la laïcité, c’est d’abord regarder en face ce qu’ordinairement les autorités publiques s’attachent à ne plus voir. De quoi s’agit-il au juste ? Des multiples manifestations de l’islam politique dans le paysage de la ville. Allah est à l’image de son époque : bruyant et clinquant. C’est un dieu de l’image, du marketing et du fric. Allah désigne aussi une cause politique. Il suffit de s’attarder sur l’industrie du halal, par exemple, avec ses boucheries, ses salons de coiffure non mixtes, ses épiceries, ses restaurants, ses boutiques de vêtements pour mesurer l’ampleur du phénomène. Là où le halal est roi, s’exerce aussi la pudibonderie, cette exagération, voire cette consécration de la pudeur féminine. Sans surprise, le port du voile a progressé ces dernières années comme jamais auparavant. Il est même symptomatique de la réduction de la présence des femmes dans l’espace public. La libraire Tawhid, quant à elle, à deux pas de la mairie, distille ouvertement la propagande du djihad international. Il se vend dans cet endroit des dizaines et des dizaines d’ouvrages qui n’ont rien à envier à la philosophie de Mein Kampf. 

    Ce que je dresse, ici, n’est pas un simple coup de sonde ou encore un constat. Il est question d’une tendance qui s’échelonne sur une vingtaine d’années. Je vois cette ville glisser vers un islam rigoriste tel que promu par l’Arabie saoudite et le Qatar.  

    La laïcité exige de nous courage et lucidité 

    Pourquoi évoquer toutes ces mutations? Car il est évident pour qui sait regarder la vérité en face que ces mutations sont est au cœur des incidents du 27 mai dernier. En réalité, ce que reprochent à l’Observatoire les casseurs, des islamo-gauchistes bien connus pour leur militance au sein des Indigènes de la République, c’est son analyse politique de la situation et l’interprétation qu’il fait de tous ces phénomènes, comme étant une conséquence évidente d’un mal plus profond. Quiconque s’aventure à parler de l’islam politique ne peut que déplaire à ceux qui se complaisent vis-à-vis du communautarisme quitte à brader la République. «  Il faut croire que la vérité est rarement douce à entendre ; elle est presque toujours amère et, pour certains, elle est même insupportable », rappelait Soljenytsine dans son fameux discours de Harvard sur le déclin du courage. Ceux-là ont choisi de ne rien voir, de ne rien entendre et de ne rien dire. Ceux-là sont les témoins silencieux de ce nouveau totalitarisme qui avale petit à petit un espace après l’autre que ce soit en Orient comme en Occident. Pire encore, en mettant en péril l’événement, les casseurs ont gravement porté atteinte à la liberté d’expression et ont réduit drastiquement le champ de la pluralité politique et idéologique si chères à la démocratie.   

    Diaboliser un adversaire politique quitte à le diffamer, le dépeindre comme un monstre sans cœur, sans éthique et sans humanité est une minable technique utilisée par ceux qui sont incapables de soutenir le débat d’idées. Mais que l’on ne s’y trompe pas, la véritable intention de ce groupuscule est de discréditer l’Observatoire pour le disqualifier du débat public. Le précédent est désormais créé. Il existe, dans cette ville, une police de la pensée avec un comité de la censure en bonne et due forme. Quiconque y prend la parole doit passer préalablement le test du comité. Ce qui me paraît encore plus grave c’est l’attitude de la municipalité suggérant que la réaction des saboteurs n’est qu’une conséquence légitime du choix d’un invité soi-disant contesté. Quel paternalisme vis-à-vis de l’Observatoire! Quelle complaisance vis-à-vis des censeurs! Non, l’Observatoire n’a pas joué avec le feu. Ce qui est arrivé le 27 mai n’est pas un match nul. La responsabilité des autorités municipales est de veiller, en tout temps, à la sécurité des personnes et leur offrir des espaces d’exercice de la citoyenneté. C’est dire l’extraordinaire confusion idéologique qui règne au sein d’une partie de notre élite, incapable de donner un sens à l’histoire, étouffée par le déni et trop occupée dans ses calculs électoralistes. Prête à tout pour faire avorter tout débat portant sur la laïcité.  

    Pour finir, quelques mots sur le conférencier. Guylain Chevrier est un grand lucide comme il en existe si peu. Pour lui, être de gauche n’est pas une simple posture sociale mais plutôt une prise de position, un engagement total, qu’il exprime avec force et conviction depuis de très nombreuses années déjà. Je l’ai rencontré à Paris pour la première fois alors qu’il siégeait au Haut conseil à l’intégration. J’avoue, Guylain n’a pas cette faculté d’enrober de miel son propos. Sa verve est claire. Pas ambiguë pour un sou.  Quelle torture pour ses détracteurs ! Tout comme lui je n’ai pas peur de dire les choses qui habituellement sont tues. Je n’ai pas peur d’exprimer des idées qui fâchent, qui clivent, qui polarisent. Je viens de cette grande tradition voltairienne pour laquelle oser penser par soi-même, si chère aux siècles des Lumière, n’est pas une hérésie mais une « hygiène intellectuelle de l’esprit critique» à une époque qui se perd, trop souvent, dans la complaisance et l’insignifiance. La laïcité exige de nous courage et lucidité. En témoigne la démarche de l’Observatoire ainsi que celle de Guylain Chevrier. C’est pourquoi je me reconnais en eux, c’est pourquoi je les soutiens de toutes mes forces et vous demande d’exprimer le vôtre à leur égard. 

    Djemila Benhabib, Prix international de la laïcité 2012, Prix humaniste du Québec 2014 

    0

    0
  2. Sam dit :

    Le niveau du débat s’élève, de plus en plus intéressant.

    Merci aux différents contributeurs et vive le débat d’idées !

    0

    0
  3. Mourad dit :

    @sam

    Le niveau du débat s’élève, de plus en plus intéressant

    Bein ouhais ! nous voulons tous devenir Chevalier de l’Ordre National du Mérite … y a pas de raison !

    0

    0
  4. Marcel dit :

    @Djemila Benhabib
    Votre commentaire documenté m’a intéressé en tant que Dionysien depuis lurette , sensible et prêtant une immense attention à l’évolution sociologique de sa Ville.
    Comme vous le savez très prochainement la Grande Mosquée de Saint-Denis proche d’un quartier en expansion devrait assurer un rayonnement important de l’islam.
    A votre connaissance : qu’en sera t -il de la prédication, de la nomination de l’iman officiant…. etc. , sera-ce à l’initiative de l’Association Amal ?

    0

    0
  5. Sam dit :

    @mourad 

    😀

    Le combat pour les valeurs républicaines nous réunit tous. Ça fait un bien fou de voir autant d’intervenants concernés. On devrait presque remercier Mr Brafman 😉

    0

    0
  6. Brafman dit :

    Remerciez moi… Sans problème… J’étais à la mairie pour débattre. Mais à part ça cela ressemble plus, parfois, à une battue ou à la curée à mon égard -pardon- mais j’en ai vu d’autres… 3 sites en fusion atomique de forum et heureusement que Riposte laïque n’a pas de forum sinon je passais dans la clandestinité.
    Et dire que de multiples « courageux » sont restés dans l’anonymat.
    Mais en ce qui me concerne, je me suis juré très jeune, à 4/5 ans et alors que les lendemains de guerre était horribles avec une famille détruite, que je resterais toujours la tête haute. Et je n’ai jamais dérogé.
    Et une citation du philosophe Vladimir Jankélévitch est devenu mon crédo : Le fondement de la morale, c’est la capacité de dire non…l

    0

    0
  7. Olympe dit :

    Encore lui ! Quand on a fait une énorme erreur, soit on a l’intelligence de le reconnaître, soit on se tait pour éviter d’en rajouter…

    0

    0
  8. lucas dit :

    Je soutiens l’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis ainsi que Guylain Chevrier
    +1

    0

    0
  9. JC Saint-Denis dit :

    Quand Marianne se prend pour Marine et défend l’islamophobie !

    COMMUNIQUE DES JEUNES COMMUNISTES DE SAINT-DENIS

    Samedi dernier, le journal Marianne faisait l’écho d’un incident intervenu durant une « conférence sur la laïcité » organisée mercredi 27 mai à Saint-Denis. Un intervenant, l’historien Guylain Chevrier dont les écrits inspirent régulièrement plusieurs sites d’extrême-droite comme Fdesouche ou Riposte Laïque, a été interrompu par un groupe de manifestants appartenant à des réseaux antiracistes.

    A lire le journaliste de Marianne, on se demande si Saint-Denis ne serait pas devenue un califat au sein duquel on ne peut plus prononcer les mots « République » ou « Laïcité ». L’article commence ainsi : « Il y a des mots qu’on ne peut pas dire à Saint-Denis. Comme ceux-ci : « La laïcité, c’est l’affirmation que ce qui nous fait égaux, la loi, la politique, la démocratie, la Nation, la République, sont au-dessus de ce qui nous différencie, les religions, les origines diverses, les cultures régionales, sans pour autant les mépriser, bien au contraire. » Avec cette tournure de phrase plus que malhonnête, le journaliste sous-entend-il que la ville de Saint-Denis et ses habitants refusent les principes de laïcité et de progrès social ?

    Marianne oublie également un autre détail. Guylain Chevrier est, en effet, loin de faire l’unanimité parmi les défenseurs de la laïcité. Si l’historien a quitté le collectif Riposte Laïque en 2010, il a largement contribué à l’appropriation et le détournement des principes de la laïcité par plusieurs courants de l’extrême-droite islamophobe. Une simple recherche sur internet permet de constater à quel point Guylain Chevrier a fait du combat contre les musulmans son principal cheval de bataille.

    Pour l’historien qui oppose multiculturalisme et République, il faut « Défendre la France contre la burqa et la polygamie » (article d’avril 2010). Pire encore, l’intellectuel nie totalement le caractère social des révoltes urbaines, préférant encore les attribuer à l’Islam : « Mais le port du voile et de la burqa vont bien plus loin que la question religieuse. Cette pratique stigmatisante de l’islam rejetant l’intégration donne un exemple aux jeunes issus de l’immigration venue de pays musulmans qui va dans le sens, qu’ils soient croyants ou non d’ailleurs, d’un rejet pur et simple de la France, le pays où ils vivent et qui les a accueillis ». (« Loi Burqa : tolérance zéro pour l’islam liberticide et communautariste » article d’avril 2010 également)

    Une obsession islamophobe qui arrange bien les véritables adversaires de la république. Car si l’auteur aime répéter que laïcité et progrès social sont indissociable, il oublie de préciser qu’il a été nommé en 2010 au Haut conseil à l’intégration par … Nicolas Sarkozy. Ce même Sarkozy qui a voué son mandat de président à la destruction de la dimension sociale de la République.

    C’est donc une main tendue et un appel que nous adressons à ces journalistes. Plutôt que de défendre des intellectuels aux propos ambiguës et de répandre des contre-vérités sur les habitants des quartiers populaires, pourquoi Marianne ne quitterait-elle pas le temps d’une journée les plateaux télé des chaînes d’info en continue pour venir constater la dure réalité des banlieusards. Musulmans, chrétiens, juifs, blancs, noirs ou maghrébins, nous sommes tous touchés par les politiques d’austérité imposées par les gouvernements libéraux. ‪

    0

    0
  10. Sam dit :

    @Olympe,

    Il est juste blogaddict …et un peu à court d’arguments 😉

    @JC Saint-Denis

    Les musulmans et l’islam n’ont pas besoin de vous. Cessez donc de les victimiser et de parler en leur nom pour justifier les méthodes anti-républicaines de ces groupuscules d’extrême gauche.

    @Mourad

    Là le niveau en prend un coup, non ? 😉

    0

    0
  11. Communiqué de la section de Saint-Denis du PCF suite à l’interruption d’un débat de l’observatoire dionysien de la laïcité

    Depuis quelques jours une polémique prend de l’ampleur suite à l’interruption d’un débat, organisé par l’observatoire dionysien de la laïcité, dont le principal intervenant était Ghylain Chevrier.

    Un débat malheureusement rendu extrêmement sensible, sur fond de vives tensions orchestrées et habilement entretenues depuis plusieurs années par les gouvernements successifs, les fondamentalistes religieux, l’extrême droite et ses métastases.

    Au cœur des crispations, un affrontement supposé et une fois de plus largement orchestré entre islam et laïcité, islam et république. Un raccourci que le PCF dénonce avec force.

    Le débat légitime autour de cette notion fondamentale pour la démocratie qu’est la laïcité prend des allures d’affrontement entre des camps barricadés avec chacun leurs épouvantails et leurs héros. La laïcité est de plus en plus utilisée comme paravent pour légitimer des idées racistes pétries de préjugés tout comme la lutte contre l’islamophobie ou le « Laïcisme » (sic) peut servir des desseins communautaristes, sectaires.

    L’incapacité de dialoguer est, quoi qu’il en soit, un signe inquiétant et très symbolique de la crise politique que nous traversons. Le premier impératif est de dépassionner le débat pour réussir à raisonner à nouveau ensemble. Une tâche ardue notamment pour des gens qui ont vécu, parfois dans leur chair, la violence terrible qu’engendre l’intégrisme religieux quel qu’il soit.

    Le PCF avait organisé le 28 janvier 2014 un débat sur la laïcité auquel avaient participé des personnes de toutes obédiences en présence de Jacques Bénézit (commission laïcité et relation au croyant du PCF), Nordine Idir (Secrétaire général du mouvement jeune communiste) et Jaklin Pavilla (adjointe au Maire). Dans l’assistance des membres de l’observatoire et certains de ceux qui le mettent aujourd’hui en cause avaient pu s’exprimer lors d’un débat contradictoire de qualité.

    Le PCF de Saint-Denis déplore donc l’interruption de ce débat qui avait sa place dans la maison du peuple qu’est l’hôtel de ville et organisé par des personnalités connues, des militants locaux, qu’il est facile d’interroger sur leurs motivations. La présence d’un intervenant contesté et sans doute contestable aurait dû être combattue s’il y avait lieu dans l’argumentation. Il parait également important sur des sujets devenus malheureusement sensibles d’être attentif aux personnalités intervenant dans ces débats.

    Nous condamnons également avec la plus grande fermeté les insultes et accusations proférées contre Jean Brafman à qui nous apportons notre soutien et notre solidarité. Nous condamnons tout aussi fermement toute tentative de récupération à des fins politiques de cet événement et les manipulations grossières de la part de médias de plus en plus tangent.

    Notre ville est une des plus diverses de France, l’une des plus jeunes aussi. Pour qu’elle reste forte de sa diversité plutôt qu’affaiblie et divisée il faut remettre le dialogue au cœur de nos démarches. Le PCF est engagé dans ce sens et souhaite être force de cohésion.

    Les attentats de janvier avaient conduit beaucoup d’entre nous à revendiquer un sursaut de solidarité pour protéger les croyants des amalgames et affirmer des valeurs essentielles et particulièrement la fraternité. La majeure partie de la population subit la situation, les politiques répressives, la crise sociale et les tensions grandissantes. Le rôle des organisations politiques, associatives et syndicales doit, plus que jamais, permettre d’élargir la réflexion dans un contexte apaisé.

    0

    0
  12. Brafman dit :

    Blogaddict ? Il faut compter les commentaires de quelques-unEs des ayattolahs de ce site pour constater que leurs addictions sont en Ligue 1, moi n’étant que modestement en National.
    Sam, vous m’avez semblé revenir à une relation apaisée. Un petit écart, mais revenez-y je vous préfère comme ça…
    Sur ce je vous quitte pour aller parler et construire autour de Central Park et de la préservation (Et même l’agrandissement) de notre beau parc de la Courneuve… ). Vous signez la pétition, n’oubliez pas.

    0

    0
  13. Mourad dit :

    @Brafman

    Hier c’était étoile et Pogrom, aujourd’hui guerre, famille détruite.

    Ressaisis-toi merde ! tu ne vas donner du grain à moudre à ces abrutis de Dieudonné et Soral !

    Comme te l’a écrit Olympe, ce n’est pas humiliant de reconnaître une connerie.

    @sam

    Plus aucune importance pour le niveau du blog ! j’ai une autre piste pour obtenir moi aussi le grade de Chevalier de l’Ordre National du Mérite : J’ai un copain à la FIFA …chutttt

    0

    0
  14. Jésus-Marie-Joseph! dit :

    Mon Dieu, le niveau baisse! Après le bla-bla habituel sur l’islamophobie des Jeunes Communistes de Saint-Denis, les Vieux Communistes vont-ils faire preuve de raison et de sagesse dans leur communiqué?

    0

    0
  15. Abdelkrim dit :

    Brafman très jeune vous avez juré de rester toujours la tête haute mais vous avez passer le reste de votre vie à vous acharner sur celles des autres enfin celles qui n’étaient pas à vos ordres. Est-ce cela votre conception de la liberté ? Nous pouvons être d’accord que sur un point vous n’êtes pas le seul.

    Nelson Mendela qui ne faisait pas dans le misérabilisme disait être libre ce n’est pas seulement de se débarrasser de ses chaines c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres.

    Moi je n’ai pu me défaire ni de mes chaines ni de ma liberté à qui la faute ?

    A Brafman au MRAP de Saint-Denis (Mouloud Aounit qu’il repose en paix n’aurait pas très bien compris) aux jeunes communistes de Saint-Denis qui ne jurent que par une chose prendre la relève de leurs saints pères des générations ont été sacrifiées pour satisfaire vos appétits alors cette leçon de vérité mérite d’être dite.

    Les habitants ont gagné une victoire il reste maintenant à gagner la guerre.

    Connaissons vos pratiques douteuses Brafaman MRAP Jeunesse Communiste…et n’étant pas suicidaire ni fou je reste dans l’anonymat.

    Courageux mais pas téméraire.

    0

    0
  16. Sam dit :

    @Mourad

    Vous exagérez, vous me faites pleurer …un mercredi soir en plus 😀

    @Tous

    Le fil des commentaires est devenu le fil des communiqués, une soirée riche en perspective 😉

    Le communiqué du PCF de Saint-Denis est intéressant. Bonne lecture. 

    0

    0
  17. Jésus-Marie-Joseph! dit :

    Ah, le niveau remonte avec le communiqué du PCF! Notons que le PCF de Saint-Denis « déplore l’interruption de ce débat qui avait sa place dans la maison du peuple ». On progresse!

    0

    0
  18. Marcel dit :

    Le sieur Brafman n’est pas blogaddict , il est polyvalent faisant dans tous les genres , maintenant dans le Central Park pour faire la leçon à son ami(ex) Roland Castro et le cas échéant l’ex-Député.
    Il n’est pas à la retraite, on n’a pas fini de le voir et revoir – fort du soutien des organisations qui ne peuvent que faire ainsi.
    Pour ma part, j’aurai souhaité qu’il écrase faisant amende honorable à la suite de son coup présumé tordu.
    On ne peut changer celui qui a eu l’habitude de porter haut et beau avec aisance, sans modestie.
    Sous prétexte d’islamophobie et pour le bien du peuple , il se croit en devoir d’être toujours à la manoeuvre !

    0

    0
  19. antoine dit :

    ce qui arrive à saint Denis dépasse la raison et c’est très grave
    rappelez-vous avant les tueries : ils l’ont bien cherché , ils vont trop loin. Ceux de Charlie ne se sont jamais moqués des musulmans ils ont osé rire des exactions des extrémistes djihadistes et ils ont été tués.

    mes amis algériens qui ont fui le GIA dont beaucoup vivent à saint Denis savent ce que c’est que de ne pas accepter leur diktat, doivent-ils rentrer en clandestinité aussi à saint Denis.?

    la JC et le PC (dont je suis membre depuis 47 ans ) porteront une grande responsabilité en cas de malheur .
    se rendent-ils comptent que ce qu’ils écrivent est un tissu de mensonges, de contre-vérités et de manipulations des écrits et des faits .
    ils faut qu’ils reviennent à un peu de raison et de calme
    Marianne fasciste? Agoravox fasciste ? ( 75% des lecteurs d’AGORAVOX votent FDG)
    puisqu’il est question des membres de l’observatoire qui ont assisté à la réunion du 14 janvier
    sont-ils des fascistes ? faut-ils les assassiner?
    relisez bon sang l’édito en première page du journal de saint Denis . c’est un appel à un peu plus de sérénité .
    L’islamophobie est créée par tout ceux qui font l’amalgame , qui dès qu’on parle de djihadiste répondent » stigmatisation ». Et ça arrange bien les pires intégristes qui s’en servent ensuite pour réprimer ou tuer .
    il faudrait bien un jour au PC et la JC tenter de comprendre et faire la différence entre musulmans et intégristes.
    et j’ajoute que le MRAP devrait se poser des questions ; lors du premier procès centre Charlie-Hebdo , ils ont attaqué pour blasphème . C’était en justice mais ils ont donné des arguments aux frères Kouachi pour tuer.

    0

    0
  20. antoine dit :

    dans la contribution précédente une phrase a sauté rendant incompréhensible le paragraphe

    mes amis algériens qui ont fui le GIA dont beaucoup vivent à saint Denis savent ce que c’est que de ne pas accepter leur diktat, doivent-ils rentrer en clandestinité aussi à saint Denis.?

    et comme abd el krim ,qui est ni suicidaire , ni fou, c’est un pseudo .

    0

    0
  21. Claudine Saur dit :

    @ « Antoine « 
    ,Merci pour votre  » mise au point  » concernant certains membres de l’Observatoire , algériens « ayant fui le GIA  » ,et pour lesquels , notamment , cette  » AGRESSION  » a été certainement très DOULOUREUSES .
    Toute ma sympathie à eux ( et aux autres ! )

    Claudine SAUR

    0

    0
  22. BB dit :

    Ah mais il est là le problème : il faut denoncer les amalgames et les mauvais debats parce que ce n’est pas nous qui les organisons.

    Car le gros problème des débats, c’est que parfois (pas toujours heureusement) on y laisse s’exprimer des gens qui n’ont pas la même opinion que nous. On croit rêver.

    Alors que bon… Moi l’autre jour j’ai fait un débat avec moi-même. Et bien croyez-le ou non mais je suis tombé d’accord avec moi-même. Le sujet y était la pensée unique, à laquelle je suis contre. J’espère que tout le monde est d’accord avec ça ?

    PS : autant pour l’élévation du débat.

    0

    0
  23. Mourad dit :

    @ JC Saint-Denis

    En premier lieu, ce n’est pas parce que vos initiales sont J C que tout ce que vous racontez est forcément parole d’Evangile.

    Maintenant camarades, j’attire votre attention d’un point de vue simplement arithmétique :

    – 1 français sur 3 va voter pour la Marine = fachos
    – Finky, Onfray, Fourest, les intellectuels etc. = fachos
    – Mariane, Agora, Le Point, etc. leur lectorat = fachos
    – Chevrier = bien entendu facho
    – Mourad = oh ! le facho
    – Le centre, la droite = facho
    – Le PS = tendance facho

    Vous pensez vraiment que c’est aussi binaire que çà ?

    Et votre camarade élu à la Mairie qui traite les Charlie de ‘’Rats’’ (une pensée émue à Georges que je connaissais personnellement), les Femen de ‘’truies’’, la laïcité caduque, lui c’est un vrai camarade ?

    Prenez une bonne douce glacée et réveillez-vous camarades.

    0

    0
  24. BB dit :

    Le PC qui dénonce toute tentative de récupération politique.
    LOL !

    Hey camarade : Karl Marx, tu connais ?

    0

    0
  25. Françoise dit :

    L’AG de l’Union des Familles Laïques et la conférence qui l’a suivie : un succès sous protection policière qui sonne comme un appel à la résistance !

    L’Assemblée générale de l’UFAL a eu lieu samedi 30 mai à Paris au Patronage laïque Jules Vallès. Plus de 40 délégués venus de toute la France ont pu débattre et se prononcer sur l’activité et les comptes de leur organisation. Ils en ont confirmé les orientations, à savoir le lien indéfectible entre le combat social et le combat laïque…
    L’Assemblée générale s’est poursuivie par une réunion publique sur le thème « Laïcité, liberté : même combat ! », qui a rassemblé plus de cent participants.
    « Après les attentats de Paris et de Copenhague, nous voulions montrer qu’il y a des laïques qui refusent de se taire et qui n’ont pas l’intention de baisser les bras dans la défense des libertés ! L’UFAL a souhaité mettre à l’honneur des militants et montrer à partir d’exemples concrets comment le militantisme laïque permet de défendre nos libertés et d’en conquérir de nouvelles. Liberté d’expression, liberté de “blasphémer”, émancipation par l’instruction, liberté de mourir dans la dignité, liberté de disposer de son corps, liberté sexuelle : autant de libertés que la laïcité rend effectives » a rappelé Christian Gaudray, Président de l’UFAL, lors de son discours.
    Les participants avaient dû s’inscrire au préalable et subir un contrôle d’identité avant de pouvoir prendre place dans l’assistance. À l’heure où des nervis de la nouvelle police de la pensée interdisent violemment une réunion publique à Saint-Denis, où une militante de l’UFAL subit des menaces accompagnées d’injures sexistes et antisémites de la part d’islamistes pour avoir, sur BFMTV, dénoncé le port de vêtements religieux dans les lycées publics, la réunion de l’UFAL s’est tenue sous protection policière. Oui, « en 2015, en France, organiser une conférence publique sur la liberté et la laïcité nécessite des mesures de sécurité importantes, malheureusement » a rappelé Nicolas Gavrilenko, Secrétaire général de l’UFAL.

    Zineb El Rhazoui, de Charlie-Hebdo, était la première à prendre la parole. Par sécurité, nous avons dû ne pas annoncer sa participation. Elle vit actuellement un enfer et doit changer régulièrement de logement, accompagnée en permanence d’une protection policière.
    > Inna Shevchenko des Femen subit les menaces de l’extrême-droite catholique après avoir essuyé des tirs terroristes à Copenhague.

    La formidable mobilisation citoyenne de janvier n’a pas dissuadé les fous de dieu de leur violence meurtrière. Ils sont en cela confortés par tous les collaborateurs compréhensifs qui n’ont de cesse de trouver des circonstances atténuantes aux assassins ou apprentis bouchers, mais aussi par les « laïques qui se taisent ».
    > L’heure est à la résistance face aux obscurantismes.

    L’Assemblée générale, puis la conférence de l’UFAL, qui se sont tenues ce 30 mai, étaient un appel à la mobilisation des laïques.
    > Nous devons développer la solidarité entre nos organisations et les renforcer.
    > Nous devons reconquérir nos libertés et refuser la bunkerisation de la République.

    La barbarie à visage religieux n’aura pas le dernier mot.

    0

    0
  26. lepeuple dit :

    Petit oubli Mourad tous les habitants de cette planète sont des fachos.
    La jeunesse communiste de Saint-Denis prétend que la maison du peuple est ouverte mais le peuple la trouve complétement vérouillée.
    Jeunesse communiste connu de tous l’austérité vous touche t-elle de prêt ou est-ce par amour pour le peuple ?
    Le MRAP de Saint-Denis qui suscite tant d’émotions dans leur définition d’égalité de traitement ne se sent pas ridicule devant autant de misère qui touche les habitants de Saint-Denis ? Les membres qui se disent fidèles aux populations roms sans papiers mais qu’ils manipulent à des fins personnels se reconnaitront. Honte à eux d’utiliser la misère des gens.

    Et Brafman qui ne jure que par son enfance en ne bessant jamais la tête quelle arogance et mépris pour le genre humain.

    C’est peut-être le début de la fin ou peut-être pas mais au moins cette épisode aura suscité de nombreuses réactions à l’image du dégoût des habitants.

    0

    0
  27. Horta dit :

    On n’est pas loin de la loi de Godwin (« Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1. »). A un moment donné de ce type de discussion, on finit tous par devenir le facho de quelqu’un d’autre.

    0

    0
  28. Brafman dit :

    de Christophe Girard (Parti de Gauche) : intéressant …

    A mes camarades sincèrement laïques qui se font instrumentaliser depuis une semaine
    Par Christophe Girard le mardi 2 juin 2015, 15:32

    Je m’adresse à ceux qui sincèrement se sont le 27 mai à l’hôtel de ville de Saint-Denis croyant assister à une réunion publique sur la laïcité. Son intitulé était intéressant : « combat laïque et combat social indissociables ». Il s’agit d’un enjeu majeur pour nous militants de gauche d’une ville populaire où les jeunes, ayant le sentiment (à tort ou à raison) d’être rejeté par la société française se tournent vers (ce qu’ils croient être) la religion pour construire leur identité. Et par là-même susceptible de développer nombre de dérives.

    Oui, le fait religieux envahit la sphère sociale française et menace la République. Oui, il nous faut redonner une conscience de classe aux Français qui seule permet le développement social, là où la religion justifie par le divin toutes les inégalités et injustices. Oui, la laïcité est la condition sine qua non de l’harmonie non assimilationniste. Mais il ne faut pas confondre laïcité et l’islamophobie, laquelle est souvent le faux nez d’un racisme acharné.

    Estimant qu’un « islamophobe notoire intervienne à Saint-Denis est une véritable provocation », une vingtaine de militant-e-s de la ville, dont des militant-e-s du Collectif Antifasciste Paris Banlieue, « se sont invité-e-s à la mairie pour empêcher le discours d’extrême-droite de s’exprimer. Face à (leur) mobilisation, les organisateurs ont dû annuler l’événement. » De notre côté, comme une symétrie à notre dénonciation de la présence d’organisations rétrogrades et communautaristes au meeting « contre l’islamophobie » le 6 mars dernier à la Bourse du travail de Saint-Denis, nous dénonçons la présence de Guylain Chevrier comme unique intervenant à la conférence organisée en mairie le 27 mai.

    Guylain Chevrier est un ancien de Riposte laïque, aujourd’hui sur le site Agoravox (où l’on a pu lire un article qui prend la défense du négationniste Roger Garaudy ou un autre qui qualifie le VIH de « virus tout à fait hypothétique »). Cet « historien » se dit passionné par la laïcité comme un enjeu de société. Or la « laïcité » de Guylain Chevrier est systématiquement orientée contre une religion et une seule : l’islam. Cherchez un écrit ou une parole de ce monsieur à propos du comportement des cathos intégristes autour et dans les manifestations contre le mariage pour tous. Ou d’autres encore à propos des prières de rue de Civitas. Ou même au sujet du regroupement du monde juif ultra-orthodoxe dans certains quartiers de la Capitale organisés sur un repliement communautariste assumé… Rien ! Pas un mot. Ce pseudo spécialiste de la laïcité fait de l’islamophobie son fonds de commerce. Il utilise la laïcité pour justifier l’injustifiable. Il ne parle pas de lutte pour la Liberté, mais attise l’intolérance à l’altérité et donc le repli identitaire. « Quand la vraie laïcité se fait violer dans le seul but d’éviter de poser la question du nombre d’immigrés en France », écrit-il le 17 janvier dernier dans Atlantico. Ce qui l’intéresse ce n’est pas la laïcité c’est la « théorie du remplacement » du peuple français « de souche » par d’autres peuples, principalement venus du Maghreb et d’Afrique exalté par les groupes identitaires et promue par des intellectuels ou des journalistes qui dénoncent la dissolution de l’« identité française », comme Rioufol ou Zemmour. En décembre 2014 d’ailleurs, Chevrier prendra la défense de Zemmour après que Jean-Luc Mélenchon a dénoncé les propos scandaleux de Zemmour dans le Corriere della Sera.

    Etrangement, comme la bande aux Le Pen, ce Guylain Chevrier ne craint pas d’utiliser la formule « UMPS » (25 janvier 2010 in Riposte Laïque). Un hasard peut-être ? Ce qui est certain en revanche, c’est que Guylain Chevrier est un négationniste des discriminations. Ni directe, ni indirecte, ni systémique, selon lui il n’existe aucune discrimination d’Etat en France puisque chacun peut percevoir des prestations sociales. Au-delà de la curiosité du raisonnement, il est bien seul « spécialiste » à nier, avec l’extrême droite, l’existence de discriminations de l’Etat français. Et quand on organise « La journée sans immigrés 24 h sans nous » pour « souligner l’apport indispensable de l’immigration à notre pays », Chevrier n’y voit qu’une tentative de « renverser le problème sans complexe (…) car ne serait-ce pas les immigrés qui doivent une fier chandelle à la France d’y avoir trouvé du travail et un Etat de droit qui n’existe en général pas dans les pays d’où ils viennent ? Et puis, ils ne travaillent pas gratuitement, mais perçoivent un salaire, entretiennent souvent grâce à celui-ci toute une famille ici ou au pays, parfois un village… » (5 mars 2010 in Riposte Laïque). Ils ne sont pas esclaves, alors de quoi se plaignent-ils ?

    Il n’est pas besoin d’être encarté au Rassemblement bleu Marine ou au FN pour, au nom de la laïcité, de la République, distiller (légalement) la haine de l’Arabe et du Noir. Et il n’est qu’à voir la déferlante raciste sur les réseaux depuis ce 27 mai pour avoir la certitude que Guylain Chevrier appartient à la « facho-sphère » opposée à l’immigration avec des arguments qui rappellent non pas ceux du Front National, mais pire, ceux des Identitaires.

    Les organisateurs de la manifestation de mercredi dernier (l’Observatoire de la laïcité St-Denis et la Dionyversité) ainsi que la municipalité qui a accepté de l’accueillir en la Maison commune pouvaient difficilement ignorer la réelle personnalité de Guylain Chevrier. Ils portent la responsabilité d’avoir participé à la manoeuvre de « respectabilité » des idées du FN et des Identitaires. Ils ont provoqué la vindicte diffamatoire et insultante de la facho-sphère à l’égard de Jean Brafman, véritable militant progressiste (même si je ne suis pas d’accord avec lui sur tous les sujets) qui a été accusé, à tort, d’avoir fomenter l’annulation de la conférence de Chevrier.

    Les animateurs de l’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis connaissent la porosité qui existe entre la gauche laïque et l’extrême-droite. Ils connaissent des personnes autrefois de leur bord qui se retrouvent conseiller République et Laïcité de Marine Le Pen ou d’autres qui déclarent publiquement : « Oui je suis islamophobe et alors ? La haine de l’islam j’en suis fière. L’islam est une saloperie …, c’est un danger pour la France. » Ils devraient être particulièrement sensibilisés aux dérives scandaleuses d’ex-compagnons de route. Aussi ont-ils pour le moins pêché par négligence. Par leurs inconséquences des dizaines de camarades sincèrement laïques se font instrumentaliser depuis une semaine… pour le plus grand bonheur des islamophobes et du FN. Et c’est peut-être là la moins pardonnable de leurs erreurs.

    0

    0
  29. Olympe dit :

    @Horta : c’est bien possible… mais il faut juger sur les faits. D’un coté des groupuscules, avec malheureusement l’aide de quelques élus ou anciens élus, qui déclarent que tous ceux qui ne pensent pas comme eux sont des « fachos » et qui s’attaquent à une réunion de démocrates en usant de l’intimidation, de la menace physique et de l’insulte. Alors, dans les actes, qui utilisent des méthodes fascistes ? La réponse est facile à trouver.
    Reste la question posée par suger sur ce blog dès le 28 mai : « Fascisme ou démocratie, la municipalité doit choisir « . A ce jour, le maire se distingue par son silence, et la municipalité ne dit rien, faisant douter de sa volonté d’assurer la liberté d’expression à Saint-Denis.

    0

    0
  30. Sam dit :

    C’est qui Christophe Girard ?… 😉

    0

    0
  31. Marcel dit :

    Pour mémoire , c’est celui en tant qu’ex-Maire Adjoint chargé du Commerce dans la précédente mandature Dionysienne qui avait la charge de la Régie du marché – source des ennuis juridiques et judiciaires …………………………………. toujours militant du Parti de Gauche à Saint-Denis avec son blog correspondant…………………tout se tient dans notre bonne ville !
    Un peu de mémoire Sam .

    0

    0
  32. Sam dit :

    @Marcel

    On en entend plus parler depuis les dernières municipales …

    0

    0
  33. Mourad dit :

    Je ne sais plus si c’est ici ou ailleurs que j’écrivais que le Parti de Gauche était composé d’un ramassis de contradiction et d’addition contre nature dont certain membre se croit de gauche mais développe allégrement des thèmes Zemmouriens.

    Maintenant, je viens de jeter un œil sur Wikipédia : pas un nom à consonance musulmane sur les 22 noms qui composent le secrétariat national ; le parti de gauche est donc un parti islamophobe, raciste etc … (demander à Brafman la suite des qualificatifs à ajouter … je dois partir au boulot )

    Bonne Journée

    Mourad

    0

    0
  34. Olivier dit :

    Christophe Girard, qui tente un « come back » politique en soutenant J. Brafman, est amené pour complaire à ses nouveaux amis (car, franchement, que va faire le PG de Mélenchon dans cette galère ?…) d’en rajouter dans la diffamation contre le conférencier censuré, G. Chevrier, qui devait s’exprimer le 27 mai. Le début du texte de Ch. Girard est un sommet dans les techniques de la calomnie (et la suite est de la même boue).
    Démonstration : « Agoravox » est un site qui publie des tribunes où s’expriment très majoritairement des gens de la « gauche de la gauche ». G. Chevrier s’y est exprimé. Mais on peut trouver aussi sur ce site des textes condamnables, qui d’ailleurs reflètent les obsessions d’une prétendue extrême-gauche, dans la ligne du PIR, les « indigènes de la république » (défense de l’ex-philosophe communiste, devenu antisémite et négationniste, et converti à l’islam, R. Garaudy; mise en cause des recherches sur le VIH, une invention « occidentale »…).
    G. Chevrier serait donc coupable, selon Ch. Girard, d’être publié sur le même site. En gros, votre voisin de palier est un dangereux extrémiste (de droite ou de « gauche », on ne sait plus…), donc vous êtes un dangereux fasciste ! Voilà le niveau des « arguments » qui tournent en boucle dans les déclarations de Brafman, des prétendus « anti-fascistes », du MRAP local, etc…, bref des mêmes sous des étiquettes différentes et auquel Ch. Girard, ex-PS, ex-élu PG, vient d’offrir ses services.

    0

    0
  35. Ligue des Droits de l'Homme de Saint-Denis dit :

    Communiqué de la Ligue des droits de l’Homme Saint-Denis/Plaine Commune :
    Suite à l’interruption de la conférence-débat prévue le 27 mai dans la salle du Conseil municipal de Saint Denis, la section LDH de St Denis Plaine Commune rappelle son attachement à la liberté d’expression et de réunion ainsi qu’à la laïcité telle que définie par la loi de 1905. Elle dénonce les insultes et attaques personnelles intervenues dans ce contexte. Elle appelle au respect des valeurs de la République! (Saint-Denis, le 2 juin 2015)

    0

    0
  36. Claudine Saur dit :

    @ Christophe GIRARD –  » Tu QUOQUE . . . .

    Mon voisin de palier (et sa compagne ) , récemment installé à SAINT – DENIS , est un garçon charmant ,qui aurait BIEN VOULU assister à cette soirée sur la Laïcité dont lui avait parlé sa  » FACHO  » (disent-ils ) de voisine . Il a été servi pour  » l’ambiance  » ! ! !

    Comme moi ,il espère VIVEMENT que cette initiative sera reprogrammée .
    Et si certains ont des arguments à  » SOUTENIR  » qu’ils le fassent DEMOCRATIQUEMENT en demandant la parole !

    Et que les CITOYENS présents ne seront pas l’objet d’insultes de la part des  » contesrtataires  » si exités .

    0

    0
  37. ThierryX dit :

    On respirera mieux quand le terme d’ »islamophobie », construction totalement instrumentalisée pour faire croire que la critique de la religion est un racisme, aura disparu des discours. Il y a assez de discriminations comme cela sans en inventer.
    Par ailleurs, comme professeur pendant longtemps à Saint Denis, je ne savais pas que je participais à la discrimination organisée par un Etat bourgeois et « islamophobe »… je me croyais au service d’une république certes imparfaite mais dont les buts d’ émancipation ne sont pas trahis par son école (même si elle est sujette à de vifs débats et tant mieux).
    J’avais choisi de vivre et travailler dans une ville qui tenait ensemble émancipation et progrès social, où être arabe, wolof ou alsacien n’avait évidemment pas d’importance autre que culturelle et de partage, du moment qu’on acceptait la citoyenneté républicaine et le cadre laïc (si salement détourné par le FN, puis travesti en soi-disant outil d’oppression par certains du bord adverse,quelle misère!).
    J’ai cru que cela durerait longtemps…naïf que j’étais (forcément, quand on est de gauche, on croit un peu trop dans ce que les gens ont de bien.)
    Aujourd’hui, cette ville est devenue aux yeux des français un repoussoir.
    Je suis heureux de ne plus subir ses rues dégueulasses, ses rats que je devais repousser du pied en traversant la place du 8 mai pour aller au travail le matin, ses « casse-toi sale français! » dans ma propre résidence lorsque je voulais discuter avec ceux qui détournaient les fils de téléphone ou cassaient les verrous, et une partie de ses habitants qui ne font plus partie du même monde mental que moi, et n partagent plus les buts collectifs de ce monde, faute d’éducation, grâce à l’aliénation et la victimisation dans laquelle il est si pratique de les maintenir.
    j’aurais très envie de dire « adieu » à Saint-Denis, même par la lecture, si une amitié ne me liait encore à certains qui ne l’ont pas quittée, et, plus sérieusement, si ce qui y arrive ne me faisait pas immanquablement penser qu’après avoir été un « laboratoire urbain », et échoué à l’être, la ville est en train de devenir la nurserie des tendances parmi les plus inquiétantes de la société française…
    Désolé pour la longueur, mais voir défiguré à ce point ce qu’ on a aimé…

    0

    0
  38. Françoise dit :

    Pourquoi la communication de C. Girard est-elle signée Brafmann ? Il est vrai qu’on y trouve tout ce que JB a développé depuis une semaine.

    0

    0
  39. Françoise MARGUERITE BARBEITO dit :

    COMMUNIQUE DU MRC DE SAINT-DENIS
    Le Mouvement Républicain et Citoyen de Saint-Denis constate que les libertés sont menacées à Saint-Denis.
    La liberté de réunion tout d’abord, puisque certains s’arrogent le droit d’interdire, avec violence, un débat politique.
    La liberté d’expression, en traitant de fasciste celui qu’ils refusent de laisser parler, et en refusant d’argumenter sur ces accusations mensongères.
    La liberté de conscience aussi puisque la laïcité est assimilée à une critique des religions.
    La qualité du débat démocratique n’a pas progressé à Saint-Denis. En effet, qui n’est pas d’accord avec la ligne défendue par cette minorité est forcément un suppôt du Front National. C’est un syndrome bien connu qui touche tous ceux qui refusent le débat républicain. Au lieu de débattre sur le fond, on préfère manier l’anathème.
    Après les menaces de mort contre Samuel Mayol, directeur de l’IUT, les menaces à l’encontre de Patrick Vassallo, président du conseil de l’IUT, il s’agit là de signes inquiétants pour notre démocratie locale. Il appartient à chacun de prendre ses responsabilités pour retrouver le sens de nos valeurs républicaines.

    0

    0
  40. Jésus-Marie-Joseph! dit :

    Mon Dieu! Monsieur Brafman angoisse tellement à l’idée de se retrouver seul en tête-à- tête avec sa conscience qu’il poste sur ce site un commentaire par jour (parfois deux), de jour comme de nuit, après nous avoir annoncé dans son post du 31 mai à 1h56 (pendant que nous dormions tous) que « sur ce sujet, j’en resterai là ». Il va même jusqu’à sortir de la naphtaline le sieur Girard en postant un communiqué sorti d’on ne sait où, dans lequel « l’islamophobie » est cuisinée à toutes les sauces! Ces nombreux posts ont toutefois le mérite de démontrer que le site de saintdenismaville devient un incontournable du débat citoyen à Saint-Denis.

    0

    0
  41. membre de l'observatoire dit :

    À Sam et Claudine Saur

    Sam ton témoignage m’a touché , Un peu d’humanité et d’émotion dans ce monde de brutes ne fait pas de mal ,

    Tenir une autre réunion ? Ça paraît difficile dans ce climat particulier où dès qu’on parle , laïcité, luttes sociales et vivre ensemble , on se fait traiter de fascsite, raciste, et islamophobes,

    où, quand ? , ce qui est sur c’est que comme pour Charlie , comme pour Mayol , comme avec Guylain Chevrier, ils veulent nous faire taire,
    J’éxagère ? Relisez le communiqué du MRAP, Il ne tire aucune leçon du passé , Souvenez-vous : il y avait eu un procès retentissant contre Charlie, islamophobie , blasphéme ,racisme ; un des accusateurs les plus virulents était le MRAP , Ca faisait un peu rire de voir le MRAP tomber si bas ,
    quelques années après , ils ont donné des arguments aux tueurs , ça ne fait plus rire !

    Alors rester anonyme à saint Denis ? allez sur YouTube voir la vidéo de la conférence au colloque à l’assemblée nationale «  laïcité et université « de Samuel Mayol , témoignage dur et émouvant , il est quasiment dans la clandestinité ,

    pour la JC, j’en étais il y a quarante ans et 1979, j’étais avec les JC du parti Toudeh( le PC iranien) , à la chute du Shah , ils sont tous partis soutenir Khomeini et ils ont tous été tués ,

    en Algèrie , comme pour Charlie , ils ont commencé avec les journalistes de LIBERTE puis les communistes , les syndicalistes les écrivains etc…., il faut savoir que ces islamo fascistes n’aiment pas ce qui fait « pensée » et encore moins ceux qui luttent pour une société plus juste ,

    c’est grave et consternant de traiter presque tout le monde d’islamophobe et raciste , Minitenant , c’est au tour de Marianne d’être jetée en pâture , Savent-ils à la JC que Charlie aussi avait été traité d’islamophobe et raciste , Wolinski, raciste ? Honoré , raciste, Cabu raciste ? Assassinés comme les autres , qui étaient racistes et islamophobes aussi ?

    Je suis consterné et atterré par tant d’ignorance et de betise , Les amalgames et la stigmatisation ce sont eux ,les antifa , le PIR et l’UOIF aidés par bien des idiots utiles qui dès que la moindre critique contre l’islam politique, fascisant et assassin est prononcée ils crient au racisme anti musulman et maintenant, Christophe Girard qui s’y met , lui aussi à triturer et manipuler les textes ,

    allez à bientôt peut-être

    un membre de l’observatoire et du PC

    0

    0
  42. Sam dit :

    @membre de l’observatoire

    Merci pour votre mot. 

    Je voulais juste dire que la laïcité m’avait affranchi des frères musulmans…un mouvement politique dont les idées sont largement répandues.

    Il faut que ce débat saboté ait lieu. Nous serons très nombreux à faire un cordon de sécurité. 

    Il y a de quoi être inquiet mais quand on voit les nombreuses réactions sur le sujet ici et sur le JSD, c’est quand même un débat fondamental qui passionne et mobilise un grand nombre de citoyens.

    Ce qui se passe dans ce coin de la République doit avoir un écho au-delà de St Denis. Vous voyez à quel point le maire de St Denis est transparent et absent du débat…quel manque de courage, quelle irresponsabilité !

    Continuez s’il vous plaît, ne vous découragez pas…nous sommes très nombreux avec vous 🙂

    0

    0
  43. Mourad dit :

    Son réserve de confirmation, voilà la contre attaque et le produit de substitution programmé par Brafman et Messaoudene au débat ‘’Laïcité et combats sociaux’’ de l’Observatoire de la laïcité qu’ils ont sabotés et censurés :

    Un Débat autour d’Emmanuel Todd et Ismahane Chouder, vice-présidente d’Islam & laïcité, vendredi 26 juin, Bourse du travail de Saint-Denis

    Rappel : Emmanuel TODD est sur la même ligne que Messaoudene ou Brafman à savoir : ‘’La revendication de la laïcité est l’autre nom de l’Islamophobie’’ … (sic) !

    Autre point de similitude entre ces 3 acolytes : c’est à la République de s’adapter à l’Islam et non l’inverse ! y a-t-il une majorité en France pour défendre ce concept ? Comment ce trio compte-t-il faire ?

    0

    0
  44. bill dit :

    @Mourad

    Super, si c’est avéré, on a la réponse de la mairie, une grande baffe … 

    0

    0
  45. Mourad dit :

    … Sous réserve (et non pas son réserve)

    Après recherche sur le Net, ma source semble fiable : http://www.saphirnews.com/agenda/Ap

    0

    0
  46. bill dit :

    au moins les organisateurs ne se cachent pas « Politique et Islam »… le programme est clair.

    0

    0
  47. Jésus-Marie-Joseph! dit :

    Oyez, oyez, citoyens dionysiens! Le Parti des Indigènes de la République, organisation portant haut les valeurs de la République, vous invite à la conférence « Après Charlie : La France, ses musulmans et l’islamophobie » ( l’islamophobie, en voici, en voilà, tralala…):
    https://fr-fr.facebook.com/pages/Pa… (à la date du 12 juin)
    Islamophobes s’abstenir!

    0

    0
  48. Olympe dit :

    Emmanuel Todd tombe de plus en plus bas. Après la publication d’un ouvrage où il cherchait à faire croire que les manifestants des 10 et 11 janvier étaient les représentants d’une France périphérique, vieillissante, blanche, bourgeoise, de culture catholique « zombie » et, bien sûr, « islamophobe »…, le voila désormais recruté comme conférencier des « indigènes de la république », ce groupuscule racialiste qui fait les mauvais jours de Saint-Denis.
    On lira avec intérêt comment de vrais chercheurs montrent que les obsessions d’E. Todd sont éloignées de la réalité sociologique des marcheurs de la liberté lors des manifestations de janvier dans cet article du « Monde » du 19 mai : « Le simplisme d’Emmanuel Todd démonté par la sociologie des « Je suis Charlie » »
    http://www.lemonde.fr/idees/article

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *