Respect de l’espace public et commerces

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. françoise dit :

    Le mot respect Stéphanie mais de quoi tu parles ? C’est un mot ignoré de cette ville.
    Je ne la supporte plus, à chaque fois que je peux la quitter je le fais.
    Ce soir je suis passée chez moi, je vais dormir chez une amie car je ne veux pas qu’elle me raccompagne dans ce quartier où jusqu’à deux heures du matin tous les trafics sont permis.
    Et le W.E ce sera pareil j’irai ailleurs. Voilà pourquoi je paie un loyer…

    0

    0
  2. Sam dit :

    Bon Françoise t’as fini de broyer du noir…il faut peut-être que tu dormes un peu car tes commentaires m’inquiètent sérieusement. Des fois c’est dur de suivre le fil de tes commentaires, je te jure 😉

    Tu ne peux pas faire ta police seule au risque de t’exposer à des risques inutiles. Il va falloir garder son sang froid et un peu d’énergie madame. COOOOOOOOOOOOOOOOOL 😉

    On réfléchit mieux à tête reposée 🙂

    Par rapport à ce cas précis, les élus sont prévenus. Stéphanie a écrit à la ville alors laissons leur le temps de réagir. Et on fera pareil avec chaque commerce qui nous emmerde dans chaque rue du quartier.

    0

    0
  3. Joëlle dit :

    Nuit du 3 juillet.

    Des hommes ont squatté le square situé entre la rue Charles Michels et le boulevard de la Libération. Ils faisaient un bruit infernal. Vers 1 h du matin, mon mari leur a demandé gentiment de faire moins de bruit. Ils se sont moqués de lui. Le ton est monté et ils ont dit : on connait ta bagnole, on va la bruler. On va aussi bruler ton appart. Ils ne peuvent pas bruler notre bagnole puisqu’on n’en a pas. J’ai appelé la police (le 17) pour dire notre ras-le-bol (le nôtre et celui des habitants du quartier). Le 17 a transmis le message au commissariat central, qui m’a rappelée. J’ai de nouveau parlé des menaces que nous avons reçues et du fait que les nuisances étaient quotidiennes dans notre quartier. Le policier m’a dit : Que voulez-vous que nous fassions ? Voulez-vous porter plainte pour les menaces ? (Nous serions incapable de reconnaître les voyous qui les ont proférées). Je lui ai dit : je voudrais que vous veniez chasser ces fauteurs de trouble du square. Il m’a répondu : on va envoyer une voiture, quand on en aura une de disponible, mais, vous savez, on ne peut pas faire grand chose dans un lieu privé et on ne peut pas chasser les gens. Pendant l’entretien avec les policiers, j’ai volontairement haussé le ton, en leur disant que s’ils n’intervenaient pas, les habitants du quartier feraient une descente. Cela n’a servi à rien, car, à 2 h 08, ces voyous ont quitté le square après avoir laissé des immondices et avoir hurlé « Nous sommes du quartier ». La police n’a évidemment pas daigné se déplacer.

    J’en viens presque à dire qu’il faudrait que nous allions tous jeter nos ordures dans ce square et détruire les bancs. Je ne le ferai pas, car je pense aux odeurs qui se rajouteraient à celles déjà existantes. Je pense aussi aux pauvres gars chargés du nettoyage.

    0

    0
  4. Sam dit :

    Joëlle,

    C’est inadmissible. Vous devriez écrire au commissaire et à la ville pour signaler le problème au niveau du square…peut-être ça serait une lettre de plus mais c’est important de tracer ce genre d’échanges par écrit car « les paroles s’envolent et les écrits restent ». Je tiens quand-même à rappeler que les commentaires doivent avoir un lien avec l’article pour ne pas nous disperser 😉 Je réfléchis à un article sur le problème d’alcool et ses conséquences directes dans le quartier (nuisances, incidents, …) on fera un point précis ensemble…patience, patience !

    Pour revenir à notre article, je crois que la rue du Port, rue Charles Michels et Bd de la Libération les commerces ne respectent pas toujours l’espace public. Est-ce que je me trompe ? Avez-vous des choses à partager avec nous à ce sujet ? Des photos ça peut servir…on va tout envoyer à la ville alors allons y avec des faits précis 😉

    0

    0
  5. SPQR dit :

    le mieux est de contacter les médias, le parisien est friand de se genre d’article et la gare de st-denis peut faire un numéro a elle toute seule 🙂

    0

    0
  6. françoise dit :

    j’ai déjà contacté les médias;le parisien s’est déjà déplacé mais a mon sens si aujourd’hui on veut se faire entendre il faut qu’ils viennent le soir car c’est à partir de 16h que les réalités du quartier se montrent.Ce serai bien de les recontacter,moi je l’ai déjà fait.Quand a fr3,il faut accepter de témoigner a la télé et prêter une planque pour qu’ils puissent faire leur enquête. Françoise

    0

    0
  7. Citoyen93 dit :

    Tous vos témoignages sont très instructifs sur le vécu au quotidien des Dyonisiens.
    Concernant les commerces puisque cette rubrique s’intitule « Respect de l’espace public et commerces », j’aimerai ajouter qu’un bon nombre de commerces sur le quartier de la gare sont de véritables « Bouis, bouis » indignes de répondre à l’appelation commerces.
    Par ailleurs ces derniers sont souvent ouverts très tard le soir et génèrent énormément de nuisances et de tapages nocturnes.
    La mairie devrait énoncer des arrêter municipaux afin de faire fermer ces commerces à une heure convenable.
    Mais une fois de plus la mairie laisse faire et les riverains du quartier trinquent.
    Même constat sur le centre ville où l’activité de certains commerces ne correspond même pas à l’enseigne.
    Je me demande si certaines boutiques ne procèdent pas à du travail non déclaré si j’en juge par les effectifs pléthoriques des ongleries et salon de coiffures.
    L’offre commerciale est calamiteuse et s’est adaptée à une population totalement paupérisée.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *