Résultats Législatives à Saint-Denis (actualisé le 18 juin)

Vous aimerez aussi...

140 réponses

  1. Suger dit :

    Taux de participation en milieu de journée :
    – à 12h dans le département de Seine-Saint-Denis : 10,5 % des inscrits de Seine-Saint-Denis moindre qu’au 1er tour des législatives 2012 (14, 7%) et bien moins que pour le 1er tour de l’élection présidentielle l (23,93 %), à la même heure.
    – à 11 heures dans la 2e circonscription : 8,25%, moindre qu’en 2012 (9,44%) et dans la 1re circonscription : 7,25%, proche de celui de 2012 (7,35%), à la même heure.

    0

    0
  2. Lecteur du "JSD" dit :

    Selon le JSD à 22h40 :
    Selon des résultats partiels dans la 2e circonscription, incluant Saint-Denis, Pierrefitte-sur-Seine et Villetaneuse, Stéphane Peu (LFI-PCF) arrive en tête, suivi de Véronique Avril (LREM) et de Mathieu Hanotin en troisième position. Hanotin serait éliminé au 1er tour.
    et à 23h22:
    Selon les résultats définitifs sur les trois villes de la deuxième circonscription , Stéphane Peu (LFI-PCF) arrive en tête (31,08%), suivi de Véronique Avril (23,22%). Mathieu Hanotin est troisième (21,58%). Il est éliminé dès le 1er tour.

    17

    0
  3. Lecteur du "Parisien" dit :

    Les déclarations, ce dimanche soir, des deux candidats du second tour selon « Le Parisien » :
    « [Selon] Stéphane Peu […], le second tour sera celui de l’affrontement « de la gauche contre la droite ». « On a face à nous un gouvernement avec un juppéiste, des sarkozystes, la moitié du bureau politique du parti Les Républicains. Il faut que donc que la gauche puisse se rassembler sur notre territoire. Ce second tour n’est pas gagné d’avance ! », a prévenu Stéphane Peu, face à ses soutiens.
    Véronique Avril […] annonce déjà « une tout autre campagne, une bataille entre deux projets, et deux profils totalement différents : un élu de très longue date, cumulant beaucoup de fonctions, et une candidate de La France en marche issue de la société civile ». »

    http://www.leparisien.fr/elections/legislatives/legislatives-2017-les-resultats-du-premier-tour-dans-la-2e-circonscription-de-seine-saint-denis-11-06-2017-7040481.php

    4

    0
  4. Theo dit :

    Il est à noter, au niveau local comme national, que Lutte ouvrière est à l’agonie du point de vue électoral. Personnellement, je trouve cela dommage, car à l’extrême gauche ce sont les seuls à ne pas s’être embarqués dans des compromissions avec les associations confessionnelles. Pour le reste, si S.Peu est élu, il le sera avec un pourcentage très limité des inscrits : la tradition pour le PC ici…

    1

    0
  5. Citoyen93 dit :

    La Gauche sur ce territoire c’est une grande histoire et on en voit les conséquences aujourd’hui.
    Les électeurs ont le choix entre se tirer une balle dans le pied en votant pour un apparatchik pur sucre (Stéphane Peu) ou changer la donne avec une candidate REM.
    Personnellement, ce territoire est géré de manière désastreuse et je ne comprends pas l’acharnement de certains électeurs à voter pour des élus dont les politiques ont mené ce territoire dans une impasse.
    Vous avez une chance unique de changer cela.

    28

    0
  6. Bartoboy dit :

    Je ne reconnais plus ce blog. Je vous préférais pendant les municipales, quand nous étions tous d’accords avec la candidature de Mathieu Hanotin.
    Maintenant, vous faites la promotion d’En Marche, ce qui va contribuer localement à diviser nos voix et à renforcer le pouvoir en place de Stéphane Peu.

    1

    3
    • Bill dit :

      Bonjour, il semble qu’il y ait un malentendu : nous n’étions pas tous d’accord avec la candidature de Mathieu Hanotin, nous étions PRESQUE tous d’accord pour virer la municipalité en place, ce n’est pas la même chose ! Et dans le cas actuel, le dégagisme a englobé le PS local qui n’a pas su montrer son utilité. Mais ne vous inquiétez pas pour votre poulain, il est toujours conseiller départemental et même vice-président, on lui évite ainsi le cumul et on le conserve au poste où il a été plus actif qu’à l’Assemblée Nationale.
      Quand au PS local, il n’a pas eu besoin de EM pour exploser tout seul dans ses divisions internes. D’ailleurs, M Hanotin vient d’envoyer un message où il arrive à dire

      « Fidèle à la gauche et à ses valeurs, je n’imagine pas un instant que notre circonscription, gangrénée par la problématique du logement insalubre, puisse être représentée à l’Assemblée nationale par une marchande de sommeil.

      Les scores enregistrés sur Saint-Denis, où je me classe en 2e position, m’auraient permis de me qualifier au 2nd tour lors duquel j’ai la conviction que j’aurai été en mesure de battre le représentant de la municipalité qui réalise un score historiquement bas malgré le double soutien du PCF et de la France Insoumise. A l’évidence, le bilan de la municipalité est rejeté par les électeurs dionysiens dont l’aspiration à une alternative est plus que jamais sensible. J’ai la certitude que cette alternative ne pourra être victorieuse que si elle clairement de gauche et ancrée dans le quotidien des Dionysiens. »

      Si on traduit, cela me semble être plutôt un soutien non assumé à S Peu. Vous pensez que ça va « contribuer localement à rassembler nos voix contre le pouvoir en place de Stéphane Peu » ? Et à votre avis, cela le place comment dans la course municipale (déjà entamée) de 2020 ? Et les électeurs qui seront toujours unis contre le pouvoir en place depuis plus de 60 ans, ils vont en penser quoi de ce soutien ?
      Mais j’admets qu’après la campagne au ras des caniveaux (et à St Denis, ils sont particulièrement immondes) réalisée par Hanotin et ses plus fidèles supporters, ils pouvaient difficilement se rallier à V Avril. Ils ont cependant perdu le respect d’une partie de leur électorat. Enfin, d’ici 3 ans, le PS aura peut-être repris ses esprits et mis une nouvelle équipe motivée, cohérente et engagée en place ?

      20

      0
      • Marc D dit :

        Bonjour,

        je me permets une/des réponse(s) ou des compléments :
        – à priori M. Hanotin n’est pas vice-président au CD93 mais conseiller avec délégation
        – à la lecture du communiqué de M. Hanotin, il renvoie dos à dos les deux candidats du second tour l’une suite à l’article de médiapart et le second pour son bilan municipal. De plus, il invite les dionysiens à le retrouver en septembre pour la suite localement.

        Personnellement, lors de ce premier tour, j’ai hésité entre deux candidats de gauche (un connu et l’autre plus pour défendre une sensibilité) et malheureusement les deux ne sont pas au second tour. A aujourd’hui, je ne sais pas quoi faire pour le second tour, choisir LREM où je souscris de moins en moins à la ligne nationale ou bien voter pour un candidat qui ne nous représente pas et n’est là que pour perpétuer un système. Pour l’instant mon choix ce porte sur un vote blanc.

        En analysant plus finement le vote local sur Saint-Denis, dans les quartiers du centre, LREM et PS sont touches (une fois l’un une fois l’autre) et dans les quartiers périphériques PC/FI est en tête suivi par le PS puis LREM.
        En prenant en compte tout ceci, l’idéal (avec les scores de cette année) serait d’avoir une liste commune d’opposition pour contrer la mairie, est-ce possible? dans 3 ans peut-être…
        De ceci plusieurs questions peuvent surgir :
        – est-ce que LREM va se structurer et plus particulièrement localement ?
        – Dans 3 ans, « l’usure » du pouvoir ne va-t-il par éroder le score de LREM ?
        à suivre…

        4

        0
    • Olivier dit :

      Hanotin continue sa campagne de diffamation, mais cette fois ouvertement…, contre Véronique Avril. Pour couronner le tout, il appelle à demi-mot à voter pour Peu. Un minable qui n’assume même pas sa défaite !

      17

      0
      • Dionysien dit :

        Hanotin est comme le capitaine du Costa Concordia. Il pense pouvoir être à nouveau le capitaine d’un navire après avoir fait couler le premier.

        19

        0
        • Azzedine dit :

          Bonjour.
          @Dionysien.. Tout comme Stéphane PEU. Il parle de sécurité pour les habitants alors c’était un sujet tabou il y a encore qques mois. Personne à la mairie n’osait en parler….
          Faire 4 800 voix sur un territoire de 54 000 inscrits… Il n’y a pas de quoi être fier. On est très loin du plébiscite.

          13

          0
    • Azzedine dit :

      Bonjour.
      @Bartoboy.
      Si vous voulez que le pouvoir de S. PEU diminue et qu’il s’occupe enfin de l’urbanisme à Saint Denis, il faut appeler à voter V. AVRIL.
      Les municipales sont dans 3 ans…
      Je pense que V. AVRIL a de bonnes chances de passer.
      Si vous cumulez les voix anti municipalité, cela fait largement plus de 55%…

      Donc, il faut prendre ses responsabilités. M. HANOTIN, le PC a fait un score historiquement bas en nombre de voix… c’est le bon moment pour faire mettre au travail S. PEU au sein du conseil municipal.

      La réserve de voix de S. PEU est légère (1000 à 1500 voix), V AVRIL avec les voix FN LR et PS fait plus de 9 000 voix.

      Sa victoire est probable.

      13

      0
  7. Gabriella dit :

    Si les dionysiens ne choisissent pas le changement pour ce deuxième tour des élections, notre ville restera toujours sur la même ligne.
    Citoyen 93 ce n’est pas de l’acharnement de certains électeurs c’est une sorte de « secte » qui se nourrit que d’elle-même pour la plupart ce sont des dionysiens qui n’ont pas d’enfants scolarisés donc « c’est le problème des autres » , je pense qu’ils bénéficient « de clientélisme » puisqu’ils sont font partie d’associations….. et d’autres avantages, leur idéologie bien ancrée les convainc qu’ils défendent le pauvre et l’ orphelin et surtout ils pensent que Saint-Denis est le dernier bastion du parti communiste et ils veulent le garder………………..ad vitam aeternam en tous cas probablement jusqu’à la fin de leur vie et de la nôtre.

    10

    0
    • Bill dit :

      Cet article (Notre indignation vertueuse permanente tire la société vers le bas) sur Slate m’a parlé ce matin, j’ai trouvé qu’il correspondait très bien à notre problème : http://www.slate.fr/story/146817/grandiloquence-morale

      « Au-delà de son caractère irritant, la grandiloquence morale a quatre travers:

      1) Elle représente une course vers la pureté morale qui est collectivement préjudiciable.
      2) Elle défigure le débat politique en contribuant à la polarisation des positions antagonistes et en dévalorisant le compromis.
      3) Elle sert d’outil de distinction entre des élites vertueuses et le reste de la populace, rompant ainsi l’égalité entre citoyens.
      4) Enfin, elle imprègne le milieu académique, ce qui, en raison de l’importance du débat de bonne foi et de l’esprit critique pour l’activité scientifique, est inquiétant.
      […] Qu’on se comprenne bien, le «moralisme», c’est-à-dire la prise de positions morales tranchées et rigides, tend en général à nous irriter, à juste titre. Mais la grandiloquence morale identifie un phénomène quelque peu différent. Le moraliste pèche par idéalisme, il est donneur de leçons mais un peu déconnecté, isolé. Le grandiloquent moral, lui, initie ou poursuit une compétition distinctive. Ses postures morales sont guidées par leur valeur intrinsèque, mais aussi par une volonté d’en imposer à ses interlocuteurs. Alors que l’idéaliste peut manquer de sensibilité au contexte de ses prises de position, le grandiloquent n’en est que trop conscient: il en joue. Et cette quête de supériorité morale n’est pas si bénigne qu’il n’y paraît.
      […] Dès lors, la grandiloquence morale constitue un outil afin d’afficher son statut. C’est une puissante source de distinction, à la Bourdieu. Certains groupes utilisent alors leur «capital moral» pour se distancier du reste de la population. La grandiloquence morale peut ainsi recouper des divisions sociales préexistantes en fonction du niveau d’éducation, de l’appartenance géographique (urbain contre rural), etc. Elle aboutit aussi à créer de nouvelles hiérarchies, dont le principe actif est le supposé courage politique, la prétendue pureté morale et les bonnes intentions.
      […] Travers académique
      Et force est de constater que les universitaires, notamment en sciences humaines et sociales, manifestent une tendance marquée à la grandiloquence. Cela peut être dû au fait d’avoir suivi des études poussées, qui donnent la (fausse) conviction d’une supériorité acquise par l’effort, au travers de l’empilement des livres lus, articles écrits ou conférences prononcées. Cela peut aussi être dû à la conviction d’appartenir à une élite éclairée qui doit montrer la voie. Une dernière possibilité est la volonté de se constituer une réputation, une «marque de fabrique», basée sur la radicalité et le refus de la compromission. Cela permet d’affirmer sa valeur morale, son engagement politique et son désintéressement. Des carrières et des réputations se bâtissent sur cette surenchère. »

      2

      0
  8. Citoyen93 dit :

    Je n’habite plus Saint Denis depuis plus de 6 ans maintenant mais j’y retourne de temps en temps et force est de constater que la situation s’est encore détériorée.
    Si j’étais électeur dyonisien je serai très en colère devant une telle inertie des élus qui ont fait de ce territoire un espace invivable.
    Je ne sais pas si la candidate d’En marche est marchande de sommeil ou non mais je n’aurai qu’une intention, virer tous ces élus donneurs de leçon, bien pensants, arrogants et sûrs d’eux.
    Essayez autre chose, ça peut pas être pire.

    15

    0
  9. reveplus dit :

    pour ma part je fait mon choix personnelle je voterais contre Peu

    8

    0
  10. Raymonde dit :

    Oui essayer autre chose cela ne pourra pas être pire, je vous rejoins! Faire confiance aux possibles, j’ai le sentiment qu’aujourd’hui l’occasion est offerte aux dyonisiens et dyonisiennes d’inverser le cours des choses des choses dans leur ville.

    15

    0
    • Mourad dit :

      Oui c’est exactement cela ! pour le moment dans mon nano microcosme de Paris VIII, pour les Hanotinistes c’est 1/3  » le 18 juin je pars en week-end » et 2/3 « il faut essayer autre chose  » … à surveiller …

      8

      0
  11. habitant dit :

    Jamais j’aurai pensé voter un jour En Marche, mais je vais y aller pour le bien de cette ville et de ses habitants pour virer un maximum de racaille de cette mairie.

    14

    0
  12. Macronista dit :

    Present lors du premiere meeting de MH pour ouvrir sa campagne avec Mr Fourcade son suppléant, j’ai noté avec grande plaisir la reticence de Mr Foucade de s’y engager – expliquant que son coeur etais En Marche!

    3

    0
  13. farfadet dit :

    De sensibilité PS (non encarté), Electeur d’Hanotin en 2012 ainsi qu’aux élections municipales, non par conviction (le petit jeune aux dents longues qui prend le PS local … bof) mais par raison (virer Braouezec), en 2017, au premier tour, j’ai revoté Hanotin (toujours pas par conviction mais pour le remercier d’avoir virer Braouezec en 2012).
    Au second tour, la raison m’invite à voter sans hésitation AVRIL pour empêcher PEU d’arriver à l’Assemblée (il faut d’urgence du changement à Saint Denis et ce dernier n’a aucunement fait ses preuves)
    Par ailleurs, élire Avril me semble largement plus utile : son parcours, a priori, plutôt de sensibilité de gauche, me parait utile dans l’Assemblée Macroniste pour éviter une politique trop à droite et plus équilibrée.
    Un peu déçu de l’attitude d’Hanotin dans son communiqué de presse du jour qui a la mémoire courte sur les raisons de son élection en 2012.

    12

    0
  14. HABITANTE dit :

    Je voterai pour le changement et pour apporter une nouvelle énergie à cette ville ! je voterai EN MARCHE !

    5

    0
  15. Citoyen93 dit :

    Stéphane Peu est un compagnon historique de longue date de Braouzec et Paillard et a une lourde responsabilité dans le marasme de cette ville.
    Il n’y a rien à espérer de la part de cet homme qui ne fera que prolonger une gestion calamiteuse de ce territoire.

    10

    0
  16. Caroline dit :

    Stéphane Peu, est le Garant des marchands de sommeil, il les a créé en laissant les immeubles insalubres pour que la ville les rachète a prix bas . Il a bétonné la ville et fait du copinage avec les entreprises du CAC 40. et il ose se dire de gauche. Lui et ses amis ( Braouezec-Paillard) ont laissé notre ville de non droit, paupérisé pour garder son électorat. Je vote  » EN MARCHE »

    11

    0
  17. ddavid dit :

    Sur Mr Hanotin: « Comme on dit ordinairement : Va ! calomnie hardiment, il en reste toujours quelque chose (audacter calumniare, semper aliquid haeret) », Francis Bacon 1623.
    Ca pourrait etre la devise des anciens de l’ UNEF comme Mathieu Hanotin .
    Ce faisant Mr Hanotin démontre sa méconnaissance totale (ou son mépris tout aussi total) de sa base: Ici les marchands de sommeil on sait ce que c’est. J’en cotoie tous les jours dans ma rue et ils sont d’une autre envergure que Mme Avril avec son petit studio! (réseaux maffieux avec bons avocats et complicités haut placées, profits considérables).
    Sur Mr Peu je suis totalement d’accord avec Caroline. Il suffit de se promener le nez en l’air dans le centre ville pour avoir immédiatement envie de voter pour l’adjoint à l’urbanisme!

    13

    0
  18. Mourad dit :

    Question ouverte :
    Connaissez-vous dans votre entourage un électeur ayant voté au 1er tour Hanotin / Hamidi / Arnal / Servières / Caro … qui annonce voter au second tour pour Stéphane Peu ?
    Après 1 jour 1/2, je n’en n’ai pas décelé 1 seul !!! Je continue mes recherches …

    10

    0
    • Clément dit :

      Bah moi : j’ai voté pour les Verts. Je suis de gauche. Je ne vais pas élire une députée qui siègera dans une majorité libérale au service d’un gouvernement libéral. C’est plutôt simple, non ?

      1

      4
      • Jean-Marc dit :

        @ Clément : 50% de femmes à l’Assemblée , un écolo ministre de l’écologie (pas n’importe quel écolo et pas un ministère accessoire) et vous ne voyez pas que le changement est en marche et vous votez Peu ??? Ho ! réveillez vous, participez au mouvement !!!

        11

        0
      • habitant dit :

        @clement
        Un écolo qui soutient le roi du béton, S.Peu passe son temps à bétonner et à couper le peu d’arbre dans St-Denis..Un peu de cohérence svp

        5

        0
      • Angela dit :

        Idem que Clément. Je n’ai pas voté pour une majorité libérale, ça m’a semblé éviden t . On ne gère pas les territoires comme une entreprise.

        0

        1
  19. Annie dit :

    Dimanche soir, une invitée du journal de France2, disait, lors de la soirée des législatives, que :  » les candidats de la République en marche ne savent pas ce que c’est que la politique. »
    Mais pour faire de la politique, est-ce qu’il ne suffit pas de respecter la loi, de travailler à la faire changer si elle est inique, et éviter le clientélisme et le conservatisme qui ont hâté la chute des partis au pouvoir ? En un mot, se conduire en honnête homme ou femme, car la politique, c’est autre chose que de magouiller. C’est le message que viennent de faire passer les Français.
    A Saint-Denis, le 18 juin, je voterai pour Véronique Avril.

    10

    0
  20. Suger dit :

    Sur le site du JSD : « Véronique Avril sera-t-elle la surprise de juin ? »

    http://www.lejsd.com/content/%C2%AB-porter-la-politique-gouvernementale-ou-la-combattre-%C2%BB

    15

    0
  21. Bill dit :

    Dans le JSD, un nouvel article sur S. Peu l’homme de gauche, qui confirme le soutien officiel du PS.
    On va fêter les retrouvailles du PS local et PSG, c’est ça le vivre ensemble à la sauce dionysienne.
    Bonne chance au PS pour les municipales…

    2

    1
    • HABITANTE dit :

      ça c’est du Dominique SANCHEZ pur produit de la clique municipale, diviser pour mieux régner !! ….
      Stéphane Peu aurait le soutien de Stéphane Troussel ? il s’avance un peu tout de même le Sanchez, non ?
      On aimerait lire une déclaration dans ce sens du président du conseil départemental….!

      4

      0
  22. Grain de sel dit :

    Manifestement le député sortant- sorti n’a rien compris à la situation nouvelle depuis dimanche! Situation qui reflète le besoin de faire autrement de la politique c’est à dire en premier lieu de cesser d’avoir des propos insultants envers ses adversaires politiques.J’avais dans l’un de mes post précédent indiqué à l’attention de M.Hanotin Conseiller départemental délégué et non pas vice -président du Conseil départemental , comme il vient de signer l’une de ses lettres,qu’il fallait faire attention à l’effet boomerang et bien il en a été assommé. …Il pourrait regagner un peu de dignité auprès des électeurs qui l’ont abandonné en se montrant bon perdant et soucieux que la démocratie ne perde pas de terrain dimanche prochain lors du 2ème tour des Législatives en s’assurant que les bureaux de vote soient tenus de façon pluraliste afin d’éviter toute attitude bananière… Tentation qui fût assez souvent coutumière du PCF d’antan…Pour une fois que l’on pourrait avoir une femme députée !

    11

    0
  23. Jean-Pierre Renard, candidat suppléant LR-UDI dit :

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    En tant que seul élu municipal Les Républicains de toute la 2ème circonscription de la Seine Saint Denis et en tant que suppléant de la candidate LR/UDI aux élections législatives sur la 2ème circonscription de la Seine Saint Denis, j’appelle solennellement les 1171 habitants de: Pierrefitte; St Denis et de Villetaneuse qui ont voté pour nous au premier tour, à voter au second tour pour la candidate de La République En Marche: Madame Véronique Avril afin de faire barrage au candidat communiste, l’adjoint au maire de St Denis: Monsieur Stéphane Peu. Les pierrefittoises et les pierrefittois ont notamment beaucoup trop souffert lors des de 66 ans de gestion communiste… Nous subissons actuellement malheureusement encore et pour un sacré moment le résultat très négatif de cette très (trop) longue période. J’ai pu aussi constater durant les 10 mois de ces deux campagnes (présidentielle et législative) que St Denis n’était pas aux mieux non plus lorsqu’on grattait le verni… C’est un choix de raison et non de cœur. Ce qui prime d’abord pour moi, c’est l’intérêt général et non un quelconque intérêt partisan !
    Bien cordialement,
    Jean-Pierre Renard Conseiller municipal LR de Pierrefitte Candidat suppléant aux élections législatives sur la 2ème circonscription de la Seine Saint Denis.

    5

    0
  24. dominique sanchezl dit :

    @habitante Votre anonymat vous autorise à être désagréable. « Le pur produit de la clique municipale » vous invite à vérifier par vous même que Stéphane Troussel figure bien sur la circulaire de M.Peu quand vous la recevrez.

    0

    3
    • Nouchma dit :

      En tous cas on ne peut pas reprocher à JSD de ne pas respecter l’équilibre. Deux articles publiés sur nos deux candidats à quelques minutes d’intervalle, c’est bien. Celui sur V.Avril me renforce dans mon choix, et alors en cela il est respectueux de la candidate. Celui sur S.Peu me hérisse, je ne suis pas sûre que ce soit de votre faute car finalement ma colère vient de toutes ces magouilles entre ennemis : on se rassemble contre… après s’être farouchement opposés. Sans aucun respect de l’électeur. On est dans un autre monde, celui dont je ne veux plus, de petites alliances pour de petits pouvoirs. C’est tellement mesquin et tellement méprisant.

      12

      0
    • Olivier dit :

      Nouchma, vous avez raison. Ces petits arrangements PS-PC-FI-EELV entre ennemis de façade hier et amis par intérêt politiciens aujourd’hui sont à vomir. C’est toujours la vieille politique sur le dos des habitants et en trompant les électeurs, à croire qu’ils n’ont rien compris et qu’ils ne comprendront jamais rien ! Ils n’ont aucun projet sinon de conserver leurs postes et de se tenir la main pour leurs petites carrières. S’il n’y avait pas la candidate d’En Marche, je crois que, comme beaucoup à Saint-Denis, j’aurai choisi l’abstention, tellement tous ces politiciens m’écoeurent. Il faut qu’ils dégagent !

      20

      0
    • Suger dit :

      Troussel a-t-il déjà changé de position d’un jour à l’autre ? Ses belles déclarations sur « les pratiques anciennes que les électeurs ne veulent plus » ont-elles déjà été jetées à la poubelle ? Que doit lui rapporter un tel revirement, si c’est bien le cas, qui l’amènerait à soutenir Peu ?

      Interview de Stéphane Troussel président PS du conseil départemental dans « Le Parisien » du 12 juin :
      « Quelle consigne donnez-vous pour le 2e tour ?
      Je ne donne aucune consigne. Cela aussi relève des anciennes pratiques que les électeurs ne supportent plus. Personne n’est propriétaire des voix. Je me contente de donner mon choix et ce sera Marie-Georges Buffet (PC) [dans la 4e circonscription].  »

      http://www.leparisien.fr/elections/legislatives/legislatives-2017-la-gauche-demeure-majoritaire-dans-le-departement-12-06-2017-7044549.php

      12

      0
  25. Citoyen93 dit :

    Nous pouvons faire confiance à l’équipe municipale pour se surpasser en communication .
    Ils excellent dans le domaine : plaquettes, journaux, communiqués de presse, mobilisation « citoyenne », distributions de tracts. Ils vont se surpasser comme ils savent bien le faire pour faire la promo du candidat S Peu.
    Vous avez adoré la mandature Braouzec, vous avez été ébloui par le quinquennat Hanotin alors vous allez kiffer l’épisode S Peu. Accrochez vous car vous allez en prendre pour 5 ans.

    8

    0
  26. Citoyen93 dit :

    Ah bon Stéphane Peu est dans le camp du social et des quartiers populaires.
    Je n’ai qu’un mot à dire : Youpi !!
    Habitants des quartiers populaires réjouissez vous. Tout va s’arranger pour vous !

    6

    0
  27. Grain de sel dit :

    Que va faire notre Braouezec communautaire ou communautariste – je ne sais plus très bien – apporter un soutien franc et massif au candidat de la bétonnière ou confirmer son adhésion au président Macron ? Là est le vrai dilemme !!!

    6

    0
  28. Gabriella dit :

    Aurélie Albot conseillière municipale du P.S a apporté aujourd’hui un démenti ( voir le site du JSD sur Peu et le social) sur le logo PS accordé au candidat , il s’agirait du PS National (Solferino) et en aucun cas de celui de Saint-Denis, Pierrefitte et Villetaneuse et il n’ont pas été consultés à ce sujet

    5

    0
  29. Nat dit :

    A la lecture de tous les commentaires, j’ai l’impression qu’il s’agit d’élections municipales !! …
    Mme Avril et Mr Peu prétendent au poste de Député et non pas de Maire de st-Denis … Arrêtez de rêver à un quelconque changement dans notre ville grâce à cette élection … Attendons, hélas c’est encore loin, les prochaines municipales.
    Electrice de gauche plus que désabusée, j’ai tout de même voter M. Hanotin au 1er tour, plus pour le PS que pour l’homme.
    Une chose est sûre, pour moi dimanche ce sera abstention ou blanc !
    Ras le bol de voter en trainant les pieds pour le moins pire de tous.
    – Mr Peu, apparatchik de la mairie en place n’aura évidemment pas mon vote , qui risquerait d’être un boulevard pour lui jusqu’au prochaines municipales
    – Mme Avril non plus : son « affaire d’appartement » me laisse perplexe : soit elle est malhonnête, soit totalement naïve : dans les 2 cas, je ne lui accorde AUCUNE confiance au poste de députée.

    4

    5
    • Macronista dit :

      Quelle gachis! ne perdez pas votre vote. Aller rencontrer Mme Avril demain soir au meeting et poser vos questions sur ‘l’affaire’ qui n’est rien d’autre que un malheureux piege, hélas trop commun dans notre ville qui a etais detourné en campagne de caniveau par les adversaires politiques qui dans notre ville ne sont pas capable de mener une vraie campagne et qui ne sont pas capables non plus d’organiser des electins dans laquelle la population a confiance. Faites un sondage, demander aux habitants combien ils sont a croire que il n’existe aucune tricherie dans nos bureaux de votes. Bon election a vous – ne gaspiller pas votre voix.

      7

      0
  30. Mourad dit :

    La réunion de Véronique AVRIL demain à 19 heures à l’école Jean VILAR est-elle confirmée ?

    2

    0
  31. Olivier dit :

    Vous savez qui sait mieux que les dionysiens quel député ils doivent élire ?… La maire PS de Paris Anne Hidalgo !!! On peut lire ce soir sur le site du « Parisien » qu’elle apporte son soutien à Stéphane Peu, candidat PC-FI à Saint-Denis.
    C’est vraiment la grande peur de ces gens en place. Ils font tout pour contrer le mouvement « En Marche » qui les met en danger. La quasi-totalité des députés PS de Paris et de la région parisienne vont être balayés le 18 juin, si cela n’a pas déjà été fait ce 11 juin comme à Saint-Denis. Alors certains nantis du PS préfèrent encore le PC ou les « Insoumis » que les candidats qui veulent se situer dans la majorité présidentielle, avec Macron.
    Ils savent que leurs sièges sont menacés, et qu’en 2020 « En Marche » pourra gagner les élections municipales à Paris ou à Saint-Denis. Alors entre « amis » en place, on se soutient !…
    Ras-le-bol de ces arrangements politiciens ! Il faut qu’ils dégagent !

    13

    0
    • Citoyen93 dit :

      Si Anne Hidalgo soutient Stéphane Peu tout va bien. On est rassuré.
      Du côté de Paris, elle peut se faire du souci et je ne suis pas sûr que les parisiens la reconduisent pour un 2ème mandat vu le mécontentement général qu’elle suscite, mais c’est une autre histoire.

      2

      0
  32. Macronista dit :

    Et voila! pas surpris du tout – Anne Hidalgo n’auras que ses yeux pour pleurer quand St Denis a les JO et que Peu ne laisse aucune opportunité a Paris de proceder avec ses beaux projets! Je vous demande de ne pas oublier le projet d’ Embarcadere, terraces, cafés et guingettes sur les quais devant Le Roy Merlin qui aurais du etre inauguré pour le CdM du Rugby et qui avais etais bloqué par Stephane Peu car l’embarcadere avais pour objet d’amener des VIP de Paris au stade. Chaque projet qui a pour but d’amener du beau monde sur nos territoires (meme a court terme) est bloqué par nos ‘Visionaires’ Communistes. Ne soyez pas dupe, notre vie ne seras pas egayer par l’arrivée de peu.

    9

    0
  33. Citoyen93 dit :

    Evidemment tout ceci n’est que de la petite popote électorale cuisinée sur le dos des électeurs.
    On est entre soi et on se renvoi les ascenseurs dans certaines circonstances.
    La situation est catastrophique pour la gauche qui a fait ce qu’il fallait pour en arriver là.
    Effectivement balayons tout ça et essayons autre chose, cela ne peut pas être pire.

    13

    0
  34. Louise dit :

    Petit témoignage : présente dans un bureau de vote au 1er tour, j’ai eu droit à la visite de Mathieu Hanotin le député sortant accompagné de militants dont une « militante » qui prenait des photos. Mais j’ai retrouvé ces photos sur le site du Parisien pour illuster deux articles qui le jour du vote (!) mettait en avant Mathieu Hanotin…
    Renseignements pris, celle qui apparaissait comme une « militante » d’Hanotin est journaliste au « Parisien » et chargée de suivre la campagne électorale à Saint-Denis ! Cette complicité affichée est quand même gênante quand on pense qu’un journal régional doit faire preuve d’un minimum d’objectivité. Hanotin battu, le « Parisien » ou, en tout cas, sa journaliste semble avoir trouvé un nouveau champion à promouvoir avec Stéphane Peu !… Bonjour l’information !…

    9

    0
  35. Jean-Marc dit :

    Dans un reportage sur Saint-Denis publié en 2003 par le « Nouvel Observateur (n° du 13-19 novembre) et titrée « Contre le capitalisme, tout contre… Saint-Denis », on pouvait lire ces propos de Stéphane Peu qui éclaire la politique du logement menée ces 15 dernières années à Saint-Denis : « Encore 5000 foyers bobos à Saint-Denis et nous perdons la ville »

    Stéphane Peu a, bien sûr, démenti avoir prononcé cette phrase, mais les faits sont là et on sait bien que la stratégie qu’il a appliquée a été d’éviter le plus possible la mixité sociale pour des raisons purement électorales.
    Aujourd’hui, il voudrait devenir député pour continuer à maintenir le pouvoir du Parti communiste et de l’extrême-gauche sur la ville, continuer à se partager les places, y compris avec ses tout nouveaux « amis » du PS local…

    19

    0
    • Citoyen93 dit :

      Totalement d’accord avec ce commentaire.
      Braouzec, Paillard ou le successeur ne font qu’entretenir la ghettoïsation d’un territoire qui est la garantie de se maintenir au pouvoir.
      Plus de la moitié des électeurs ne se déplacent même plus dans les isoloirs et d’autres préfèrent déménager.
      Depuis prés de 30 ans, les élus de ce territoire mettent en application une recette d’une efficacité redoutable.
      Les ingrédients :
      Clientélisme, encourager l’abstention et dissuader la classe moyenne de s’installer ou de rester sur cette zone géographique.

      13

      0
    • Azzedine dit :

      Bonjour,

      5 000 foyers « bobo » c’est aussi 5 000 foyers qui peuvent participer à la vie locale, avec une meilleur compréhension des enjeux.
      Pendant trop longtemps, nos élus, ici à Saint Denis en particulier, se sont satisfait de cette situation. Une faible participation leur permettait d’être reconduit au prix d’arrangement à l’entre deux tours. Maintenant, il n’y aura surement plus de compromission. La ville est vraiment clivée entre les pro municipalité, les anti et enfin ceux qui s’en foutent mais qui veulent partir.
      Pendant trop longtemps aussi, les communistes de cette ville ont « pensé » à la place des populations les plus faibles pas forcément politisés. Ceux qui sont dans les jobs les plus précaires ne veut pas rester précaire et continuer de percevoir un bas salaire. Il faut sortir de sa condition.
      Et nos élus ont décidé à leur place que la ville devrait rester « populaire »… en un mot pauvre. Pour pouvoir se maintenir. En 20 ans, Saint-Denis a régressée tandis que d’autres villes progressaient sur l’environnement de vie.

      Pendant trop longtemps, aussi le clientélisme, a perduré avec des appartements donné à la tête du client, des postes données à des médiocres incapables. Se sentant tout puissant par rapport à des non pistonnés.
      La caricature du bobo parisien en dehors des réalités ne sont véhiculés par des clichés et d’élus les cautionnant (CF. B. JULLIARD à la mairie de paris et son camp de naturiste).
      Le bobo s’intéresse à la vie locale et ça emmerde des élus comme S. PEU faisant encore des meeting pour convaincre des gens convaincu.

      Je ne suis pas fan de MACRON et sa manière d’arriver au pouvoir sans avoir jamais été élu à quoi ce soit. Je lui laisse sa chance. Je sais que S. PEU ne fera rien de particulier car il n’existe pas, il n’a aucun réseau à gauche et encore moins à droite.
      Quand pendant des années, il a tapé sur l’état, la droite, le PS, la région sans rien proposé derrière à part nous bétonner la ville, je ne lui donnerais pas mon vote.

      Ps: Pour illustrer mon propos, le Contrat de Développement de Territoire a été présenté à 300 personnes à Plaine Commune. Sans débats. 300 sur 400 000 habitants. Je m’intéresse à la vie locale et je l’ai su une fois signé…

      14

      0
  36. Rémi Jeannin dit :

    Je suis très surpris des commentaires sur ce blog. Les mêmes qui reprochent (à raison) à Mathieu Hanotin d’avoir esquivé la campagne nationale pour se concentrer sur les enjeux locaux à Saint-Denis (une partie, mais pas toute sa circonscription, d’ailleurs, ce qui a causé sa perte) jugent son appel à voter pour le candidat PC-FI à la seule lumière des enjeux locaux.
    Tout cela procède d’un beau déni : celui des clivages politiques nationaux entre ceux qui pensent qu’une vague de réformes libérales peut libérer les énergies, la croissance, et remédier aux problèmes sociaux (emploi, éducation, notamment), et ceux qui pensent que ces réformes au mieux n’amélioreront rien, au pire créeront des inégalités dont les premières victimes sont les habitants de notre circonscription. De ce point de vue, le soutien de Mathieu Hanotin, député PS hamoniste et frondeur, est parfaitement cohérent et digne, compte tenu des inimitiés et des enjeux locaux.
    C’est aussi en creux l’aveu d’une erreur de stratégie fondamentale du député sortant qui a voulu jouer les municipales avec 3 ans d’avance ou de retard. Ne faites pas la même erreur, et concentrez-vous sur les enjeux nationaux, car l’élection législative a d’abord une portée nationale.

    2

    7
    • Mourad dit :

      @rémi jeannin-
      Mais les enjeux nationaux c’est plié depuis dimanche dernier … que Macron ait 400 députés ou 450 … il aura les mains libres pour appliquer son programme qui pour son côté social (ou anti-social) est angoissant, je vous l’accorde.
      Dans ce contexte où tout est déjà plié nationalement, je comprends que certains électeurs dionysiens transforment le scrutin en un référendum « Pour ou Contre la gestion municipale » …

      4

      1
    • Jean-Marc dit :

      C’est bien en effet une élection nationale, malgré tout ce qu’a voulu faire croire Hanotin (qui n’avait rien d’autre à proposer…). Mais les années de gestion de la ville par Stéphane Peu donnent une idée de son orientation politique et des résultats qu’elle entraîne dans les faits : c’est l’état de la ville aujourd’hui.
      Vouloir renforcer la ségrégation sociale, vouloir faire du territoire un ghetto pour maintenir une base militante contre la social-démocratie ou contre le social-libéralisme : c’est cela leur projet politique, s’ils en ont un. Rien d’autre ! Où est la volonté de sortir un territoire comme le notre de la pauvreté, de l’assistance permanente, de l’insécurité ? Elle n’existe pas, parce que la misère est un fonds de commerce pour eux.
      Et c’est d’ailleurs leur faire un grand honneur de croire qu’ils ont peut-être encore un « projet politique ». Pour certains, il s’agit seulement de garder leurs postes et les avantages qui vont avec. Le personnel politique local est usé, à bout de souffle, et ne pense qu’à sauver les meubles à son avantage.

      11

      0
    • Azzedine dit :

      Bonjour
      Anne Hidalgo soutiens aussi S PEU… Alors il y a les bon socialistes… ceux qui soutiennent S PEU et les mauvais socialistes… ceux qui critique la gabegie municipale. Même s’ils viennent de se coucher devant S. PEU. C’est décevant.
      Ça sent quand même pas la sérénité !!! Hidalgo a peur pour 2020… comme nos élus aussi.

      M. HANOTIN a été victime de son parti et des « ténors » qui ont été plus prompt à soutenir MACRON que le parti. C’est aussi l’échec de Mélenchon et son ego d’avoir une candidature commune avec le PS. Sans se retirer face à HAMON, ils auraient pu être au second tour. Au final, personne n’y sera.

      Séparer le local d’une élection nationale, c’est aussi faire oublier le bilan désastreux de S. PEU à Saint Denis. Mais avec 66% d’abstention, on ne peut pas dire qu’il y a une adhésion forte au projet municipale.
      S PEU anticipe lui la municipale à venir et la chute du PCF à Saint-Denis en 2020. Il cherche une place pour les 5 prochaines années.

      6

      0
      • cording dit :

        Penser que Mélenchon allait se désister en faveur de Benoît Hamon avant le 1er tour est une vue de l’esprit, une méconnaissance des logiques en présence. Les socialistes ont toujours eu la prétention de représenter à eux seuls, ou de traiter par le mépris toute autre formation politique se réclamant de la gauche non communiste. Eu égard au bilan de la présidence de Hollande tous les socialistes, frondeurs ou pas, ont payé à juste titre le prix de leur arrogance. La réaction de Mathieu Hanotin suite à son élimination lors du premier tour de l’élection législative est un bon exemple de langue de bois socialiste.

        1

        0
  37. Claire dit :

    Des procurations circulent dans les quartiers en faveur de S Peu.
    Une histoire qui se répète lors des municipales de 2014. Une présidente d’association était allée rencontrer des roms pour des procurations.
    Affaire à suivre de très près

    6

    0
  38. Bea dit :

    Les procurations doivent être faites via Le commissariat non ? Comment peut on faire circuler des procurations ? je ne comprends pas ! Merci de m’éclairer😉

    1

    0
  39. Nouchma dit :

    Effectivement à surveiller de près !
    Pour tous ceux qui ne comprennent pas que ce 2ème tour a aussi des incidences sur notre vie locale, je leur dirai que les législatives vont désigner le représentant d’une circonscription (donc local) au sein d’un département , donc au sein d’une région, donc au sein de l’Etat. Les législatives ne sont pas seulement une élection nationale….n’oublions pas que la Ville doit négocier avec tous les niveaux : le député, la région et l’Etat. Et perso, je ne fais aucune confiance à S. Peu pour ses capacités à faire remonter la parole des citoyens de sa circonscription, il n’a pas su le faire autrement qu’en se défaussant sur l’Etat tout au long de ses multiples mandats, il va continuer à le faire que ce soit en tant qu’élu municipal ou en tant que député.
    Alors oui, cette élection est aussi locale, nous sommes, nous dionysiens, particulièrement concernés puisqu’il se trouve que c’est un élu municipal qui se présente et que nous avons le privilège de connaître pour l’avoir vu à l’oeuvre !

    12

    1
  40. Suger dit :

    Le dernier tract distribué par les partisans de Stéphane Peu est un 4 pages où on retrouve une série de « soutiens », notamment de dirigeants politiques et d’élus du PC, d’EELV, des PS « hamoniste » ou « aubryste »… Une véritable coalition des anciens partis dits « de gauche » contre le changement et qui semble s’affoler devant les résultats possibles du second tour des législatives.

    Il faut dire que les derniers sondages ne sont pas rassurants pour les gens en place depuis tant d’années. Si on ne s’intéresse qu’aux duels « Gauches » – « En Marche », voici par exemple un extrait du dernier sondage national publié par « Les Echos »(sondage en date du 15 juin « Les Echos » en collaboration avec les instituts de sondage Elabe, OpinionWay et Odoxa) :
    « Gauches » : 41 % / LREM : 59 %.

    https://www.lesechos.fr/elections/dossiers/0211547815458/0211547815458-presidentielle-2017-les-derniers-sondages-2046960.php

    7

    0
    • Bill dit :

      Ah ce tract… j’en ai vu un autre qui diffame tranquillement la candidate En Marche et diffusé par Jean Brafman / Les Insoumis. Au passage, le PCF a disparu de l’affiche, par la volonté des Insoumis ou par opposition du PC à cette affiche (on aimerait apprendre que le PC local a encore un peu de moralité mais j’ai peur que ce soit purement les Insoumis qui écrase encore le PC) ?
      Brafman / les Insoumis se pensent malins d’utiliser le conditionnel en s’appuyant sur Mediapart alors qu’ils savent parfaitement que c’est faux, en particulier le passage disant que le taudis (studio rénové à neuf, on n’a pas tous la même notion du taudis) a été loué pendant 5 ans, ce qui est parfaitement faux et ce que savent parfaitement les auteurs du torchon, ils bénéficient des meilleures sources avec leur candidat à la tête du logement dionysien. D’ailleurs, on pourrait se poser la question de qui est le plus grand marchand de sommeil de la ville entre les 2 candidats ? Le responsable de l’urbanisme et du logement social à St Denis depuis 20 ans (ou plus ?) ou la propriétaire d’un studio, loué quelques mois, squatté encore plus longtemps et maintenant promis à la destruction ?

      9

      0
  41. Grain de sel dit :

    Pour le bien de tous et donc pour que vive enfin la démocratie dans cette ville , il est impératif que la lumière soit faite sur cette « affaire ». Qui est à l’origine de cette révélation? Qui l’a porté aux médias ? Qui l’exploite de façon éhontée et partiale? Qui a accès de par ses fonctions à des données administratives? Il est nécessaire d’avoir enfin une vision claire et objective des faits(même si ceux ci ont déjà été explicités par ailleurs) par des autorités neutres. Cela permettra aux électeurs, pour les prochains scrutins de voir et comprendre à quel personnel politique ils ont à faire et de déterminer ainsi librement leur choix.On pourrait ainsi sortir du débat électeur/ obligé alimentaire….et rentrer dans le cours normal des choses c’est à dire tout simplement vivre en démocratie.

    7

    0
  42. Olivier dit :

    Les « soutiens » mis tellement en avant par Stéphane Peu ??? Cela devient n’importe quoi !
    La maire de Paris, Anne Hidalgo ?… Mais on apprend qu’elle soutient aussi Myriam EL Khomry, la ministre qui a porté la Loi Travail que détestent les communistes et les Insoumis de Mélenchon (« L’Obs » du 15-06-17, p.188) ! Stéphane Peu dans le même sac des candidats soutenus par Hidalgo que Myriam EL Khomry, il faut le faire… Tout cela devient une farce.
    Et certains soutiens locaux dont on apprend qu’ils soutiennent publiquement Stéphane Peu, parce qu’ils ne peuvent pas faire autrement (?…), mais qui expliquent en privé qu’ils vont voter blanc ou pour la candidate d’En Marche ! C’est plus une farce, mais une mauvaise série américaine sur les politiciens.

    12

    0
  43. Rémi Jeannin dit :

    Rien n’est plié tant que personne n’a voté pour le second tour. À ma connaissance, un seul candidat LREM est aujourd’hui élu ! Mais oui, les intentions de vote actuelles laissent prévoir une assemblée monocolore, avec en plus une masse de députés inexpérimentés. Voir le dernier sondage OpinionWay : http://opinionlab.opinioway.com/dokumenty/LegiTrack-OpinionWayOrpi-Cinquiemevague-15juin2017.pdf et image jointe. Dans ce contexte, je vote pour qu’une opposition défendant des valeurs d’égalité et de solidarité existe à l’assemblée, face à cette probablement écrasante majorité en marche d’abord sur un credo libéral, mais pas forcément un libéralisme qui intégrerait la nécessité de réduire les inégalités (exception faite des annonces sur la réduction de taille des classes en CP et CE1).

    0

    6
    • Bill dit :

      Vous avez peur d’une assemblée monocolore à venir (peut-être avec raison) mais personnellement, je refuse une représentation de notre collectivité monocolore déjà en place depuis trop longtemps pour les résultats qu’on constate tous les jours, il faut que ça change !
      Je vais donc voter en fonction de ce que je vis et non en fonction de ce qui pourrait arriver.
      Et pour finir sur le chapitre « égalité » : vous oubliez la formation pour tous et pas seulement les salariés bien en poste, la sécurité sociale pour tous et pas que pour les salariés, le droit au chômage et le même régime de retraite pour tous même si on est agriculteur, artisan, commerçant, indépendant, le même congé maternité pour toutes, la parité, les devoirs à l’école… Par contre, c’est vrai qu’on ne va pas s’aligner sur le régime des cheminots pour éviter de ruiner notre pays et donc que certains risquent de perdre des avantages comme les députés et autres corporations. Véronique Avril s’est engagé à voter pour la baisse du nombre de députés et la révision de leurs nombreux avantages inégalitaires, elle a l’immense avantage de ne pas être une politique professionnelle et de ne pas avoir de copains à protéger d’une République moins monarchique. Et Stéphane Peu, va-t’il s’engager à voter les lois proposées par le gouvernement pour mettre fin aux corporatismes ?

      13

      1
      • cording dit :

        Parler « d’une République moins monarchique » c’est un raisonnement à la Jean-Luc Mélenchon. Dans les 2 cas c’est une erreur puisqu’il faut une majorité parlementaire pour gouverner le pays.

        0

        0
  44. Gabriella dit :

    Un conseiller Municipal que nous connaissons bien un double M n’est-il pas chroniqueur à Médiapart ? en tous cas il l’a été car je me souviens d’une vidéo où il était opposé à Mathieu Hanotin je crois lors des municipales.

    0

    0
    • Bill dit :

      Sur Mediapart, je ne crois pas. Par contre, la chaine publique internationale que nous finançons tous par la redevance, France24, invite régulièrement un double M élu municipal pour représenter la banlieue française aux yeux de l’étranger. Une honte totale et qui jette bien le cliché sur nous. Ce n’est pas normal qu’un élu qui crache régulièrement sur son pays islamophobe et son peuple raciste, qui milite pour le communautarisme, puisse représenter la France. Heureusement que cette chaine reste confidentielle, ceci explique peut-être cela.

      8

      0
    • Suger dit :

      Non. Il a tenu deux blogs sur le site de Médiapart, mais il a arrêté en novembre 2012. Il est présent sur BeurFM et sur le BondyBlog, plus en adéquation avec son soutien aux islamistes de l’UOIF et du CCIF et aux racialistes anti-républicains du PIR, qu’il a si souvent invités à tenir des meetings à la Bourse du Travail de Saint-Denis. On remarquera qu’il s’est fait plus discret depuis 6 mois (une trêve électorale, peut-être …).

      7

      0
  45. Rémi Jeannin dit :

    Surpris par cette réponse. Non, le député n’est pas un élu local, mais national (à l’assemblée). Il n’a aucun rôle en lien avec la municipalité, le département ou la région. Et la municipalité ne « négocie » rien avec lui. Qu’y aurait-il à négocier d’ailleurs ? La seule chose qu’il fait en lien avec sa circo c’est de faire remonter au niveau national les enjeux portés par les citoyens de sa circonscription. Il peut aussi soutenir des initiatives locales avec la réserve parlementaire mais c’est limité et peut-être en voie de disparition (projet de loi Bayrou).
    Donc cette élection est d’abord nationale. Cette erreur d’appréciation et de stratégie qui a coûté à Hanotin sa place au second tour, vous êtes en train de l’appliquer pour appeler à voter pour la candidate LREM. Je serais surpris que ce qui n’a pas marché au premier tour avec le candidat PS marche au second tour avec la candidate LREM !

    2

    4
    • Bill dit :

      C’est exactement ce qui me fait dire que je ne veux pas d’une représentation du territoire monocolore : « La seule chose qu’il fait en lien avec sa circo c’est de faire remonter au niveau national les enjeux portés par les citoyens de sa circonscription. » Je suis fatiguée du filtre extrême gauche sur les demandes dionysiennes qui méprise certaines demandes car de droite selon eux (le fameux « sentiment d’insécurité » par exemple…).
      Et lorsqu’on a besoin de faire avancer un dossier qui concerne le territoire, vaut-il mieux un opposant systématique ou un député qui pourra discuter avec les autorités concernées pour faire valoir les intérêts dionysiens ?
      Lorsque les 10 000 agents de police de proximité (ou sous leur nouveau nom) vont être recrutés, qui aura le plus de chances d’en obtenir pour notre ville ? Un élu d’une ville qui a toujours tapé sur l’Etat et la police tout en refusant la mise en place de moyens de surveillance voir même un minimum de coopération ou une députée de la majorité, représentante d’une ville devenue symbole de la criminalité en France ?
      Une élue LREM aura beaucoup plus de chance d’obtenir que St Denis devienne la vitrine nationale des efforts prévus contre les incivilités quotidiennes qui pourrissent la vie des Dionysiens, pourquoi irait-on choisir de faire ce cadeau à un opposant notoire ? Pour aider les Insoumis à garder la main sur leur territoire chasse-gardée ?

      14

      2
  46. Gabriella dit :

    Stéphane Peu ne votera pas les lois proposées par le gouvernement, parce qu’il y a chez lui une incapacité de consensus, d’accepter ce que ce gouvernement peut proposer de bon, les communistes de Saint-Denis n’ont jamais réussi à ce mettre d’accord avec les propositions des socialistes sur les questions de logement et d’urbanisme et récemment cela a été démontré par une thèse très intéressante qui a été mise en ligne sur ce blog ( par Philippe Caro, je crois). On parle de l’augmentation de la CSG mais moins de la taxe d’habitation qui devrait être supprimée pour 80% de ceux qui la paient.
    Il faut que l’on explique pourquoi Stéphane Peu, vu ses responsabilités dans la ville n’a jamais œuvré pour que le trafic de drogue ne prenne pas une telle extension. A Paul Eluard , il semblerait que ç’ait été une vaste entreprise de propagande, parce que le trafic y ait toujours présent.

    3

    0
  47. Citoyen93 dit :

    Le fléau sur Saint-Denis c’est l’abstention.
    Les électeurs ne se déplacent même plus. Par ce comportement on laisse des élus décider à leur place.
    On peut être d’accord ou pas d’accord avec une équipe en place et on rentre dans un débat d’idées, c’est ce qui fait la richesse d’une démocratie.
    Mais dès l’instant ou plus de 60% d’électeurs ne se déplacent plus pour voter et c’est le cas à Saint Denis, alors on se retrouve avec un territoire ou tout est permis et la démocratie n’est plus qu’une façade.
    On vous emballe le tout à coup de Liberté, Dignitié et Solidarité sans oublier le Sociaaaaaaaaaal car les cocos en ont plein la bouche.
    Cela ne veut plus rien dire, mais sur le plan marketing c’est toujours Bankable.
    Effectivement l’assemblée nationale sera majoritairement représentée les représentants REM mais élire Stéphane Peu au parlement, c’est sur le plan local, un suicide.
    Ne vous trompez pas, le Front de gauche et les Communistes utiliseront cette élection comme un effet levier pour les prochaines échéances électorales.
    C’est à vous de voir, mais réfléchissez bien car cela sera lourd de conséquence.

    12

    1
    • Nouchma dit :

      Voilà Rémy Jeannin vous avez des réponses comme quoi ces élections sont « aussi locales » comme je l’ai dit (je n’ai surtout pas dit que le député était un élu local !). Et bien sûr qu’elles sont avant tout nationales. La loi mettant fin à la possibilité de cumuler le mandat de député et celui de maire a concerné un certain nombre de députés-maires non ? Avec pour beaucoup le regret de ne plus avoir de contact avec « le terrain’…Je ne pense pas commettre « une erreur d’appréciation ou de stratégie » en m’opposant à la main-mise d’un adjoint au maire de notre ville sur notre circonscription, sur notre ville, sur nous citoyens , tout ceci en vue des municipales pour garder le fief, vieux de 60 ans et de moins en moins bien administré mais verrouillé selon les bonnes pratiques du PC
      Je comprends tout à fait qu’une majorité écrasante à l’assemblée nationale vous fasse peur, c’est un pari, je ne suis pas sûre que les députés REM vont se comporter comme des moutons sur tous les sujets, des tendances vont forcément se dessiner au sein de cette majorité. Mais ça se fera dans le temps et sur de nouvelles bases. Car en attendant, il faut donner sa chance à un programme certes libéral, mais aussi social, égalitaire comme Bill vous l’a rappelé.. Ce n’est que quand la situation économique se sera améliorée que le débat entre droite et gauche commencera à se clarifier et à exister sans dégoûter tout le monde..

      4

      0
  48. Grain de sel dit :

    Je viens de trouver dans ma boîte à lettres le dernier tract de Stéphane Peu. Sur ces 4 pages , on prend connaissance des louanges dispensées à son égard par ceux et celles qui vont à la soupe, des ralliés de la 25 ème heure et ceux qui pratiquent le tourisme politique sans avoir peur d’être traités de renégats, il y en a …enfin pas tous car certains sont depuis toujours des soutiens affirmés et reconnus de Stéphane Peu et du PCF.Mais que dire de l’encadré de la 4ème page? Comment une élue de la République, 1ere adjointe au maire peut-elle s’exprimer dans une langue étrangère pour appeler au vote? Faut-il rappeler à cette dame et à ses cosignataires l’article 2 de notre Constitution qui stipule que: « LA LANGUE DE LA RÉPUBLIQUE EST LE FRANÇAIS »?
    C’est scandaleux ! Voilà aussi un effet des dérives communautaristes de notre ville!!! Quant à Braouezec où est donc le soutien qu’il avait affiché au candidat Macron ? Il n’a pas obtenu ce qu’il voulait? J’épargne les dirigeants nationaux , ils sont dans leur rôle.Mais il est « amusant » de constater qu’après avoir dit pis que pendre du candidat Peu , les socialistes -pas tous- appellent à voter contre la dictature qui se profile…C’est pitoyable ! En 2012 on ne parlait pas de dictature et pourtant Hollande avait la majorité à l’Assemblée nationale, au Sénat , dans les régions, dans les départements et qu’en a-t-il fait ?Qu’en a fait le PS ? Ils n’ont rien compris ! C’est du grand guignol et on en veut plus ! Il est temps que tout change et qu’arrive enfin une bouffée d’air frais dans cette puanteur.

    14

    2
  49. alain dit :

    Comme le breton, l’alsacien, etc…le créole n’est pas une langue étrangère mais fait partie des langues régionales : c’est aussi une part de notre patrimoine et de la richesse culturelle de notre pays ! alors laissons tranquille la 1ere adjointe qui se démène pour les habitants de cette ville bien avant d’être élue…

    2

    1
  50. MR dit :

    La sincérité du scrutin est assurée par les membres du bureau, présidence, assesseurs de divers partis, secrétaire.

    L’administration en assure aussi le bon déroulement. Les procurations sont vérifiées par l’administration et la présidence du bureau.

    Les scrutateurs (volontaires) assurent aussi le bon déroulement du scrutin en assurant le dépouillement.

    La campagne électorale est close depuis vendredi minuit.

    0

    0
    • Bill dit :

      C’est tout à fait exact.
      Avis à tous : Nous ne publierons donc plus de commentaires avant la fermeture du scrutin demain soir.

      1

      0
      • Mourad dit :

        C’est sûr, on ne peut pas faire des commentaires subliminaux du style :

         » Saint-Denis a de nouveau perdu sa tête » ou

         » PEU importe si le mois d’AVRIL est derrière nous »

        Bon … je vais aller alors sur #radiolondres plus permissif.

        Bon Week-End à tous

        3

        0
  51. Houari dit :

    Bon on a élu un député qui ne servira à rien à part dire résistance et grève. On n’aura aucun relais à l’assemblée.
    Saint Denis a encore perdu 5 ans

    Et le jeu dangereux joué par les socialistes en appelant à voter Stéphane peu ( le report de voix a été exceptionnel) est un mauvais calcul. Les communistes sortent renforcés de ces élections..

    11

    0
  52. Suger dit :

    Il y a ce soir deux constatations qui se dégagent des résultats de ce second tour des législatives :
    – un taux d’abstention extrêmement élevé de 70,5 % qui, après le 67 % du premier tour, montre le désintérêt profond des dionysiens pour la vie politique et l’absence de confiance dans leurs élus. Ainsi Stéphane Peu n’a obtenu les voix que de 15,7 % des inscrits. Et alors que Jean-Luc Mélenchon se répand sur les chaînes télévisées ce soir pour mettre en cause la légitimité de la majorité présidentielle à cause du taux d’abstention, on peut se demander ce qu’il dirait de la légitimité de Stéphane Peu à représenter les dionysiens à l’Assemblée !…

    – la deuxième constatation est que « En Marche » est devenu en quelques semaines la première force d’opposition à Saint-Denis face à une coalition PCF-FI-EELV-extrême-gauche-PS hamoniste qui appelait tous à voter pour Stéphane Peu. Les 42,1 % obtenus par la candidate d’En Marche, Véronique Avril, sont un résultat plus qu’honorable pour une force politique nouvelle encore très peu structurée sur la ville et disposant de moyens limités contrairement à ses adversaires.

    16

    0
    • Bill dit :

      Surtout que la campagne de Peu a été très longue et supposée aller chercher les électeurs partout pour faire vivre la démocratie. Quel succès…

      6

      0
      • Rémi Jeannin dit :

        Il n’y a pas de coalition PCF-FI-EELV-Extrême gauche-PS hamoniste à Saint-Denis, juste une consigne de vote pour un second tour de législatives, pour des raisons de politique nationale. Je ne sais pas ce que le PS va devenir au niveau national, mais la section PS de Saint-Denis est toujours la principale force d’opposition à la municipalité, au conseil municipal et auprès des citoyens. Nous verrons si la cellule En Marche de Saint-Denis arrive à passer la deuxième vitesse pour s’ancrer dans les scrutins locaux à venir, mais la démonstration de leur ancrage reste à faire.
        Personnellement, j’aspire à ce que les opposants à la Mairie actuelle qui se sont opposés lors de ce scrutin national (encore une fois, pour des raisons de politique nationale parfaitement légitimes) arrivent à se parler et ne partent pas en ordre dispersé aux prochaines municipales. Quel beau cadeau pour la majorité municipale qu’une opposition municipale divisée entre PS et LREM !
        D’où mon petit leitmotiv ici (je ne cherche pas à troller) : ne pas se tromper d’élection, au risque de perdre. Pour les prochaines municipales, que chacun oublie un peu qui a voté quoi aux législatives, pour se concentrer sur la constitution d’une future majorité municipale autour des enjeux de cette ville, avec le /la meilleur.e tête de file pour l’emporter. C’est dans trois ans… après-demain donc !

        2

        6
        • Bill dit :

          Cela sera possible seulement si le PS local fait un vrai travail sur lui-même, son positionnement et surtout sur sa tête d’affiche. Il est assez surprenant de constater le nombre d’anciens ps dans les militants LREM de St Denis. Espérons que les toujours PS locaux se poseront la question de ce qui a fait fuir des militants engagés qui ne cherchaient même pas la lumière, seulement de l’écoute et du dialogue.

          11

          0
    • cording dit :

      Suite à un précédent commentaire post sur le blog je mettais en évidence qu’il n’avait pas suffit d’ avoir été député socialiste « frondeur » du gvt Hollande-Valls-Macron pour ne pas être sanctionné par les électeurs qui, en fait, n’y ont pas vu une vraie différence. Ce dernier a été très habile pour faire oublier son court passé politique.

      Quitte à me faire censurer je tiens à exprimer mon doute que la candidate d’En Marche à Saint Denis puisse être le challenger de la municipalité sortante en 2020 parce que, comme Hanotin en 2014, elle risque plombée par les résultats du gouvernement Macron-Philippe. Alors nous risquerions la reconduite de la majorité municipale sortante.

      A cet effet une stratégie victorieuse pourrait consister à considérer un candidat actuellement vaincu en vainqueur potentiel. On peut avoir des divergences tactiques mais être uni sur l’essentiel : la défaite de la municipalité sortante.

      1

      0
      • marion dit :

        Pour les municipales de 2020 la situation politique aura changé et ce qui est vrai aujourd’hui peut être non pas faux mais contre-productif demain . Il faut se garder de jugement hâtif et définitif, raison garder. Savoir ce qui est prioritaire de ce qui ne l’est pas. Faire passer l’intérêt général avant ses partis pris. On peut ne pas aimer tel ou tel homme politique local mais il peut être utile quoique nous pensions de lui et de ses partisans.

        0

        0
        • Olivier dit :

          Pas question de soutenir Hanotin ou un quelconque membre de sa clique ni demain ni après-demain… Les hamonistes, qui tiennent la section PS de Saint-Denis, vont d’une façon ou d’une autre suivre leur pente. Ils vont rejoindre FI directement ou indirectement à travers le groupuscule qu’ils vont constituer au niveau national le 1er juillet pour faire finalement alliance avec FI, comme pour ces législatives. Et en 2020, ce sera liste commune PCF – FI – Hamonistes – Pseudo-écologistes – Extrême-gauche – Islamo-gauchistes , une union de la gauche radicalisée pour garder sous leur contrôle Saint-Denis. Je suis prêt à prendre les paris…

          4

          0
          • cording dit :

            Je crains que votre parti-pris anti-Hanotin vous égare et ne vous fasse réaliser votre voeu ainsi exprimé. La séquence électorale nationale actuelle terminée, les logiques classiques d’affrontement de la vie politique locale vont reprendre leurs cours et il vous faudra faire, comme à bien des gens, un choix imparfait mais en faire un tout de même. A moins que votre absence de choix ou votre choix implicite ne permette la reconduction de la majorité municipale sortante.

            0

            0
  53. Louise dit :

    Désormais les accointances politiques à Saint-Denis sont clarifiées et c’est bien ainsi : les masques sont tombés. Les frondeurs hamonistes se sont rangés aux côtés du clan PCF-FI, leur apportant ainsi une caution municipale. Il faut dire que les citoyens ont localement tout comme au niveau national préféré l’original à la pâle copie en éjectant de l’Assemblée nationale la quasi-totalité des députés socialistes frondeurs :

    https://www.google.fr/amp/m.leparisien.fr/amp/elections/legislatives/legislatives-2017-seuls-deux-frondeurs-sauvent-leur-siege-18-06-2017-7064697.php

    12

    0
  54. Militant socialiste dit :

    La section PS de Saint-Denis est complètement verrouillée par les petits camarades d’Hanotin qui se comportent comme de petits soldats aux ordres. Beaucoup de militants socialistes sont partis après la belle dynamique des municipales de 2014, découragés par ce fonctionnement sectaire totalement contre-productif. L’alternance municipale en 2020 se fera forcément sans (et contre) ce groupe sectaire aux liaisons dangereuses avec la municipalité communiste.

    11

    0
  55. Suger dit :

    Un bilan des élus sur le 93 :

    0

    0
    • Pierre dit :

      Sur les 17 élus étiquetés officiellement LFI, 6 l’auront été dans la seule Seine-Saint-Denis et avec seulement un total de 67 000 voix exprimées sur un total de 380 000 inscrits. A méditer par rapport à ces gens qui n’ont aucune pudeur à faire des procès en légitimité envers leurs concurrents.

      7

      0
  56. Olivier dit :

    C’est bien d’avoir des amis socialistes (cela devient rare, il faut dire… pas les amis ! les socialistes…). On apprend comme ça des choses intéressantes sur les préoccupations de certains politiciens.
    Vous savez ce que fait Hanotin depuis son échec au 1er tour ? Il s’intéresse aux sénatoriales… Cumulard un jour, cumulard toujours ! C’est sa ligne politique. Il fait pression sur le PS pour que soit revu les candidatures de ce parti aux élections de sénateurs (une élection qui ne se passe qu’entre élus locaux du département) pour pouvoir s’y présenter, alors qu’il est déjà conseiller départemental…
    Il a participé activement à la déroute du PS et comme directeur de campagne d’Hamon aux historiques 6% de ce parti aux présidentielles, et il estime qu’il a droit à une récompense avec un siège de sénateur ! Il faut oser ! Mais Hanotin ose tout quand il s’agit de sa carrière, c’est que disent mes amis socialistes pour m’expliquer ce qui se passe dans leur parti.

    16

    0
    • Bill dit :

      Cela explique peut-être en partie sa gentillesse envers FI et le PCF, il a besoin de leurs soutiens pour se faire élire. Magouille un jour, magouille toujours…

      5

      0
  57. Grain de sel dit :

    « les cons ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait » … du Michel Audiard…Alors prêt à tout Hanotin ? C’est à désespérer ! Après la raclée , le voila reparti dans la tambouille politicienne dont personne ne veut plus, à droite comme à gauche.Il n’a vraiment rien compris. Il ferait mieux de s’atteler à une réflexion approfondie sur les causes de son échec, sur l’abstention abyssale de la 2 ème Circo et la place du PS dans la ville.
    Cela ne dédouane pas bien sur le nouveau député élu qui devra rendre des comptes lui aussi sur les moyens mis en œuvre pour sa campagne. On observera avec beaucoup d’attention son attelage avec La FI….Les surprises ne manqueront pas. D ‘autre part quels cumuls autorisés pour le Député Peu, l’homme aux nombreux autres mandats?

    4

    0
  58. Bill dit :

    Perso, j’ai un autre sujet d’inquiétude.
    Si je ne voulais pas donner ma voix à un élu municipal en charge depuis 20 ans, j’avoue aussi que S Peu est tout de même l’un des plus bosseurs et sérieux du groupe. Je ne suis pas d’accord avec ses choix (trop de béton, pas assez de verdure, trop anti-classe moyenne), c’est tout de même le seul qui garde un semblant de sens des réalités, qui (en période électorale) admet les problèmes de sécurité et admet les problèmes de laïcité, ou du moins accepte que d’autres s’en inquiètent.
    Au sein de la majorité, il me semble qu’il a pu avoir un effet modérateur sur certains exaltés et peut-être limité les atteintes à la laïcité, à la guerre anti-police… Maintenant qu’il va devoir quitter le CM pour ne pas cumuler, qui pour introduire un peu de raison et de rigueur démocratique ?
    Déjà que le CM passait plus de temps sur la formulation de « voeux » ne concernant que très rarement la ville et ses problèmes, maintenant qu’ils ont un député et que certains croient qu’il aura du pouvoir, ne vont-ils pas passer encore plus de temps à donner leurs leçons de moral à tout le monde plutôt que de travailler sur l’urgence dionysienne ?
    Bref, on a vraiment tout perdu avec cette élection (enfin ceux qui ne mangent pas dans la gamelle municipale et qui tentent de vivre normalement dans cette ville) : une unique représentation au niveau local et national par des gens qui n’ont pas su gérer St Denis et refusent d’entendre une grande partie de la population : PC / Insoumis et un CM complètement éclaté en factions, toutes à l’extrême gauche mais pas d’accord entre elles sauf pour taper sur les bobos et classes moyennes qui ne comprennent rien à la vie et aux enjeux supérieurs que notre élite municipale défend avec tant d’abnégation et de sacrifices.
    D’ailleurs, au passage, tous ces vieux dionysiens retraités, souvent nantis après une vie de travail plutôt confortable et quelques héritages, qui râlent à longueur de journée sur la ville et toutes ses misères mais qui finissent quand même par voter pour la municipalité ou un de ses représentants, je ne veux plus vous entendre… et même vous voir pendant quelques jours, trop en colère. D’ailleurs, profitez et quittez la ville, votre retraite sera plus heureuse et vous aurez sans doute moins de problèmes schizophréniques. Vous pourrez voter la révolution prolétarienne dans votre petite ville de province toute propre et en sécurité, ça aura beaucoup de gueule pour impressionner vos futurs voisins un tel engagement politique depuis 50 ans où vous avez su garder vos valeurs et les porter haut, la preuve vous avez fait élire des PC et FdG dans votre ville depuis 50 ans, vous pourrez vous vanter d’avoir vécu à St Denis et de ne jamais avoir plié face à la dictature néo-libérale, d’être restés droits dans vos bottes, envers et contre tous, de vrais rebelles !!!

    10

    1
  59. Adrien Delacroix dit :

    Il est étrange comment certains s’amusent à lancer des rumeurs qui ne sont fondées sur rien mais avec l’envie de nuir.
    Il n’a jamais été question que Mathieu Hanotin soit candidat aux élections sénatoriales dont la liste des socialistes a déjà été adoptées en décembre dernier.
    Ses rumeurs sont d’autant plus incoherentes qu’il ne faudra pas compter sur un soutien des communistes dans le cadre d’une élection à un seul où seuls les grands électeurs participent au scrutin et dans laquelle chaque voix peut être déterminante.

    Adrien Delacroix
    Responsable du PS Saint-Denis
    Co-président du groupe d’opposition

    2

    9
    • Olivier dit :

      Dont acte, mais j’ai tendance à croire plutôt mes amis qui eux ne m’ont jamais menti.

      11

      0
    • Militant socialiste dit :

      Qu’est-ce que tu mens mal, camarade !

      6

      0
    • Azzedine dit :

      Bonjour.

      Ce fut une terrible déception (pas la seule) de vous voir soutenir S. PEU.
      S. PEU est la personne qui a les clés de la ville avec son mentor P. BRAOUEZEC. Ces deux types ont l’urbanisme, le logement à Saint Denis (la ville la plus riche de plaine commune et Plaine commune, la communauté d’agglomération la plus puissante d’ile de France après Paris.
      La gauche c’est le progrès sociale et à part nous enfoncer la tête, ils ont empiré les choses. Rien ne vous rapproche et pourtant…

      J’avais beaucoup d’estime pour vous A. DELACROIX. Vos interventions au conseil municipal sont pertinentes. Mais la, vous avez un mauvais choix qui aura des conséquences lourdes pour la vie des habitants. On croyait que les arrangement à l’entre deux tours étaient terminés. Bah non… Encore et toujours.

      Ces types ne représentent que 15% des inscrits et ils ouvrent le champagne dimanche soir.
      Désespérant.
      Je vais faire comme les 70% qui ne sont pas parti voter…

      6

      0
  60. Angela dit :

    Contente que la candidate d’En Marche n’ait pas été élue.
    Tout simplement pour qu’il y ai quelques forces d’opposition à l’assemblée face à la majorité libérale, car cela risque d’être très dur pour certains dans les années à venir.
    Merci à Mr Adrien Delacroix pour les précisions concernant les fausses rumeurs concernant Hanotin.

    0

    9
    • Citoyen93 dit :

      Oui c’est vrai que cette circonscription avait grandement besoin d’un élu résolument à gauche.
      Un homme de terrain sachant prendre en compte les préoccupations des habitants de cette ville concernant l’emploi, l’insertion, la sécurité, la propreté, la lutte contre les discriminations, l’aménagement du territoire, la mixité.
      Avec Stéphane Peu on sera comblé.

      3

      0
      • Pierre dit :

        Citoyen93, vu vos précédents commentaires, je vois que vous maniez l’ironie avec férocité !… Pauvre Angela qui est empêtrée dans son idéologie totalement déconnectée de la réalité dionysienne…

        4

        0
        • Angela dit :

          Non et ne vous en déplaise, je ne suis pas déconnectée, car je vis depuis de nombreuses années à Saint Denis. Mais j’ai fait le choix, certes douloureux, de ne pas voter blanc et de ne pas voter pour le libéralisme comme beaucoup d’autres personnes autour de moi. Maintenant si vous ne voulez pas voir la réalité de ce vote en face ce n’est pas mon problème.
          Et s’il est plus simple pour vous de croire qu’on votait pour virer le maire de Saint Denis, je me dis que vous risquez d’attendre encore longtemps.

          0

          1
  61. MR dit :

    Maintenant qu’il va devoir quitter le CM pour ne pas cumuler, qui pour introduire un peu de raison et de rigueur démocratique ? écrit Bill.

    La loi impose de ne pas faire partie de l’exécutif mais en rien de ne plus être conseiller municipal, de conserver un mandat local.

    Pour autant soucieux d’une bonne respiration démocratique rien n’autorise à cumuler de nombreuses fonctions.

    Les précisions ci-dessous.

    http://www.vie-publique.fr/actualite/dossier/cumul-mandats-2017/cumul-mandats-pratique-restreinte-compter-2017.html

    0

    0
    • Bill dit :

      Je vous avais oublié M. Ribay, vous faites partie de ceux qui écoutent et tentent d’agir, ce serait bien que vous repreniez le logement et l’urbanisme, on pourrait espérer voir un peu plus de verdure dans les projets.

      0

      0
  62. melissa dit :

    Le pouvoir le pouvoir et rien que le POUVOIR !!!! et qu’en est-il des dionysiens abandonnés??? qu’en est-il du changement pour qu’un semblant de sécurité soit présent ???
    ce n’est pas les élus qui vivent au quotidien ce que NOUS vivons !! la gare est de pire en pire c’est une poubelle où diverses activités illégales continuent leur essor !!!! Je n’en peux plus de voir ce laxisme dans cette ville , je n’en peux plus de devoir me frayer un chemin sans être asphyxiée par la fumée des caddy ou des vesndeurs à la sauvette !!! Je suis bien motivée à faire tout mon possible pour monter au créneau et faire entendre nos voix ! avis aux motivés

    14

    0
    • Mourad dit :

      Je ne comprends ni vos propos et encore moins les 13 likes qui suivent en dessous ! Vous écrivez : « Qu’en est-il des dionysiens abandonnés ? »

      79 % des dionysiens (abandonnés ou pas) ne ce sont, soit pas déplacés, soit ont exprimé un vote blanc ou nul ! la seule et unique question qui vaille est POURQUOI ?

      J’ai des éléments de réponses mais ce n’est bien entendu pas exhaustif ! « L’offre électorale » qui était proposée aux dionysiens était peu enthousiasmante : un candidat PCF historique cumulard pour faire court, un candidat PS frondeur, limité intellectuellement, arriviste, non respectueux du parti qu’il prétend représenter, une marcheuse avec une casserole aux fesses, une Républicaine de Sens Commun …

      Si j’avais dû voter dans cette circonscription, au 1er tour j’aurais hésité entre Servieres et Caro, et au second tour, j’aurais hésité entre blanc et nul …

      0

      0
      • Fouzia Hamidouche dit :

        Mourad faut-il se résigner pour autant.
        Ne faut-il pas créer un mouvement de dionysiens conscients de cette abstention et partir dès à présent en campagne pour faire ce que le PCF fait depuis toujours aller chercher des électeurs à Saint-Denis et non en Bretagne qui arrivent en groupe à la veille des élections.
        La situation est grave il est urgent de commencer maintenant pour récupérer notre ville. Il n’est pas question de remettre le couvert pour 5 ans en 2020.
        Bill je vous mets mes coordonnées en privée.

        7

        0
        • Bill dit :

          Fouzia, j’ai reçu un message comme quoi le n° n’était pas le bon. Vous pouvez m’écrire à saintdenismaville@gmail.com.

          0

          0
        • Mourad dit :

          @Fouzia –

          J’ai énormément de respect pour les personnes qui n’abdiquent pas comme vous … mais la tache est rude !

          Comme l’écrit Houari ci-après sur ce fil : il faut à minima de la méthode et de l’argent … en sachant que le message politique doit être de gauche ou de centre gauche pour donner une chance supplémentaire à ce collectif à créer.

          Le plus simple c’est bien entendu de s’appuyer sur un parti politique existant. Le souci, c’est qu’à gauche il n’ y en a aucun sur une ligne clairement contestataire vis à vis de la majorité municipale : le PSG sauf revirement est dans la majorité municipale, comme EELV … quant au PS local il a montré ses limites et applique le même type de clientélisme que leur faux ennemi du PCF.

          Mais je demeure à l’écoute …

          0

          0
        • Mourad dit :

          @Fouzia – Autre interrogation : nous sommes ici sur un blog privé … a-t-il pour vocation à devenir un outil anti majorité municipale ? ce n’est pas nous qui avons la réponse !

          0

          0
          • Bill dit :

            Ca ferait une différence avec le passif du blog ?

            4

            0
          • Fouzia Hamidouche dit :

            Ce blog est une vraie source d’informations qui est lu par tous les élus de la majorité opposition associatifs et bien d’autres.
            A t-il pour vocation de devenir un outil anti majorité municipale possible si les conditions sont réunies et légales.
            Mourad vous avez raison de rester à l’écoute parce que ces élections législatives sont de trop pour notre ville. Pour continuer à y vivre il est urgent de créer un mouvement pour avoir ce droit de regard que nous n’avons plus depuis très longtemps.
            Bill je vous écris très prochainement.

            0

            0
  63. Bill dit :

    Une tentative d’explication du taux anormalement élevé de participation dans le Parisien qui s’appuie sur le travail de 2 chercheurs qui étudient le bureau de vote des Cosmonautes depuis 2001.
    Un des problèmes de taille et qui n’est pas nouveau mais aucune action n’a été engagée dans ce sens : le faible taux d’inscription des habitants. http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/saint-denis-dix-sept-ans-d-abstention-aux-cosmonautes-decryptes-par-deux-chercheurs-19-06-2017-7067634.php

    4

    0
    • Suger dit :

      Un constat terrible dans l’interview de ces deux chercheurs dans « Le Parisien » :
      « Mais, la non-inscription est encore plus significative. (…) S’inscrire sur une liste électorale, c’est aussi se projeter sur un territoire. C’est un geste d’adhésion. Or beaucoup vive ici de façon contrainte. »

      Ils estiment que cette non-inscription s’élève à 20 % des habitants majeurs de nationalité française aux Cosmonautes, leur terrain d’études. C’est le double de l’estimation de la non-inscription au niveau national. Il serait intéressant de savoir ce qu’il en est dans les autres quartiers de la ville. On comprend mieux pourquoi le municipalité ne mène aucune véritable campagne en faveur de l’inscription à Saint-Denis.

      Mais un autre problème se pose : celui de la révision officielle des listes électorales pour vérifier que les inscrits sur les listes électorales dionysiennes habitent réellement à Saint-Denis ou y habitent toujours. On est surpris les jours d’élection de revoir à Saint-Denis des gens qui n’y habitent plus, et parfois depuis des années…

      8

      0
  64. Houari dit :

    La ville est prenable. Il faut des moyens financiers, humains et une méthode de travail.

    A part le pcf qui a une culture militante ( et encore, maintenant ce sont surtout des alimentaires qui militent en attente de retour (appartement, travail ou poste d’élus), aucun parti n’a de militants actifs sur la durée.
    Les militants du ps local sont composés de salariés (on vient d’en perdre 3), du département ou du conseil municipal. Ça se réduit énormément.

    Il faut agir sur le terrain, y a pas d’autres solutions. Quand on n’entend qu’un seul son dans la rue ( celui des cocos), les gens prennent cela pour argent comptant.

    Maintenant que le ps local a révélé sa vraie nature en appelant à voter Stéphane peu, il y a une véritable force politique et militante qui s’est créée… Une force qui n’est ni sectaire, ni idéologue, ni partisane. Elle n’est ni socialiste, ni communiste.
    Elle rassemble au delà des partis et elle est en marche…

    9

    1
  65. Suger dit :

    Dans quel groupe le nouveau député Stéphane Peu va-t-il s’inscrire ? On peut espérer qu’il n’ira pas se mettre sous la coupe de Jean-Luc Mélenchon qui « veut bien » devenir Président du groupe France Insoumise… D’autant plus que ce dernier, à peine arrivé ce matin dans la cour de l’Assemblée Nationale avec ses fidèles, s’est ridiculisé en s’en prenant au « matheux », le « matheux » étant Cédric Villani, élu LREM, chercheur mondialement reconnu et président d’un Institut de recherche tout aussi prestigieux.

    En tout cas, il y a un petit espoir d’éviter de voir le député de Saint-Denis participer à ces clowneries, puisqu’il n’apparaît pas sur la photo de la troupe mélenchoniste publié par « Le Monde » cet après-midi. Espérons !

    8

    0
    • Suger dit :

      Donc ils ne seraient que 16, et – c’est rassurant pour l’image de Saint-Denis – Stéphane Peu n’en ferait pas partie. Espérons-le !

      6

      0
      • Exdionys dit :

        @Suger,
        je comprends certaines de vos préventions (les « clowneries ») quant à la façon dont Mélenchon mésuse de sa fonction tribunicienne, comme on disait à Science Po. J’ai pour ma part encore plus de méfiance quant à Ruffin, dont la manipulation sur laquelle se base son film m’a écœuré (même si le but de dénoncer certaines pratiques est louable), ainsi qu’amusé l’annonce qu’il se rémunérera au SMIC et versera le reste à des œuvres, tout en payant des impôts dessus (?). C’est tout à son honneur de mettre sa parole en acte, mais je me demande si laisser penser que le travail d’un député ne vaut que 1300€ / mois n’est pas complètement démagogique..? les députés communistes d’antan qui reversaient une part au Parti ne le clamaient pas sur les toits…
        Mais parmi les 16 présents, certains sont sincères et honnêtes et souhaitent réellement améliorer la société (on peut ne pas choisir leur stratégie ou leur programme, bien sûr). L’ uniformité sociale des députés LREM, mérite bien un contrepoint politique.

        0

        0
        • Bill dit :

          L’uniformité sociale ? Déjà on peut remercier ce groupe d’avoir permis 40% de députés femmes, ensuite on pourra également constater, avec une moyenne d’âge en baisse de 16 ans, aux alentours de 46 ans je crois un rajeunissement, également l’entrée de député(e)s de différentes origines ethniques, ce qu’on ne voit pas beaucoup non plus dans les autres groupes (il n’y a qu’à jeter un oeil aux députés Insoumis du 93, assez étonnants vu le territoire qu’ils représentent).
          Après, il faut admettre que la majorité (toutes origines confondues) appartient à la classe CSP+ (venant du privé et du public) mais vous y trouverez quand même des agriculteurs, des artisans, commerçants, des employés et même un chômeur. Du fait qu’au moins 250 soient novices en politique, on ouvre soudainement la représentation à plein de nouveaux profils qui changent de l’uniformité sociale politicienne non ? Parce qu’ils soient politique de droite ou de gauche, ils vivent tous dans un même petit monde avec toujours les mêmes ficelles et réflexes et finalement avec un bon train de vie et un statut « d’élu » qui les place au-dessus de la populace et en tout cas loin des difficultés quotidiennes que peuvent vivre les travailleurs et ceux qui recherchent désespérément à l’être.

          6

          0
          • Exdionys dit :

            Vu ce que j’entends comme discours poujadistes chez les commerçants et artisans (je visite des entreprises toutes les semaines) je ne suis pas sûr qu’ils connaissent les difficultés et la précarité des moins diplômés… Sur le reste, vous avez raison, bien sûr. Permettez moi de me méfier autant de LREM et de ses cadres et ex-DRH (si c’est pour nous faire accepter la mondialisation souriante…) que de certains aspects de FI.
            Mais je sors du sujet.

            0

            0
          • Bill dit :

            Oui, d’accord avec vous sauf que les commerçants et artisans peuvent faire partie de ceux qui ont galéré pour débuter par manque de formation, moyens financiers… et que cela reste un secteur important pour l’emploi, le 1er en France peut-être avec les TPE / PME. Et vu l’état du petit commerce et de l’artisanat en France, il y a un énorme chantier devant nous pour re-dynamiser ce secteur non délocalisable. En particulier, ils ont un rôle important à jouer dans une meilleure consommation, plus qualitative et en lien avec les agriculteurs / producteurs locaux pour les commerçants, et avec l’économie d’énergie et renouvelable pour les artisans, qui ne passera pas par la grande distribution.

            1

            0
  66. Suger dit :

    On apprend cet après-midi que le Parti communiste ne formera pas de groupe avec La France insoumise, mais un groupe autonome. Il sera composé de 4 députés ultra-marins et des 11 élus PCF. Il n’y aura donc pas de groupe commun avec La France insoumise. Or le ministère de l’Intérieur recensait dimanche soir 17 élus étiquetés FI et 10 pour le PCF.
    Le 11ème élu communiste permettant de constituer un groupe parlementaire communiste est-il Stéphane Peu, le député FI-PCF de Saint-Denis ?
    C’est très probable car il n’apparaissait pas devant les photographes hier à coté de Mélenchon et des 15 autres députés FI.

    3

    0
  67. Suger dit :

    Un drôle de climat post-électoral s’est créé entre les alliés d’hier qui appelaient à voter pour Stéphane Peu. Entre attaques politiques et quasi-diffamations, des accusations d’achats de vote sont plus que suggérées ! Tout est parti de la reprise, sur les réseaux sociaux, par David Frigge, un soutien local de Mélenchon rallié à la candidature de Philippe Caro aux législatives, d’un extrait d’un article de « Libération » sur France Insoumise en Seine-Saint-Denis (http://www.liberation.fr/france/2017/06/19/la-seine-saint-denis-insoumise_1578046 ). Eric Coquerel y déclare : «On doit en finir avec les promesses de logements ou de travail, surtout lorsqu’on sait que ce n’est pas possible de les tenir. On doit dire aux habitants des quartiers : « Venez changer les choses avec nous, au même niveau que nous. »», et le journaliste ajoute que c’est « La fin de la politique du «grand frère» ».

    Une polémique suit sur ces mêmes réseaux sociaux et on voit alors apparaître un message de la CNL (Confédération Nationale du Logement), proche de la municipalité, qui semble vouloir attester que des passe-droits existeraient en période pré-électorale dans les deux circonscriptions de Saint-Denis (voir ci-dessous). Comme par hasard, Adrien Delacroix, le Président du groupe socialiste au conseil municipal et qui a pourtant appelé à voter pour Stéphane Peu au 2ème tour, reprend presque immédiatement ce texte de la CNL pour mettre en cause la municipalité et l’attribution des logements à Saint-Denis.

    Bref, les soutiens d’hier de Stéphane Peu, de FI au PS, voudraient aujourd’hui l’impliquer dans des achats de vote !… Mais cette accusation suggérée, murmurée, à demi affirmée, est extrêmement grave. Nous sommes à nouveau dans une campagne de caniveau qui relève de la diffamation tant que des preuves ne sont pas fournies, notamment par David Frigge, le CNL local et le PS local.
    Ce climat politique est délétère. Nous avons suffisamment sur ce blog critiqué des élus et la municipalité pour nous en inquiéter. Le débat politique, la critique des élus doivent s’appuyer sur des faits, des preuves, des témoignages précis et non en soufflant sur le vent de la calomnie.

    12

    0
  68. Reveplus dit :

    https://www.facebook.com/stephanepeu/
    Le 1r juillet on remercie avec une petite sauterie .?

    0

    0
  69. Suger dit :

    Les groupes parlementaires à l’Assemblée Nationale se sont déclarés officiellement. Le député de la 2ème circonscription de Seine-Saint-Denis Stéphane Peu est inscrit au « Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine » (16 membres) dont le Président est André Chassaigne (PC). Et le député de la 1ère circonscription Eric Coquerel est inscrit au « Groupe La France Insoumise » (17 membres) dont le Président est Jean-Luc Mélenchon (FI). On notera qu’il n’y a plus de Groupe Socialiste mais un « Groupe Nouvelle Gauche » (28 membres et 3 apparentés)…

    Toutes les informations sur les groupes parlementaires et leurs membres sont publiés au Journal Officiel : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=2B1C795FF29842ADCE042C9B8427F551.tpdila07v_3?cidTexte=JORFTEXT000035022742&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000035022403

    0

    0
  70. Suger dit :

    Sur France Culture ce matin à 8h une information sur le lancement d’un « mouvement » par Benoît Hamon ce samedi après-midi. Et qui va notamment créer ce mouvement à coté d’Hamon ? Edwy Plenel, le directeur de Mediapart !
    Or c’est un « journaliste » de Mediapartqui a lancé une campagne de calomnies contre la candidate d’En Marche, Véronique Avril, avant le 1er tour des législatives à Saint-Denis, campagne relayée immédiatement par Mathieu Hanotin (ex-directeur de campagne d’Hamon à la présidentielle) et ses partisans ! Bravo l’indépendance de la presse !…
    Encore un exemple pour démontrer, si c’était nécessaire, la collusion de certains médias avec des politiciens ! Les électeurs dionysiens, malgré Mediapart, malgré la campagne de calomnie, n’ont pas pu être totalement trompés et ces manoeuvres n’ont pas empêché Mathieu Hanotin d’être battu dès le 1er tour et Véronique Avril d’être présente au 2ème tour face à Stéphane Peu. Mais ces méthodes contribuent au désintérêt sinon au dégoût des électeurs et donc au 70% d’abstentions lors des élections. 70 % ! Quasiment 3 électeurs sur 4 qui n’ont pas voté !..

    3

    0
  71. Reveplus dit :

    Derniement nous apprenons le depart en Retraite d’un grand journaliste Intègre du JSD :

    « départ retraite/ UN GRAND JOURNALISTE
    Mercredi 04 octobre 2017 – 16:25 | Mis à jour le Jeudi 05 octobre 2017 – 10:26
    Vous devriez rendre hommage à votre directeur de rédaction parti à la retraite, je veux parler de Dominique SANCHEZ.
    Dans une ville de contrastes comme St-Denis, il a toujours su se montrer diplomate, ouvert à toutes les sensibilités politiques, privilégiant le « vîvre ensemble » avant tout. Homme de très grandes qualités que nous avions plaisir à lire !
    Pourriez-vous SVP lui consacrer un article en page 2 ? Merci. »

    départ retraite
    http://www.lejsd.com/content/un-grand-journaliste

    Puis au final n’est pas un vrai départ en retraite mais plus une promotion car il devient attaché parlementaire
    http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA721270

    1

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *