Résultats Présidentielles à Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

140 réponses

  1. Suger dit :

    La position du PCF, elle, a été claire dès ce dimanche soir : il faut voter contre le FN pour faire barrage à « une société de haine, du rejet de l’autre, du racisme et de la xénophobie (…) ». Cela tranche avec les atermoiements incompréhensibles de Mélenchon. http://2017.pcf.fr/declaration_de_pierre_laurent_23_avril_2017
    Qui peut être assez fou pour croire que le FN est comparable à EM ? S’abstenir est déjà un début de collaboration avec ceux qui menacent l’Etat de droit, les libertés individuelles et collectives.
    Parmi les élus de la majorité municipale à Saint-Denis, on pourra voir, dans les jours qui viennent, ceux qui s’opposent résolument au FN et ceux qui font passer leurs rancoeurs politiciennes en premier.

    5

    0
    • cording dit :

      La direction du PCF oui, est claire quand il s’agit de se prostituer pour sauver des élus ce qui ne lui a pas réussi pour autant mais des élus ont eu la sagesse de choisir Mélenchon contre l’appareil dirigeant. Il est cohérent que les partisans de Mélenchon s’abstiennent de choisir en faveur du candidat des médias, des banques, du patronat, de la loi EL Khomri et de l’Europe sous tutelle allemande, donc de la régression sociale trentenaire, bref de l’oligarchie et de son jeune-vieux représentant. Le PS local devrait se souvenir de tout cela avant de faire un choix imprudent en faveur de ce dernier. Choisir Macron c’est une façon de voter à droite.

      3

      3
      • Olympe dit :

        Vous préférez peut-être l’extrême-droite ?… Celle du « Vel d’Hiv » et des « ratonnades » !

        3

        2
        • cording dit :

          Même Jospin a reconnu qu’en 2002 il n’y avait pas de danger fasciste avec Jean-Marie Le Pen alors avec sa fille , mettez donc vos pendules à l’heure de 2017.

          6

          4
  2. Suger dit :

    Pour télécharger les résultats officiels de Saint-Denis par bureau de vote :

    http://ville-saint-denis.fr/sites/default/files/election-presidentielle-2017_1er-tour_detail.pdf

    1

    0
  3. Louise dit :

    « J’affirme clairement que tout atermoiement dans les rangs de gauche nous expose au minimum à une nouvelle avancée de l’extrême droite qui dégradera davantage le rapport de force social et politique de la gauche aux législatives. Mais nul ne peut exclure non plus que pire encore n’advienne tant les jours qui viennent seront disputés et aléatoires.
    Quelle conscience de gauche peut accepter de compter sur le voisin pour sauvegarder l’essentiel parce que l’effort lui paraît indigne de soi ? Ne pas faire son devoir républicain en raison de la nausée que nous donne le moyen d’action, c’est prendre un risque collectif sans commune mesure avec l’inconvénient individuel. »
    Jean-Luc Mélenchon, ministre délégué à l’enseignement professionnel, tribune « Stopper la course à l’abîme », Le Monde, 26 avril 2012.

    Mélenchon ferait bien de se relire. Et de faire lire ses écrits passés à ceux des siens qui refusent aujourd’hui de trancher entre Macron et Le Pen,

    8

    0
  4. Gabriella dit :

    Jean Luc Mélenchon qui a mené une campagne anti-parti socialiste, et évidemment dirigé contre Emmanuel Macron a eu une comportement semblable à lui-même; va-t-il prendre la consigne de s’abstenir comme certains partis d’extrême gauche en 2002 en évaluant que sa position permettrait, de toutes façons, le passage d’Emmanuel Macron au deuxième tour? A mon avis, il annoncera de voter contre Marine Le Pen et il faut fortement l’espérer.

    1

    1
  5. Gabriella dit :

    Jean Luc Mélenchon étant à plus de 19 % …….attention à prise de risque

    3

    0
  6. Mathieu Hanotin (sur sa page Facebook) dit :

    Mathieu Hanotin – 24 avril 2017 – 14 h.

    « Les Français ont décidé de qualifier Emmanuel Macron et Marine le Pen pour le second tour de l’élection présidentielle. Face à cette situation, nous avons le devoir de nous mobiliser le plus largement possible pour empêcher l’accession au pouvoir des idées rances et néfastes de l’ennemie de la République. J’appelle donc sans aucune hésitation ni ambiguïté à voter pour Emmanuel Macron le dimanche 7 mai. Même si je ne partage pas son projet, je sais qu’il sera garant de la démocratie face à Marine Le Pen.

    Nous avons collectivement, autour de Benoît Hamon, construit un programme ambitieux pour l’avenir. Nous avons porté ce projet avec détermination, résolument à gauche, d’une vision nouvelle pour notre société. Je remercie toutes celles et ceux qui ont voté pour, notamment à Saint-Denis, Pierrefitte et Villetaneuse. Il n’y pas de fatalité, d’autres échéances électorales sont à venir. D’ici là, restons mobilisés et faisons bloc commun pour protéger notre pays. Plus que jamais, la France a besoin d’une gauche forte, offensive et rassemblée. Avec Benoît Hamon, je prendrai toute ma part dans sa nécessaire refondation. »

    1

    1
  7. cording dit :

    Il ne suffit pas de se dire de gauche, ni socialiste pour l’être en réalité. Quand non seulement on s’accommode de millions de chômeurs et pauvres mais aussi que l’on contribue à leur accroissement on se disqualifie pour se réclamer de tels adjectifs. Les défauts des uns ne sont en aucune façon une excuse pour les vôtres. Que chacun fasse d’abord son propre examen de conscience et en tire de réelles conséquences avant de faire la morale à quiconque. Nous pourrons alors établir un authentique programme progressiste par exemple tel celui qui fût établi par le Conseil National de la Résistance le 18 mars 1944 par toutes les forces résistantes sous l’égide du Général de Gaulle. Il figure encore quoique amoindri dans les faits dans le Préambule de la constitution de 1958. C’était un programme progressiste qui fût mis en place à la Libération alors que le pays était ruiné.

    3

    0
  8. Stéphane Peu (Communiqué) dit :

    Communiqué de Stéphane Peu, maire-adjoint (FG – PCF), candidat à la législative dans la 2ème circonscription de Saint-Denis le 24 avril 2017 :

    « Sur notre circonscription, à Pierrefitte-sur-Seine, à Saint-Denis et à Villetaneuse, Jean-Luc Mélenchon arrive largement en tête des suffrages. C’est une très bonne nouvelle, un bel élan populaire.
    En France, Marine Le Pen est qualifiée au 2nd tour, c’est un danger pour le peuple et pour le pays. Nous ne devons pas nous résigner et accepter les thèses racistes de ce parti dont le seul objectif est de nous diviser en prenant les étrangers et les classes populaires comme les boucs émissaires de la crise dans laquelle notre pays est plongé. Ne banalisons pas ce parti. Nous devons massivement lui faire barrage. »

    La suite du communiqué ici : http://stephanepeu2017.fr/wp-content/uploads/2017/04/SP_Communique_Presidentielle_v2.pdf

    4

    5
    • Suger dit :

      Sur sa page FB à la suite de la publication de son communiqué dans la nuit du 23 au 24 avril, Stéphane Peu a précisé sa position appelant clairement à voter pour Macron contre Marine Le Pen, en réponse à une question qui lui a été posée. Voici cet échange :
      B.H. : je n’arrive pas à comprendre la position de mr Mélenchon après les résultats du premier tour des présidentielles sauf si je n’ai toujours rien compris à la politique!!!!
      25 avril, 14:46
      Stéphane Peu : je suis d’accord avec vous. Pour ma part, la consigne est claire : tout faire pour battre Marine Le Pen, le 7 mai prochain. Pour y arriver, il n’y a pas d’autre solution que d’utiliser le bulletin de vote du candidat qui lui sera opposé, à savoir celui de : Emmanuel Macron. Ce vote n’empêchera pas de combattre sa politique libérale.
      25 avril, 18:11
      https://www.facebook.com/peu.stephane?fref=ts

      1

      0
  9. Michel Ribay dit :

    Communiqué des candidats Europe Ecologie-Les Verts à la législative dans la 2eme circonscription

    Le score du Front national, en hausse par rapport à 2012, marque un tournant dans l’histoire politique du pays. Nous appelons l’ensemble des électrices et des électeurs à faire barrage au Front national.
    La politique libérale et anti-écologiste prônée par Emmanuel Macron ne constitue pas une solution aux crises sociale, démocratique et écologique que traverse notre pays.
    Tout en faisant barrage aujourd’hui au national-populisme qu’incarne le Front national, nous continuons notre combat pour une société plus juste et plus écologique face au risque d’augmentation des inégalités sociales, économiques et environnementales que représente le programme d’Emmanuel Macron.
    Les campagnes de Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon ont montré que l’écologie est au cœur d’une véritable alternative.
    A Saint-Denis et Villetaneuse, les scores réunis de Benoît Hamon et de Jean-Luc Mélenchon totalisent plus de 53% des voix et près de 50% à Pierrefitte.
    Nous continuerons à œuvrer au rassemblement de la gauche et des écologistes.
    C’est avec un projet de société sorti du dogme de la croissance que se construira l’avenir de notre pays en Europe.
    C’est ce projet que nous porterons, lors des législatives dans la 2ème circonscription du 93.

    Laurent Servières/Vanina Noël, candidats EELV.

    0

    3
    • Azzedine dit :

      Oui mais quid des législatives?? au second tour.
      Soutenir le candidat PS ou le collègue au conseil municipale?
      Parce que c’est le tour de force notre champion des cumuls de mandats… En étant maire adjoint et député… il ne peut pas être toucher par la loi des cumuls de mandats.
      Sacré S. PEU, toujours la pour cumuler….

      Il serait utile de clarifier votre position AVANT le premier tour et pas à l’entre deux tours avec toutes les tambouilles habituelles sur Saint Denis.

      3

      0
  10. Citoyen93 dit :

    Je m’étonne du score hallucinant de Mélenchon à Saint Denis.
    Ce candidat de la France insoumise est un champion des cumuls électoraux.
    Ce vieux apparatchik du PS est très bien classé dans le classement des élus ayant un fort taux d’absentéisme.
    Cerise sur la gâteau c’est un mauvais perdant, mais cela ne m’étonne pas vu le personnage.
    Quant aux élus de cette ville, ils feraient mieux d’aller se frotter aux réalités de la société civile.
    N’oubliez pas que votre cher ami Braouzec a pris sa carte au PC après un séjour en Allemagne de l’est.
    Il fallait oser car en général on fait le contraire, on l’a déchire.

    7

    0
  11. Olivier dit :

    https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1841449812771324/
    Il a mal vieilli Mélenchon. En avril 2002, face à un 2ème tour Chirac contre Le Pen, il n’hésitait pas et savait encore faire la différence entre une fasciste et un « républicain bourgeois »! Honte à lui et à certains élus et militants dionysiens qui se disent « de gauche » mais refusent de voter contre l’extrême-droite !

    6

    2
  12. Jean-Luc Mélenchon dit :

    « J’affirme clairement que tout atermoiement dans les rangs de gauche nous expose au minimum à une nouvelle avancée de l’extrême droite qui dégradera davantage le rapport de force social et politique de la gauche aux législatives. Mais nul ne peut exclure non plus que pire encore n’advienne tant les jours qui viennent seront disputés et aléatoires.

    Quelle conscience de gauche peut accepter de compter sur le voisin pour sauvegarder l’essentiel parce que l’effort lui paraît indigne de soi ? Ne pas faire son devoir républicain en raison de la nausée que nous donne le moyen d’action, c’est prendre un risque collectif sans commune mesure avec l’inconvénient individuel. »

    « Stopper la course à l’abîme », par Jean-Luc Mélenchon – « Le Monde » le 26 avril 2002
    http://www.lemonde.fr/archives/article/2002/04/26/stopper-la-course-a-l-abime-par-jean-luc-melenchon_273191_1819218.html#cGv80U274cXLs23m.99

    6

    1
  13. cording dit :

    @ Olivier,
    Si Mélenchon a vieilli comme tout le monde en revanche il est l’un des rares hommes politiques à s’être largement renouvelé quant à la forme et au fonds d’où son succès électoral inattendu il y a 6 mois et a fortiori depuis février 2016 où seul contre presque tout le monde il a proposé sa candidature en rupture de ban face aux vieux appareils politiques.
    Il ne tombe pas non plus totalement dans cette vieille rhétorique anti-fasciste plus que trentenaire qui s’est révélée totalement stérile, inefficace parce que fausse à l’égard du FN. Comme je l’ai rappelé plus haut même Jospin l’a reconnu mais personne n’en a tiré les conclusions qui s’imposent à savoir de renouveler totalement les analyses explicatives du succès du FN.
    A la lecture de son communiqué Stéphane Peu semble y échapper, je pense qu’il faut en revenir à des propos attribués au général de Gaulle selon lequel il n’aimait pas les siens parce qu’ils aiment trop l’argent et qu’il n’aimaient pas les socialistes parce qu’il les trouvaient trop peu socialistes. Il y a une large part de vérité dans ces propos qui explique bien la situation actuelle, là se trouve une part du succès du FN : quand la droite abandonne la patrie et la gauche le peuple en acceptant les millions de chômeurs et de pauvres sur l’autel d’une pseudo-fatalité qui s’appelle mondialisation et Europe néolibérales mais qui n’est que l’alibi de renoncements à penser le monde en dehors de schéma de pensée préétabli ce qui est le signe d’une sclérose et paresse intellectuelle. D’où les sanctions électorales passées, présentes et à venir.

    3

    0
    • Habitant dit :

      @cording
      Je suis parfaitement d’accord, le FN est l’instrument principal du maintient du système Hollande/Sarkozy, le système idéologique mondialiste ultra-capitaliste qui est historiquement l’extrême droite. La mondialisation a toujours existé, les nations ont toujours fait du commerce et des échanges entre elles, venir nous imposer une idéologie mondialiste capitaliste avec un gouvernement unique et une monnaie unique s’apparente à une confiscation du pouvoir des peuples à décider par eux même.

      3

      0
  14. Michel Ribay dit :

    La loi de 2014 portant sur le cumul des mandats : en 2017, il faut choisir entre mandat national ou présence dans un exécutif local.
    La réforme présentée en Conseil des ministres le 3 avril 2013 est destinée à prendre en compte « les conséquences du mouvement de décentralisation des trente dernières années », « l’accroissement de la charge de travail du Parlement » issu de la réforme constitutionnelle de 2008 et la nécessité de « moderniser la vie publique française » (conclusions de la Commission de déontologie de la vie publique).

    Deux textes ont été élaborés : une loi organique concernant les députés et sénateurs et une loi ordinaire pour les députés européens. Ces textes, promulgués le 14 février 2014, prévoient d’interdire aux députés et sénateurs d’exercer :
    – les fonctions de maire, de maire d’arrondissement, de maire délégué et d’adjoint au maire,
    – les fonctions de président et de vice-président des conseils régionaux, départementaux et des établissements de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre,
    – plus largement, les fonctions de président et de vice-président de l’organe délibérant de toute autre collectivité territoriale créée par la loi.

    L’interdiction du cumul de mandats s’applique à tout parlementaire à compter du premier renouvellement de l’assemblée à laquelle il appartient suivant le 31 mars 2017, soit :
    – en juillet 2017 pour les députés ;
    – au 1er octobre 2017 pour les sénateurs (bien que les élections sénatoriales de 2017 ne portent que sur la moitié des sièges, les nouvelles règles de non-cumul entrent en vigueur au 1er octobre 2017 pour tous les sénateurs) ;
    en mai 2019 pour les députés européens.

    Cela signifie qu’à partir de 2017, les députés et les sénateurs et, à compter de 2019, les députés européens, ne peuvent plus cumuler leur mandat parlementaire avec une fonction exécutive locale. Ils peuvent en revanche conserver un mandat local.

    1

    0
  15. Gabriella dit :

    Dans les quinze jours qui viennent, il ne s’agit pas de renier ses convictions de gauche, de clamer qu’il y a une vraie ou une fausse gauche, il s’agit de ne pas risquer de faire élire Marine Le Pen, ceux qui prendront ce risque se retrouveront responsables à part entière et comptables de son élection. Que pourront faire les électeurs de Jean Luc Mélenchon sous Marine Le Pen ? Le simple fait de promettre de s’en aller si le réferendum de sortie de l’Europe obtenait un NON, me fait dire que malheureusement d’ici là nous ne serons plus sous un régime de DEMOCRATIE.

    3

    4
    • Habitant dit :

      @Gabriella
      ça fait 20ans qu’on nous fait le coup de Marine le Pen au pouvoir et ainsi le système avec l’aide des médias classique (aux mains des banques et des multinationales) arrive à faire élire qui il veut, même un type comme Macron inconnu il y encore 6mois, instigateur de la loi El Kohmry, vide de sens…Un moment donné il faut dire stop à l’arnaque ou alors on arrête tous de voter..ce sera mon cas pour les élections nationales au 2ème tour. Si on cumule les voix des candidats anti-Europe on a largement la majorité comme lors du référendum en 2005 sur la constitution Européenne où le NON l’avait emporté mais on a quand même eut cette constitution, donc où est cette démocratie dont vous parlez.

      4

      2
      • Bill dit :

        MLP + Mélenchon, ça ne fait pas 50%… donc non, pas de majorité anti-europe. D’ailleurs, ce sont les voix de ceux qui ne voulaient pas quitter l’europe qui ont manqué à Mélenchon.

        2

        1
        • Habitant dit :

          Vous oubliez Dupont Aignan, Lassalle, Asselinneau, Cheminade.

          1

          0
          • Bill dit :

            21,3 + 19,6 + 4,7 + 1,2 + 0,9 + 0,2 = 47,9 %…
            Et les 2 principaux ne sont que 2ème et 4ème…
            MLP a essayé de rassurer en ajoutant un referendum mais ça n’a pas suffi.
            Asselineau dont c’était le seul programme, Frexit : 0,9 %. Quitter l’Europe ne transporte pas les foules 😉

            1

            1
        • Habitant dit :

          + une partie des républicains qui sont anti-Europe et libéral qui ne sont pas représenté, anciennement représenté par Jean Marie le Pen

          1

          0
          • Bill dit :

            et ceux-là n’ont pas voté pour MLP ou Mélenchon ou Dupont-Aignan ou Asselineau ??? Vous me faites rire, la plupart des candidats étaient plutôt anti-europe et c’est Macron qui a gagné le 1er tour, il faut admettre le fait qu’une majorité de Français ne veulent pas quitter l’Europe.

            1

            2
    • Bill dit :

      J’ai l’impression que certains misent sur l’élection de MLP histoire d’avoir une bonne raison de descendre dans la rue et de refaire l’election. Ils n’ont pas compris que si MLP est élue démocratiquement, au suffrage universel, les citoyens ne descendront pas dans la rue pour réclamer son éviction. La grande majorité acceptera le vote s’il n’y a pas fraude et misera sur les législatives pour imposer une cohabitation. Et ne doutons pas que les électeurs de droite auront à coeur de rattraper l’énorme erreur du choix du candidat LR en élisant des députés LR. Et on se retrouverait donc avec MLP comme présidente et LR au gouvernement.

      7

      0
  16. Gabriella dit :

    Je suis d’accord avec Bill, le Non aujourd’hui à l’Europe est très loin de faire 50 % en France , le seul exemple est le Brexit et ce n’est pas parce que Madame Thérèse May joue des coudes et négocie avec maestria que leur sortie va leur être profitable, on ne sait pas…… on est les otages des banques, des lobbies et des multinationales oui Habitant, et il faudrait avancer sans tout f…… en l’air (Cf. Le Pen et Mélenchon), Moi j’avoue que l’exemple de la politique des pays d’Amérique du Sud me fait peur.

    Je vous soumets les extraits les plus importants d’un article de Christian Makarian (l’Express du 19 Avril 2017) intitulé « Bolivar, réveille-toi »:
    « C’est le volet international le plus inattendu de la campagne présidentielle de 2017: dans son programme, le candidat de la France insoumise a prévu « d’instaurer une politique de développement avec l’Amérique latine et les Caraïbes en adhérant à l’Alba (point N°62) adhésion qui ne concernerait que les trois départements français de Guyane et des Antilles. Derrière cette formulation énigmatique se cache une intention des plus obscures qui mérite quelques éclaircissements. L’Alliance bolivarienne pour les Amériques (Alba) est née en 2001 dans la tête de feu Hugo Chavez, alors président du Venezuela, avant d’être mise sur pied en 2004, à l’issue d’une rencontre entre ce dernier et Fidel Castro. L’idée de ces deux démocrates éclairés, pour lesquels Mélenchon ne cache pas son empathie, était de rassembler le plus grand nombre d’Etat des Caraïbes, d’Amérique centrale et du Sud afin de contrebalancer un ambitieux projet de libre-échange englobant 34 pays de la région) alors soutenu par les Etats-Unis mais qui s’est heurté à trop d’oppositions nationales pour voir le jour. Le casting auquel Mélenchon rêve d’incorporer la France a de quoi donner des cauchemars à tout démocrate : en sus de Caracas et de la Havane, on compte en effet l’Equateur, La Bolivie, le Nicaragua, le Honduras, la Dominique, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Antigua-et-Barbuda, Saint-Kitts-et-Nevis. Mais le meilleur à savoir provient des trois pays observateurs : mis à part Haïti, deux pays très éloignés de la culture latine ont curieusement accepté de se joindre à l’Alba, il y a une dizaine d’années, sans doute par pure solidarité anti-américaine : l’Iran et la Syrie ! »

    Les économistes à peu près de tout bord dénonce le programme économique de Marine Le Pen mais ce qui est plus grave c’est la suspicion qui va s’instaurer entre les français si elle est élue, il ne devrait plus y avoir de bi-nationaux , sans parler des étrangers, moi personnellement je ne me sentirais plus en France et j’envisagerais le cas échéant de m’en aller.

    1

    0
    • Habitant dit :

      @Gabriella
      Marine ne passera jamais, ne vous en faites pas.. Je pense que dans un avenir proche, il y aura un rapprochement Marine-Mélenchon qui lissera son discours et rendra le pouvoir au peuple.

      1

      3
      • Bill dit :

        vous me faites peur là…

        4

        2
        • Habitant dit :

          Ils disent quasiment la même chose, leur seul point de désaccords sont sur les immigrés déjà présent en France, ils trouveront certainement un point de ralliement.

          2

          1
          • Bill dit :

            Là je suis bien d’accord, ils disent quasiment la même chose… et ça me fait froid dans le dos.

            4

            1
        • Suger dit :

          @Habitant : « Un point de détail », sans doute ?… Votre désir d’une alliance rouge-brun est plus qu’inquiétante et j’espère qu’elle est ultra-minoritaire chez les électeurs de JL Mélenchon !
          A Saint-Denis, cette dérive populiste est – hélas – un moment d’histoire de la ville et elle porte un nom : celui de Doriot, ce dirigeant national du Parti communiste de l’époque, maire de Saint-Denis, qui a quitté le PC pour créer un parti ouvertement fasciste le PPF (Parti Populaire Français) et qui a ensuite soutenu Pétain et participé à la collaboration avec l’occupant.

          7

          0
  17. Suger dit :

    Cela devient très compliqué à Saint-Denis pour les candidatures aux législatives de l’ex-Front de Gauche ?

    On pouvait lire ce soir dans « 20 minutes » : « Le secrétaire national du parti communiste Pierre Laurent a lancé mardi un « appel » à La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon pour « des candidatures de rassemblement » dans le plus possible de circonscriptions, car « le temps presse » avant les législatives.
    Pierre Laurent a lancé « un appel, notamment à La France insoumise dont je ne comprends pas le silence à nos appels à la discussion commune pour les législatives depuis dimanche », lors d’une conférence de presse à la veille du conseil national du PCF. « Je n’ai pas d’explication au silence de LFI, chaque jour qui passe devrait être du temps utile », a-t-il regretté. »

    http://www.20minutes.fr/elections/presidentielle/2056791-20170425-presidentielle-pierre-laurent-appelle-france-insoumise-alliances-legislatives

    Or, de plus, face au 2ème tour de la présidentielle les deux courants s’opposent : le PCF appelle clairement à voter Macron contre Le Pen depuis dimanche 23 avril, alors que JL Mélenchon semble prôner le ni-ni et consulte les adhérents de « France Insoumise » jusqu’au 2 mai ! Difficile d’organiser un rassemblement de l’ex-FG dans ces conditions.

    2

    0
  18. cording dit :

    Une fois encore la direction du PCF en l’ occurrence Pierre Laurent veut vendre son parti pour un plat de lentilles électoral qui ne leur a jamais été favorable. Un apparatchik ne peut comprendre la démarche originale de l’animateur de la France insoumise. Va-t-il aller jusqu’ à se prostituer en faveur de Macron ? On ne saurait l’exclure. ! Macron incarne le pire des politiques réactionnaires économiquement et socialement avec un habillage séduisant de jeunesse et de modernité qui ne trompe que ceux qui veulent bien être trompés. Entourés de vieux politiciens et notables usés jusqu’à la corde qui ont gouverné tous le pays depuis 30 ans l’opération Macron de l’oligarchie n’est qu’une opération de ravalement de façade. Ayant voté pour la France Insoumise je ne puis voter pour la France soumise à tous les riches de puissants de la terre, donc je vote blanc.

    2

    2
    • Bill dit :

      Parce que Mélenchon, sénateur, député, ministre, etc… depuis les années 80 n’est pas un apparatchik ?? Certains d’entre nous n’étaient même pas nés qu’il était déjà un politicien.
      « la pire des politiques réactionnaires économiquement et socialement » ??? Vous ne confondez pas avec Fillon et Sens Commun ?
      C’est fou comme certains discours mélenchoniste et lepeniste se ressemblent… si vous n’affirmiez pas avoir voté pour Mélenchon, j’aurai confondu.

      3

      0
    • Nouchma dit :

      Franchement j’ai oublié : militez-vous pour Mélenchon ou pour Le Pen, vous et « Habitant » ? Vous faites peur, et en plus vous mentez ! Notamment sur l’entourage de Macron (« vieux politiciens usés jusqu’à la corde qui ont gouverné tous le pays depuis 30 ans….. »). Rien ne vous permet d’affirmer à ce jour qu’il s’entourera de vieux politiciens. Au contraire, il l’a clairement dit et répété, un soutien ne vaut pas remerciement par un poste et il y aura des ministres issus de la société civile. Si des candidats avec étiquette veulent se présenter aux législatives sous celle de Macron, ils devront le faire au nom d’En Marche et donc renoncer à leur étiquette. S’il parvient à ce renouveau de la politique, c’est un énorme espoir, en tous cas pour moi car ayant toujours voté à gauche les effets d’inertie de la politique politicienne de ma ville qui ne pense qu’aux prochaines échéances électorales avaient fini par me dégoûter de la politique Un énorme espoir.

      2

      1
  19. cording dit :

    @ Bill,
    Comme prévu vous avez une mémoire sélective qui oublie tout ce que Mélenchon fait depuis 2005 où il a commencé à s’émanciper du parti « socialiste ». Il a quitté, tardivement, à mon sens ce parti en 2008 et depuis il développe une ligne politique originale et inédite dans tout le paysage politique. Libre à vous de préférer le leurre Macron !

    1

    1
    • Bill dit :

      oui il a quitté le PS pour pré-empter le PC et autres PG… Il peut se vanter en tout cas d’avoir tué les partis de gauche et d’avoir tenu son objectif : exploser le PS. Pour une plus belle renaissance peut-être.

      1

      0
      • Habitant dit :

        ça fait un moment que le PS n’a plus rien de gauche au niveau social, ils se disent de gauche car ils sont pour le tout libertaire et anti-police. Mais lorsqu’il s’agit de s’attaquer au grand capitalisme et aux banques, il n’y a plus personne à gauche, et Mélenchon l’a bien compris, il avait un boulevard. Si les médias classique avait soutenu de la même façon Mélenchon que Macron, il serait largement au 2ème tour, idem pour Fillon. Non les médias ont préféré soutenir un paquet de lessive crée de toute pièce par Hollande et les banques (leur employeur).

        4

        3
        • Bill dit :

          Si les medias n’ont pas soutenu comme vous le souhaitiez JLM, c’est peut-être parce que son programme éco parait irréaliste / irréalisable ? Que sortir de l’Europe ne convient pas à la majorité des Français ? D’autant qu’il a eu la part belle dans les medias le grand tribun et c’est seulement lorsqu’il a commencé à monter qu’on a commencé à regarder son programme, au-delà des belles paroles.
          Quand à Fillon, vous vous étonnez qu’il n’ait pas été soutenu alors que dans le même temps vous rejetez tous les politiques. Qu’auriez-vous dit si les medias avaient soutenu un voleur !

          3

          0
          • Habitant dit :

            On ne leur demande pas de soutenir l’un ou dénigré l’autre, ils ont une équité à respecter. Je suis quasiment sûre que s’il avait soutenu n’importe quel candidat sur les onze, il serait au 2ème tour. Venir nous raconter que 75% des Français souhaite rester dans l’Europe est une imposture, alors qu’on voit bien que c’est du 50/50 comme le montre ces élections.

            2

            1
          • cording dit :

            Si vous espérez que les médias aux mains des milliardaires proches du pouvoir ( dont Patrick Drahi qui renvoie l’ascenseur à son ami Macron ) soutiennent un programme économique et écologique de gauche c’est que vous avez un Himalaya d’illusions.

            1

            0
          • Bill dit :

            Si vous espérez que les medias soutiennent un programme autoritaire de repli économique et mental, vous vous bercez aussi d’illusions…

            2

            0
        • Habitant dit :

          @Bill
          Les médias soutiendront ce que leur patron leur demanderont de soutenir, sinon c’est la porte…
          La France 5ème puissance mondiale est classé 39ème par Reporter Sans Frontière pour la liberté de la presse en 2016, loin derrière L’Uruguay, le Ghana, la Namibie…MDR
          https://rsf.org/fr/classement

          1

          2
          • Nouchma dit :

            Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen ont refusé à plusieurs reprises les invitations d’un certain nombre de chaînes et radios. La victimisation du manipulateur manipulé !

            3

            0
          • Olympe dit :

            @Habitant : Bel exemple de manipulation de l’information que votre présentation du classement de « Reporters sans frontières » : en effet la France est bien classée 39ème, juste devant le Royaume-Uni…, mais sur 180 pays. Et sa situation est jugée comme « plutôt bonne » du point de vue de la liberté de la presse !
            Au fait, Cuba que Mélenchon aime tant est 173ème, pas très loin de la Chine, de la Syrie et de la Corée du Nord… Et le Vénézuela de ses rêves chavistes est 137ème. Alors les journalistes aux ordres ou menacés par le régime, ce n’est certainement pas en France qu’on les trouve le plus !

            4

            0
  20. Suger dit :

    « Le Parisien » s’intéresse aux conséquences des résultats du 1er tour de la présidentielle sur les législatives à Saint-Denis dans un article publié aujourd’hui : « Législatives à Saint-Denis : le carton de Mélenchon change-t-il la donne à gauche? »

    Extraits :

    (…) « Dans la 2e circonscription de Seine-Saint-Denis (Saint-Denis nord-Pierrefitte-Villetaneuse), le duel devrait, selon toute probabilité, se jouer à gauche. En 2012, le socialiste Mathieu Hanotin, porté par la vague Hollande, avait ravi la circonscription à Patrick Braouezec (Front de gauche). Cette fois, il lui faudra compter sur autre chose que sur le score de Benoît Hamon (9,7% à Saint-Denis). Mais l’intéressé se dit « serein » « (…)

    « D’autres en revanche ont comptabilisé avec enthousiasme les suffrages en faveur de Jean-Luc Mélenchon (43% à Saint-Denis, 45% à Villetaneuse, 39,9% à Pierrefitte). Dès dimanche soir, l’ex-député Patrick Braouezec, qui a pourtant appelé à voter Macron à la présidentielle, s’en réjouissait : « Mélenchon fait un très bon score, ce qui laisse présager des législatives favorables au candidat investi par le PC ou le Front de gauche ». Ce candidat, en l’occurrence, c’est Stéphane Peu, maire adjoint PC de Saint-Denis. »(…)

    « il va falloir prendre en compte les effets collatéraux et inédits de cette présidentielle. Le succès de Mélenchon à Saint-Denis ne devrait pas simplifier les tractations autour de l’investiture France Insoumise. Stéphane Peu, qui la considérait acquise, se la voit disputée par Christophe Girard, militant du Parti de gauche. Autre inconnue : la qualification d’Emmanuel Macron va-t-elle pousser certains électeurs du PS à choisir un candidat « En marche » aux législatives ? » (…)

    http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/legislatives-a-saint-denis-le-carton-de-melenchon-change-t-il-la-donne-a-gauche-25-04-2017-6889941.php

    5

    0
    • Mourad dit :

      … Rectificatif de Christophe Girard :

      « Ce matin, le Parisien publie un article intitulé « Sur la 2e circonscription, ils veulent l’étiquette France insoumise » bourré d’erreurs factuelle.

      En voici la teneur : « Deux personnalités se disputent l’investiture France insoumise sur la 2 e circonscription : d’un côté, Stéphane Peu, militant PCF et maire adjoint à Saint-Denis en charge de l’urbanisme ; de l’autre, Christophe Girard, ex-maire adjoint dans la même commune et militant, lui, du Parti de gauche. « Je fais partie du staff national de Jean-Luc Mélenchon sur les questions de logement entre autres. Et il y a plus d’un an, j’ai été choisi par plus de 200 militants France insoumise », argumente Stéphane Peu, qui s’estime le plus légitime. Il a en outre reçu il y a quelques semaines le soutien du groupe local Saint-Denis insoumise… qui enchaîne cette semaine les réunions pour réévaluer la situation. « Je suis l’initiateur du mouvement de Jean-Luc Mélenchon en Seine-Saint-Denis », affirme de son côté Christophe Girard. Qui ajoute : « Pour l’instant, il n’y a pas de candidat officiel désigné par les instances nationales. Stéphane Peu ne peut donc pas s’en revendiquer, et moi, je suis candidat à l’investiture. Mais qu’il y ait plusieurs candidats, ce n’est pas un problème, c’est le jeu de la démocratie. » T.P. (avec G.B.) »

      J’ai demandé au journaliste un correctif lui indiquant que les propos que nous avons échangés il y a quelques semaines étaient totalement déformés.

      En effet, je ne lui ai jamais prétendu être « l’initiateur du mouvement de Jean-Luc Mélenchon en Seine-Saint-Denis », mais lui ai fait part de mon soutien à JLM depuis avant même sa déclaration de candidature, et d’avoir été à l’initiative du groupe de soutien à Saint-Denis… la ville, pas le département.

      Je lui exprime mon étonnement de lire que Stéphane Peu fait « partie du staff national de Jean-Luc Mélenchon sur les questions de logement entre autres » : une simple vérification auprès de l’équipe de campagne de JLM2017 lui aurait permis d’apprendre qu’il n’en est rien. Emmanuel Bompard, le directeur de campagne de JLM, et Leïla Chaïbi, animatrice du groupe de travail Logement du programme de France Insoumise, me précisent d’ailleurs ce matin qu’il n’a même pas été auditionné pour le livret « Pour un logement universel et durable » et qu’il n’a jamais adressé la moindre contribution à l’équipe de campagne.

      Enfin pour qu’il puisse rectifier son article, je lui ai précisé qu’à aucun moment Stéphane Peu n’avait reçu le soutien du groupe local de Saint-Denis l’insoumise, contrairement à ce qu’il prétend. Une partie du groupe estime que l’investiture France insoumise pourrait lui être attribuée, une autre non. La question n’est pas tranchée. C’est d’ailleurs ce que j’avais dit au journaliste lors de notre entretien téléphonique.

      Quant à celui qui confond « 200 militants de France insoumise » avec ceux du PCF, devrait immédiatement cesser de s’intéresser à la politique. »

      http://blog.cgirard.fr/post/2017/04/26/Demande-de-rectificatifs-au-Parisien

      1

      0
  21. cording dit :

    @ Bill,
    Encore vous avez une mémoire sélective puisque vous oubliez que lors des élections départementales et régionales en 2015 Mélenchon a fait le fort juste constat de l’échec du Front de Gauche en raison de ses incohérences stratégiques ce qui l’a conduit à s’en émanciper et dès février 2016, comme je l’ai déjà dit, et il serait bien que vous me lisiez entièrement, tous mes commentaires, il a proposé seul contre les vieux appareils sa candidature quasiment en homme libre à la façon du général de Gaulle à laquelle la direction a fini par se rallier contre son gré et sa mauvaise habitude de se prostituer avec le PS pour sauver des élus que de toutes les façons il perd quand même. Sa démarche solitaire et singulière a fini par payer, on peut ne pas être d’accord mais au moins le reconnaître. L’Histoire n’est pas finie ….

    2

    3
    • Bill dit :

      Et certains lui reprochent justement d’être parti seul, sans demander l’avis de personne et surtout pas aux militants. C’est ça la démocratie citoyenne made in JLM.

      3

      0
      • Habitant dit :

        Heureusement qu’il a quitté le Front de gauche à la sauce Braouzec, qui est en fait un ralliement à l’idéologie de Macron bien plus ancienne qu’on le pense. Mélenchon a fait son parti seul donc il ne doit rien à personne, on aura enfin des nouvelles têtes sur St-Denis et les alentours pour en finir avec le front de gauche ensemble qui a détruit notre ville. On peut même rêver d’une pointure de France insoumise pour la mairie de St-Denis.

        0

        2
      • cording dit :

        Si vous espériez que de vieux appareils et apparatchiks donnent leur aval à une démarche singulière c’est que vous avez bien des illusions. Je vous rappelle que Jean-Luc Mélenchon dès février 2016 a selon ses propres termes proposé sa candidature aux partis et comme elle a eu plus qu’un écho dans la population la direction du PCF, contre son gré, s’est rallié à cette candidature.

        0

        0
    • Nouchma dit :

      Entièrement d’accord avec vous, Macron et Mélenchon ont proposé avec leur démarche solitaire quelque chose de très nouveau en tous cas dans le domaine de la conception de la politique, Mélenchon est une personnalité, un tribun, un excellent orateur, il est cultivé, il a fait une campagne remarquable, respect. Mais il ne veut pas choisir, quelle déception ! je pense qu’il trahit bon nombre de ses électeurs (pas vous si j’ai bien compris) et qu’il les laisse complètement tomber. Il se comporte en « apparatchik », certes 15 ans ont passé depuis 2002 mais il n’avait pas d’état d’âme à l’époque, alors c’est une sacrée claque en matière de conception de la politique ! L’ennemi n°1 est devenu Emmanuel Macron, c’est triste pour un nostalgique de F. Mitterand, et c’est surtout très dangereux puisque si pas Macron, c’est Le Pen !

      3

      0
  22. cording dit :

    La déroute de Benoît Hamon, même ici à Saint Denis indique qu’il ne suffit pas d’avoir été même un frondeur dans le cadre de la majorité socialiste sous Hollande-Valls pour ne pas être épargné par les électeurs, le PS local devrait méditer cela. Au lieu de se rallier à n’importe branche comme celle du véritable auteur de la Loi El Khomri, Emmanuel Macron, qui entrait très bien dans le cadre européen qu’ils aiment tant et notamment des GOPE ou Grandes Orientations de Politique Economique Européenne de la Commission de Bruxelles. Il compte sur un « alignement des planètes sociales-démocrates » en septembre 2015 sur l’élection à la Chancellerie à Berlin de Martin Schultz pour « réorienter l’Europe. Or ce dernier a déclaré au Financial Times que l’Europe de l’austérité lui convenait bien, et n’oublions pas qu’il fût plus que Madame Merkel intransigeant à l’égard des Grecs qui ne demandaient il y a 2 ans qu’une simple renégociation de la dette.
    Avec Macron ce sera une politique libérale pire qu’Hollande. Sachez-le tous, vous qui voulez tant Macron. Ne venez pas vous plaindre après, vous l’aurez voulu.

    2

    6
  23. Marianne dit :

    Quelle tambouille chez les « responsables » communistes, insoumis, communistes-insoumis et insoumis-communistes dionysiens en vu des prochaines législatives ! Cela va finir par se voir que, pour eux, le sort du quotidien des dionysiens et des français passe après leurs petits meurtres entre amis …
    Quant au positionnement pour le 2ème tour, il est tout de même rassurant de constate