RTL – « Des centaines de rats encerclent une tour à Saint-Denis »

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. Catherine dit :

    Mais quelle image ! Quelle honte !!….

    0

    0
  2. Lazare dit :

    Mais tout Paris est infesté par les rats (et la planète entière de même !) un rat par habitant dit-on communément. Et parfois, c’est tant mieux, car ils font office de nettoyeurs, il a été calculé que les rats de Paris mangent 800 tonnes d’ordure par jour. Les services de santé font des prélèvements quotidiens, pour voir s’ils ne sont pas porteurs de maladies graves. De gros travaux ont été réalisés dans le 16è ardt de Paris (hein, c’est pas Saint-Denis ça ! vous en conviendrez) près de la Maison de la Radio, et des myriades de rats sont sortis de terre affolés par les bouleversements géologiques. Et, sans parler de travaux, allez vous promener juste en face, sur l’île aux cygnes et vous pourrez vous rendre compte que les gaspards y mènent la sarabande à la nuit tombée. De temps à autre, un canard imprudent se fait tout proprement agresser. Après effectivement, s’y ajoutent des questions d’hygiène, si les poubelles ne sont pas vidées, si les habitants jettent des ordures dans les rues, si l’habitat indigne persiste etc…cela les fait sortir d’autant plus de leurs trous.

    0

    0
  3. thierryb dit :

    Le cocktail local dans sa plus belle densité: « c’est un problème récurrent là où les habitants jettent de la nourriture par la fenêtre »;  » La mairie affirme elle mener deux campagnes de dératisation par an, mais ne pas pouvoir entrer dans la cité, car elle appartient au bailleur. « 
    Incivisme, abandon moral, impuissance politique. Voilà plusieurs années que la présence permanente des rats à Saint-Denis est notée par tous. Signalant ceux qui nous courent entre les jambes place du 8 mai quand on va travailler le matin, je me suis entendu répondre au téléphone: » les gens jettent n’importe quoi » (ce qui est vrai), mais on reste pantois devant l’absence d’une mobilisation puissante des pouvoirs publics. Dans les résidences, ce sont les propriétaires qui financent les augmentations de charges liées à ces rongeurs,mais peut-être, à situation insupportable, décisions exceptionnelles?

    0

    0
  4. alain dit :

    Moi qui ai vu se développer notre Ville depuis 1959, j’ai connu une période où la ville était loin d’être propre, les cités grises et salles, l’état des routes et des trottoirs désastreux. Et puis une amélioration progressive et notoire de l’ensemble est apparue dans les années 80, pour finalement se dégrader à nouveau progressivement depuis le transfert de la compétence Voirie à Plaine Commune. Nous atteignons un niveau bas, très bas. Oui, les rats se déplacent en fonction des grands travaux entrepris, nous avons connu cela au centre ville, puis au quartier Gare, puis partout où les réseaux sont touchés. 

    Mais tout de même, ici on parle des rats, mais la saleté perdure partout. Depuis le 3 décembre 2011, date de la rencontre avec Mrs Braouezec et Paillard, avez-vous constatez un progrès ? Moi non.

    Je viens de passer dans le quartier Delaunay-Belleville, là où se situe la Palce Gaston Dourdin, j’y ai habité 15 ans, je connais bien. En journée, je n’ai pas vu de rats mais de la saleté oui, beaucoup. Je suis passé par la cité Jacques Duclos et la rue « Pont St-Lazare », elle est coincée entre un square pour enfants et la clôture de la Zone Artisanale « Fabien-Potterie ». Cette rue n’a reçue, ni la visite d’un agent de voirie, pas plus que celle d’un véhicule de nettoyage depuis plusieurs mois, je dis bien plusieurs mois! C’est une horreur! sur 150 mètres, les caniveaux sont remplis de feuilles et d’immondices, les trottoirs impraticables par endroits tant il y a de détritus dessus, certains conteneurs débordant n’ont même plus de couvercle, le vent fait son oeuvre. Quand au Mail de verdure, les feuilles d’automne jonchent le sol de chaque côté de l’allée sur une épaisseur tellement importante qu’elle réduit le passage de moitié, etc. etc. Je comprends mieux maintenant pourquoi les deux amicales de locataires montent si fortement aux créneaux. 

    Bon courage, bonne année.

    0

    0
  5. Max dit :

    Les containers poubelles pleins et dégueulant d’ordures placés en permanence sur la voirie… La mairie qui ne fait pas dresser de procès verbal malgré nos appels réguliers… Belle image de ville poubelle.

    0

    0
  6. Minet dit :

    Je crois que tous le monde a raison dans cette histoire… les rats il y en a partout, dans les plus beaux quartiers de Paris et … à Saint-Denis ! et il est bcp plus facile pour les médias de stigmatiser une commune connue pour sa saleté que le 16ème arrondissement !

    Toutefois, il y a à mon avis plusieurs points à retenir : le positif c’est que généralement quand les médias s’en mêlent, ça bouge ! on l’a vu avec la gare où la mobilisations des habitants et des associations ont eu un retentissment tel que les médias ont fait des articles et… la police a bougé ! Alors espérons pour les habitants que cela recommence – je me souviens d’une intervention percutante lors des réunions du bilan de mi-mandat organisée salle de la Légion d’honneur qui expliquait l’horreure dans laquelle vivent ces locataires. Le maire était au courant mais… « c’est pas nous… c’est le bailleur, c’est l’Etat « . No comment.

    Le négatif c’est entre autre le renvoi de patate chaude entre tous les acteurs : c’est la faute des habitants qui jettent la nourriture par les fenêtres (pas vraiment cool en effet), des pouvoirs publics, du bailleur, de l’Etat, des réglements qui empêchent Plaine Commune d’intervenir au sein de la cité, des travaux qui font ressortir ces désormais grosses bêtes des galeries, etc. avec ce genre de raisonnements, on est pas sorti de l’auberge. Le négatif est aussi Plaine commune qui apparement ne rempli pas sa mission : Alain nous explique que depuis la mise en place de l’interco, la situation se dégrade. Ce n’est pas rappelons la faute des hommes qui travaillent mais certainement une mauvaise gestion des effectifs, des missions, du matériel … et là, c’est de la responsabilité du politique LOCAL et pas de l’Etat.

    Alors, au boulot : pédagogie – voire répression – pour que les ordures partent dans les poubelles et pas par les fenêtres, et organisation pour éradiquer le plus de bébettes.

    Stéphane

    0

    0
  7. Sam dit :

    @alain

    « Depuis le 3 décembre 2011, date de la rencontre avec Mrs Braouezec et Paillard, avez-vous constatez un progrès ? »

    Moi non.

    On compte refaire une manifestation propreté d’ici quelques mois afin de rappeler point par point les engagements pris. d’ici là il faut naturellement laisser le temps de l’action aux responsables.

    Plusieurs collectifs et asspciations nous ont fait savoir qu’ils adhèraient à l’objectif fixé par notre association ainsi qu’aux méthodes employées. On compte fédérer à la prochaine action propreté plus de bonnes volontés pour faire bloc.

    Il faut bien évidemment saisir l’opportunité des échéances électorales pour mieux être entendus et faire d’avantage de bruit…hein ? 😉

    @Minet

    « Ce n’est pas rappelons la faute des hommes qui travaillent mais certainement une mauvaise gestion des effectifs, des missions, du matériel … et là, c’est de la responsabilité du politique LOCAL et pas de l’Etat. »

    Entièrement d’accord avec toi. « C’est pas nous mais les autres (Etat, Bailleurs, Vinci, Stif, …le pape) » revient inlassablement dans la bouche de nos zélus pour tout sujet de la gestion courante (respect des règles, suivi de projets, …). C’est complétement stérile et irresponsable. Ce que nous cherchons sont des solutions et non des coupables !

    Il y a une spécificité idologique locale, mais l’essentiel des problèmes rencontrés sont tout de même d’ordre organisationnel. C’est mon sentiment personnel après 6ans de vie à Saint-Denis.

    Mais il n’y a pas de fatalite (toujours optimiste 😉 ). On encourage donc nos responsables aux commandes à être d’avantage à l’écoute des citoyens et à assumer entièrement leurs responsabilités avant de remettre en cause celles des autres. Que l’année 2012 soit l’année de l’action, des solutions et de l’organisation pour la gestion de notre belle ville Saint-Denis !

    AMEN

    0

    0
  8. Nathalie Lh dit :

    Pourquoi un tel manque d ‘objectivité? Même le journal de Saint-denis tranche avec votre commentaire http://www.lejsd.com/index.php?s=21… combien dejokers allez-vous encore donner à monsieur paillard /
    je ne vous comprends pas/

    0

    0
  9. LeJSD dit :

    Gaston-Dourdin : des rats par centaines

    Au 4 place Gaston-Dourdin, les habitants d’un immeuble de 14 étages géré par la société Logirep sont excédés par la présence de quelques centaines de rats. Le 31 décembre, un bref reportage sur BFM TV relayé par plusieurs médias leur a donné la parole. Les travaux voisins du tram en bouleversant le sous-sol pourraient être une des explications de cette présence des rongeurs. Le bailleur, qui invite à ne pas jeter de la nourriture dehors, indique qu’une nouvelle opération de dératisation aura lieu en janvier.

    De son côté, Didier Labaune, conseiller municipal (UMP, Parti radical), estime dans un communiqué que « ce qui est habituellement caché, nié, minimisé par les responsables de la ville […] éclate à la face du monde ». Et pour Julien Mugerin, des jeunes UMP, « MM Paillard et Braouezec mettent les moyens de 1991 en 2011 et accusent un retard de 20 ans pour être à la hauteur des besoins de Saint-Denis en terme d’hygiène et de propreté ».

    La municipalité souligne pour sa part que deux campagnes de dératisation son menées chaque année mais que le patrimoine en question relève d’un bailleur privé. Cette présence de rongeurs n’est pas nouvelle à Gaston-Dourdin, expliquent des habitants qui demandent que les nombreuses galeries en sous-sol soient bouchées.

    GR – Article paru dans leJSD le 3 janvier 2012

    0

    0
  10. quelqu'un dit :

    Bonjour,
    J’ai une question à poser.
    C’est quoi une « campagne de dératisation » ? En quoi cela consiste-t-il à Saint-Denis ?
    Merci d’avance de vos réponses.

    0

    0
  11. georges dit :

    quelque soit le coupable de la saleté, les élus ont la responsabilité d’y remédier. S’ils en sont incapables, il faut les virer !!

    0

    0
  12. Anakine dit :

    Vivement 2014 pour que ça change…

    0

    0
  13. georges dit :

    Anakine, pourquoi 2014 ? A Saint-Denis tout le pouvoir est confisqué par le député qui malgré ses promesses, se représente encore une fois aux législatives de 2012. Plus que quelques mois !!!

    0

    0
  14. momo dit :

    qu’ils dégagent tous. Il ne pensent qu’à leurs pouvoirs et leurs indemnitées. Nous, le peuple, on est que secondaire.
    En ce qui concerne les rats, c’est une bonne idée, ils s’occupent de nous seulement quand le sujet passe aux infos.
    de ce fait, tout doit être déballé à la télé.
    Si c’est le seul moyen pour qu’ils réagissent, pourquoi pas.

    0

    0
  15. quelqu'un dit :

    D’accord, mais quand ils disent qu’ils mènent des « campagnes de dératisation », qu’est-ce qu’ils font concrètement ? Il y a des dératiseurs avec des carabines qui tirent sur le moindre rat qui met son nez dehors ? Ils lâchent des milliers de chats dans les rues de Saint-Denis ? Ou peut-être qu’un joueur de pipeau (je vous laisse deviner qui) les charme pour les guider jusque dans le canal ?
    Y a-t-il des gens qui savent exactement ce qu’il y a de fait ?
    Sur ce, bonne nuit.

    0

    0
  16. JOSY dit :

    Pour moi M. le maire sans fiche complètement la place est bonne c’est tout.
    Il demeure où M. Le Maire à la Gare de St-Denis il se balade le soir tous seul je crois pas ?
    qu’il vienne vivre dans le quartier de la gare comme SARKO la même merde

    0

    0
  17. mimile dit :

    Ben tiens justement en parlant de dératisation, y’avait du monde contre la venue de Marine Le Pen hier ?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *