Rue89-NouvelObs : Saint-Denis : le nouveau quartier d’affaires du 9-3 se bunkérise

Vous aimerez aussi...

40 réponses

  1. Bill dit :

    Je ne peux m’empêcher d’être jalouse lorsque je vois les mesures mises en place à la Plaine pour la sécurité des salariés… dommage que nous autres, simples habitants de St Denis n’ayons pas le même intérêt économique aux yeux de notre ville…

    Je trouve également intéressant de voir les chiffres des recrutés Dionysiens qui contredisent la propagande officielle.

    0

    0
  2. Anthony C dit :

    J’aime quand les journalistes n’ont pas même un niveau CE2 en Maths:
    « Alors que la direction espérait réaliser 100 millions d’économie sur douze ans avec cette opération immobilière, elle en perdra à peu près autant à cause des frais liés à la sécurisation du site, qui lui coûtent environ 200 000 euros par an »

    100 Millions en 12 ans ça fait environ 8,5 Millions d’économies par an. Contre 200 000 € de frais annuels de sécurisation. Soit « à peu près autant », en effet… Je me roule par terre.

    0

    0
  3. Bill dit :

    @Anthony C
    On reconnait les esprits matheux 😉 j’ai tiqué mais j’ai continué à lire sans faire le calcul… ah la paresse intellectuelle !

    0

    0
  4. Anthony C dit :

    Eh oui. Sans compter que l’autre argument ne tient pas.
     » les salariés travaillent moins depuis que leur temps de transport s’est accru. »
    Vous en connaissez beaucoup des sites à 8-10 minutes de Châtelet-Les Halles, avec accès direct à l’entreprise juste en face de la station? A mon avis pour une majorité de salariés de la SNCF leur temps de transport s’est réduit au contraire.

    0

    0
  5. suger dit :

    @Anthony C. : Pour une fois, ce n’est pas le journaliste qui est en cause car il retranscrit les propos de Sébastien Crozier, président CFE-CGC-Unsa France Télécom-Orange. Espèrons pour ce cadre syndicaliste que ses déclarations ont été mal reportées…
    Le plus surprenant est la citation faite du commissaire Le Bars : « Les employés doivent surtout être prudents s’ils circulent dans le centre en sortant du bureau. » Vous avez déjà vu des cadres ou employés de La Plaine passer dans le centre ville ?! Moi jamais. D’ailleurs, que viendrait-il y faire ?

    0

    0
  6. suger dit :

    Quand cet article est-t-il paru ? Il date un peu puisque Pierre Quay-Thévenon n’est plus conseiller municipal et communautaire depuis les dernières élections. Il a été remplacé comme vice-président en charge du développement économique de la communauté d’agglomération Plaine commune par Didier Paillard.
    A ce propos le maire va-t-il continuer à recevoir une indemnité d’un peu plus de 2 000 euros, en tant que vice-président de Plaine Commune, en plus de son indemnité de 4 574 euros en tant que maire de Saint-Denis (la seule indemnité connue pour l’instant car la seule officiellement annoncée en Conseil municipal…) ? La transparence sur les indemnités de tous les conseillers serait utile.

    0

    0
  7. Bill dit :

    Il date du 2 mai 2014. Je pense qu’elle reprenait une citation antérieure, nous avons déjà lu cette réflexion de Quay-Thevenon dans un article assez semblable sur l’immobilier à la Plaine. Voici le lien vers l’article http://rue89.nouvelobs.com/2014/05/02/saint-denis-nouveau-quartier-daffaires-9-3-bunkerise-251904 avec quelques liens vers les sources.

    0

    0
  8. Bel-Air dit :

    Je propose des oeillères plutôt qu’une passerelle entre le RER et les bureaux, ainsi les salariés auront au moins l’impression d’être invisibles aux yeux des autochtones et le sentiment d’insécurité disparaîtrait jusqu’au prochain larcin…
    Blague à part, c’est un peu triste de se dire qu’il suffirait d’une vraie politique sécuritaire au coeur même de la ville et aux alentours pour dynamiser tout St-Denis. Et peut-être même qu’on verrait apparaître 2-3 brasseries, restau autour des entreprises, idéalement gérés par des Dyonisiens… C’est si difficile à réaliser? Je rêve trop?

    0

    0
  9. citoyen93 dit :

    A noter que deux IUT sont à proximité de ce bassin d’emplois et qu’ils forment des étudiants à des emplois faisant appel à des compétences en gestion et comptabilité.
    Tout ceci est un beau gâchis géré avec un amateurisme qui me déconcerte.
    Pour mémoire, il n’y avait même pas un élu chargé de l’emploi et de l’insertion professionnelle dans l’ancienne équipe.
    C’est le cas maintenant mais j’attends de voir ce que cet élu va mettre en place.

    0

    0
  10. sam dit :

    Hello les z’amis,
    Cet article c’est du « réchauffé »…

    Perso, si ces salariés mécontents veulent troquer leur situation géographique contre un poste à Noisy Le Grand Mont d’Est ou à Velizy je suis preneuse. Oui il y a sans doute des problèmes mais il faut rester mesurés et donc crédibles …d’où la valeur ajoutée du journalisme.

    Comme Suger, les propos du nouveau commissaire me paraissent pour le moins étonnants. C’est important de connaître une ville pour en gérer sa sécurité. On espère qu’il va perpétuer le travail de proximité initié par son prédécesseur Mr Meyer avec les associations d’habitants.

    PS : @Bill, relayer des articles de presse doit être fait sous forme d’extraits avec citation de son auteur et de la date de publication. Biz

    0

    0
  11. citoyen93 dit :

    @sam
    Oui tu as raison de faire remarquer que cette thématique avait été exploitée par le passé.
    Il n’en demeure pas moins que la population locale n’est absolument pas associée aux transformations du quartier d’affaires de La plaine Saint Denis.
    Il est dommageable que des élus n’est pas mis en place des moyens coercitifs susceptibles d’intégrer des jeunes diplômés dionysiens dans le tissu économique local.
    Que font les élus, que proposent ils ?
    Y a t-il une politique de partenariat avec les deux IUT de la communauté d’agglo ?
    Ce qui est sous tendu dans mon propos c’est qu’une population associée au développement économique locale permettra d’apaiser la situation.

    0

    0
  12. Bel-Air dit :

    J’ai été un peu sarcastique dans mon dernier com mais ce que j’ai voulu exprimé c’est mon mécontentement vis-à-vis des journalistes plus que des salariés qui pour beaucoup sont des moutons sous influence. Je trouve extrêmement désagréable en tant que Dyonisienne de recevoir du mépris en permanence de la part de la presse sans le moindre discernement…
    A ce propos je me permets de signaler l’excellent reportage vu sur LCP hier qui cible en particulier les chaines de télévision qui n’ont cesse de se réclamer du « contre pouvoir » mais qui en réalité sont les relais d’une idéologie dans la lignée des gouvernements successifs (bonnet blanc et blanc bonnet)
    http://www.tagtele.com/videos/voir/

    0

    0
  13. Lolo123 dit :

    Moi ce qui me fait tiquer, c’est cette phrase qui est complètement fausse:
    « A l’époque, Orange Business Services est l’une des premières sociétés à s’installer dans ce quartier de cols blancs en devenir, mais toujours mal réputé »

    Les salariés de l’AFNOR, du RSI et de Ventes-Privées étaient là bien avant que le Balthazar (=nom du bâtiment Orange) ne soit construit.
    De même près du RER D avec la méga-implantation Generali, SNCF Ingénierie ou Arcelor.

    Il faudrait en effet bien du courage aux travailleurs de la Plaine pour se rendre à pied en centre-ville: longer l’autoroute, faire une photo devant la plus citée des stations AIRPARIF, passer au dessus du canal pour enfin arriver seulement Porte de Paris.

    Il y a un point qui peut déranger au niveau de l’aménagement du site SFR, c’est le fait que le site ne soit pas construit en limite de propriété et qu’il ait donc dû être clôturé.

    « Dehors, aucune boulangerie à plus de deux kilomètres à la ronde dans ce quartier d’affaires où l’on compte seulement un habitant pour trois salariés. »
    C’est une phrase à l’emporte-pièce qui est malheureusement fausse, puisqu’il y a une boulangerie à l’intersection Landy/Wilson ainsi que 2 Carrefour Pleyel.
    La principale arnaque dans les plans d’aménagements c’est que les restaurants d’entreprise sont considérés comme des commerces… Ca marche à chaque fois, pourquoi se priver.

    Je voudrais soulever un point qui n’apparait qu’à moitié dans cet article et qui est vrai à la fois pour la Plaine mais aussi pour Pleyel: Les navettes privées !!!
    Chaque « société » paie pour les transports en commun via
    – le Versement Transport
    – le remboursement des abonnements de transports
    Elles devraient donc s’il n’y a pas assez de bus ou s’ils ne sont pas assez « sûrs » se plaindre au STIF afin de réclamer un service à la hauteur de leur cotisation.
    Et bien non, ces sociétés affrètent chacune des navettes qui ne font qu’accentuer les bouchons.
    On a donc droit aux navettes: EDF, BNP, Ventes Privées, Link By Net, T-SYSTEMS… et même SNCF à partir des 4 quatre gares suivantes : RER D Gare + Stade, RER B Stade et Carrefour Pleyel.
    Et lorsque les habitants demandent un renforcement du bus 139, on leur rétorque qu’il n’y a pas assez de fréquentations… Bref, on marche sur la tête

    0

    0
  14. Philgali dit :

    @suger
    Je suis salarié SFR, je vais en centre ville car j’y vit… Donc il y en a de cadres des ces entreprises dans Saint-Denis et d’ailleurs certains que je côtoie cherchent à vivre proche de leur lieu de travail, à la Plaine bien entendu mais aussi en centre ville et dans les villes avoisinantes.
    SFR sur le campus a aussi un plateau d’appel et oui il en existe encore en France, beaucoup de conseillers clientèles vivent à Saint-Denis et dans le 93…

    @bel-air
    Je ne sais pas qui vous êtes pour juger les salariés de moutons mais je trouve votre commentaire très désobligeant et il ne les incitera sûrement pas à venir à l’encontre des habitants de cette ville si on les traite comme ça… Quel accueil !

    0

    0
  15. Bel-Air dit :

    Désolée Phigali d’avoir choqué votre délicatesse par mes propos mais pour info je ne suis pas encore habitante de St-Denis. Mais c’est à priori pour bientôt et c’est surtout consenti. Je vis non seulement dans le rêve de voir aboutir mes projets matériels mais aussi dans celui d’apporter un petit plus bien concret par le biais d’activités associatives. Bien sûr heureusement que je n’ai pas fait qu’écouter les journaux car je n’y aurais jamais remis les pieds dans cette ville au vue de mes précédentes expériences peu engageantes. J’habite actuellement Asnières. J’ai simplement un peu marre de la vision négative quasi systématique, notamment dans les journaux… On dirait que St-Denis n’existe médiatiquement que par ses crimes, larcin, la Plaine et le Stade de France…Du coup si les travailleurs de la Plaine qui si j’ai bien compris en rajoutent un peu beaucoup, ben pfew, on n’est pas sorti de l’auberge!!! La réalité, oui mais la peur pour la peur ou pour faire mousser les papiers, non ! Vous n’êtes pas sans savoir que quand on parle de St-Denis à des non Dyonisiens ils se reportent à ce qu’ils ont vu ou entendu dans les médias ; à la longue c’est chiant… Il me semble que si certains font l’effort de s’intéresser à leur environnement qui n’est pas que délinquance mais aussi avantages et projets d’avenir, c’est qu’il y a bien un raisonnement personnel et indépendant derrière fortement empreint de positif. Donc c’est vrai j’ai tendance celui qui ne fait pas l’effort de trier le blé de l’ivraie comme très moyennement intéressés par ce qu’il se passe en dehors de leur bulle! Mais bon après tout si vous préférez, je dirai surtout que quand on ne s’informe pas (ce qui ne demande pas un effort surhumain), on a tendance à être un peu mouton (moi y compris) On est toujours le mouton de quelqu’un d’autre dès lors qu’il y a soupçon de fainéantise intellectuelle.

    0

    0
  16. Claudine SAUR dit :

    Juste un mot pour souhaiter la bienvenue à Philgali et le réconforter.

    J’habite un immeuble de 4 étages en plein centre ville et ma voisine d’ en face qui travaille à La

    Plaine chez Générali y vit depuis 2ans . Dans l’immeuble d’ à côté ,vient de s’installer un couple

    et ses 2 enfants , dont le mari travaille chez SFR .

    0

    0
  17. BB dit :

    Je ne sais pas quelle est l’histoire avec la Plaine Saint-Denis mais décidément cela fait fantasmer beaucoup de monde et énormément de journalistes. Apparemment la Plaine intéresse les gens, tant mieux.

    Je n’ai jamais vu d’article de ce genre sur La Défense, Val-de-Fontenay ou Vélizy 2. Pourtant dans le genre « ghetto de cadre », ce ne sont pas les moindre.

    Alors oui, il y a du vrai là-dedans mais surtout beaucoup d’exagération (pas de boulangerie à moins de 2km, en fait, à 2km c’est Paris…). Toutes choses égales par ailleurs, nous avons le label « 9-3 ». Et ça, ça suffit pour être jugé et condamné.

    0

    0
  18. BB dit :

    Pour info, j’habite à la Plaine, là où il n’y a pas de commerces… A part 3 boulangeries, 1 kebab, deux superettes, un restaurant japonais, une pizzeria (Le stade, très bonne), un pub irlandais (King, un patron très sympa), un café, un bar tabac, le roi du couscous, un magasin de presse, une salle de sport…

    Par contre effectivement, pas de coiffeur ni de banque ni de cordonnier, ni de pressing, ni de fnac ni de cartier… C’est très très grave.

    0

    0
  19. Horta dit :

    Merci BB de décrire ce qu’est vraiment la Plaine. Il est vrai que c’est un territoire tout en longueur ou les distances peuvent paraître énormes mais c’est un territoire peuplé d’habitants et non seulement de bureaux, avec des commerces même si tous ne sont pas représentés, même s’il y a un manque de structures médicales (en comparaison du 18e arrondissement tout proche ou même du centre de St Denis) mais c’est un lieu où se côtoient des populations diverses, peut-être le dernier quartier de Saint-Denis où existe encore une mixité sociale.
    Ce qu’il manque à la Plaine, ce sont, outre les structures de santé (médecins, ophtalmo, dentiste, …), des transports de proximité. La remarque sur les navettes privées des entreprises est très pertinente. Ces navettes que l’on voit passer et qui contribuent à saturer le trafic, les habitants de la Plaine ne peuvent pas les emprunter. Une question me vient à l’esprit, est-ce par manque de transports locaux (mais dans ce cas-là pourquoi la SNCF ne fait pas pression sur le STIF) ou pour éviter tout « contact » avec la population locale que les entreprises ont mis en place ces navettes privées ?

    0

    0
  20. BB dit :

    Encore un remarque (je devrais en faire part sur rue89 mais j’ai la flemme de me créer un compte). Si j’habite la Plaine, je travaille dans le 19ème. Et tout ce que j’entend sur la Plaine (insécurité, cités qui craignent, vol à l’arraché, etc…), ce sont les mêmes arguments avancés par ceux de ma boîtes qui ne veulent pas venir dans le 19ème.

    A vrai dire, si on écoute les salariés de ce genre de société (télécom, banques, assurances), tous les bureaux devraient se situer à Haussmann. Le reste, c’est soit la banlieue (donc de toute façon c’est nul), soit des arrondissements populaires (donc ça pue, c’est sale et c’est plein de roms).

    0

    0
  21. Bill dit :

    Je travaillais dans un groupe de magazines à Boulogne. Le groupe a déménagé et tout le monde s’est affolé lorsque la possibilité de partir dans la banlieue nord (93) a été évoquée. Moi qui habitais déjà St Denis, ça me faisait bien rire. Résultat, Issy Les Moulineaux et maintenant Montrouge où ils sont au bord d’une nationale, loin de tout, sans transport ou commerce à proximité mais ils sont restés dans le 92 ! 

    En tout cas, réjouissons-nous de voir que tout le monde ne cède pas à la paranoïa et que des nouveaux salariés de la Plaine cherchent à s’installer dans notre ville, vive la mixité et bienvenue à tous !

    0

    0
  22. Bel-Air dit :

    Oui, vive la mixité et bienvenue à Philgali !

    0

    0
  23. anakine dit :

    Pour les stressé du 9-3… sachez quand meme que ce departement va disparaitre avec la reforme territorial ! j’y habite et j’ai hate ! fini d’etre stigmatisé…

    0

    0
  24. suger dit :

    On ne peut que se réjouir de l’installation à Saint-Denis de nouveaux salariés de La Plaine. Mais, pour le moment, je crains que cela ne soit qu’une attitude très minoritaire. Il est difficile d’accéder à des données à ce sujet. Tout ce que l’on peut constater, selon les statistiques de l’INSEE, est que le nombre d’emplois dans la commune a fortement augmenté : de 1999 à 2009, on était déjà passé d’environ 49 000 à 72 000, ce qui est énorme, mais le taux de chômage a augmenté de 20,5% à 22,1%.
    Le nombre d’actifs dionysiens ayant un emploi se situait en 2009 à un peu moins de 41 000, dont seulement 11 000 travaillaient à Saint-Denis. Les choses ont sans doute évolué depuis 2009, mais l’écart entre le nombre d’emplois à Saint-Denis et le nombre de dionysiens ayant un emploi reste probablement très important, d’où mon doute sur la venue significative de salariés de La Plaine pour habiter à Saint-Denis.

    0

    0
  25. Philgali dit :

    Cela fait 5 ans que je vis a Saint-Denis et j’ai eu l’immense chance que mon employeur s’installe à côté de chez moi et pas l’inverse.

    0

    0
  26. Bel-Air dit :

    C’est bien la première fois que je vois un habitant être aussi bien accueilli dans son propre quartier :p

    0

    0
  27. Lolo123 dit :

    Alors pour faire écho aux propos de BB.
    De mon côté (Pleyel):
    1 épicerie louche Place des Pianos, l’autre épicerie Bd Ornano ayant été fermée pour occupation illégale ;-))). La ville promet l’installation d’une moyenne surface au rez de chaussée d’un immeuble Cogedim à moyen-terme. (à cheval sur Bd Ornano et Bd A.France)
    => Donc le dépannage c’est souvent Monoprix Garibaldi
    2 boulangeries ouvertes L->V (sinon Saint-Ouen)
    Une vingtaine de restaurants.
    4 banques dont La Poste à moins de 100 mètres du métro (ne les cherchez pas ailleurs, elles sont uniquement là)
    1 Fleuriste ouvert L->V
    1 Pharmacie
    Quelques autres commerces: opticiens, carrossiers, 4 hôtels…
    Et depuis un mois le centre commercial Qwartz de Villeneuve la Garenne à 5min en voiture (Carrefour, Marks&Spencer…)
    Pour le médecin, on va au centre Plaine Santé. (sur l’autre rive)
    Quand on regarde les prix de l’immo, y’a pas photo Saint-Denis à 2km de Paris propose les mêmes prix que Massy (qui est bien plus éloigné en temps).
    4 ans déjà !!!

    0

    0
  28. Bill dit :

    Et une nouvelle activité proposée à la Plaine vu dans le NouvelObs hier à l’occasion de la construction d’une nouvelle église design (http://tempsreel.nouvelobs.com/cult…) « L’église accueillera les habitants de ce quartier populaire cols blancs des sièges d’entreprises toujours plus nombreux et étudiants qui se croisent dans le quartier. » En tout cas, vu l’investissement, les cathos croient en l’avenir de ce quartier !

    0

    0
  29. BB dit :

    Bon alors je continue :-))
    Dans mon quartier toujours : deux boucheries qui devraient intéresser les services d’hygiènes (le patron découpe la viande, répond au téléphone, prend la monnaie, retouche la viande, tousse un coup, se gratte les fesses, répond au téléphone, retouche la viande, rend la monnaie, donne la viande). A côté, des bassines d’olives sont posées à même le sol (30 cm de haut) en plein dans l’allée de circulation. A déconseiller aux estomacs fragiles.

    Sinon un peu plus loin (côté Aubervilliers) il y a une autre boulangerie, un franprix, une pharmacie et un restau indien… Mais il faut traverser la zone « garagistes avec pignon sur rue et vidange sur le trottoir » guère reluisante.

    0

    0
  30. Horta dit :

    Oui, d’ailleurs, à propos des « garagistes » en plein air de la rue du Landy, je me suis toujours interrogé sur la légalité de leur activité et de l’occupation de l’espace public (en l’occurrence des trottoirs). Les patrouilles de police du commissariat voisin ne peuvent pas ne pas les voir.

    0

    0
  31. Lolo123 dit :

    @BB
    Si vous parlez de la rue du Landy, Plaine Commune a posé des bordures sur les emplacements de stationnements (comme ça il n’y a plus de place du tout…). J’ai l’impression que l’activité automobile s’est réduite, mais elle s’est peut-être simplement éparpillée:rue Charles Michels, Quai de Seine (Ile Saint-Denis).
    A confirmer

    0

    0
  32. BB dit :

    Effectivement, j’avais remarqué que des plots avaient été posés… J’ai ma petite théorie que n’engage que moi sur ce sujet. On sait tous que notre mairie humaniste ne veut pas chasser ces personnes qui sont avant tout des victimes du capitalisme et de la crise alors ils les laissent faire mais ils utiliseront le prétexte des travaux de rénovation du quartier (friches et maisons insalubres autour du passage dupont) pour diminuer petit à petit leur emprise et les pousser vers la sortie. Le résultat final sera le même (à quelques années prêts) qu’une interdiction suivie d’effet par la police mais celui-ci est coco-certifié.

    0

    0
  33. nicolas dit :

    Comme PhilGali, je suis salarié SFR et je passe dans le centre ville pour aller chercher mon fils chez sa nounou, et rentrer chez moi car j’habite depuis plus de 2 ans à st Denis. Je me suis installé ici pour que ma femme soit proche de son travail à la Plaine et par chance SFR a décidé de venir ici également ! Avec un enfant, bientot 2, en bas age, j’ai jamais vu autant de chose pour la petite enfance. On parle toujours du négatif à st denis, pour le coup je trouve que ca c’est vraiment bien !
    Personnellement , mais peut être que je suis le seul, je constate que la présence de « cols blanc » dans St Denis augmente doucement, mais augmente quand même. Comme le dit Bill, vive la mixité !

    0

    0
  34. Marcel dit :

    Donc, si les salariés SFR ou autres ( SNCF, Co. Assurances, AFNOR et de multiples sièges sociaux …………) y trouvent intérêt , bien-être et commodité à avoir choisi d’habiter/demeurer en famille à Saint-Denis, tout va bien.
    Y demeurer voulant dire être locataire à titre gracieux ou pécuniaire, ou bien avoir acquis un bien que l’on occupe à titre de résidence principale :
    Est-ce que les Employeurs / Sociétés qui s’installent en nombre à La Plaine ou Pleyel offrent des facilités significatives à cet égard soit via les Organismes Collecteurs au titre du logement soit au niveau de l’achat / accession ???
    Si c’est le cas, l’attractivité semble clair.Est-ce ainsi. ??

    0

    0
  35. karima dit :

    Nous avons besoin de la mixité, non pas pour embourgeoisée la ville, mais pour son bien être.
    Comment voulez vous que les enfants évoluent dans nos écoles, si tous leurs parents ont des difficultés sociaux. ?
    Ils ne peuvent que régresser et non évoluer.
    Il est impératif d’y avoir du mélange, aussi bien ethnique que social.
    C’est un plus, si les « cols blanc de la plaine » viennent vivre dans le centre ville.
    Il ne faut pas qu’il reste sur la plaine. J’ai tracté sur la plaine et la population n’est pas la même que sur le centre ville et dans nos quartiers.
    Maintenant, il faut voir quel politique la ville aura ainsi que ses grands groupes.

    0

    0
  36. suger dit :

    Dans « Le Parisien » de vendredi :
    Les cadres préfèrent travailler en Seine-Saint-Denis qu’à Neuilly

    Les cadres préfèrent un bureau dans le 9-3 plutôt qu’à Neuilly ? C’est le résultat étonnant d’un sondage publié ce vendredi. Les cadres travaillant en Seine-Saint-Denis sont 77% à se déclarer satisfaits de leurs bureaux, une proportion plus élevée que dans les Hauts-de-Seine (73%) ou le Val-de-Marne (72%). Inattendu, le 93 détrône La Défense, Neuilly, Levallois et la couronne sud de Paris où les taux de satisfaction sont inférieurs à 70%. Mais c’est Paris intra muros qui affiche le taux de satisfaction le plus élevé. Dans la capitale, le taux de satisfaction des cadres vis-à-vis de leurs bureaux dépasse 80%.
    A Paris et en petite couronne, huit cadres sur dix estiment que leur lieu de travail a un impact sur leur motivation, et préfèrent travailler dans des quartiers mixtes mêlant bureaux, logements et commerces plutôt que dans un quartier essentiellement composé de bureaux. Autres critères qui comptent pour les cadres qui les jugent «très importants» : le temps de trajet quotidien, la sécurité du lieu de travail puis la présence de commerce.

    http://www.leparisien.fr/economie/l

    0

    0
  37. citoyen93 dit :

    @Suger
    Sans vouloir couper les cheveux en quatre, je suis dubitatif sur les résultats de ce type de sondage.
    77% de cadres mais lesquels ?
    Des jeunes, des plus âgées, quelles fonctions ?
    De quel niveau social sont ils originaires ?
    Sur combien de cadres a porté l’enquête ?
    Ont ils beaucoup de transport à faire pour se rendre sur leur lieu de travail ?
    Où résident-ils ?
    Bref, ce type de sondage me laisse perplexe.

    0

    0
  38. suger dit :

    @citoyen93 : »Enquête menée par téléphone et sur internet, du 3 au 21 février, auprès d’un échantillon représentatif de 300 dirigeants et 1000 cadres d’entreprises privées de Paris et sa petite couronne, comptant plus de 50 salariés. » Le sondage semble avoir été réalisé dans les rêgles de l’art.
    Ce qui me laisse moi aussi perplexe est l’écart entre le titre et les résultats eux-mêmes car les % d’opinions positives sont quand même très proches pour les départements de la petite couronne (72%, 73% et 77%) : cinq ou quatre points de différence, ce n’est pas très significatif…
    Le plus intéressant est peut-être dans la conclusion : les critères d’appréciation sont mixité du quartier (bureaux, logements et surtout commerces ), temps de trajet quotidien, sécurité du lieu de travail.

    0

    0
  39. Bill dit :

    Toujours autour de ce sondage, le magazine en ligne NLTO, http://www.nlto.fr/index.php?action… cite
     » Adel Aïssou, énarque, ancien de la Marche des beurs de 1983, et aujourd’hui Directeur général du groupe de travail temporaire Ranstad, déclare à Direct Matin « il faut laisser le temps aux entreprises de « créer un véritable tissu économique », et le quotidien de constater que « Son groupe a été l’un des premiers à s’installer il y a dix ans autour du Stade de France, et aujourd’hui, « la greffe a pris » dans l’une des zones les plus dynamiques du département : désormais, deux salariés du siège sur trois habitent dans des départements de la banlieue nord de Paris, et un sur cinq en Seine-Saint-Denis. » « 
    En tout cas, ces articles sont encourageants, on a l’impression que l’image évolue. Maintenant, reste à avoir le même sentiment en centre ville qu’à la Plaine.

    0

    0
  40. Bill dit :

    DirectGestion.com a également fait son analyse de l’étude dont voici un petit extrait concernant La Plaine : 

    « Pourtant, un secteur géographique fait office de paradoxe. La Seine-Saint-Denis, dont l’image extérieure reste fortement dégradée, affiche un niveau de satisfaction plutôt élevé au niveau des cadres qui y travaillent. En effet, malgré son « pouvoir répulsif » auprès des cadres qui n’y travaillent pas (1 % d’entre eux seulement, y voyant dans un lieu optimum de performance pour leur entreprise), 46 % de ceux qui y travaillent estiment que c’est le territoire où leur entreprise serait la plus performante. Un résultat qui prouve une certaine distorsion entre la perception extérieure – souvent négative – et la perception issue de l’expérience réelle. » http://www.directgestion.com/sinfor…–la-seine-saint-denis-tord-le-cou-aux-idees-recues-

    C’est bien que cette étude fasse parler vu qu’elle est positive pour St Denis, c’est assez rare !

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *