Saint-Denis, c’est parti pour les cantonales et les querelles partisanes …qu’en est-il du débat de fond ?

Vous aimerez aussi...

16 réponses

  1. citoyen93 dit :

    On s’y attendait Florence Haye se représente aux cantonales.
    Quand on voit comment cet élu gère la question de l’insécurité à Saint-Denis je pense que les Dionysiens en tireront les conclusions qui s’imposent.
    Ces élus contribuent de façon évidente à ghettoiser ce territoire qui n’a pas besoin de cela. Le dossier sur l’aménagement de l’espace urbain (ZAC de la Porte de Paris) est géré avec un tel amateurisme que bon nombre de Dyonisiens ne se font aucune illusion sur les projets en cours.
    On va encore densifier ce territoire agravant ainsi la pression sur la ligne 13. On va encore rayer d’un trait de plume la question des espaces verts qui sont les grands absents de cette ville totalement défigurée par les réseaux autoroutiers.
    Les Dionysiens doivent se mobiliser pour qu’une fois pour toute ils donnent un signe fort et clair à des élus qui vont une fois de plus mener cette ville à la catastrophe.

    0

    0
  2. Tom dit :

    Les Dionysiens doivent se mobiliser pour qu’une fois pour toute ils donnent un signe fort et clair à des élus qui vont une fois de plus mener cette ville à la catastrophe.

    << Donc voter contre eux SVP >>

    0

    0
  3. citoyen93 dit :

    Il faut effectivement voter contre eux mais surtout il faut que les dionysiens se déplacent dans les bureaux de vote car le sport local c’est l’abstention.

    0

    0
  4. abisa dit :

    et avec ça ce blog est apolitique……………

    0

    0
  5. goldo dit :

    rien n’est apolitique,le fait de vivre dans un endroit plutôt qu’un autre nous oblige a être dans la politique. Peut-on être une ville apolitique puisqu’elle gouvernée par un élu. Je pense que ce blog est apolitique car il est géré par des non politiques.
    Quand je vais cacheter mon pain en choississant telle boulangerie plutôt qu’une autre, je fais de la politique et quand je paie mes impôts aussi.

    0

    0
  6. Sam dit :

    @abisa
    Ce genre de débat et de prise de position est courant sur différents blogs. Les internautes – dont tu fais partie – expriment leurs opinions personnelles et notamment leur sensibilité politique. Chaque blogueur parle en son nom propre. 

    0

    0
  7. pitch dit :

    Mme haye : « le premier objectif qui doit nous être commun reste de battre la droite » …
    ça résumé bien la pensée… centrée sur soi-même plutôt que sur ces concitoyens…

    Franchement , »battre la droite »,… on enverrait Pippo le clown étiqueté à gauche il gagnerait.
    Avec ce genre d’objectif, c’est facile d’être satisfait !

    0

    0
  8. abisa dit :

    Le 1er souci des citoyen, c’est la politique néfaste de la droite et dont les effets se font sentir au quotidien dans la vie des gens et dans le cas présent des dyonisiens.
    D’autant que le conseil général pourtant socialiste mène une politique de plus en plus à droite….Je connais une famille qui ne bénéficie plus du remboursement de la moitié de la carte imagine R pour sa fille ainée ( manque à gagner 260 euros), dont la maman handicapée paiera 40euros sa carte améthyste au lieu de 15 euros et dont la seconde fille entrant en 6e n’aura plus l’aide financière pour l’ordi de collégien.
    Combien de familles du département vont voir leur difficultés aggravées par ces décisions prises par les amis de M. Bartolone ?

    0

    0
  9. rac dit :

    @goldo
    Quand vous écrivez des poèmes aussi c’est politique? Parce que ça n’apporte pas grand-chose au débat (cf texte dans le billet sur la pétition contre les impôts). Je ne crois pas qu’acheter du pain à la boulangerie soit forcément politique. Quand je rentre chez moi j’achète mon pain chez un boulanger chinois. Ce n’est pas pour emmerder le Dalaï Lama, mais parce qu’ils sont dans ma rue et que leur pain est tout chaud et super bon. Et vous savez quoi? Parfois, je prends aussi des raviolis aux crevettes. Ce qui doit en dire long sur mes convictions politiques, n’est-ce pas?

    0

    0
  10. pey dit :

    abisa , il est vrai avec madame HAYE , c’est sur cela ira mieux ………… au fait ça ira mieux pour elle ou pour nous ? qu ‘a t- elle fait durant son dernier mandat ? QUI PEU LE DIRE .
    NON CENT FOIS NON , MILLE FOIS NON , elle a fait ses preuves , c’est un fiasco ,
    si cette dame dirigerait une entreprise , celle ci serai depuis longtemps en faillite .

    0

    0
  11. thierryb dit :

    @rac:Le mépris fait partie de vos armes politiques favorites? Abisa n’a pas tort de relever (comme d’autres ici) que l’abandon des quartiers populaires est un fait budgétaire, donc le résultat d’un choix politique. Par ailleurs,toujours incriminer les populations elles-mêmes ou penser que la gestion municipale est seule responsable n’est pas très productif.

    0

    0
  12. citoyen93 dit :

    Il est question de tirer un trait entre le positif et le négatif d’une politique et le bilan à en tirer.
    En ce qui concerne Florence Haye je crois qu’elle a fait la démonstration de sa totale incompétence en matière de sécurité ou plutôt d’insécurité quand on voit la façon dont a été géré le dossier de la toxicomanie sur le quartier de la gare.
    Il a fallu l’intervention ou plutôt « le coup de force » de l’association « Sans crier gare » pour qu’enfin la population puisse respirer.
    Il y a beaucoup de démagogie de la part de ces élus qui pensent que c’est en changeant la peinture des cages d’escalier que les choses vont changer.
    La rue de la Rép est devenue un supermarché dédié aux trafics et commerces illicites.
    Les Squats fleurissent aux quatre coins de la ville et des parents d’élèves en viennent à gérer par eux mêmes l’accompagnement des enfants dans les établissements secondaires compte tenu de la multiplication des agressions entre le domicile de l’enfant et l’établissement.
    Les élus communistes n’ont absolument pas géré cette problématique et se pincent le nez dès que l’on parle d’insécurité.
    C’est vilain, c’est pas beau.
    En résultat des quartiers entiers sombrent dans la violence et pendant ce temps Florence Haye nous raconte l’histoire du barrage contre la droite.

    0

    0
  13. sam dit :

    Il y a des choix de société qui s’opèrent actuellement qui remettent en question certaines de nos valeurs…la droite est aux commandes au plus haut sommet de l’Etat donc en grande partie responsable. Mais que propose la gauche ? Celle-ci doit être force de propositions et ne doit plus se contenter de revendiquer et de montrer du doigt la « vilaine » droite. Puis, il y a des droites dans la droite…et parmi elles des élus et personnalités qui s’inquiètent tout autant de certains choix.

    Parlons donc des cantonales et le temps viendra pour parler des présidentielles…

    @Citoyen93
    Est-ce que Mme Haye a été à l’écoute des habitants de nos quartiers sur la question de la sécurité ? Non. Faites un tour sur le blog et tout l’historique depuis deux ans et vous jugerez par vous-mêmes. C’est toujours la faute à l’Etat.

    Est-elle seule responsable ? Non. L’Etat est bien évidemment co-responsable de cette situation. Nous aurions malgré tout aimé qu’en tant qu’élue en charge de la sécurité (ou plutôt de la « tranquillité publique »), que Mme Haye assume son rôle et porte nos problèmes au plus haut sommet de l’Etat en affrontant la réalité et en laissant de côté une certaine idéologie. Ce n’était pas le cas : nous avons dû retrousser nos manches, faire du bruit et saisir le ministre de l’intérieur à travers courriers et médias…est-ce notre rôle ? il fallait bien avancer…et ça avance grâce à notre pugnacité.

    Un « élu de proximité » doit avoir de l’empathie, le sens de l’écoute et du dialogue. Mme Haye ne nous a jamais répondu, ne s’est jamais déplacée et nous a même déjà « ri au nez » pour la question de la vidéo-protection … c’est éloquent.

    La confiance entre élus et citoyens passe par le terrain, l’échange et la remise en cause perpétuelle…pour ça nous respectons toujours ceux et celles qui se démènent, qui essaient et ressaient de trouver des solutions avec nous… même si ces solutions peuvent échouer et même si ça ne va pas aussi vite qu’on aimerait. St Denis ne s’est pas faite en un jour, donc les problèmes ancrés depuis des années et des années ne disparaîtront pas demain…

    Ces élections ne font franchement pas rêver…mais il va bien falloir choisir un candidat.

    0

    0
  14. goldo dit :

    et bien Florence haye cet AM m’a rappelée car j’ai insisté auprès de sa secrétaire en disant que si elle me rappelait pas,nous viendrons a plusieurs habitants lundi squatter le cabinet du Maire.
    Dans la dicussion sur toutes les plaintes que je lui annonce,elle me renvoie sur l’Etat et moi j’en ai marre que l’on soit pris pour des balles de pig pong. Finalement elle propose de nous rencontrer pour travailler ensembles et dénoncer le refus du déplacement de S.O.S médecins. Il est vrai que pour ce cas il s’agit d’une revendication a faire à l’Etat. Enfin nous avons RV jeudi 2 décembre a 18h un représentant par escalier de notre immeuble et un de l’avenue de la Libération. Ce n’est qu’une étape,le combat continue mais ce qui est sure c’est que pour moi dans cette ville,je vis plus,je survis et subis de la maltraitance tous les jours et celà relève de la sécurité publique car c’est de la maltraitance provoquée par un laisser aller.dans cette ville tout ce qui est illégal est autorisé. Stationnement anarchique,ventes a la sauvette,squattes divers et variés,ect.

    0

    0
  15. citoyen93 dit :

    A travers des différents articles publiés Florence Haye fait visiblement l’unanimité contre elle ou presque.
    On pourrait nous critiquer en nous accusant d’être très réducteurs ou pire encore d’être des suppôts de la droite envoyés à Saint-Denis pour torpiller de gentils élus qui se battent au quotidien et font barrage de leur corps contre la politique réactionnaire gouvernementale.
    Ouais ouais ouais…
    Pour reprendre les propos de Sam, je crois que c’est la situation qui fait l’homme et c’est dans l’action et les problèmes quotidiens que le politique doit justement se démener pour faire avancer des situations insupportables.
    La problématique de la toxicomanie sur le quartier de la gare a été gérée à bout de bras par l’association.
    Le ministre de l’intérieur et les média se sont déplacés. Florence Haye n’a même pas levé le petit doigt et vous voudriez aujourd’hui qu’on lui renouvelle notre confiance aux cantonales.
    Les gens souffrent, les quartiers sont minés par la violence et les trafics.
    Une des premières injustices c’est de ne pas permettre aux gens de vivre en sécurité ou tout au moins dans un environnement apaisé.

    0

    0
  16. habitant dit :

    Tout ce que tu dis abisa n’est pas faux sur la carte améthyste.
    Mais dans le même temps, il y a des foyers à Saint-Denis où en plus de la carte améthyste, il y a augmentation des charges, des loyers qui semblent re-pointer leur nez pour janvier prochain par Plaine Commune Habitat qui, il me semble, n’est pas majorité socialiste ou UMP.
    Sans parler de celle des impôts locaux pour des personnes ne gagnant pas des mille et des cents.
    Tout ceci au prix de chauffages défectueux ou qui marchent pas, d’ascenseurs trop souvent en panne…, etc…
    Tout se cumule, s’accumule sans parler des mandats et d’indemnités d’élus.

    Ce qui manque, ce ne sont pas des élus qui cumulent des mandats au service d’une idéologie qui leur a bien servi.
    Ce qui manque, et pas qu’à Saint-Denis, ce sont des élus qui se mettent pleinement au service d’actions qui ne dénaturent pas les villes et au service des citoyens en les prenant un peu plus en considération.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *