« Saint-Denis la ville de demain »-Expos, visites et débats du 8 au 26 septembre

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. édith dit :

    Pareil, j’avais vu l’info hier, me demandant si je devais me faire l’écho des organes d’info locaux, dans le genre redondance, trop d’infos tue l’info, etc. Ca me donne l’occasion de vous dire bonjour; je n’interviens pas (rien à signaler de particulier) mais je regarde le blog.
    A propos d’infos : quand je suis arrivée à St Denis il y a trois ans, j’avais récupéré (à la Mairie ou à l’Office du Tourisme) un gros book intitulé « St Denis le guide » avec plein d’infos sur les médecins, services, adresses, etc., je ne sais pas s’il existe toujours, mais il est très pratique au départ.
    Et sinon, en lisant les soucis avec l’hygiène (maïs & co), je me demandais pourquoi un adjoint dédié à l’hygiène ne participerait pas à la réunion du 28/9.
    That’s all, folks ! A bientôt (samedi, Manu di Bango maybe ?).

    0

    0
  2. goldo dit :

    c’est vrai on aurait certainement besoin d’un représentant de l’hygiène à la réunion du 28 car dans cette ville nous ne gagnerons pas le premier prix de l’hygiène mais certainement celui de la crasse.

    0

    0
  3. Sam dit :

    D’abord c’est hors sujet, l’ordre du jour de la réunion avec le préfet du 28 Septembre concerne la sécurité.
    Ensuite c’est à la ville de juger bon d’inviter les bons interlocuteurs.

    Si le sujet est évoqué, les représentants de la ville présents relaieront.

    0

    0
  4. Nikita dit :

    Pour répondre à Edith, je suis arrivée dans notre Belle Ville en juin dernier, j’ai demandé en vain à la Mairie et à l’Office du Tourisme ce fameux guide qui existe dans toute commune, mais on m’a répondu qu’il était épuisé et sans doute pas en réédition.

    Si quelqu’un à des infos ?

    Et heureusement que ce blog existe, ça m’a bien dépannée !

    Quant à l’expo à la Mairie, allons voir, on commentera après !

    0

    0
  5. Anthony C dit :

    Je reviens de l’expo.
    Il n’y avait personne… seulement le vigile et moi.
    J’aurais volontiers effectué cette visite à l’occasion d’une visite guidée, mais aucune heure précise n’était communiquée.
    La lisibilité est très mauvaise. Même en connaissant assez bien la ville, on a du mal à se repérer au sein des quartiers.
    Les murs sont couverts d’agrandissements très grand format d’esquisses déjà largement diffusées. RIEN de neuf! Ni pour Confluence, ni pour le quartier gare, ni pour la Porte de Paris, où on recycle les vieilles maquettes de 2008.
    De nombreuses plaquettes sont disponibles mais elles datent… Aucune ne semble avoir été éditée pour l’occasion. On vous redistribue tout ce que vous avez déjà eu dans vos boîtes aux lettres depuis 2006. Si bien, que la majeure partie des documents annonce comme « à venir » des projets déjà sortis de terre.
    Au rayon incongru: la mise en scène utilise des éléments des années 1960 ou antérieurs (manuels scolaires, revues, cassettes VHS, pupitre d’écolier des années 30…) pour illustrer les ouvertures futures d’écoles, crèches, médiathèque. Côté rêve futuriste, on repassera.
    L’annonce ci-dessus faisait état de films 3D. Serais-je passé à côté?
    Au final, je n’ai strictement rien appris.

    Seul point positif, la mise à disposition, côté gauche après l’entrée, d’ouvrages iconographiques épuisés et parfois introuvables sur l’histoire de la ville à travers cartes, gravures et photos. Le service de la ville qui les prête devra s’attendre à les retrouver à l’état de ruines, car aucun n’a de couverture de protection. Or, il ne sera pas non plus possible de les remplacer car comme je le disais, ils sont épuisés. Tout ça sent beaucoup l’improvisation.
    Tout ça pour dire, que j’ai découvert une partie du passé de la ville, mais sur les promesses d’en découvrir le futur, nada !

    0

    0
  6. Sam dit :

    C’est quoi ces méthodes ?

    0

    0
  7. Marcel dit :

    Es-tu trop curieux d’en savoir plus qu’il ne faut ?
    Toujours est-il que les Assises de la Gare Confluence ( 2 ° Edition ) t’en apprendront certainement beaucoup plus le samedi 18 septembre à partir de 10 h sur le lieudit lors d’une grande présentation annoncée.
    Me tromperais-je ou pas ?
    A vrai dire : est-ce ça intéresse beaucoup de monde ?

    0

    0
  8. Marcel dit :

    J’oubliais………………

    NE PAS MANQUER à 12H30 le verre de l’amitié lors de la FETE DU QUARTIER GARE organisée par les Associations et la Ville ……………………………

    RENDEZ VOUS : 8, rue Brise Echalas
    ( Et oui, c’est ainsi et ICI )

    0

    0
  9. Sam dit :

    Contrairement à 2008 et 2009, cette fois-ci c’est la ville qui organise la fête de quartier de la gare et non les habitants. Peut-on encore parler de fête de quartier ?
    De plus, on vient d’apprendre par hasard l’ouverture prochaine et rapide d’un café associatif au 16 rue Dezobry…pourtant c’est notre projet. Qui va gérer ce café ? On nous réserve peut-être une surprise…

    0

    0
  10. Stéphanie dit :

    « Organisée par les associations et la ville » ?
    Par la ville surtout qui essaie de surfer sur la vague initiée par Sans Crier Gare ….. Une fête de quartier ça ? Une fête municipale oui !
    Et maintenant l’on apprend que la ville va ouvrir un « café social » en plein coeur du quartier de la gare !!! 

    On va mener notre petite enquête sur ce sujet mais tout cela est très étrange …..

    0

    0
  11. thierryb dit :

    Alors là, j’admire! Des pros! Dissimulation, double jeu, (merci Stéphane Peu, hein, Sam!?). Doublés comme des bleus, je crains. Je ne peux m’empêcher de penser qu’on les a vraiment dérangés, et qu’ils reprennent les bonnes vieilles méthodes pourries.

    0

    0
  12. Sam dit :

    Concernant cette « fête de quartier », ce qui est curieux c’est qu’on a découvert le nom de notre association sur l’affiche (voir ci-dessous) de cette fête alors que nous ne participons pas à son organisation. J’ai exigé le retrait immédiat de Sans Crier Gare de la com’ municipale.

    Concernant le café associatif, si la municipalité souhaite créer un projet similaire nous n’avons aucun moyen de l’en empêcher et les efforts déployés par les habitants depuis plus de deux ans pour monter ce projet se retrouveraient anéantis (en d’autres mots « récupérés »).

    Je suis surprise par ces méthodes que je découvre depuis la Bretagne où je suis enfin en vacances après un été bien rempli. Mais, il faut malgré tout relativiser, on a d’autres sujets plus importants à gérer que ça. Une chose est sûre, ce blog ne changera pas de ton et Sans Crier Gare ne changera pas de ligne de conduite et ne cherchera jamais ni à plaire ni à déplaire à qui que ce soit, coûte que coûte. Tant pis… ;-(

    0

    0
  13. suger dit :

    La création d’associations « amies », sous contrôle, et la mise au pas des associations indépendantes sont de vieilles techniques des communistes, toujours à la mode à Saint-Denis. Il y a six mois, la municipalité avait lancé son association d’habitants du quartier de la Gare, bien pensante et encensée dès sa création par un article du JSD : le « Peuple de la Gare » (l’animateur de cette association étant le conseiller municipal Eric Delion, ex-PS passé dans l’équipe Braouezec-Paillard et inscrit au Parti de Gauche depuis).
    Aujourd’hui, cette « association » se retrouve affichée en tête de la liste des associations qui soutiendraient la Fête municipale du quartier. Et «Sans crier Gare » se retrouve enrôlée malgré elle dans la promotion de cette Fête municipale. La malhonnêteté de cette municipalité est sans limite comme leur soif de pouvoir !

    0

    0
  14. sam dit :

    @suger

    A notre connaissance, il n’existe pas d’association de ce nom. Il s’agit d’un collectif dont nous entendons parler sous cette appellation depuis Mars dernier. J’aimerais bien connaître leur point de vue sur les sujets qui nous préoccupent, entre autres sur le sujet de la sécurité…

    « Et «Sans crier Gare » se retrouve enrôlée malgré elle dans la promotion de cette Fête municipale. »
    Là on ne se laisse pas faire malgré les pressions qui continuent. Cette anecdote est ridicule mais elle en dit long sur les méthodes…

    Revenons à l’essentiel, nos priorités à très court terme sont : préparer la prochaine rencontre avec le préfet, déposer plainte auprès du procureur, organiser notre AG et bien évidemment « refaire la parvis » 😉

    Et on a du boulot. Même quand on part en vacances, ça n’arrête pas…

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *