Saint-Denis va accueillir tous les sites parisiens d’SFR soit près de 7000 salariés en 2013

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. pitch dit :

    peut-être que le lieu en question correspond à la zone initialement prévue pour le grand complexe de natation ? A creuser…

    0

    0
  2. LOLO dit :

    Un IGH (Immeuble de Grande Hauteur) de 110m est prévu sur le même site que le complexe de natation; le complexe de natation côté canal (sur la commune d’Aubervilliers) et la tour qui fera 65.000m² côté RER (sur la commune de Saint-Denis)

    Lien site PlaineCommune
    Lien 1 Wikmapia
    Lien 2 Wikmapia

    La tour Pleyel ne sera plus orpheline.

    0

    0
  3. koil dit :

    Il faudrait un miracle pour qu’elle soit prête en 2013.
    http://www.skyscrapercity.com/showt

    0

    0
  4. Anthony C dit :

    Toutes ces implantations de sièges sociaux m’interpellent.
    Pourquoi La Plaine est-elle à ce point à la mode?
    Quelles motivations justifient le déplacement de ces entreprises déjà établies ailleurs?
    Les bureaux sont-ils si abordables? J’imagine qu’ils sont bon marché, mais on sait aussi que les employés en place se plaignent de la saturation des lignes de transport et de l’insécurité des abords. D’autre part, il y a, à ma connaissance, à peine plus loin, sur la même communauté urbaine des parcs de bureaux qui cherchent désespérément preneurs. J’en conclue qu’il y a un véritable effet de mode à venir s’implanter à La Plaine.
    Qui pourrait m’en dire plus?

    D’autre part qu’à donc à y gagner la municipalité?
    La taxe professionnelle abolie, quels sont les enjeux pour la municipalité à développer plus d’emplois que de logements? Faut-il rappeler que les emplois concernés existent souvent déjà ailleurs et ne sont que transférés sur le territoire, ce qui n’implique pas d’embauche et même s’il y a création d’emplois, cela ne concerne pas la main d’œuvre locale dont la qualification ne correspond pas à la demande.
    Ne serait-il pas possible que les contrats d’installation de grands sièges ne puissent s’effectuer contre accord en faveur de la formation, et l’emploi à la clef, d’un taux déterminé de chercheurs d’emploi du cru? Soyons totalement utopique…ne pourrait-on pas envisager une aide à l’installation des personnels migrants vers ces nouvelles implantations afin de sédentariser sur place une population qualifiée capable d’assurer une mixité sociale de plus en plus défaillante?
    Au final, la ville percevrait en impôts locaux de quoi assurer son développement et accessoirement des commerces de qualité pourraient renaître en nombre dans la ville…

    0

    0
  5. julien dit :

    Pour mémoire, Plaine Commune prévoyait d’attirer le siège de Veolia pour occuper la tour, dont la construction devait aider à financer celle du centre aquatique. Le Parisien en a parlé.
    Mais pour l’heure, on ne sait toujours pas si Veolia vient et comme nos élus ont voté la reconduction du contrat de distribution d’eau à Veolia… Mais bon, je fais du mauvais esprit.
    Plus sérieusement, il y a presque 90000 m² d’immeubles de bureaux qui se construisent ou vont se construire (Carval investment, un de ses fonds anglo-saxons qui aiment le retour sur investissement, vient juste de toper pour un des quatre immeubles de la ZAC Landy Pleyel) entre l’A1, l’A86 et les voies férrées au niveau du RER D de La Plaine. Noter que des studios télé sortent également de terre. L’investisseur SILIC avait inauguré le programme en indiquant le lancer en blanc (c’est-à-dire sans avoir trouver de locataires). Pour ma part, compte tenu du timing (horizon 2013), je les verrai plutôt s’installer là-bas.
    Mais demain, on en saura plus avec la réunion du CCE.
    Merci à LOLO pour les photos de la maquette. J’avoue que j’avais oublié d’en prendre quand elle était exposé dans le hall de Plaine Commune.

    0

    0
  6. LOLO dit :

    C’est 3 fois moins cher que la Défense par exemple.
    Les bailleurs proposant en plus des franchises de loyers, c’est à dire des mois de loyers gratuits, c’est vraiment une bonne affaire de déménager (plusieurs M€ par an) ! De plus c’est toujours l’occasion d’avoir une réduction des effectifs à moindre frais, un PSE étant automatiquement créé dès que plus de 9 salariés refusent de déménager.

    L’effet le plus visible localement est une augmentation de l’immobilier individuel qui ne favorise pas la mixité mais qui l’empêche. La taxe d’habitation étant calculée sur les revenus du foyer, la commune en profite également.

    Une idée de la différence de prix des loyers d’entreprise:
    http://editorial.bureauxlocaux.com/
    http://editorial.bureauxlocaux.com/

    0

    0
  7. Julien dit :

    @ LOLO
    Tu as raison concernant les différences de loyers dans l’immobilier tertiaire. La Petite Défense, surnom donnée à La Plaine, est une zone bon marché. Les entreprises y regroupent leurs sites dispersés pour faire des économies de charges et, au passage, quelques économies de personnel…
    Par contre, pour l’immobilier individuel (ou résidentiel, je pense que c’est ce que tu veux dire), tu te trompes. Il n’y a pas de corrélation entre l’installation d’entreprises et la hausse du prix de l’immobilier à Saint-Denis. En effet, les cols blancs qui viennent travailler à La Plaine ne veulent pas y vivre, malgré des prix sages et la proximité de Paris. Quand on pense que des entreprises payent aujourd’hui des navettes le soir pour emmener leurs personnels au métro ou recommandent de sortir en groupe… Des consignes de ce type ont d’ailleurs déjà été diffusées au personnel du site de Plaine Commune face au Stade de France. C’est ce que j’ai appris après mon aggression sur la passerelle menant au Stade de France.
    Bref, les plus modestes ne sont pas « chassés de Saint-Denis », pour reprendre un thème cher à Patrick BRAOUEZEC, mais les classes moyennes ou supérieures sont tout simplement dissuadées d’y vivre.

    0

    0
  8. cece dit :

    Le phénomène des navettes et la peur des banlieues n’est pas propres à St Denis. A Gennevilliers les entreprise fournissent des navettes aux salariés également. Ces navettes ne font que résoudre le problème pour les parisiens, les banlieusards sont lâchés à un arrêt de métro dans Paris.
    Je ne pense pas que tous les salariés de Plaine Co, Generali, Orange etc aient les moyens d’habiter les quartiers parisiens ou les banlieues riches.. je connais un peu les salaires.
    Beaucoup de gens choisissent une banlieue qui a les mêmes problèmes que Saint Denis, mais qui est moins médiatisée.

    0

    0
  9. PhilGali dit :

    Bonjour,
     
    Dans la continuité de mon dernier mail, SFR vient de confirmer l’arrivée sur ce site :
    L’arrivée sur le site des salariés est échelonnée entre Décembre 2013 et Décembre 2015 (voir 2018)
    Construction d’un campus de 130 000 M² en basse consommation énergétique.
     
     

    0

    0
  10. koil dit :

    c’est sur le site de trois tours, ancien projet estrel devenue rezidor

    0

    0
  11. toujourspret dit :

    Bonne nouvelle pour tous

    0

    0
  12. julien dit :

    Personnellement, je suis soulagé de l’abandon des trois tours qui devaient être construites. La crise économique a du bon, elle a asséché durablement les ressources des fonds que drague Plaine Commune dans sa stratégie de densification de notre ville.
    Après l’échec, que j’avais prédit à Patrick BRAOUEZEC, de la construction du siège de Plaine Commune (il voulait le construire en PPP…), voici celui-ci. J’espère que la tour « Veolia » ne verra pas le jour. Ces bâtiments sont anti-écologiques et anti-économiques d’ailleurs… Mais chut ! Ne le répétez pas !

    0

    0
  13. koil dit :

    ils verront bien le jour les deux projets de tour.

    l’appel d’offre est en cours pour la tour du bassin olympique, d’ailleurs je crois que le groupe d’architecte est connue.

    concernant le centre de convention et des 3 tours du projet rezidor, on en saura plus debut 2011.

    0

    0
  14. LOLO dit :

    Voici l’article du JSD:

    SFR arrive en 2013

    Avenue Wilson. L’entreprise déménagera avec 8 500 salariés dans des bureaux à construire à la Plaine. Après Orange business, installée près de la gare du RER B à la Plaine avec 1 800 salariés, c’est au tour de SFR de venir se connecter sur Saint-Denis.
    Et en haut débit : à partir d’octobre 2013, 8 500 salariés des sites parisiens (le siège de La Défense plus les effectifs de Nanterre, Meudon et Boulogne) vont travailler avenue du Président- Wilson, dans un ensemble de bureaux à construire de 130 000m2, sur un terrain situé à l’angle des autoroutes A1 et A86, là où devaient s’élever un Centre de conférence et un hôtel. La première tranche va concerner 4 000 salariés sur 73 000m2. Puis deux autres tranches, en 2015 (24 000m2) et 2017 (34 000m2) concluront le spectaculaire transfert. Plaine commune se félicite de cette arrivée et son président Patrick Braouezec s’active côté emploi. Il va saisir rapidement les instances de l’Éducation nationale «pour travailler à la mise en place de filières de formation qui permettront aux jeunes du territoire de trouver du travail dans ce secteur ».
    Un transfert dans 130 000m2 tout neufs. Trois équipes d’architectes planchent sur la conception du nouveau siège. Les projets doivent être présentés à la Ville et à l’agglo dans le courant du mois d’octobre. Avec cette arrivée programmée, une nouvelle partie de la surface aménagée par la SEM Plaine commune développement dans cet espace appelé Landy 2 a trouvé preneur. Quant au Centre de conférences et à l’hôtel, le projet pourrait revenir à la surface: «La crise a rendu les investisseurs frileux, mais les choses évoluent», explique Jacques Marsaud, directeur général des services. Un terrain dans le même périmètre, mais plus proche du bassin de la Maltournée, pourrait d’ailleurs les accueillir.
    Dominique Sanchez

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *