Saint-Denis vue par les acheteurs immobiliers…

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. Marcel dit :

    Y a de quoi se projeter, prévoir, anticiper …………………….rêver et fantasmer, c’est selon !
    Investisseurs privés bailleurs ou bien essentiellement à usage familial résidentiel ?
    Quid du remplacement de population ?

    1

    4
  2. charlotte dit :

    C’est evident que saint denis-centre ville est en pleine mutation, et la gentrification est bien là. Bien sûr, il reste des copropriétés degradées et des rues d’une propreté parfois toute relative mais les parisiens avisés achètent ici car ils ont compris le potentiel de cette ville tres bien desservie par les transports en commun. Il y a toujours des rabats joies (ou des personnes qui n’ont pas la chance d’habiter ds le quartier porte de paris ou basilique) qui diront l’inverse. Ce sont les mêmes qui disaient il ya 10 ans que montreuil-bagnolet-le pré saint gervais-pantin étaient invivables !!!
    Que les acheteurs n’hesitent pas mais choisissent bien le quartier… L’avenir est à st denis et c’est passionnant de vivre dans une ville qui évolue à cette vitesse…
    Même la désatreuse équipe municipale ne réussit pas à endiguer ce mouvement de gentrification ! Finalement, elle finit par le permettre avec sa politique de préemption : elle maintient des prix bas qui attirent des parisiens, friants d’appartement ou même maison de charme. Le fameux trio parquet moulure/cheminée est très présent ! Saint denis est une ville avec une âme et un passé historique incroyable…

    12

    1
    • Mèl dit :

      « cette ville tres bien desservie »

      ??? Il faut quand même savoir que la ligne 13 est terrible, des décennies que ça dure. C’est simple, le métro et si bondé qu’il est impossible d’y rentrer avec une poussette. C’est important à savoir quand on veut acheter ici.
      On n’oublie pas non plus que la plupart des gens qui s’installent à Saint Denis ne restent pas longtemps, en moyenne 4 ans. C’est plutôt une ville de passage.

      1

      0
  3. Did dit :

    J’ai acheté à Saint Denis centre et je pense que c’est un bon investissement sur le long terme notamment grace au Grand Paris … par contre il ne faut pas dire n’importe quoi (et décevoir d’éventuels acheteurs sur le court terme) :
    – le centre ville n’est pas en voie de gentrification, c’est plutôt l’inverse qui se produit en ce moment (fermeture des commerces de « qualité », désertification du centre commercial Basilique)
    – je vous mets au défi de trouver quelqu’un pour dire que Montreuil ou le Pré-Saint-Gervais était « invivable » il y a 10 ans (en 2007 ! vous confondez peut être avec 1987 ?)
    – Pantin est largement plus en voie de gentrification que Saint Denis

    4

    0
    • Mèl dit :

      C’est effectivement il y a 30 ans que Montreuil était invivable. Et les gens qui s’y sont installés sont restés., ce qui n’est pas forcément le cas pour Saint Denis.

      Je ne vois pas où on peut voir la gentrification à Saint Denis. Il y encore énormément d’habitats insalubres en plein centre ville et les rues sont toujours aussi sales. Je ne vois pas des parisiens qui achètent parce qu’ils ont compris le potentiel de cette ville mais plutôt des classes moyennes qui sont chassées de paris (hausse des loyers) ce qui donne envie d’investir en banlieue.

      Il faut aller visiter l’écoquartier de Néaucité, c’est intéressant de voir ce qu’ils ont fait. Je me souviens encore du 1er imeuble qu’on voyait pousser l’été depuis les fêtes du 6B et comment on imaginait le coin. On a visité un appart dernièrement dans le quartier mais nous n’avons pas du tout aimé. Et on sent que certains immeubles vont très mal vieillir.

      5

      0
  4. said dit :

    Oui je confirme si la gentrification c’est les vendeurs de maïs et vendeurs à la sauvette à 40mètre de la mairie et la fermeture des commerces de qualité au profit de salons de coiffures ethniques alors on ne doit pas habiter la même ville.
    Je suis né et j’ai grandit à St Denis, j’ai acheté au centre ville pensant pouvoir vivre das cette ville et comme mes voisins essentiellement venu de Paris je déchante. Notre quotidien se résume à des agressions, de la saletés, des troubles à l’ordre public….
    Je pense faire comme la plupart de mes voisins à savoir revendre pour essayer de vivre dans une ville plus paisible…

    8

    2
    • Habitant dit :

      @Said
      Votre cas est celui de la majorité des Dyonisiens fraîchement installé, il pense à fuir rapidement et c’est les agences immobilières qui se frottent les mains, ils arrivent à vendre le même bien plusieurs fois en peu de temps et chaque fois ils prennent leur commissions…Merci S.Peu/Braouzec/Paillard

      7

      1
    • Mèl dit :

      Afin de ne pas décourager de futurs acheteurs : J’habite depuis longtemps à Saint Denis et j’aime bien cette ville. Je ne nie pas les difficultés qu’il y a à vivre ici mais je suis attachée à cette ville pour plein de raisons (Je connais même un couple qui a déménagé à Lyon et à qui Saint Denis manque beaucoup, il trouve Lyon petit et ennuyeux !)

      C’est clair, certains endroits sont sales, mais je ne dirais jamais en parlant de Saint Denis que « mon quotidien se résume à des agressions, de la saletés, des troubles à l’ordre public…. ». Ni que cette ville « se gentrifie » d’ailleurs.

      7

      4
  5. Said dit :

    Ok j’entends vos arguments qui sont tout à fait recevables mais alors pourquoi tous les petits commerces du centre ville ferment les uns après les autres?
    Pourquoi les vendeurs à la sauvette pullulent sur la rue de la république et la place du caquet pendant que la police municipale est occupée à verbaliser les 3 véhicules qui stationnent devant la médiathèque.

    Le maire de stains, qui est aussi du même bord politique, à décidé de prendre le problème à bras le corps en menant une « guerre » contre ces commerces qui ne veulent pas respecter les règles [ouverture tardive, ventes illegales d’alcool, racolage commercial…] Lui même le dit « on lâche rien »
    Pendant ce temps là à st Denis on prépare l’élection de Mr Peu véritable fossoyeur qui a appauvrit la ville en augmentant dans des proportions irresponsables le logement social et en pre-emptant sur les tarifs le peu de logements décents à des fins clientélistes et electoralistes.

    Je ne suis pas très confiant pour l’avenir de cette ville que j’ai moi aussi aimé dans laquelle j’y ai grandit avec sa richesse et son métissage. Travaillant dans le quartier d’affaires de la fête se j’ai toujours assumé avec beaucoup de fierté de vivre à st Denis mais depuis quelques années je suis triste de voir que la ville est tant malmenée par une mafia qui ne fit pas son nom.

    Saïd
    Dionysien dégoûté

    7

    0
    • Habitant dit :

      Il faut leur mettre une claque aux législative, à tous ces mafieux qui vampirise notre ville à leur profit, sur le dos des Dyonisiens qui ne demande qu’à avoir une vie digne, sans venir mendier quoi que ce soit, ce dont ces élus raffolent.

      11

      0
  6. Ex-parisien dit :

    Et à Paris ?
    Un article des « Echos » du 30 mai 2017 : La folie immobilière est de retour :
    Attention, record en vue. En juillet prochain, le prix moyen d’un appartement ancien [à Paris] devrait atteindre 8.800 euros le mètre carré reflétant une hausse annuelle de 7 %, selon les estimations des notaires parisiens. Du jamais vu depuis le sommet atteint en 2012, où l’on flirtait avec les 8. 460 euros. Dans 7 arrondissements parisiens, les prix dépassent même les 10.000 euros. Les taux restent bas et la demande forte. (…). Sur l’ensemble de la France, la hausse est de 3 %. Et les mises en chantier de logements neufs décollent…
    https://patrimoine.lesechos.fr/immobilier/prix/030358603719-immobilier-ancien-vers-un-nouveau-record-des-prix-a-paris-2090530.php#xtor=EPR-8-%5B18_heures%5D-20170530-%5BProv_%5D-2466368@2

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *