Scission du groupe Fdg au Conseil Municipal. Des infos ?

Vous aimerez aussi...

95 réponses

  1. Suger dit :

    Les problèmes internes à EELV nationalement et localement avaient déjà entraîné la mise de coté de Michel Ribay, et les démissions du groupe EELV de Sonia Pignot et maintenant de Béatrice Geyres, la co-présidente du groupe. Le groupe, de fait, disparaît puisqu’il est en dessous du seuil du nombre d’élus nécessaires (ce qui signifie des moyens en moins, dont le financement d’un collaborateur du groupe salarié financé par la ville).
    Pour le groupe « Front de Gauche », les choses semblent se précipiter. Rappelons d’abord que cinq élus FdG s’étaient déjà séparés de la majorité municipale à travers une déclaration publique et un vote contre pour refuser la vidéosurveillance : ce sont Bally Bagayoko, Conchita Diez-Soto, Vincent Huet, Martine Rogeret et Madjid Messaoudene. On en retrouve donc quatre dans les démissionnaires du groupe » Front de Gauche » du Conseil municipal, auxquels s’ajoute Partrick Vassalo. Et Madjid Messaoudene alors ?… Il doit attendre certainement l’autorisation de son mentor (et employeur ?…) Patrick Braouezec.
    Nous avons ici les premiers effets visibles à Saint-Denis des graves dissensions au sein de la coalition « Front de Gauche » au niveau national, notamment entre les « mélenchonistes » du « Parti de Gauche » et le PC sur la question des présidentielles. S’ajoute la particularité dionysienne de la présence du groupe « Ensemble » (Braouezec, Bagayoko, Messaouene, etc…), microscopique ailleurs (il suffit de voir les résultats électoraux de leur « star » Clémentine Autain quand elle est candidate ou tête de liste), qui brouille encore plus les cartes.
    Comme la plupart de nos élus sont plus intéressés par les débats idéologiques et politiciens nationaux que par le quotidien des dionysiens, et, pour certains, surtout par l’évolution de leurs carrières de politiciens, le « laboratoire » des idéologies gauchistes qu’est Saint-Denis, pour eux, est devenu le « bouillon de culture » de leurs calculs électoraux nationaux et de leurs ambitions !… Les dionysiens sont condamnés à être les spectateurs de cette comédie politique, mais qui pour eux au quotidien tourne souvent au drame.

    23

    2
    • CARNOT dit :

      Tout ceci constitue un spectacle pathétique et désolant et donne l’image la plus lamentable qui soit des hommes politiques , ou du moins qui se croient tels .

      7

      0
  2. caroline dit :

    est ce l’un des élus nous donnera des éléments pour comprendre leurs choix?

    8

    0
  3. Marcel dit :

     » bis repetita  »

    Tout compris le début de la manoeuvre ……………….!
    Que devient et va devenir le futur Candidat quasi-officiel du Parti Communiste aux élections législatives l’an prochain de la 2° circonscription , à savoir l’ Adjoint Stéphane Peu – Président entre autres de Plaine Commune Habitat ?
    Qu’en disent les successeurs de Georges Sali, qui repose en paix ?

    0

    6

    0
  4. Olivier dit :

    Rien, bien sûr, sur le « JSD », mais rien non plus à ce sujet sur « Le Parisien », alors que les démissions du groupe EELV de deux élues dont une maire-adjointe sont effectives depuis des semaines et que la démission de cinq élus FdG, dont un maire-adjoint, de leur groupe date du 16 juin ! Et aucun communiqué des partis et groupes politiques concernés ! L’information des habitants est filtrée, censurée, déformée en permanence et tourne au publi-reportage sur la ville dans le journal municipal financé par les dionysiens et dans le quotidien régional pourtant payant pour ses lecteurs… S’il n’y avait pas ce blog, les dionysiens n’auraient pas le droit de savoir ce qui se passe à Saint-Denis…

    17

    1
  5. ribay dit :

    Bonjour,

    J’apporte une précision au commentaire de Suger.

    Je n’ai pas été  » mis de côté « , j’ai pour de multiples raisons décidé de ne pas faire partie du groupe EELV.

    A tout le moins une partie d’entre elles ont conduit Béatrice Geyres et Sonia Pignot à quitter ce groupe.

    Cordialement,

    Michel Ribay
    maire-adjoint
    Energie/Climat
    Quartier Pleyel/Confluence
    https://saintdenisecologie.wordpress.com/

    0

    0
  6. Grain de sel dit :

    Ce n’est pas la nouvelle version du site de la ville qui va nous aider à trouver les informations !!! Impossible d’y repérer la date du prochain Conseil municipal ainsi que son ordre du jour!!!! Grâce à la lecture d’un blog , j’ai pu apprendre qu’il y aurait à nouveau une délibération sur les indemnités des élus ce jeudi 23 juin…Peut-être que le maire y annoncera la composition de nouveaux groupes et le montant des indemnités des élus qui les composent ? Mais quand même, quelle opacité, çà sent les vielles pratiques soviétiques et la nouvelle présentation des élus sur ce nouveau site(qui ressemble dans sa mise en page à celle du JSD ?…)avec la biographie du maire,mais pas de ses adjoints en est l’une des illustrations….
    Au fait question à Marcel@, pourquoi Georges Sali repose en paix?

    8

    1
    • Bill dit :

      Effectivement, la maquette du JSD et de la ville est la même. En même temps, de cette façon la relation graphique souligne la relation mairie / jsd, plus claire / transparente ? de cette façon. D’ailleurs, sur le site de la ville, les actualités renvoient sur le JSD.

      5

      0
    • Marcel dit :

      Réponse : c’était une expression disant qu’il ne compte plus , semble-t-il.
      Georges Sali a créé un parti à Saint-Denis dit PSG avec des Elus lui succédant qui siègent au Conseil Municipal dans la Majorité Municipale jusqu’à ce jour, lui-même n’ayant pas souhaité y être………etc
      Donc, quoi qu’il en soit . il ne fait plus partie de la vie politique locale.
      Quel est le problème ?

      0

      0
  7. caroline dit :

    Le conseil municipal sera jeudi 23 juin, et concernant l’ordre du jour, on peut le consulter que ce jour.

    0

    0
  8. caroline dit :

    Marcel, Georges Sali fait partie du CA de plaine commune habitat

    0

    0
  9. mourad dit :

    Dans l’appel au soutien à la candidature de Stéphane PEU à la députation 2017, on trouve quand même la quasi totalité de la nomenklatura dionysienne : http://stephanepeu2017.fr/lappel/ dont Braouezec … dont Messaouedene.

    0

    0
    • Suger dit :

      « Quasi-totalité », c’est bien dans ce « quasi » que se trouve l’origine des recompositions en cours. Aucun des cinq démissionnaires du groupe FdG n’a signé cet appel de soutien à Stéphane Peu. Et comme par hasard Bally Bagayoko, maire-adjoint et ex-conseiller général battu en 2015, se rapproche à grands pas, depuis quelques semaines, des partisans de la candidature auto-proclamée de Mélenchon. Sur son blog, il reprend des déclarations de (citons B. Bagayoko) « son ami Jean-Luc Mélenchon » et il est le premier signataire d’un texte d’adhérents du groupe « Ensemble »(FG) en faveur d’un ralliement à la candidature Mélenchon (http://www.ballybagayoko.com/presidentielle-declaration-des-membres-densemble-et-des-insoumis/).

      Mais Bagayoko, Braouezec et Messaoudene ne sont-ils pas membres de même groupe politique « Ensemble », petite composante du « Front de Gauche » à coté du PC et du « Parti de Gauche » de Mélenchon ?! Confusion ? Hypocrisie ? Le FdG étant agonisant, chacun reprend en apparence ses billes, mais les « ensembliers »… de Saint-Denis préfèrent, prudents, ne pas miser tout sur le même numéro. Aux uns de garder le lien avec le PC et aux autres de s’en éloigner, et, pour tous, attendre de voir comment le vent tourne pour se repositionner là où il y a encore des postes d’élus à sauver ! Les girouettes vont beaucoup tourner dans l’année qui vient..

      18

      2
    • Olympe dit :

      Et il y a à peine un an, Bally Bagayoko faisait de grandes démonstrations d’amitié à Madjid Messaoudene à l’occasion des meetings du PIR que ce dernier organise régulièrement à la Bourse du Travail. Bagayoko allait jusqu’à écrire, le 8 mai 2015, pour le meeting du 10ème anniversaire du PIR : « Un big up aux organisateurs et à mon ami Madjid Messaouden pour avoir contribué à cette belle eveille citoyenne et des consciences » (citation exacte orthographe comprise…) et un peu plus loin « je me considère aussi comme un indigène de la République. Nous sommes tous des indigènes de la République » !… Bagayoko a beaucoup d’amis ou alors il en change souvent…

      15

      0
      • BAGAYOKO dit :

        Merci de votre intérêt pour le sujet. Je vous offrirai pas « le plaisir » de participer à un lynchage à travers le site Saint-Denis ma ville. Ce qui est certain il n’y a pas de hasard dans votre démarche…Je confirme Madjid, Patrick Braouezec, Mélenchon, Paillard, Stéphane PEU, etc.. sont des amis politiques…Même avec ces amis ont peut partager et avoir des différences. C’est la vie?
        … Bally BAGAYOKO

        0

        16
        • Samy dit :

          Monsieur Bagayoko, vous z-ici! Tout le monde sait bien que les amis politiques de vingt ans ou de trente ans restent toujours de vrais amis …

          8

          0
        • Azzedine dit :

          Bonjour Bally.

          Je me permets de te tutoyer car on s’est déjà rencontré plusieurs fois et je respecte ton combat pour la ville et les minorités. On ne partage pas les mêmes idées mais cela n’empêche pas de débattre.

          Si tu interviens sur ce blog c’est qui est dit te touche. Et je pense que les élus de la municipalité le lisent tous. Juste pour prendre la pouls de la contestation. Contestation peu nombreuse mais tu sais qu’elle s’organisent. Les précédentes municipales, il n’y a pas eu d’adhésion de la population. Ensemble n’est qu’un vain mot. C’est pas une majorité forte et soudé, c’est un agrégat d’opportunistes et tu le sais.

          Je pense que si tu pars du groupe Ensemble, c’est qu’il y a des divergences profondes qui vont au delà des échéances électorales. Je pense que tu te rends juste compte qu’aux dernières départementales, tu as fais les frais des accords politiques à l’entre deux tours. Et s’il faut te sacrifier, ils n’hésiteront pas une seconde à te refaire le coup.

          Alors soit, ils t’ont promis une revalorisation des indemnités mais au final, tu te rends compte que la pilule ne passe pas du tout.

          Tu viens de te rendre compte que tu es utilisé par les D. PAILLARD, S. PEU pour qu’ils restent au pouvoir. D. Paillard dans 3 ans c’est la retraite et S. Peu souhaite dormir à l’assemblé pendant les 6 prochaines années car la soupe est quand même bonne la bas et après il sera à la retraite aussi. On le voit bien avec M. HANOTIN, du 7ème arrondissement de Paris, c’est très difficile d’aider les habitants de Saint-Denis.

          Les élus présent encore dans la majorité municipales restent pour les postes et manquent de courage politique.

          La ville de Saint Denis mérite mieux. Et je sais que tu vaux mieux que ça.
          Saint Denis ne doit pas être le refuge des sans comme dirais Patrick. Saint-Denis doit faire parti de la république, faut il encore que les élus le souhaite réellement. Tu peux pas avoir un élu qui dit: la police assassine et d’un autre coté, donnez moi 200 policiers de plus dans ma ville. Ce discours n’est absolument pas cohérent. (Je ne nie pas le racisme, loin de la. Il existe, même à Saint Denis).

          S’il y a autant de critiques sur ce site, c’est qu’aux yeux de la municipalité, on passe pour des gens d’extrême droite alors que la plus part veulent juste vivre tranquillement. Et pas survivre dans la crasse et le trafic de drogue permanent.
          S’il y a un Bally qui a réussi et à s’en sortir, 99 restent sur le carreau. Je pense aux 99 qui restent en bas des immeubles car ils ont nulle part ou aller, ou s’amuser, ou jouer, ou faire du sport.
          Même chez eux, c’est dur de rester.
          Alors ils traînent dans les rues. Et la rue, tu le sais aussi bien que moi. Elle n’apporte rien de bon. Et quand bien même, ils arrivent à s’en sortir… C’est des boulots précaires. Tu connais les statistiques et les réalités de la ville encore mieux que moi.

          Quand HANOTIN a été élu député, certains de supporter de BRAOUEZEC ont dit « Saint Denis est à nous »…

          Non, Saint Denis appartient aux habitants quelque soit leurs choix.

          Ps: En quittant le groupe Ensemble, tu prends le risque de perdre ta délégation comme P. CARO la perdue. Et j’avoue, c’est courageux de ta part.

          9

          6
          • Olivier dit :

            C’est bien gentil tout ça, mais le coté « petit ange face aux démons » de ce commentaire passe mal. B. Bagayoko est désormais un vieux routier de la politique locale qui a toujours servi Braouezec et s’est positionné avec les durs de la majorité (anti-vidéosurveillance, anti-« méchants policiers », pro-PIR, etc…).
            Quant aux affirmations malveillantes et sans preuves, du genre « M. HANOTIN, du 7ème arrondissement de Paris »(!?), on peut laisser cela pour les futures campagnes électorales…

            11

            1
          • Azzedine dit :

            Bonjour.

            Je travaille pour une entreprise ou les comportements sont identiques à la vie politique française. B. BAGAYOKO vient d’apprendre à ses dépens les aléas de la vie politique.
            Il était dans le confort pendant des années car l’élection était acté entre les deux tours aux prix de compromissions.
            Sauf que les deux dinosaures cherchent à survivre à tous prix. Et les élus qui viennent de démissionner viennent tout doucement d’enlever leurs oeillères.

            C’est le première acte d’autre rebondissements. Il faudrait que les membres du PSG démissionnent mais j’y crois pas trop. Ils sont dans la rancune.

            D. PAILLARD, P. BRAOUEZEC et S. PEU ont pensé qu’ils étaient capable de faire une politique nationale à l’échelle d’une ville. Ils se sont juste enrichi sur le dos de pauvres habitants.
            On arrive à une ville complètement morcelée et surtout sans projet commun de vivre ensemble contrairement au discours municipale.

            J’ai discuté avec Bally, je ne le dédouane de rien. Je lui ai dit avant le départementale qu’il porte le bilan municipale.

            Sans une coupure très net avec l’équipe actuelle, il s’en sortira pas.

            0

            0
    • Marcel dit :

      Bigre, faut vraiment être du  » cru  » , avoir Saint-Denis  » dans la peau » ou bien être intéressé à des titres divers – comme l’explique en gros  » Suger  » – pour comprendre la manoeuvre !
      Il faut rappeler que le Député Hanotin élu lors de vague rose ( tout sauf sarko ) n’ avait pu conquérir au 2° tour la majorité municipale Dionysienne en 2014 à 181 voix près.
      Le fief avec ses variantes pour ratisser large doit être conservé coûte que coûte y compris législatif et territorial.
      Il en va de la répartition des rôles et attributions.

      7

      0
  10. caroline dit :

    sur le JSD ce matin

    21 juin 2016

    Dominique Sanchez

    Quand une correspondance à usage interne circule dans des réseaux initiés, avant d’être évoquée sans être restituée sur le blog du conseiller municipal Philippe Caro, puis d’être reprise sur la toile… Ce classique de notre temps est arrivé au courrier que cinq élus d’Ensemble, formation politique du Front de gauche, ont adressé le 16 juin à leurs collègues de groupe du conseil municipal pour justement leur annoncer leur décision de le quitter. Pas pour rejoindre l’opposition socialiste –cela semble évident, s’agissant de Bally Bagayoko, Conception Diez-Soto, Vincent Huet, Martine Rogeret et Patrick Vassallo- mais pour faire réussir la majorité à laquelle ils continuent de se revendiquer… Si l’on a compris le sens général de leur écrit que nous avons pu consulter. Jeudi 23 juin a lieu la dernière séance du conseil municipal avant la trêve estivale. L’ordre du jour n’inclut pas ce sujet, mais il est fort à parier qu’il sera commenté. Comme le sera le devenir du groupe EELV qui, avec la défection des élues Béatrice Geyres et Sonia Pignot, se retrouve en dessous du seuil permettant de rester un groupe…La semaine prochaine, promis, on essaiera d’expliquer tout ça.

    1

    2
    • Bill dit :

      Vous savez chercher ! Impossible à trouver sur le jsd pour moi…

      6

      0
    • Olivier dit :

      Il faut chercher dans les tréfonds du site du JSD pour le trouver : http://www.lejsd.com/content/histoires-de-groupes
      Intéressant cette auto-justification tardive du rédacteur en chef du JSD qui ose parler quasiment de courriers « privés » pour une lettre envoyée à tous les élus du groupe FG annonçant ces démissions. On est loin des « Wikileaks » avec le « journalisme » institutionnel du JSD !…

      14

      0
    • Chris dit :

      Ce terme « opposition socialiste », employé par cette extrême gauche, m’a toujours autant sidéré.

      Voilà une ville où nous sommes tellement bas sur tous les indicateurs, et où les politiques s’en tapent grave (ils sont où les résultats ?) et ne s’associent même pas pour améliorer le quotidien de ***nous leurs électeurs / administrés***.

      J’hallucine.

      3

      0
  11. mourad dit :

    « Quand une correspondance à usage interne circule dans des réseaux initiés, avant d’être évoquée sans être restituée sur le blog du conseiller municipal Philippe Caro, puis d’être reprise sur la toile… Ce classique de notre temps est arrivé au courrier » Dominique Sanchez

    J’ai vraiment besoin d’une explication de texte : c’est quoi un « réseau initié » ? « reprise sur la toile » = ce blog ? « Ce classique de notre temps » ???

    Cela me rappelle un sujet de philo  » Le journaliste est-il un historien ? »

    11

    0
  12. mourad dit :

    Je ne sais pas si Bally est toujours dans la majorité municipale mais il écrit beaucoup ces derniers jours sur son blog … et pas toujours dans le sens majoritaire … http://www.ballybagayoko.com/

    7

    0
    • Marcel dit :

      quelle curiosité  » Mourad  » alors que vous ne seriez plus susceptible d’être Electeur ni de la 2° circonscription ni de la Commune Dionysienne , à moins d’y garder un domicile fiscal à cet effet !!
      Ceci étant, un Citoyen informé en vaut deux.

      9

      0
      • mourad dit :

        1ère circonscription (Pleyel) … mais c’est vrai, je ne suis plus un dionysien fiscal et je me mêle de ce qui me regarde plus ! mais j’ai au passif de vieux comptes à régler et tant que Bill ne me met pas dehors, je continuerai ma guéguerre personnelle …

        11

        0
        • Bill dit :

          Ce serait tout à fait dommage de ne plus lire vos remarques pertinentes et surtout votre humour me manquerait. RESTEZ !!!!

          11

          0
        • Marcel dit :

          Eh, oui le quartier Pleyel , que vous avez quitté relève de la circonscription – ainsi que La plaine – où est élu l’éminent Député bien connu Bruno Leroux. Et vous avez tout à fait raison de dénoncer ce qui vous est apparu inadmissible.
          PS : je viens de lire le commentaire d’un intervenant habituel  » Azzedine  » qui connait parfaitement Saint-Denis mais ni demeure plus : c’est pas clair, je ne comprends pas ce qu’il veut , c’est contradictoire , on ne voit pas trop vers quel bord il veut aller lors de ses conseils ou avis prodigués à Bally BAGAYOKO qui – faut-il le rappeler – doit tant et plus à l’ex-Député Braouezec et Jacques Marsaud.

          4

          0
  13. Samy dit :

    Dionysiens, dionysiennes, comme je vous l’annonçais dans un article sur le maire de Saint-Denis et ses PIR soutiens sur ce même site, le site SaintDenisMaVille confirme, avec toutes ces articles et les nombreux commentaires et échanges citoyens, sa place de premier site d’information pour les dionysiens, bien loin devant le JSD qui semble avoir vécu et qui une fois de plus traite l’information avec un sacré retard sur l’actualité. Même monsieur Bagayoko se sent obligé de le reconnaître ! Vive la liberté d’expression à Saint-Denis !

    16

    0
  14. Suger dit :

    « Le Parisien », un peu en retard sur « saintdenismaville »… , s’intéresse à ce qu’il appelle les « chamailleries » au sein de la majorité municipale de Saint-Denis. Rien de très neuf par rapport à ce qui a pu être dit ici, sauf les explications embarrassées de B. Bagayoko (qui minimise autant que possible ces démissions), et ce passage curieux quant aux choix politiques des un(e)s et des autres :
    « Les élus en partance pourraient reformer un groupe avec d’autres conseillers (il faut minimum 7 élus). Une nouvelle alliance à chercher du côté d’EELV ? Coïncidence troublante, deux élus écolos sur sept ont également quitté leur groupe, il y a quelques jours » (…) .
    Et l’article se termine ainsi ;
    « Pas toujours facile de se retrouver dans le positionnement des uns et des autres. Des dissensions récentes, sur la vidéosurveillance ou les Jeux olympiques, ont-elles joué un rôle ? Une chose est sûre, à la faveur de ces bisbilles internes, la majorité municipale est train de se recomposer, mais sans — pour l’instant ? — voler en éclat. »
    http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/chamailleries-dans-la-majorite-municipale-a-saint-denis-22-06-2016-5905091.php

    15

    0
  15. Jésus-Marie-Joseph ! dit :

    Mon Dieu, mais que se passe-t-il dans la majorité municipale de Saint-Denis ? Après le départ du groupe FdG de 5 élus, parmi lesquels Bally Bagayoko tellement tourneboulé qu’il vient écrire sur le site saintdenismaville qu’il n’écrira pas sur le site saintdenismaville, voilà-t’y pas que l’élu municipal Messaoudene membre d’Ensemble-PIR, après avoir subi un revers mémorable en présence de ses amis du PIR avec son « Ftour debout »à Saint-Denis il y a quelques jours, fait son coming out et appelle à faire un « Ftour debout » à Nation demain à 16h (oui, en plein jour !)…

    Madjid Messaoudene ‏@MadjidFalastine 6 hil y a 6 heures
    Qui est partant-e pour aller boire un verre demain à Nation ? Vers 15h30 16h ?

    Mon Dieu, aie pitié d’eux !

    9

    0
    • Olivier dit :

      Madjid Messaoudene, le petit génie politique de la Bourse du Travail, au vu des 20 personnes du PIR qui étaient au « Ftour Debout » devant la Basilique et fort de son succès… fait aujourd’hui la leçon à la CGT et à FO !
      Madjid Messaoudene @MadjidFalastine
      Au final avec 1km pour le parcours de la #manif23juin les syndicats acceptent aujourd’hui le rassemblement statique qu’ils refusaient hier.

      9

      1
  16. Lila dit :

    Pour mémoire, j’ai organisé une réunion d’appartement « non complaisante » en présence de Bally Bagayoko, la plupart ne se connaissaient pas mais surtout n’adhéraient ou n’adhérent toujours pas au travail des élus de la majorité municipale.

    C’était l’occasion de dire à cet élu la raison de sa position sur nombreux dossiers et notamment sur la vidéosurveillance.

    Présent, Azzedine l’a affronté avec beaucoup de pugnacité tout comme celles et ceux qui eux ont fait le choix de débattre.

    Plus de 4 heures d’échanges avec des questions sur « le fonctionnement » des élus de la majorité des réponses de l’élu qui n’ont pas satisfaits tous les participants mais il y a eu débat et échanges. L’objectif que je voulais atteindre.

    Il est vrai et je le confirme saintdenismaville est un très bon outil de communication qui ne pratique pas enfin pour ma part la censure néanmoins je déplore que celles et ceux qui interviennent régulièrement dans ce blog n’ai pas eu la démarche d’Azzedine qui je peux vous dire n’a pas fait dans la dentelle avec Bally Bagoyoko mais au contraire est allé jusqu’au bout de l’échange tout comme les intervenants dont 2 architectes 2 urbaniste un journaliste une directrice de laboratoire…pour la plupart natifs et résidents à Saint-Denis…

    La liberté d’expression ne marche pas que dans un sens et pour ma part, je revendique autant que vous le droit de vivre et d’élever mes enfants dans un environnement tranquille…

    Pour ma part et vous le savez cela m’a valu 1 mise en examen 4 an de procès et heureusement une relaxe !

    0

    0
  17. Mourad dit :

    Vous pouvez suivre le conseil municipal en direct sur ce lien … et déjà prendre connaissance de l’ordre du jour :

    http://www.synople.tv/ville-saint-denis/

    5

    0
  18. Suger dit :

    Deux échos du Conseil municipal de ce jeudi 23 juin :
    Un point de l’ordre du jour portait sur la « Modification des fixations des indemnités de fonction des élus ». Ph. Caro a repris les critiques et les propositions faites sur son blog. Et Adrien Delacroix, pour le groupe PS, a souligné les incohérences qui marquent la répartition des indemnités entre maires-adjoints et conseillers délégués. Il a pointé le fait que « les indemnités sont déconnectées des compétences des délégations et de la charge des travail des élus ». Il a également rappelé que, à Saint-Denis, « le niveau des indemnités est bien supérieur à ceux des autres villes de 100 000 habitants en France » … Seul dans la majorité, Ph. Caro a voté contre ainsi que les élus du groupe d’opposition PS.
    A la fin du conseil était proposé un « Vœu relatif à la lutte contre les contrôles d’identité discriminants » par Madjid Messaoudene (qui portait d’ailleurs un magnifique T-Shirt… avec, en très gros, l’inscription « MADE IN PALESTINE » en anglais, donc, et en arabe). Plus sérieusement, cette condamnation de l’existence de « contrôle au faciès » a été reprise par les différents intervenants, dont Ferdinand Nino qui a, lui, heureusement accompagné cette condamnation d’un éloge du rôle la police nationale et d’un rappel des difficultés de son travail, oubliés visiblement par certains… Une élue, Silvia Capanema-Schimdt, par ailleurs conseillère départementale, est même allée jusqu’à demander la suppression de tous les contrôles d’identité !… Ce vœu a été adopté par le Conseil à l’unanimité.

    6

    0
    • Theo dit :

      À propos de ce « Vœu relatif à la lutte contre les contrôles d’identité discriminants «  : Saint Denis se ridiculise ! C’est du folklore. Personne ne nie qu’il y a des comportements parfois désagréables de certains policiers ( il faut voir ce qu’ils ont en face!) mais quand 90% de la population appartient à la « diversité », je ne vois pas quel « faciès » serait visé, quelle minorité opprimée serait choisie..? A moins, une fois de plus, d’encourager la victimisation au lieu de stimuler la réussite sociale des enfants de ST Denis…Qu’ils y travaillent, au lieu d’essayer de mettre à bas ce qui concourt à cette réussite !

      10

      0
      • Habitant dit :

        @Theo
        Vous avez parfaitement raison Theo, il ne peut y avoir de contrôle discriminatoire puisqu’il n’y a que des minorité sur St-Denis. Mais Majid ainsi que tous ces amis de Ensemble et front de gauche ne parle pas localement mais nationale, il s’en fiche des Dyonisiens, il se croit à l’assemblé national et pas au conseil municipale, tous leur combat sont dirigé contre l’état, mais déjà qu’à St-Denis la plupart des habitants les ignore voir les déteste alors vous imaginez au niveau national, il n’existe pas.

        9

        0
      • Habitant dit :

        Le pire dans tout ça, c’est que lors des réunions avec les élus et le commissaire de St-Denis, celui-ci les a informé que la vidéosurveillance permettait de cibler les fauteurs de troubles, les dealers et autres et donc de cibler les contrôles de la police à ces seuls personnes là. Donc je ne comprends pas pourquoi Majid et Silvia Capanema-Schimdt sont contre la vidéosurveillance alors qu’elle va dans leur sens.

        4

        0
      • Suger dit :

        Et à propos d’une décision de justice, Madjid Messaoudene continue ses campagnes de dénigrement de la Police. Voila ce tweet récent (que l’on peut lire aussi sur son blog) :
        Madjid Messaoudene @MadjidFalastine
        Impunité policière. Encore et toujours.
        L’attitude de cet élu contre la police, ses déclarations et ses votes contre la vidéosurveillance, ses provocations permanentes, ne semblent pas gêner D. Paillard… Un autre élu a pourtant vu sa délégation retirée pour bien moins que cela !
        Comment la municipalité peut-elle d’ailleurs réclamer une augmentation des effectifs de la police nationale alors qu’elle laisse un élu délégué par le maire s’en prendre constamment à la police et l’accuser de tout et de n’importe quoi !

        10

        0
      • Lila dit :

        Vous devriez peser vos mots théo !
        Vos mots transpirent l’amalgame un traite mot pour l’avenir de nos jeunes.
        Tous ne sont pas des délinquants et contrairement à votre propos heureusement nombreux réussissent et ont un avenir prometteur.
        La discrimination a toujours existé et existe encore elle est à l’école dans les formations et au travail.
        Si vous voulez en parlez je suis à votre disposition.

        1

        8
        • Theo dit :

          @Lila
          Venant de vous, cette menace à peine voilée me ravit : « Vous devriez peser vos mots », me dites vous.
          Qu’ est-ce qui vous gêne? Où voyez vous que je dise que « tous sont des délinquants » alors que je dis justement le contraire ? Comment faites vous pour comprendre exactement le contraire de ce que je dis ?
          Vous ne pigez décidément rien du tout.
          Où est ce que je ferai un amalgame ? Avec quoi ? Avec qui ? Vous ne comprenez pas ce que je dis ? C’est une erreur de lecture? Vous voulez embrouiller les esprits ?
          L’amalgame, ce sont ceux qui font croire à nos jeunes que la police est toujours leur ennemie qui le font, alors qu’ils feraient mieux de leur donner les moyens de réussir sans se sentir en permanence victimes, alors qu’ils ont la chance d’avoir la possibilité de réussir dans la vie, comme tout le monde, grâce aux services publics et à eux-mêmes.
          Mais apparemment vous êtes d’accord avec M. Messaouadène puisque vous aussi, vous parlez de discrimination à l’école, alors que tous les professeurs qui interviennent ici ne cessent de nous rappeler leur engagement auprès des jeunes de cette ville. En disant qu’il y a discrimination, vous insinuez que l’école serait raciste, ce qui est une insulte à la déontologie des enseignants. Qui, par ailleurs, nie qu’il peut y avoir des discriminations, je n’ai jamais nié cela…
          Je dis donc clairement ce que je dis, et je ne suis suspect d’aucun amalgame ou je ne sais quelle discrimination, surtout pas, tout mon parcours est celui d’un antiraciste convaincu et ce n’est pas vous qui allez juger de mes propos et me convoquer pour une conversation personnelle à votre petit confessionnal perso. J’ai déjà donné, merci.

          7

          0
    • Suger dit :

      Depuis que Ph. Caro s’est mis (a été mis ?) en marge de la majorité municipale, c’est le grand déballage !… Cette intervention de Ph. Caro, reportée sur son blog, est une cruelle mise à jour des pratiques politico-familiales des principaux dirigeants de notre ville qui se partagent le pouvoir local depuis plus de 20 ans. Ce qui apparaît encore plus clairement est que les dionysiens n’ont jamais voix au chapitre et que le clan au pouvoir est prêt à tout pour conserver leur pouvoir.

      11

      0
    • Bill dit :

      La thèse d’histoire de Benoit Bréville, datant de 2011 sur la politique de la ville dans les années 80-2000 et signalée par Philippe Caro est très intéressante. On y retrouve déjà pas mal de noms toujours au commande et déjà les contradictions entre idéologie et pragmatisme qui ont parfois bloqués plusieurs années des projets laissant les choses se dégrader. http://www.archipel.uqam.ca/5483/8/D2407-2.pdf

      9

      0
    • Bill dit :

      Bonjour, petite question, depuis quelques semaines, vous relayez sur ce site la parole des élus et du jsd sans jamais aucun commentaire. Etes-vous un robot ou un humain en charge de la communication municipale ?

      3

      0
      • Mourad dit :

        Oh la vache … c’est le KGB ici ! Bill Tcherno ?

        3

        0
        • Bill dit :

          Oui, ça m’énerve parfois que ce blog se fasse démolir parce que « identitaire, facho » et qu’ensuite on vienne faire sa pub sur le blog. Mes excuses à Caroline si ce n’est pas le cas mais la succession de liens sans aucun commentaire ressemble plus à du dépôt de liens pour créer du trafic sur les sites en question surtout si les liens n’ont aucun intérêt dans le sujet (ce qui est arrivé et non publié).

          3

          0
  19. caroline dit :

    NON, je vous informe, car ses élus sont à mes yeux des personnes irresponsables . Ils alimentent des idées extrémistes avec le PIR, les indigènes de la républiques, les semblants de contrôle de faciès. Ils font tout pour nous laisser dans notre misère et je constate que vous êtes meilleurs que moi pour en parler

    4

    0
    • Suger dit :

      Rien ne vaut un commentaire personnel, car ce qui compte ici est la parole des dionysiennes et des dionysiens. Il n’y a pas d’experts pour dire ce que l’on voit à Saint-Denis et comment on l’analyse.

      3

      0
  20. caroline dit :

    depuis tous ses incendies, et tout ce qui se passe depuis novembre 2015, je suis écœurée par le comportement de la municipalité qui profite de la misère du 48 rue de la République et continu dans son idéologie de paupériser la ville.
    tous les mois, je suis le conseil municipal qui à mes yeux est sans intérêt, on gère une ville de plus de 100 000 habitants comme une personne en difficulté avec des enfants qui ne sait pas comment faire.
    On veut nous faire croire au bon vivre ensemble en soulignant les 137 nationalités mais en fin de compte, il paupérise la ville pour conserver leur électorat.
    Je circule souvent au centre ville, et je les voit pavoiser dans les bars, comme si la ville leur appartenait.
    Je suis dégoutée par leur comportement et je rêve qu’il parte. Ils ont tué notre ville.
    La clique Bakayoko, Messaoudene, Huet, Vassalo sont une plaie et la seule chose qu’ils peuvent apporter pour notre ville, c’est le chaos et la confusion.
    Nos gamins sont en manque de repère et eux jouent du les problèmes et leurs font comprendre que la France ne veulent pas d’eux.
    Ils sont dangereux pour les dionysiens.
    C’est pour cela que je vous envoie tous les scoop des sites pour vous informer .
    Il est temps et urgent qu’ils partent .
    Voila et je continuerais pour vous donner toutes les informations que je peux trouver sur tous les sites.
    J’aurais voulu avoir la facilité d’Azzedine, Mourad, Bill, Suger, et les autres, mais hélas je parle avec mon cœur et ne tourne pas aussi bien que vous les phrases, mais je suis d’accord pour 90% avec vos commentaires.
    Bonne soirée

    14

    0
    • Bill dit :

      Merci de vous être exprimée 🙂 Et vous n’avez absolument pas à rougir de vos qualités d’expression, n’hésitez pas à partager ce qui vous parait intéressant dans les articles que vous signalez !

      6

      0
    • Mourad dit :

      Caroline, vous pouvez me retirer de la liste des bons rédacteurs ; toutes les semaines mon épouse relit ma prose ; elle souligne les fautes d’orthographe  »grossières » ; elle prétend que ma ponctuation date des débuts de Line Renaud et que mon style reflète bien mes origines  »blédardes » …. vous voyez …

      2

      0
      • Bill dit :

        Mourad, vous devez bien rire à la maison si votre femme est aussi caustique que vous ! Il va vraiment falloir qu’on se rencontre 🙂

        2

        0
  21. Mourad dit :

    Faisons un premier point de situation.

    Philippe CARO a perdu 1.900 euros d’indemnités par mois parce qu’il l’ouvre trop et vote mal … mais il reste dans la majorité municipale.

    Michel RIBAY est membre d’EELV … mais ne fait pas parti du groupe EELV au conseil municipal (et on se sait toujours pas pourquoi) ; Béatrice GEURES et Sonia PIGNOT quittent le groupe EELV municipal faisant ainsi de fait un hara kiri du groupe.

    Bally BAGAYOKA, Conception DIEZ-SOTO, Vincent HUET, Martine ROGERET et Patrick VASSALO ont écrit à leurs potes Front de Gauche le 16 juin 2016 pour leur dire en substance que ce Front de Gauche municipal n’est qu’un ‘’cartel de parti en échec » (rien que çà !) et qu’ils préfèrent se barrer pour voir si l’herbe est plus rouge ailleurs ; ils ont quand même ajouté que ‘’ le choix du départ n’entame en rien leur volonté de contribuer avec détermination à la réussite de l’équipe de la majorité municipale rassemblée autour de notre maire Didier Paillard’’ !!! concrètement, ils se barrent mais veulent continuer à toucher leurs indemnités en évitant de tomber dans le même guet-apens que le trop intègre et pas assez malin Caro.

    Pendant ce temps là, Madjid MESSAOUDENE poursuit sa mission sacerdotale inter-galactique, lente mais progressive, en infusant dans la ville tout ce qui se fait de PIR.

    Pauvres dionysiens ….

    11

    0
  22. caroline dit :

    Dehors, on vous compare à des extrêmes- droites, c’est plus facile de dire que vous êtes des racistes que de se remettre en question. C’est la méthode de l’extrême gauche, Tous les malheurs de la ville, c’est la faute des autres. Ils ont oublié qu’ils sont au pouvoir depuis plus de 50 ans et la Méthode altermondialiste qui a mis cette ville là où elle est maintenant. Tant que le Président de Plaine commune restera en poste, se sera le Chaos; La scission est juste une question politique pour 2020, pour avoir des postes. On jette Philippe Caro car il a refusé l’augmentation de 10% pour les impôts locaux mais on laisse Messaoudene qui diffusent des propos inadmissibles sur la laïcité. On doit lui retirer sa délégation et c’est urgent mais Monsieur Paillard n’en fait rien car il n’a pas d’autorité pour combattre Braouezec. A Saint-Denis, si vous n’êtes pas d’accord avec la politique de la ville, vous êtes contre eux. On n’a pas d’argent pour la vidéo protection mais on en a pour faire la propagande sur le « bon vivre ensemble ». Ils savent que c’est la fin pour eux, d’ailleurs, on le voit, lors des CM, les indemnités ne font que d’augmenter, leurs priorités, c’est de s’enrichir sur le dos des pauvres, donc nous. Certes des choses sont fait, mais la répartition est inégale, c’est toujours les mêmes qui en profite. C’était une belle ville avant et il est urgent de revenir en dessous de 100 000 habitants car il n’ont pas la capacité de gérer une grande ville. Certains sont compétents, d’autres ont changé de mentalité dans le bon sens, mais tant qu’on divisera des pauvres contre d’autres pauvres, la ville restera dans cette état. On ne peut pas hélas s’occuper que des « sans » en laissant les autres de cotés, tout dionysien a droit au respect et la mairie divise notre population. Il n’est pas normal de voir ce qui se passe à la gare et dans les autres quartiers. Comment une grande ville , on a moins de 50 policiers municipaux qui circulent qu’au centre ville et que fait-on des autres quartiers? Comment peut on dépenser pour des médiateurs, qui hélas ne peuvent rien faire, Pourquoi, le dimanche, les filles de la Légion d’honneur ont droit qu’on les raccompagnent à leur pensionnat? Pourquoi n’a t’on pas le droit de rentrer au centre ville en voiture alors que certains sont immatriculé dans d’autres villes et peuvent? Pourquoi nos écoles sont des garderies et les parents mettent leurs enfants dans le privé? Pourquoi nous n’avons pas le nombre suffisant de policiers nationaux? Pourquoi Paris se débarrasse des « sans » et la ville les reçoit tous? Pourquoi il n’y a qu’un Saint-Denis, qu’il y ai des bidonvilles alors que les communes de Pierrefitte, Stains, La Courneuve n’en n’on pas, Pourquoi la ville de d’Aubervilliers favorise ses habitants pour les attribution de logement et pas notre ville? On peut se poser 50 000 questions, nous n’auront aucune réponse car même eux, a force de critiquer l’état, l’état ne fera rien pour eux .

    12

    0
    • Bill dit :

      Vous avez tort de ne pas vous exprimer plus souvent 🙂 Voilà une synthèse très bien tournée des problèmes de cette ville.

      1

      0
    • Habitant dit :

      « Monsieur Paillard n’en fait rien car il n’a pas d’autorité pour combattre Braouezec »
      Vous avez tout compris, le mal à un nom dans cette ville et c’est bien lui « Patrick Braouzec » ce type à fait plus de mal à cette ville que tous les élus Front de gauche réunis, ce type n’est élu par aucun Dyonisien mais il décide de tout car Paillard n’est que son petit caniche, et il est trop occupé ds les bars où il veut toujours nous payer des coups avec notre propre argent (nos impôts). Il faut vraiment qu’on se réunisse et qu’on aille dégager Braouzec, quitte à se relayer pour faire des sitting devant son bureau jusqu’à ce qu’il dégage comme le ferait la CGT ou tout autre syndicats, malheureusement il contrôle quasiment toutes les associations en les arrosant avec nos impôts, c’est un véritable tyran dénué de tout sentiment, alors que sa politique fait plus de victimes que les plus gros criminel de cette ville, lui ne bronche pas, il mériterait la prison jusqu’à la fin de ces jours, voir plus si ne tenait qu’à moi.

      2

      0
  23. Gabriella dit :

    La rue Gaston Dourdin en dix ans s’est complétement dégradée. D’abord, nos parkings étaient régulièrement vandalisés et cela a duré un moment , puis la vidéo surveillance installée a dû dissuader quelques uns. Depuis quelques années, un trafic de drogue s’est installé dans le parking de la cité HLM en face de notre immeuble, guetteurs polis, on me dit  » qu’ils sont aussi « très gentils  »  » tant que les guetteurs de deal sont gentils, nous sommes sauvés n’Est-ce pas? une action a été entreprise pour essayer à les déloger………..pas à la singlinglin comme disent les enfants!
    A Saint-Denis (Lire la thèse de Benoît Brinville , merci à Bill de l’avoir mise en ligne) la municipalité fait des choix idéologiques qui vont souvent (toujours ?) à l’encontre des intérêts des dionysiens. Lors des municipales, une de mes voisines de gauche comme moi m’a fait un peu la morale en me disant que c’était pour « cette gauche là qu’il fallait voter , parce que l’autre ce n’était pas vraiment la gauche!! après les municipales elle a vite déménagé comme quoi l’idéologie (en paroles) peut cohabiter avec le pragmatisme (en actes) .
    Caroline cela fait du bien de témoigner sur ce blog hein ? moi je vous conseille aussi le yoga et le chant.

    7

    0
    • Mourad dit :

      J’ai vécu à peu près la même situation dans une résidence à Pleyel ; les copropriétaires les plus intelligents sont ceux qui ont mis en vente tout de suite ; j’ai attendu … et j’ai fait une moins-value.

      Sinon, je suppose que vous parlez de la résidence Gaston Dourdin.

      Dites donc, il y a beaucoup d’inconditionnels du Maire et de Stéphane PEU qui y habitent dans cette résidence ? Ils disent quoi ces amis ? Comme de coutume que les dealers et les vandales sont gentils, la police fait rien que les embêter et que les résidents (comme vous Madame) qui protestent sont des fachos et des identitaires ? c’est çà ?

      4

      0
      • Marcel dit :

        Ah, bon, c’est bizarre et dommage , je croyais que les appartements en copropriété vers l’allée de seine et les rue aux noms électriques ( Faraday, Watt …..) si c’est ça – étaient de bon aloi dans un nouveau quartier plein d’avenir près de Paris – quoique à vocation essentielle de bureaux.
        A moins que ce soit ceux à l’intérieur de Paris -Pleyel et c’est dommage aussi.

        0

        0
        • Chris dit :

          La particularité de St Denis est qu’il n’y a aucun coin « tranquille ».
          A Aulnay, Sevran, Villepinte par exemple, il y a des zones à éviter mais il y a aussi des zones « normales ».

          Pas ici.

          0

          0
  24. caroline dit :

    Oui Gabrielle, moi aussi j’ai une amie qui habite à Gaston Dourdin, je vais la voir et son quartier c’est dégradée trop vite. Tous les guetteurs sont au parking et aux alentours de la cité,. Quand vous rentrez dans sa cité, presque, on vous demande chez qui vous allez.
    Mon amie m’a dit que si tout se dégrade c’est que les locataires sont de plus en plus en difficulté
    Le gardien avait dit que la loi Dallo a fait du tord à cette cité. Tout autour se dégrade, les routes, les locataires jettent leurs poubelles par les fenêtres, Elle est heureuse quand il pleut, car elle peut dormir sans entendre les motos jusqu’à 2 à 4 heures du matin. Malgré que la première maire adjointe habite à coté, le quartier et je pense que les autres aussi se dégradent mais il ne faut pas oubliez, quand on mets que des personnes en difficulté ensemble, ne demandons pas à un manchot de jouer au basket.
    On ghettoïse les quartiers avec des mêmes critères ,les mêmes difficultés, sans aucune mixité sociale et ethnique. La meilleure solution est de « dispatcher » les habitants dans tous les quartiers. Mais comment faire, virer tous les pauvres, pas possible, virer toutes les familles qui trafiquent, impossible, la ville est prise en otage par son idéologie et son manque de courage pour prendre des décisions importantes.
    Moi j’habite vers le centre ville ( pas du bon coté) et je peux vous dire, c’est les mêmes problèmes. Des jeunes le soir viennent avec leurs bouteilles et hurlent, se battent, on n’en peut plus, sans compter des drogués et des vendeurs à la sauvette. Tous les quartiers populaires sont dans le même état, même à Paris vers la gare du Nord, le 18 °.

    4

    0
  25. Gabriella dit :

    Vraiment les résidents de Gaston Dourdin en ont plus qu’assez de la dégradation de leur rue et l’on rentre dans un cercle vicieux car les dealeurs sont en terrain conquis et tout cela a l’air de se faire gentiment comme si c’était normal. Peut-être y a t-il des inconditionnels de la mairie mais malgré un certain scepticisme, on est dans l’ensemble tous concernés pour mener une action contre ce trafic . C’est un locataire de la Place Gaston Dourdin qui m’a dit que les guetteurs étaient gentils et pas « vraiment gènants » Est-ce un manque de courage ou de l’inconscience ? mais la responsabilité en incombe plutôt au bailleur de l’HLM concernée qui devra prendre tôt ou tard les mesures nécessaires pour déloger les dealeurs avec l’aide de la police . Au retour des vacances on verra les suites à donner.

    2

    0
    • Mourad dit :

      J’ai connu dans votre résidence (cette personne est décédée) un militant altermondialiste borné, sûrement un humaniste sincère par ailleurs, mais qui a quand même foutu pendant des années un sacré bordel dans la ville de St-Denis en rameutant intra-muros tous les miséreux, les sans-papiers et autres personnes à problèmes … et en occupant l’ancienne gendarmerie …

      3

      0
  26. caroline dit :

    Gabriella, ce n’est pas aux habitants de savoir comment vont partir les dealeurs. C’est le travail de la municipalité et de la police nationale.
    Imaginez que les habitants font du forcing, les dealeurs pourraient leur pourrir la vie, voire plus.
    Hélas, ils ont qu’une seule possibilité, de cohabiter par défaut.

    1

    0
  27. Bill dit :

    Lila, votre commentaire n’est pas publié car il n’a aucun rapport avec le sujet « scission du groupe Fdg ».

    0

    0
  28. Gabriella dit :

    Caroline, je ne suis pas complètement d’accord avec vous, les riverains doivent se battre pour leur tranquillité et celle de leurs enfants, un mouvement citoyen surtout, s’il est important et bien cadré doit conditionner les autorités et forces de l’ordre pour mettre les moyens qu’ils peuvent pour combattre des situations qui perdurent et qui ne peuvent amener de la contagion,
    et s’étendre. Maintenant on ne peut obliger personne à signer une pétition ou participer à
    une manifestation, s’il ne le souhaite pas pour des raisons diverses et variées et il faut que ce soit des actes consentants.
    @Mourad, je ne sais pas qui est cet altermondialiste, si vous dites que c’était un humaniste sincère c’est déjà énorme et honnêtement la cause des sans-papiers me touche et il n’y a pas
    tant que ça d’êtres généreux , désintéressés et à notre époque il en faut aussi, après pour le
    « bordel » c’est autre chose et certains disent « qu’on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs »
    moi je suis pour des actes pacifiques et je suis pour « aucun acte de violence » qu’elle que soit la cause à soutenir, mais c’est peut-être plus facile à dire qu’à faire.

    0

    0
    • ois dit :

      Sans vouloir être désobligeant, je trouve vos propos assez contradictoires.

      Moi-aussi la cause de certains  »sans-papier » m’a touché ; c’est d’ailleurs par ce biais que j’ai connu Claude GOISLOT, l’humanitaire de votre résidence qui m’a aidé à monter les dossiers.

      Maintenant, entre avoir du cœur et concentrer dans la même ville et dans les mêmes quartiers de cette ville tous les  »SANS » depuis 20 ans, on en paie aujourd’hui les conséquences et notamment d’être au top de la délinquance et surtout le niveau catastrophique de certaines écoles primaires qui nous projettent vers un avenir encore plus sombre.

      Bien entendu, je distingue dans ce constat les  »humanistes » et  » le clientélisme municipal » mais bon … les résultats sont là.

      2

      0
    • Mourad dit :

      J’ai dérapé dans ma réponse : ois = Mourad

      0

      0
  29. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.

    Ce délitement de la majorité municipale est un prélude aux prochaines échéances électorales. C’est de la pure stratégie en vue de se présenter blanc comme neige aux prochaines élections.
    La relève de la gauche municipale n’existe pas à Saint Denis et il n’y a aucune chance pour que les quinqua de l’actuelle municipalité laisse la place aux quadras. C’est donc à S. PEU, bras droit de D. PAILLARD, en charge de défendre la dernière citadelle communiste de plus de 100 000 habitants. Parce que c’est le véritable enjeu de ce qui se joue actuellement.

    Enfin, S. PEU, s’il se présente aux législatives, c’est aussi pour tâter le terrain en vue des municipales… Car même s’il est pas élu, il pourra toujours retenter sa chance trois ans après.
    Et s’il gagne aux législatives, et (par malheur) aux municipales, et comme il ne peux désormais plus cumuler les deux postes. Donc, c’est un pari pour les 6 voir 9 prochaines années dans le pire des cas.

    Mais il y a de l’espoir pour que cette génération qui avait tout pour réussir et faire de Saint Denis une ville moderne, soit définitivement balayée.
    – Le mécontentement grandissant d’une majorité de la population.
    – Le taux de participation faible qui peut remonter avec forte incitation à aller voter.
    – La volonté des partis de « prendre cette ville »
    – Le non renouvellement de D. PAILLARD et P. BRAOUEZEC vu leurs ages respectifs et leurs volontés de passer les vieux jours hors de l’enfer qu’ils ont crées.
    – Le morcellement de la majorité municipale qui est juste un agrégats d’opportunistes.

    Tous ces éléments font que la majorité actuelle vacille et c’est pas fini. Elle pourrait tombée avant si le PSG de saint-denis ne sent pas en sécurité pour la prochaine échéance.

    8

    0
  30. Gabriella dit :

    @Mourad
    Libre à vous de trouver mes propos contradictoires, vous dites que Claude Goislot que j’ai connu vous a aidé à monter les dossiers c’est à dire que vous avez milité avec lui ? éclairez donc
    ma lanterne !
    Après vous dites qu’il a rameuté tous « les sans  » à Saint-Denis là je pense que la mairie a dû trouver l’opportunité trop belle et à mon avis il y a eu un calcul politique de surtout laisser faire
    à moins que comme d’habitude « tout cela ne soit pas du ressort de la mairie, et que c’est le rôle de la police…. donc de l’état…..  » Claude Goislot a été un militant plein de courage et de générosité et je ne me permettrais pas de salir sa mémoire en disant quoi que ce soit contre lui.
    Bien cordialement à vous
    Par ailleurs, la situation a Saint-Denis est la conséquence de prises de décision qui ont été néfastes pour la ville , comme on l’a vu dans la thèse de Benoît Breville des élus communistes se sont même battus,dans le passé, pour influer sur cette politique : quelques exemples sans rentrer dans les détails :
    pour les Zep par exemple : « La position de St-Denis c’était de dire ,il ne faut pas qu’il y ait QU’UNE SEULE ZEP , il fallait qu’il y ait une sorte d’égalité…… de fausse égalité, ? donc on refuse la ZEP proposée , une directrice de l’école maternelle, élue communiste s’est bagarré pour CETTE ZEP
    Autre exemple :
    « Une opération HSV permet d’obtenir des subventions pour réhabiliter les citées dégradées, mais contraint le bailleur au conventionnement ce qui va à l’encontre des positions du parti communiste ( raisons politiques partisanes) , il existe un paradoxe certain dans le fait de dénoncer le conventionnement d’un côté et de préparer un dossier HVS de l’autre »
    (voir détails sur ce que sont les HSV et le conventionnement)
    Sans être grand expert et je ne le suis pas du tout, il me semble qu’il fallait à ce moment là faire les bons arbitrages.
    Ces mêmes positions jusque boutistes ont fait que la municipalité n’a pas su dépasser ses impératifs idéologiques et ne s’est pas posé les bonnes questions sur l’intérêt des dionysiens de TOUS les dionysiens, nous sommes arrivés à une situation de dégradation telle qu’il serait tant de trouver toutes les solutions possibles et pourquoi pas en négociant des aides de l’état plutôt que le considérer comme l’ennemi à abattre.
    Je précise que je suis pas encartée au Parti Socialiste : je suis encartée à ma chère ville de Saint-Denis

    2

    0
    • Mourad dit :

      … Nous sommes un peu hors sujet par rapport au thème, je vais donc clore notre échange avec cette réponse.

      Je me suis permis de citer « Claude GOISLOT » parce que vous me disiez ne pas connaître  » l’humaniste sincère « ayant résidé à Gaston Dourdin ; je n’ai pas milité avec Claude GOISLOT au sens où vous l’entendez ; il m’a aidé à constituer trois ou quatre dossiers de régularisation de sans papier, régularisations qui me tenaient à cœur.

      Surement maladroitement, j’ai essayé de vous faire comprendre comment l’on passe de l’humanitaire désintéressé et une politique délibérée municipale … et vous vivez en live intégral les conséquences à Gaston Dourdin de cette politique à concentrer tous les « sans » dans certains quartiers.

      Croyez-moi Gabriella tout çà se tient !

      1

      0
  31. Gabriella dit :

    @Mourad, OK j’ai compris ce que vous voulez me démontrer .

    0

    0
  32. Gabriella dit :

    Précisions sur les HVS et Conventionnement mentionnés plus haut: (Thèse Benoît Bréville)
    « HSV : fin des années 1970 la mairie de St-Denis envisage la mise en place de dispositifs
    Habitat et Vie Sociale pour réhabiliter les cités de l’Office.
    Conventionnement : après la loi de 1977 une aide à la personne est matérialisée par l’Aide Personnalisée au Logement , les offices HLM ne peuvent plus bénéficier du même soutien de l’Etat et sont désormais contraints d’emprunter à des taux plus élevés, ce qui risque d’entraîner une hausse des loyers. Les locataires de HLM peuvent percevoir l’APL , s’ils habitent un logement conventionné c’est à dire réhabilité ou en passe d’être réhabilité .
    L’APL sert alors à absorber l’augmentation des loyers, le conventionnement résulte de la signature d’un accord entre le bailleur et le Ministère du Logement qui impose un certains nombre de normes et de règles de gestion au bailleur, notamment concernant la politique des loyers ( prix,impayés )
    Les locataires de HLM non conventionnées peuvent tout de même toucher l’APL mais son
    attribution est soumis à des critères assez sélectifs (âge, situation familiale) alors que l’APL est calculée sur la seule base des revenus. »
    Dettes de loyers en 1982 par cité de Saint-Denis 100% soit une dette totale de 4.221901,56 Francs »
    Qu’Est-ce qu’il en est aujourd’hui ?

    0

    0
  33. Marcel dit :

    Les récents commentaires de  » Gabriella  », Mourad / ois , Chris et Azzedine appellent de ma part la réaction suivante selon les variantes en rubrique – en vrac :
    – l’analyse en vue des prochaines élections toutes confondues me parait exact et crédible : il en va de la défense à tous crins et coûte que coûte du  » fief  » et du  » bastion  » du drôle de  » coco  » ( l’ex-Député ) ou de tout ce qui s’y rattache sous divers bannières.
    – j’avais bien subodoré que le militant altermondialiste était celui nommé ( Dieu est son âme …..). Toujours est-il qu’il a bien  » pourri  » la ville pour satisfaire son égotiste ………………….on avait beau le raisonner…………et même l’invectiver en privé ou en public…………..ça le renforçait et en rajoutait une couche avec les  »sans  » – ce qui faisait l’affaire de  » Braouezc et co  » qui a une époque n’intervenait essentiellement à l’Assemblée Nationale que pour  » sans papiers  » après s’être fait une notoriété au travers de personnalités médiatiques en fin de course !
    – le temps passe : paupérisation et ghétoisation sont des gros mots à bannir mais la réalité saute aux yeux , et c’est dommage.
    – j’apprécie les démonstrations , théories et règlementations qu’évoquent  » Gabriella  » qui me laissent rêveur en me paraissant fumeuses.. A priori, les classes moyennes CSP + ou – ne semblent pas près de réhabiter/ demeurer à Saint-Denis . Vous pouvez vous reporter aussi aux publications anciennes et nouvelles du service études et enquêtes de la Ville.
    Je regrette que vous n’ayez pas connu ce militant Dionysien cité, il vous aurait permis avec son discours de comprendre la dérive vers laquelle s’est acheminé la Ville.

    4

    0
  34. Suger dit :

    Marcel signale avec raison les publications du service « Etudes et Enquêtes » de la Ville. Mais ces travaux statistiques financés par la Ville et donc par les dionysiens sont-ils accessibles pour tous les dionysiens qui souhaiteraient les lire ? On pourrait croire que dans le cadre de la fameuse « démocratie participative » ou autre « empowerment » (pour être à la mode…) ou au moins au nom du simple droit d’accès à l’information, il suffirait d’aller cliquer dans une des rubriques du site de la Ville . Et bien non, pas du tout !
    Voici l’information à ce sujet que communique la ville :
    « Pour porter ces travaux à la connaissance de tous, le secteur des études locales publie une revue intitulée « Saint-Denis au fur et à mesure ». Cette publication, en regroupant informations, données, études et sources, constitue un instrument de travail et d’analyse et contribue à éclairer les mouvements de la société locale. »
    Formidable, ils disent bien vouloir les « porter à la connaissance de tous » ! Bravo ! Oui, mais comment ? Voici la réponse :
    « L’ensemble des articles est disponible auprès du service documentation de la mairie. »
    Donc, déjà, il faut se déplacer… Et si on travaille, est-ce possible entre midi et 14h, en fin d’après-midi ou le samedi matin ? Ah non, pas du tout ! Voici les horaires :
    « Concernant l’accès aux précédents numéros le service de la documentation propose des consultations de 14h à 17h. »
    Et pourquoi pas seulement les jours impairs tant qu’ils y sont !…
    Voila leur prétendu souci d’information de tous, leur conception de l’accès à l’information au service de la démocratie. Du vent !

    7

    0
  35. Suger dit :

    Un article du « Monde » du 29 juin, « Division au PCF entre les pro- et les anti-Mélenchon », permet d’éclairer les petites manoeuvres politiciennes locales au sein des élus « Front de Gauche ». En voici des extraits :

    (…) L’ex-secrétaire nationale du Parti communiste, Marie-George Buffet [qui a quitté le conseil national du PCF lors du congrès de juin], a officiellement pris position, mardi 28 juin, pour le candidat de « La France insoumise » quand sa formation a choisi d’attendre novembre pour se prononcer sur le nom de son futur candidat à la présidentielle.
    Le soutien de Mme Buffet à son ancien complice du Front de gauche était un secret de polichinelle en interne. Mais c’est la première fois que l’ex-numéro un du PCF, à qui Pierre Laurent a succédé en 2010, l’exprime publiquement. (…) Des déclarations dont Pierre Laurent se serait bien passé, lui qui s’éloigne chaque jour un peu plus de Jean-Luc Mélenchon. Critiquant la façon dont son ancien allié a lancé sa candidature, le secrétaire national du PCF a choisi de prendre son temps pour 2017. (…) Ce n’est qu’en novembre que les communistes seront appelés à choisir leur candidat lors d’une conférence nationale.
    « Ce que dit Marie-George fait partie d’une sensibilité qui existe dans le débat, reconnaît Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Je respecte ce qu’elle dit, mais nous jugeons qu’il y a nécessité à maintenir l’horizon politique d’une candidature commune qui ne soit pas celle de François Hollande. » Quant à M. Mélenchon, M. Dartigolles rappelle les « désaccords sur les conditions de sa candidature qui ne permettent pas de créer des convergences pour conjurer le piège de la présidentielle ». Dans l’équipe du candidat, on s’agace de ces propos. (…)De quoi creuser un peu plus le fossé qui sépare désormais les deux ex-partenaires.

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/06/29/division-au-pcf-entre-les-pro-et-les-anti-melenchon_4960375_823448.html#urf27zTKLo0bg2PX.99

    6

    0
  36. Mourad dit :

    Un spécial « Gabriella » dans le JSD (dealers Gaston Dourdin)

    http://www.lejsd.com/content/la-cit%C3%A9-gaston-dourdin-d%C3%A9grad%C3%A9e-par-le-trafic

    3

    0
  37. caroline dit :

    Bravo Gabriella,

    0

    0
  38. Gabriella dit :

    Merci Mourad d’avoir signalé l’article du JSD sur Gaston Dourdin
    Ce qui est dramatique c’est que beaucoup veulent partir et disent être pris en otages parce que la réputation de la rue n’est plus à faire, il faudrait qu’ils bradent leur bien s’ils sont co-propriétaires ou attendre……. la solution viendrait aussi des syndic de toutes les immeubles alentour qui s’uniraient pour trouver des solutions avec l’appui des riverains , la période des vacances n’étant pas propice à une action citoyenne, il faudra se mobiliser à la rentrée de Septembre.

    3

    0
    • Lamaze dit :

      Voila mon commentaire sur le site du Parisien :
      Il a l’air de bien s’amuser l’architecte avec son nouveau jouet : la flèche de la Basilique. Mais il connaît l’état de la ville, l’existence de « 8000 logements insalubres » et de certains immeubles à coté même de la Basilique ?!… L’argent que l’on veut dépenser pour la reconstruction de cette flèche serait mieux utilisé dans le sauvetage et la rénovation d’immeubles au service des habitants

      5

      0
  39. Suger dit :

    @Marcel et Lamaze :
    La « reconstruction » de la flèche de la Basilique, c’est le serpent de mer des politiciens locaux et de leurs amis parisiens ! Voila donc son retour une fois de plus…
    Le blog « saintdenismaville » en parlait déjà en août 2015 :
    http://www.saintdenismaville.com/larlesienne-dionysienne-doit-on-remonter-la-fleche-detruite-de-la-basilique/
    et encore en mai 2013 :
    http://www.saintdenismaville.com/polemique-sur-lhypothetique-reconstruction-de-la-fleche-de-la-basilique/
    A chaque fois, de nombreux dionysiens ont pu s’exprimer en toutes libertés (voir les commentaires), souvent de façon très critique à l’égard de ce projet.

    2

    0
  40. Suger dit :

    Pour répondre à l’architecte qui est interviewé dans « Le Parisien » du 1er juillet, voici les points de vue d’éminents experts des monuments historiques, Philippe Bélaval, Jean-Pascal Lanuit et Alexandre Gady, qui s’opposent à ce projet absurde.
    Extraits d’un article du « Monde » du 12 mars 2015 :
    « Après les délires interventionnistes du XIXe siècle, et notamment ceux du très imaginatif Viollet-le-Duc, l’idée fit son chemin qu’il fallait regarder les monuments du passé comme des objets sur lesquels le temps a fait son œuvre. Donc, s’intéresser à toutes leurs strates et les conserver, plutôt que d’essayer de reconstituer un hypothétique état d’origine. « Au fond, l’état d’origine, c’est quoi ? La forêt du quaternaire ? ironise Alexandre Gady, qui préside la Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France. L’état le mieux documenté, c’est l’état actuel. »
    Une « position doctrinale sage », pour Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux qui exploite le parcours de la nécropole royale de Saint-Denis. « Si l’on s’engage dans la reconstruction, où seront les limites ? » interroge-t-il. (…) « Un monument a une vie, et ses manques en font partie, estime Jean-Pascal Lanuit, directeur adjoint de la DRAC d’Ile-de-France, qui gère l’édifice et consacre beaucoup d’efforts à la rénovation de la façade. La disparition de la flèche est intéressante, elle doit être respectée. »
    Pour les opposants, le fait de reconstituer la flèche reviendrait à gommer l’histoire. Ou du moins, estime M. Gady, à la manipuler. « Ce serait un mensonge, » soutient-il. (…)
    Un monument peut aussi être restauré au jour le jour, une pierre changée par-ci par-là, une écaille rattrapée dans la peinture, mais c’est une autre histoire. Quand il s’agit de reconstruction, en revanche, le temps n’est pas un allié. Au bout d’un certain nombre d’années, les matériaux ont disparu, l’œil s’est habitué. Ne pas arbitrer entre différents états serait la meilleure manière de ne pas se tromper. « Depuis plus d’un siècle et demi, la basilique de Saint-Denis est vue comme cela, décrite comme cela, peinte comme cela », observe Alexandre Gady. »

    3

    0
  41. Marcel dit :

    « le serpent de mer des politiciens locaux et de leurs amis parisiens ! »…

    pourquoi ne pas dire et redire que l’ex-Député Braouezec toujours à la manoeuvre et vif à noyer le poisson – lui et ses équipes successives qui en dépendent directement ou indirectement , n’hésite à ressortir dès l’Euro en cours – ce « support de communication » en vue des élections à venir de l’an prochain.
    Il en va de la défense du « fief » et du « bastion » de Saint-Denis la Rouge par ce drôle de coco qui n’est plus communiste encarté , d’autant que sa notoriété acquise par les sans papiers ne l’empêche pas d’avoir désormais le soutien d’ un brillant académicien et d’un animateur- producteur TV ainsi que de gentils mécènes.
    Au-delà des querelles d’expert , peut-on croire que la paupérisation et la ghétoisation de la Ville et en particulier de son centre historique seront résolues avec l’aide de visiteurs plus nombreux ???

    1

    0
  42. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.
    Voici un commentaire que j’ai mis en ligne sur le site du JSD. Je critiquais assez vertement le meeting de S. PEU pour les législatives et ses soutiens m’ont répondu de façon assez creuse. Comme d’habitude.

    @ Candice, Olivia et Doumé.
    Bonjour. Premièrement, c’est un devoir citoyen de s’intéresser à la vie locale donc je suis désolé de vous décevoir, vous allez me lire encore et encore. Et si vous avez l’impression que je dis la même chose, c’est tout à fait normal car les élus de la majorité municipale use et abuse de vieux discours éculés. Vu les faibles taux de participations aux différentes élections locales, ce discours ne prends plus. Ces élus sont justes élus grâce (ou à cause???) de compromissions à l’entre deux tours.

    C’est un agrégat
    Cela s’est vu aux municipales de 2014 (avec le PSG) et aux départementales avec le PS. Les élus critiquent HANOTIN mais cela n’empêchent pas s’arranger avec lui à l’entre deux tours. N’est ce pas Bally?? Il en a fait les frais.

    Quand à la défense de travailleurs…. Laissez moi rire. D. PAILLARD va trinquer avec les fossoyeurs du droit du travail ce dimanche 10 Juillet dans les loges du stade de france. S. PEU a une étiquette PCF. C’est juste une étiquette. La politique politicienne de bas étage, cela ne prends plus. P. BRAOUEZEC a été longtemps député-maire… A part vociférer pour avoir les « sans » sur son territoire… Il les a eu… Au détriments des habitants. GOLDO (une habitante qui souffre à saint Denis) dit souvent Saint Denis est devenu la ville des autres. C’est exactement cela. Ce que je critique aussi, c’est le terrorisme intellectuel de la municipalité, de penser une seule seconde qu’à l’assemblé, S. PEU va défendre les habitants de Saint Denis et du 93. C’est un vieux politicien. Déjà vu à l’oeuvre. Il va pantoufler 5 ans. Comme beaucoup. Il n’est pas le seul.

    Comment osez vous parler de France de demain? Nombreux soutiens de la majorité ne mettent pas leurs enfants dans les collèges et écoles de la ville. Le directeur des services de la ville a refusé d’habiter la ville gratuitement. De quelle France parle t on?? Dernière chose, a tous les soutiens de la municipalité, je ne vous ai jamais manquer de respect. Ne me manquez pas de respect par la même occasion. Ce sont les élus que je critique.Ils ne laissent jamais la parole à ceux qui sont contre eux. Il n’y a qu’une vérité. Le bulletin de vote. Et puis à part me dénigrer. Donnez moi des arguments factuels.
    Des propositions j’en ai.
    1 – Plus aucun permis de construire (HLM ou privé) pour ne pas encombrer encore plus les équipements publique (écoles, transports, poste, police) et surtout arrêter de bétonner la ville. Donc revoir aussi le PLU.
    2 – Favoriser l’installation des profs et instits dans la ville. L’avenir de la ville passe par l’éducation.
    3 – Fermer TOUS les bidonvilles. Sans exception. C’est un échec depuis 20 ans.
    4 – Suite au point 1, dénoncer tout les contrats de plan signer avec l’état.
    5 – Faire le pied de grue, tout les jours s’il le faut, devant place Bauveau pour avoir des policiers supplémentaires. On a tous vu que faire des tribunes dans le Monde, cela ne sert strictement à rien.
    6 – Ouvrir le centre ville à toute la ville (et arrêter l’entre soi).
    7 – Signer des conventions avec les copro privées pour la rénovation (engagement à 10 à 15 ans)
    8 – Plus aucune ouverture de sandwicherie (c »est une boutade)
    9 – Faire réellement de la démocratie participative.
    10 – S’engager que sur deux mandats successifs. MAXIMUM. Il faut se renouveler. Appliquer ne serait ce que les 3 premiers points… La vie ira mieux.

    Bonne journée à tous.

    PS: La candidature de S. PEU aussi tôt est un peu hors de propos face aux difficultés de la ville. Il y a d’autres priorités. Elles ne sont pas le mêmes pour tous le monde.

    5

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *