Sécurité – Le député M. Hanotin interpelle l’Etat et la municipalité suite à la dégradation de la situation dans le quartier gare

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. désolé dit :

    Mr.HANODIN le roi du changement maintenant,le roi des menteurs toujours le roi des tricheurs encore.DESOLE

    0

    0
  2. Marion dit :

    Merci à Mathieu Hanotin de se sentir concerné par nos graves problèmes en matière de sécurité dans notre quartier qui est loin d’être le seul à être livré à tous les trafics et actes de barbarie et de délinquance.
    Les « désolés » de service sont en réalité les complices du système criminel en place au vu et au su de tous. Bref, les alliés objectifs des « majoritaires » municipaux enfermés dans leur tour d’ivoire, aveugles pour voir l’aggravation de la voyoucratie ordinaie, et sourds à nos sollicitations pour y remédier à leur niveau de responsabilité. Bref, un système bien ancré qui fait fi des injustices et des souffrances qu’endurent les habitants.

    0

    0
  3. reno dit :

    il y a en France un vrai problème de compréhension du rôle du député. La « Représentation Nationale » n’a pas pour fonction de défendre certains intérêts locaux et de mêler « politique de clocher » et vie parlementaire.
    le site de l’Assemblée rappelle ainsi que « Chaque député, bien qu’élu dans un cadre géographique déterminé, est le représentant de la Nation tout entière. Ainsi, à l’Assemblée nationale et dans sa circonscription, chaque député agit et parle au nom de l’intérêt général et non pas au nom d’un parti politique, d’un groupe d’intérêt ou d’une région. »
    Evidemment, le clientélisme dont certain usent (et à Saint-Denis, ces pratiques déplorables font figures de règle) ont fini par fausser la perception que la plupart a du rôle de son représentant.
    Depuis son élection, nombreux disent « Hannotin, on ne le voit plus, il ne s’occupe pas de Saint-Denis ». Encore heureux ! Il ne manquerait plus qu’il perpétue les dérives lamentables de son cumulard de prédécesseur qui n’étaient d’ailleurs pas davantage présent à Saint-Denis qu’à l’Assemblée.
    C’est donc sur son action à l’Assemblée et elle seule qu’il convient d’apprécier le travail de Matthieu Hannotin. Pour ma part, je regrette qu’il perpétue la détestable tradition du cumul de mandats et ignore s’il est assidu à l’hémicycle et en commissions, ce billet n’étant qu’un rappel général de la fonction qu’il exerce.

    0

    0
  4. Azzedine dit :

    Bonjour.

    On est encore dans la posture, …(Cf. la tribune du M. Paillard dans le monde). Voir dans l’imposture mais le jeu de mots est facile… 🙂
    Des actes. Il n’y a que la dessus qu’il faut juger.
    Désolé d’être dur avec toi Sam, mais les actes seront visibles (expulsions de camp de roms, descente de police plus fréquentes, etc…) de septembre 2013 jusqu’aux éléctions.

    Si le maire change, le actions se poursuiveront un peu et on assisteras à une prise en main de la ville par le PS (je ne vois pas la droite UMP, FN gagné ici).
    Et si le maire ne change pas, Saint Denis s’écrouleras sur elle même…

    Je n’ai pas de certitudes car le taux d’absention est élévé sur Saint Denis, mais il est clair qu’il faut se mobiliser avec les cartes d’électeurs.

    Ps: Le PS n’a pas encore désigné son candidat… Je pense qu’une « grosse tête » viendras car BRAOUZEC ne veut pas passer la main de Plaine Commune (deuxième pole tertiaire aprés la Défense…). L’UMP a la défense, le PS veut la Plaine…

    0

    0
  5. suger dit :

    @désolé: ces qualificatifs que vous réservez à M. Hanotin s’appliquent tout autant sinon plus (car nous avons pu l’apprécier sur la durée) à P. Braouezec, l’ancien député et toujours Président de Plaine Commune. Mais il y a quand même une différence essentielle. C’est que Braouezec n’a jamais mis en avant les obligations d’un maire dans le domaine de la sécurité, surtout quand il était lui-même le maire de Saint-Denis !… Il n’a jamais pris en compte les plaintes de la population face à l’insécurité. Pire, il lui est arrivé de les traiter avec mépris et ironie.
    C’est une avancée importante pour le dionysiens de voir qu’enfin un élu local partage leurs inquiétudes. Espérons que cela ait un effet sur les responsables de la sécurité dans notre ville notamment le nouveau préfet, qui va remplacer le Préfet Lambert, et surtout le maire D.Paillard et la municipalité qui sont depuis trop longtemps en retrait sur ce problème.

    0

    0
  6. reno dit :

    7 exemples des « efforts » de la ville de Saint-Denis en matière de sécurité et d’aménagements urbains y contribuants :
    1- appel Police Municipale n.1, un vendredi à 18.45 : (en pouffant de rire)  « vous avez vu l’heure ? On a fini notre journée, rappelez demain ou le 17, ils sont obligés d’intervenir »…
    2 – appel Police Municipale n.2 : « je comprends le problème, c’est grave, mais je n’ai pas d’équipe, nous ne sommes que 30, nous devrions être 100 ! »
    3 – appel Police Municipale n.3 : « oui, mais non : nous avons un problème ce matin, le rideau métallique du local est bloqué, on ne peut pas sortir le véhicule… »
    4 – d’après nos élus, il n’y a qu’un seul moyen d’empêcher l’accès à la plateforme du tram qu’empruntent les occupants nuisibles motorisés du quartier de la gare : la pose de barrières que la RATP refuse de mettre en place. Un voyage d’étude à Strasbourg ou Clermont-Ferrand (certes moins sexy que le Maroc) leur montrerait qu’il en existe d’autres qu’eux seuls peuvent mettre en œuvre : caméra + Police Municipale digne de ce nom !
    5 – en rendez-vous, un élu « de qualité » m’explique son impuissance à répondre à ma demande de sécurisation d’un carrefour, la route étant du ressort du Conseil Général (et alors ?) ; renseignement pris, c’est une voie municipale…
    6 – en réunion ZSP, assis à côté d’un des acteurs essentiels de la « tranquilité publique », celui-ci passe une bonne heure à jouer aux cartes sur son téléphone…
    7 – en dépit d’innombrables demandes, réunions, documents remis depuis plus d’un an, etc… la pose de quelques dispositifs pour sanctuariser des trottoirs ou empêcher l’accès aux zones piétonnes n’a pu être réalisée. C’était visiblement moins urgent que les sondages « qualitatifs » et autres « Saint-Denis agit ».
    À la place, un événement festif est organisé : pour fêter quoi ?

    On pourrait continuer longtemps puisque c’est le quotidien de cette ville.
    Malheureusement, tant qu’ils n’iront pas voter, les dionysiens auront les élus qu’ils méritent !
    J’ai acquis la certitude qu’il n’y a pas seulement du dogmatisme mais surtout de l’incompétence ; et pour la plupart de nos ediles totalement « défasés » , cela explique en partie la nécessité imperative de s’accrocher à la « securité de l’emploi » d’un strapontin municipal.

    0

    0
  7. julie dit :

    @Désolé,
    Vraiment désolée des attributs que vous lancez contre notre nouveau Député, tout jeune certes, mais qui n’est pas dans la toute surpuissance de notre « ex » , qui sans nul doute aurait, évacué la question en nous disant : si vous n’êtes pas contents partés !
    Visiblement il se sent concerné par les problèmes qui concerne notre ville c’est déjà positif.
    Il faut l’en remercier.
    @reno
    Je crois que notre nouveau député a dit : je quitterai le Conseil Général lorsque la contruction d’un collège (je ne me souviens plus du quel) sera terminé à pleyel.
    De toutes les façons il me semble que c’est inscrit dans les lois à venir,la commission planche
    sur le sujet et bien d’autres.

    0

    0
  8. Bertrand dit :

    Merci à M.Hanotin de comprendre le quotidien des dionysiens. Ça change de Braouezec et ça fait du bien.
    Merci à Reno de rappeler également le rôle du député. Quant à la Police Municipale, tant que la Mairie n’aura pas changé de couleur, nous garderons une PM digne des « Gendarmes à Saint-Tropez ». Il faut des policiers municipaux qui soient respectés, actifs, bien formés avec un vrai pouvoir d’action. La convention signée avec le préfet permettrait normalement d’avoir tout ça mais la position de Madame Haye empêche toute évolution. Je plains d’ailleurs les policiers municipaux qui voudraient bien faire leur métier. Tout ça doit être très frustrant pour eux.

    0

    0
  9. houari dit :

    On ne peut se plaindre de l’insécurité et critiquer M Hanotin quand il interpelle le ministre de l’intérieur. il a raison. on doit tous l’interpeller. il doit continuer, continuer continuer et continuer et on doit tous continuer chacun de son coté.
    Bon, en etant un peu critique, ca se voit qu’hanotin est un nouveau dans notre ville. il interpelle la municipalité sur l’insécurité :))))) il devrait quand meme savoir qu’il n’y’a pas d’insécurité à saint denis :)) on a un maire adjoint à la tranquilité publique :))) CQFD

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *