St Denis – Ma ville à l’heure islamiste

Vous aimerez aussi...

69 réponses

  1. Gabriella dit :

    « le laxisme envers des comportements radicaux qui frôlent le totalitarisme ne
    combat pas le Front National mais le nourrit. Le laxisme ou la discrimination sont les deux faces d’une même pièce : tout accepter « au nom de l’islam » revient à avoir une bien piètre considération pour cette religion. Pourquoi l’Islam serait
    par essence une religion incompatible avec les valeurs républicaines?
    Est radical tout individu qui utilise la religion pour s’auto-exclure de la société ou en exclure les autres. Dès lors que la religion devient une barrière, même symbolique, entre les êtres humains, elle constitue un obstacle pour la socialisation de l’individu et un danger pour la cohésion sociale »
    Désamorcer l’Islam Radical de Dounia Bouzar
    C’est grâce à des hommes comme Fewzi Benhabib qui dénonce la montée du
    communautarisme et des dérives sectaires à Saint-Denis que l’on arrivera à avancer sur le chemin de l’altérité, aucune vision du monde ne doit s’imposer comme supérieure, chacun doit accepter celle de l’autre et le vivre ensemble passe par  » vivre la laïcité « 

    0

    0
  2. Yam dit :

    D’accord avec ce constat, TROP C’EST TROP. Et avant que l’on me traite de je ne sais quoi je tiens à dire que je suis musulmane pratiquante.

    0

    0
  3. Habitant dit :

    Cette municipalité est prête à tout pour garder le pouvoir..ça en devient flippant

    0

    0
  4. Bel-Air dit :

    Tout à fait d’accord avec vous, FN et Islam radical sont les 2 faces d’une même médaille. Musulmans, chrétiens, bouddhistes, athées, bref tous ceux qui se sentent des citoyens, devons rester souder.

    0

    0
  5. Claudine Saur dit :

    Je suis ATTERREE de la réaction IRESPONSABLE du Maire ,de (certains , j’espère pour leur santé mentale )membres de notre municipalité -élus et autres . . . ,devant le texte de F.Benhabib .
    Quand on se souvient de raisons qui l’ont amené à quitter son pays ! ; de l’accueuil chaleureux , à l’époque , qu’il reçu – du moins OSTENSIBLEMENT, comment ne pas DOUTER ? -de cette même Municipalité , on est AHURI ,comme je le suis !
    Comment penser que ce serait LUI qui aurait  » viré sa cuti  » ? Ses propos ne sont-ils pas lumineux concernant la montée des totalitarismes ? Faut-il accepter les IDIOTIES débitées par
    certains groupuscules ( comme ce fut le cas pour moi par « un bon apôtre  » apitoyé sur mon sort futur qui (hélas , selon lui ,SUR de lui ) cédait à la voix des fachos . . .

    Que TOUS se RESSAISISENT , se calment , reconnaissent leur INCONSEQUENCE , sinon , ce sont les CITOYENS dionysiens qui seront en danger .

    Claudine SAUR .

    0

    0
  6. Santo dit :

    Un témoignage édifiant… Que je reprendrai dans mon blog!

    0

    0
  7. mimine93 dit :

    Merci d’avoir mis cet article remarquable sur ce blog. Je l’avais lu deux jours avant l’assaut du Raid sur Saint-Denis… et je trouvais qu’il résumait très bien la situation dans la ville… C’est sur que maintenant il a une résonance bien particulière… Hélas.

    0

    0
  8. bill dit :

    Voici l’article du Figaro scanné Figaro-communautarismefaconStDenis.pdf « Le communautarisme façon St Denis » paru le 24 novembre.

    Il reprend les éléments de l’article de Fewzi Benhabib et cite quelques réactions politiques. En citation : Stéphane Peu qui trouve ce témoignage très excessif et en veut pour preuve l’installation de marchands de vin (ah bon, où ça, moi j’ai plutôt mal vécu le départ du seul caviste de la ville) et le succès de la librairie généraliste : ben oui seule librairie (après le départ de Virgin) dans une ville de + 100 000 habitants, on est content de savoir qu’il y a quelques lecteurs généralistes dans la ville !

    0

    0
  9. Zobry dit :

    Merci Monsieur Fewzi Benhabib d’avoir écrit cet article.
    Je ne peux m’empêcher de penser qu’à une semaine près il n’aurait peut-être pas été publié…..

    Je voudrais proposer un parallèle entre Saint Denis et la commune de Molenbeek en Belgique.
    Voici les extraits d’un article paru dans Agoravox :

    « Sans donner à ce mot le moindre sens péjoratif,(Molenbeek) c’est le souk de Bruxelles.
    Il n’y fait plus bon vivre depuis longtemps. La police ne dispose quasiment d’aucun moyen d’y intervenir même pour le moindre trouble de voisinage. (…)Trafic de shitt à ciel ouvert, drogues dures à tous les coins de rue, des bandes organisées partout, il est rigoureusement impossible pour un citoyen normal de s’y balader sans risque dès la nuit tombée. (…)
    Le Maire maudit de Molenbeek fut blackboulé il y a trois ans.

    C’est lui et lui seul le responsable de cette situation qui a fait de cette zone de non-droits un refuge à salafistes, pérorant des années durant que MOLENBEEK était un « laboratoire social » qui, sous sa conduite éclairée, a pompé des centaines de millions d’euros sans autre résultat que d’être devenu la tête de pont de SHARIA 4 Belgium, un groupuscule d’activistes de la cause djihadiste qui tenait ses réunions ouvertes à cent mètres de la Mairie et du poste de police centrale de la commune ! (…)Maire durant 20 ans, le sinistre Philippe MOUREAUX, n’a jamais voulu sévir, ni même abordé le problème parce qu’il trouvait une réserve électorale inépuisable qui lui permit de garder le pouvoir à lui seul. Enfin rejeté par la population y compris immigrée qui souffre dans sa partie intégrée de l’image extrêmement négative qui lui est accolée, il a perdu le pouvoir suite à l’alliance hétéroclite expliquée plus haut. (…) Jamais le Maire n‘a eu le moindre mot pour condamner ne fut-ce que verbalement ces excès en tous genres qui ont fait ce que MOLENBEEK est aujourd’hui : une succursale du Daesch au cœur de l’Europe. »

    Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne serait que pure coïncidence…………

    source : http://www.agoravox.fr/tribune-libr

    0

    0
  10. sinan dit :

    à Zobry :
    Le parallèle avec Molenbeek ne manque pas d’intérêt, mais dans l’ensemble la situation n’est pas comparable.
    Etant une Bruxelloise émigrée à Saint-Denis, je peux vous dire que la situation est vraiment pire à Molenbeek qu’à Saint-Denis.
    Là-bas, aucune mixité sociale ni culturelle, une seule communauté occupe 80 % de la commune. Le maire n’a financé pendant vingt ans que des associations islamistes.
    Et surtout la laïcité n’est pas une valeur de la Belgique, chacun fait un peu ce qu’il veut dans son coin. L’Etat est vraiment défaillant.

    0

    0
  11. Jean Bon dit :

    @Bill
    Il y a effectivement un marchand de vins (marchand car aucun caviste n’a une telle boutique) à Saint-Denis depuis 2002 et il est situé au 137 Bd Wilson (il y a un parking à l’arrière)

    0

    0
  12. Snoop' dit :

    Le FN doit se frotter les mains quand il lit ça.
    On voudrait que Marine passe on ne s’y prendrait pas autrement.
    Mais pourquoi donc cet article sort en ce moment ?…

    ;-)

    0

    0
  13. Snoop' dit :

    Hanotin sur twitter et ailleurs dit qu’il n’y a pas de salafistes à Saint-Denis. Que l’assaut était « une victoire ! on a démantelé une cellule terroriste » (la honte, j’ai pensé aux 130 familles de victimes quand j’ai entendu ça).
    Je ne dis pas ça pour blesser ou énerver ceux qui croient en lui. Je constate juste que c’est dans les situations extrêmes qu’ on voit vraiment ce que vaut quelqu’un. Je n’ai jamais cru en Hanotin, que du vent pour moi, et je me sentais totalement incomprise quand on me disait que j’avais le choix pour les élections.

    0

    0
  14. Habitant dit :

    @snoop
    C vrai que Paillard et sa technique du Jawad B.(je ne vois rien, j’entend rien…), qu’il nous sort depuis 10ans, c mieux..
    Hanotin ne fait que suivre les déclarations de son parti, dans ces moments il y a unité derrière le chef de l’état.

    0

    0
  15. bill dit :

    @snoop 

    Concernant la sortie je pense que c’est un hasard du calendrier. L’article a été écrit avant les attentats et bien sûr la découverte du nid de terroristes à St Denis. Pour connaitre un peu le circuit d’impression magazine, les exemplaires devaient déjà être en cours de fabrication / livraison au moment des attentats.

    Les événements ont mis cet article particulièrement en lumière. 

    Je suis d’accord pour dire que ça ne met pas notre ville à l’honneur mais d’un autre côté, les faits sont là et si on ne dit rien, ce n’est pas la mairie qui va prendre les choses en main, notre maire n’avait pas remarqué la poussée islamiste dans notre ville… 

    Nous réclamons de l’aide à l’Etat depuis des années (et notre mairie ne fait que ça), on nous parle d’apartheid territorial, St Denis est en train de sombrer : sans loi, sans règle de vie en société, ce sont les délinquants qui imposent les leurs aux habitants. La lumière médiatique et la diffusion nationale des images de notre ville dégradée et sale peut nous faire espérer un sursaut républicain ?  Partout dans la ville, j’entends les gens dire « pourvu qu’ils en profitent pour faire un bon nettoyage » et bien sûr ils ne parlent pas des terroristes mais de tous ceux qui pourrissent la vie des habitants par leurs trafics, leurs incivilités permanentes, leur agressivité et violence et leur éternelle impunité. Hier, je suis passée place des Tilleuls et ça m’a fait plaisir d’y voir des policiers (en train d’arrêter un jeune dealer). Alors oui la mairie va parler de brutalité policière, dénoncer l’état d’urgence, mais même si je passe pour super réac, notre ville est en état d’urgence et j’aimerai qu’il se prolonge le plus longtemps possible si cela signifie pour nous plus de policiers dans la ville et plus de sécurité / sérénité.

    La plupart des terroristes qui sont passés à l’acte ces dernières années sur notre sol sont des petites frappes délinquantes qui ont pourri la vie de leur quartier de longues années avant de se mettre carrément à tuer. Nous avons un vivier de ces délinquants assez important mais en même temps tout à fait identifiés. On connait la porosité entre délinquant / terroriste. Nous avons les délinquants, nous avons la secte salafiste et manifestement, elle sait recruter sur St Denis. Combien de temps encore avant que des dionysiens fassent la une et pas seulement parce qu’ils vendent des vidéos ou fournissent des planques ? Alors on fait l’autruche et on chante la marseillaise en coulant ?

    Mais concernant l’offre politique dionysienne, je suis d’accord avec vous, elle est nulle. Le PS local est inexistant sur les questions de laïcité.

    0

    0
  16. alain dit :

    Voici un très beau texte de « Grand Corps Malade », un artiste dionysien.

    Grand Corps Malade.
    Un pays blessé peut être intelligent
    GRAND CORPS MALADE SAMEDI, 21 NOVEMBRE, 2015 (humanité).
    Nous reproduisons ce très beau 
texte que Grand Corps malade 
a écrit après les attentats du 13 novembre sur sa page Facebook.

    « Après trois jours d’une tristesse infinie 
et d’une gueule de bois sans précédent, ce matin je suis optimiste. Comme beaucoup, j’ai lu la presse, regardé la télé, parcouru les réseaux sociaux pour comprendre ce qu’on était en train de vivre, pour mettre des mots sur l’indicible, pour regarder mon pays. Alors, bien sûr, j’ai vu de la peur, un peu de haine, du désir de vengeance, j’ai même vu quelques gros cons aussi vulgaires qu’indécents. Mais j’ai surtout vu de l’espoir. J’ai surtout vu du courage et de la dignité. Comme ce veuf qui déclare aux terroristes dans un texte incroyable qu’ils n’auront pas 
sa haine, ni celle de son fils de 17 mois. Comme cette vieille dame qui affirme 
que nous fraterniserons avec 5 millions 
de musulmans et que nous nous battrons contre les 10 000 barbares. Comme 
ce journaliste qui déclare que personne 
ne pourra nous prendre ce qui nous constitue. Comme cet enfant qui répète 
que les fleurs et les bougies, c’est pour 
nous protéger. J’en ai vu et lu des dizaines comme ça, merci. On dit d’un animal blessé qu’il peut être dangereux. 
Je découvre aujourd’hui qu’un pays blessé peut être intelligent. Ce matin, je suis optimiste et j’aime mon pays comme rarement. Oui, la France est belle car elle ne cédera pas à la panique. Elle est belle car elle continuera de faire briller toutes 
ses couleurs, ses différences et ses incohérences. Elle est belle car elle aime danser et faire du bruit, chanter et vivre 
la nuit. Elle est belle parce qu’elle aime lever son verre en se regardant dans les yeux. Elle est belle parce qu’elle a une grande gueule. Elle est belle parce qu’elle est rebelle et insolente. La France est belle parce qu’elle est libre et ça, personne 
ne pourra lui enlever. »

    0

    0
  17. Habitant dit :

    @snoop
    Dans l’absolue, si je devais choisir entre avoir 10 dealers de cracks tous les soirs en bas de chez moi et le FN à la mairie, je vous dirai mon choix est vite fait. Toutes les personnes dans ma situation feront le même choix.

    0

    0
  18. suger dit :

    @Snoop’ qui nous fait le coup du « taisez-vous sinon cela va profiter au FN » : non, c’est le silence, les mensonges, le déni permanent des réalités qui profitent à l’extrême-droite; ce sont les déclarations du maire qui ne voit rien, ne sait rien, n’entend rien qui rendent crédibles les discours du FN !
    Quant à l’article de Fewzi Benhabib, l’essentiel de cet article était en ligne depuis le 3 novembre (dix jours avant les attentats) sur le site de l’Observatoire de la Laïcité à Saint-Denis (OLSD) ! Et il a été lu par des milliers d’internautes avant de paraître dans une version plus développée dans « Marianne » :
    http://www.observatoire-laicite-sai
    Il avait même, je crois savoir, été proposé – avant publication sur le site de l’OLSD – au JSD qui a dit « plus tard » … Et puis on se rend compte un jour que c’est trop tard !

    0

    0
  19. Olympe dit :

    @Habitant : De toutes façons que ce soit le PC-FG ou le FN à la mairie ce serait le même discours : c’est la faute de l’Etat, nous on peut rien faire !… Ils se contenteraient tout autant de toucher leurs indemnités et d’assurer leurs avenirs et celui de leurs copains.

    0

    0
  20. Dyonisien dit :

    @ Alain, beau texte effectivement. Bien sûr que nous fraternisons avec les musulmans, comme d’ailleurs avec les personnes des autres confessions ou des sans confession. Les musulmans ne sont pas le problème. L’islamisme radical n’est pas l’islam.
    @ Habitant, Vouloir remplacer un parti extrémiste (gauche) par un autre (droite) ne me semble vraiment pas la solution. Avec de tels propos, vous allez dans le sens des défenseurs de l’actuel mairie qui soupçonnent tous ceux qui les critiquent de proximité avec le FN. Se débarrasser d’un parti extrémiste pour se coltiner un autre parti extrémiste, non merci !

    0

    0
  21. Marion dit :

    @ Suger
    Vous avez raison : la minimisation systématique des faits graves et l’interprétation totalement jobarde d’éléments très inquiétants, associées au « déni permanent des réalités », font de notre mairie et de ses affidés les plus efficaces agents électoraux du Front National.

    0

    0
  22. leny dit :

    Je me demande comment peuvent-ils ne pas se souvenir de ce qu’on vécue certains, durant ces tristes années de 39 45, la La souffrance La faim La peur ext …… et l.a délation. SE SOUVENIR est le maitre mot de nos Vieux. Je constate ce qu’il en est aujourd’hui. NON pas pauvre FRANCE mais pauvre Saint-Denis ou je vis.
    que faut-il faire? Nous avons il est vrai, un maire sans mémoire pour mener une triste politique soit disant LAIC; Enfin l’ espoir fait vivre dit’ on. Vivement que les choses changent.

              Leny de   Saint-Denis

    0

    0
  23. Gabriella dit :

    Bill,
    Je suis pas vraiment d’accord avec vous quand vous dites  » le PS local est inexistant en matière de laïcité » pour avoir suivi de près la campagne de Mathieu Hanotin pour les municipales afin de voter en toute connaissance de cause, je précise que je ne suis pas affiliée au parti socialiste, je peux dire qu’il n’était pas question pour moi de voter pour un parti qui n’aurait pas dénoncé l’entre soi et ne défende pas toutes les valeurs de la laïcité et de la République. Les municipales ayant eu les résultats que chacun sait , l’opposition n’est pas en première ligne et ne se fait pas entendre face à une municipalité qui occupe tous les espaces. Sans être expert, et en ce qui me concerne, pas du tout, je pense que l’enjeu des élections régionales est très important puisqu’il parait évident, en tous cas pour moi, que si la Région de l’Ile de France passe à droite le département de la Seine Saint-Denis subirait de plus en plus d’inégalités. Tout cela faisant, il semble que de grandes déclarations qui pourraient nuire au rassemblement de la gauche au deuxième tour ne sont probablement pas bien venues. C’est cela la politique.

    0

    0
  24. suger dit :

    @Gabriella : le PS local comme le PS national sont très partagés sinon divisés sur la défense de la laïcité. Le PS local cultive donc l’ambiguïté. La lucidité et le courage du député Malek Boutih ne sont pas les qualités de tous malheureusement.
    Si on s’en tient aux graves événements récents, on peut voir ainsi que dans sa Lettre distribuée aux dionysiens en date du 19 novembre (voir son blog), M. Hanotin dénonce en effet les « phénomènes de délinquance, de trafic de drogues et d’insalubrité » (dont la municipalité nie avoir la moindre responsabilité), mais ne dit pas un mot de la présence de foyers de l’islamisme radical (salafistes et Frères musulmans) dans la ville. Pour lui, il n’y a pas de problème islamiste à Saint-Denis puisque « la filière démantelée à Saint-Denis n’était pas originaire de la ville. » En effet, mais pourquoi sont-il venus se loger ici alors ?
    Et au-delà ces faits, la pression exercée par certaines mosquées ou « librairies » sur les riverains ou les passants, par exemple, ne posent-elles pas problème ? Bill a raison de dire que «  » le PS local est inexistant en matière de laïcité », car ses représentants officiels sont très réticents à aborder cette question et ne font aucune proposition pour faire respecter la laïcité au quotidien dans tous les domaines de l’activité municipale.
    Il faudra revenir en détail sur toutes ces questions et voir alors ce que seront les positions des élus PS localement, l’article ci-dessus étant une bonne base pour établir le constat et voir les mesures à prendre. La liberté de culte des musulmans doit être garantie, mais aucun prosélytisme des islamiques radicaux n’est acceptable et ceci encore moins aujourd’hui.

    0

    0
  25. Habitant dit :

    @Dyonisien
    ça fait longtemps que je n’écoute plus les âneries de cette mairie. Lorsque je soutenait Hanotin au dernières élections, on disait déjà que je soutenait le FN, donc dans leur tête complètement décervelé ayant subi un lavage de cerveau, Hanotin c’est le FN.
    Mais pour moi FN=FG , 2 partis extrémistes qui se servent de la misère et de l’immigration pour arriver au pouvoir et tout ça avec des méthodes fascistes.

    0

    0
  26. Snoop' dit :

    « Je refuse de vivre dans le monde que veulent nous imposer les terroristes. C’est pourquoi je veux que nous nous donnions les moyens de décider nous-mêmes de notre avenir, forts du courage et de l’exemple de tant de nos compatriotes à l’occasion des attentats de Paris et Saint-Denis.

    La guerre ne nous rend pas plus forts, elle nous rend vulnérables. Quelle est, en effet, la stratégie de Daech ? Elle est double et il faut savoir la prendre au sérieux pour la combattre.

    Premièrement, les hommes de Daech cherchent à susciter la guerre civile en France et en Europe, à monter les populations contre les musulmans, français, immigrés ou réfugiés. C’est ce qu’ils visaient en attaquant Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher. C’est ce qu’ils confirment par la violence aveugle et sauvage du 13 novembre. En nous lançant à corps perdu dans la restriction des libertés individuelles ou dans la suspicion généralisée envers l’islam à travers une laïcité de combat traquant barbes et voiles, nous leur donnerions le choix des armes.

    Notre force, c’est notre Etat de droit et c’est la fidélité à nos principes, c’est l’équilibre et la mesure, en utilisant avec fermeté tous les moyens d’enquête et de poursuite de notre Etat, en mobilisant ses forces de sécurité et de défense. Qu’il faille des mesures exceptionnelles pour faire face à l’urgence, je le crois. Mais méfions-nous de l’état d’urgence permanent et de la surenchère sécuritaire qui, je le crains, va dominer notre vie politique pour plusieurs années. On voudra toujours plus de fermeté vis-à-vis des étrangers et on n’obtiendra que le ressentiment. On voudra, de façon préventive, une lutte de plus en plus dure contre la délinquance, notamment dans les banlieues, et on obtiendra la criminalisation d’une frange de la société et l’incitation à la radicalisation. On voudra le contrôle accru de l’expression des religions et on n’obtiendra que la radicalisation de l’islam des caves. Bref, nous serons un pas plus proche de la guerre civile. Et nous aurons renié les libertés mêmes que les terroristes ont voulu attaquer. »
    Dominique de Villepin, Le Monde, 25 nov.

    0

    0
  27. bill dit :

    @snoop

    C’est vrai l’état d’urgence est national et sans doute inutile dans pas mal d’endroits en France. 

    Mais, si je reprends la phrase de Villepin « On voudra, de façon préventive, une lutte de plus en plus dure contre la délinquance, notamment dans les banlieues, et on obtiendra la criminalisation d’une frange de la société et l’incitation à la radicalisation. » j’ai juste envie de dire qu’à St Denis, on a essayé le contraire, ne rien faire contre la délinquance et on a obtenu la criminalisation de certains au plus jeune âge (guetteurs, vol à la tire…) et la radicalisation. Et en plus, tous les autres citoyens souffrent de ces jeunes délinquants qui pourrissent leur quotidien, restreignent leurs libertés (circulation, sécurité, propriété, libre expression…). Et ça détruit le vivre ensemble. 

    Moi, j’aimerai juste qu’on applique les lois en vigueur, pour tous et partout. Pas d’impunité, sanction et prise de responsabilité. 

    0

    0
  28. Snoop' dit :

    Il y a 5 millions de musulmans en france et parce que 5000 foutent la m… Fewzi Benhabib peut écrire un texte aussi extrémiste que ceux qu’ils dénoncent ? Il dit qu’on lui demande « si il mange du porc » et il part sur ses problèmes d’identité, assigner à une identité… et ça ne vous questionne pas ? S’il était une très belle femme on douterait toujours de son intelligence ou de ses hautes études, s’il était brésilienne on lui demanderait s’il aime la salsa, s’il était typé asiatique on lui demanderait s’il est français…

    Sur 110 000 habitants, un pauvre salon de coiffure femmes voilées et c’est dramatique ? Le plus facétieux c’est que la femme qui le tient n’est même pas intégriste, elle fait ça pour le business. Un surveillant de cantine lui fait une remarque sur le porc à la cantine et il ne lui demande même pas pourquoi il lui a dit ça, c’est normal comme travail journalistique ça ?? donc il part dans ses délires parano (le problème qui me chagrine d’avantage c’est pourquoi nos foutus cantines ne sont toujours pas capable de mettre un menu végétarien, ça c’est une question qui me parait nettement plus importante). Il parle des femmes voilées et hier je passais dans la rue république et il n’y en a plus ou moins qu’il y a 10 ans. Mieux, je ne vois plus de femmes en niqab, juste une peut être deux depuis un an !

    Après l’attentat de Charlie Hebdo, un imam de paris a dit que les conversions avaient augmenté, il en avait fait 40 en un mois et demi et il y avait médecins, instituteurs, avocat… Donc dire qu’il y a islamisation parce qu’il y a plus de femmes voilées dans les rues c’est juste débile. Oui il y a plus de musulmans car cette religion attire, mais non ça ne se voit pas forcément car beaucoup ne portent pas le voile.
    Attention, je ne dis pas qu’il n’y a pas de problèmes à saint denis (le nombre de librairie musulmane !!), je parle juste du fond de l’article.

    « et ça m’a fait plaisir d’y voir des policiers (en train d’arrêter un jeune dealer) »
    Vous en faites quoi du dealer qui prendra sa place ?
    « si je devais choisir entre avoir 10 dealers de cracks tous les soirs en bas de chez moi et le FN à la mairie, je vous dirai mon choix est vite fait. »
    C’est depuis quand ce genre de paroles sur le site ?!!!!!!!

    « On connait la porosité entre délinquant / terroriste »
    C’est sans doute rassurant pour vous de penser ainsi, je mets ça sur le compte de vouloir contrôler vos peurs, mais si vous acceptiez de regarder la réalité en face c’est beaucoup plus inquiétant et complexe :

    http://www.huffingtonpost.fr/2015/1

    Vous en faites quoi des 350 djihadiste arrêté à la frontière à leur retour et qui viennent de la classe moyenne, ne sont pas issus de famille musulmane, ni de l’émigration ? Sans parler des français de souche qui ont décapités à Daech et qui sont prêts, comme 200 autres, à venir faire un attentat en france (FI émission « secret d’infos »)

    Je le répète : il n’y a pas de profils type de terroristes (il y a même des études qui s’inquiètent du nombre d’ingénieurs chez les terroristes). Ce qui les rassemblent, c’est leur état d’esprit commun.

    De plus ça ne vous intrigue pas que Fewzi Benhabib s’en prenne à Saint Denis (non je ne nie pas les problèmes, je les vois malheureusement parfaitement. Je prends du recul, c’est différent. Vous devriez aller dans le doubs, voir des écoles où il n’y a AUCUNE mixité sociale) alors que 90% de la radicalisation a lieu sur internet ?
    Certains kamikaze de saint denis, ont accepté de mourir en à peine 3 mois et ça ne vous pose pas question ?
    Certains n’ont jamais eu affaire à la justice dans ceux du bataclan.
    Et la plupart des terroristes en france n’avaient jamais ouvert un coran, ni mis le pied dans une mosquée.
    90% de la radicalisation a lieu sur internet ? Vous en faites quoi de ça ?

    « la minimisation systématique des faits graves et l’interprétation totalement jobarde d’éléments très inquiétants, associées au « déni permanent des réalités », font de notre mairie et de ses affidés les plus efficaces agents électoraux du Front National. »

    La réalité nous montre que le FN n’a jamais été sur saint denis mais j’imagine qu’il est plus facile d’expliquer ce raisonnement par le déni que prendre la responsabilité de se demander « qu’est ce qui fait monter le FN ».
    Il me semble bien plus urgent et vital de lutter contre les canaux de diffusion des video de propagande de Daech (facebook, twitter..) qui utilisent des moyens publicitaires et « artistiques » énormes pour embrigader notre jeunesse en manque de sens (ils ont 5 façon de s’y prendre suivant l’ado qu’ils ont en face et « ils utilisent des moyens digne de coca cola »)

    Dans les années 80, ça pêtait de partout, rue de rennes, marboeuf, copernic, rosier… En espagne au moment de l’ETA, ils ont eu 900 morts !! et ils sont su avoir une peur mais RAISONNÉE, idem en irlande. Nous avons beaucoup à apprendre d’eux et des pays en guerre pour savoir comment réagir. Un spécialiste de la défense disait l’autre jour sur une radio que si il y avait un autre attentat, là tout de suite, le risque de guerre civile était grand vu l’atmosphère de serre chaude bien pesante.

    « Pour lui, il n’y a pas de problème islamiste à Saint-Denis puisque « la filière démantelée à Saint-Denis n’était pas originaire de la ville. » En effet, mais pourquoi sont-il venus se loger ici alors ? »

    Les faits, la réalité des faits sont : « Une source proche de l’enquête précise :
    Nous recherchons encore ce qu’Abaaoud a pu faire pendant 4 jours. Les auditions menées à Aubervilliers, dans le squat, n’ont rien donné pour le moment. Mais il n’est pas exclu qu’il ait pu rester sous une tente, planqué au milieu des squateurs. Si Abaaoud avait demandé à sa cousine de lui trouver une planque, c’est qu’il n’en avait pas… » (source : nouvel obs)

    C’est d’autant plus intéressant que chez les vrais salafistes, le suicide est interdit donc on trouve peu de terroristes chez ces gens là d’après les spécialistes de la défense en france.

    Bref continuez à jouer avec la peur et les amalgames, terroristes, islam, dealers, saleté à saint denis… et on nous enverra des camions poubelles ? des policiers ? le FN ?
    Quand on voit comment on été traité les habitants du 48 rue Corbillon.

    0

    0
  29. Snoop' dit :

    @ Bill
    « Moi, j’aimerai juste qu’on applique les lois en vigueur, pour tous et partout. Pas d’impunité, sanction et prise de responsabilité. « 

    On sait parfaitement prisons sont des écoles de radicalisations et de récidive donc là c’est difficile de vous suivre.
    Vous avez sans doute remarqué comme moi que les délinquants vol à la tire sont des récidivistes. Et que les dealers sont remplacés dès qu’un part en prison (ils en sont même à se tuer pour avoir le marché donc je ne vois pas trop en quoi la prison peut résoudre le trafic sur saint denis mais j’imagine vous avez vos raisons d’y croire).

    0

    0
  30. Gabriella dit :

    @Suger
    Pour moi cette ambiguïté n’existait pas au moment des municipales, dans son livre « Et si la banlieue -Saint-Denis demain- » que j’ai lu pour me rendre compte il y a des chapitres consacrés à l’entre-soi, à la sécurité….En effet depuis, il n’y a pas de discours clairs de condamnation de tout ce qui s’est passé depuis mais moi je le mets sur le compte peut-être d’un désengagement par rapport à une ville qui reste entre les mains d’une municipalité démagogue et sur tous les terrains.
    IL faudrait que toutes ces questions soient évoquées dès reprise de la campagne des régionales et que l’on obtienne des réponses claires du PS local

    0

    0
  31. Observateur dit :

    Snoop’ cite Dominique de Villepin. N’est-ce pas cet ancien homme politique qui aujourd’hui s’enrichit dans le « conseil géopolitique » aux pays du Golfe et au Qatar ?… Il vaudrait mieux s’en tenir ici à nos politiciens locaux, cela suffit amplement et permet de savoir mieux qui parle !

    0

    0
  32. bill dit :

    @snoop Ai-je dit que la solution était la prison ? Surtout que beaucoup de délinquants sont mineurs. Pour moi, ces jeunes perdus, il faut les sortir de leur environnement et leur montrer d’autres voies, leur ouvrir l’esprit, le rattraper. Malheureusement, nos structures ne sont pas efficaces et ils reviennent ensuite dans leur milieu habituel et et les copains. Donc oui récidive souvent et pour la plupart, à la majorité (s’ils ne sont pas morts entretemps) ils découvrent la prison.

    « Arreter un dealer pour en laisser un autre s’installer » : si les flics sont toujours là, ils arrêteront le nouveau, et le nouveau jusqu’au moment où les dealers abandonneront cet endroit parce que pas bon pour le business. Et nous, les habitants, c’est ça qu’on veut. 

    Vous parlez des salafistes, seulement une voie est pacifique et leur doctrine leur interdit la mixité sociale. C’est un problème. Ce n’est pas l’islam pratiqué par les 5 millions de Français et par des milliards dans le monde qui pose problème. C’est la pression exercée par ces salafistes sur les autres musulmans. C’est eux qui mènent la danse et imposent petit à petit les normes du « bon musulman ». Comme le CFCM qui dit il y a quelques années qu’une bonne musulmane est mieux voilée alors que c’est une interprétation salafiste. Et désolée, je suis une femme et peut-être que je suis plus attentive que vous sur le sujet mais le nombre de voiles voilées à St Denis à augmenter en 10 ans et les gamines de 4 ans voilées, j’en vois aussi, peut-être parce que la rue du Jambon est un de mes passages réguliers.

    Oui je dénonce les conditions de vie à St Denis parce que je pense que ça favorise les pertes de repères et de valeurs des jeunes. Comment parler intégration et égalité citoyenne quand on vit dans une ville aussi stigmatisée que St Denis : des écoles en grande difficulté en manque de personnel (et même de locaux), des services publics dépassés, pas de police, des squats et bidonvilles remplis de misère sociale et culturelle, de la saleté, de l’agressivité et des vols et du communautariste. Alors, pour ceux qui ne connaissent rien d’autre, comment se sentir citoyen de plein droit dans ces conditions ? Après emmener ces jeunes dans la délinquance ou la radicalisation, c’est tellement facile. 

    Abaoud n’a peut-être pas trouvé d’abri à Aubervilliers mais à St Denis oui… 

    0

    0
  33. bill dit :

    Et si je suis virulent c’est parce que je suis bien consciente que tous nos jeunes, quelque soit son milieu d’origine, sont à risque. C’est une secte (les salafistes) et comme Dounia Bouzar le rappelait, ils sont très malins et ont su parfaitement adaptés leurs discours aux différentes cibles. 

    Les conversions à l’islam ne me posent aucun problème, chacun est libre de choisir sa spiritualité. C’est le recrutement par la secte salafiste qui me pose problème car même si ce n’est pas pour le djihad, entrer dans cette secte signifie la rupture avec la société, la famille et les amis. C’est la même chose avec d’autres sectes (entre autres chrétiennes) et je les combats tout autant. Seulement, en ce moment, c’est la salafiste qui pose particulièrement problème et en particulier dans ma ville.

    0

    0
  34. Habitant dit :

    @snoop
    Je m’en fiche de votre politique national, ce qui m’intéresse pour le moment c’est ce qui se passe en bas de chez moi et les alentours, en gros saint-Denis, donc votre propagande est hors sujet.
    Vous étiez où lorsqu’on parlait depuis plusieurs années des problèmes de St-Denis…ah oui j’oubliai, vous avez peur qu’on parle à la presse national, mais c’est trop tard, j’ai passé mon après-midi du 18 novembre, après qu’on m’est laissé sortir, avec un micro à la main et je peux vous dire que Paillard et Braouzec en ont pris plein la tête et je continuerai ce week-end avec les journalistes qui restent et qui me recontacte.

    0

    0
  35. Snoop' dit :

    Vous voulez mettre des flics dans chaque rue, 24h/24 ?!! Un fric fou pour un déplacement de problème dans une autre rue ou une autre ville, quel intérêt pour l’état

    Je suis moi même une femme et je vois des gamines voilées et ça me choque. Mais je ne vois pas plus de voile et presque plus de niqab pourtant je traverse 4X/jour la rue de la république.

    On ne peut pas dire « l’islamisation de saint denis ». Si vous allez dans un hôpital à Annecy ou à Avignon il y aura AUSSI des problèmes à cause d’un barbu débile qui veut que ça femme voit un médecin femme ect.

    « Abaoud n’a peut-être pas trouvé d’abri à Aubervilliers mais à St Denis oui… »
    Ma foi, si vous êtes plus perspicace que les enquêteurs… (« Si Abaaoud avait demandé à sa cousine de lui trouver une planque, c’est qu’il n’en avait pas… »). Sa planque était tellement pourri qu’il a été dénoncé par une femme avant même se s’y rendre, on a vu mieux comme repère d’intégriste organisé ! Si vous êtes Cubain ou Camerounais et que vous devez vous cacher, vous allez à Boulogne ??

    0

    0
  36. goldo dit :

    @habitant
    et on aura ces échos quand et où?Goldo

    0

    0
  37. Snoop' dit :

    @Bill
    « C’est une secte (les salafistes) et comme Dounia Bouzar le rappelait, ils sont très malins et ont su parfaitement adaptés leurs discours aux différentes cibles. « 

    Merci de ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dis, ni Dounia Bouzar :
    J’ai dis, comme Dounia Bouzar, que 90% des jeunes se font radicaliser sur internet (donc pas sur saint denis), 350 ne viennent même pas de milieu musulmans… et vous ramener ça aux salafistes ?
    Alors que dans la vidéo que j’ai mise, Dounia Bouzar ne parle PAS de salafisme, elle parle de DAECH. Si je ne me trompe pas, la seule fois où elle utilise le terme « salafiste » c’est dans les 5 secondes à la fin de vidéo et pour dire qu’il est gêré en france, concernant les radicaux, dans ce qu’elle en sait.

    0

    0
  38. Snoop' dit :

    @Habitant
    « j’ai passé mon après-midi du 18 novembre, après qu’on m’est laissé sortir, avec un micro à la main et je peux vous dire que Paillard et Braouzec en ont pris plein la tête et je continuerai ce week-end avec les journalistes qui restent et qui me recontacte. »

    Ma foi si ça vous éclate comme (triste) activité du week end…
    Je préfère le très bon club de boxe d’Aubervilliers.

    0

    0
  39. bill dit :

    @snoop  c’est dans une interview sur Canal + qu’elle parlait des stratégies parfaitement adaptées aux différentes cibles. Daech est une branche salafiste, ne vous en déplaise. Il y a 3 branches, quietiste, politique (Frères Musulmans, centre Tawhid de St Denis) et jihadiste (celle de Daech). 

    Mais vous, qu’en pensez vous des salafistes (les quietistes) ? Pas de souci pour le vivre ensemble ? Tout va bien ? 

    Abaoud a été dénoncé par le traçage d’un appel… Et non à Boulogne, vous ne trouverez pas de centre ville miné par les squats et la délinquance qui fait que chacun rase les murs. Et oui, je préfère la vue de policiers, citoyens comme moi, que de délinquants agressifs. La Police ne me pose aucun problème. Les petites frappes si. Et encore plus vis à vis de mes enfants.

    0

    0
  40. Snoop' dit :

    @snoop c’est dans une interview sur Canal + qu’elle parlait des stratégies parfaitement adaptées aux différentes cibles. Daech est une branche salafiste, ne vous en déplaise.

    Oui il y a 5 façon de recruter les ado pour Daech. Mais vous ne pouvez vraiment pas dire que Dounia Bouzar parle du salafisme de france désolée. Daech est un état salafiste mais il ne recrute pas par les mosquées de france. Relisez toutes ses interviews, elle est très claire là dessus.

    0

    0
  41. Habitant dit :

    @snoop
    Perso ça m’éclate de leur en mettre plein la tête mais je préfère le football à la boxe…
    Elles sont où les caméras qu’on demande depuis des années pour limiter le trafic de drogue et les agressions en tout genre au centre ville promis par Russier pour fin 2015. Vous auriez fait le minimum, on serait tous unis derrière vous aujourd’hui à défendre notre ville. Mais on sait parfaitement qu’une fois les caméras partis, vous reviendrez ds votre déni et remettrai en danger nos vies et celles de nos enfants donc perso je vais en profiter jusqu’au bout, de toute façon cette ville ne peut pas descendre plus bas (ville la plus criminelle, la plus pollué, la plus sale…). G grandi ds cette ville et quand je vois ce que Braouzec et Paillard ont fait de ma ville, je me dis que s’il avait voulu le faire exprès, il n’aurait pas pu faire pire.

    0

    0
  42. Habitant dit :

    @goldo
    G bcp parlé à des journalistes étrangers mais aussi Français sans caméras, des journalistes qui prenait bcp de notes et des radios, je refusais qu’on me filme car g déjà assez honte au travail de ce qui se passe ds cette ville, des journalistes qui mène des enquêtes…
    je leur ai indiqué la librairie salafiste et autres commerces qui en font partie, je suis de culture musulmane mais leur discours n’ont rien à voir ce que m’ont inculqué mes parents, ce sont des malades pour certains, g l’impression qu’il soigne leur frustration avec ce genre de discours, se repliant sur eux même, refusant toute tolérance et vie en communauté, c clair que le St-Denis d’aujourd’hui est une aubaine pour eux. Quand on voit le centre ville en ce moment place des tilleuls, c la guerre des dealers de crack et des toxicos. Ils viennent de très loin pour la plupart pour y dealer comme ces terroristes, ce n’est pas pour eux rien qu’ils ont choisis St-Denis comme repli, c’est le chaos. Lorsqu’on appelle la police, tout ce qu’il demande c’est une planque pour les surveiller, il est clair que des caméras aurait été idéal pour eux comme nous l’a dit le commissaire de Saint Denis. Mais non apparemment cette mairie s’y connait mieux que lui en terme de criminalité et traîne des pieds.

    0

    0
  43. suger dit :

    Dans le dernier livre de Dounia Bouzar (« La vie après Daesh », Ed. de l’Atelier, 2015), on peut lire ce témoignage d’Hanane, une revenante du djihad : « On dirait une bande de caïds dans un sale quartier ». Bref les embrouilles minables habituelles sur fonds de citations du Coran… Ces petites frappes se mettent d’ailleurs en scène sur internet dans les vidéos de menaces de mort contre les koffars (mécréants) et la France, avec la gestuelle de certains clips de rap.
    L’équipe de Dounia Bouzar tente de prendre en charge la déradicalisation d’aspirants djihadistes et de ceux qui en reviennent. Ils font preuve d’une telle misère intellectuelle et spirituelle que la lecture de ces témoignages est éprouvante, d’autant plus à Saint-Denis où la cohabitation avec le même type de petites frappes, même s’ils sont très minoritaires, est une réalité quotidienne.

    0

    0
  44. reveplus dit :

    j avais pu lire l’article dans sa version courte merci d avoir partager cela reflet bien la situation de la ville

    Quand au mots et écris de Mr Fewzi Benhabib on ressens un vécu difficile par rapport a ce qu’il a pu vivre en Algérie

    0

    0
  45. Dyonisien dit :

    @Snoop, Une note de la DGSI indique que le terme de salafisme ne saurait effectivement être confondu avec la pratique de Daech. Les imams adeptes de cette théologie restent néanmoins surveillés par le ministère de l’Intérieur car cette conception fondamentaliste de l’Islam « fait indéniablement le lit d’un certain repli sur soi et d’une crispation identitaire néfaste pour le vivre-ensemble » (voir l’article dans le lien ci-dessous).

    http://www.lepoint.fr/societe/qui-s

    0

    0
  46. bill dit :

    @snoop

    Je crois que vous confondez islamisme et terrorisme. L’article parle d’islamisme, pas de djihadiste. Il ne dit pas « st denis ma ville à l’heure terroriste » mais « st denis – ville à l’heure de l’islamisme ». Quand je parle de recrutement sur St Denis, je ne parle pas de terroristes mais de sectaires. Il y a ensuite un risque si la culture musulmane est faible de partir pour les branches armées mais pas nécessairement. Et personnellement, la vie de société régulée par la religion quelle qu’elle soit, ça ne me va pas du tout.  Je suis attachée à notre constitution et à notre devise « liberté, égalité, fraternité » qui ne fonctionne qu’avec la laïcité. 

    Un exemple de recruteur toxique pour notre société, l’imam de Brest, tristement célèbre pour ses sorties sur la tenue des femmes, la musique… à priori il n’est pas djihadiste, cela n’empêche pas qu’il soit un danger pour notre jeunesse et nos valeurs.

    0

    0
  47. Dyonisien dit :

    Ci-dessous deux interventions intéressantes sur le danger de la confusion entre le dogmatisme salafiste et le terrorisme (ce qui n’enlève rien au problème réel du « vivre ensemble » que pose le fondamentalisme salafiste) :

    « Quelle sera la conséquence de cet amalgame entre dogmatiques (salafistes) et fanatiques (jihadistes) ? Une division croissante entre français musulmans et français non-musulmans. C’est exactement ce que veut Daesh… »

    http://cahierslibres.fr/2015/11/118

    http://www.europe1.fr/societe/le-sa

    Comme le dit Bill, l’article de Marianne parle des problèmes inhérents aux radicalismes islamiques. Il a été écrit avant les attentats et ne parle pas du terrorisme.

    Critiquer le fondamentalisme religieux, et la mairie qui ne fait pas grand chose pour s’y opposer, ne veut pas dire qu’on l’assimile au terrorisme.

    Merci donc à Snoop de ne pas tenter de faire un rapprochement dangereux entre les critiques émises envers le radicalisme religieux qui sont légitimes (vous en convenez d’ailleurs vous-même puisque les voiles des fillettes vous choquent) et le terrorisme.

    0

    0
  48. Gabriella dit :

    A mon avis Monsieur de Villepin subit le syndrome du personnage du film « la crise » de Coline Serreau évoqué sur ce blog séquence « diners de cons », il donnerait des conférences dans les pays de l’Arabie Saoudite ou autres et ses discours seraient bien rémunérés ; ses gardes du corps font le planton en bas de sa résidence ; la question est : nous allons vers l’escalade et pouvions nous éviter cette guerre contre Daesch ? je ne vois pas comment La France qui est le pays des droits de l’homme, qui s’est toujours battue pour la liberté, qui symbolise l’anti-totalitarisme ( c’est aussi pour cela qu’elle aurait été tôt ou tard la cible des terroristes de Daech) aurait pu éviter cette guerre. Cela a été ausi le cas de la Tunisie.

    0

    0
  49. Miou dit :

    Les principaux problèmes de Saint-Denis : la criminalité, les incivilités, et le radicalisme religieux.

    En ce qui concerne le religieux :

    Les salafistes quiétistes ne font pas de politique…. sauf que quand ils sont nombreux eh bien si finalement ils en font…. ils réclament une organisation de la société qui soit en adéquation avec leurs pratiques. C’est pourquoi il est important de se soucier de ce phénomène et de son ampleur.
    A Saint-Denis , il me semble que l’observatoire de la laïcité à fort à faire….

    Concernant la criminalité : à quand plus de policiers sur cette ville qui a bien besoin de forces de « l’ordre »?

    ( à choisir entre les dealers et le FN, ni l’un ni l’autre évidemment!)

    0

    0
  50. suger dit :

    Je viens de prendre le temps de lire les très longues interventions, souvent confuses, de « snoop ». Je suis d’abord sidéré de voir qu’aucune, absolument aucune, mesure permettant le rétablissement des règles de vie en société ne lui convienne. Ainsi pour les dealers, les voyous, il ne faut pas les condamner à des peines de prison car ils vont s’y radicaliser !…Et il ne faut même pas les arrêter car de toutes façons d’autres vont les remplacer !…
    Il ne faudrait pas non plus surveiller les salafistes, dont « snoop » se croit spécialiste (puisque elle nous parle des « vrais » salafistes…mais qui seraient les faux alors ?) : selon elle, ils ne seraient pas dangereux car ils ne favoriseraient pas la radicalisation. A-t-elle jamais lu un texte salafiste, entendu un prêche salafiste, comprend-t-elle l’arabe classique ? Non certainement, et elle ose critiquer Fewzi Benhabib de façon méprisante ! Quant à la référence à un texte de D. de Villepin, elle est grotesque quand on sait ce qu’est devenu aujourd’hui cet ancien ministre : un représentant rémunéré des intérêts des pays du Golfe en France.
    Mais le plus frappant est le déni complet de la réalité de la délinquance et de la montée de l’islamisme radical dans notre ville depuis dix ans. C’est le discours municipal dans toute son irresponsabilité, ce qui se comprend d’élus qui tiennent à leurs postes mais d’une simple habitante on ne comprend plus. Syndrome de Stockholm (à force d’être collectivement les otages des délinquants et des islamistes) ? Esprit partisan ? C’est le plus probable quand on voit que « snoop » n’oublie surtout pas le mantra actuel de la propagande municipale : « les habitants du bâtiment de la rue du Corbillon » qui seraient les victimes non de la présence des terroristes mais de l’Etat qui aurait pris d’assaut leur immeuble (on se demande bien pourquoi…) !

    0

    0
  51. Claudine Saur dit :

    Après avoir moi aussi lu attentivement tous les commentaires ( certains plus ou moins contestables dans un  » gloubi bulga  » de raisons personnelles ) avec , je le dis carrément , les GROSSIERES confusions de Snoop’ ,
    Après avoir reçu plusieurs textes à signer ou à faire signer par les Présidents d’Associations auxquelles j’adhère , textes qui ,mélangeant plusieurs arguments avec lesquels je suis d’accord (f.i. l’abus gouvernemental de certaines restrictions de Liberté ,sous prétexte d’etat d’urgence ) , ETla Dénonciation de la STIGMATISATION de SAINT DENIS ! ! ! je m’aprette à lutter à l’intérieur de ces associations pour faire valoir que mon indignation devant les jugements de ce texte ,
    sont erronés pour certains  » groupes  » ,trop  » gonflés et bien pratiques pour dénigrer  » pour un autre groupuscule local .
    Oublient – ils la NEGLIGEANCE municipale à régler certains problèmes et qu’une fois les élections passées ,les promeses étaient oubliées . . . jusqu’au prochaines (il y avait TELLEMENT
    de sollicitations ATTRAYANTES à envisager pour une partie de ces MÊMES ELUS et leurs « fidèles et proches soutiens . . . Et « QUI se sent morveux , se mouche  » .

    Je le redis : le texte de Fewzy Benhabi ne fais pas partie de ces  » Stigmatiseurs  » , il est plutot affligé et désolé . . . et moi aussi .

    Claudine SAUR .

    0

    0
  52. Lazare dit :

    IL me semble avoir noté la présence, aux cérémonies d’hommage aux victimes, hier aux Invalides, dans les premiers rangs des personnalités, de notre bon maire. Voilà de quoi redorer le blason de st Denis.

    0

    0
  53. Gabriella dit :

    Snoop
    Excusez-moi de vous dire cela mais votre discours c’est celui typique de militants de l’extrême gauche qui je dirais ne sont pas dans le déni puisque
    vous dites voir les problèmes mais qui attribuent ces problèmes à notre société
    à la mondialisation et à l’enfermement dans lequel se trouvent : les dealers, les
    délinquants, les mafieus…… donc il n’y a pas de solutions
    et la mairie qui est magnanine n’y peut rien moi j’ai entendu ce discours de personnes qui continuent à le prôner mais qui sont partis de Saint-Denis……
    alors dites nous avez-vous l’intention de quitter notre ville ,après avoir voté
    s’entend, ou avez-vous quelques solutions pour que comme tout un chacun
    nous puissions avoir dans notre ville une une vie « vivable » le pléonasme est voulu

    0

    0
  54. reveplus dit :

    Je partage un lien sur d un chaîne de tv , qui reçois avant la sortie d’un documentaire qui devrais sortie d’ici janvier 2016 et qui es dans le même thème que l’article proposer ,

    Le Grand Décryptage de mercredi soir était consacré au documentaire « Salafistes », réalisé par Lemine Ould M.Salem et François Margolin, qui doit sortir prochainement au cinéma. L’islamologue et philosophe Ghaleb Bencheikh était également invité pour échanger sur la question du salafisme dans le monde et en France.
    Le tournage du film « Salafistes » a duré trois ans, de 2012 à 2015, et s’est déroulé dans plusieurs pays africains (Mali, Mauritanie, Tunisie). Les deux réalisateurs ont pu accéder à des lieux très peu médiatisés, notamment les villes de Tombouctou et de Gao lorsqu’elles étaient contrôlées par les djihadistes. Ils décrivent des frontières ténues entre le salafisme quiétiste ou piétiste et le salafisme djihadisme. Même si, tient à signaler Lemine Ould M.Salem « tous (les salafistes) rencontrés ne prônent pas le djihad ».
    Pour François Margolin ces djihadistes « nous font la guerre » et le but de ce film est donc « de comprendre qui nous avons en face ».
    Selon l’islamologue Ghaleb Bencheikh, le mouvement salafiste « est la négation même de ce que nous appelons l’idée du progrès, de l’humanisme ». Il ajoute plus tard que « ce contre-projet social et politique est totalement inacceptable dans une société telle que la notre ».
    Évoquant notamment la nouvelle démocratie tunisienne, Lemine Ould M.Salem rapporte que les salafistes rencontrés dans le cadre du film « disent clairement que la démocratie est une hérésie et incompatible avec l’islam ».

    http://www.itele.fr/chroniques/gran

    0

    0
  55. zorglub dit :

    @snoop
    Franchement … quel tissu de bêtise … le méchant Hanotin ( et ? ), les pauvres familles de la rue corbillon … les faux débats sur des choses qu’on ne maîtrise pas et qui détournent de nos turpitudes… Toute l’hypocrisie politique de l’équipe de de Mr Paillard résumée en quelques messages piteux.
    Braouzec et Paillard sont respectivement président et vice président de Plaine Commune, qui gère plaine commune habitat, et ces clowns d’envoyer des pleureuses pour accuser le méchant état de ne pas fournir de toit aux habitants de la rue Corbillon ?
    Faut être particulièrement gonflé. Parceque pour le coup, ce n’est pas la faute à l’état si des familles sont restée une semaine entière avec leurs enfants dans un gymnase, c’était bien de la responsabilité et compétence directe de l’agglo, et comme toujours, l’agglo a fait de la mer..
    Parceque, entre nous, quand c’est les copains, on trouve toujours un petit appart bien exposé, hein.

    L’équipe municipale à un BOULOT et un mandat. Boulot qu’elle ne fait pas, et mandat sur lequel elle s’assoit. Paillard et Braouzec ne valent pas mieux que les pitres droitards du 92, les balkany et consorts, ils utilisent juste d’autres méthodes pour arriver à la même fin : s’augmenter grassement à chaque élection et essayer de tordre l’électorat en leur faveur.
    Depuis que j’ai vu la prestation de notre premier magistrat, je doute même de leur simple capacité intellectuelle.

    Bref, je ne vous salue pas, vous faites partie de cette petite bande d’allumés qui pourrissent notre vie depuis bien trop d’années : dehors !

    0

    0
  56. Olympe dit :

    @zorglub : dans la petite bande d’allumés, il y en a un qui atteint des sommets : c’est le préposé au communautarisme, conseiller municipal délégué, Madjid Messaoudène, qui sur son blog, explique que l’état d’urgence, c’est de “l’islamophobie” !…
    Il s’agit selon lui de “maintenir un climat de …. terreur”, (pas moins !…) dont l’objectif est “une offensive clairement ciblée contre les musulmans”, considérés comme des “ennemis de l’intérieur”. Et de pérorer : “Tous les parlementaires qui ont voté ou ne se sont pas opposés à l’état d’urgence sont complices de ce climat de suspicion, de peur, et responsables aussi de la généralisation de l’islamophobie.” Et, bien sûr, pour lui qui n’a pas peur de dire n’importe quoi, “l’état d’urgence est fascisant.” Quand je vous disais qu’on atteignait des sommets !…
    Et lui qui ne cesse de s’en prendre violemment à la République et de la qualifier de tous les noms, cela ne l’empêche pas de porter l’écharpe tricolore dès que l’occasion se présente. Or il n’en a pas le droit, puisque cela ne peut-être le cas que pour le maire et les maire-adjoints. Mais peut-être rêve-t-il de leur prendre leur place…

    0

    0
  57. Santo dit :

    Les sciences humaines nous disent que le contexte social peut permettre de comprendre la radicalisation islamiste. C’est une erreur, estime l’essayiste américain Paul Berman pour qui le véritable ressort est la haine idéologique http://contre-regard.com/il-ny-a-pa

    0

    0
  58. leny dit :

    je ne comprends pas l’attitude de certains concernant les terroristes(DAECH) qui laissent le gouvernement et nos soldats combattre ceux-ci. Ne serait ce pas aux intéressés de contrer ces terroristes, ces barbares, qui tuent tous ceux qui ne sont pas dans la même ligne religieuse, qui ont dans leurs rangs des TYPES qui ignorent ce qu’est le Coran.(un quart de jeunes qui se sont enrôles) Ne serait se pas aux IMAMS de se mettre en première ligne, avec tous les bons musulmans pour éradiquer ces menaces religieuses que mettent des Gourous qui s’ auto-proclament « les vrais Imams mis en place par le Prophète.
    Je fais partie de ces gens qui ne sont pas Musulmans et qui respectent cette religion.C’est une question que je me pose concernant DAECH. VOILA Merci de répondre ou de m’ expliquer.
    Leny

    0

    0
  59. Snoop' dit :

    Le djihadisme salafiste n’est pas la conséquence d’une « radicalisation de l’islam », mais d’une « islamisation de la radicalité » :

    (…) Les « deuxième génération » n’adhèrent jamais à l’islam de leurs parents, ils ne représentent jamais une tradition qui se révolterait contre l’occidentalisation. Ils sont occidentalisés, ils parlent mieux le français que leurs parents. Tous ont partagé la culture « jeune » de leur génération, ils ont bu de l’alcool, fumé du shit, dragué les filles en boîte de nuit. Une grande partie d’entre eux a fait un passage en prison. Et puis un beau matin, ils se sont (re)convertis, en choisissant l’islam salafiste, c’est-à-dire un islam qui rejette le concept de culture, un islam de la norme qui leur permet de se reconstruire tout seuls. Car ils ne veulent ni de la culture de leurs parents ni d’une culture « occidentale », devenues symboles de leur haine de soi.

    (…) Si on trouve beaucoup moins de Turcs que de Maghrébins dans les mouvements radicaux, c’est sans doute que, pour les Turcs, la transition a pu être assurée, car l’Etat turc a pris en charge la transmission en envoyant instituteurs et imams (ce qui pose d’autres problèmes, mais permet d’esquiver l’adhésion au salafisme et à la violence).

    Les jeunes convertis par définition adhèrent, quant à eux, à la « pure » religion, le compromis culturel ne les intéresse pas (rien à voir avec les générations antérieures qui se convertissaient au soufisme) ; ils retrouvent ici la deuxième génération dans l’adhésion à un « islam de rupture », rupture générationnelle, rupture culturelle, et enfin rupture politique. Bref, rien ne sert de leur offrir un « islam modéré », c’est la radicalité qui les attire par définition. Le salafisme n’est pas seulement une question de prédication financée par l’Arabie saoudite, c’est bien le produit qui convient à des jeunes en rupture de ban. (…)

    En rupture avec leur famille, les djihadistes sont aussi en marge des communautés musulmanes : ils n’ont presque jamais un passé de piété et de pratique religieuse, au contraire. Les articles des journalistes se ressemblent étonnamment : après chaque attentat, on va enquêter dans l’entourage du meurtrier, et partout c’est « l’effet surprise : « On ne comprend pas, c’était un gentil garçon (variante : “Un simple petit délinquant”), il ne pratiquait pas, il buvait, il fumait des joints, il fréquentait les filles… Ah oui, c’est vrai, il y a quelques mois il a bizarrement changé, il s’est laissé pousser la barbe et a commencé à nous saouler avec la religion. » Pour la version féminine, voir la pléthore d’articles concernant Hasna Aït Boulahcen, « Miss Djihad Frivole ».

    Inutile ici d’évoquer la taqiya, ou dissimulation, car une fois born again, les jeunes ne se cachent pas et étalent leur nouvelle conviction sur Facebook. Ils exhibent alors leur nouveau moi tout-puissant, leur volonté de revanche sur une frustration rentrée, leur jouissance de la nouvelle toute-puissance que leur donnent leur volonté de tuer et leur fascination pour leur propre mort. La violence à laquelle ils adhèrent est une violence moderne, ils tuent comme les tueurs de masse le font en Amérique ou Breivik en Norvège, froidement et tranquillement. Nihilisme et orgueil sont ici profondément liés.

    Cet individualisme forcené se retrouve dans leur isolement par rapport aux communautés musulmanes. Peu d’entre eux fréquentaient une mosquée. Leurs éventuels imams sont souvent autoproclamés. Leur radicalisation se fait autour d’un imaginaire du héros, de la violence et de la mort, pas de la charia ou de l’utopie. En Syrie, ils ne font que la guerre : aucun ne s’intègre ou ne s’intéresse à la société civile. (…) Ils sont plus nihilistes qu’utopistes.

    Si certains sont passés par le Tabligh (société de prédication fondamentaliste musulmane), aucun n’a fréquenté les Frères musulmans (Union des organistions islamiques de France), aucun n’a milité dans un mouvement politique, à commencer par les mouvements propalestiniens. Aucun n’a eu de pratiques « communautaires » : assurer des repas de fin de ramadan, prêcher dans les mosquées, dans la rue en faisant du porte-à-porte. Aucun n’a fait de sérieuses études religieuses. Aucun ne s’intéresse à la théologie, ni même à la nature du djihad ou à celle de l’Etat islamique.

    Les terroristes ne sont donc pas l’expression d’une radicalisation de la population musulmane, mais reflètent une révolte générationnelle qui touche une catégorie précise de jeunes.

    Olivier Roy / Le Monde

    0

    0
  60. Snoop' dit :

    Olivier Roy : dissoudre les mosquées radicales « ne servirait à rien »

    « Je ne nie pas la radicalisation de l’islam, elle existe. Le salafisme en France reste toutefois assez soft. Si les propos de l’imam de Brest sur la musique scandalisent autant, c’est aussi qu’on a oublié ce qu’était un religieux conservateur : il n’y a pas si longtemps que des curés menaçaient de l’enfer les enfants qui se masturbaient » (cf les propos scandaleux du prêtre intégriste Hervé Benoît comparant les victimes du Bataclan aux terroristes)
    « Ceci dit, ce ne sont pas ces gens-là, les salafistes, qui passent à la violence politique. La trajectoire des terroristes est claire sur ce point. Ils puisent au référentiel salafiste, en adoptent le « look », mais ils n’ont en général pas une longue pratique de la religion et ne suivent pas le salafisme pointilleux et casuistique que l’on connaît aujourd’hui : on ne les voit pas faire scrupuleusement leurs cinq prières par jour, ni discuter sans fin sur Internet de savoir comment il faut se brosser les dents ou si le camembert est autorisé. Les frères Abdelslam vendaient de l’alcool dans leur café ! Les djihadistes sont à l’évidence plus attirés par les armes que par le Coran.

    Le gouvernement parle aujourd’hui de « dissoudre » les mosquées radicales. Qu’en pensez-vous ?

    Cela ne servirait à rien. D’abord parce que les terroristes ne sont pas là, ensuite parce que ceux qui veulent devenir salafistes le deviendront de toute façon. Le salafisme n’est pas un virus transmis par des imams importés à de petits jeunes innocents. Il correspond à une demande du marché, comme les autres intégrismes. » Le Point

    0

    0
  61. Olympe dit :

    @snoop :On peut toujours essayer de se rassurer !… La réalité est que ces fous furieux bénéficient de complicités et de compromissions dans les milieux intégristes. Il y a un terreau « culturel », salafiste notamment, qui développe la haine de l’occident pour les valeurs qu’il représente aujourd’hui (égalité de droit et liberté pour les femmes, libertés de pensée et d’expression, droit à choisir sa croyance ou l’incroyance dans le domaine religieux, condamnation de tous les racismes et de l’homophobie) et non pour les méfaits qu’il a pu commettre dans le passé.

    0

    0
  62. Snoop' dit :

    @ Gabriella
    Mais je ne suis pas venue ici pour parler de vote ou de délinquance dans ma ville ! Je ne dis pas non plus que les problèmes sont dus à la mondialisation ?

    Je suis venue ici pour dire qu’il y avait un danger à poster cet article car c’était du pain bénit pour les Le Pen. C’est exactement leurs mots et leurs discours. Ce texte, on dirait du Zemmour.
    Il me semble plus pertinent, surtout en ce moment, d’avoir du recul (cf. Olivier Roy et comment il parle du salafisme, de l’immam de Brest, ect).

    0

    0
  63. Horta dit :

    Les salafistes et autres fondamentalistes allument le feu de la haine de l’occident et des valeurs démocratiques et d’autres se chargent de mettre en application cette haine par la violence : les djihadistes. Les uns ne sont rien sans les autres.
    Après cela, il y a lieu de s’interroger sur des intétêts particulies des uns et des autres : les élus qui poussent les jeunes dans les bras des salafistes pour obtenir la « paix dans les quartiers », l’extrême-gauche qui voient dans l’anti-américanisme des salafistes des camarades de combat contre le capitalisme, …

    0

    0
  64. Mourad dit :

    @leny

    Je ne vous cache pas que cela devient pénible pour moi de devoir se justifier ou d’entendre si tous les musulmans étaient comme toi ….

    L’immense majorité des musulmans sont comme moi aspirant à vivre et à s’intégrer dans la République Française.

    Que faire des illuminés terroristes ? mais c’est justement à la République d’agir.

    Quand une poignée d’individus font chier et rendent la vie impossible dans toute une cité, on ne dit pas que c’est aux habitants de régler les soucis !!!

    Je ne vais pas me mettre en chasse des salafistes dans les mosquées ou sur Internet.

    0

    0
  65. Dyonisien dit :

    @Snoop

    Merci pour ces deux articles sur le terrorisme que je trouve personnellement pertinents.

    Toutefois, comme nous l’évoquions plus haut, l’article de Marianne a été écrit avant les attentats et porte sur le problème que peut poser le salafisme pour le « vivre ensemble » à Saint-Denis, terme qu’affectionne notre Mairie et non sur le terrorisme.

    Etant donné l’expérience personnelle de l’auteur de l’article, son inquiétude me semble légitime même s’il est fort peu probable que nous arrivions à Saint-Denis aux extrémités qui l’ont poussé à fuir son pays, notamment parce nous restons un pays très attaché à la séparation du politique et du religieux et que la grande majorité des croyants de toutes obédiences résidents en France intègre parfaitement ce principe laïc.

    0

    0
  66. Sam dit :

    @Mourad

    Tout pareil. C’est insupportable ! 

    0

    0
  67. Marcel dit :

    @Mourad
    Il faut savoir et rappeler que la Majorité Communiste à Saint-Denis en place sans discontinuité depuis 1945 – a toujours fait bon ménage et coopérer avec des représentants implicites des religions , dont les catholiques dits progressistes.
    Désormais , ce sont les musulmans toutes tendances confondues.
    Je suis étonné que dans l’environnement Dionysien, un musulman intégré soit victime de l’islamophobie latente inévitable.
    Il n’en demeure pas moins que le salafisme me semble incompatible avec le vivre ensemble républicain , et que la réinstallation d’un califat se reposera !

    0

    0
  68. bill dit :

    un article intéressant sur le processus de recrutement : sur Internet bien sûr mais aussi les facteurs du monde réel qui poussent vers les communautés extremistes sur Internet. 

    http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/12/01/internet-est-loin-d-avoir-le-role-qu-on-lui-attribue-dans-les-trajectoires-de-radicalisation-violente_4821634_4408996.html

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *