Stade de France, le 13 novembre 2016

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. Thierry dit :

    Nous derions tous applaudir la qualité du propos qu’a tenu ce jeune homme, si lucide, si capable de prendre du recul ! on est loin des récupérations malsaines et des langues de bois. Merci à lui.

    5

    0
  2. Olympe dit :

    Beau texte en effet de ce fils en hommage à son père et à la France qui l’avait accueilli.
    Des moments terribles, glaçants que ces manifestations de commémoration, mais que de lâchetés encore dans ces plaques commémoratives apposées sur les lieux des massacres ! Le « terrorisme » n’y est jamais nommé. Dans d’autres lieux terribles, tout passant peut lire que les crimes étaient ceux de la « barbarie nazie ». Combien de crimes faudra-t-il de nos jours pour nommer les faits et parler enfin clairement du « terrorisme islamiste » ?…

    6

    1
  3. Habitant dit :

    @Olympe
    Je pense que vous êtes vraiment islamophobe, tous vos commentaires sont dirigé uniquement contre l’islam alors que nous sommes sur un blog qui parle local…vous savez, ça se soigne

    2

    8
  4. Habitant dit :

    @Olympe
    Si on suit votre raisonnement au lieu d’écrire « Barbarie nazi » sur les plaques commémoratives de la 2nde guerre mondiale, il faudrait écrire « Barbarie Allemande »

    0

    7
    • Olympe dit :

      Qu’est-ce que cet amalgame entre le peuple allemand et les nazis ?… Ce sont les voyous hitlériens qui sont responsables de la barbarie qu’ont subie l’Allemagne puis toute l’Europe dans les années 1930 et 1940. Cela veut-il dire que, pour vous, il faudrait faire l’amalgame entre l’ensemble des musulmans et les terroristes islamistes ?!…
      Moi, en tout cas, je ne le fais pas ! Les criminels qui ont frappé à Toulouse, à Paris, à Saint-Denis, à Bruxelles, à Nice, etc… ne sont pas des musulmans ordinaires, ce sont des extrémistes islamistes. Donc le terrorisme que nous subissons est bien un « terrorisme islamiste ». L’écrire, le dire clairement, c’est désigner les vrais criminels !
      Vous croyez m’insulter en me traitant d’ « islamophobe »… Et bien oui, j’ai horreur des salafistes, des « Frères Musulmans », des intégristes islamistes, comme d’ailleurs j’ai horreur des intégristes catholiques, des chrétiens fondamentalistes, des croyants extrémistes de toutes les religions car je sais qu’ils ont en commun le racisme, le sexisme, la haine de l’égalité de tous les êtres humains.
      Mais je vis à Saint-Denis et si je m’en prends aux intégristes islamistes, c’est qu’il y a quelque raison de le faire dans notre ville, non ? Je ne vis ni dans les Etats-Unis de Trump, ni en Pologne ou en Hongrie. Sinon, je pourrais en dire long malheureusement sur les atteintes aux droits des femmes de la part de réactionnaires forcenés et d’intégristes chrétiens… Mais ce blog parle de Saint-Denis et il fait bien de s’intéresser au local.

      10

      0
  5. karima dit :

    Le fils de la victime du Stade de France le 13 novembre 2015 a prononcé le seul discours de commémoration dimanche dernier. Déplorant que les victimes ne puissent s’exprimer librement, il a confié que son texte avait été relu et corrigé par l’Elysée.
    Michaël Dias a perdu son père Manuel lors des attentats du 13 novembre 2015 à Saint-Denis, aux abords du Stade de France. Autorisé à lire le seul discours de commémoration prononcé dimanche 13 novembre 2016, il s’est plaint de la place donnée aux victimes et à leurs proches dans un entretien accordé au journal L’Equipe.
    «On nous donne rarement la parole et elle est contrôlée. On nous empêche de pointer du doigt les responsabilités politiques et, comme à Nice, on tombe dans les discours bien-pensants. Mon discours pour le dévoilement de la plaque commémorative a été, par exemple, relu et corrigé par l’Elysée», s’indigne-t-il.
    Michaël Dias s’est également plaint de l’absence de suivi psychologique efficace, évoquant des «aides anecdotiques» ou inappropriées : «On devait appeler un numéro, le psychologue de banlieue nous a dit qu’il n’avait pas le temps et il a fallu se battre pour qu’il voie ma mère quinze minutes», a-t-il déclaré.
    D’autres membres de familles des victimes avaient déjà manifesté leur colère contre l’attitude du gouvernement en boycottant l’hommage national qui avait eu lieu quelques jours après les attentats du 13 novembre 2015.

    2

    0
  6. abisa dit :

    et pourtant même en temps de guerre, il faut préparer la Paix pour vivre ensemble aujourdhui et construire Demain…. le reste est du superflu et blabla inutile !!!

    0

    1
    • Suger dit :

      Vos propos sont curieux. Qui est en guerre ? Qui doit faire la paix ? C’est quoi « le blabla inutile » ?…
      Si la guerre est celle que mènent Daech, les terroristes islamistes et leurs complices intégristes aux défenseurs des droits humains , il n’y a pas de paix possible.
      Sinon, cela rappelle tristement les propos des « munichois » (les partisans des accords de Munich) qui dans les années 1930 n’ont cessé de ménager Hitler et de trouver des accommodements avec les nazis. On a vu les conséquences de cet esprit « munichois » : croyant éviter la guerre, ils ont eu la guerre et le déshonneur…

      7

      1
  7. Habitant dit :

    @Olympe
    En tant que musulman, vos différent commentaire me dérange bcp contrairement à tous les autres intervenants, si vous n’arrivez pas à comprendre ça, alors je peux rien pour vous, mais je peux vous assurer que vous êtes islamophobe ou antisémite si ça vous parle plus, puisque les arabes sont des sémites.

    0

    3
    • Olympe dit :

      Ce qui me dérange c’est la confusion de votre message : les musulmans sont des personnes qui ont une opinion religieuse, qui d’ailleurs peut être très différente selon leurs choix (chiite, sunnite, soufi, alévi, etc…). Ces choix de croyance sont respectables et ces personnes croyantes doivent être respectées dans leurs opinions ! Et il y a d’autres opinions religieuses et philosophique tout aussi respectables. Ensuite, à chacun de penser ce qu’il veut dans ce domaine. En France nous avons une chance : la liberté de conscience et la liberté de culte (pour les croyants) sont des droits garantis par les lois laïques.
      Mais toute opinion religieuse ou philosophique peut être critiquée. La liberté d’expression est un droit et le débat d’idées est nécessaire pour éclairer les choix de chacun. Car être musulman, chrétien, bouddhiste, agnostique, athée, etc…. relève d’un choix individuel ! Ce n’est certainement pas héréditaire ! Les musulmans sont des individus et non pas un peuple ou une « nation » et encore moins une « race »…
      Etre « islamophobe » comme vous dites (ce terme ayant été inventé par les mollahs iraniens pour tenter de détourner les critiques de leurs atteintes aux droits humains) , c’est soit, tout simplement, s’opposer aux dogmes de l’Islam, soit, plus fréquemment, dénoncer les menaces et les crimes qu’une minorité extrémiste d’intégristes islamistes font subir aux autres musulmans, aux croyants d’autres religions et à tous ceux qui refusent de se soumettre à leur totalitarisme. Ce qui est mon cas.
      L’antisémitisme dont vous parlez est un racisme. Il n’y a aucun racisme dans ce que vous appelez « l’islamophobie » comme il n’y en a aucun dans la critique du christianisme, du judaïsme, de l’hindouisme, du bouddhisme ou de toute autre opinion et dans la dénonciation des méfaits commis par les extrémistes de ces religions.

      5

      0
  8. ddavid dit :

    On sort un peu du sujet, mais faites une recherche Google avec « plaque barbarie allemande » vous allez ètre surpris du résultat! Il me semblait bien en avoir déjà vues.
    Bonjour et bonne journée à tous

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *