Stéphanie – « La petite goutte d’eau … »

Vous aimerez aussi...

20 réponses

  1. houari dit :

    Bonjour
    Je lis parfois ce blog et j’y interviens rarement. Je suis à chaque fois interpellé sur les commentaires et attaques contre la police municipale (PM).
    La ville de Saint-Denis est la ville la plus dangereuse de France. Je ne vais pas ici chercher le comment du pourquoi, qui a fait quoi et c’est la faute de l’autre ?
    Ce n’est pas le but de ce post.
    Je voulais seulement préciser que la police nationale de Saint-Denis comptant plusieurs centaines de fonctionnaires ne pouvant pas être partout, comment pouvez vous imaginer que la police municipale, cette petite police municipale puisse travailler correctement ou/et intervenir quand on l’appelle ?
    Ils ne sont que 18 POLICIERS MUNICIPAUX. (200 à Levallois Perret et une centaine à Neuilly). On retire les RTT, les vacances, les arrêts, etc.… au maximum on peut trouver 4 ou 6 agents en même temps sur le terrain.
    JE PENSE QU’ELLE FAIT LE MAXIMUM ET JE PENSE QU’ELLE FAIT SELON SES MOYENS.
    N’oublions pas que cette PM dépend directement de la mairie et par conséquent, elle est ou on lui dit d’être et qu’elle fait ce qu’on lui dit de faire.
    Je pense que cette PM a été créée pour être inefficace, volontairement inefficace. On l’a rendue inefficace en ne lui donnant pas les moyens de ses missions (moyens humains et matériels).
    On se moque de nous en installant des médiateurs qui ne servent strictement à rien, à part marcher en bande dans la ville et dire bonjour à tout le monde dont aux dealers et voyous.(les voyous ont également besoin de parler). A titre personnel, je ne veux absolument pas créer de lien social avec les voyous.
    En conclusion, je pense que pour être constructif, arrêtez svp de taper sur cette PM, demandez plutôt plus de PM à la municipalité et plus de police nationale au préfet.
    Une police qui protège le faible contre le fort, la victime contre le voyou etc.…
    PS : pour les propos de certains élus, c’est assez culturel à Saint-Denis de penser que les policiers sont tous des cow boys et les voyous sont des victimes. Vous ne pourrez rien en tirez de ces gens la. A plus de 4000 euros par mois, ils peuvent se permettent de dire de telles conneries.

    0

    0
  2. citoyen93 dit :

    Il est grand temps de dénoncer l’inutilité et l’inefficacité sur le terrain de la police municipale.
    La liste des griefs à leur encontre est tellement longue que je ne sais même pas par où commencer.
    Au risque de paraître irrespectueux je n’ai pas honte de dire que ce sont des « Charlots » payés à rien faire.
    A la limite, au risque de provoquer, je pense qu’il vaut mieux arrêter tout de suite l’expérience. Cela allégera le budget de la ville, et par voie de conséquence le nôtre. A moins que la mairie nous invente encore un dispositif « Pipeau » afin de nous délester de quelques euros supplémentaires.

    0

    0
  3. Sam dit :

    @Stéphanie
    Je partage l’essentiel des points. Le contraste est saisissant entre un élu qui porte un jugement lourd de conséquences en se basant sur des « bribes » d’informations et le commissaire de police qui est dans l’action et dont l’effectif est au feu en permanence. 
    Quand il y a des problèmes de sécurité, la municipalité accuse l’Etat à travers la police nationale qui « n’est jamais là », et quand la police nationale intervient avec fermeté « c’est disproportionné » et « c’est de la provocation »…

    @houari
    «  je pense que pour être constructif, arrêtez svp de taper sur cette PM, demandez plutôt plus de PM à la municipalité et plus de police nationale au préfet. »

    Vous avez raison. Pour votre info on réitère ces deux demandes – parmi tant d’autres – par écrit tous les deux mois au maire et au préfet lors de la rencontre avec ce dernier au nom du comité de riverains que nous présidons. On nous a parlé de renfort de quatre agents de PM lors de la rencontre du 27 avril dernier. On ne sait pas pour le moment si c’est effectif.

    Dénoncer l’attitude et la passivité des agents de la police municipale, qui est un sérieux problème, est dénoncer le laxisme de l’autorité municipale qu’elle incarne. A ce sujet, nous avons alerté la municipalité avec des faits précis lors des deux dernières rencontres avec le préfet (février puis en avril 2011). C’est sans effet pour le moment.
    Suite à cette alerte, le préfet a proposé le 27 avril dernier en séance au maire l’aide de la police nationale pour renforcer l’autorité de la police municipale. Puis le commissaire a concrètement proposé à la municipalité des interventions conjointes (PN et PM) dans le périmètre des missions de la PM. Devinez quoi ? La municipalité a catégoriquement refusé…c’est à ne rien comprendre !

    On ne manquera pas lors de la prochaine rencontre avec le préfet de demander à la municipalité les motifs de ce refus.

    0

    0
  4. Bertrand dit :

    @ Houari

    Nous sommes d’accord. Il faut plus de policiers municipaux et surtout plus de policiers municipaux respectés. Il faut qu’on ait une police municipale qui agisse autrement qu’en mettant des contraventions dans les rues de tranquilles de Saint-Denis (rue Catulienne, rue des Ursulines) mais jamais rue de la Charronnerie…

    Je pense aussi qu’il serait grand temps que les élus arrêtent de nous mentir sur la convention signée entre la préfecture et la mairie. Quand nous demandons que la police municipale intervienne sur la sécurité routière ou sur la verbalisation de la consommation d’alcool sur la voie publique, on nous rétorque : « nous ne pouvons pas, ce ne sont pas dans nos attributions ». C’est totalement FAUX ! La police municipale de Saint-Denis peut intervenir sur les contrôles routiers et peut également verbaliser les troubles à l’ordre public comme la consommation d’alcool sur la voie publique. Cette équipe municipale nous ment.

    Autre point : pourquoi cette Police Municipale ne fait jamais d’action conjointe avec la police nationale ? Sur la sécurité routière, quasiment toutes les polices municipales de la zone font des opérations conjointes. Mais non, à Saint-Denis, on ne veut surement pas se « compromettre » avec la police nationale (alors que la mairie ne cesse de mettre tous les problèmes sur le dos de l’État). Quelle bétise !

    Serait-il possible de mettre en home cet article de Stéphanie qui résume parfaitement la pensée d’un grand nombre de dionysiens ? Bah oui, ici, c’est pas le JSD…

    0

    0
  5. triti21 dit :

    Vivement 2014 ! J’attends cette date avec impatience et le temps me parait long mais je pense qu’on arrivera à mettre dehors cette équipe municipale qui se fout littéralement de nous. Je suis assez optimiste car je rencontre de plus en plus de nouveaux habitants qui veulent vivre tranquillement à Saint Denis et qui sont déterminés à agir dans ce sens…Je rejoins tout à fait ce que dit Stéphanie : je suis de gauche et je veux plus de Police, je veux qu’on punisse ceux qui croient que les lois sont faites pour les autres ou pire qu’ils sont au dessus des lois ! Et je n’ai pas honte de le dire!

    0

    0
  6. houari dit :

    en ecrivant beaucoup sur mon post, j’ai surement eu du mal à faire ressortir l’idée essentielle de ce post…
    je voulais dire que « la police municipale dépendait de l’equipe municipale, elle etait aux ordres du la mairie » donc si elle ne fait rien ( ou pas assez) c’est qu’on ne veut pas qu’elle fasse quelque chose..CQFD

    0

    0
  7. goldo dit :

    moi j’étais de gauche,je le suis encore dans mon idéologie mais en ce qui concerne cette municipalité,je suis écoeurée et de plus en plus je me demande s’il ne faut pas qu’elle bascule a droite. Je prends toujours l’exemple de la ville du Havre où j’ai grandi et vécu jusqu’en 1984. De gauche cette ville est passée a droite depuis trois mandats car personne ne veut prendre le risque d revoir ce qui existait avant,ça a tellement changé. Oui vivement 2014 mais il faudra en tant que citoyens faire campagne partout dans la ville pour expliquer qu’il faut aller voter si nous voulons un changement. Maintenant je ne pense pas que tous les élus communistes soient a mettre dans le même sac,certaines villes PC fonctionnent bien,comme Nanterre que je connais. Certes il ya des problèmes mais le maire est présent et la ville ne représente pas la poubelle que St Denis reflète. Goldo

    0

    0
  8. Sam dit :

    @Houari

    Oui, oui le message est bien clair. C’est pour ça que nous nous adressons systématiquement aux élus et non au responsable de la PM.

    @Goldo

    Je remarque toujours qu’à St Denis – et cela se confirme à travers ce blog – beaucoup se sentent obligés de préciser qu’ils sont de gauche. Pourquoi ce besoin ?

    Pour l’anecdote, depuis le temps qu’on entend parler de ce « Havre de paix » on va tous déménager là-bas, hein ? 😉
    Entre nous, pour y avoir vécu pendant une période, je préfère St Denis et les dionysiens…malgré le cadre de vie 😀

    0

    0
  9. BB dit :

    On précise que l’on est de gauche car :

    – d’une part la gauche ne se résume pas au PC, affilié ou non d’ailleurs…
    – d’autre part, on se fait traiter de facho par ceux qui justement se « disent de gauche » dès que l’on demande un peu de propreté et de sécurité.

    Donc, on précise. Je suis de gauche ET je veux une ville propre et agréable, une ville ouverte à l’autre et respectueuse des citoyens et de l’environnement. Le respect, la citoyenneté et le vivre ensemble sont parait-il des valeurs de gauche. Or, à Saint-Denis,j’ai surtout l’impression que les communautarismes sont extrêmement marqués, ce qui a priori est plutôt le fruit d’une politique de droite.

    Paradoxal non ?
    (je ne sais pas si je me fais bien comprendre, ce n’est pas facile à exprimer comme sentiment).

    Par ailleurs, je peux me vanter facilement d’être une de ces personnes, où en fonction de mon interlocuteur, je serais considéré soit comme un horrible facho soit comme un dangereux gauchiste.

    C’en est presque comique, si ce n’était pathétique. Le problème majeur de la gauche actuelle étant son renoncement sur les questions de la sécurité et – disons-le – de l’autorité. Pour des raisons idéologique peut-être ? Pour un raccourci simple, sûrement, entre autorité et autoritarisme, présence Policière et Etat policier.
    L’un ne signifie pas l’autre.

    Pour reprendre un fameux slogan : « Dans un monde idéal, l’Humanité n’existerai pas ». Je dirais : Dans un monde idéal, la Loi et l’Etat n’existerai pas.

    Malheureusement, nous ne sommes pas dans un monde idéal. Et je suis d’accord qu’il faille de la pédagogie et pas que du « tout répressif » mais franchement… A un moment donné, il faut aussi considérer les gens pour ce qu’ils sont : des êtres pensants et responsables.
    Si les gens ont le droit de vote, c’est qu’on considère qu’ils ont le discernement suffisant. Et quelqu’un qui sait discerner entre ce qui est juste et ce qui ne l’est pas est responsable de ses actes , et doit donc en payer les conséquences.

    Point.

    0

    0
  10. goldo dit :

    Sam,c’est ton droit mais moi actuellement a st Denis je n’y retrouve plus mon compte et lorsque je parle avec beaucoup de personnes,j’entends le même ras le bol.
    Je suis allée samedi dernier au bal ltttéraire au TGP,c’était sympa mais j’ai remarqué que les gens présents ce soir là,je ne les retrouve pas dans les rues de St Denis. St Denis la ville a deux visages. Goldo

    0

    0
  11. Lazare dit :

    Mais qui est monsieur Bagayoko, quel poste occupe-t-il exactement ?
    est-il le porte-voix de la municipalité ou a-t-il pris sur lui de commenter ce fait-divers. Vous dites bien dans vos mails que c’est une constante chez nos élus communistes de se ranger du côté des délinquants mais je ne peux y croire entièrement. Monsieur Bagayoko est-il tout simplement un irresponsable qui a besoin de se rendre visible à tous prix ? même au risque de dire une c……….

    0

    0
  12. Sam dit :

    @Lazare

    Mr Bally Bagayoko est le 12ième adjoint au maire délégué de la jeunesse. D’après l’article du JSD, il était en compagnie de Mme l’adjointe au maire en charge de la tranquillité publique.

    0

    0
  13. BB dit :

    BAGAYOKO Bally
    12ème adjoint au maire délégué à la jeunesse.
    Reçoit le samedi de 9h à 11h sur Rdv.

    http://ville-saint-denis.fr/jcms/jc

    0

    0
  14. lav dit :

    Bally Bagayoko n’est pas seulement Maire adjoint, il est aussi Conseiller Régional et est SURTOUT le dauphin de Patrick Braouezec.

    0

    0
  15. abisa dit :

    erratum : bally bagayoyoko est conseiller général !

    0

    0
  16. Marcel dit :

    @Lazare…………………en premier :
    il faut savoir que Bally Bayoko est ce qu’il est avec ses attributions et de surcroit 9° vice-président ( sur 11 ) du Conseil Général de la Seine-Saint–Denis appelé 93 » doté des émoluments qui conviennent à la fonction.
    Ceci étant , faut-il rappeler que cet Elu est grand compagnon soutenu par le père de Grand Corps Malade via la RATP – dont certes j’apprécie la récente prestation même si elle a été gâchée un jour d’ incident regrettable.
    Toujours est-il que ce fonctionnaire territorial DGS – Jacque MARSAUD – aussi grand compagnon de l’ex-Maire Député – même s’il n’est qu’à l’ordre de son Président – à savoir Patrick BRAOUEZEC – pourrait s’interroger sur la Gestion de la Ville de Saint-Denis qu’il a bien connu il y dizaine d’années .
    @goldo………………..en second
    Avec la considération que je dois avoir envers la militante d’association locative locale , je ferais remarquer que ce n’est pas une nouveauté ni original de dire qu’au TGP il n’y a guère de gens rencontrés dans les rues ! Il en est ainsi et ne peux en être autrement, comme du temps où sévissait Stanislas NORDEY bien connu , avec les places à l’oeil pour les copains de Paris et alentours.C’est la vie !
    Y a pas idée d’habiter rue Charles Michels alors que LE HAVRE est si paisible !
    En sus, sans en rajouter une couche, si le basculement à droite est envisagée il faudrait en causer ou pas au compagnon de route encarté dit communiste candidat aux cantonales WANASS Abdelmajid.

    0

    0
  17. thierryb dit :

    @marcel
    Vous dites:
    « comme du temps où sévissait Stanislas NORDEY bien connu , avec les places à l’oeil pour les copains de Paris et alentours. »: décidément, je me demande pourquoi j’interviens encore…mais là je ne peux pas vous laisser dire ça. Nordey, quand il est venu ici, a rencontré des responsables éducatifs, des personnes sur le terrain, est sorti de son théâtre et il lui a même été reproché de trop dépenser par des actions en faveur du public dyonisien (spectacles gratuits, interventions dans les cités, lien avec les écoles…). Je n’ai pas non plus le souvenir que ce théâtre, par son statut de scène nationale, interdise aux parisiens de venir – quant aux invitations, ça s’est toujours fait, c’est parfois utile.
    Pour terminer, si une infime partie des jeunes issus du public dyonisien continue de s’intéresser au TGP, d’y envoyer leurs enfants ou de les accompagner, c’est plutôt grâce à des gens comme les enseignants qui travaillons en partenariat avec le TGP …

    0

    0
  18. JeF dit :

    Merci pour ton post, Stéphanie. Je partage totalement ton analyse et ton sentiment d’exaspération. La déclaration de Bagayoko est en effet lamentable. Au mieux c’est de la sottise et de l’aveuglément, au pire une énième manifestation de la malhonnêteté intellectuelle des communistes qui font tout, de façon sournoise et hypocrite, pour que la ville ne s’en sorte pas.

    Rappelons-nous toujours qu’il n’y a pas si longtemps que cela, un élu a affirmé publiquement que « les classes moyennes n’avaient pas leur place à Saint-Denis ». Sortir la ville de la misère et de l’insécurité en mettant en place une vraie politique de mixité sociale et de sécurité publique couperait la branche sur laquelle ils sont assis. Et n’oublions pas que pour le fossile ambulant qu’est l’extrême gauche, Saint-Denis est une poule aux oeufs d’or.

    Je crois sincèrement que tout ce qu’ils font et déclarent s’explique par cette raison. Bon, c’est peut-être une évidence, mais il faut aussi leur faire savoir que personne n’est dupe. Et que bientôt ça changera.

    0

    0
  19. Karl dit :

    Les prochaines élections municipales ne sont qu’en 2014.

    0

    0
  20. sarah dit :

    tout à fait. rien à dire. il faut agir. dites-nous ce qu’on peut faire chacun de notre coté. nous sommes également de gauche et voulons vivre en sécurité.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *