Témoignage de M. Wanass : Comment nous en sommes arrivés là ?

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. malie dit :

    De la colère encore.
    Tout d’abord car un de mes enfants a été détruit en pleine journée par ces gangsters dealers, mais aussi car la police de Saint-Denis semble ne rien faire.
    J’ai moi même téléphoné à la secrétaire du commissaire en laissant mes coordonnés, pour parler du squat de la rue Catulienne (ancienne pizza, là où il y avait l’usine de crack), où le trafic continue et où sont prostituées des gamines de 15-16 ans. Silence, personne n’a jamais retéléphoné.

    Nous nous allons partir mais tous les autres ?

    0

    0
  2. Sam dit :

    @Majid
    Pourquoi avoir rejoint le groupe PS & Partenaires ?
    En 2006, nous vous avons interpellé avec d’autres habitants sur les sujets en question (cadre de vie, drogues, violence)…l’impuissance était affichée et on nous reprochait de parler toujours de « crottes de chien ». Pourquoi rien n’a été fait ?
    Est-ce qu’il y avait une volonté municipale de laisser ce quartier en l’état ?

    @malie
    Effectivement, la maison du crack (ancienne pizza rue Catulienne) est réinvestie et la prostitution de gamines se fait au vue de tout le monde…la ville et la police se doivent d’être plus réactifs, surtout à ces endroits déjà identifiés.
    J’espère que votre enfant est sur la bonne voie pour se reconstruire.
    Bon courage à vous et au papa en espérant que votre histoire soit une leçon pour nous autres qui pensions à tort que la drogue ne touchait que les « autres ».

    0

    0
  3. thierryb dit :

    Quand j’habitais près de la rue Catulienne, j’ai signalé plusieurs fois aux policiers qui passaient le squat, les ventes de drogue et les camions qui venaient débarquer de la marchandise la nuit. Chaque fois, on m’a regardé comme un gêneur, on m’a dit « allez faire une main courante ».
    On a vu la réalité !

    C’est comme si dans cette ville on devait se contenter de ce qu’on a puisque finalement on peut partir si on n’en veut pas.

    Un nouvel immeuble a été construit près de cette « pizzeria ». La pizzeria appartient à qui ? Ne peut-on agir sur le propriétaire ? Pourquoi laisse-t-on des gamines se faire prostituer sans agir ? Les futurs habitants du nouvel immeuble vont-ils accepter de se taire, eux qui s’installent ici ?

    0

    0
  4. Sophie dit :

    Ce matin je suis allée au marché, Luc BOUVET, secrétaire général de la mairie (homme de l’ombre depuis plusieurs mandats déjà !!) attendait son tour « chez Janine » faisant mine de ne pas me voir. Il n’a pu m’éviter longtemps car je comptais bien l’interroger sur le quartier de la gare et connaître sa position sur le sujet (et oui qd on va au marché, on fait ses courses..).

    Et bien cette fois-ci Monsieur Bouvet a perdu son sang froid m’expliquant en s’énervant que les responsables de la situation actuelle étaient les propriétaires qui avaient laissé les immeubles se dégrader !!!
    Mon sang n’a fait qu’un tour !! Honte à lui, honte à eux, à eux tous !! Un coup c’est Sarko, un coup c’est les proprios. A la mairie, ils sont blancs comme neige !

    0

    0
  5. momo dit :

    bonjour tout le monde, ne vous inquietez pas, aujourd’hui 2 pages sur la gare de saint-denis

    0

    0
  6. moony dit :

    Hortefeux fait du Hortefeux, Paillard du Paillard. Notre ville est la scène idéale pour ça. Les rôles sont bien distribués. Rien ne changera en profondeur. Il faut savoir que tout cela repose sur un système que ni le gouvernement, ni la majorité municipale n’ont pas envie de changer.

    0

    0
  7. titi dit :

    Une question bête : où est donc passé M. Braouzec ?
    n’est-il pas le député, et certaines mauvaises langues n’arrêtent de rappeler qu’il est le vrai maire. Est-il en train de préparer les régionales, au non de la gauche; pour qui la faute c’est tjs l’autre : État ou propriétaires.

    Ou est-il entrain de préparer les sénatoriales une bonne planque ; 9 ans de petits fours sans entendre parler des gens qui souffrent; aujourd’hui la gare demain rue fontaine, G. Péri et autres

    Paillard est-il sur une pente ? Peu et Hanotin préparent-ils l’avenir ?

    L’avenir passe par le présent. Pensez à la population qui se trouve de plus en plus écrasée, sans justement voir se définir ce fameux avenir. C’est bien nous les électeurs !

    0

    0
  8. Sam dit :

    Ah Titi c si bien dit et si bien analysé…tu sais si j’étais pas mariée j’aurais demandé ta main ! 😀 Ne le dit pas à Christophe.

    Allez, je m’envole demain vers le Maroc fêter le Ramadan. Je pense avoir besoin des p’tits plats de ma maman et d’un bon hammam. Si certains veulent des épices, je peux en ramener 😉

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *