Tout est possible… à Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

42 réponses

  1. Houari dit :

    Faut pas trop demander à ce maire. Il est trop occupé avec des inaugurations et des pique-niques..
    Et c’est aussi la faute de l’état. Il n’est responsable de rien

    10

    0
    • arbakou dit :

      sur la propriété il y’a un petit triangle d’or ,quelques rues autour de la mairie (collées à la mairie……et encore)à 20 minutes de métro direction paris c’est un autres monde comme l’impression de passer des états-unis au Mexique !!!!sauf que la malheureusement c’est le même état,seule solution quitter le navire!!!!

      1

      0
    • Tristtan dit :

      Ils ont sacrifié Saint-Denis…
      L’Etat voulait concentrer dans un endroit restreint à la périphérie de sa capitale, la drogue, la misère, les musulmans pauvres et les criminels. Ainsi tous ces gens ne gênent pas le tourisme dans Paris et surtout l’Etat peut mieux les contrôler amassés dans un endroit.
      Ils ont choisi St-Denis parce que Braouezec a été le seul maire à avoir accepté de sacrifier son fief. Son apraxie ne s’explique que comme ça.

      1

      0
  2. Luna dit :

    « Mais enfin, tout le monde sait que c’est la faute à l’Etat ! Le vilain Etat, je vous dis ! »
    Le maire de Saint-Denis peu importe lequel, systématiquement.

    2

    0
  3. Bill dit :

    Les poissons du canal, officiellement déclarés non consommables car pleins de métaux et autres saletés, véritable danger alimentaire…

    5

    0
  4. Azzedine dit :

    Et nos élus prétendent vouloir accueillir les JO….

    Vaste fumisterie. Heureusement que le CIO n’a pas vu cette partie.

    Je prétends que la clique de BRAOUEZEC a voulu cette ville telle qu’elle est. Et c’est des mecs en costume cravate qui viennent nous dire que vivre dans l’extrême misère c’est bien.

    Est ce que D. PAILLARD admet toujours qu’il y fait bon vivre??? Les médiocres auront toujours la priorité dans cette ville.

    8

    0
    • Béa Roiselet dit :

      Oui, je pense comme vous que tout cela est voulu! c’est une façon de s’approprier la ville c’est leur seule chance d’être élus
      ils ne sont maintenus que par les nombreux membres  » d’associations » qui ne font qu’apporter de la misère à la misère!!!!!
      Je me demande jusqu’où ils vont aller? personne pour dire stop? ils mettent la santé, la sécurité, la VIE de nos enfants en danger et rien???? c’est comme cela que nous allons apprendre à nos enfants à vivre ensemble? Moi je pense que c’est la meilleure manière de se méfier de l’autre , d’entretenir la peur , la haine et tout ce qui va avec !!!!
      Bravo Messieurs Mesdames les élus! oui, parce qu’il y a aussi des éluES des mères de famille sans doute qui n’habitent pas dans ces coins là!

      8

      0
  5. Bill dit :

    et malheureusement, la gare n’est pas le seul endroit abandonné. Même le JSD et Sébastien Banse le mettent en lumière avec cet article http://www.lejsd.com/content/la-rue-de-tous-les-d%C3%A9chets

    4

    0
  6. KH dit :

    J’ai honte de vivre dans cette ville

    3

    0
  7. Dame Catule dit :

    Tout est possible, en effet, à Saint-Denis et encore plus à l’Université Paris 8. On avait déjà eu droit à des réunions « non-blanches » qui pratiquaient donc un racisme décomplexé. Et cette fin de semaine, un « colloque international », donc particulièrement coûteux pour les finances universitaires, va pendant quatre jours être consacré à toute la palette des vieilles lunes marxistes mixée avec la « pensée révolutionnaire » genrée et, bien sûr, l’anti-sionisme…
    Un fourre-tout habituel dans ces milieux, mais qui atteint quand même des sommets avec la mise en cause de l’Etat et de la Police. Ainsi le jeudi 14 septembre, un atelier a pour thème « Tout le monde déteste la police » (avec les interventions suivantes :  » Du terrorisme à la guerre civile ? Pacification et contreinsurrection « ; « Sexe, race, classe et…police. Une discussion stratégique sur la police de l’État français »; « «Tout le monde déteste la police» – la centralité de la police et la constitution d’un ennemi commun dans le mouvement contre la loi Travail et son monde ».
    Et pour les séances plenières le mercredi 13 septembre, à la Bourse du travail de Saint-Denis, on a droit comme invités à un représentant de « Urgence Notre Police Assassine » ainsi qu’à Saïd Bouamama (« Front Uni de l’immigration et des quartiers populaires »), un des fondateurs du parti racialiste anti-républicain le PIR. En bouquet final,le samedi 16 septembre, le thème est « Faire front », avec notamment comme invités Mathieu Burnel (mis en examen dans l’affaire Tarnac) et Antonin Bernanos (mis en examen dans l’affaire de la voiture de police brûlée pendant la mobilisation contre la loi Travail)…

    Et puisque ici les poissons sont à l’honneur…, cela fait penser à ce vieux proverbe : « le poisson pourrit d’abord par la tête » !

    http://www.llcp.univ-paris8.fr/spip.php?article1630

    19

    0
  8. Dupin dit :

    Ah bon ? Et comment M.Le Maire peut rester calme, crier son amour de la police de proximité quand l’Université Paris 8 donne plusieurs jours de tribunes à Urgence Notre Police Assassine, aux indigènes de la République , aux identitaires islamistes et leurs soutiens/alibis islamogauchistes ?

    11

    0
    • Desroses dit :

      Le maire ne peut que constater les dérives de l’Université Paris 8, mais il prête quand même la grande salle de la Bourse du Travail pour des séances de ce « colloque » qui sont autant d’appel à la haine et à la violence contre la Police. Et cela alors qu’il réclame plus de présence policière et la mise en place à Saint-Denis de la police de proximité (prévue par le ministre de l’Intérieur), dans un entretien avec « Le Parisien » paru le 8 septembre :
      « Après Bruno Beschizza, maire LR d’Aulnay-sous-Bois, c’est au tour d’un édile communiste, Laurent Russier, maire de Saint-Denis, de se porter candidat pour expérimenter la future police de sécurité du quotidien. « Je crois beaucoup à ce nouveau dispositif », affirme-t-il. » (…) « Ce travail au plus près du terrain permettrait selon l’élu « de recueillir des renseignements. Nous avons une délinquance forte, très marquée par le trafic de stupéfiants. C’est aussi nécessaire dans la prévention du terrorisme ». »(…)
      « En décembre dernier, Laurent Russier redemandait au préfet de police de Paris et à celui de Seine-Saint-Denis des effectifs supplémentaires. »(…) « Il s’est engagé au doublement de la police municipale d’ici à la fin du mandat. Ce qui la portera à 53 agents.(…)
      Stéphane Peu, député PCF de Saint-Denis, ancien premier adjoint, plaide lui aussi pour la candidature dionysienne ». (…)

      http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/la-police-de-proximite-je-crois-beaucoup-a-ce-nouveau-dispositif-08-09-2017-7246218.php#xtor=AD-1481423551

      8

      0
    • Bill dit :

      Et une fois de plus prêté un équipement municipal (la bourse du travail) pour accueillir ce cirque. C’est une honte et dangereux pour notre ville et sa jeunesse. Ne sommes-nous pas assez stigmatisés ?

      7

      0
  9. Dupin Arno dit :

    Bonsoir,

    je suis stupéfait par le manque d’initiative de ce Maire, voire sa passivité quand sa ville est rongée de l’intérieur par les amis de Messaoudène , les Indigènes du PIR et toute une péletée d’alibis islamo-gauchistes!

    Je suis d’autant plus sidéré d’apprendre que la Mairie prête la Bourse du Travail à cette mascarade de colloques où l’entre-soi indigéniste prévaut. Une tribune est donnée aux islamistes et leurs alibis gauchos pénitents plus préoccupés de tirer la population dyonisienne d’origine afro-musulmane vers une sorte d’assignation ethno-religieuse, qui, pour le coup fleure bon le néo-colonialisme que vers un respect des valeurs républicaines!

    Monsieur le Maire, votre ville va-t-elle bientôt faire secession ou devra-t-on encore se battre pour ne pas encore être qualifié de Molenbeck sur Seine? Où est la diversité et le respect des valeurs républicaines quand vous laissez une telle tribune à celles et ceux qui veulent détricoter la République et détruire le vire-ensemble?

    Allo Môssieur le Maire vous me lisez ou pas?

    14

    0
  10. liou dit :

    je ne sais plus quoi dire en voyant cet article…

    4

    0
  11. Houari dit :

    Ceci est un coup de gueule. Un coup de gueule contre la municipalité et Plaine commune.
    La ville est sale, très sale…
    Il y a plusieurs raisons dont celle de la responsabilité d’une minorité crasseuse qui croit que la ville est une poubelle.
    Saint-Denis n’est pas une poubelle. Il faut sanctionner les responsables, vérifier les poubelles et envoyer des contraventions, interdire aux copropriétés de sortir les poubelles en dehors des horaires autorisés, etc…
    Mais il faut également que les responsables municipaux se réveillent un peu, la ville est sale. Ce n’est pas la faute de l’Etat, ce n’est pas la faute de Macron. C’est de leur faute. Ils sont incapables de régler le problème. Pourquoi Epinay ou Villetaneuse sont propres et Saint Denis est sale ?

    Un exemple frappant de l’incompétence de nos élus : il y a eu des photos et vidéos tournant sur les réseaux sociaux sur des ordures et des rats près des écoles Renoir et Rodin aux Francs-Moisins. On voyait des rats morts sur le chemin des écoles. Il y a eu ensuite un article du « Parisien » sur les rats de cette cité.
    Vous croyez que les cadavres de rats ont été ramassés? Même pas. Ils sont toujours là à l’état de décomposition (ci-dessous la photo).
    C’est honteux de nous laisser vivre dans ces conditions.

    Nous ne sommes pas prêts pour les Jeux Olympiques, nous allons recevoir des milliers de visiteurs, quelle image pouvons-nous donner en sachant que la ville est sale et dangereuse ?… J’espère que les élus arrêteront de faire des fêtes et des pique-niques et s’occuperont des véritables problèmes des dionysiens.

    11

    0
    • Rêveplus dit :

      Les rats sont partout aller porte de Paris en remontant vers le canal du stade de France sa cours de tous les coter s ajoutant au sortie du métro les vendeurs à la sauvette. Ou Au stade Delaune des rats énorme .c est flippant la nouvelle piscine pour les jo sera construite justement où il y a une invasion de rats vu que les abord du canal sont sale. Sa prolifère mais bon cela ne gènes pas trop les élus qui vivent dans leur tour d ivoire

      3

      0
  12. liou dit :

    Saint Denis est plus que sale…en ce qui concerne les rats la mairie est au courant mais rien n est fait bientôt on nous dira que « c est le vivre ensemble »
    J ai honte quand je quittes cette ville dès mon retour la saleté me frappe à l’oeil!!!
    M. le maire nous n avons pas à nous habituer à vivre dans la crasse!!
    Faites votre boulot!!!!
    quoique là les JO arrivent et vous allez faire la chasse aux médias …donc pas le temps pour s occuper des vrais pb..

    4

    0
  13. Bea roiselet dit :

    Ils s’en fichent des jeux et de ce qui va avec ,ils ne seront j’espère plus là et ils commencent à le savoir! Non , ce qui les intéressent c’est aujourdhui et maintenant , comment ils vont s’employer à mettre à leur profit le temps qu il leur reste !!! D’ailleurs il serait intéressant de savoir qui paye les frais de déplacement de Monsieur le président de plaine commune à Lima, il y a des restrictions budgétaires pour le bon fonctionnement de la vie de la commune mais pour les voyages et cocktails à gogo il y a de quoi !!!

    4

    0
    • Bill dit :

      Je suppose que les frais de déplacements ont été pris en charge par les 60 millions d’euros dépensés pour la candidature.

      0

      1
      • Bea roiselet dit :

        Si mes souvenirs sont bons, il me semble avoir lu qu il serait fait ou souhaiter faire sur Saint denis un « laboratoire commerces de rue » et bien c’est fait! Nous avons les cuisiniers(poissons ,brochettes etc…)les buralistes ,les vendeurs d’articles divers et avariés , pardon, variés😊Et bien bonne nouvelle nous avons aussi maintenant les coiffeurs de rue !!moi j’attend avec impatience
        Les conclusions de ce génial laboratoire!😊

        9

        0
  14. goldo dit :

    de tout sens cette ville ressemble la tout sauf a une ville mais e n’est pas grave pour les JO on ne verra que le quartier de la mairie bien propre les gens interrogés seront choisis et on n’entendra pas l’écho de ceux qui ne veulent pas des JO

    3

    0
  15. Gabriella dit :

    A propos d’Houria Bouteldja :
    « Au début de l’été, une pétition a été signée par plusieurs intellectuels d’extrême gauche, une vingtaine,; dont quelques philosophes dont Annie Ernaux et Isabelle Stengers qui ont appelé avec lyrisme à soutenir la personne et les thèses de la porte-parole du Parti des Indigènes de la République. Cette mobilisation fait suite à un éditorial à charge du patron du Monde des livres Jean Birnbaum. S’en est suivi un trouble légitime, le discours du mouvement des Indigènes fédérant, selon le politologue Philippe Raynaud « des courants contradictoires sur la base du ressentiment et de la haine » les paroles indignées de l’essayiste et universitaire Laurent Bouvet, tenant pour « un crime contre l’esprit  » que des universitaires se joignent à pareille pétition, témoignent elles aussi du malaise ressenti »
    (« Les fractures de l’antiracisme » par Robert Redeker, professeur agrégé de philosophie et essayiste)

    C’est au nom de la liberté d’expression que la mairie prête la Bourse du Travail aux conférences de cette dame ? C’est elle qui déclarait dans la revue « Vacarme » en 2015 : « L’un des angles morts de l’antiracisme français est de ne pas avoir résolu la question juive »… et cela ne s’appelle pas de l’incitation à la haine ?! Qu’attend-t-on pour que ces écrits et propos soient sanctionnés et passent sous le coup de la loi ?

    8

    0
    • Gaspard dit :

      @gabriella
      Ce petit morceau du 93 est le seul territoire où ce type de parole, considéré partout comme antirépublicain, est non seulement toléré, mais finalement promu par silence tacite. Partout ailleurs, on ne sait même pas qui sont ces gens.

      2

      0
  16. Gabriella dit :

    Oui Gaspard le mouvement des Indigènes de la République semble être à bout de souffle et c’est pour cela que l’angélisme ou plutôt le calcul :  » ramasser toutes les voix possibles d’où qu’elles viennent ? » m’écoeure . J’aimerais bien que le JSD s’exprime à ce sujet ou quelque uns des intellectuels qui ont signé la pétition de soutien.

    5

    0
  17. Gabriella dit :

    Et tout est possible à Saint-Denis……….. avec Vania d’après Oncle Vania de Tchekhov interprété entre autres acteurs de La Comédie Française par Laurent Stocker dans le rôle d’Oncle Vania  » ouah!! à renverser la table!

    0

    0
  18. Suger dit :

    Gabriella nous signale une bonne pièce de théâtre au TGP, mais on peut aussi assister à une extraordinaire farce à Plaine Commune, car, oui, tout est possible à Saint-Denis !…
    On apprend qu’à l’occasion de la « Fête de l’Huma », Patrick Braouezec, l’ancien député-maire de Saint-Denis et actuel Président de Plaine Commune, a repris sa carte au Parti communiste. Rappelons que Braouezec avait quitté le PCF en 2010, participé à la création du groupe « Ensemble » (dont l’unique représentante et sans doute unique adhérente aujourd’hui semble être la députée FI Clémentine Autain) au sein du »Front de Gauche », puis finalement soutenu Emmanuel Macron lors de la présidentielle. Une farce, je vous dis… ou peut-être du guignol ?

    Du guignol, car pour bien afficher sa nouvelle allégeance au PC, Braouezec va s’en prendre à Mélenchon et participer ainsi aux coups de bâton (à la Guignol… rassurez-vous !) que se donnent communistes et insoumis ce week-end : « Il faut « se différencier avec l’attitude de Jean-Luc Mélenchon qui considère qu’il y a un chef, un projet et qu’il n’y a pas à discuter, qu’il n’y a pas à négocier avec qui que ce soit », a conclu l’ex-député-maire de Saint-Denis. » (Interview à France Info).
    Les dionysiens qui se rappellent l’époque où Braouezec était député-maire apprécieront à sa juste valeur sa déclaration… Il semble y parler en fait autant de Mélenchon que de lui-même à l’époque où il tenait encore directement le pouvoir municipal et ne tenait compte de l’avis de personne, pour imposer ses choix pour la ville.

    12

    0
    • cording dit :

      Je n’ai appris que récemment la parution d’une tribune en août dernier dans Le Monde de notre inénarrable Patrick Braouezec sur sa déception sur Macron. Ce qui me surprend le plus c’est son choix initial en faveur de Macron. Comment un vieux et chevronné politicien comme Braouezec a-t-il pu faire confiance en Macron? Cela reste un mystère pour moi, ou plutôt l’expression de sa profonde naïveté . Peut-être a-t-il pris trop au sérieux le livre de Macron intitulé « Révolution » sans le lire, ou bien le lire pour comprendre que ce serait, malgré les apparences modernistes, une « révolution » néolibérale accentuant le caractère néolibéral de la politique de Hollande, UE oblige. Dans tous les cas il a pris ses désirs pour la réalité.

      Quand à s’en prendre à Mélenchon Braouezec semble faire preuve d’une autre illusion. Mélenchon n’est pas né de la dernière pluie et c’est aussi un vieux politicien professionnel chevronné ( à un an près ils sont de la même génération ) mais qui a pris depuis 2008 un virage singulier en quittant le PS puis en 2014 en s’émancipant de cette pétaudière qu’ était le Front de Gauche dont les contradictions internes et les incohérences politiques lui valaient des échecs électoraux répétés. Le gauchisme du FDG ne menait nulle part sinon à une perpétuelle marginalité. Depuis quoique l’on en pense Mélenchon trace un chemin ferme et victorieux. Depuis 2012 il est rigoureux, constant et cohérent, même si l’on peut lui trouver des contradictions apparentes mais qui n’en a pas, dans son opposition à Hollande et ses gouvernements et leur politique, bien plus que les dits frondeurs. Les communistes peuvent toujours donner de la voix, Mélenchon n’en a cure : il les connaît trop bien et il sait qu’ils ont besoin de lui et de la France insoumise pour leur éviter une mort politique définitive par la disparition d’un groupe PCF à l’Assemblée.

      0

      0
      • Azzedine dit :

        Bonjour.
        BRAOUEZEC espérait un poste sous le gouvernement Macron tous simplement.
        C’est un médiocre qui a consacré son talent à conquérir le pouvoir mais il en a rien fait. Ou plutôt si. Il a découragé les habitants de bonne volonté à quitter la ville.

        Et il a récupéré les médiocres comme lui (Peu, Paillard, etc…) qui fustigent tout opposant en taxant de raciste ou de militant du FN.
        Ce qu’on appelle chez connaisseurs de la municipalité le Gang des bretons ont pourri la ville.

        A part montrer leurs bobines partout… L’égo et toujours l’égo.

        Navrant!

        5

        0
  19. Bea dit :

    Lol il faut être très naïf pour ne pas avoir compris que Braouezec espérait tout simplement le poste après lequel il court depuis des années!😊

    5

    0
  20. Réda dit :

    J’ai emménagé en Mai à Saint Denis.
    Peu de choses à ajouter sur les commentaires plus haut , la place de la gare est une cour des miracles , cette viande sur caddies et cette fumée immonde que les gens sont obligés de subir.
    Les détritus , les rats , les odeurs de pisse , pauvre population et pauvre gosses.
    Les commentaires plus hauts donnent des éclaircissements. Merci à vous.

    La société qui s’occupe du nettoyage des rues par jet d’eau vaut également commentaire !
    Je remarque également des groupes de jeux de hasard place de la république le soir , et dépose journalier des encombrants.
    Pour comparaison le quartier défavorisé de Hambourg (Saint Pauli) est d’une extrême propreté.

    les rats sont

    3

    0
  21. Rose dit :

    Nos voisins d’Aubervilliers l’ont fait. Pourquoi pas aussi à Saint-Denis lutter ainsi contre toutes ces incivilités ?
    Extrait de l’article du « Parisien » (21/09/2017) « Aubervilliers : laisser ses poubelles sur le trottoir peut coûter cher »

    « Des amendes de 68 € à 450 € seront désormais infligées aux habitants peu soucieux de la propreté de leur ville. A titre d’exemple, il en coûtera 68 € si vous êtes surpris en train d’uriner sur la voie publique, de jeter un mégot ou des détritus sur les trottoirs. Même punition pour des crottes du chien. L’amende majorée atteindra les 450 €.
    Mercredi soir, le conseil municipal d’Aubervilliers a opté pour la répression en votant une délibération sur la verbalisation des dépôts d’ordures sauvages et autres incivilités. « Nous nous adressons à une minorité qui ne respecte pas l’espace public. C’est aussi pour nous un constat d’échec de la vie en communauté. Nous en sommes réduits à devoir délibérer sur des amendes », constate la maire (PCF) Meriem Derkaoui. « (…)

    http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-laisser-ses-poubelles-sur-le-trottoir-peut-couter-cher-21-09-2017-7276938.php

    4

    0
    • habitant dit :

      St-Denis le fera jamais, puisque dans notre conseil municipale agit en sous marin et avec beaucoup de pouvoir depuis 20ans un certain Patrick Braouzec qui s’oppose à toute initiative sécuritaire, propreté…car pour lui ce sont des thèmes de droite, donc il est interdit d’en parler. Braouzec se considère de gauche apparemment amis appelle à voter pour l’ultra-libérale Macron…

      3

      0
  22. Kader B dit :

    Bonjour à tous,

    Question aux Dionysiens :

    Si la municipalité changeait dans les années à venir et que l’on décide de règler les problèmes aux vous êtes confrontés aujourd’hui. Pensez-vous que des solutions existent? Pensez-vous qu’il suffit de le vouloir pour pouvoir faire de Saint-Denis une ville plus sûre?

    Merci pour vos rèponses

    0

    0
    • Bill dit :

      Oui, d’autres villes ont su se transformer. Et bien sûr il y a le célèbre exemple de NY qui a su transformer ses rues avec une politique 0 tolérance.
      Sur la propreté en particulier on pourrait agir rapidement avec les moyens existants.
      Pour la sécurité, le problème est plus profond. ON pourrait agir rapidement sur la sécurité de jour dans l’hypercentre en utilisant la PM et les caméras. Ce serait déjà un soulagement pour les parents de savoir que la sortie de l’école de leurs enfants n’est pas une heure dangereuse.
      Par contre, pour la grande délinquance, les trafics sont très implantés et sur toute la ville. En plus des enquêtes au long court pour faire tomber les gros trafiquants, il faudrait un renfort sur le long terme en PN pour avoir de la présence constante et éviter qu’ils ne reviennent dès que la PN est partie.

      2

      0
  23. Kader B dit :

    Merci pour votre réponse « Bill »

    Effectivement c est un long combat mais il faut relever le defi c est un devoir pour nos generations futures. Personnellement je vais m installer dans le centre ville malgré la faune. J espere ne pas trop mettre ma famille en danger.

    2

    0
  24. Olivier dit :

    Et maintenant un vendeur de sandwichs ambulant place Victor Hugo en face la mairie ! On aura tout vu à Saint-Denis !…

    3

    1
  25. Olivier dit :

    Et depuis quelques jours les dionysiens ont droit une extension des vendeurs de maïs grillé Place des Tilleuls !…

    0

    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *