Tout est possible… à Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

78 réponses

  1. Houari dit :

    Faut pas trop demander à ce maire. Il est trop occupé avec des inaugurations et des pique-niques..
    Et c’est aussi la faute de l’état. Il n’est responsable de rien

    10

    0
    • arbakou dit :

      sur la propriété il y’a un petit triangle d’or ,quelques rues autour de la mairie (collées à la mairie……et encore)à 20 minutes de métro direction paris c’est un autres monde comme l’impression de passer des états-unis au Mexique !!!!sauf que la malheureusement c’est le même état,seule solution quitter le navire!!!!

      2

      0
    • Tristtan dit :

      Ils ont sacrifié Saint-Denis…
      L’Etat voulait concentrer dans un endroit restreint à la périphérie de sa capitale, la drogue, la misère, les musulmans pauvres et les criminels. Ainsi tous ces gens ne gênent pas le tourisme dans Paris et surtout l’Etat peut mieux les contrôler amassés dans un endroit.
      Ils ont choisi St-Denis parce que Braouezec a été le seul maire à avoir accepté de sacrifier son fief. Son apraxie ne s’explique que comme ça.

      2

      0
  2. Luna dit :

    « Mais enfin, tout le monde sait que c’est la faute à l’Etat ! Le vilain Etat, je vous dis ! »
    Le maire de Saint-Denis peu importe lequel, systématiquement.

    2

    0
  3. Bill dit :

    Les poissons du canal, officiellement déclarés non consommables car pleins de métaux et autres saletés, véritable danger alimentaire…

    7

    0
  4. Azzedine dit :

    Et nos élus prétendent vouloir accueillir les JO….

    Vaste fumisterie. Heureusement que le CIO n’a pas vu cette partie.

    Je prétends que la clique de BRAOUEZEC a voulu cette ville telle qu’elle est. Et c’est des mecs en costume cravate qui viennent nous dire que vivre dans l’extrême misère c’est bien.

    Est ce que D. PAILLARD admet toujours qu’il y fait bon vivre??? Les médiocres auront toujours la priorité dans cette ville.

    10

    0
    • Béa Roiselet dit :

      Oui, je pense comme vous que tout cela est voulu! c’est une façon de s’approprier la ville c’est leur seule chance d’être élus
      ils ne sont maintenus que par les nombreux membres  » d’associations » qui ne font qu’apporter de la misère à la misère!!!!!
      Je me demande jusqu’où ils vont aller? personne pour dire stop? ils mettent la santé, la sécurité, la VIE de nos enfants en danger et rien???? c’est comme cela que nous allons apprendre à nos enfants à vivre ensemble? Moi je pense que c’est la meilleure manière de se méfier de l’autre , d’entretenir la peur , la haine et tout ce qui va avec !!!!
      Bravo Messieurs Mesdames les élus! oui, parce qu’il y a aussi des éluES des mères de famille sans doute qui n’habitent pas dans ces coins là!

      10

      0
  5. Bill dit :

    et malheureusement, la gare n’est pas le seul endroit abandonné. Même le JSD et Sébastien Banse le mettent en lumière avec cet article http://www.lejsd.com/content/la-rue-de-tous-les-d%C3%A9chets

    4

    0
  6. KH dit :

    J’ai honte de vivre dans cette ville

    4

    0
  7. Dame Catule dit :

    Tout est possible, en effet, à Saint-Denis et encore plus à l’Université Paris 8. On avait déjà eu droit à des réunions « non-blanches » qui pratiquaient donc un racisme décomplexé. Et cette fin de semaine, un « colloque international », donc particulièrement coûteux pour les finances universitaires, va pendant quatre jours être consacré à toute la palette des vieilles lunes marxistes mixée avec la « pensée révolutionnaire » genrée et, bien sûr, l’anti-sionisme…
    Un fourre-tout habituel dans ces milieux, mais qui atteint quand même des sommets avec la mise en cause de l’Etat et de la Police. Ainsi le jeudi 14 septembre, un atelier a pour thème « Tout le monde déteste la police » (avec les interventions suivantes :  » Du terrorisme à la guerre civile ? Pacification et contreinsurrection « ; « Sexe, race, classe et…police. Une discussion stratégique sur la police de l’État français »; « «Tout le monde déteste la police» – la centralité de la police et la constitution d’un ennemi commun dans le mouvement contre la loi Travail et son monde ».
    Et pour les séances plenières le mercredi 13 septembre, à la Bourse du travail de Saint-Denis, on a droit comme invités à un représentant de « Urgence Notre Police Assassine » ainsi qu’à Saïd Bouamama (« Front Uni de l’immigration et des quartiers populaires »), un des fondateurs du parti racialiste anti-républicain le PIR. En bouquet final,le samedi 16 septembre, le thème est « Faire front », avec notamment comme invités Mathieu Burnel (mis en examen dans l’affaire Tarnac) et Antonin Bernanos (mis en examen dans l’affaire de la voiture de police brûlée pendant la mobilisation contre la loi Travail)…

    Et puisque ici les poissons sont à l’honneur…, cela fait penser à ce vieux proverbe : « le poisson pourrit d’abord par la tête » !

    http://www.llcp.univ-paris8.fr/spip.php?article1630

    20

    0
  8. Dupin dit :

    Ah bon ? Et comment M.Le Maire peut rester calme, crier son amour de la police de proximité quand l’Université Paris 8 donne plusieurs jours de tribunes à Urgence Notre Police Assassine, aux indigènes de la République , aux identitaires islamistes et leurs soutiens/alibis islamogauchistes ?

    12

    0
    • Desroses dit :

      Le maire ne peut que constater les dérives de l’Université Paris 8, mais il prête quand même la grande salle de la Bourse du Travail pour des séances de ce « colloque » qui sont autant d’appel à la haine et à la violence contre la Police. Et cela alors qu’il réclame plus de présence policière et la mise en place à Saint-Denis de la police de proximité (prévue par le ministre de l’Intérieur), dans un entretien avec « Le Parisien » paru le 8 septembre :
      « Après Bruno Beschizza, maire LR d’Aulnay-sous-Bois, c’est au tour d’un édile communiste, Laurent Russier, maire de Saint-Denis, de se porter candidat pour expérimenter la future police de sécurité du quotidien. « Je crois beaucoup à ce nouveau dispositif », affirme-t-il. » (…) « Ce travail au plus près du terrain permettrait selon l’élu « de recueillir des renseignements. Nous avons une délinquance forte, très marquée par le trafic de stupéfiants. C’est aussi nécessaire dans la prévention du terrorisme ». »(…)
      « En décembre dernier, Laurent Russier redemandait au préfet de police de Paris et à celui de Seine-Saint-Denis des effectifs supplémentaires. »(…) « Il s’est engagé au doublement de la police municipale d’ici à la fin du mandat. Ce qui la portera à 53 agents.(…)
      Stéphane Peu, député PCF de Saint-Denis, ancien premier adjoint, plaide lui aussi pour la candidature dionysienne ». (…)

      http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/la-police-de-proximite-je-crois-beaucoup-a-ce-nouveau-dispositif-08-09-2017-7246218.php#xtor=AD-1481423551

      8

      0
    • Bill dit :

      Et une fois de plus prêté un équipement municipal (la bourse du travail) pour accueillir ce cirque. C’est une honte et dangereux pour notre ville et sa jeunesse. Ne sommes-nous pas assez stigmatisés ?

      7

      0
  9. Dupin Arno dit :

    Bonsoir,

    je suis stupéfait par le manque d’initiative de ce Maire, voire sa passivité quand sa ville est rongée de l’intérieur par les amis de Messaoudène , les Indigènes du PIR et toute une péletée d’alibis islamo-gauchistes!

    Je suis d’autant plus sidéré d’apprendre que la Mairie prête la Bourse du Travail à cette mascarade de colloques où l’entre-soi indigéniste prévaut. Une tribune est donnée aux islamistes et leurs alibis gauchos pénitents plus préoccupés de tirer la population dyonisienne d’origine afro-musulmane vers une sorte d’assignation ethno-religieuse, qui, pour le coup fleure bon le néo-colonialisme que vers un respect des valeurs républicaines!

    Monsieur le Maire, votre ville va-t-elle bientôt faire secession ou devra-t-on encore se battre pour ne pas encore être qualifié de Molenbeck sur Seine? Où est la diversité et le respect des valeurs républicaines quand vous laissez une telle tribune à celles et ceux qui veulent détricoter la République et détruire le vire-ensemble?

    Allo Môssieur le Maire vous me lisez ou pas?

    14

    0
  10. liou dit :

    je ne sais plus quoi dire en voyant cet article…

    4

    0
  11. Houari dit :

    Ceci est un coup de gueule. Un coup de gueule contre la municipalité et Plaine commune.
    La ville est sale, très sale…
    Il y a plusieurs raisons dont celle de la responsabilité d’une minorité crasseuse qui croit que la ville est une poubelle.
    Saint-Denis n’est pas une poubelle. Il faut sanctionner les responsables, vérifier les poubelles et envoyer des contraventions, interdire aux copropriétés de sortir les poubelles en dehors des horaires autorisés, etc…
    Mais il faut également que les responsables municipaux se réveillent un peu, la ville est sale. Ce n’est pas la faute de l’Etat, ce n’est pas la faute de Macron. C’est de leur faute. Ils sont incapables de régler le problème. Pourquoi Epinay ou Villetaneuse sont propres et Saint Denis est sale ?

    Un exemple frappant de l’incompétence de nos élus : il y a eu des photos et vidéos tournant sur les réseaux sociaux sur des ordures et des rats près des écoles Renoir et Rodin aux Francs-Moisins. On voyait des rats morts sur le chemin des écoles. Il y a eu ensuite un article du « Parisien » sur les rats de cette cité.
    Vous croyez que les cadavres de rats ont été ramassés? Même pas. Ils sont toujours là à l’état de décomposition (ci-dessous la photo).
    C’est honteux de nous laisser vivre dans ces conditions.

    Nous ne sommes pas prêts pour les Jeux Olympiques, nous allons recevoir des milliers de visiteurs, quelle image pouvons-nous donner en sachant que la ville est sale et dangereuse ?… J’espère que les élus arrêteront de faire des fêtes et des pique-niques et s’occuperont des véritables problèmes des dionysiens.

    11

    0
    • Rêveplus dit :

      Les rats sont partout aller porte de Paris en remontant vers le canal du stade de France sa cours de tous les coter s ajoutant au sortie du métro les vendeurs à la sauvette. Ou Au stade Delaune des rats énorme .c est flippant la nouvelle piscine pour les jo sera construite justement où il y a une invasion de rats vu que les abord du canal sont sale. Sa prolifère mais bon cela ne gènes pas trop les élus qui vivent dans leur tour d ivoire

      4

      0
  12. liou dit :

    Saint Denis est plus que sale…en ce qui concerne les rats la mairie est au courant mais rien n est fait bientôt on nous dira que « c est le vivre ensemble »
    J ai honte quand je quittes cette ville dès mon retour la saleté me frappe à l’oeil!!!
    M. le maire nous n avons pas à nous habituer à vivre dans la crasse!!
    Faites votre boulot!!!!
    quoique là les JO arrivent et vous allez faire la chasse aux médias …donc pas le temps pour s occuper des vrais pb..

    5

    0
  13. Bea roiselet dit :

    Ils s’en fichent des jeux et de ce qui va avec ,ils ne seront j’espère plus là et ils commencent à le savoir! Non , ce qui les intéressent c’est aujourdhui et maintenant , comment ils vont s’employer à mettre à leur profit le temps qu il leur reste !!! D’ailleurs il serait intéressant de savoir qui paye les frais de déplacement de Monsieur le président de plaine commune à Lima, il y a des restrictions budgétaires pour le bon fonctionnement de la vie de la commune mais pour les voyages et cocktails à gogo il y a de quoi !!!

    4

    0
    • Bill dit :

      Je suppose que les frais de déplacements ont été pris en charge par les 60 millions d’euros dépensés pour la candidature.

      0

      1
      • Bea roiselet dit :

        Si mes souvenirs sont bons, il me semble avoir lu qu il serait fait ou souhaiter faire sur Saint denis un « laboratoire commerces de rue » et bien c’est fait! Nous avons les cuisiniers(poissons ,brochettes etc…)les buralistes ,les vendeurs d’articles divers et avariés , pardon, variés😊Et bien bonne nouvelle nous avons aussi maintenant les coiffeurs de rue !!moi j’attend avec impatience
        Les conclusions de ce génial laboratoire!😊

        9

        0
  14. goldo dit :

    de tout sens cette ville ressemble la tout sauf a une ville mais e n’est pas grave pour les JO on ne verra que le quartier de la mairie bien propre les gens interrogés seront choisis et on n’entendra pas l’écho de ceux qui ne veulent pas des JO

    3

    0
  15. Gabriella dit :

    A propos d’Houria Bouteldja :
    « Au début de l’été, une pétition a été signée par plusieurs intellectuels d’extrême gauche, une vingtaine,; dont quelques philosophes dont Annie Ernaux et Isabelle Stengers qui ont appelé avec lyrisme à soutenir la personne et les thèses de la porte-parole du Parti des Indigènes de la République. Cette mobilisation fait suite à un éditorial à charge du patron du Monde des livres Jean Birnbaum. S’en est suivi un trouble légitime, le discours du mouvement des Indigènes fédérant, selon le politologue Philippe Raynaud « des courants contradictoires sur la base du ressentiment et de la haine » les paroles indignées de l’essayiste et universitaire Laurent Bouvet, tenant pour « un crime contre l’esprit  » que des universitaires se joignent à pareille pétition, témoignent elles aussi du malaise ressenti »
    (« Les fractures de l’antiracisme » par Robert Redeker, professeur agrégé de philosophie et essayiste)

    C’est au nom de la liberté d’expression que la mairie prête la Bourse du Travail aux conférences de cette dame ? C’est elle qui déclarait dans la revue « Vacarme » en 2015 : « L’un des angles morts de l’antiracisme français est de ne pas avoir résolu la question juive »… et cela ne s’appelle pas de l’incitation à la haine ?! Qu’attend-t-on pour que ces écrits et propos soient sanctionnés et passent sous le coup de la loi ?

    8

    0
    • Gaspard dit :

      @gabriella
      Ce petit morceau du 93 est le seul territoire où ce type de parole, considéré partout comme antirépublicain, est non seulement toléré, mais finalement promu par silence tacite. Partout ailleurs, on ne sait même pas qui sont ces gens.

      2

      0
  16. Gabriella dit :

    Oui Gaspard le mouvement des Indigènes de la République semble être à bout de souffle et c’est pour cela que l’angélisme ou plutôt le calcul :  » ramasser toutes les voix possibles d’où qu’elles viennent ? » m’écoeure . J’aimerais bien que le JSD s’exprime à ce sujet ou quelque uns des intellectuels qui ont signé la pétition de soutien.

    5

    0
  17. Gabriella dit :

    Et tout est possible à Saint-Denis……….. avec Vania d’après Oncle Vania de Tchekhov interprété entre autres acteurs de La Comédie Française par Laurent Stocker dans le rôle d’Oncle Vania  » ouah!! à renverser la table!

    0

    0
  18. Suger dit :

    Gabriella nous signale une bonne pièce de théâtre au TGP, mais on peut aussi assister à une extraordinaire farce à Plaine Commune, car, oui, tout est possible à Saint-Denis !…
    On apprend qu’à l’occasion de la « Fête de l’Huma », Patrick Braouezec, l’ancien député-maire de Saint-Denis et actuel Président de Plaine Commune, a repris sa carte au Parti communiste. Rappelons que Braouezec avait quitté le PCF en 2010, participé à la création du groupe « Ensemble » (dont l’unique représentante et sans doute unique adhérente aujourd’hui semble être la députée FI Clémentine Autain) au sein du »Front de Gauche », puis finalement soutenu Emmanuel Macron lors de la présidentielle. Une farce, je vous dis… ou peut-être du guignol ?

    Du guignol, car pour bien afficher sa nouvelle allégeance au PC, Braouezec va s’en prendre à Mélenchon et participer ainsi aux coups de bâton (à la Guignol… rassurez-vous !) que se donnent communistes et insoumis ce week-end : « Il faut « se différencier avec l’attitude de Jean-Luc Mélenchon qui considère qu’il y a un chef, un projet et qu’il n’y a pas à discuter, qu’il n’y a pas à négocier avec qui que ce soit », a conclu l’ex-député-maire de Saint-Denis. » (Interview à France Info).
    Les dionysiens qui se rappellent l’époque où Braouezec était député-maire apprécieront à sa juste valeur sa déclaration… Il semble y parler en fait autant de Mélenchon que de lui-même à l’époque où il tenait encore directement le pouvoir municipal et ne tenait compte de l’avis de personne, pour imposer ses choix pour la ville.

    13

    0
    • cording dit :

      Je n’ai appris que récemment la parution d’une tribune en août dernier dans Le Monde de notre inénarrable Patrick Braouezec sur sa déception sur Macron. Ce qui me surprend le plus c’est son choix initial en faveur de Macron. Comment un vieux et chevronné politicien comme Braouezec a-t-il pu faire confiance en Macron? Cela reste un mystère pour moi, ou plutôt l’expression de sa profonde naïveté . Peut-être a-t-il pris trop au sérieux le livre de Macron intitulé « Révolution » sans le lire, ou bien le lire pour comprendre que ce serait, malgré les apparences modernistes, une « révolution » néolibérale accentuant le caractère néolibéral de la politique de Hollande, UE oblige. Dans tous les cas il a pris ses désirs pour la réalité.

      Quand à s’en prendre à Mélenchon Braouezec semble faire preuve d’une autre illusion. Mélenchon n’est pas né de la dernière pluie et c’est aussi un vieux politicien professionnel chevronné ( à un an près ils sont de la même génération ) mais qui a pris depuis 2008 un virage singulier en quittant le PS puis en 2014 en s’émancipant de cette pétaudière qu’ était le Front de Gauche dont les contradictions internes et les incohérences politiques lui valaient des échecs électoraux répétés. Le gauchisme du FDG ne menait nulle part sinon à une perpétuelle marginalité. Depuis quoique l’on en pense Mélenchon trace un chemin ferme et victorieux. Depuis 2012 il est rigoureux, constant et cohérent, même si l’on peut lui trouver des contradictions apparentes mais qui n’en a pas, dans son opposition à Hollande et ses gouvernements et leur politique, bien plus que les dits frondeurs. Les communistes peuvent toujours donner de la voix, Mélenchon n’en a cure : il les connaît trop bien et il sait qu’ils ont besoin de lui et de la France insoumise pour leur éviter une mort politique définitive par la disparition d’un groupe PCF à l’Assemblée.

      0

      0
      • Azzedine dit :

        Bonjour.
        BRAOUEZEC espérait un poste sous le gouvernement Macron tous simplement.
        C’est un médiocre qui a consacré son talent à conquérir le pouvoir mais il en a rien fait. Ou plutôt si. Il a découragé les habitants de bonne volonté à quitter la ville.

        Et il a récupéré les médiocres comme lui (Peu, Paillard, etc…) qui fustigent tout opposant en taxant de raciste ou de militant du FN.
        Ce qu’on appelle chez connaisseurs de la municipalité le Gang des bretons ont pourri la ville.

        A part montrer leurs bobines partout… L’égo et toujours l’égo.

        Navrant!

        8

        0
  19. Bea dit :

    Lol il faut être très naïf pour ne pas avoir compris que Braouezec espérait tout simplement le poste après lequel il court depuis des années!😊

    6

    0
  20. Réda dit :

    J’ai emménagé en Mai à Saint Denis.
    Peu de choses à ajouter sur les commentaires plus haut , la place de la gare est une cour des miracles , cette viande sur caddies et cette fumée immonde que les gens sont obligés de subir.
    Les détritus , les rats , les odeurs de pisse , pauvre population et pauvre gosses.
    Les commentaires plus hauts donnent des éclaircissements. Merci à vous.

    La société qui s’occupe du nettoyage des rues par jet d’eau vaut également commentaire !
    Je remarque également des groupes de jeux de hasard place de la république le soir , et dépose journalier des encombrants.
    Pour comparaison le quartier défavorisé de Hambourg (Saint Pauli) est d’une extrême propreté.

    les rats sont

    3

    0
  21. Rose dit :

    Nos voisins d’Aubervilliers l’ont fait. Pourquoi pas aussi à Saint-Denis lutter ainsi contre toutes ces incivilités ?
    Extrait de l’article du « Parisien » (21/09/2017) « Aubervilliers : laisser ses poubelles sur le trottoir peut coûter cher »

    « Des amendes de 68 € à 450 € seront désormais infligées aux habitants peu soucieux de la propreté de leur ville. A titre d’exemple, il en coûtera 68 € si vous êtes surpris en train d’uriner sur la voie publique, de jeter un mégot ou des détritus sur les trottoirs. Même punition pour des crottes du chien. L’amende majorée atteindra les 450 €.
    Mercredi soir, le conseil municipal d’Aubervilliers a opté pour la répression en votant une délibération sur la verbalisation des dépôts d’ordures sauvages et autres incivilités. « Nous nous adressons à une minorité qui ne respecte pas l’espace public. C’est aussi pour nous un constat d’échec de la vie en communauté. Nous en sommes réduits à devoir délibérer sur des amendes », constate la maire (PCF) Meriem Derkaoui. « (…)

    http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-laisser-ses-poubelles-sur-le-trottoir-peut-couter-cher-21-09-2017-7276938.php

    6

    0
    • habitant dit :

      St-Denis le fera jamais, puisque dans notre conseil municipale agit en sous marin et avec beaucoup de pouvoir depuis 20ans un certain Patrick Braouzec qui s’oppose à toute initiative sécuritaire, propreté…car pour lui ce sont des thèmes de droite, donc il est interdit d’en parler. Braouzec se considère de gauche apparemment amis appelle à voter pour l’ultra-libérale Macron…

      3

      0
    • Habitant dit :

      Bonjour Rose,

      Nous aussi à Saint-Denis avons eu des déclarations d’intention par la voie de panneaux d’affichage estampillés Plaine Commune. Rue de la République et Rues Auguste Delaune à la Gare.
      Néanmoins à voir présentement l’état des rues du Centre-ville, je pense que ces dites déclarations n’ont jamais été suivi d’actes concrets et quantifiables.

      Les citoyens d’Aubervilliers appellent-ils plus souvent « Allo-Agglo » pour que cela ait provoquer une telle action de la part de cette maire-Mme Derkaoui ?

      0

      0
  22. Kader B dit :

    Bonjour à tous,

    Question aux Dionysiens :

    Si la municipalité changeait dans les années à venir et que l’on décide de règler les problèmes aux vous êtes confrontés aujourd’hui. Pensez-vous que des solutions existent? Pensez-vous qu’il suffit de le vouloir pour pouvoir faire de Saint-Denis une ville plus sûre?

    Merci pour vos rèponses

    0

    0
    • Bill dit :

      Oui, d’autres villes ont su se transformer. Et bien sûr il y a le célèbre exemple de NY qui a su transformer ses rues avec une politique 0 tolérance.
      Sur la propreté en particulier on pourrait agir rapidement avec les moyens existants.
      Pour la sécurité, le problème est plus profond. ON pourrait agir rapidement sur la sécurité de jour dans l’hypercentre en utilisant la PM et les caméras. Ce serait déjà un soulagement pour les parents de savoir que la sortie de l’école de leurs enfants n’est pas une heure dangereuse.
      Par contre, pour la grande délinquance, les trafics sont très implantés et sur toute la ville. En plus des enquêtes au long court pour faire tomber les gros trafiquants, il faudrait un renfort sur le long terme en PN pour avoir de la présence constante et éviter qu’ils ne reviennent dès que la PN est partie.

      4

      0
  23. Kader B dit :

    Merci pour votre réponse « Bill »

    Effectivement c est un long combat mais il faut relever le defi c est un devoir pour nos generations futures. Personnellement je vais m installer dans le centre ville malgré la faune. J espere ne pas trop mettre ma famille en danger.

    2

    0
  24. Olivier dit :

    Et maintenant un vendeur de sandwichs ambulant place Victor Hugo en face la mairie ! On aura tout vu à Saint-Denis !…

    6

    1
  25. Olivier dit :

    Et depuis quelques jours les dionysiens ont droit une extension des vendeurs de maïs grillé Place des Tilleuls !…

    3

    1
  26. Lecteur du "Parisien" dit :

    « Saint-Denis : une brocante pour dénoncer les vendeurs à la sauvette »
    http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/saint-denis-une-brocante-pour-denoncer-les-vendeurs-a-la-sauvette-24-09-2017-7283028.php
    Extraits :
    « Selon les riverains, ces vendeurs de nourriture empoisonnent, au sens littéral comme au figuré, la vie du quartier.(…) « Ils sont une cinquantaine, sans autorisation, ils ne paient pas leur emplacement, ni d’impôts et surtout ils donnent une image déplorable du quartier », indique très remontée Françoise Gourdon, l’organisatrice de cette opération. Pour elle, ces vendeurs à la sauvette sont une plaie que ce soit en termes d’hygiène ou de pollution de l’environnement. « C’est une honte pour notre ville, on a l’impression qu’elle s’enfonce un peu plus chaque jour, on dirait le quart-monde ici », s’emporte-t-elle. Et elle n’est pas la seule à le penser. « Ils sont parfois si nombreux qu’on doit zigzaguer à travers les stands pour traverser le parvis, se désole Maria, une riveraine. Et les mélanges d’odeurs donnent des haut-le-cœur ». « J’en ai même vu pêcher des poissons dans le canal de Saint-Denis, les cuire et les vendre à même le sol », renchérit Patrick, venu en voisin. « (…)

    « « C’est toujours la même chose, râle Nadine, brocanteuse riveraine. La police les arrête, confisque leur chargement et les relâche donc ils reviennent. C’est sans fin. » Et c’est bien là le problème. « La plupart sont sans-papiers, il faut donc les expulser, martèle Kola Abela, conseillère municipale du parti socialiste de gauche (PSG). Une fois qu’ils auront compris le danger, ils ne reviendront pas. » »

    « « Nous ne sommes pas très fiers de cette situation, reconnaît Jaklin Pavilla, 1re adjointe et référente du quartier. Mais nous essayons de changer les choses. Depuis juillet dernier, les polices nationale et municipale interviennent, ensemble, trois fois par semaine et confisquent le matériel des vendeurs. Malheureusement, cela ne suffit pas. » L’élue s’estime impuissante avec les moyens municipaux. (…) « Nous essayons aussi de faire de l’information auprès des consommateurs en les alertant sur le danger pour la santé de consommer une telle nourriture, détaille Jaklin Pavilla. En asséchant la demande, les vendeurs finiront par partir. » »

    1

    0
    • Azzedine dit :

      Bonjour.
      C’est comme avec D. PAILLARD lorsque un enfant a été renversé par un scooter. Il disait « on va mettre des panneaux »….

      La faiblesse intellectuel de nos élus associés à un manque de courage fait qu’on se retrouve dans cette situation digne des pires quartier du tiers monde.
      Si 3 fois par semaine ne suffit pas. Alors pourquoi pas 4, voir 5. Du courage et de l’abnégation.

      Il faut se rendre compte de la colère des habitants qui sont verbalisés pour 10 minutes de stationnement en plus et qui paient et d’autres, qui sont dans la misère je le conçois, pèchent des poissons dans la Seine et les font griller sur le parvis de la gare et personne pendant des années ne leur dit rien.

      On sait que les élus lisent ce blog. MAIS BOUGEZ VOUS. Est qu’on mérite d’être traité ainsi??? Arrêtez de pensez à vous.

      Vous vous indignez pour un oui ou un non, et P. BRAOUEZEC qui vote MACRON et ses députés (Sauf S. PEU parce que c’est un copain) et il est toujours au conseil municipal.
      Vous ne lui devez rien à ce type. Il pourrit la vie des habitants et vous lui faite allégeance comme au moyen age.
      Et en plus il a le culot de reprendre sa carte au PCF. Il a retourné sa veste un millier de fois et personne ne le critique, exception P. CARO, d’ailleurs il paie les conséquences de son insolence.

      D’ailleurs, on reconnait la les hommes de pouvoir tyrannique…. Vous ne pouvez les critiquer. Dans une démocratie, chaque élu du peuple doit pouvoir dire ce qu’il pense sans qu’il soit menacé de représailles. Mais on l’a vu lors de l’élection de L. RUSSIER, la majorité a voté comme un seul homme (P. BRAOUEZEC).

      Soyez digne de la république. Pas d’un arriviste de première. Juste une citation dans le journal de plaine commune:
      P. BRAOUEZEC, fossoyeur de la ville, a dit le plus sérieusement du monde « Sinon, j’aimerais bien être le dernier relayeur de Saint-Denis à porter la flamme olympique, à la faire entrer dans un stade que j’aurai vu naître, il y aura, alors, trente ans ».

      La vanité de ce type est vraiment à vomir.

      5

      0
      • Bill dit :

        Moi aussi cette phrase m’a choquée. Le dernier porteur de flamme est un sportif qui fait la fierté de son pays tant par ses prouesses que par sa personnalité. Il faut être très mégalo pour oser réclamer cet honneur en particulier lorsqu’on n’est même pas un sportif (bien que certains pourraient le dire champion en retournement de veste ;))

        4

        0
  27. Bea dit :

    Amen! Madame Pavilla rêve ou se fiche du monde au choix!

    1

    0
  28. goldo dit :

    Madame Pavilla,c’est on en rediscutera calmement de tout cela je lui réponds inutile, cette ville est gangrénée,anxiogène et cancérigène Le seul traitement qui pourra être efficace pour que ça change, c’est qu’elle bascule à droite, il n’y a malheureusement plus d’autres solutions Goldo

    2

    0
  29. Celine dit :

    Tout est vraiment possible : être prévenus à 16:00 que la crèche où est accueilli son enfant sera fermée le lendemain et ce 2 jours de suite. La rentrée a eu lieu il y a 4 semaines, la section a été fermée 4 fois dont 2 dans une même semaine.
    Aucune solution n’est proposée. Le motif n’est même pas fourni. Difficile à justifier auprès de son employeur qui commence à se lasser
    Il n’y a qu’à St Denis que l’on voit ca.
    C’est comme ça tous les ans.

    7

    0
  30. goldo dit :

    Compte rendu de la brocante officielle sur le parvis de la gare dont l’objectif était de se réapproprier l’espace public. Celle ci nous avait té suggéré par madame Pavilla élue, responsable du quartier grand centre dont la gare fait partie – Samedi 23 septembre 2017:

    Constat : Durant celle-ci nous avons pu observer que ce qui s’est passe durant cette brocante est le reflet de la ville, qui pour moi n’est pas une ville mais un dépotoir où règne l’anarchie.
    Le matin nous avons du appeler plusieurs fois la police nationale et municipale car les vendeurs à la sauvette, s’installaient et faisaient griller leurs brochettes. Nous leur avons demandé de partir. Réponse « c’est notre place, on est là tous les jours on ne bougera pas »
    A 10h nous avons pu avoir la PM et ils ont viré les vendeurs de brochettes et ont risqué une bagarre. Pendant ce temps là, nous, organisateurs bénévoles, nous voyons arriver des gens de partout non inscrits qui s’installaient là où bon leur semblait. On n’avait beau leur dire qu’il fallait s’inscrire et payer, ils ne comprenaient pas en nous disant « d’ habitude on ne fait pas comme ca » on leur répondait « oui mais justement c’est pour casser cette habitude qu’on est là ». Harcelés et débordés par tous ces vendeurs à la sauvette habituels, nous avons fini par les accepter en leur demandant de payer. Comme nous insistions et que nous ne cédions pas, ils ont tous fini par payer.

    A la suite de cela on s’est posé la question, comment se fait-il que des femmes d’un certain âge et blanches de surplus ont pu se faire entendre face a ces gens sans agressivité particulière. Ils ne sont pas aussi si pauvres qu’on le pense. Ils ont tous de l’argent et on le voyait bien quand ils sortaient les billets de leurs poches.
    J’ai 67 ans avec des collègues nous n’avons pas arrêté de contrôler tous les emplacements afin justement de ne pas laisser des personnes s’installer n’importe où sans payer. du coup sur celte journée fatigante, usante, j’ai fais 22862 pas, correspondant à 18km, et j’ai dépense sur un temps équivalent de 3 heures 1305 calories. Peut-être que si je faisais ça tous les jours je retrouverai la ligne mais ce sera sans nous car nous avons décidé de ne plus organiser des brocantes dans cette ville et encore moins a la gare où tout est permis.

    Notre brocante devait finir à 18h, j’ai proposé à la PM de faire un tour avec moi pour dire aux gens qu’à 18h il fallait arrêter. Ils m’ont répondu « ne perdez pas votre temps, il fait beau, ils vendent, ils ne partiront pas » et j’ai rajouté « et en plus ils ont payés ». J’ai donc décidé de rentrer et de ne plus cautionner ce laxisme. La PM a été présente mais cette ville est tellement habituée a laisser faire ce que l’on a envie qu’ils n’ont pas pu plus que nous tout gérer. Le point positif est que nous avons récolté de l’argent qu’on n’attendait pas pour notre amicale non subventionnée par la ville et que les vendeurs a la sauvette jusque 17h n’ont pas été présents sur le parvis, je ne doute pas qu’ils étaient plus loins mais c’est déjà cela et on les a quand même un peu dérangé dans leurs habitudes.

    En ce qui me concerne à partir d’aujourd’hui je me mets toute mon énergie pour écrire mon livre et uniquement cela. Je continuerai de vivre dans cette ville le moins possible. Mon époux est hospitalisé mais lui-même m’a dit « on ne va pas s’emmerder a deux, moi à l’hôpital et toi a st Denis, repars donc dès demain matin au Havre, ton refuge qui t’évite de péter les plombs ».
    Je pense que demain matin des brocanteurs seront venus s’installer sans autorisation. Comme je pars de bonne heure pour la gare st Lazare je passerai par ce parvis pour voir si je me trouve.
    Le journal le Parisien va faire paraitre un article dès lundi, j’aurai donc un article de plus pour alimenter mon livre mais je ne suis pas en manque car j’ai tout gardé depuis 2005,je pense d’ailleurs qu’il va falloir plusieurs tomes.

    F.Gourdon pour l’amicale des locataires

    11

    0
  31. goldo dit :

    je précise que j’écris ce livre sur la maltraitance que nous subissons dans cette ville . je vais être aidé par un ancien policier en retraite qui a travaillé a st Denis et qui a déjà écrit un livre. « petits trafics et grandes dérives ». C’est Hervé Pierre. Je vais avoir besoin de témoignages.

    9

    0
  32. Calantica dit :

    Y-a-t-il encore une mairie à Saint-Denis ? un maire ? un maire-adjoint à la santé ? un service d’hygiène ? une police municipale ?
    Visiblement non ! Notre ville devient folle !
    La page FB « Fait divers à Saint-Denis » a publié ceci, ce vendredi 6 octobre :

    « On s’accroche ? Voilà un vendeur de rue qui vend à Saint Denis de la karantika ( plat algérien). Le mec cherche à sortir de la misère, ça se comprend, mais faites-vous vous même une idée sur l’hygiène… 2,5 euros le sandwich »

    illustré de quelques photos dont celles-ci :

    0

    0
  33. Calantica dit :

    et :

    0

    0
  34. Calantica dit :

    enfin :

    0

    0
  35. Bea dit :

    Je ne pense pas que ce soit se sortir de la misère que d’empoisonner son prochain! On peut être pauvre et propre , ce qui est le plus souvent le cas! Là il s’agit de l’air du temps de notre ville tout simplement !
    Monsieur Le lanceur de laboratoire « vendeurs de rue » devrait compatir et se restaurer avec ses amis auprès de ces nouvelles cuisines de rue
    La diversité des menus commence à pouvoir faire l’objet d’une carte des menus qui serait distribué dans les boîtes aux lettres sur du papier glacé payé par nos maigres impôts!voilà une idée qu’elle est bonne non? 😊

    1

    0
  36. Suger dit :

    Pourquoi ce qui est possible à Saint-Ouen ne serait-il pas possible à Saint-Denis ? Mais pour cela il faudrait une volonté politique locale de lutter contre les ventes à la sauvette et une réelle coopération entre la police et les élus dionysiens. Mais certains de ces élus préfèrent passer leur temps à mettre en cause l’action des policiers dans la ville…

    Dans « Le Parisien » d’aujourd’hui un très intéressant reportage sur la campagne menée contre la présence de vendeurs à la sauvette à Saint-Ouen :
    « Saint-Ouen – Paris : le plan anti-vendeurs à la sauvette porte ses fruits »
    Deux courts extraits :
    « Mis en place en 2016, un vaste plan d’action contre les vendeurs à la sauvette est monté en puissance cet été avec des patrouilles communes entre la police parisienne et celle du 93. On observe un net reflux. » (…)
    « Avant la mise en place du dispositif, au printemps 2016, jusqu’à 4 000 vendeurs venaient écouler leur marchandise. « La porte de Montmartre était le point le plus difficile à maîtriser et il débordait sur le marché aux puces de Saint-Ouen », explique Jacques Rigon, commissaire divisionnaire du XXe arrondissement qui supervise le plan « anti sauvette ». 40 t de marchandise ont été mises à la benne et 25 700 évictions réalisées depuis le début de l’année. » (…)

    http://www.leparisien.fr/paris-75018/saint-ouen-paris-le-plan-anti-vendeurs-a-la-sauvette-porte-ses-fruits-08-10-2017-7316913.php#xtor=AD-1481423552

    4

    0
  37. Dame Catule dit :

    Le problème avec les élus de Saint-Denis est qu’ils sont surtout mobilisés ailleurs… dans des causes, plus ou moins justifiés, qui ne concernent pas la ville, et même pas des dionysiens.
    Un exemple récent :
    https://www.facebook.com/jeunescommunistes93/videos/900057496824907/
    Qui financent ce genre de manifestations devant la mairie qui d’ailleurs rassemblent presque autant d’élus que de manifestants ? Et pendant ce temps les trafics, l’insécurité, les ventes à la sauvette, la dégradation des espaces publics continuent dans la totale indifférence ou quasiment de ces élus !

    8

    0
  38. Rita dit :

    Dame Catule explique très bien le drame de Saint-Denis.
    Je n’ai pas de parti-pris pour ou contre Salha Hammouri qui est peut-être un type très bien. Quant à la cause palestinienne, il est bien évident qu’il y a deux poids deux mesures. Mais ces sujets doivent-ils concentrer exclusivement l’attention et la mobilisation de élus dionysiens : Russier et Peu en tête ? On remarquera bien-sûr les inévitables bouffons locaux que sont Messaoudene et Bagayoko qui n’ont rien d’autre à faire que ces agitations stériles qui pénalisent lourdement la crédibilité des sujets dont ils s’emparent pour mieux les détourner à leur seul profit.

    En tout cas, ces deux causes qui devraient prises au sérieux, sont très mal défendues par tous ces élus qui n’ont d’autre visée que le communautarisme électoral et la diversion pour détourner le regard de la population à propos de leur calamiteuse gestion de la ville. De fait et d’emblée, il annihilent toute portée véritablement sincère aux causes qu’ils défendent si mal …. Car leur objectif n’est pas politique ou politico-humanitaire pour une cause digne et juste, mais bassement autocentrée sur leur simple reconduite au pouvoir avec au passage la survie du moribond PCF, N’oublions pas que Saint-Denis est la seule grande ville française détenue par ce parti.

    Tout cela n’est pas glorieux mais reflète parfaitement leurs petites intentions et leurs basses oeuvres, avec les conséquences suivantes :
    – l’épouse et les véritables amis de Monsieur Hammouri sont instrumentalisés par des politiciens sans scrupule qui leur font croire qu’ils se battent pour eux
    – les manifestations contre la loi travail sont préemptées par ces faux insoumis avec l’aide des casseurs, affaiblissant de fait la portée du mouvement social contestataire s’opposant à la casse du code du travail et à la régression sociale.

    Ces parasites souillent tout ce qu’ils touchent à l’extérieur. Ils feraient mieux de s’occuper de redresser l’état désastreux de notre ville, ce pour quoi ils ont été élus et le sont encore. Enfin ,Stéphane Peu aura bonne conscience en arguant que lui, désormais, est un élu national, bien qu’il tire les ficelles en coulisse et sous la vigilance de P. Braouezec.
    Si leur clientèle captive avait le courage de s’exprimer sur ce blog (sous couvert d’anonymat pour éviter les représailles), cela retentirait positivement sur l’ensemble des Dionysiens en vue de l’échéance municipale de 2020.

    12

    0
  39. Kader B dit :

    Mais a qui confier les clefs de la mairie et l avenir des Dyonisiens? Quel est le profil idéal pour vous?

    0

    0
  40. Goldo dit :

    Cette ville s est toujours plus preocupee de la politique nationale que de ce qui se passe localement dans cette ville.actuellement c est catastrophique et en ce qui me concerne je ne vois pas d issue et s ils restent encore jusqu au prochaine élections je crains le.pire du pire.

    3

    0
  41. Rita dit :

    @ Kader B
    Comme disait Jaurès, il faut aller du « réel à l’idéal ».
    En 2014 aux dernières municipales, nous avons eu une fenêtre de tir unique pour une véritable alternance, quoique l’on pense par ailleurs du candidat Mathieu Hanotin et du PS qui ont raté cette mairie à 181 voix. C’était très peu, et les communistes avec leur clientèle électorale ont eu très chaud. Si plus de gens s’étaient battus comme certains sur ce blog et investis (ne serait-ce que d’aller voter), ça passait. Beaucoup n’ont pas confondu cette élection locale avec la politique nationale, et voulaient sortir simplement cette ville de l’ornière. Leur vote local pouvait être bien différent de leur vote national.

    La droite locale a plus tapé au premier tout sur Hanotin (PS) que sur Paillard (PCF), d’autres ont soutenu Monsieur Sali (parti socialiste de gauche), qui pour des raisons de règlement de compte personnels, s’est rallié au second tour à la majorité municipale actuelle, avec négociations de postes à la clef.
    Quelques un pensent encore que cette ville peut, à l’exemple d’autres villes du 93, passer à droite sans autre transition. Personnellement, je ne le crois pas, car comparaison n’est pas raison.

    Saint-Denis est une ville de plus de 100 000 habitants, et elle ne peut guère échapper, de mon point de vue, aux partis politiques du fait de cet enjeu majeur. Certains ont bien essayé , très courageusement, avec des listes citoyennes lors du scrutin municipal de 2008, mais ont aussi échoué.
    Une clientèle électorale captive est grandement responsable de cet état de fait, ce que nous dénonçons sans relâche sur ce blog.

    Profil idéal ici ? C’est une ville tout de même à gauche, à condition que celle-ci ne s’acoquine pas avec le communautarisme ambiant et toutes ses dérives. Un parachutage d’une personnalité extérieure me semble aussi à proscrire. Certains membres de l’opposition municipale peuvent émerger, car ils ont au moins l’expérience des dossiers et d’avoir siégé au conseil municipal, dont Hanotin a démissionné au tout début, préférant ses mandats de député et de conseiller départemental.
    Voilà quelques embryons de réponse, car J’ai plus de questionnements que de pensées toutes faites. Comme Goldo, « je crains le pire du pire » d’ici la prochaine échéance municipale, car du fait des saillies identitaires islamistes, un ou plusieurs passages à l’acte peuvent se produire d’ici là.

    9

    0
    • Kader B dit :

      Un nom Rita! Un nom! 🙂

      0

      0
    • Suger dit :

      Un nom ?… Il n’y a pas de femme ou d’homme providentiel ! En tout cas, aucun n’est repérable aujourd’hui à Saint-Denis.
      Les élections municipales auront lieu en 2020 (ou peut-être même en 2021). Deux ans au moins nous séparent de cette échéance, tant attendue par beaucoup de dionysiens au vu de l’état actuel de la ville. D’ici là, les mouvements politiques locaux et nationaux vont se décomposer et se recomposer.

      Des femmes et des hommes vont se dégager, en espérant qu’ils soient aussi issus de la « société civile », du monde professionnel, des associations de terrain, et pas seulement du monde politique local qui a beaucoup déçu les dionysiens ces dernières années : trop de petits arrangements entre amis, parfois entre ennemis de la veille; trop d’ambitions nationales pour lesquelles Saint-Denis n’est qu’un marche-pied; trop d’idéologues fous qui prennent Saint-Denis comme un terrain de jeu !…

      Si j’avais un nom ou plutôt des noms à donner, c’est le votre… et celui de nombreux dionysiens, anciens ou nouveaux, contributeurs ou non à ce blog indépendant, élus ou non, mais tous attachés à faire de Saint-Denis une ville où tous les dionysiens pourraient vivre normalement et si possible agréablement. Modeste ambition mais très ambitieuse quand on voit la situation actuelle de la ville !

      10

      0
      • Marcel dit :

        Le mien.
        Je pense en avoir la légitimité, la connaissance des lieux, des tenants et aboutissants, la crédibilité ainsi que le niveau requis en matière de gestion, sans oublier une certaine appréciation des incontournables représentants des courants et appareils politiques en place à ce jour de même que ceux ayant sévi dans les 2 ou 3 décennies précédentes…………!
        Ayant fait une tentative de  » pénétration  » sans visée carriériste ou promotionnelle – sur le terrain et hors parti et appareil – il y a un certain temps, je m’estime hélas désormais trop vieux………dommage !
        A bon entendeur.

        0

        0
  42. Mourad dit :

    Sur l’affaire Hamouri, il ne faut pas perdre de vue que son beau-père n’est autre que Jean-Claude LEFORT ancien Député PCF d’Ivry (aux déclarations pas toujours très clean) d’où la motivation du PCF sur le sujet.

    Sinon, sachant qu’Israël s’assoit sur les résolutions de l’ONU depuis 50 ans, qu’Israël considère également Hamouri comme un citoyen Israélien et non un Franco-Palestinien, toute la gesticulation autour de son incarcération ne peut que le desservir.

    5

    0
  43. Ecoeuré dit :

    Bilan de mi-mandat de la municipalité : cela progresse à vue d’oeil !!!

    Octobre 2016 :

    8

    0
  44. Ecoeuré dit :

    Octobre 2017 :

    11

    0
  45. Kola dit :

    Bonsoir à tous
    Vous en avez marre de cette gestion de la municipalité vous voulez Changer notre ville alors rejoignez moi j ai créé l association CHanger Saint Denis

    2

    0
  46. Ecoeuré dit :

    En face de la mairie, ce 14 octobre 2017, samedi après-midi, un jour de mariages et de visites touristiques de week-end !…

    3

    0
  47. Goldo dit :

    Ras le bol de cette ville. je suis en Normandie et quand je vois ca ca ne me donne vraiment pas envie de revenir.oui changeons st denis ne comptons que sur nous et pas sur la bande de bras cassés qui gère cette ville depuis des années et où on peut constater le resultat.

    1

    0
  48. Olivier dit :

    Une situation devenue délirante sur le parvis de la Gare.
    Hier dimanche, vers 19h, en rentrant de Paris, nous avons dû slalomer pour éviter les nuages de fumée des vendeurs de brochettes sur caddies, puis pour ne pas marcher sur d’énormes rats qui courraient à côté des groupes d’alcoolos et de fumeurs de hashich.

    Et, plus grave, samedi soir selon Le Parisien : « Un homme est entre la vie et la mort, après une bagarre qui a très mal tourné, samedi soir à Saint-Denis. Aux alentours de 23 h 10, dans des circonstances qui restent à éclaircir, deux hommes (…) ont été pris à partie par deux autres individus, sur le parvis de la gare. Ils ont reçu des coups de tessons de bouteille.»(…)

    4

    0
  49. ddavid dit :

    Ca gagne la sortie du métro Porte de Paris: Hier soir vers 7heures , nombreux vendeurs de « Marlboro Light », stand de vente de hashish au vu de tous.
    De meme à la sortie de Carrefour! (Commerces variés avec prédominance de « Marlboro Light » assez agressifs…). J’attends les brochettes!

    2

    0
  50. Suger dit :

    « Quand les bornes sont dépassées, il n’y a plus de limites » disait un humoriste…. Ainsi commence ce billet. Et au-delà de notre vie quotidienne à Saint-Denis, on peut constater que cela concerne aussi les indemnités que se versent les élus de la ville ! Tout est possible à Saint-Denis !

    Philippe Caro, conseiller municipal PCF mais d’opposition (le seul !) dénonce dans son blog des augmentations indécentes des indemnités que le Conseil municipal va, à nouveau, voter ce jeudi 19 octobre :
    « 807,33 % d’augmentation ! Record battu ! Avec cette augmentation pour un élu du conseil municipal de notre ville, ce 6è vote sur les indemnités des élus municipaux de Saint-Denis va faire date… »
    http://philippecaro.over-blog.com/2017/10/demain-on-pete-les-scores-6e-vote-des-indemnites-des-elus-de-saint-denis.html

    Philippe Caro a, de plus, réalisé et publié un tableau récapitulatif des indemnités pour tous les élus très significatif :
    http://data.over-blog-kiwi.com/0/99/37/28/20171017/ob_68a9fa_indemn-elus-10-2017.pdf

     Indemnités-élus-CM-octobre-2017.pdf

    6

    0
    • Azzedine dit :

      Bonjour.
      Est ce que P. CARO pourrait faire le tableau en présentant la somme des sommes des indemnités mensuelles brutes? On pourrait le corréler au salaire moyen des habitants, à l’inflation, à l’imposition différente pour les élus. On verrait que nos élus sont à la marge des habitants. Je maîtrise Excel. Je peux le faire. C’est ce qui me manque pour être exhaustif dans mes argumentations, ce sont les données.

      Pour information, j’ai noté un déphasage entre la déclaration de S. PEU à la Haute Autorité de la Transparence de la vie publique et le tableau de P. CARO. Il a déclaré 1244€ par mois (Mairie) plus 2067€ à plaine commune (A priori net). Or dans le tableau de P. CARO il est mentionné que S. PEU est indemnisé à hauteur de 2095,00 € brut aux mêmes dates…. Certains ont ils des informations???

      1

      0
  51. Houari dit :

    Cette unique opposition municipale et ce silence complice des socialistes m’intriguent…
    En tout cas, bravo à Philippe Caro pour ces chiffres et cette dénonciation

    1

    0
  52. Jean Marc dit :

    Et ils vont nous parler des emplois aidés?
    Cette municipalité est tellement decalée que c’est indigne pour bon nombre des citoyens de cette ville #virerlesguignols »

    4

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *