Un séminaire à Sciences Po. sur la Seine-Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Sam dit :

    Merci Suger pour cette info !

    Les sujets semblent très intéressants et recoupent certains débats de ce blog.

    0

    0
  2. mimile dit :

    Bobos, gentrification, Stéphane Peu, élections 2012 : j’en salive d’avance. Surtout la gentrification c’est d’la bombe bébé !

    0

    0
  3. suger dit :

    @mimile : En effet ! D’autant plus que la « gentrification » signifie habituellement, en sociologie urbaine, le retour de la bourgeoisie aisée dans les centres villes dégradées, dans les pays anglo-saxons.
    Or pour Paris les beaux quartiers du centre ville n’ont pas connu ce retour car il n’y a jamais eu de départ des catégories privilégiées… Quant aux villes paupérisés du 93, la bourgeoisie traditionnelle ne semble pas repointer le bout de son nez.
    Les « bobos » alors ? Ces fameux « bourgeois bohèmes » font fantasmer, mais si ces cadres supérieurs salariés et professions indépendantes, plus riches de diplômes universitaires que de capitaux, ont peut-être réussi à se loger massivement dans le bas-Montreuil (au plus près de Vincennes d’ailleurs), avant que le prix du m2 explose, difficile de croire qu’ils s’implantent réellement en masse à Saint-Denis, et surtout que cela ait le moindre rapport avec une « gentrification ».
    Mais Stéphane Peu nous expliquera peut-être tout cela, avec l’aide des sociologues présents (des « bobos » eux-mêmes sans doute)…

    0

    0
  4. mimile dit :

    Tu me raconteras !

    0

    0
  5. Sam dit :

    Bonjour mimile,
    Je vois que toi aussi t’es matinale 😉
    Bonne journée !

    0

    0
  6. bernard dit :

    oui c est sur ca ne fera pas de mal a la ville.
    mais le maire a sa parade :
    il donne les terrains municipaux pour construire du logement social.donc des electeurs.
    donc ne revons pas c est pas demain la veille que la municipalite va changer!
    et pourtant y en a grand besoin pour pouvoir vivre normalement ici!

    0

    0
  7. goldo dit :

    j’ai noté,c’est la semaine où je ne travaille pas,je pourrai m’y rendre,moi qui ne me considère pas bobo. D’ailleurs c’est quoi un bobo,a partir de quoi se définit t-il. Faire ce commentaire sur le temps de travail est t-il un privilège de bobo.

    0

    0
  8. Marcel dit :

    Sans devoir passer en revue des colloque, séminaire, symposium et divers ,
    c’est tout simple :

    Un bobo est quelqu’un appartenant à la CSP + et plus , instruit, diplômé +++ et cultivé le cas échéant, doté d’un patrimoine en cours ou potentiel à venir, mais de culture teintée de valeurs dites de gauche et extrêmement prudent dans ses choix de vie et de lieu d’habitation, pris sans grand risque ou après maintes assurances.

    Que le Maire Adjoint Peu désigné grand promoteur à cette occasion glose sur la gentrification et ses contradictions, pourquoi pas.
    PARIS 8 qui a le mérite de vivre à Saint-Denis Ville a pondu de nombreuses études à ce sujet au travers de ses éminents universitaires, qui par ailleurs suivent son évolution sociologique.
    Sans faire le bilan de son équipe toujours liée son mentor, il n’en demeure pas point que la Ville dite historique s’enfonce sans discontinuité…………………………….et c’est bien dommage pour celles et ceux qui doivent et/ou veulent rester ……………..sans inclure cette catégorie dite bobo .

    La formule le coeur à gauche et le portefeuille à droite est un peu courte et simpliste !
    Cependant, si le contraire existait , ça se saurait et verrait au sein de Saint- Denis la Rouge qui sortirait aisément de sa paupérisation et sa ghéttoisation constantes à ce jour.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *