Une municipalité qui gère moins bien que le privé…

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. Bill dit :

    Je suis d’accord, cet article m’a fait rire jaune. En particulier la hausse de fréquentation : c’est logique avant la piscine était souvent fermée…

    Et d’ailleurs, quand on voit ce qui se passe avec le service social municipal et cette interminable guerre de service qui au final prive les Dionysiens des services sociaux, on constate que c’est surtout la mairie qu’il serait tentant de privatiser. Comme employeur, elle n’est clairement pas à la hauteur, en particulier quand on se drape de hautes valeurs humanistes et qu’on donne des leçons à tous les « bobos ». C’est triste parce que dans ce cas, ce ne sont pas les bobos qui en souffrent le plus mais les Dionysiens les plus fragiles, ceux-là même que la Mairie prétend protéger. 

    0

    0
  2. Lu dans le JSD dit :

    Un autre article, vite disparu de la Une du site du JSD, donne un autre exemple :

    « Rue Brise-Échalas / Le nouveau centre médical accueille généraliste et dentistes
    Le centre médical et dentaire Elise, situé au 8 de la rue Brise-Échalas, dans le quartier de la Gare, a ouvert ses portes aux patients depuis le 12 novembre. Mardi 25 novembre, c’était l’inauguration officielle du centre, en présence des partenaires qui ont facilité ou accompagné l’installation : le Réseau Entreprendre 93, la Ville de Saint-Denis, l’office public Plaine commune habitat, la Région Île-de-France et l’Agence régionale de santé.
    Les locaux, qui s’étendent sur 220 m2 en rez-de-chaussée, étaient inoccupés avant l’installation du centre. Ils ont subi des travaux afin de les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite. Au total, neuf cabinets ont été créés, en plus d’une salle de radiologie dentaire et de deux bureaux pour l’administration.
    « Une moitié des cabinets accueillera des médecins, et l’autre moitié des dentistes », annonce Georgy Demurashvili, 31 ans, le fondateur et directeur du centre Elise. Pour l’instant, un médecin généraliste à temps plein et plusieurs dentistes (deux à temps plein et quatre à temps partiel) y exercent déjà. Le centre médical et dentaire est conventionné secteur 1, pratique le tiers payant, et accepte bien entendu les patients qui bénéficient de l’AME ou de la CMU. » (JSD le 04-Dec-2014)

    Voici un moyen de remplacer les Centres de Santé municipaux qui n’ont plus grand sens quand existent des centres de santé privé, accueillant tous les patients même les plus déshérités, avec des subventions d’installation d’un bien moindre coût pour le budget de la ville.

    0

    0
  3. inconnue ;-) dit :

    Lisez mieux entre les lignes. .. n imaginez pas que la clientèle se déplace en masse parce que la piscine est privée. .. qui dit que la clientèle est revenue. Peut etre n est elle jamais partie…

    0

    0
  4. citoyen93 dit :

    Une municipalité qui gère moins bien que le privé est un titre qui me gène.
    Peut on gérer une commune comme on gère une entreprise privée ?
    Assurément non !
    La question qu’il faut se poser est plutôt de savoir si la commune est tout simplement en capacité de gérer.
    Au regard de ce qui s’est passé à la piscine de la Baleine, nous pouvons constater que ce n’est pas le cas.
    Méfions nous des raccourcis un peu rapide en faisant des comparaisons qui sont de fait incomparables.
    Toutefois, pour avoir nagé une ou deux fois dans cette piscine il y a quelques années au temps de la gestion municipale, je me souviens avoir été surpris par des horaires totalement inadaptés au public. Les plages horaires proposées ne permettaient d’utiliser l’équipement quotidiennement ou de façon régulière.
    J’avais opté pour la piscine de Villeneuve la Garenne qui proposait des horaires plus adaptés pour un prix quasi identique.

    0

    0
  5. alain dit :

    A ma connaissance il n’existe aucune preuve tangible de ce qu’affirme le titre. Non le privé ne gère pas mieux puisqu’il ne l’a jamais fait. D’autre part les privatisations de services publics en France comme à l’étranger n’ont jamais apportées une preuve d’efficacité au point de pouvoir affirmer cela. Bien, le privé à son efficacité dans le secteur marchand, la preuve par la piscine de Saint-Denis, mais au plan strictement service public allez voir en Angleterre par exemple, mais aussi en France dans le secteur hospitalier par exemple. Le hopitaux privés bénéficient d’aides substantielles de l’Etat. Curieux non ? Je croyais que « l’Etat providence » était la marque de fabrique des incapables ! Mais l’argent n’a pas de patrie.
    Ensuite concernant la gestion municipale de D. Paillard et de ses colistiers y compris le PSG et bien d’autres, le plus grave problème réside dans l’effectif ruineux des agents communaux mais aussi de Plaine Co, avec des doublons en pagaille, à l’opposé de ce qui avait été décidé par toutes les Collectivités associées au projet de départ. L’inflation de personnel ne répond peut-être pas aux besoins réels de services. Le maire cherche 20millions d’euros que lui a carotté l’Etat. Si il avait poursuivi dans la voie tracé il y a 10 ans dans la réduction des effectifs et de certains services inefficaces ou inutiles, il en chercherait moins aujourd’hui. Les taux d’impositions sont parmi les plus élevés et le nombre d’assujeti à l’impôt de moins en moins nombreux. Mais ils poursuivent les activités et le sprojets comme si la situation économique et financière n’avait pas évoluée depuis 10 ans. Alors l’effet « piscine » c’est une goutte d’eau dans la mer.

    0

    0
  6. suger dit :

    Plutôt d’accord avec alain. Le privé n’est pas nécessairement plus efficace et surtout moins coûteux que le secteur public (un bon exemple actuel est la gestion des autoroutes…). Mais ce que dit alain de la gestion municipale de Paillard remet le choix entre gestion publique et gestion privé au coeur du vrai débat : de quelle orientation municipale s’agit-il ? Le titre de ce billet peut donc être précisé : « Une municipalité néo-communiste qui gère moins bien que le privé… », car la question est bien comment cette municipalité arrive à transformer l’or en plomb dans les services publics qu’elle prétend assurer.

    0

    0
  7. Marion dit :

    @ Suger,
    Personne ne peut résumer aussi bien que vous la gestion de cette ville par sa municipalité :
    « transformer l’or en plomb ».
    Etonnez-vous après cela, que vos commentaires insupportent une infime minorité de blogueurs !
    En place et lieu de remarques intempestives, je vous remercie de nous faire comprendre, grâce à cette contre-alchimie, ce qu’est la suprême ambition de la majorité municipale pour notre ville et ses habitants. C’est tellement vrai et simple que c’est ce qui dérange le plus.

    0

    0
  8. Sam dit :

    alain dit bien les choses. Pour l’anecdote, ma fille a quitté la crèche en juin dernier…j’attends toujours les bonnes factures de mai et juin. Si c’est le cas pour les crèches et écoles …comment font-ils côté trésorerie pr gérer autant de décalage ? Pige pas comment fonctionne cette ville …

    Allez c’est noël, pr le maire on va se cotiser pr une boussole 😉

    Allez bonnes fêtes à tous et joyeux noël les z’amis…pardon je voulais dire « bonnes fêtes alternatives et solidaires camarades » !

    Des bises

    0

    0
  9. Horta dit :

    Un point de vue intéressant bien que partisan de Jean Nouailhac dans le Point sur la gestion des villes de Plaine Commune. Il y critique les manifestations contre la baisse des dotations aux communes et les mets en parallèle de l’explosion des dépenses sociales (clientélistes ?) et de la rémunération des élus.
    http://www.lepoint.fr/invites-du-po

    0

    0
  10. goldo dit :

    moi j’ai envie de dire justement joyeux noël a tous ceux qui fête cet évènement. Moi ce n’est pas mon truc mais je n’ai rien contre les crèches et les sapins.goldo

    0

    0
  11. Karima dit :

    Très Intéressent l’article,Ils sont tous cumulard et il percoivent plus de 9000€ par mois.
    Quel honte soit 8 fois le smig net

    0

    0
  12. goldos dit :

    écœurée mais plus étonnée.Goldo

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *