Vidéo surveillance à St Denis ?

Vous aimerez aussi...

76 réponses

  1. Bill dit :

    La police nationale sera en charge du dispositif. Cependant, comme la vidéosurveillance ne fait pas tout, ce serait intéressant de connaître le plan de la municipalité concernant le rôle de la police municipale : quel est son domaine d’intervention ? Leurs horaires ? Quelle sera la collaboration avec la police nationale par rapport à la vidéosurveillance ? 

    Enfin, évidement on pourra difficilement s’en sortir en étant en sous-effectif au niveau des policiers nationaux. Les événements de janvier ont mis en lumière l’abandon de certains territoires par la République (apartheid, ghetto, zone de non droit…). Dans le 93 on cumule tous les retards. Dans notre ville, au top du classement en criminalité, nous sommes en sous-effectif policier. Les discours ont changé, il n’est plus possible de nier le problème. Notre municipalité arrivera t’elle à se faire entendre ? Ou faut-il attendre une mise sous tutelle de l’Etat ?

    0

    0
  2. Pierrot dit :

    Je me permets de reproduire ici ma réaction sur le site du JSD à cet article car je crois que la police municipale est indispensable si on veut avoir la tranquillité dans les rues :
    La Police municipale, qui a mis tant de temps à être créée à Saint-Denis, ne compte que 39 agents ! Pour 108 000 habitants ? Cela fait combien sur le terrain en journée : une quinzaine ?
    Et combien la nuit ? Moins encore ? ou pas du tout ? Et on nous promet qu’ils seront peut-être
    77 en 2020… soit 30 ou 40 sur le terrain pour une population qui va encore augmenter et le passage (tramways, métro, RER) de dizaine de milliers de personnes en plus ! Ce n’est pas sérieux .

    0

    0
  3. Sam dit :

    @Bill

    Article qui mérite bien La Une 😉

    @Tous

    SCG et d’autres associations d’habitants se sont bien battues pour que la vidéosurveillance soit mise en place à St Denis. Après de nombreuses années de blocage idéologique, la pression des habitants semble faire bouger la municipalité sur le sujet et c’est plutôt positif.

    Nous avons connu de fausses joies en 2008-2009, alors « comme St Thomas, je ne crois que ce que je vois » (oups ce n’est pas très laïc 😀 ). Mais espérons que cette fois-ci est la bonne.

    Le commissaire fait bien de rappeler que la vidéosurveillance n’est pas « LA SOLUTION MIRACLE ». Comme tout outil, sa réussite dépend totalement du dispositif de mise en place. 

    Bill et Pierrot posent des questions de fond, on espère en savoir plus.

    Bref, on continue …

    0

    0
  4. Bel-Air dit :

    Je croise les doigts tellement fort que j’en ai des ampoules! 😀

    0

    0
  5. Habiitant dit :

    Bonjour,
    J’étais présent à cette réunion, c’est d’ailleurs moi qui lui ait demandé de ne pas nous refaire le coup de 2008, sa réponse était qu’en 2008 ça ne faisait pas parti des promesses éléctorale mais que cette fois-ci oui, ce qui est faux, ça faisait partit des promesses électoral en 2008 au moins officieuse pendant la campagne. Donc l’audit avait été fait et la police préconisait l’installation ds plusieurs endroits et tout ceci financé par l’état à hauteur de 80% alors qu’aujourd’hui ce sera 50/50. Que de temps perdu, d’argent et bcp de victime dû à la politique Braouzec/Paillard.
    Entre autre Mr Russier nous a éxpliqué qu’il mettait la vidéosurveillance surtout en raison de l’Euro 2016, c’est pour cela que tout doit être bouclé avant cette échéance…Nous lui avons fait remarquer qu’une fois de plus cette municipalité met des moyens pour les autres et non pour les habitants…pas de réponse de sa part.
    En ce qui concerne Mr le commissaire, sa position était très claire, de par son éxpérience ds le 18ème où il disposait de la vidéosurveillance, il n’y voyait que des avantages car une seule personne pour piloter ses équipes pour intervenir rapidement et de façon précise, ce qui lui faisait économiser des effectifs pour en finir avec les planques qui demande bcp de policiers sur le terrain.

    0

    0
  6. popita dit :

    Effectivement, on peut tous remercier l’UAEF pour cet Euro 2016, qui visiblement à elle seule doit avoir des arguments bien plus convaincants que les statistiques d’agressions, les plaintes des habitants et les conseils avisés d’un commissaire réunis … Cependant, entre le quartier gare/centre ville et le stade de France, il y a un peu de distance. Le centre ville ne me parait pas être un passage obligé pour se rendre au stade (il y a quand même plus court!), du coup j’ai du mal à comprendre la logique. Certains concerts doivent certainement attirer largement autant de spectateurs qu’un match de foot, et aucun dispositif spécifique n’est mis en place en centre ville lors de ces évènements …
    Pour ce qui est de l’occupation des halls, certes on peut toujours espérer un renfort de la municipale et de leurs outils, mais il me semble que l’union des habitants/propriétaires de chaque bâtiment concerné a aussi un poids d’envergure (d’où l’extrême importance/ réussite d’association comme scg, qui mettent en exergue l’entraide et donnent la force d’aller jusqu’au bout dans ses démarches…. ) Dans notre immeuble, nous nous faisons régulièrement envahir par des jeunes ados qui se cachent dans nos escaliers pour fumer leurs joints et s’alcooliser et qui au moment où l’on les invite à sortir, nous crachent à la figure « mais t’es qui toi pour me demander de sortir ? Tu es la première à te plaindre de notre présence, ça ne gène que toi, les autres n’ont pas de problèmes avec nous donc non, on ne partira pas juste pour toi … »
    Je vous passe les insultes racistes et menaces gratuites, mais oui, il n’est pas normal que je sois une des rares à m’indigner de leur présence. Beaucoup de situations d’apparence « anodines » sont banalisées et je crois que cette banalisation est tout aussi grave que les faits eux mêmes.
    A St Denis, on s’habitue trop vite à des situations anormales, sauf qu’a force de jouer de la politique de l’autruche, on n’arrive plus à faire face aux dérives. Les meilleurs outils face aux incivilités sont peut être déjà entre nos mains finalement…

    0

    0
  7. goldo dit :

    Je rappelle que nous a Charles Michels; lorsque nos entrées étaient squattées, que nous ne pouvions pas rentrer chez nous et bien nous allions ensemble squatter le commissariat de la gare et nous appelions les élus et aussi les médias. Peut-être que ce sont des actions a renouveler.goldo

    0

    0
  8. Habitant dit :

    @Popita
    la vente d’alcool étant interdite aux abords du stade, les supporters viendront en centre ville pour les bars sans compter que certains d’entre eux voudront loger à proximité du stade.
    Pour ce qui est du squatt des halls d’immeuble, nous avons assisté à pas mal de témoignages qui nous racontait à peu près la même chose. Par exemple des jeunes qui squatte l’immeuble au 82 bvd marcel Sembat et qui ont installé un salon de coiffure ds ce hall.

    0

    0
  9. Reveplus dit :

    Bonjour
    je n y crois pas nous verrons bien, habitante de la porte de paris entre les rats et les dealers nous ne sommes pas gâter je demande a voir ce que la municipalité va faire.

    Lasse de ne pouvoir ce sentir en sécurité dans cette ville qui es une zone de non droits

    j’ai vécu longtemps le quartier de la gare

    tous st Denis et infester et le laxisme a tuer cette ville .

    Je pense que nous méritons mieux que nos enfants mérite bien mieux

    Je vous lie depuis un moment merci de votre engagement

    0

    0
  10. Curieuse dit :

    Vidéosurveillance , vidéoprotection : Mémoire, mémoire ….
    Il me semble bien que cette question ait été déjà abordée il y a quelques années au Conseil municipal (mandature 2001-2008)…. que des résultats d’études aient été communiqués…Bureau Municipal ? , l’adjoint en charge des questions de sécurité, pardon de la « tranquillité publique » , s’il est encore dionysien pourrait surement vous apporter des précisions; tout comme les « débatteurs » de ces années là , je pense au président du groupe Socialiste de l’époque, par exemple, puisque la demande de mise en place d’un système de vidéosurveillance par le groupe Socialiste avait été refusée par la majorité PCF et que c’est l’une des raisons qui avait poussé le PS à partir seul aux municipales de 2008..Donc , une étude de plus , des attentes en plus et pendant ce temps là le « négoce » continue , l’économie souterraine prospère , les incivilités explosent ,les délits et la violence atteignent des sommets, la désespérance s’enracine de plus en plus , le mal vivre grignote ce qui restait de cohésion sociale .. combien de temps encore devrons nous supporter ces atermoiements, ces manœuvres dilatoires qui n’honorent pas la fonction politique?

    0

    0
  11. suger dit :

    Juste rappel de « Curieuse » des précédentes tentatives pour voir se mettre en place la vidéosurveillance. On retrouve étrangement les mêmes configurations aujourd’hui avec quelques évolutions sous la pression de la population.
    Du coté favorable à la vidéosurveillance on trouve le groupe PS d’opposition du Conseil municipal, le maire-adjoint à la « tranquillité publique » et son groupe PSG de la majorité et quelques très rares élus PC/Front de Gauche réalistes.
    Un « marais » d’élus PC et FdG tergiversent et vont à reculons vers la vidéosurveillance comme l’a montré la réunion du Conseil municipal de septembre où ils ont « envisagé » (…) sa mise en place. Preuve supplémentaire de leur tergiversations : Laurent Russier qui, lors de la réunion avec des habitants, justifiait l’installation de la vidéosurveillance « surtout pour l’Euro 2016 » (!) et non pour faire face aux problèmes d’insécurité subis par les dionysiens… Ils ont honte de devoir l’installer car par réflexe idéologique ils y restent, en fait, opposés.
    Cela fut le même scénario pour la mise en place d’une Police municipale, il y a quelques années : refus absolu, puis acceptation sous la pression des habitants et mise en place tardive et a minima. Ce qui ne rend pas optimiste sur une installation de la vidéosurveillance à la hauteur des besoins.
    Et puis subsistent les éternels idéologues purs et durs, engoncés dans leur idéologie et leur déni de la réalité de l’insécurité, cinq élus FdG qui ont fait une déclaration publique (voir le JSD du 19 septembre) pour refuser la vidéosurveillance : Bally Bagayoko, Conchita Diez-Soto, Vincent Huet, Martine Rogeret et Madjid Messaoudene (encore lui !…). Or Bally Bagayoko, maire-adjoint, conseiller général sortant est actuellement en campagne comme candidat à sa réélection avec le soutien du maire D.Paillard, qui est son suppléant !
    Face aux hésitations de la majorité municipale, aux ambiguïtés du maire, aux délires idéologiques de Bagayoko et consorts, il n’y a une fois de plus que la détermination des habitants, et des associations qui les représentent vraiment dans les quartiers, pour voir enfin (car cela dure depuis des années) la vidéosurveillance être installée pour aider la police dans son travail de protection de la population.

    0

    0
  12. suger dit :

    Mais pourquoi la vidéosurveillance qui pose si peu de problèmes ailleurs (si ce n’est la mise au point des indispensables règles de protection de la vie privée) en pose t-il tant à Saint-Denis ? Pourquoi retrouve-t-on le même scénario que pour la difficile acceptation d’une Police municipale ? Pourquoi sommes-nous dans une ville où la mise en cause de la Police nationale est systématique ? Ainsi trouvez-moi une autre ville où, par exemple, la compagne du maire s’est fait une spécialité des documentaires sur la dénonciation de ce qu’elle appelle des « bavures policières » et s’est réjoui publiquement de la survenue d’émeutes urbaines !
    La raison en est ancienne. C’est le déni de la réalité de l’insécurité il y a déjà 20 ans par le maire et député d’alors P. Braouezec , qui, sous l’influence de pseudo-universitaires, n’admettait qu’un « sentiment d’insécurité » ! A Saint-Denis !… Nationalement, une grande partie de la gauche (mais pas le PS de Saint-Denis) tenait alors le même discours, mais depuis 20 ans cette gauche a changé, beaucoup changé, sur cette question. P. Braouezec et ses amis, non ! La déclaration des 5 élus FdG, en septembre, s’opposant à la vidéosurveillance est un modèle du genre de ces discours anti-sécuritaires d’il y a 20 ans.
    Qu’y-a-t-il là derrière ? D’abord un abandon complet d’une tradition communiste et même marxiste qui rejetait violemment le « lumpenprolétariat », les petits délinquants d’un prolétariat dévoyé, car Marx les voyaient comme des voyous prêts à se vendre au premier venu (l’Histoire lui donnera raison, sur ce point du moins, notamment dans les années 1930 en Allemagne ou plus récemment dans les meurtres commis à Toulouse ou à Paris). Ensuite l’adoption d’une vision anti-autoritaire, où le respect des biens , de la propriété même modeste , est secondaire, sinon contre-productive, par rapport à la révolte contre le capitalisme. Les petits délinquants sont donc perçus avant tout comme des révoltés et excusés par avance de leurs actes. Les demandes de plus en plus fortes de la population d’une sécurité des biens et des personnes sont considérées comme « petites-bourgeoises » (et ne peuvent venir selon eux que de ces couches moyennes détestées par P. Braouezec).
    Conclusion : les communistes traditionnels ne se retrouvent pas dans ces discours et abandonnent la scène politique ou tout simplement la ville et certains, qui sont élus, tentent de résister mais ils sont marginalisés et/ou écartés. Braouezec peut triompher sur un champ de ruines : une ville où l’insécurité est une des plus fortes de France et où la municipalité tergiverse pour mettre en place des mesures élémentaires de protection pour la population (police municipale, aides à la police nationale, vidéosurveillance, sanctions en cas de non-respect des arrêtés municipaux). Terrible bilan !

    0

    0
  13. citoyen93 dit :

    @suger,
    On en arrive à un point ou dans certains quartiers la police ne peut plus rentrer.
    Le trafic est tellement ancré dans un grand nombre de cités que les personnes qui en vivent n’hésitent plus à utiliser des armes automatiques.
    Le laisser faire qui a fait loi pendant des décennies à Saint Denis et qui perdure a généré un sentiment d’abandon de la part d’une partie de la population de cette ville.
    Une nation dans laquelle l’anarchie, le désordre, le trouble à l’ordre public, la violence, l’intimidation, le trafic et ses réseaux mafieux, la circulation à grande échelle d’armes sans que leurs auteurs soient inquiétés est une nation qui va droit dans le mur.
    Les missions régaliennes ne sont même plus assurées.
    Oui, Patrick Braouzec peut être fier d’avoir légué une circonscription que je qualifie de champ de ruines et Didier Paillard, le second couteau de la bande, ne fait que prolonger cette politique.

    0

    0
  14. Paul dit :

    Bally Bagayoko est régulièrement remis en cause sur nombreux sujets qui posent problèmes dans la ville alors même qu’il n’est pas maire et n’a pas toutes les délégations y compris celle de la tranquillité publique.
    Y-a t-il une différence de traitement ?

    J’organise prochainement dans mon appartement une réunion avec des dionysiens de divers horizons pour parler de certains problèmes qui nous préoccupent tous : la sécurité la propreté l’occupation de l’espace public, le chômage des jeunes dionysiens la parentalité l’éducation enfin toutes ces problématiques que nous connaissons.

    Je vais envoyer une invitation à Monsieur Bagayoko, élu municipal en autre de l’emploi et l’insertion, vice-président au cg 93 en charge de la famille et l’enfance.
    Je ne sais s’il répondra présent mais il semble qu’il soit à l’écoute et ouvert à discussion.

    Vous êtes cordialement invités vous tous blogueurs de SCG parce qu’à mon sens si nous appelons régulièrement à la barre des accusés des personnes telles qu’elles soient pour les juger et les condamner, alors demandons leurs de venir s’expliquer devant des dionysiens qui le souhaitent ! Il faut tout tenter pour notre « vivre mieux ».

    Je ne suis pas encarté, je n’appartiens à aucune famille politique mais m’intéresse et me préoccupe autant de ma ville.

    J’espère vous voir et pouvoir avoir des échanges avec vous tous j’espère que chacun pourra exprimer son sentiment tel qu’il soit car vous conviendrez que derrière un écran c’est parfois difficile même si je respecte profondément l’anonymat de chacun de vous.

    Cordialement

    0

    0
  15. Fabien dit :

    Une étude de faisabilité présente l’avantage de démarrer l’installation des caméras après les élections départementales des dimanches 22 et 29 mars 2015 et d’éviter de perdre des voix. Chaque bulletin de vote compte quand ça se joue à 161 prés.

    Vous nous laissez faire nos trafics et on fait voter la cité pour vous. Depuis quarante ans à Saint-Denis c’est l’accord électoral en vigueur.

    0

    0
  16. suger dit :

    @Paul : il ne s’agit pas d’un procès. Il s’agit d’un constat dans un débat qui n’a que trop durer pour les dionysiens. M. Bagayoko et ses amis sont ouvertement « anti-sécurtaire » et opposés à l’installation de la vidéosurveillance. Voila un extrait de leur déclaration publié par le JSD le 19 septembre :
    « Pour illustrer notre propos nous dirons que, pour notre part avec nombre de nos concitoyens, et contrairement à l’actuel gouvernement, que la question des contrôles d’identités à répétition, injustifiés et vexatoires n’est pas close. Enfin, nous voulons préciser (sur la base de retours d’expériences solides) que, s’agissant de la videosurveillance, les situations où ces dispositifs sont efficaces, sont trop peu nombreuses au regard de leur coût et surtout de l’attente qu’ils provoquent. » Mais lisez toute la déclaration, c’est instructif sur le gauchisme politique…
    Que M. Bagayoko, qui cherche aujourd’hui à se faire réélire conseiller départemental, essaye de faire oublier ses positions récentes ou, plus probablement, qu’il tente de noyer le poisson, ne changera rien à son bilan qui est celui d’une municipalité toute entière. Les dionysiens n’ont pas besoin d’élus qui défendent de telles positions. Ils ont besoin d’actes concrets, de décision immédiates, pour ramener un peu de sécurité à Saint-Denis !

    0

    0
  17. goldo dit :

    Paul
    elle est prévue quand cette rencontre dans votre appartement? Merci de me le dire. Goldo

    0

    0
  18. Paul dit :

    @suger,

    Je n ‘ai aucun doute sur cet article je l’ai lu également.
    Maintenant, il est question d’élections départementales donc d’un bilan qui porte sur les questions relatives aux compétences du département et non comme vous le dites d’un bilan qui est celui d’une municipalité.
    Et c’est pour cette raison que j’ai le sentiment qu’il y a une différence de traitement mais aussi que je souhaite organiser cette rencontre en présence de personnes qui partagent par moment votre point de vue ( je le respecte) avec Monsieur Bagayoko s’il répond présent entendu à l’invitation (je n’en doute pas).

    Cordialement.

    0

    0
  19. suger dit :

    Excusez-moi, Paul, mais je ne crois pas que le même élu puisse avoir deux casquettes selon les postes qu’il occupe et qu’il change d’idéologie quand il est maire-adjoint et quand il est conseiller général !
    Si il y a un élu de la majorité municipale à inviter dans le cadre de sa campagne électorale (puisqu’ils veulent tous cumuler…), ce serait Slimane Rabahallah, maire-adjoint « délégué à la tranquillité publique », qui lui au moins s’est prononcé en faveur de la vidéosurveillance. Je doute beaucoup de sa détermination et surtout de ses marges de manoeuvre en tant que membre de la majorité, et il serait intéressant de l’entendre sur la question de la vidéosurveillance.
    Vous préférez apparemment faire la promotion de B. Bagayoko : je me demande bien pourquoi, surtout si vous n’êtes pas Front de Gauche comme vous le dites. Si c’est l’action du Conseil Général qui vous intéresse, autant vous adresser à M. Hanotin, Député, Vice-Président du CG et candidat à sa réélection lui aussi, et surtout bien plus proche du Président du Conseil Général S. Troussel.
    Pour ma part, je me contenterai de continuer de lire les déclarations de ces candidats et d’observer de près ce qu’ils font concrètement pour choisir mon bulletin de vote au mois de mars. Je ne viendrai donc pas à une réunion chez vous pour écouter un candidat dont je sais, par son bilan et ses engagements publics (les seuls qui comptent), que je ne voterai pas pour lui.

    0

    0
  20. citoyen93 dit :

    @Paul,
    Je ne suis pas sûr que lancer une invitation à Monsieur Bagayoko fera avancer le débat.
    C’est un homme d’appareil qui veut sa place au soleil et qui a l’intention de faire sa carrière politique dans le 93 au même titre qu’un Paillard ou un Braouzec.
    Sur le fond, la messe est dite depuis longtemps et il n’y a absolument rien à espérer de ces élus.
    L’inviter à débattre sur des problématiques qui ne font absolument pas partie de ses préoccupations est dès le départ voué à l’échec même si l’initiative sur le fond est louable.
    Le principe de mettre en place des réunions, débats autour des problématiques de cette ville est très bien. Reprendre l’initiative, déclencher des réunions, se confronter à des points de vue, des constats va dans le bon sens.
    Sam à travers ce blog l’a fait et je ne peux qu’encourager ce type d’initiative.

    0

    0
  21. Paul dit :

    @suger,

    Vous affirmez votre position déception et rejet de la municipalité je le respecte j’ai moi même des sueurs froides quand je vois l’état de la ville.

    Je ne fais pas la promotion de Monsieur Bagayoko, je ne pense pas qu’il ait besoin de nous pour poursuivre son chemin.
    D’ailleurs je ne me permets pas de vous retourner ce sentiment à propos de Monsieur Hanotin, vos convictions et valeurs vous regardent.

    J’invite à venir échanger sur la qualité de notre ville avec des habitants ami(es) ou hostiles à la municipalité je l’ai dit je ne suis pas encarté et ne fait parti d’aucune famille politique malgré vos questions à ce sujet.

    Il y a longtemps que je ne crois plus au système d’appareils politiques. Tous ont fait leur temps eu leur change (au détriment des populations) tous n’ont cessé de creuser cet écart entre les classes moyennes et pauvres mais aujourd’hui la V république compte parmi ses présidents à mon sens le plus médiocre de son genre. F. Hollande et sa machine de destruction de l’homme notamment des classes moyennes (voir plus que moyennes et tant mieux l’école et le travail leur a permis d’y arriver) contribuant de plus en plus aux politiques sociales menées, prendre aux classes moyennes pour les redistribuer aux pauvres, une redistribution dès plus normale qui doit trouver ses fonds ailleurs que chez ces mêmes classes qui étouffent de devoir payer des impôts sans cesse en augmentation.
    Une politique d’usure et sans fin qui ne donne pas envie de se tourner vers un PS tel qu’il soit (de gauche de droite…).

    J’en reviens à l’organisation de ma réunion, vous êtes libre de penser que je suis pro ou pas cela me regarde je donne juste l’occasion d’ouvrir un débat sur des sujets fébriles.

    Quant au cumul de mandats d’accord avec vous des parlementaires aux présidents retraites aux élus de la région en passant par les élus du département bien entendu par ceux de la ville.

    Autant de sujet qui nous permettrons de déboucher sur des discussions de vive voix à la base c’est pour cette raison que j’ai envisagé cette rencontre à mon domicile.

    Invitation ouverte à tous : habitants citoyens élus politiques. Merci à vous suger et citoyen93 d’avoir pris le temps d’échanger sur ce blog.

    Cordialement.

    0

    0
  22. Curieuse dit :

    Monsieur Slimane Rabahallah doit être bien seul sur ce front de la défense de la vidéosurveillance ou vidéoprotection-selon le langage municipal dionysien-ses moyens pour se faire entendre et convaincre apparaissent limités…Le groupe PSG auquel il appartient ne semble plus peser très lourd au sein de la majorité municipale car il faut bien le dire, il est privé de son « leader charismatique » en la matière ,Georges Sali !!! Mais au fait , que devient Monsieur Sali , disparu des écrans radars dionysiens ?

    0

    0
  23. GOLDO dit :

    A mon sens débattre est toujours une bonne chose et ce n’est pas pour cela que ça changera notre bulletin de vote mais au moins on l’aura entendu.

    0

    0
  24. Paul dit :

    @Curieuse, S. Rabahallah vous semble bien seul privé de son leader Georges Sali que vous ne voyez plus. Vous n’êtes le seul.

    Quant à sa prise de décisions je ne pense pas qu’il soit réellement en difficulté pour les prendre; Stéphane Privé aux finances n’a pas l’air d’être inquiété en l’absence de ce même leader.
    Ils semblent tellement confiants qu’ils sont candidats aux départementales le cumul de mandats ne semblent pas non plus être un problème.

    L’installation de la vidéoprotection est une excellente nouvelle pour nous habitants mais pensez-vous qu’elle soit uniquement à l’origine du PSG ? Moi je n’exclus pas la présence de Slimane R à cette réunion. Deux élus de sensibilisation politique différente une vision sur la vidéoprotection apparemment différente un éventail d’habitants d’horizons différents bref un cocktail d’invités plutôt intéressant (une quinzaine).

    Pour finir, Monsieur Bagayoko n’est pas du tout hostile à la vidéoprotection mais conscient comme nous tous qu’elle est nécessaire à rétablir la tranquillité publique toutefois sous certaines conditions notamment l’octroi par l’état de forces de l’ordre qui manquent dans notre ville (sauf erreur de ma part au moins 200) et s’assurer de ne pas aller ver une ventilation des forces de l’ordre déjà affectés dans notre ville vers le dispositif de vidéoprotection.

    Cordialement.

    0

    0
  25. suger dit :

    @Paul : Puisque vous vous faites le porte-parole de M.Bagayoko, qui dit maintenant qu’il n’est pas hostile à la vidéosurveillance (nous sommes bien à la veille d’une élection où son poste est remis en jeu, n’est-ce-pas ?…), pourriez-vous lui signaler que le refrain de l’insuffisance des effectifs de la police nationale (dont tout le monde convient et qui est mis en avant par tous les candidats !) nous a été chanté comme excuse pour ne rien faire par lui et ses amis depuis des années et que cela ne prend plus : rien, absolument rien n’empêche la municipalité d’installer la vidéosurveillance ET de demander en même temps à l’Etat de renforcer la police nationale.
    D’autre part, pourriez-vous suggérer à M.Bagayoko d’écouter un peu le Commissaire de Saint-Denis ? Celui-ci explique à qui veut l’entendre ce qu »il sait par expérience : c’est-à-dire que la vidéosurveillance lui ferait « économiser des effectifs pour en finir avec les planques qui demandent beaucoup de policiers sur le terrain », comme le rapporte « Habitant ». Cela éviterait à M. Bagayoko de prétendre sans preuves que la vidéosurveillance diminuerait la disponibilité des forces de l’ordre (votre prétendue « ventilation »…), alors que c’est exactement le contraire !
    Décidément, il n’y a rien à espérer d’élus qui ne cherchent qu’à trouver n’importe quel argument pour éviter de prendre les mesures élémentaires pour ramener un peu de tranquillité à Saint-Denis.

    0

    0
  26. Habitant dit :

    @Paul, Suger
    Mr le commissaire l’a clairement dit, ne comptez pas sur le JSD pour vous rapportez ces info., une seule personne devant les écrans pourra dispatcher les équipes sur le terrain, il y a un gain de temps pour l’intervention, l’intervention sera précise et ne ciblera que la ou les personnes incriminés (donc plus de contrôle au faciès, ce que cette municipalité dénonce souvent) et bien sûr cela reste très persuasif (donc toutes les personnes du 95 qui viennent dealer à st-denis, car ces villes ont mis des moyens contre l’insécurité) repartiront dealer là-bas. Il est clair qu’au lieu de placer 1 ou 2 policiers par planque ds tout le centre ville, quelques caméras feront ce travail, et ces policiers pourront s’occuper d’autres choses.
    donc je ne sais pas où ce Mr Bagayoko a été cherché que la vidéosurveillance diminuerai les effectifs de police, c’est carrément tout le contraire et on a pas attendu les déclarations du commissaire pour le savoir, il suffit d’un peu de bon sens, de pragmatisme et être de bonne foi…Mais là, il faut pas trop lui en demander non plus, une seule chose à la fois, et dire que ces personnes veulent prendre des postes à responsabilité…Mdr

    0

    0
  27. Sam dit :

    Evidemment qu’il y a insuffisance de l’effectif de police nationale à St Denis. C’est le cas aussi dans d’autres communes qui sont malgré tout équipées en vidéosurveillance. 

    Pour les mêmes arguments (nombre de la population, étendue de la commune, développement de la plaine, …) , il y a insuffisance de l’effectif de la police municipale à St Denis. Le respect des règles (commerces, stationnement, propreté, …) est de la compétence de cette dernière (cf. convention ville-Etat). Et tout le monde convient que c’est un véritable chantier  à St Denis (Le bordel quoi !). C’est quand même risible de voir les agents de la PM uniquement dans des zones bien localisées du centre historique. Et pour cause, ils sont en sous effectif et complètement démunis.

    Pour revenir à la vidéosurveillance, encore une fois c’est un outil qui mérite d’être mis en place…c’est complètement stérile d’être contre un outil. Si comme si on était contre l’informatique…ou contre la faucille ou contre le marteau 😉

    Le dispositif humain qui sera derrière est un fonctionnaire de la police nationale…donc l’Etat. Pourquoi ne pas aider ces fonctionnaires de la police nationale – de plus en plus exposés, compte tenu du contexte que nous connaissons – à être mieux équipés pour assurer notre sécurité et mieux piloter leurs actions sur le terrain ? 

    Pourquoi la ville ne veut-elle pas travailler en coordination avec l’Etat ?

    Bref, ils ont peur de quoi ces zélus opposés à la vidéosurveillance ? Que cela marche …La sécurité n’est-elle pas l’affaire de Tous ?

    En tout cas l’élu en charge de la « tranquillité publique » a une position plus favorable, ce qui ne fut pas la cas de son prédécesseur Mame Haye …on a bon espoir qu’il fasse avancer ce dossier dans cette municipalité complétement sclérosée.

    0

    0
  28. Curieuse dit :

    @ Paul ,reprenons un peu l’historique de cette affaire.Le dossier de la vidéo surveillance , pardon vidéoprotection, est venu sur le devant de la scène politique municipale pour la 1 ère fois lors de la mandature 2001-2008.Il a été très fortement soutenu par le PS d’alors dont le président de groupe s’appelait Georges Sali.L’adjoint en charge du dossier-bien qu’appartenant à la majorité municipale PCF, n’a pas été beaucoup épaulé par ses collègues notamment Bally Bagayoko que vous encensez!!!! Ce dossier a d’ailleurs été l’une des pommes de discorde entre le PS et le maire lors de la constitution de la liste municipale pour 2008 puisque cela a abouti à la présentation d’une liste socialiste .Je vous invite à revisiter les prises de position de Bally Bagayoko surtout lorsqu’il était en charge de la jeunesse, au fil du temps vous serez surement surpris …A moins que vous soyez comme lui ,partisan du « tout laisser faire ». et du « nulle peine ne faire fût elle la plus légère »..Pour en revenir à ce dossier et à sa mise en œuvre dans les meilleurs délais, il serait particulièrement intéressant que la voix des citoyens puisse être entendue, mais aussi prise en compte , lors des réunions de quartier.Encore faudrait-il que l’information circule de façon correcte , en temps et en heure auprès de tous , ce qui n’est pas ,hélas le cas actuellement!!!!

    0

    0
  29. Paul dit :

    @suger, ne vous emportez pas dans vos propos restez calme même si je sujet qui me tient à coeur autant que vous mérite des temps de discussions ensemble comme je l’ai dit avec les habitants de St-Denis, les zélus comme le dit sam et de la remercier encore une fois dans son message calme posé et franc, ce qui me convient parfaitement.

    Non je ne suis pas le porte parole de Monsieur Bagayoko encore moins celui des élus de la majorité municipale.

    Je vous donnais l’occasion comme à d’autres de pouvoir exprimer à cet élu votre point de vue mais je vois sauf erreur de ma part que certaines rancunes dépassent largement le débat sur ce sujet. Un sujet de débat qui ne doit plus en être un puisqu’il est évident que la vidéoprotection est un outil indispensable pour enrayer la délinquance qui occupe largement notre espac public à différents degrés. Nous le savons tous et nous nous en inquiétons tous.

    Oui sam, cette surpopulation amène à un bordel sans fin, oui nous aspirons à une vie tranquille, oui nos enfants méritent mieux, oui il est urgent de mettre fin à ce désordre oui il sera difficile de retrouver la paix la sérénité et oui j’en ai plus qu’assez de devoir me battre pour me protéger des insultes de la provocation de la violence gratuite et oui pour la petite histoire je me suis fait agrésser 2 fois en l’espace de 15 jours l’une au cinéma Gaumont Saint-Denis par une folle furieuse d’une vingtaine d’années qui s’acharnait sur ma fille avec SVP des mots et des coups « tendres » l’autre pour avoir bousculé dans la rue une autre folle furieuse qui s’est jetée sur moi pour me brutalier (visage en sang).
    Alors oui je suis une fervente de la vidéoprotection surtout pour stopper tous ces trafics et éviter que se bousculent dans nos immeubles les toxico qui ne reculent devant rien pour rouler leur joints et fumer leur crack.

    Je n’ai pas pour habitude de reculer devant la crainte et la difficulté de parler librement n’est-ce pas pour cette raison que nous avons été des millions dans la rue début janvier ?

    Je pense que nous n’arrivons jamais à nous comprendre habitants citoyens politiques et c’est bien dommage quand certains revendiquent l’implication des citoyens de la société civile.

    Et pour finir, j’organise effectivement une réunion pour entendre Monsieur Bagayoko sur des sujets qui dépendent des compétences du conseil général parce que c’est l’occasion pour des habitants qui l’ont exprimé de parler de vive voix à cet élu autant vous dire qu’ils n’ont pas à leur actif un avis angélique de la situation de la ville une occasion de s’exprimer librement dans un lieu complétement neutre.
    Au même titre que Monsieur Bagayoko, ma porte est auverte à d’autres élu(es) de tous bords. Merci suger de continuer à débattre avec moi encore une fois ne suis pas encarté n’appartient à aucune couleur politique en revanche aime ma ville autant que vous l’aimez.
    Cordialement.

    0

    0
  30. reveplus dit :

    INCENDIE DE L’ESPACE JEUNESSE DU QUARTIER COSMONAUTE !
    LA VILLE PORTE PLAINTE CONTRE CET ACTE GRAVE ET INADMISSIBLE ! selon Mr Bagayoko peut être que si le videoprotection permettrais de retrouver les coupables et ce n’est pas la première fois que ce genre d »incident arrive a st Denis
    mais bien sur a st denis il ne faut pas parler de délinquance ,de dealers ou de criminelle , incendiaire et j’en passe ……..
    et l’état es responsable de toute évidence ( dans chaque discourt la majorité ce sers de cela ) Stop a la victimisation des personnes de moralité douteuse pour mâcher mes mots
    j aime st Denis et je regarde chaque jours ce dégrader de jour en jour cette ville qui a un beau potentiel et malheureusement l’insécurité est grandissante cela deviens même de pire en pire depuis les dernier municipal quel tristesse et ne suis pas rassurer pour mes enfants

    0

    0
  31. Horta dit :

    Ah si l’on pouvait, en plus, comme en Grande-Bretagne doter les caméras de micros pour interpeller (au sens de rappeler à l’ordre) toutes les personnes qui jettent des détritus sur la voie publique ou laissent leur chien s’épancher sur les trottoirs, … ce ne serait pas plus mal pour la beauté (terme absent du dictionnaire dionysien depuis de nombreuses années) de notre ville ainsi que pour l’hygiène. Mais bon là, je sais que je rêve 😉

    0

    0
  32. Paul dit :

    @Goldo,

    L’invitation à venir discuter avec Bally Bagayoko se rapproche. Aussi et comme vous l’avez demandé je vous tiens au courant très rapidement de la date de cette rancontre.
    Si vous le souhaitez vous êtes la bienvenue avec toutes vos questions.
    Cordialement.

    0

    0
  33. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.
    @Paul. Serait il possible pour moi de participer à cette réunion?
    Concernant M. BAGAYOKO, il est dans le moule du PC et j’ai des doutes sur sa capacité à changer. Je l’ai vu lors de la campagne des municipales. J’ai surtout envie de ne pas être dans un meeting.

    La video surveillance n’est pas une fin en soi. C’est un moyen, parmi d’autres à endiguer l’insécurité. Je pense qu’il est dans une logique d’appareil pour prétendre un jour à la mairie. D’ailleurs, il aurait du y aller en 2014… mais d’autres n’ont pas voulu qu’il y aille.
    D’après mes sources, M. PAILLARD s’est présenté pour rendre « service »…
    A qui, on se le demande. D’ailleurs, on le voit, il a plus la gniak pour aller défendre son bout de gras. Il voulait aller au sénat pour finir sa carrière…

    On continue sur un statu quo pour les élus, les habitants, le trafic de drogue, la violence, la crasse et surtout l’impossibilité d’avoir un avenir meilleur en travaillant collectivement.

    Mais bon, c’est toujours la faute de l’état… L’état a bon dos.

    0

    0
  34. Paul dit :

    @Azzedine,

    D’accord pour votre participation.

    Un réunion en petit comité avec des gens que je verrai pour la première, une démarche qui me semble juste avec un élu qui a répondu présent à l’invitation. Dommage qu’il y en ait pas d’autres de sensibilité politique différente.

    Je ferai parvenir à SCG (s’ils sont d’accord) la date de rencontre à diffuser aux personnes qui répondront présents avec un maximum de 15 personnes.

    Merci de me contacter par mail.

    Cordialement.

    0

    0
  35. citoyen93 dit :

    Je persiste à penser que débattre avec cet élu ne rime à rien.
    Je ne vois pas pourquoi subitement, la vidéo surveillance devrait l’intéresser.
    Cela sent l’arnaque à plein nez.
    Tout d’un coup des élus qui ont vomi pendant des années la vidéo surveillance sont maintenant ok pour l’installer.
    C’est quoi cette embrouille !
    On est à quelques semaines des élections départementales et c’est une bonne façon de prendre la température et de pousser son pion.

    0

    0
  36. Marion dit :

    Je souscris au commentaire de citoyen 93.
    Cet élu est celui qui est le moins sérieux et le moins bosseur de cette majorité municipale. Celui qui est le plus sérieux et qui connait parfaitement ses dossiers étant Mr Stéphane Peu.
    Nous sommes donc parfaitement capables de discerner les capacités de travail et d’engagement des uns et des autres.
    De plus, Bagoyoko joue à fond la carte communautariste. Il n’y avait qu’à l’observer lors de l’installation de cette équipe municipale à la mairie l’année dernière. Instructif aussi de voir comment il procède dans les cités pour convaincre les jeunes de voter, et sans jeu de mot, ce n’est pas désintéressé !
    Par ses attitudes, son langage, et ses gesticulations, il discrédite totalement la fonction d’élu de la République.

    0

    0
  37. Paul dit :

    De quelle température parlez-vous citoyen93 ?

    Je peux tout entendre et parler avec tout le monde mais j’ai mes limites comme tous !

    Un élu qui prend le risque de se vautrer tout droit dans la gueule du loup non pas pour vous parler de vidéosurveillance uniquement mais également des compétences du département notamment les siennes (je rappelle qu’il est déjà VP), je ne crois pas que d’autres prendraient le risque ou alors qu’ils se fassent entendre ils sont les bienvenus.

    Encore une fois je n’ai pas composé avec les mêmes (et oui même si cela vous déplait) mais avec des personnes de toutes professions de toutes catégories sociales toutes origines et religions mais avant tout dionysiens !

    Je crois ne pas pouvoir donner mieux en matière d’échanges ! C’est une décision qui m’appartient j’ai contacté cet élu simplement parce qu’il fait l’objet de toutes les critiques quand d’autres (de tous bords) ne sont jamais interpellés !
    C’est conforme aux règles de la démocratie comme-même ?

    Deux blogueurs de SCG que je ne connais pas semblent être intéressés par la démarche aussi je leurs ai répondu revenir vers eux très prochainement.

    Cordialement.

    0

    0
  38. Paul dit :

    Pour parler de ce sujet et d’autres bien entendu, une dizaine de personnes de toutes catégories surtout de tous les quartiers de Saint-Denis seront présents.

    Si Goldo et Azzedine (que je ne connais pas « normalement ») sont toujours d’accord, je reviendrai très vite vers eux pour la date et le lieu de mon domicile.

    Merci à Marion de rappeler combien il est important de se tenir correctement de parler correctement (heureusement d’ailleurs) et d’avoir une attitude exemplaire pour être un bon élu de la République ! Pour cela nous sommes servi en France : notre président (de la République) est notre meilleur exemple.

    Merci à SCG d’avoir accepté d’ouvrir leur blog pour contribuer à l’organisation de la rencontre. C’est le sens même de la liberté d’expression que nous avons tant revendiqué à l’occasion des évènements dramatiques qui se sont produites récemment.

    Bonne soirée.

    0

    0
  39. citoyen93 dit :

    @Paul
    Pour répondre à votre question « De quelle température parlez-vous citoyen93 ? »
    Les motivations qui animent cet élu à venir débattre sont à mon avis très intéressées et ne rentrent absolument pas dans une approche constructive.
    En clair il se fout complétement de la vidéo surveillance mais il veut savoir ce que les dyonisiens en pensent afin d’adapter un discour électoral.
    Je suis persuadé, mais cela n’engage que moi, que discuter avec des personnes qui ont manifesté par le passé une totale désapprobation sur cette question cruciale et qui subitement prenent un virage à 180° ne mène à rien.
    Il y a forcément d’autres motivations qui animent cet élu.

    0

    0
  40. Habitant dit :

    @Paul
    On sent bien que vous avez un parti pris, c’est un peu louche…
    Vous avez la même sémantique que les pro paillard et autres, on vous parle des attitudes d’un élu local, vous nous parlez de Hollande, vous êtes ds le même délire que cette mairie qui passe son temps à comparer St-Denis avec des pays, d
    es élu locaux avec des élus du gouvernement. Vous devez penser aussi que Paillard/Braouzec vont résoudre le conflit Israëlo/Palestinien au lieu d’essayer de résoudre les problèmes de Saint-Denis.
    Lorsque j’entends les discours de ce Bagayoko, je me dis que je préférerais débattre avec des habitants de quartier, tellement ce type est à coté de la plaque. Comment je pourrais discuter avec un type qui justifie les méfaits de voyous avec des arguments bidon (c’est la faute de la société…), qui nous raconte que la vidéosurveillance va diminuer le nombre de policier alors que la police lui dit le contraire…Il veut continuer la ghettoïsation de Saint-Denis, la violence, la stigmatisation des jeunes de cette ville en continuant à tirer cette ville vers le bas. Comment je pourrais discuter avec un type pareil

    0

    0
  41. Bel-Air dit :

    Paul,
    Je trouve personnellement votre démarche courageuse. Je ne connais pas ce Bakayoko mais en ai beaucoup entendu parlé. Je n’approuve pas sa politique comme beaucoup. Je souhaite qu’il en ressorte que du positif de cette rencontre. La question qui semble être posée ici est : peut-on débattre avec un élu qui s’est illustré farouchement contre l’établissement d’un dispositif de sécurité des années durant alors même que les habitants en souffrance des zones les plus sensibles y sont ouverts? Pourquoi s’opposer autant à un outil qui certes n’est pas une solution en elle-même, mais me semble indispensable,ne serait-ce que pour les policiers…Je suis peut-être naïve mais je suis pour tenter le tout pour le tout. Peut-être a-t-il subitement eu une révélation? 😀 Enfin, bon…j’encourage votre démarche car je trouve que le rejet systématique n’apporte rien de plus. On dira que c’est la voie qui me semble la moins pire : interpeller sans relâche, agir (on l’espère) et en tirer des conséquences. Et encore et encore et encore. Ca n’empêche pas d’être libre de voter l’opposition qui parait plus ouverte à ces questions. En attendant on fait avec ce qu’on a, avec qui on a…Je ne pourrai pas être présente à votre réunion et vais d’ailleurs me mettre en stand-by pour un mois afin de préparer mon emménagement à Saint-Denis mais j’aurai répondu présente à votre invitation avec grand plaisir si il y avait encore de la place. J’ai aussi besoin de prendre du recul et de vivre un peu à Saint-Denis avant de m’exprimer car je trouve creux de s’exprimer sur des idées. Rien ne vaut l’expérience!

    0

    0
  42. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.
    @Paul
    Je suis toujours d’accord pour cette rencontre.

    J’ai déjà rencontrer M. BAGAYOKO lors d’une réunion de quartier ou habite mes parents.

    A priori, on ne connais pas. Cela sera l’occasion de le faire.

    Bonne journée.

    0

    0
  43. Sam dit :

    @Azzedine

    On ne doute pas de ta pugnacité, on compte donc sur toi pour nous le convaincre sur ce point 😉

    A Suivre…

    0

    0
  44. suger dit :

    Bon courage à Azzedine ! Mais, puisqu’il est en campagne électorale, profitez de cette réunion d’appartement pour lui faire signer un engagement à soutenir l’installation de la vidéosurveillance d’ici l’été 2015 !… Et s’il apparaît prêt à tout pour assurer sa réélection, demandez-lui aussi d’appuyer l’objectif d’un effectif de 100 policiers municipaux pour 2016 (c’est un objectif raisonnable car, en clair, cela voudrait dire seulement 50 policiers municipaux environ sur le terrain en journée, pour 108 000 habitants et des dizaines de milliers de non-dionysiens qui passent chaque jour à Saint-Denis).
    Je suis à peu près sûr qu’il va tenter de noyer le poisson et de ne pas répondre à ces demandes. Mais je sais, par vos interventions ici et sur le JSD, que vous êtes déterminé et que vous connaissez bien leurs méthodes. Alors, vraiment, bon courage !

    0

    0
  45. citoyen93 dit :

    @Azzedine
    Je me joins à Sam et Suger en vous souhaitant également un bon courage.
    Nous attendons avec impatience le compte rendu de cette réunion qui je suis sûr sera hautement instructive.

    0

    0
  46. Curieuse dit :

    Oui bon courage à vous Azzedine. Question à poser à Bally Bagayoko pour qui tout est bien dans le meilleur des mondes… : Si il y avait eu une caméra hier soir-mardi 17 février vers 21 h- rue Gabriel Péri vers le petit square de la Cité Péri , là où la loi Macron est déjà en œuvre puisqu’il y règne une activité continue 24h/24 tous les jours, on aurait pu voir qui a allumé le magnifique feu d’artifice auquel les riverains ont assisté ?:….Quand je dis feu d’artifice , vous avez bien sur traduis par voitures brûlées !!!

    0

    0
  47. Habitant dit :

    @curieuse
    Ces jeunes, ce n’est pas de leur faute…Dehors il fait froid et Hollande refuse de leur installer des radiateurs en bas de leur cité, il faut bien qu’il se réchauffe. Tout ça, c’est de la faute de la société, donc pourquoi les filmer, ce sont eux les victimes…lol
    Non Mr Bagayoko, la victime c’est ce type qui a perdu sa voiture, cette voiture qui lui sert à aller travailler pour nourrir sa famille, cette voiture pour laquelle il a dû économiser un bon moment pour l’acheter, mais ça ne vous parle pas au vu de votre salaire que ce type vous paye ds ces impôts, comment va t-il faire s’il ne peut pas aller travailler? et maintenant vous nous dites que vous voulez cumuler un autre salaire, un autre mandat, je crois que ça va pas être possible…

    0

    0
  48. Marion dit :

    Nous parlons de l’élu municipal et candidat au CG Bagayoko – notoirement réputé pour être farouchement opposé à tout ce qui peut nuire sur le terrain dionysien aux trafics et aux voyous – et Paul nous parle de Hollande !
    Rhétorique fallacieuse éculée qui ne trompe personne.
    Concernant le Président de la République et l’élection présidentielle, on s’en occupera en 2017. Promis !
    En vue des élections départementales des 22 et 29 mars, les réunions d’appartement vont bon train, car c’est l’un des dispositifs classiques de campagne. Rien à dire là dessus.
    Par contre, je n’ai jamais constaté qu’un candidat, quelque soit son appartenance politique d’ailleurs, se rendait dans un appartement « hostile », et c’est finalement assez normal.
    La neutralité dont nous parle Paul n’existe donc pas dans ce cas précis et tous ceux qui lui sont semblables, puisqu’elle ne peut pas être garantie dans un cadre privé.
    Et puis, la neutralité existe t’ elle ?
    Le « cadre »du domicile est donc plus ou moins partisan, la belle affaire ….. Autant être honnête avec soi même et les autres, au lieu de nous faire passer des vessies pour des lanternes !
    Je me joins aux encouragements formulés à l’égard d’Azzedine que je ne connais pas, mais dont les commentaires ou avis me semblent bien argumentés et surtout très justes.
    A propos de la vidéo-surveillance, ne lâchez rien SVP Azzedine.

    0

    0
  49. Paul dit :

    Cela tourne au ridicule mais alors au summum du ridicile.

    Habitant, je comprends votre colère qui est la mienne si vous pensez que c’est louche et que ça sent le traquenard j’ai bouché la liste des participants mais vous êtes cordialement invité vous jugerez de vous même.

    Cet élu est d’accord pour parler de sujets différents de ce qui relèvent de ses compétences en autre la vidéoprotection (je n’ai jamais perdu de vue que nous débattons sur ce sujet)

    @Suger, pourquoi ne pas venir lui soumettre vous même vos demandes pour engagements ?

    @Curieuse, nous sommes tous en proie du meilleur des mondes, c’est cette une question que je vais lui soummettre parce que nous aspirerons tous à une vie meilleure. Je ne suis pas dupe et croyez-moi je ne suis pas en proie d’une quelconque reconnaissance ou d’un intérêt personnel simplement vivre dans la tranquillité !

    @Tous,

    J’envoie mon numéro de portable à SCG (merci par avance) à transmettre uniquement à Goldo et Azzedine.

    Pour finir, Monsieur Bagayoko est d’accord sur le principe d’un débat ouvert à tous. Déjà vice-président du cg93 en charge de la famille et de l’enfant, Il aura à parler également de son bilan que j’ai lu préalablement.

    Aucune rancune malgré des messages hostiles stigmatissants. Pourquoi ? Parce j’ai ouvert cette rencontre à tous.

    Bonne journée à tous.

    0

    0
  50. Paul dit :

    Une dernière chose à l’attention de Marion. Vous vous emballez dans une affaire qui nous concerne tous. Il ne s’agit pas d’un dossier qui vous appartient.

    Mais aussi, vous avez raison de le dire Marion « ON » c’est à dire « TOUS » (parce que vous semblez parler au nom d’un parti et trouve votre discours un peu trop totalitaire) les français aurons l’occasion en 2017 d’utiliser cet unique espace de liberté qu’est le secret de l’isoloir. TOUS y compris les frondeurs du PS que je plains pour cet espèce de coup de « putsch » (j’exagère mais bon).

    En attendant Azzedine que je ne connais pas non plus fera son compte-rendu vous pouvez aussi compter sur moi pour vous transmettre le mien.

    Une ville que je connais parfaitement pour y être né ne peut me laisser indifférente sur de tels sujets sensibles.
    Je me rends compte que mon message mais n’est pas tendre mais certains ne l’ont pas été aussi à la limite même de la condescendance aussi merci de publier ce post qui sera le dernier en ce qui me concerne.
    Bien à vous.

    0

    0
  51. Habitant dit :

    @Paul
    C’est vraiment un des rares type avec qui g envie de discuter…
    Qu’il nous fasse une déclaration publique comme quoi il revient sur sa position au sujet de la vidéosurveillance et aussi qu’il arrête de se mettre du coté des voyous, délinquant, dealeur, violeur et autres, mais plutôt du coté des victimes et là on pourra commencer à parler de projet d’avenir.

    0

    0
  52. Sam dit :

    Hello les z’amis. 

    Les réunions en appartement avec Mr Bagayoko me laissent perplexe, je suis malgré tout curieuse de lire le retour des participants.
    Bref, si on peut faire des commentaires sans s’invectiver… ✌ 😉
    Biz

      

    0

    0
  53. A B C contre Poirot , dite aussi c s p , pour les intimes dit :

    Sam , Bill , me voilà rajeunie d’un an , àla veille des élections municipales où CERTAIN ET CERTAINES , pour étayer leur point de vue , n’h’sitaient pas de jeter le DOUTE , la SUSPICION sur
    ceux, celles ,dans mon cas , qui tenaient nu autre discours que le leur .
    je n’ai pas eu le courage de ce Paul , QUE JE NE CONNAIS PAS , pour tenir bon face à leurs . . . soupçons SUSSURES !A part leur propension à donner des leçons , que redoute-t-ils de cete rencontre ? ? ?
    Merci à Goldo et à AZZEDINE ( mais , OUI ! ) d’assister à cette rencontre et de faire part de leurs  » impressions  » sur ce site dont je reste une lectrice fidèle .

    0

    0
  54. goldo dit :

    Moi je trouve dommage que dès qu’une personne tente quelque-chose, on essaie de le dissuader. Je me demande bien ce qu’on a perdre dans ce genre de rencontre. C’est quand même bon d’essayer. C’est quand cette rencontre? Goldo

    0

    0
  55. Paul dit :

    Bonjour Goldo,

    J’envoie mon numéro à SCG qui vous le transmettra. Je vous donnerai toutes les modalités de cette rencontre.
    A très vite.

    0

    0
  56. Marcel dit :

    Oui, le dénommé Paul né à Saint-Denis a pris une initiative inhabituelle qui vaut ce qu’elle peut , ne saurait qu’être qualifiée de positive, ça ne mange pas de pain, comme on dirait !
    A vrai dire , a priori on ne peut pas faire de procès d’intention , à savoir pour qui roule-t-il ? Pour lui-même ce serait déjà suffisant et bien.
    Quoi qu’il en soit et quoi qu’en écrive Claudine Saur – Popiesh ex- compagnon( ne ) de route du Parti Communiste en repentance , il n’apparaît pas que l’objet de cette rencontre soit de juger le présent blog d’expression de Sans Crier Gare – sur lequel elle ne peut s’empêcher d’intervenir tout en affirmant le contraire.
    Quant à l’ Elu Bally Bagayoko en campagne pour son renouvellement de mandat et plus…………., qui est désormais expérimenté et pas seulement sponsorisé par l’ex-Député et le père de Grand Corps Malade, il faut savoir qu’il fait feu de tout bois , d’entendre tout et d’avoir réponse à tout , ainsi que tout Dionysien a pu le constater dans ses interventions avec une dialectique bien rodée.
    De toute manière, l’Euro 2016 impose une vidéoprotection ( surveillance ) avec les techniques adéquates sur la Ville.
    La réalité , c’est de savoir si cet Elu important s’engage ferme et dur à soutenir cette mise en place le plus rapidement possible au Centre Ville mais aussi en périphérie dans les quartiers qu’il connait bien , et non à traîner les pieds en se défaussant sur l’Etat , la Police Nationale et pourquoi pas le Comité d’Organisation de cet Evenement sportif.

    0

    0
  57. suger dit :

    Donc, on saura qu’il y a une campagne électorale pour les départementales et que M. Bagayoko fait des « réunions d’appartements », exactement comme le font M. Hanotin et, je suppose, M. Rabahallah, Mme Laronde ou d’autres candidats. C’est passionnant !… Le blog va peut-être servir à lancer des invitations pour tous nos politiques ?
    Mais le sujet, ici, étant la vidéosurveillance, il serait utile de revenir au fonds du problème : quand les premières caméras seront-elles installées ? quels secteurs seront concernés ? les abords des établissements scolaires (écoles et collèges) seront-ils couverts ?
    Ou tout ceci retombera comme un soufflet après les élections départementales, car les opposants à la vidéosurveillance auront peut-être réussi à se faire élire (pour 6 ans !) et ils pourront alors reprendre ouvertement l’offensive pour empêcher installation de la vidéosurveillance ou la priver des moyens nécessaires à son efficacité.

    0

    0
  58. goldo dit :

    Qui dit qu’ils seront élus. Tiens on vient de me téléphoner pour un sondage d’opinion concernant justement ces élections. Des questions pour connaître nos opinions et pour qui on voterai si c’était dimanche prochain le jour. Ils contactent les gens parait-il d’après une liste qu’ils tirent au sort. Peut-être que d’autres vont comme moi avoir cette chance. Goldo

    0

    0
  59. Karima dit :

    Moi aussi, on vient de m’appeler pour les cantonales.
    Par contre pour le 2° tour, on m’a donné qu’un choix, PS contre le FDG.
    Pour le 1° tour, il y avait que les listes de gauche.
    Dommage, sachant que je fais partie de la liste de Fatima Laronde, j’aurais voulu plus de choix.
    De plus, je n’ai pas compris, pourqoui on m’a donné des noms comme Stéphane Peu ou David Proult,

    0

    0
  60. Marion dit :

    La réflexion et la courtoisie caractérisent habituellement les échanges dans ce blog, mêmes s’ils peuvent être quelquefois très contradictoires et même un peu rudes.
    En revanche, l’agressivité, les accusations gratuites, et les excès de langage sont inacceptables.
    Paul affirme : « Marion. Vous vous emballez dans une affaire qui nous concerne tous. Il ne s’agit pas d’un dossier qui vous appartient »…Vous semblez parler au nom d’un parti et trouve votre discours un peu trop totalitaire » … Et là, je me dis qu’il y a un truc qui cloche !

    Cette personne me confond avec une élue d’opposition socialiste fraîchement élue au CM en 2014.
    Je ne suis pas Marion Oderda. Alors qui s’emballe, hein ?

    Paul, a t’ il pris soin de me demander auparavant si j’étais cette élue, si j’avais ce prénom, ou si c’était un pseudo ? Non.
    Est-ce une raison pour invectiver de la sorte une jeune élue qui ne peut pas être tenue pour responsable de la situation très dégradée de notre ville ? Bien évidemment non !
    S’il y avait un » Paul »dans le CM, apostropherai- je brutalement en tout méconnaissance de cause un blogueur ? Sûrement pas !
    Ce blog a t’ il vocation de servir de plateforme de service aux politiques locaux de tous bords pour remplir des réunions d’appartement assurément désertées ? Sacré culot quand même !

    La vidéosurveillance étant un sujet étroitement lié à la sécurité, revenons y.
    Hier soir, j’écoute nonchalamment la séance du conseil municipal en direct, et puis je deviens très attentive dès que P. Braouezec prend la parole. Pour le mentor de B. Bagayoko, la sécurité et la propreté sont des thèmes récurrents de droite associés, en l’espèce, à la campagne de NKM à Paris; « C’est des choses qui font le lit d’un autre parti politique » SIC !
    Ne vous privez pas de ce grand moment à la rubrique : affaires importantes – débat d’orientation budgétaire 2015 – Minute 2.54.02.
    http://www.synople.tv/ville-saint-d
    Donc, circulez y ‘a rien à voir, sinon vous êtes accusés, même pas soupçonnés, d’avoir des accointances avec ce parti d’extrême droite qui commence par un F et qui finit par un N.
    Pas totalitaire du tout comme raisonnement ! Comme quoi les projections ……
    Factuellement, la messe est donc dite et bien dite. Ou là… Gare à moi, si certains pensent que je blasphème, je vais être fléchée pour finir en enfer cette fois-ci !

    0

    0
  61. goldo dit :

    Je me demande aussi qui a demandé ce sondage et qui le finance? Goldo

    0

    0
  62. Thierryb dit :

    @Marion. vous avez raison de pointer cette réflexion de P.B. qui, à distance, parait surréaliste mais dans le fond est un élément de langage permanent dans leur analyse, et que j’ai beaucoup entendu il y a quelques années à ST Denis. Cela ferait tout de même beaucoup sourire et même se scandaliser les gens que je peux fréquenter dans ma région et qui sont de la même mouvance politique que lui, mais qui considèrent que sécurité et propreté sont des éléments de base de la vie en commun, et un signe de respect envers les populations. Il y a un micro climat idéologique à St Denis, qui n’est probablement que le reflet d’un discours à usage local, dans l’intérêt de rester en place.

    0

    0
  63. goldo dit :

    j’ai oublié de préciser que ce sondage concernait uniquement les électeurs de st Denis, c’est ce qui m’a été dit a la présentation. Effectivement on m’a cité les élus de st Denis et pour qui j’avais aux élections municipales et quelles étaient mes tendances pour les prochaines élections départementales. Une question concernait Paillard, est-ce que je trouvais qu’il gérait bien la ville et que les promesses électorales étaient tenues. Imaginez mes réponses. Goldo

    0

    0
  64. Paul dit :

    Fort dommage que vous le preniez de cette façon Marion. Je ne vous confonds pas je ne vous connais pas ne connais pas Marion Oderda.

    Je vais même faire abstraction des reproches et stigmatisations « l’agressivité, les accusations gratuites et les excès de langage sont inacceptables vous avez raison nous sommes au mois d’accord sur ce point.

    Né à Saint-Saint je pense avoir une connaissance de ma ville comme tous je m’intéresse à tous ses aspects. Je l’ai dit je ne suis pas dupe.

    Et comme nombreux d’entre nous, je regarde en ligne et en direct (le plus souvent) le conseil municipal. Sur le bilan social 2014 en janvier, la préparation du budget 2015 (primitif) jeudi 17. Et comme tous j’ai mon point de vue sur toutes les questions et dossiers présentés mais ce n’est pas le sujet oui revenons à la vidéoprotection qui me tient réellement à coeur.

    Avec vos propos voir d’autres, je souhaite plus que jamais entendre Bally Bagayoko sur ce sujet et d’autres et je l’espère avec son propre langage ses propres attitudes et « ses propres gesticulations » (vous l’avez dit comme même). Quant au formation politique, citez moi un homme politique qui s’est lancé dans ce monde impitoyable sans mentor ?

    0

    0
  65. suger dit :

    Nous avons donc droit, avec « Paul », au discours, répétitif, d’un agent électoral d’un politique local. Plus « Paul » s’exprime, plus il est clair que son but est de tenter de faire oublier les positions de B. Bagayoko et ses amis, qui se situent dans la ligne définie par Patrick Braouezec depuis 20 ans. Alors, revenons sur les fondamentaux !…
    Pour Braouezec et les siens, la question de la sécurité et de la propreté de la ville est une préoccupation de « droite » (Marion a pu relever la répétition de ce point de vue au dernier conseil municipal de jeudi). Cela fait des années qu’il s’en tient à cette position, et on en voit les résultats sur l’état de la ville aujourd’hui). Une ville populaire n’aurait pas droit à la sécurité et à la propreté des rues ?… C’est insensé !
    Mais il y a pire. Il suffit de lire la déclaration des 5 élus, menés par B.Bagayoko, en septembre. On retrouve toute la thématique de « l’excuse » en faveur des petits délinquants et de la mise en cause de l’action de la police nationale, qui a marqué une certaine gauche pendant des années. La quasi-totalité des élus de gauche en France ont abandonné ces discours anti-autoritaires et complaisants à l’égard des délinquants. Mais ce n’est pas le cas ici à Saint-Denis chez une partie des élus de la majorité municipale et leurs soutiens. D’où leur minimisation des problèmes de sécurité, leur opposition à la vidéosurveillance et leur critique de la police nationale quoiqu’elle fasse !
    Et « Paul » voudrait nous faire croire qu’il faudrait dialoguer avec ces politiciens-là, « entendre » ces idéologues irresponsables comme si on ne les avait pas déjà que trop entendus… La seule solution pour rétablir un minimum de sécurité à Saint-Denis, pour rendre sa dignité à la population qui a droit à une ville propre et sûre comme tout le monde, c’est que Braouezec, Bagayoko, Haye, les opposants à la vidéosurveillance s’en aillent, qu’ils ne retrouvent pas leurs sièges d’élus, et qu’enfin des élus à l’écoute des besoins des habitants les remplacent.
    Et « Paul » arrêtez de vouloir, comme dit le proverbe, nous faire prendre des vessies pour des lanternes ! Nous ne sommes pas dupes.

    0

    0
  66. Sam dit :

     Paul (que je connais) je transmettrai le tél à Goldo et Azzeddine. 

    Il faut reconnaître que cette réunion d’appartement a été amenée de manière assez habile en commentaire de cet article. Finalement, il a plus été question du candidat Bagayoko que de la vidéosurveillance. D’un point de vue com’ autour de l’image du candidat, c’est loin d’être neutre.

    Je comprends ta sympathie pour ce candidat et ne me permettrai pas de la juger. Une règle à rappeler cependant : ce blog n’est pas le relai de campagne des candidats. Merci à chacun de la respecter.

    @Tous

    Revenons au sujet de l’article, dans les évènements sinistres que nous avons TOUS vécu début janvier, la vidéosurveillance a joué un rôle déterminant pour les enquêtes des forces de l’ordre. Encore heureux que le siège de Charlie n’était pas à St Denis…

    Avec toutes les prudences qui s’imposent, j’imagine mal la municipalité faire cette com’ et refuser encore une fois la vidéosurveillance. 

    Donc, dire enfin « oui » à cet outil serait un bon début. Mais le « comment » on va l’installer est déterminant…dont dépend le succès ou l’échec de la vidéosurveillance.

    Il ne faut pas refaire l’erreur commise lors de la mise en place police municipale, mise suite à la pression d’associations.

    0

    0
  67. reveplus dit :

    http://www.synople.tv/ville-saint-d

    Vidéo du conseil municipal DU 19 FÉVRIER 2015 MME C .D S D a 1h47 : 04 sur les orientations budgétaires cette Dame nous dit « Je voudrais m arrêter un instant sur la vidéo surveillance

    Vous le savez avant les élections Municipal nous avions émi un avis défavorable a la mise en place de la vidéo surveillance développant nos arguments et proposant de lancer un » vrai débat dans la population. »
    Nous avons réitérais notre position lors du conseil municipal de septembre dernier
    Depuis un nouvel élément nous confortent dans notre position.
    Habitante du centre ville j ai participé le samedi 7 février a un débat organiser a l’incitative de 2 associations d’habitants et d’une association d’éducation populaire sur le thème « la video pourquoi faire ? « Étais présente 40 habitants (que de monde pour donner un avis !!!)
    Une chercheuse de l’école normal supérieur nous a présenté son travaille
    Sur les effets et le fonctionnement de la video surveillance, dans plusieurs villes françaises et étrangères
    Sont exposer a mis en débat plusieurs questions ?
    A ton bien établie quel sont les problèmes, auquel devra réponde la video surveillance
    Les zones concernées ? , a quoi servent déjà les vidéos présente dans le centre ville ? Es ce un outil de dissuasion ?
    Les études sérieuse a l’étranger principalement, montre que s »est incertain que ca dépend de plusieurs facteur donc les lieux et le type de camera
    Es ce que sa rassure les riverains ? La aussi les études sont contradictoire et peu probante
    Es ce un outil pertinent pour faire Stopper les incivilités ou les petits délies , la chercheuse montre que dans la plupart des cas , les policiers n utilise pas ses images pour ce type de fait ,
    Es ce un moyen d’apprendre ce qui vole ou agresses des les faire condamner ?
    Les recherche indique que sais très rarement le cas , notamment car l’usage de ce type de dispositif es bcp plus complexe et coûteux que selon crois
    Mesure t on bien le coût que représente un tel dispositif ? Achat de camera, mais aussi leur entretiens et surtout les effectifs qu’il faudra déployer pour en assurer les suivies ?
    L’état prendra t il en charge les suivies humains du diapositif ? Il ne le fait quasiment dans aucunes villes
    Pourquoi le ferais t il a st Denis ? Qui surveilleront les surveillants et ce qui enregistres ses informations sur les habitants ?
    Quels droits de regard pour les riverains ?
    Qui aura accès a ces images ? Quels usages des images ?
    Il me semble qu’il existe déjà une contradiction dans la mesure ou le dispositif es déjà engager par la prospection et par les dépenses considérable effectuer
    Sans que nous ayons eu un débat de fond ?
    Je reste convaincu que la technique ne pas la présence humaine sur l’espace publique
    Facteur de lutte contre l’insécurité et contre les sentiments d insécurités, mais aussi la prévention de la délinquance, bien mise a mal par ce gouvernement, et les actions pour que les habitants ou habitantes réapproprier et occupe l’espace public
    Et je pense que la campagne pour obtenir les 200 policiers nationaux auquel st Denis a droits dois ce poursuivre
    Sur ce sujet hostiles les Dyonisiens veulent l’égalité de traitement il n’on pas a subir d inégalités de traitement de la part service public national de polices, d autant que l’investissement que l on pourrait faire sur les cameras risquerais de rester lettre morte, par manque de moyen humain pour traiter les faits
    Par ailleurs vous n étais pas sans savoir la grande Bretagne et certaines villes française comme Grenoble , sont en traient de revenir sur la vidéo surveillance avec des études très complètes , qui on montre le coût et l inefficacité
    A l heure ou nous devons prendre des engagements importants, il me parait essentiel d avoir un vrai débat public avec les dyonisiennes et Dyonisien sur ce sujet
    L enjeu n’est pas seulement sur l efficacité de résultats mise ne questions part de nombreuses études, ni même financier en période d économies imposer
    L’enjeu est surtout sociétale, que signifie une société de surveillance ou de protection ? c est ce débat que nous n avons pas eu ‘ fin de discourt.

    Concernant les dite pétitions de demande de 200 policier a ce jour 1.657 Signatures pour cette pétition émise le 27/10/1014 cela me semble peu pour une commune de plus de 110 000 habitants donc a ce que j ai compris on va encore attendre pour les videos PROTECTIONS et non pas surveillance a mon sens
    Je ne vois pas en quoi cela serais déranger pour la population de st Denis d être filmer ( il y a des règles et des lois en la matière ) cela permettrais au fonctionnaire de polices ou de gendarmeries de pouvoir visionner et d’entre plus efficaces
    Mais pourquoi la municipalité est contre la protection de ses citoyens ??
    Si on ce referais a une chercheuse (toute en respectant son travaille) sur un EXPOSER concernant la vidéo surveillance ( protection ) et 40 participants ? ? Quelle association étais représentes concrètement ? Et de quels droits parler au nom de tous les dyonisiens ? Ou les citoyen dyonisien on t il étais concerter ? Nous avons aussi notre mot à dire il me semble ? 40 participants qui sont la voix de tous les habitants
    Il serait temps que la Municipalité agisse concrètement nous ne sommes pas dupe et svp arrêter de remettre la cause de l’état, ou sur d’autres
    cela es de votre responsabilité vous avez étais élu pour agir concrètement !!! quand a l’insécurité cela es une réalité concrète a st Denis Alors nous ne vivons pas dans la même ville ? Es ce que les élus essayer de ce mettre a la place des AUTRES aux nombreuses victimes sur notre ville ?
    Pour que cette ville soi une ville pour tous et non pas le terrain de voyou et dealer et j’en passe…

    0

    0
  68. Marion dit :

    Au sujet qui nous anime la vidéosurveillance : lors du dernier CM du 19 courant, Madame Concepcion Diez Soto Diez a servi de porte-parole au maire et à sa majorité en lisant de façon solennelle un discours on ne peut mieux préparer et on ne peut plus officiel.
    Aurons-nous des éléments pour juger de leur volonté à utiliser cet outil ? Suspens …. Suspens ….
    Je vous laisse découvrir la doxa entre 1.47 et 1.51…. 4 minutes pour vous convaincre ….ou pas !

    http://www.synople.tv/ville-saint-d

    0

    0
  69. En colère dit :

    Sur ce blog, le 3 octobre 2014, à propos du constat des trafics de drogues, suger écrivait :
    « Bally Bagayoko, Conchita Diez-Soto-Diez, Vincent Huet, Madjid Messaoudene, Martine Rogeret : voici les noms des cinq élus « Front de Gauche » qui ont voté publiquement contre l’idée, l’idée seulement…, d’installer des caméras de vidéosurveillance.
    Maintenant qu’ils assument leur vote face à la colère des habitants des quartiers de la Gare, de l’entrée du Parc de la Légion d’Honneur, de la Place des Tilleuls les plus touchés actuellement par la gangrène du trafic de drogues. Qu’ils assument leur vote face à toutes les victimes des agresseurs dans la ville. Ce n’est plus « contre X » que l’on pourra porter plainte désormais ! »

    0

    0
  70. Pour la vidéosurveillance dit :

    Vidéosurveillance nécessaire rue de la République pour lutter contre les vendeurs de contrefaçon au service de la grande criminalité mafieuse.
    Voir « Le Monde » du 21 février 2015 :  » La contrefaçon, près du tiers des revenus de la criminalité organisée »
    Extraits : « Chérif Kouachi, l’un des auteurs des attentats au siège de Charlie Hebdo à Paris, avait été placé sur écoute, entre novembre 2011 et fin 2013, ce qui avait incidemment permis de mettre au jour son implication dans un trafic de contrefaçon de vêtements et de chaussures de sport (Le Monde du 13 janvier 2015). Aux yeux de l’avocate Corinne Champagner Katz, spécialiste en droit de la propriété intellectuelle, c’est bien la preuve que la répression de la contrefaçon textile en France « est malheureusement descendue d’un cran depuis les années 2008-2009 et n’est aujourd’hui pas suffisante ». La contrefaçon « est devenue le mode de financement préféré de nombreux acteurs de la criminalité mondiale organisée, affirme-t-elle.

    Selon un rapport de la commission des lois à l’Assemblée nationale, ce trafic mondial représenterait environ 250 milliards d’euros par an, soit environ 30 % des revenus de la criminalité organisée. Rien qu’en France, cela équivaut à un manque à gagner de 6 milliards d’euros par an pour l’économie et entraînerait chaque année la destruction de 38 000 emplois, selon le ministère du commerce extérieur. »
    http://www.lemonde.fr/economie/arti

    0

    0
  71. goldo dit :

    Oui mais a St Denis on est envahi de vendeurs de contre façons et de tout d’ailleurs. Rien ne se passe, je suis pour les vidéo surveillance mais je me demande en quoi elle agira sur ce fléau. Là police municipale les vire,5 mn après ils sont revenus. c’est les têtes qu’il faut démonter.goldo

    0

    0
  72. Pour la vidéosurveillance dit :

    La vidéosurveillance est efficace : un homme de 42 ans, soupçonné d’avoir agressé le 28 janvier un conducteur de la ligne A du RER (ce qui a entraîné un arrêt de travail qui a bloqué la ligne A une journée entière), a été interpellé le 12 février. La diffusion d’une photo du suspect, qui avait été filmé par la videosurveillance, a aidé la police.

    0

    0
  73. suger dit :

    Marion a déniché une nouvelle pépite dans ce conseil municipal de jeudi dernier avec l’intervention de Mme Conchita Diez-Soto-Diez ! D’abord remercions Mme Diez-Soto-Diez qui, dans son élan révolutionnaire, a proposé de voter un budget municipal en déséquilibre (ce qui est illégal !), car cela obligerait le préfet à mettre la ville sous tutelle et à prendre lui-même toutes les décisions budgétaires : ce serait peut-être une bonne chose pour les dionysiens… Bizarrement, elle n’a reçu aucun soutien de ses collègues de la majorité municipale. Mais soyons sérieux et venons-en à son discours contre la vidéosurveillance.

    Mme Conchita Diez-Soto-Diez veut tenter de convaincre en citant « l’autorité » d’« une chercheuse ENS » venue faire une intervention devant 40 habitants de Saint-Denis. Mais elle ne donne pas le nom de cette élève, doctorante peut-être, de l’Ecole Normale Supérieure, ce qui rend impossible d’aller consulter ces travaux (s’ils existent) sur la vidéosurveillance. Par contre, on peut consulter une autorité incontestable : la Cour des Comptes qui a produit un rapport de près de 200 pages, en 2011, sur « L’organisation et la gestion des forces de sécurité publique » dont un chapitre porte sur le développement de la vidéosurveillance (p.125- 152).
    Comme à son habitude, la Cour des comptes est très critique, mais ses critiques portent surtout sur les disparités entre les communes en termes de coûts, de réglementation, de résultats. C’est dire l’importance des collectivités locales dans la mise en place de la vidéosurveillance, dans son usage et donc dans son efficacité. Donc, il apparaît clairement que la vidéosurveillance sera à Saint-Denis ce que la municipalité en fera…

    Trois extraits de ce rapport de la Cour des Comptes méritent d’être cités car ils nous concernent plus particulièrement à Saint-Denis :
    « Les responsables locaux de la police ou de la gendarmerie nationale sont particulièrement intéressés par le développement de la vidéosurveillance de la voie publique qui peut les aider à piloter l’action des unités chargées des opérations judiciaires, par exemple pour la répression du trafic de stupéfiants. Les caméras permettent la filature de suspects ou d’auteurs d’infractions en flagrant délit ou en fuite. Il est parfois possible de suivre l’itinéraire d’un délinquant depuis la commission des faits jusqu’à son arrestation. »
    « En temps différé, les enquêteurs exploitent les images enregistrées par les caméras installées sur la voie publique ou plus fréquemment dans des lieux ouverts au public (commerces, agences bancaires, etc.) pour identifier les auteurs d’une infraction. Elles sont sélectionnées et analysées en vue de collecter des indices, voire d’apporter des preuves (recherche de véhicules, par exemple). Même dans le cas où les auteurs ne peuvent être immédiatement identifiés, les images peuvent s’avérer précieuses pour établir les circonstances d’une infraction (tenue vestimentaire des auteurs, déroulement des faits) et contribuer à l’orientation des recherches. A ce titre, elles peuvent aussi servir à contrôler l’action de fonctionnaires de police soupçonnés de manquements déontologiques. »
    « A la différence de ce qui est observé en matière de prévention, la vidéosurveillance peut être utile pour l’élucidation de tous les types de délit, hormis les infractions économiques, les violences intra-familiales, les agressions sexuelles ou la consommation de stupéfiants dans des lieux privés. son impact est plus marqué pour les infractions relevant des atteintes aux biens, notamment les destructions de biens privés et publics, les vols à la roulotte et, plus généralement, contre toutes les infractions qui requièrent un peu de temps pour leur commission. Elle peut toutefois s’avérer utile pour élucider des faits commis sur le domaine privé (cambriolages, vols avec violences, viols, homicides) en identifiant les auteurs à l’entrée ou la sortie d’un immeuble. »

    0

    0
  74. Bill dit :

    @Azzedine et Goldo

    Bonjour, pourriez-vous m’écrire un mail à l’adresse saintdenismaville@gmail.com (ou en cliquant sur « contact » dans la colonne de droite) afin que je vous communique les coordonnées de Paul ?

    Merci et bonne journée à tous

    0

    0
  75. Sam dit :

    @Marion

    Argghhhh on connait la chanson et depuis longtemps. Mais bon, répondre à un mur est inutile et exaspérant…

    Ce qui serait par contre intéressant de savoir est le degré d’influence des élus opposés à la vidéosurveillance. 

    En tout cas, on encourage l’élu en charge de la « tranquillité publique » à persévérer 🙂

    0

    0
  76. Marion dit :

    @ Sam,
    « Le degré d’influence des élus opposés à la vidéosurveillance  » ? : Je pense qu’une réponse fort pertinente est donnée par Fabien dans la seconde partie de son post au cours de cette rubrique même le 14 février à 16.09 :

    « Vous nous laissez faire nos trafics et on fait voter la cité pour vous.

    Depuis quarante ans à Saint-Denis c’est l’accord électoral en vigueur ».

    Fabien

    Ce post est passé bien trop inaperçu et je me permets donc de le réactiver.
    De toute évidence, la vidéosurveillance nuirait aux trafics en tous genres qui alimentent la petite et la grande délinquance, l’insécurité, puis le grand banditisme …. Bien trop d’intérêts personnels et d’argent … Outre celui de se maintenir au pouvoir à tout prix (sans mauvais jeu de mot bien-sûr).
    Et puis dans certains quartiers, tout se vend et tous s’achète ….Tu vois, c’est le bon côté du capitalisme financier débridé !

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *