Xavier – Roms : « Je n’en peux plus, et pourtant j’ai toutes les « armes » intellectuelles pour ne pas vouloir m’arrêter à ce sentiment de rejet « brut ».

Vous aimerez aussi...

22 réponses

  1. Sam dit :

    Nat et toi décidez de nous quitter.

    Je suis triste … 🙁

    0

    0
  2. Lazare dit :

    J’ai eu la même réaction lundi au vu des immondices, papiers, poubelles, mobiliers déglingués, jetés près de l’arrêt de bus rue Paul Eluard, la même chose carrefour Ernest Renan, sans parler de tout ce qui traîne à tous les coins de rue. Je me suis dit, ce n’est pas possible, la municipalité a des obligations de salubrité à tenir vis à vis des citoyens , en plus avec ces grosses chaleurs on risque des épidémies ! La municipalité n’avait-elle pas décidé de faire la chasse aux indélicats qui jettent leurs m…..directos sur le trottoir ? je vais écrire à Florence Hayes, et puis, je n’ai pas écrit à Florence Hayes parce que Florence Hayes s’en fiche certainement comme d’une guigne, vu depuis le temps que ça dure et tout ce qui a été déjà écrit dessus, ça aurait du lui tirer l’oeil. Le maire n’est-il pas , entre autres, garant de la salubrité publique ? La gestion du ramassage des ordures est une catastrophe, comment peut-on laisser plusieurs jours de suite des poubelles pleines à ras-bol sur les trottoirs, ( là, je ne parle même plus des décharges sauvages ! ) je n’ai vu cela nulle part en France, en Europe, qu’à Naples et à Palerme oui, question de mafia !

    0

    0
  3. Thierryb dit :

    Quand je lis ça, je suis à la fois atterré, solidaire et malheureusement, plutôt heureux d’avoir quitté Saint-Denis, même si j’étais très attaché à la ville — j’y croisais fréquemment d’anciens élèves qui me donnaient la preuve qu’on peut et doit travailler à améliorer la situation, et qu’on y réussit parfois, mais jamais seul. Par moment même, l’intensité de la vie urbaine, les enjeux locaux, me manquent, car ils créaient une solidarité ente ceux qui combattent. Je crains tellement que la très grande pauvreté et les trafics en expansion ne finissent par noyer la banlieue de Paris.
    Mais haut les cœurs, il reste des gens qui sont bien décidés à continuer d’agir, et des collègues venus cet été dans le Morbihan m’ont rassuré là-dessus, autour d’une table : ils ne lâcheront pas et comptent bien passer encore du temps au milieu de tout ça. Si les gens de bonne volonté abandonnent, c’est foutu.

    0

    0
  4. cording dit :

    Je pense que la propreté est une chose d’intérêt public donc de tous les citoyens et je ne trouve pas normal que ce service ait été sous-traité à une société privée (Veolia environnement) qui ne travaille qu’en fonction d’un cahier des charges, un contrat donc se contente de ramasser et vider les poubelles dans leurs bennes à ordures et non pas du tout le moindre déchet se trouvant à proximité.
    De plus c’est une question d’éducation et de politique municipale de dissuader les gens de jeter leurs déchets n’importe où cela leur plait voire de pisser dans la rue ce qu’un porc ne ferait même pas. Je me souviens que la première fois que je suis allé en Grande Bretagne il y avait des slogans bien visibles « keep country clean » sans que ce pays soit pour autant suspect d’autoritarisme, pour ne pas dire plus.
    Quant aux problèmes que pose la présence de Roms, de plus en plus nombreux, puisque j’ai vu avec mon épouse un nouveau campement sauvage sur l’autre rive du bassin de la Maltournée, je pense à la responsabilité des politiques tant au niveau national qui laissent faire avec l’alibi européen des frontières ouvertes ( certains pays ne sont pas mécontents de laisser partir une population qui est le cadet de leur souci) que des pouvoirs municipaux qui font preuve de naïveté en faisant une politique de « bons sentiments » (le souci d’intégration économique et social en faisant l’impasse sur l’aspect culturel et ses conséquences sous tous ses aspects) )mais qui n’est pas forcément une bonne politique puisqu’elle est un appel d’air à de nouveaux Roms. Dimanche dernier nous avons fait le même constat que Xavier sans en tirer les mêmes conséquences que lui. Je pense qu’un certain état d’esprit européen vise au dépassement des états et des nations, cela me semble malfaisant de faire de la politique en dehors des réalités. Ceux qui pensent ainsi devrait méditer cette phrase de Jaurès invitant à faire de la politique « du réel à l’Idéal ». Après les mêmes s’étonneront de conséquences politiques imprévues mais il faut toujours commencer par se remettre en question avant de s’en prendre aux autres!

    Je les invite à lire "l'éloge des frontières" de Régis Debray.

    0

    0
  5. Bertrand dit :

    Je pense qu’il ne faut rien lâcher. Nous pouvons changer les choses par un combat associatif, comme le fait « Sans Crier Gare » et par un combat politique. 2014 approche et toutes les personnes de bonne volonté doivent s’engager pour battre l’équipe municipale sortante.

    0

    0
  6. Sam dit :

    Saint-Denis sa basilique, ses rois de France mais aussi ses poubelles, ses roms et ses faits divers…

    C’est le nombre de problème qui est étouffant dans cette ville…

    Allez Bertrand, il faut qu’on monte une action … fais-moi signe quand tu rentres de vacances.  La ZSP est l’occasion de mettre encore en évidence les responsabilités de chaque pouvoir public.

    0

    0
  7. Lazare dit :

    C’est la rentrée, les affaires reprennent ! Oui, il faut faire qq chose, cela re-devient étouffant, on ne va qd même pas se raccrocher pendant 1 an ou plus aux élections de 2014. Il y a des lois, il y a des obligations de la part de la municipalité, il y a différents moyens de leur faire entendre raison. On pourrait étudier tout ça…….à la rentrée justement, enfin le temps de se retourner et de vider le sable de ses baskets (pour ceux qui sont partis à la plage)

    0

    0
  8. djakk dit :

    L’accès au marché du travail sera bientôt facilité pour les Roms (enfin des Roumains ou des Bulgares en général) : actuellement il faut que les employeurs payent une taxe …
    Après, à voir si la majorité sera assez débrouillarde pour se passer de leurs réseaux mafieux …
    http://www.ouest-france.fr/actu/act…_39382-2106235_actu.Htm]

    0

    0
  9. Marion dit :

    J’ai dans mon immeuble des roumains et hongrois parfaitement ulcérés dêtre confondus avec les Roms. Oui, l’accès au travail … quand il n’ya pas d’emplois avec un taux de chômage supérieur à 10 % puisque les chiffres médiatisés sont succèssivement trafiqués par les gouvernements de droite et de gauche …. On n’exclue des calculs la plupart des personnes bénéficiant des minimas sociaux ainsi-que les personnes handicapées, atteintes de maladies professionnelles, d’accidents de travail, ou en pré-retraite !
    C’est chouette l’européïsme et le mondialisme … Plus nos entreprises délocalisent et licencient, plus des personnes venues d’ailleurs viennent chercher de l’emploi dans notre pays en récession économique et en panne d’innovation.

    0

    0
  10. djakk dit :

    Le taux de chômage est une moyenne qui ne sert à rien dans la pratique : il y a des secteurs qui manquent de bras.
    Un bac+3 licence lettre se retrouve au chômage (ok c’est un cliché :)) mais n’a pas envie d’aller faire la rénovation d’un centre commercial de 21h à 6h … (là c’est pas un cliché ! il y a beaucoup d’ouvriers étrangers sur le chantier de rénovation de mon centre commercial favori).
    Bref faut pas se laisser abuser par des moyennes, il y a des secteurs de l’économie qui marchent très bien, et d’autres qui ne marchent pas.

    0

    0
  11. suger dit :

    @djakk : Comparons ce qui est comparable ! Il y a 100 000 à 120 000 jeunes qui sortent, chaque année, du système scolaire (soit environ un jeune sur huit), sans aucun diplôme, niveau collège. Quelle est raison qui pourrait amener un employeur à embaucher un rom non qualifié, souvent analphabète (à 90% selon les statistiques européennes) alors que des millions de demandeurs d’emplois sont disponibles ? Déjà, on constate, en plus des jeunes français, la présence massive de jeunes espagnols pour les vendanges dans le Midi et dans le Sud-Ouest.
    La seule raison malheureusement serait d’employer des roms sans les déclarer et d’abuser de leur ignorance pour imposer des conditions de travail indignes, mais cela ne concerne qu’une minorité de patrons-voyous. Et, hélas, il ne manque pas de clandestins pour ce type d’embauche.
    Cette mesure est cependant une bonne chose pour les roumains et les bulgares qualifiés qui pourront accéder aux emplois ouverts aux autres ressortissants européens. Mais la situation ne changera pas pour l’immense majorité des 15 000 roms présents en France.

    0

    0
  12. PaulEluard dit :

    Pour moi cette facilitation du marché du travail aux ressortissants Roumains et Bulgares en nous disant que c’est à destination des populations Roms présentes en France est un effet d’annonce. Ils ont déjà accès aux 150 métiers dits « en tension » dont voici la liste : http://www.legifrance.gouv.fr/affic
    Ca laisse tout de même des possibilités pour des profils non qualifiés. Je pense que le plus gros problème que rencontrent les Roms dans l’obtention d’un emploi ce sont les préjugés qu’on a tous à leur égard ; alors au moment d’en embaucher je suppose que les patrons y réfléchissent à 2 fois. Il faut dire que les médias et nos expériences personnelles ne nous renvoient pas une très bonne image d’eux…

    0

    0
  13. djakk dit :

    Comme je disais, bosser dans le bâtiment de 21h à 6h rebute beaucoup de gens, bien que ça soit légal. D’où l’appel à une main d’œuvre étrangère je suppose (si c’était illégal, je ne l’aurais pas vu …)
    Il y a aussi la plonge dans les restaurants de Paris, ou le ménage dans les bureaux (très tôt le matin).
    C’est pas les emplois non qualifiés légaux qui manquent en Île-de-Fance … après je ne parle pas de la qualité de la vie, c’est sûr.

    0

    0
  14. djakk dit :

    PaulEluard : oui, mais il faut aussi que les employeurs paient une taxe …

    0

    0
  15. suger dit :

    Dépêche AFP – 25/07/12 :
    La « concentration » dans certains campements roms « nous oblige à prendre des décisions de démantèlement », indique aujourd’hui le ministre de l’Intérieur Manuel Valls devant la commission des Lois du Sénat, faisant part de sa « profonde inquiétude sur la problématique des Roms ».
    « Je suis très inquiet de la concentration dans une série de campements », a expliqué le ministre. « La situation aujourd’hui à Lyon, à Aix-en-Provence, en Seine-Saint-Denis, dans une partie de l’agglomération lilloise, nous oblige à prendre des décisions de démantèlement », a-t-il expliqué. « Je ne dis pas que ça règle » le problème, a-t-il insisté.
    « Nous sommes face, par exemple en Seine-Saint-Denis, à une situation de confrontation entre les populations des quartiers populaires et les populations dites roms », a poursuivi le ministre. « C’est un sujet que je veux traiter, ce n’est pas facile, mais dans la sérénité. Si le débat est remis sur la place publique de la manière dont ça a été fait il y a deux ans, on n’y arrivera pas », a-t-il insisté.
    « Je ne suis pas sûr qu’on règlera uniquement le problème par la question de l’accès au travail (…), c’est un des éléments mais ça n’est pas le seul », a-t-il estimé.

    0

    0
  16. Marion dit :

    J’ai suivi le conseil de Cording et lis actuellement « l’éloge des frontières » de Régis Debray …Très instructif et passionnant …. Je recommande vivement cette lecture à tous, y comrpris à notre ministre de l’intérieur qui semble être une homme responsable, posé et réfléchi.
    @suger
    Merci pour cette information et à suivre ….

    0

    0
  17. ddavid dit :

    Hier soir j’ai vu les Roms réinstaller leur village porte de Paris (le long du chantier des shadocks) , qui avait été détruit il y a- quoi – 6mois?

    0

    0
  18. JC dit :

    Bonjour à tous,

    j’aimerai (peut-être comme certains d’entre vous) que des actions concrètes et fortes soient entreprises sur le thème de la propreté / salubrité. J’ai aussi écrit des courriers aux divers élus qui sont restés lettres mortes. Aussi je ne vois qu’une solution: manifester (le + nombreux possible) fréquemment avec support des médias. Avec photos à l’appui, réponses des élus, etc…Si des actions type manifestations sur la salubrité se montent (le samedi) avec organisation préalable (tracts, parcours, relais média, etc…) Je suis CARREMENT partant pour y participer. N’hésitez pas à me transmettre coordonnées d’assoc pouvant coordonner de telles actions
    Excellente journée à tous
    JC

    0

    0
  19. Sam dit :

    Une série d’actions est en cours de planification, allez à vos photos slogans…

    Sans doute une manif bientôt, bientôt…non mais on ne va pas rater la rentrée et les bonnes résolutions 😉

    0

    0
  20. yaya dit :

    J’habite avenue Lénine, fin juillet en allant prendre le métro à Basilique j’ai vu des roms transporter des planches dans un terrain vague rue de Strasbourg, j’ai aussitôt alerté le commissariat. Le soir en rentrant ils étaient une dizaine femmes et enfants qui attendaient, certainement pour occuper les lieux. Le lendemain plus de roms mais un vigil avec son chien et deux jours après un mur était monté. Si tout pouvait être aussi facile ……
    Je suis partante pour la manifestation

    0

    0
  21. Marion dit :

    Il me vient une idée … Je suggère que l’on fasse un manif PROPRETE/HYGIENE armé de balets en tout genres, seaux, pelles, serpillières sur la tête (propre et neuves quand même) sacs poubelle en guise d’accessoires, habillés avec des tabliers ou des blouses ou des bleus de travail … Bon un truc qui fasse marrer les gens, attire la presse par sa drôlerie, et ridiculise bien les responsables de notre quotidien … Et puis qu’on se marre un peu, beaucoup, car il y a de quoi perdre le moral quelquefois avec le cumul de tout et de tout dans cette ville !

    0

    0
  22. djakk dit :

    Opération nettoyage mondiale le 22 Septembre 😉 : http://www.letsdoitfrance.org/
    Une explication : http://blog.zanorg.com/?perm=516

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *