Catégorie : Echos des médias

4

La réponse du préfet à l’égalité des chances face à la polémique sur le relogement des familles du 48

Le relogement des personnes délogées par l’assaut de la rue Corbillon le 18 novembre a donné lieu à une esclandre, dont les enjeux peuvent sembler un peu flous pour le commun des mortels. La presse a amplement relayé le point de vue de la Mairie, qui dénonçait un « abandon de Saint Denis par les services de l’Etat ». Des mauvais esprits auraient pu croire qu’il s’agissait là d’une tentative de diversion pour ne pas avoir à parler de l’état déplorable de sécurité et de salubrité regnant à Saint Denis… 

Klemm