Dégradation de la situation au quartier de la Gare – Courrier de Sans Crier Gare au ministre de l’intérieur

Vous aimerez aussi...

134 réponses

  1. Yann dit :

    Merci de la rédaction de cette lettre en espérant qu’elle puisse faire avancer les choses.
    Par contre ayant connu la période de mise en place de la ZSP de septembre 2012 à mars 2013, je ne comprends comment on peut citer cette période en exemple.
    En effet au cours de cette période le quartier était rempli de cars de CRS, mais cela n’empêchait pas du tout les traffics en tout genre sous les yeux des policiers enfermés dans leur véhicule en train de jouer sur leur smartphone.
    Je ne me sentais pas du tout en sécurité à l’époque craignant des débordants qui se produisaient par ailleurs.

    Dernier point, il est peut être bon de rappeler qu’il n’y a pas de petits délis (stationnement sauvage, jet d’ordures, occupation illégale de l’espace publique….). Et qu’il est du ressort de la municipalité de gérer ces problèmes (qui faisaient parti des promesses électorales de notre mairie). Or rien est fait dans ce sens! Parfois nous pouvoir la police municipale tenir les murs rue de la république, ouf nous voilà rassuré !
    Ces petits délis (en plus du reste) excédant le citoyen lambda, les forces de l’ordre ayant baissé les bras, il ne faut pas exclure des probabilités que ces règlements de comptes puissent être l’oeuvre de l’un de nous ayant franchi la ligne rouge…inutile de systématiquement stigmatiser sur le traffic de drogue qui n’est selon moi que la queue du problème des lors que l’on démontre le laxisme de notre municipalité… ah bon entendeur

    0

    0
  2. suger dit :

    Lors de son discours d’investiture, le 6 avril 2014, le maire Didier Paillard déclarait : « J’ai clairement entendu les attentes des habitants en matière de propreté, de sécurité…». Tous les dionysiens peuvent constater 18 mois plus tard qu’ils sont restés, lui et son équipe, comme dans les mandats précédents, totalement sourds aux demandes des habitants.
    Elus avec 9200 voix soit à peine 50,5% des votants (eux-mêmes ne représentant que moins de 45% des inscrits…), ils ont continué à gérer la ville comme avant, toujours satisfaits d’eux-mêmes et ne tirant aucune leçon de leurs déclin électoral et de leurs échecs à redresser la situation de la ville qui va de pire en pire.
    Saint-Denis n’a jamais été aussi sale. La délinquance et le désordre dans les rues vont au-delà de tout ce qui pouvait être imaginé. Le quartier de la Gare est devenu la vitrine de la descente aux enfers de la ville et de l’incompétence du maire et de la municipalité… Qu’ils s’en aillent tous !

    0

    0
  3. karima dit :

    appelez les médias, et refaite une brocante sauvage avec des tracs et une pancarte et vous verrez, tout changera.
    tant que vous ne passerez pas à la télé, ca ne fonctionnera pas

    continuez votre combat pour vivre correctement, je vous félicite de votre engagement et surtout ne lachez rien.

    0

    0
  4. Sam dit :

    @Yann et à tous les habitants du quartier 

    Je vous conseille d’écrire individuellement deux courriers distincts au ministre et au maire. Ils ont l’obligation de répondre.

    0

    0
  5. goldo dit :

    Des courriers j’en ai adressé je ne sais combien,le maire me répond toujours que ça va changer, quand au Préfet et Au Ministre de l’Intérieur je n’ai pas eu de réponse.
    Karima, ok pour une brocante devant la mairie par exemple, maïs il faudrait que l’on ai de l’aide pour faire la banderole car moi j’ai un époux malade, je suis souvent partie et comme beaucoup de mes voisins, je travaille encore a mi temps en cumul emploi retraite. Je devrai vendre des brochettes, je n’aurai pas a le déclarer. Bon je vais partir a la fête des associations, je serai au stand de l’entretemps. Ceci dire écrire individuellement est une bonne idée car effectivement comme ils sont obligés de répondre, ils vont être débordés mais surtout celui qui rédige le courrier qui va être embêté pas Paillard directement.Goldo

    0

    0
  6. karima dit :

    Je me rappelle avec l’association saint Denis environnement, on était venu avec des poubelles (vides) pour dire Saint Denis n’est pas une poubelle.
    Il faudrait refaire un autre rassemblement dans le même genre mais cette fois ci, ramener des sacs poubelles (bien sur des cartons à l’intérieur, se déguiser en vendeur à la sauvette avec caddie et mais, en homme d’entretien, ramener des balais, prendre des costumes de policiers municipaux faisant semblant de mettre des amendes car on met des papiers parterre,) en fin de compte faire une pièce de théâtre, en lisant le texte du maire
    « J’ai clairement entendu les attentes des habitants en matière de propreté, de sécurité…»
    Fais des chants, en fin de compte faire du bruit
    Vous verrez, tout changera, surtout si les medias sont là, mais j’ai vu que la police municipale est au marché, c’est pour ca que j’aime les campagnes, on revit, les institutions font leurs boulots

    0

    0
  7. goldo dit :

    je pense que je vais proposer une réunion dans notre local bientôt afin qu’ensembles nous décidons de la suite a donner.
    aujourd hui j’étais a la fête de saint Denis car je tenais un stand, j’ai rencontré beaucoup de gens qui manifestent leur ras le bol et sont prêtes a se joindre a nous.
    par contre l’équipe municipale vers 12h était a un stand juste devant le mien; ils inauguraient la fête, ont bu un coup entre eux et sont repartis.je les ai évité car je me suis dis »je ne vais pas pouvoir m’empêcher de leur dire ce que je pense et comme je n’étais pas seule j’ai préféré faire comme si je ne les avais pas vues.goldo

    0

    0
  8. Pierrot dit :

    Mon premier commentaire sur le JSD ayant été censuré, j’ai envoyé celui-ci qui est passé :
    « Pierrot : Et les habitants ?
    Et les réactions des habitants avec la « Lettre au ministre de l’intérieur » de l’association du quartier « Sans crier Gare », envoyée dès le 2 octobre ?! Le JSD censurerait ? Je ne peux pas le croire… En attendant, on peut aller lire le site saintdenismaville.com. »

    Il a fallu attendre deux jours sur le JSD pour que l’information soit donnée et il n’y avait bien sûr aucune allusion à la réaction de « Sans crier Gare ». Heureusement qu’il y a votre blog pour savoir ce qui se passe à Saint-Denis et « Sans crier gare » pour faire entendre les habitants !

    0

    0
  9. zobry dit :

    Merci , de tout cœur merci pour cette lettre envoyée.
    Pas trop d’illusion sur les effets, s’il y en a, ce sera 3 mois 6 mois….. L’issue est dans le changement de la couleur municipale, je pense.

    En épluchant des pommes pour ma compote sur un vieux JSD (fait bien que ça serve à quelque chose) je tombe sur ceci que je me suis autorisée à un peu modifier :

    « Ode à Saint Denis »

    Sur mes cahier d’écolier
    Sur mon pupitres et les arbres
    Sur le sable et la neige
    J’écris ton nom : consternation

    Sur toutes les pages lues
    Sur toutes les pages blanches
    Pierre sang papier ou cendre
    J’écris ton nom : violence

    Sur les images dorées
    Sur les armes des guerriers
    Sur la couronne des rois
    J’écris ton nom : irrespect

    Sur la jungle et le désert
    Sur les nids et les genêts
    Sur l’écho de mon enfance
    J’écris ton nom : détérioration

    Sur les merveilles des nuits
    Sur le pain blanc des journées
    Sur les saisons fiancées
    J’écris ton nom : médiocrité

    Sur les murs et sur les bancs
    Sur les trottoirs et dans les rues
    Sur les places et dans les parcs
    J’écris ton nom : saleté

    Sur le parvis de la gare
    Dans la rue de la Rep’
    Sur la place du Caquet
    J’écris ton nom : anarchie, impunité.

    etc……………
    Il ne serait pas fier Paul Eluard de voir cette ville aujourd’hui !

    0

    0
  10. Sam dit :

    @zobry

    Merci pour ces vers !

    Ne pas oublier que c’est parti pour les régionales, je parie une boite de chocolats qu’ils vont réagir  ? 😉 

    (Vous me faites envie avec votre compote 😉 )

    0

    0
  11. bill dit :

    Selon le jsd, Bernard Cazeneuve s’est rendu au commissariat de St Denis aujourd’hui (suite à la fusillade) et a annoncé un renforcement des effectifs dans le 93 dénonçant la détérioration ect.

    On attend les mesures concrètes.

    Par malchance, j’ai fréquenté le commissariat samedi, le manque de moyens humains est navrant : pas d’équipe dispo pour constater le délit sur place, une personne pour prendre les plaintes et manifestement aucune enquête ne sera faite faute de temps. Les voleurs peuvent continuer à faire leur marché à St Denis tranquilles sauf s’ils sont pris en flagrant délit et pour ça il faut des patrouilles, des équipes qui puissent répondre aux appels…

    Bref, on attend des chiffres concrets et des postes pérennes, pas les urgences qui disparaissent au bout de 2 semaines !

    0

    0
  12. Gabriella dit :

    Bravo pour la lettre
    Une pétition (oui je sais une nième…….) signée par tout le quartier et au delà sur tout ce qui se passe dans le quartier de la gare envoyé au ministère de la ville si
    la situation ne s’améliore pas concrètement dans les semaines suivantes pour être reçus en petite délégation (5 personnes). C’est ce que nous avons fait en 2011 lors de vandalisme répétitif dans notre immeuble pour dénoncer ce qui se passe dans notre ville. Je ne dis pas que cela a été suivi de résultats concrets mais ça a permis de témoigner, de déposer un dossier de revendications et de nous exprimer de vive voix

    0

    0
  13. Reveplus dit :

    Espère que cette lettre puisse faire avancer les choses et la demande de forces de l’ordre supplémentairement
    Au vu de l’actualité , j ‘ai une penses pour le policier grièvement blesser , ainsi qu’a sa famille
    @ Bill espère pour vous que cela aboutira , ma sœur a étais agresse cette été a st Denis ns avons prévenu le commissariat qui on interpeller le voleur agresseur , et mis en comparution immédiate Mais vrai que les fonctionnaire de Police son déborder ils ne chaume pas et son en sous effective
    Espère que les effective serons a la hauteur de la ville ,de renfort permanents pas comme vs le souligner bill que temporairement
    Merci a Sans cirer gare , pour ses intervention

    0

    0
  14. Claudine Saur dit :

    @ Sans Crier Gare ,
    Oui , MERCI pour cette lettre au Ministre de l’ Intérieur ,car en plus de la gravité des derniers évènements ,hélas , cette lettre ne peut que « tomber à pic  » avec la période Post Electorale . . . et que la PROMESSE d’augmenter le nombre de POLICIERS sera tenue ,. . . une fois les elections passées . . .
    Encore bravo Sam ,ET pour le quartier Gare ET pour nous tous, CITOYENS dionysiens !

    Bien cordialement .
    Claudine SAUR POSPIECH .

    0

    0
  15. Claudine Saur dit :

    Rectification , j’écris trop vite et sans relire ! :
    Pas POST , mais PRE-ELECTORALE , élections en Décembre . . . Il faudrait pour ETRE SUR que les promesses SOIENT TENUES que les décisions ministérielles soient  » actées  » très vite .

    0

    0
  16. Sam dit :

    Bref, « c’est inacceptable », « c’est la faute à l’Etat » et « je suis avec les riverains »…AAAAAMEN !

    Lettre-du-Maire.jpg

    0

    0
  17. suger dit :

    Le maire a oublié de dénoncer les immondices qui traînent partout et les poubelles débordantes à toute heure, ainsi que le stationnement sauvage. Il pourrait ainsi se défausser totalement de ses responsabilités sur l’Etat. En faisant un effort, il pourrait aussi lui mettre sur le dos le retard de la construction de l’Ecole « La Confluence »… Ce serait bien pratique. Ainsi il ne serait responsable de rien, puisqu’il ne fait rien ! Les habitants pensent, eux, qu’il ne sert à rien…

    0

    0
  18. goldo dit :

    Monsieur le Préfet,
    Monsieur le directeur de cabinet,

    Par courrier le 31 août dernier, le Maire Didier Paillard vous alertait ainsi que le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, sur la dégradation de la situation en proximité de la gare centrale de Saint-Denis et sur ses parvis, place des victimes du 17 octobre 1961 à l’est et Place des Confluences à l’Ouest.

    Elu du quartier Pleyel-Confluence, je relaie par ce courriel la demande d’habitants de la rue Charles Michels, riverains de la Place des Confluences d’une rencontre avec vous et vos services.

    Ces dionysiens connaissent depuis de nombreuses années une succession de problèmes qui portent atteintes à leur qualité de vie, à leur tranquillité que ce soit dans leurs déplacements quotidiens ou même dans la jouissance paisible de leur domicile à des heures très avancées.

    Des opérations conjointes de la police nationale et de la police municipale pour endiguer le phénomène des ventes à la sauvette ont été mises en place.

    Force est de constater que si elles désorganisent un peu cette activité illégale et dangereuse, elles demeurent, par manque de moyens en effectifs dans la durée, insuffisantes pour endiguer réellement les ventes à la sauvette dans ce quartier et offrir aux habitants, riverains et milliers d’usagers de la gare un espace public apaisé et de qualité.

    Un programme de 53 logements va être livré dans les mois qui viennent, de nombreux nouveaux habitants arrivés sur le quartier dans le cadre du programme Neaucité s’alarmaient encore vivement de cette situation hier soir lors d’une réunion publique sur le quartier.

    De fortes inquiétudes s’expriment aussi, vous le savez, quant à la présence et au devenir d’un bidonville à la hauteur de la Place des Confluences .

    Ne doutant pas que vous répondrez favorablement à cette demande de rencontre avec les habitants de ce quartier, riverains de la Place des Confluences et amicale des locataires de la résidence Domaxis (en copie), je vous prie de croire Monsieur le préfet, Monsieur le directeur de cabinet, à l’assurance de toute ma considération.

    Michel Ribay
    maire-adjoint Énergie/Climat
    Délégation territoriale : Quartier Pleyel/Confluence
    Saint-Denis (93200) Communauté d’agglomération Plaine Commune
    Vice-président du SIGEIF (ENR et réseaux de chaleur)

    e au Préfet sur la demande du collectif habitants Charles Michels ci la lettre qui a té adressé

    0

    0
  19. bill dit :

    Les annonces de B. Cazeneuve à lire dans le Parisien :

    […] Lundi, le ministre de l’Intérieur avait pourtant martelé que « le gouvernement est déterminé à leur donner les moyens pour accomplir leur mission dans les meilleures conditions ». « Il y a eu trop de moyens rabotés dans la police et la gendarmerie au cours des dernières années. Trop de postes ont été supprimés, trop de moyens ont été comptés », a-t-il affirmé. Sans vraiment convaincre. « Lundi, c’était la tristesse, le choc. Mais ce mardi, c’est la colère qui domine. On a le sentiment que ce drame aurait pu être évité. Et annoncer des moyens aujourd’hui, c’est une manière d’acheter la paix sociale », résume Sébastien Bailly, secrétaire régional du syndicat Alliance 93. « On a déjà eu des annonces après le 7 janvier. Mais, on n’a toujours rien. Or, dans une situation d’urgence, il faut une réponse urgente », assène également Arnaud Leduc, secrétaire départemental Unité SGP-Police.

    […] Bernard Cazeneuve a, […] réaffirmé que le nouveau commissariat de Saint-Denis serait bien livré en 2018-2019, tout comme l’antenne francilienne de l’Institut national de la police scientifique (INPS). Hasard du calendrier, le même jour, la ville a acheté le terrain de l’ancienne CPAM, situé avenue Jean-Moulin, où doit justement être construit le futur commissariat.

    […] Stéphane Peu, maire-adjoint (PC) à Saint-Denis qui rappelle que « si une commission d’hygiène et de sécurité passait dans le bâtiment actuel, elle ordonnerait sa fermeture immédiate ». Le ministre a également promis des effectifs supplémentaires « de près de 1 600 pour la seule année 2016 ». « Sur les 1 000 policiers qui sortiront d’école en novembre, 50 seulement seront affectés dans le 93. C’est insuffisant », estime Sébastien Bailly. De son côté, la municipalité rappelle que « Saint-Denis compte toujours 300 policiers pour 110 000 habitants, c’est-à-dire pas un de plus qu’en 1999 quand la ville comptait 86 000 habitants ».

    0

    0
  20. Azzedine dit :

    Bon cette fois, c’est pas dans le journal le monde.

    Ce que j’apprécie pas dans ce tract de la municipalité, c’est toujours parler de tranquillité publique alors que des personnes se sont fait tirer dessus.
    C’est de le traiter comme un épiphénomène qui est conscrit uniquement dans le quartier de la gare. La ville de Saint Denis est dans son intégralité gangrené par le trafic de drogue et l’insécurité qui en découle.

    Mais on est toujours dans la tradition municipale de se dédouaner de toutes responsabilités. La responsabilité d’avoir 25% de population supplémentaire est quand même la leur avec les conséquences que l’on connait (école surchargée, transports bondé, insécurité, etc…)

    Quand on ose signé des contrat de développement de territoire avec l’état (tant décrié) sans contrepartie (transports, école, profs, etc…) il ne faut pas s’étonner que l’état ne peut donner ce qui n’a pas été budgété.
    Et en plus, ces maires « bâtisseurs » auto proclamé veulent une prime au béton…

    A Mr. RIBAY qui lisez ce blog, je ne comprends pas votre soutien à cette majorité municipale dont vous constatez au quotidien sa dérive. En tant qu’élus, en tant qu’habitant de la ville, vous ne pouvez cautionnez cet état de fait et l’inaction de la municipalité.

    Je suis de tout cœur avec les habitants du quartier.

    Ps: Je suis passé dimanche dernier, les dealers ne cachent même la drogue elle est dans leur poches prete à être vendu. C’est cela l’impunité Mr. PAILLARD.

    0

    0
  21. goldo dit :

    oui effectivement s’il yavait plusieurs Michel Ribay dans cette équipe, ça fonctionnerait certainement mieux car lui il agit il n’est pas dans des beaux discours.Goldo

    0

    0
  22. Constantin dit :

    Entièrement d’accord avec vous Azzedine.
    Une chose me préoccupe comme même les 33 caméras de vidéosurveillances installées dans des quartiers ciblés bien qu’il en faudrait dans toute la ville sont ou sont en attente d’installation?

    
    

    Efficaces ou pas elles sont indispensables pour stopper ce fléau ! Alors S.Raballah peut-être une petite réponse si vous lisez ce blog ?

    0

    0
  23. caroline dit :

    Pas de nouvelles de Monsieur Raballah, habite t’il toujours à Saint-Denis?
    Car tous les jours, la ville se dégrade, les vendeurs à la sauvette de mais et de cigarettes prennent possesion des quartiers et aucun commentaire de nos élus. Oui j’avais oublié, c’est le travail de l’état, nos élus sont là juste pour la forme et non le fond, mais pas grave, bientot 2020, on va attendre, on n’est plus à quelque années, vu la débacle de notre belle ville qui ne ressemble à rien maintenant.

    0

    0
  24. Sam dit :

    Plusieurs habitants nous contactent ces dernières semaines désespérément, un exemple de témoignage d’une ancienne dionysienne :

    « …Rue Ernest Renan se sont des dizaines d’individus qui s’alcoolisent et dealent au coin de la rue. Je ne parle même plus vu l’actualité des dizaines de vendeurs de brochettes dans des caddies sur le parvis de la gare, des ventes sauvette en tout genre, cigarettes, cartes de téléphone prépayées….une vraie zone de non droit au coeur d’une ZSP !

    Le quartier est une poudrière, les commerçants sont menacés et n’osent pas se mobiliser (…)

    Le commandant ___ (…) me dit que ses hommes sont bouleversés et psychologiquement fragilisés après le dénouement dramatique de la course poursuite à l’Ile Saint Denis. On peut comprendre, ce policier qui est toujours entre la vie et la mort !
    Mais nous les habitants, que peut-on faire pour être entendu, nous nous sentons abandonné par les pouvoirs publics !

    Lundi 5 octobre soir, à 20h, toujours rue Auguste Delaune et toujours devant le même resto Turc ALIBABA, un hommes s’est fait poursuivre par une meute. Le premier le braquait avec une arme, une vingtaine d’hommes l’ont poursuivi jusqu’à la boulangerie où il s’est fait lynché… »

    0

    0
  25. GabrielleC dit :

    Et la semaine dernière, place de la Résistance, un homme se faisait poignarder à plusieurs reprises devant le bar le Maryland. La police et les secours n’ont pas été appelés parce que la victime, sortant de prison, ne souhaitait pas qu’ils soient avertis. C’était le 2 octobre à plus ou moins 17h00.

    0

    0
  26. Sam dit :

    Ce qui est le plus gênant dans le tract ci-dessus est que Mr le maire se contente de constater.

    La situation est explosive, les habitants attendent des actions concrètes même en matière de gestion de l’espace public. 

    Or cette zone de non droit est délaissée et affiche clairement cet état d’abandon depuis le parvis de la gare …notamment par l’absence de respect des règles élémentaires de vie en société. Monsieur le maire est également responsable du pourrissement de la situation et ne peut se contenter de se cacher derrière la question des effectifs de police nationale…cet argument est valable pour la police municipale. 

    Cher z’amis,

    Si vous connaissez des élus, des journalistes, des gens influents…faites suivre ce courrier. Il y a des habitants qui ne dorment plus, il y a des habitants qui ont été menacés par des dealers…bref, même si vous n’habitez pas ce quartier aidez-nous à faire du bruit !

    @Karima

    La presse ne mord plus. Il faut « le petit plus » qui attire l’audience…faut concurrencer Marseille pour passer à la télé de nos jours …

    Alors les caddies sur le parvis et les brocantes sauvages ça ne les fera pas venir. 

    Un drame, peut-être…

    0

    0
  27. bill dit :

    et la situation s’étend sur toute l’avenue de la République avec le point chaud place des Tilleuls, rue de la Charronnerie. Témoignage hier d’une dame qui s’est fait violemment prendre à parti par un dealer en rentrant chez elle. Je plains sincèrement les habitants de ce coin.

    Dans le magasin Sana Sport, ils sont sur les nerfs et vous suivent pas à pas de peur que vous partiez en courant avec la marchandise. Résultat, les acheteurs normaux s’y sentent mal accueillis alors que ce magasin est une institution.

    On s’est fait voler la ville…

    0

    0
  28. goldo dit :

    quand je lis tous ces commentaires, je me demande jusqu’où nous allons supporter cette situation invivable. Il est important que nous nous faisons une action commune tous ensembles. Peut-être faudrait t-il occuper l’espace public pour se le réapproprier a différents points de la ville, des choses simples qui ne demanderaient pas trop de préparation. Avez vous des idées mais il est nécessaire d’être nombreux et nous contacterions Le parisien et voir d’autres médias comme la télé France 3 ou la 6.les commerçants doivent se joindre a nous. En ce qui concerne l’équipe municipale je ne comprends pas, je ferai partie de cette équipe j’aurai honte de laisser cette ville a la dérive et je ne supporterai pas que les habitants y soit maltraités, car ce que nous vivons n’a pas d’autre mots, il s’agit de maltraitance mais comme c’est l’Etat et la mairie il est difficile d’appeler le numéro spécial maltraitance ou porter plainte.il faut vraiment être de corpulence solide pour supporter ce que nous vivons au quotidien. Moi qui suis infirmière je suis sûre que cela à des répercussions sur notre santé physique et psychologique mais ça ce n’est pas facile de le prouver. Plusieurs de dyonisiens subissent sans s’exprimer et ceux là sont beaucoup plus vulnérables et risquent de développer des maladies dues au stress. Ces commentaires sont des appels au secours et nous restons malgré cela seuls, ce n’est pas normal nous sommes des citoyens de deuxième zone.Goldo

    0

    0
  29. goldo dit :

    Une idée me vient, pourquoi n’enverrions nous par mèl au préfet juste un message pour dire au secours on n’en peut plus, nous sommes en danger. Chaque personne fait cela, ça les interrogera peut-être et c’est simple a faire et accessible à tout le monde.goldo

    0

    0
  30. Bel-Air dit :

    « On s’est fait voler la ville… », oui, Bill a raison. C’est une réalité. C’est plus visible vers la gare et au centre ville en général parce-que c’est un sacré bordel, mais c’est également le cas vers Bel-Air/Franc-Moisin et la partie « volée » tient dans un mouchoir de poche. Dernièrement ne trouvant pas de médecin acceptant de nouveaux clients (c’est comme ça que ça a été présenté), mon ami a été orienté vers le centre médical des francs-moisins en plein milieu du quartier emblématique de cette partie de la ville. Alors qu’il se dirigeait vers le centre, il s’est fait alpaguer par un jeune homme qui l’a bombardé de questions « Tu fais quoi ici? » « Ah oui, tu es malade? » « Tu as quoi? » « Et tu vas où exactement? » Evidemment mon ami a halluciné mais comprenant qu’il n’allait pas le lâcher, il a répondu calmement à toutes ses questions. On se croirait dans la 4ème dimension! Jamais vu ni entendu ça de ma vie, c’est la première fois que ça nous arrive. Le mec l’avait certainement pris pour un flic… Rassuré, le type l’a finalement laissé poursuivre son chemin et après tout s’est passé normalement. Mais je crois qu’il a même été suivi à distance. Je n’avais pas l’intention d’en parler sur le blog mais puisqu’on en est aux confidences, voilà… D’ailleurs je remercie Sam de m’avoir recommandé son médecin. Il est très bien et je n’ai eu à subir aucune sorte d’interrogatoire.

    0

    0
  31. bill dit :

    @Bel Air : j’ai un ami (45 ans, père de famille) qui habite Franc Moisins et même chose pour lui. Le centre médical n’est pas au pied de sa tour donc il n’est pas connu. Il a dû montrer ses papiers et les gars l’ont suivi jusqu’au centre et ont attendu pour voir s’il avait vraiment rdv…

    0

    0
  32. Olivier dit :

    Habitant du centre ville, j’ai des amis qui habitent aux Francs-Moisins depuis plus de vingt ans, et qui m’invitent à dîner de temps en temps, ou, plutôt, le plus souvent à déjeuner (il fait jour !…). Ayant connu à plusieurs reprises le même cirque que ce que signale Bel-Air et Bill, je leur demande maintenant de venir me chercher à Porte de Paris pour aller ensemble ensuite traverser la cité, ce qu’ils ont la gentillesse de faire à chaque fois qu’ils veulent m’inviter, et d’ailleurs inviter quelqu’un « d’extérieur » chez eux. Oui, c’est hallucinant ! Et mes amis n’ont désormais qu’un seul espoir : pouvoir bientôt quitter la cité et sans doute Saint-Denis… pour avoir une vie sociale et familiale normale.

    0

    0
  33. QBarrage dit :

    Ce qui est profondément triste, c’est que nous pouvons à des degrés divers, certes , faire le même constat sur la situation qui se dégrade de plus en plus vite. Qu’est devenue notre ville ? Jusqu’où ses dérives vont -elle l’entrainer? Saint-Denis est au bord du précipice,il faut avoir de sacrées œillères pour ne pas s’en apercevoir ou bien un fort degré de cynisme..Il faudra bien un jour que cette équipe municipale là rende des comptes. Cela hélas pourrait venir plus vite que prévu…les élections régionales les attesteront certainement et nous , nous n’aurons plus que nos yeux pour pleurer devant cet immense gâchis et serrer très forts nos poings de rage car la peste avance et elle n’est plus masquée….

    0

    0
  34. goldo dit :

    tout ça se sont des faits mais on en fait quoi?Goldo

    0

    0
  35. Sam dit :

    Ouvrez vos caméras, filmez l’invraisemblable avec des plans larges et buzzez sur les réseaux sociaux..c’est à la portée de tous et c’est plus simple à organiser.

    0

    0
  36. suger dit :

    La situation s’est dégradée rapidement alors qu’elle était déjà peu brillante dans le quartier de la Gare et le Centre ville. Où sont les élus ? Le maire pleurniche et accuse, comme d’habitude, l’Etat.
    Le maire-adjoint « à la prévention de la délinquance et à la tranquillité publique », Slimane Rabahallah est aux abonnés absents (d’ailleurs habite-t-il toujours la ville ?).
    Et le conseiller municipal délégué, entre autres (…), « à l’égalité des droits et aux services publics », Madjid Messaoudene ne trouve rien de mieux à faire, lui, que de tweeter un appel à manifester contre la police avec une affiche titrée « Notre police tue », alors qu’il n’a pas dit un mot sur le policier grièvement blessé par un braqueur multirécidiviste en fuite, et aujourd’hui entre la vie et la mort,… Le maire laisse faire et lui conserve sa délégation alors que cet élu a déjà été mis en cause à plusieurs reprises.
    Comment peut-on espérer une coordination entre police municipale et police nationale, une aide de la municipalité à l’action de la police nationale dans ces conditions ? Y-a-t-il des élus, des maires-adjoints encore capables de réagir et d’arrêter cette spirale infernale pour la population ? Il est grand temps qu’ils se fassent entendre, mais en auront-ils le courage ?

    0

    0
  37. bill dit :

    @suger : et après on fait mine de s’affoler de la montée du FN…

    0

    0
  38. Padou dit :

    Je sais qu’il est gratuit d’envoyer un courrier au Président de la République.
    Il y a deux manières de le faire : par Internet et par courrier papier.
    Je pense pour ma part qu’envoyer un courrier papier a forcément plus de répercussions puisqu’il faut plus de temps pour ouvrir l’enveloppe et lire son contenu que de simplement cliquer sur un mail reçu.
    De mémoire, je crois me rappeler que le service de l’Elysée reçoit près de 800 lettres papier par jour… Autrement dit, il en faut du monde pour traiter tous ces courriers (puisqu’ils sont tous traités).
    Si quelqu’un nous prépare un courrier (qu’on puisse utiliser comme modèle), je veux bien y aller de ma bafouille chaque semaine. (soit 52 lettres par an)

    L’adresse postale :
    Monsieur le Président de la République
    Palais de l’Elysée
    55, rue du faubourg Saint-Honoré
    75008 Paris

    Il n’est pas besoin d’affranchir l’enveloppe.

    Moi aussi, j’en ai ras la casquette d’être prise en otage par ma ville…

    0

    0
  39. goldo dit :

    Moi aussi je peux le faire sans pro leme mais c est le secretaire Qui va etre deborde

    0

    0
  40. Pascale dit :

    Je suis partante moi aussi pour le modèle de courrier !!!

    0

    0
  41. Sam dit :

    Nous venons de recevoir un courrier réponse du chef de cabinet du ministre de l’intérieur. En résumé, voilà ce qui nous est proposé :

    « Attentif à votre souhait d’aspirer à une tranquillité légitime, il m’a chargé de signaler votre démarche à Monsieur le préfet de police aux fins d’un examen approprié, à l’issue duquel vous ne manquerez pas d’être tenue informée de la suite qui aura pu lui être réservée. » 

    On vous tient au courant pour la suite. 

    A ce jour, nous n’avons pas de réaction ni du maire ni du député de la circonscription Monsieur Hanotin. Par contre le député B. Leroux a été réactif et s’était engagé en début de semaine à appuyer notre demande auprès du ministre de l’intérieur.

    0

    0
  42. Sam dit :

    @Pascale, Padou et goldo

    Oui vous pouvez écrire au président, mais il va vous répondre qu’il a transmis au ministre de l’Intérieur.

    Il vaut mieux écrire au ministre de l’intérieur (et de la justice) et si absence d’action, remonter au président et dans ce cas vous pouvez rappeler vos démarches.

    Pour le modèle, vous pouvez vous inspirer de notre courrier. 

    Vous pouvez saisir le ministre en ligne via le site du ministère ou par courrier. Dans les deux cas, vous avez un accusé de réception et dans les deux cas le cabinet du ministre se doit de répondre.

    Le but n’est pas d’embêter le cabinet du ministre mais d’avoir des actions concrètes pour appuyer les hommes et les femmes qui ont pour mission de défendre notre intégrité.

    @Tous

    Je voulais faire un courrier au maire pour les actions qui relèvent de sa responsabilité, j’avoue que je croule sous le travail. Si quelqu’un peut faire un projet de lettre qu’on peut l’envoyer collectivement et individuellement…

    Allez on continue !!!

    0

    0
  43. goldo dit :

    Sam
    J ai deja ecrit au Prefet avec copie au ministe del interieur et ni l un ni l autre ne m ont repondu.dans cette societe je crous que si nous restons calmes et non violents et buen on ne se fait pas entendre.nous on se demande si nous n allons pas faire autrement.en attendant comme jusque fin octobre je ne suis a saint denis qu a mi temps j attends cette date pour decider des suites que nous allons donner.
    En attendant je vous envoie un tous une pensee de courage envoyee de Normandie.
    Je peux vous dire que si on continue a nous prendre pour des cons nous allons inverser les roles.goldo

    0

    0
  44. goldo dit :

    Sam
    J ai deja ecrit au Prefet avec copie au ministe del interieur et ni l un ni l autre ne m ont repondu.dans cette societe je crous que si nous restons calmes et non violents et buen on ne se fait pas entendre.nous on se demande si nous n allons pas faire autrement.en attendant comme jusque fin octobre je ne suis a saint denis qu a mi temps j attends cette date pour decider des suites que nous allons donner.
    En attendant je vous envoie un tous une pensee de courage envoyee de Normandie.
    Je peux vous dire que si on continue a nous prendre pour des cons nous allons inverser les roles.goldo

    0

    0
  45. Sam dit :

    @Goldo

    Dans ce cas, tu écris cette fois-ci au ministre de l’intérieur pour demander des actions en rappelant et joignant le courrier resté sans réponse.

    Et si le ministre ne répond pas au bout de 15 jours, tu écris au président.

    Il faut bien saisir le ministre pour les actions qui relèvent de ses responsabilités. Si on lui demande d’agir en matière de propreté par exemple, il ne répondra pas.

    Laisser entendre que la violence est la solution, je ne partage pas.

    Pendant 15 jours, il faut que nous soyons nombreux à écrire pour bien appuyer la demande des habitants ou partager ce courrier sur les réseaux sociaux.

    Bises

    0

    0
  46. Gabriella dit :

    Pourquoi ne pas envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception en évoquant les témoignages écrits des habitants du quartier de la gare avec leur signature, le plus de témoignages possibles et les plus percutants, monter tout
    un dossier à présenter pour expliquer la dégradation de ce quartier et de la ville
    C’était en 2010 et nous avons été reçu trois semaines après avoir adressé cette lettre

    0

    0
  47. dionysienne dit :

    Bonjour,

    Je souhaite témoigner, n’hésitez-pas à me contacter, je joindrai ma lettre aux vôtres si vous faites un envoi groupé.

    0

    0
  48. goldo dit :

    Sam
    Je ne parle pasde violence je parle de possibilites d actes qui pourraient nius mettre nousen danger comme monter sur une grue ou faire une greve de la faim.
    Je vais profiter que je suis a mon mobilhomme pour preparer une lettre destinee au President et jel enverrai a sans crier gare a mon retourla semaine prochaine.ceci dit bon courage a tous et bon we malgre tt.moi jai dusoleil.goldo

    0

    0
  49. Claudine Saur dit :

    @ BILL , @ SAM , @ Sans Crier Gare ,petite information qui peut concerner ( je le crois , je le sais ) , certains lecteurs et participants se votre site . Merci .

    Claudine SAUR POSPIECH , CITOYENNE habitant le Centre Ville de Saint Denis .

    0

    0
  50. Bel-Air dit :

    Je viens de lire dans le Parisien qu’il y avait encore eu une rixe samedi soir à 19h… Des coups de couteau, tournevis, un blessé, heureusement hors de danger. Hé ho, il y a urgence là! Je suis de tout coeur avec les habitants de la gare qui n’en finissent pas de morfler ces jours-ci.

    http://www.leparisien.fr/saint-deni

    0

    0
  51. bill dit :

    Compte rendu du Parisien :

    « Ça criait, il y avait une bagarre », relate sommairement ce dimanche un commerçant de la place de la Résistance, dans le centre-ville de Saint-Denis. Manifestement, il ne veut pas donner trop de détails sur la rixe de la veille qui a valu à un homme d’être blessé à coups de couteau et de tournevis.

    « Dès qu’on a vu que ça dégénérait on a baissé le rideau », confesse une autre commerçante sur le même trottoir. Elle se souvient juste d’avoir entendu deux hommes s’insulter.

    Cette place triangulaire est en travaux et entourée de commerces de bouche ou de services. Le stationnement y est plutôt anarchique.

    C’est devant une épicerie que l’altercation aurait démarré, samedi soir, vers 19 heures. « Un client a vu que sa voiture était en train d’être fracturée, du coup il est sorti et il a été pris à partie », relate une source policière, précisant que la victime a reçu un coup de couteau à l’omoplate et un coup de tournevis dans les côtes. Mais l’affaire n’en est pas restée là. Les agresseurs ont appelé des renforts et s’en sont pris au magasin voisin en lançant une barrière sur la vitrine. Le commerçant et des clients ont trouvé refuge dans la réserve pendant que les voleurs s’emparaient de la caisse qui contenait quelques centaines d’euros.

    0

    0
  52. bill dit :

    On est samedi soir, 19h place de la Résistance et non seulement les gars découverts ne s’enfuient pas mais ils poignardent le propriétaire et derrière attaquent le magasin. Ils n’ont peur de rien, c’est le pire…

    Des caméras de surveillance sur cette place où passent énormément d’enfants tous les jours ? Non, inutile la plupart du temps ce sont seulement les enfants de JBS qui se font détroussés, des gosses de riches c’est pas grave.

    0

    0
  53. goldo dit :

    Je suis en normandie quand je lis cela et je suis ecoeuree.19h ca se passe maintenant en pleine journee mais quand vont ils se reveiller.c est le moment de mettre un mel prefet en disant »cri d alerte,au se ours on est en danger ».ca ne me dinne pas envie de rentrer et dire qu a partir du31octobre jusqu au premier avril je vais etre plus presente dans cette ville.goldo

    0

    0
  54. Mourad dit :

    @Bill
    Quand on a une enfant à JBS comme moi, on tremble tous les jours pour les 300 mètres qui mènent au métro et ensuite on tremble pour le trajet Porte de Paris / Pleyel.

    Je ne sais pas si c’est sur ce forum que j’ai lu que les quartiers sud de St-Denis étaient plus tranquilles … euh … pas Pleyel non.

    0

    0
  55. bill dit :

    @Mourad et malheureusement, vous n’êtes pas le seul parent inquiet…

    Des collégiens se font racketter aux arrêts de bus Marcel Sembat en plein après-midi sans que personne n’ose bouger. Un autre s’est fait suivre de JBS jusque Stains pour se retrouver braquer par un couteau et tout ça pour un mobile à 30 €.  Les exemples sont légions. L’année dernière une petite bande qui avait ses quartiers à la sortie de JBS a été pistée par la Police Nationale (c’est dire que les plaintes devaient être nombreuses) … 

    On arrive à un point où de toutes manières, on laisse difficilement son enfant seul dans la rue, trop d’agressivité, trop d’incivisme, trop d’inquiétudes sur ce qui peut lui arriver ou ce à quoi il peut assister… genre le perdre d’un coup de couteau pour 5 €…

    0

    0
  56. GabrielleC dit :

    Lorsque je disais d’écrire au Président de la République, je ne pensais pas à un courrier envoyé en commun mais plutôt à un courrier que chacun expédierait.

    Je découvre avec horreur vos derniers messages faisant part de l’agression/rixe de samedi à 19h00, place de la Résistance
    (J’habite tout à côté.)

    Est-ce au préfet qu’il faut écrire pour ce type de problème ? Quelle est son adresse ? Y a-t-il des articles de loi auxquels il faut se référer lorsqu’on parle de ce type de problème ?
    (J’ai trouvé un modèle de lettre sur Internet, c’est pour cette raison que je pose cette dernièère question)
    https://www.google.fr/url?sa=t&…

    Courage à nous,

    0

    0
  57. BB dit :

    Les élus de cette ville ne peuvent pas demander plus de police. Ils sont trop occupés à crier ACAB à la première manif venue.

    0

    0
  58. Marcel dit :

    @ Mourad
    Ah bon … les quartiers Sud dont Pleyel seraient craignosses ainsi que le Centre proche de JBS et ses abords avant de retourner chez soi !!!
    Le Collège sectoriel Dora Maar tout beau et récent n’aurait -t-il été préférable tout compte fait , à défaut d’élire domicile ailleurs.
    J’avais du comprendre par erreur que Pleyel et ses environs construits et son Collège avaient accueillis des ressortissants de nature sociologique différente.

    0

    0
  59. GabrielleC dit :

    @BB

    « ACAB » ?

    0

    0
  60. chris dit :

    Les politiques concurrents à Paillard doivent se frotter les mains de la situation: on laisse bien pourrir et on récolte les votes à la prochaine élection municipale … en 2020.

    0

    0
  61. bill dit :

    j’ai d’abord cru à une blague mais non, ils ont l’air sérieux… https://www.facebook.com/saintdenisbrochettesgare

    0

    0
  62. suger dit :

    @bill : Tiens ! Tiens ! Les squatteurs de l’Attiéké sont remerciés sur ces pages facebook bêtement provocatrices… On avait déjà beaucoup parlé d’eux lors de l’agression contre la Conférence sur la laïcité, le 27 mai dernier, à l’hôtel de ville. Décidément ils semblent associés à tous les sales coups qui visent à détruire ce qui reste de Saint-Denis, ville autrefois populaire et progressiste !

    0

    0
  63. Laure dit :

    Qui se cache derrière le compte facebook Saint-Denis brochettes de la gare ? Très inquiétant…

    https://www.google.fr/url?sa=t&…

    0

    0
  64. Sam dit :

    @Laure

    Au début de la vidéo on lit « la place de Jemaa el fna de Saint-Denis Gare RER »…

    Ouais beh il faut comparer ce qui est comparable…cette place est plutôt bien gérée et classé patrimoine de l’unesco.

    0

    0
  65. Sam dit :

    @Bill

    Ha ha ha …je croyais qu’on avait atteint le fond mais là y en a qui continuent de creuser, j’en reviens pas.

    0

    0
  66. Sam dit :

    Bon allez, revenons à notre courier. Gabriella a raison (gros bisous au passage), il faut constituer un dossier encore et encore. Envoyer vos témoignages à SCG à sanscriergare.saintdenis@gmail.com .

    0

    0
  67. LOTUS dit :

    Mais non vous ne rêvez pas ! toujours l’association Zadiste qui squatte l’ancienne sécu du Boulevard Marcel Sambat, ils ont même un petit commerce de réparation de vélos sur rue, je suppose que l’on donne ce que l’on veut pour avoir des cours de réparation de bicyclette et soutenir ces agitateurs !
    Malheureusement les réseaux sociaux permettent aussi a des personnes mal intentionnées d’exploiter la misère à des fins politique ! A votre avis pourquoi sont ils toujours en place dans l’ancienne sécu ??…..parce qu’on veut bien les y laisser !

    0

    0
  68. Habitant dit :

    @lotus
    Ce sont les amis de Brafman..En contre partie la mairie ne les expulse pas de leur squat, c’est tout ce qui les intéresse..Ce sont les marionnettes de Paillard et Braouzec: les pompiers pyromanes

    0

    0
  69. Bel-Air dit :

    Waow, promouvoir cette ambiance délétère… Quel est le but de ces annonces caricaturales ? Faire passer tout ceux qui veulent un minimum d’ordre comme d’affreux bobos hygiénistes ayant un balai dans le c.. et rassembler tous les adeptes du « Fuck la Life » (désolée pour la vulgarité mais je ne vois que ça comme explication) Si ces personnes ne voient aucun problème à la vente de brochettes et de maïs impropres à la consommation sous prétexte qu’elles ont un système immunitaire en béton et que c’est très goutu, libre à elles. Elles prônent une solidarité inconsistante basée sur l’apologie de la misère et du désordre. Non seulement ces vendeurs ne s’en sortent certainement pas dans la vie mais en plus, selon des témoignages lus sur le blog il y a quelque temps de ça, il doit sûrement exister tout un réseau avec des petits chefs à sa tête. Ils en profitent comme ils peuvent… Pas besoin de sortir de St-Cyr pour comprendre que ce n’est pas normal. Se penser rebelle et prôner la misère et les petits trafics, purée ! En effet, il faut le faire ! Pour caricaturer à mon tour je dirais; plus c’est crade, plus ils aiment ! 😀

    0

    0
  70. Bel-Air dit :

    Ces vendeurs sont certainement dans le dénuement le plus total, mais est-ce une raison pour protéger ce trafic qui ne profite en plus à personne ? Je ne comprends vraiment pas cette théorie du nivellement par le bas. Je suis peut-être naïve mais j’aimerais comprendre ce qui anime ces personnes; elles qui sont plus humaines et respectables que celles qui osent souhaiter vivre dans un environnement plus sain. Cela ne fait malheureusement que renforcer le sentiment de rejet envers ces hommes. D’ailleurs en parlant d’hommes, il parait qu’il y avait des femmes avant. Question bête : au fait, elles font quoi maintenant ? Sont-elles à l’abri du besoin, en sécurité quelque-part ? Vraiment, je m’interroge.

    Une solution pérenne(?) avait été trouvée pour certaines femmes à une époque… J’ai retrouvé un post de 2010 sur le blog… 2010, punaise.

    http://www.saintdenismaville.com/in

    0

    0
  71. GabrielleC dit :

    Ca tombe bien cette page FB (je ne la connaissais pas), on y a tous les témoignages dont on a besoin pour prouver que cela existe… https://www.facebook.com/saintdenis

    0

    0
  72. Bel-Air dit :

    Non, non ce n’est pas possible, c’est un fake 😀 ahhh l’humour et moi en ce moment, mdr

    0

    0
  73. BB dit :

    @GabrielleC : « All Cops Are bastards ». En gros, tout ce qui est de la police est mal. Et tout ce qui est contre la police est bien. Il faut penser binaire.

    0

    0
  74. Gabriella dit :

    Sam,
    Oui, notre lettre dénonçait le vandalisme répétitif que subissait notre immeuble, et aussi ce que les dionysiens vivaient au quotidien, cette lettre a été photocopié et dans notre quartier et ailleurs nous avons consulté les riverains pour leur demander ce qu’ils pensaient de ce courrier et nous avons récolté des pages et des pages de signatures (de préférence avec les noms) puis il y a eu des témoignages écrits
    : personnes agressées dans le parking, médecin qui s’est fait voler sa recette un
    vendredi soir …….etc et il faut également faire ressortir tout le potentiel de cette magnifique ville qui est la nôtre et de quelle façon elle est tirée vers le bas!!
    C’est très bien que tu puisses t’en occuper !!! et bon courage à tous ceux qui vont témoigner .
    Je reste à ta disposition
    Je t’embrasse
    Avec toute mon amitié – Gabriella

    0

    0
  75. goldo dit :

    Ce matin j’étais a la gare du havre quand j’ai eu un appel téléphonique du commissariat de saint Denis. ceci suite à un courrier que j’avais envoyé en juillet. Il m’appelait pour me dire

    qu’à partir de novembre nous allions avoir des renforts, que des policiers seraient en faction sur le parvis en permanence et qu’ils allaient mettre des actions en place sur une grande partie de la ville.

    Ceci dit je pense que c’est nécessaire d’écrire individuellement car ça les oblige a nous répondre. j’ai préparé la lettre pour le Président, il faut que je la tape et que je l’envoie.
    je viens de découvrir les brochettes a la gare de saint Denis sur Facebook, il faut savoir aussi que des vendeurs a la sauvette au métro la Chapelle(mais et objets divers) il yen a aussi une quantité cela prouve bien qu’il Ya un réseau. Pour les brochettes pas encore trouvé ailleurs, la ville de saint Denis est unique pour le pire.goldo

    0

    0
  76. Bel-Air dit :

    « All cops are bastards » veut dire texto « Tous les flics sont des salauds »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/ACAB

    0

    0
  77. Mourad dit :

    @Marcel

    Y a t-il une pointe d’humour dans votre commentaire sur Pleyel ?

    Bien sûr que Pleyel est craignosse avec le réseau de deals de la place des Grumes, réseau connu du maire, d’Hanotin et de Le Roux (Député du quartier).

    Quant à Dora Maar, flambant neuf, ma fille a fait 3 mois ; après Noel je l’ai mise à JBS … et elle cauchemarde régulièrement sur ces 3 mois.

    0

    0
  78. sam dit :

    @Bel-Air
    Je viens de relire l’article publié sur ce blog en 2010…
    t’in ça fait bizarre de se relire 5 ans après… 😉

    @Gabriella C
    En toute honnêteté, j’ai très peu de dispo mais des habitants m’appellent au bord du rouleau …parmi elles des personnes âgées. A côté de ça, pas de réaction à notre courrier ni du maire ni du député…passez leur le message s’ils tractent pr les régionales 😉

    0

    0
  79. goldo dit :

    pour avoir une réponse de Paillard il faut être comme moi mais ce n’est pas donné a tout le monde, il faut du temps et de l’énergie. il faut le harceler de courrier et d’appels téléphonique et si pas de réponse le menacer de venir chercher les réponses a la mairie. C’est comme cela que nous avons obtenu une réunion pour le 27 octobre. Je ne suis pas étonnee que des personnes âgées appellent car la plupart sont exclues de cette ville, en voyez vous beaucoup se promener sereinement dans cette ville? Ce n’est pas grave tout va bien le JSD nous présente le nouveau quartier de la gare, çà fait plus de 10 ans qu’on nous le dit et il faudrait espérer et en attendant on vit comment.Goldo

    0

    0
  80. Sam dit :

    Réponse du commissariat à notre courrier datant du 12 octobre :

    « (…)
    Nous avons bien reçu votre mail évoquant de graves problèmes sur le secteur Gare de Saint Denis
    Les effectifs de ce secteur vont bientôt être renforcés et des actions plus nombreuses effectuées. (…) »

    0

    0
  81. karima dit :

    Goldo,
    Si à partir de novembre, des policiers supplémentaires à la gare, ils vont tous se rabattre sur la place du 8 mai 1945

    0

    0
  82. goldo dit :

    C est exactement ca aussi qui m a ete dit au telephone hier matin.nous n avons pls qu a prendre notre mal en patience et esperer.goldo

    0

    0
  83. Jean Bon dit :

    J’ai lu dans le JSD reçu hier qu’une réunion était prévu prochainement avec la préfecture, des habitants et des associations du quartier, avez-vous été convié ?

    0

    0
  84. goldo dit :

    En ce qui concerne l’amicale des locataires, a ce jour pas d’écho de cette réunion.Goldo

    0

    0
  85. goldo dit :

    Karima
    pourquoi la place du 8 mai 1945,qu’a t’elle de plus que la gare ou la place des tilleuls?Goldo

    0

    0
  86. Habitant dit :

    @Karima
    Qu’il se déplace dans toute la ville, comme ça tout le monde se sentira concerné par ce phénomène, car les personnes qui votent Paillard ont rarement ce genre de problème en bas de chez eux et donc nous traite de fachos, j’aimerai qu’il se déplace en bas de chez Braouzec et Paillard, mais bon là faut pas rêvé puisque tous les 2 habitent à 50m du commissariat, ces gens qui les protègent mais qu’ils dénigrent dès qu’ils ont un micro entre les mains.
    Pourquoi une petite partie de la population ( gare, place des tilleuls…) devrait porter sur son dos tous ces problèmes.

    0

    0
  87. Lila dit :

    @Goldo,

    La place du 8 mai est devenue invivable ! Chacun est libre de vouloir sa tranquillité !

    Merci de le comprendre !

    0

    0
  88. Sam dit :

    @Jean Bon

    Pas SCG. Nous ne sommes pas au courant.

    0

    0
  89. goldo dit :

    Karima
    Toute la ville est concernée, donc si renforts ce doit être pour toute la ville. En ce qui me concerne je ne fais plus rien dans cette ville, sauf ce dont je ne peux pas faire autrement. Par conséquent je ne sais même pas ce qui se passe ailleurs mais a priori ailleurs qu’à la gare ou place des Tilleuls ce n’est pas mieux. Ce n’est donc pas telle place ou telle rue qui est invivable mais toute la ville et c’est bien cela le drame car ailleurs il existe des difficultés dans certains quartiers mais pas dans toute une ville? St Denis se distingue donc par le pire.

    0

    0
  90. karima dit :

    Oui le problème c’est toute la ville, ils sont devant Carrefour, on a du mal à y accéder, et hier j’ai vu, ils commencent à être devant la poste de Romain Rolland.
    Bien sure, je ne parle pas de la rue de la République, que maintenant j’évite car c’est infernal, et le dimanche, c’est le top, il y en a partout. Un jour, un élu m’a dit, il faut bien qu’ils vivent.
    Quand je vois l’état des rues, par ses vendeurs qui certains mettent dans des sacs poubelles, je n’en peu plus, Par contre, c’est vrai, que la gare, c’est le pompon, il est urgent de faire le ménage, mais quand je vois le FB de « Saint-Denis brochettes de la gare, je suis effarée que des squatteurs de l’ancienne Sécu du square de Geyter viennent donner des leçons.

    0

    0
  91. goldo dit :

    hier j’ai envoyé une photo au préfet du camp de roms qui avec leurs fumées intoxiquaient tout le parvis confluence, la voie SNCF et l’école. j’aurai bien mis la photo ici mais je ne sais pas faire. En attendant ce matin j’ai une réponse qui me dit qu’il va traiter l’affaire. Faites comme moi envoyez toutes les preuves, il finiront bien par en avoir marre. Comme dit Michel Ribay,les photos parlent mieux qu’un long discours. Je ne sais ce qu’ils brûlaient mais c’étaient des fumées noires qui se dégageaient dans tout le ciel. Bonjour la planète et nous on nous taxe sur le gazuel par exemple.

    0

    0
  92. bill dit :

    @Goldo on sentait l’air saturé de fumées jusque Porte de Paris hier en fin de journée…

    Et si vous voulez publier des photos vous pouvez les envoyer par mail.

    0

    0
  93. Bel-Air dit :

    @Karima : Je ne peux croire que ce compte FB soit réel. Pour moi il s’agit d’un fake (un faux compte). « Soutien aux réfugiés, soutien aux brochettes de la gare. Nous partageons les mêmes luttes et les mêmes objectifs. » Si ce n’est pas de la stigmatisation, ça ou de l’humour, auquel cas j’adhère car il vaut mieux rire que pleurer… Donc, réfugiés = vendeurs de brochettes et maïs, impropres à la consommation. Réduire les gens à ça… On peut aussi aller plus loin : jeunes banlieusards au chômage = dealers, voleurs etc. Et là on a une bel exemple d’Utopie, A L’ENVERS.

    0

    0
  94. goldo dit :

    Bill,je viens d’envoyer des photos. Goldo

    0

    0
  95. Gabriella dit :

    Bel-air
    C’est de l’Utopie à l’Envers ou c’est une façon de se donner  » bonne conscience » et à mon avis cela se pratique bien à Saint-Denis. J’en fait connu qui avant les municipales défendaient cette idéologie « si humaniste » et qui aujourd’hui ont
    quitté notre ville.
    Bises

    0

    0
  96. Gabriella dit :

    Je pense qu’il y a aussi des dionysiens qui sincèrement ont de l’empathie pour les vendeurs de cigarettes « malboro,malboro », les vendeurs de maïs et de brochettes et tous ceux qui sont dans la rue.

    0

    0
  97. bill dit :

    Et voici la contribution de St Denis à la COP21 

    20151015_123458.jpg

    0

    0
  98. goldo dit :

    Il yaura d autres photos.hier c etait ds la rue du port que les vents envoyaient leurs fumees.cette photo a ete envoyee au Prefet et aux elus concernes.tranquilitte
    ,du quartier,la sante et bien sur monsieur Paillard.faites zede meme envoyez les preuves bien plus parlantes que nos plaintes verbales..Que ca fait du bien de quitter cette ville foutoir et retrouver une vie normale.mon epoux sous oxygene se respire cette fumee.nous allons montrer cette photo et il va faire une attestation prouvant les mefaits que cela peut avoir sur sa sante.bon courage a tous ceux qui restent a saint denis.goldo

    0

    0
  99. Le Parisien 18/10 dit :

    Policiers, armes et voitures en renfort à Saint-Denis

    […] Hier, en fin de matinée, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve est retourné au commissariat de Saint-Denis pendant près de deux heures, alors que Yann, brigadier de 36 ans, est toujours hospitalisé en soins intensifs.

    […] les échanges ont notamment porté sur les compétences particulières de certains des fonctionnaires en poste à Saint-Denis ainsi que sur les moyens supplémentaires mis à disposition de la plus importante BAC de Seine-Saint-Denis, à l’origine de 759 gardes à vue depuis le début de l’année.

    […]Concrètement, ces policiers, chargés au quotidien de la lutte contre la délinquance de voie publique, ont été doté de trois fusils à pompe, neuf lanceurs de balles de défense et de cinq pistolets à impulsion électrique.

    « Des sessions d’habilitation et de formation à l’usage de ces armes ont commencé le 15 octobre », […] quatre nouveaux véhicules ont également été livrés pour remplacer les anciens.

    […] un contrôle complet des armes et des gilets pare-balles disponibles dans ce commissariat a été lancé, et le ministre a encore promis que le « matériel dégradé sera remplacé ».

    […] neuf policiers viendront renforcer les effectifs d’ici au 9 novembre.

    « Un tout nouveau bâtiment doit être livré d’ici à 2019 mais, en attendant, d’indispensables travaux vont être engagés d’ici la fin de l’année dans celui occupé actuellement par les policiers de Saint-Denis », ajoute la même source, notamment au niveau des plafonds et de la peinture.

    […] Autant d’annonces bienvenues pour Nicolas Comte, secrétaire général adjoint du syndicat SGP-FO, qui nuance : « Les besoins en Seine-Saint-Denis ne se limitent pas à Saint-Denis et il est dramatique qu’il faille un policier entre la vie et la mort pour que notre administration réagisse. » Satisfait, Philippe Capon d’Unsa-Police, espère quant à lui que « ces moyens sont vraiment un plus, pas pris sur des dotations qui devaient arriver dans les villes d’à côté ».

    L’article ici

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.