Didier Daeninckx, « Artana ! Artana ! » : le livre à lire avant la rentrée !

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. Suger dit :

    Un article et un interview de Didier Daeninckx avec une approche plus littéraire de son oeuvre et de son dernier roman « Artana ! Artana ! » :

    « Didier Daeninckx raconte des histoires aux héros ordinaires. Ce sont des histoires sombres où règnent la corruption politique, la misère et une détresse sans lendemains qui chantent. Le monde ouvrier y occupe son dernier territoire, le territoire de l’écriture. Son dernier roman, Artana ! est une histoire où la corruption se mêlent à la violence et à la dégradation d’une ville : Courvilliers, derrière laquelle les habitués de Daenincks reconnaîtront peut-être d’autres villes de la banlieue parisienne. C’est le récit d’un désastre : celui de l’abandon d’une culture ouvrière où l’honneur et la dignité étaient les valeurs phares. »

    Lire ici : https://www.nonfiction.fr/article-9434-histoires-sombres-de-heros-ordinaires-entretien-avec-didier-daeninckx.htm

    11

    0
  2. Theodoric dit :

    Il ne mâche pas ses mots, Daeninckx ! Merci de nous permettre de prendre connaissance de ses propos.

    4

    0
  3. Chardavoine dit :

    Merci pour le partage de la vidéo , je suis Fabien Chardavoine éditeur de la vidéo . Facebook ( Fabbien Chardavoine )

    5

    0
  4. Suger dit :

    Oui, merci Fabien Chardavoine, et on peut signaler aussi une autre vidéo que vous avez publiée, bien qu’elle porte essentiellement sur la situation de la ville d’Aubervilliers :
    https://www.facebook.com/fchardavoine/videos/1750520158375039/

    De 5:30 à 6:48, Didier Daeninckx signale les livre précurseurs « Code 93 » et surtout « Territoires » d’Olivier NOREK (en poche, Ed. Michel Lafon) sur l’influence des mafieux dans la vie politique locale et explique les craintes que l’on peut avoir, de ce point de vue, pour les élections municipales de 2020 dans nos villes.

    Lire la présentation et cet interview de Olivier Norek ici :
    https://www.marianne.net/politique/territoires-le-polar-qui-raconte-comment-les-maires-du-93-tiennent-leurs-villes

    5

    0
  5. camille dit :

    L’intérêt politique des maires d’Aubervilliers de Saint-Denis de La Courneuve et du président de Plaine Commune consiste à dégoûter les gens de la politique afin de conserver un fort taux d’abstention sur ces trois villes afin d’être réélu aux élections municipales.
    Comment écœurer les gens de la politique ? Ci-dessous une des techniques, mais il en existe d’autres.
    1) créer un débat sur un sujet qui intéresse la population
    2) organiser des réunions
    3) faire semblant d’écouter les avis – recueillir les idées
    4) à la fin ne pas tenir compte des idées, décider le contraire de ce que souhaite la majorité des participant(e)s
    5) les participant(e)s qui s’étaient investis, sont dégoutés et cesseront de participer aux débats politiques.

    6

    0
  6. michel dit :

    Du 16 au 18 juillet à New York se tient le forum rassemblant les gouvernements pour la réalisation des objectifs de développement durable (odd adoptés en 2015 par les nations unies).
    La global task force des pouvoirs locaux se réunira durant ces trois jours à New-York, avec 240 représentants des collectivités locales et régionales, dont 70 maires et présidents de régions.

    Des représentants de Plaine Commune feraient-ils un petit séjour en juillet 2018 à New York payés par nos impôts ?
    http://www.plainecommune.fr/fileadmin/Mediatheque_de_Plaine_Commune/Portail/DOCS/LA_DOC/Delibs/Bureau_Deliberatif/Ordre_du_jour/080704_ODJ_BD.pdf

    De nombreux habitants de Plaine Commune meurent prématurément à cause du taux de PM10 dans l’air. Quand on se souvient qu’en 2012 Patrick Braouezec avait refusé de créer une zone d’action prioritaire pour l’air, entendre ce personnage parler de développement durable est assez drôle.

    5

    0
  7. Suger dit :

    La première exigence à l’égard des élus est qu’ils respectent la loi, particulièrement dans leurs fonctions municipales où ils engagent de l’argent public.

    De temps en temps, l’actualité montre que, sur dénonciation de citoyens, le justice peut faire son travail, à défaut de voir les conseillers municipaux, majorité ou opposition, se saisir des dossiers pour s’opposer à certaines décisions de maires ou de maires-adjoints. C’est l’exemple donné aujourd’hui par la lourde condamnation de la maire d’Aix-en-Provence. Un exemple qui peut éventuellement faire réfléchir certains dans nos villes ?…

    Voici les faits relatés par la dépêche de l’AFP :
    AFP, publié le mercredi 18 juillet 2018 à 15h27

    La maire LR d’Aix-en-Provence Maryse Joissains-Masini a été condamnée mercredi à un an de prison avec sursis et 10 ans d’inéligibilité pour avoir promu indûment son chauffeur et offert des emplois de complaisance à des proches. (…)

    Le 14 mai, le parquet avait requis 18 mois de prison dont neuf ferme, et 10 ans d’inéligibilité à l’encontre de Mme Joissains-Masini, 75 ans. Le procureur avait estimé « parfaitement constitués » les délits de détournement de fonds publics et de prise illégale d’intérêts, « d’une gravité extrême car ils sont le contraire de la probité attendue d’un élu ».(…)

    Alerté en 2012 par une lettre anonyme, le parquet d’Aix-en-Provence avait ouvert une enquête et « pour la bonne administration de la justice », le procès avait été délocalisé à Montpellier. Les enquêteurs avaient pointé « un somptueux mélange d’autocratie, de népotisme et de désinvolture dans l’engagement des deniers publics ». (…)

    Mme Joissains-Masini avait exigé la promotion d’Omar Achouri, son chauffeur et conseiller, alors qu’il figurait à la 50e place sur une liste dressée par ordre de mérite. « Il a un engagement total que j’ai voulu récompenser par une promotion sociale », avait assuré la maire lors de l’audience, soulignant « la capacité à régler les problèmes » de son chauffeur, décrit comme un « personnage clef du système de clientélisme » aixois par différents hauts responsables administratifs de la ville.

    Il était également reproché à l’élue l’embauche à son cabinet de la Communauté du Pays d’Aix d’une militante de la cause animale, Sylvie Roche, 50 ans, ce qui n’entrait pas dans les compétences communautaires. Mme Joissains-Masini, qui défend la cause animale depuis les années 1970, a mis en avant le « savoir-faire avec les animaux maltraités » de Mme Roche, et son propre « pouvoir discrétionnaire » pour ce type de nominations.
    Sylvie Roche et Omar Achouri avaient bénéficié d’un non-lieu. La promotion du chauffeur a quant à elle été définitivement annulée le 25 mai par le Conseil d’Etat, qui a estimé que l’élue a « commis une erreur manifeste d’appréciation de la valeur et de l’expérience professionnelle » de M. Achouri. (…)

    « Si j’arrive à faire reconnaître mon innocence, je me représenterai en 2020 », a déclaré l’édile, qui a succédé avec 18 ans d’écart, en arrivant à la mairie en 2001, à celui qui était alors son mari. Alain Joissains, maire de la ville de 1978 à 1983, avait été condamné en 1986 en appel pour recel d’abus de biens sociaux. Sa propre fille Sophie Joissains, sénatrice UDI, pourrait, elle aussi, « être sur la liste » en 2020, a ajouté mercredi Maryse Joissains (…)

    10

    0
  8. Louise dit :

    Que se passe-t-il au Franc-Moisin ?
    http://philippecaro.over-blog.com/2018/07/violente-agression-au-complexe-sportif-de-franc-moisin.html

    C’est très inquiétant. Les voyous semblent considérer que la cité et les équipements du Franc-Moisin leur appartiennent !

    6

    0
  9. Olivier dit :

    « Le Parisien » du 22 juillet 2018 en parle :
    « Saint-Denis : le gymnase du Franc-Moisin fermé après l’agression des gardiens »

    Extraits :
    « Je ne suis pas sûre d’envoyer mes gamins faire du sport ici, finalement ! » Croisée samedi après-midi devant le gymnase du Franc-Moisin, à Saint-Denis, cette maman à l’allure sportive, venue se renseigner sur les activités estivales mises en places pour les ados, a trouvé porte close. Elle n’est pas rassurée par l’affiche collée sur la façade du bâtiment et qui indique que « suite à l’agression du 19 juillet contre les agents du complexe sportif, ce dernier sera fermé jusqu’à nouvel ordre ». (…)

    « Quelques jours plus tôt, dans la nuit du 14 au 15 juillet, le complexe sportif avait fait l’objet de dégradations. « Des poubelles en feu ont été transportées sur le terrain synthétique, qui a pris feu. Il faut presque intégralement le reprendre », déplore l’élu [Bally Bagayoko, le maire-adjoint aux sports]. Un parking situé en face du gymnase a aussi été visé par un incendie, ainsi qu’une aire de jeu du quartier – totalement détruite. » (…)

    « En avril 2017, ce complexe sportif avait déjà fait l’objet de dégradations. Des hommes cagoulés avaient mis à sac le bureau des gardiens et défoncé les caméras de vidéosurveillance. »

    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/saint-denis-le-gymnase-du-franc-moisin-ferme-apres-l-agression-des-gardiens-22-07-2018-7829739.php

    7

    0
  10. camille dit :

    Fin 2018 à Saint-Denis le nombre de caméras du système de vidéo-protection municipal atteindra 83.
    Actuellement les images en temps réel issues de ces 83 caméras sont déportées vers le commissariat de Police Nationale.

    L’article L252-2 du Code de Sécurité Intérieure permet, après obtention d’une autorisation préfectorale, aux agents de la Police Municipale, de visualiser les images provenant d’un système de vidéo protection de la commune.

    Pourquoi la municipalité de Saint-Denis n’embauche-t-elle pas ou ne forme-t-elle pas des opérateurs de vidéosurveillance ?
    Ainsi la Police Municipale dionysienne disposerait d’images temps réel lui permettant d’ optimiser ses interventions.

    Une proposition de loi relative à l’harmonisation de l’utilisation des caméras mobiles par les autorités de sécurité publique est en cours de vote au Sénat. Les caméras piétons sont utiles pour faire baisser la tension lors des interventions.
    La municipalité de Saint-Denis équipera-t-elle les policiers municipaux dionysiens de caméras piétons ?

    1

    0
  11. Suger dit :

    Didier Daeninckx : « J’ai compris que quand on se tait on devient complice »
    Le 30 juillet 2018 dans l’émission « Les nuits de France Culture », rediffusion d’un entretien datant de 2015.

    Dans cet entretien en trois parties, Didier Daeninckx revenait sur les origines de son activité d’écrivain :
    « J’ai compris que quand on se tait on devient complice … les hasards de la vie m’ont fait entrevoir des épisodes de l’histoire contemporaine donc j’ai vu des choses que normalement on aurait dû me dérober au regard. Je pense que ces choses il faut les restituer ce sont des blocs de réalité qui nous manque… si ils sont occultés, ils disparaissent du regard. »

    Entretien en 3 parties que l’on peut écouter ici :
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/didier-daeninckx-jai-compris-que-quand-se-tait-devient-complice
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/la-nuit-revee-de-didier-daeninckx-entretien-23
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/la-nuit-revee-de-didier-daeninckx-entretien-33-1ere-diffusion-31052015

    8

    0
  12. Suger dit :

    A l’automne, un autre ouvrage va aussi faire beaucoup parler du 93 et de Saint-Denis en particulier ! Cette fois-ci ce n’est pas un roman (même très réaliste…), mais un livre d’enquêtes dont la sortie sera sans doute accompagné par la diffusion d’un documentaire.
    Voici des extraits de l’article de « Marianne » qui présente cet ouvrage à paraître le 22 octobre 2018 :

    « Les journalistes qui avaient longuement confessé François Hollande à l’Elysée ont radicalement changé de terrain. Gérard Davet et Fabrice Lhomme, auteurs en 2016 du livre-choc « Un président ne devrait pas dire ça » (Stock), se sont tournés vers la Seine-Saint-Denis pour leur prochain ouvrage, au titre détonnant : « Inch’allah : l’islamisation à visage découvert ». Cette enquête paraîtra le 22 octobre aux éditions Fayard. » (…)

    « Gérard Davet et Fabrice Lhomme ne sont pas les auteurs de ce livre, dont ils signent uniquement la préface. Les deux journalistes du Monde ont en fait dirigé cinq étudiants du Centre de formation des journalistes (CFJ) qui ont mené l’enquête pendant huit mois.(…) « Avec un constat clair, à l’arrivée : oui, l’islamisation progresse, dans tous les corps de la société. L’islam politique, encore très minoritaire, gagne sans cesse des parts de marché. A ce titre, le “9-3” fait bien figure de laboratoire. » « (…)

    « A l’arrivée, une enquête sans concession, confie à « Marianne » l’un de ceux qui ont consulté les premières épreuves : « C’est un livre qui va cliver. Ce qu’ils racontent est édifiant. » Selon nos informations, la sortie de l’ouvrage sera accompagnée d’un documentaire produit par le journaliste David Pujadas et d’un débat, diffusés sur LCP. »

    https://www.marianne.net/societe/l-islamisation-visage-decouvert-en-seine-saint-denis-au-coeur-du-prochain-livre-des

    4

    0
    • Azzedine dit :

      Bonjour.
      Je veux bien entendre que le livre est le fruit d’un long travail…. Et je préfère qu’il soit clivant et qu’il dénonce le laisser aller de la République dans le 93. J’espère qu’il dénoncera aussi le laisser-aller d’élus du 93. De l’abandon de territoires entiers pour ne plus être gêné par la pauvreté.
      Mais je pense que le documentaire fait par D. PUJADAS aura, à priori, un parti pris.
      Dans tous les débats qu’il a pu mener, il a une position qui me gène. Et mon gros a priori sur ce journaliste, c’est qu’il est pu faire un livre avec l’Imam de Drancy CHALGOULMI qui ne représente personne. Avez vous vu comment sa façon de parler..? Les français musulmans ne s’expriment plus ainsi. A la limite ceux de la première vague d’immigration maghrébine… Et encore.
      J’ai des a priori sur l’ex journaliste de France 2. Pas sur les journalistes qui ont fait un vrai travail de terrain.
      Je préfère écouter les travaux universitaire de François Burgat (dont je ne partage pas tout mais ils sont bien étayés).
      Attention aux sensationnalisme… !!

      2

      1
      • Mourad dit :

        Il va effectivement y avoir prochainement une accumulation médiatique sur le thème « islamisation de la société », un peu comme actuellement en Scandinavie (pays que l’on ne peut pas qualifier de colonisateurs ou post colonisateurs … du moins depuis plusieurs siècles !)

        Si c’est bien ficelé, cela peut être très pédagogique … si c’est mal ficelé cela peut être très contre productif …
        … Mais je suis conscient qu’il y a urgence à prendre des risques pour alerter l’opinion.

        1

        0
  13. Suger dit :

    Et l’actualité locale confirme ce que Didier Daeninckx dénonce. On pourrait croire que l’on a encore affaire à un « fait divers ».
    Mais il ne s’agit plus d’agressions « banales » mais d’une volonté délibérée de soumettre les élus locaux aux exigences des “bandes”, et plus globalement de s’affranchir de l’ordre républicain et d’imposer la loi des voyous.

    Sur le site du journal de la ville, le JSD, le 26 septembre :
    “Vendredi 21septembre, la Ville avait installé une grande tente au cœur du quartier pour présenter les grandes lignes du plan de rénovation [de la cité du Franc-Moisin].
    Mais la réunion a été annulée après l’irruption de plusieurs jeunes armés de pieds de biche. Ils ont agressé un agent de sécurité, qui n’a pas été blessé, avant de s’enfuir.
    La police est intervenue. La réunion est reportée courant octobre. “

    http://lejsd.com/content/le-nouveau-franc-moisin

    2

    0
    • Mourad dit :

      D’après une personne présente, la réunion a été interrompue parce qu’elle n’avait pas été « autorisée » par la camorra locale … à contrario de la fête du lendemain qui, elle, a été « validée » par cette même camorra (j’ai échangé sur le sujet avec Aziz Oguz du JSD).

      http://lejsd.com/node/17430

      2

      0
  14. Olivier dit :

    Il y a d’excellents romans policiers qui reprennent la réalité et il y a la réalité qui dépasse parfois les romans. Et la police a su depuis longtemps analyser la situation mais quelles mesures ont été prises, sinon, le plus souvent, cacher la poussière sous le tapis !

    « Certains groupes délinquants constituent des minorités économiquement autonomes. Ils fédèrent un ensemble de circuits de captation et de redistribution des richesses, leurs raids visent essentiellement des magasins de luxe : vêtements, parfums, Hifi. Ils rayonnent des centres villes aux villes moyennes, chefs-lieux des départements de la région Midi-Pyrénées.
    La plus grosse partie du butin est recélée dans les caves ou appartements des cités. Les queues de commande sont bradées dans la cage d’escalier. Le produit de cette économie illégale est investi dans les stupéfiants, l’achat de commerces, l’entretien des familles.
    La dernière équipe de malfaiteurs interpelée au Mirail (Toulouse) était détentrice de plusieurs millions. Indépendants économiquement, ces groupes délinquants ont totalement renoncé à l’idée d’un emploi et rompu avec les valeurs de notre société.

    Ils sont autonomes et sans la moindre relation avec l’univers social institutionnel. Ils l’ignorent, le méprisent et le contournent ; le tissu associatif n’a plus aucune prise sur eux. Certains mineurs délinquants font vivre leurs familles et bénéficient de la complicité passive des parents.
    Face à ce nouveau type de délinquants, les outils traditionnels de réinsertion sont dépassés.
    Rapport des Renseignements Généraux au Mirail. 1990.
    Il y avait à cette époque un jeune au Mirail qui s’appelait Fabien Clain. Un des terroristes actuellement les plus recherchées.
    Les racines du Mal sont là. »

    Claude Cancès, ex-patron de la PJ de Midi-Pyrénées., le 2 novembre 2018 sur « Cnews »

    Source (de 4:25 à 6:01) :
    « Le grand JT des faits divers (2e partie) du 02/11/18 »
    https://www.youtube.com/watch?v=qHy_ltrHBFM&fbclid=IwAR20MezBoCcvyaZRgjlf67P4Fx2OY-wb3qpp24RvWYIRXuq1sv2AWTANVl0

    2

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.